Vous êtes sur la page 1sur 1

4 objet informatique : le sémaphore, les rdv, mail box, événement

Condition pour qu’une tache active occupe processeur jusqu’à la fin d’exécution :
Elle ne réalise pas des opérations entre sorite /ressource utilise sont disponible /aucun événement extérieur ne revendique le
déroulement Dun’ tache plus prioritaire
Les étapes nécessaires pour un ordonnanceur déterminent la prochaine tache :
L’ordonnanceur recherche tous les tache dans l’état prêt
Dans ensemble de tache d’état elle détermine ensemble des taches la plus priorité
Dans ce sous -ensemble de tache dans l’état prêt et de plus haute priorité elle détermine la plus ancien
Ecrira la transaction d’état :
Actif -prêt : l’ordonnanceur décide a démarré une tache plus priorité la tache active mise dans l’état prêt
Suspendu-prêt : pour passe à l’état prêt o moins un enveniment a survenu sur laquelle la tache attendait
Prêt-actif : une tache sélectionner par ordonnanceur est exécute
Actif-suspendu :la transaction vers l’état suspendu et causse par un service de system pour pouvoir continuer son exécution la tache
besoin un enveniment
Définir une section critique et donner sa structure dans un pseudo-programme.
Une section critique est la partie du logiciel d’une tâche où la ressource critique est utilisée. C’est une région de code
indivisible, qui doit être exécutée sans interruption.
Sa structure est :
{
Primitive de verrouillage
Code de la section critique
Primitive de déverrouillage
}
donner les différentes étapes de conception d’un système embarqué en définissant brièvement chaque étape.
Les différentes étapes de conception d’un système embarqué :
- Spécifications : liste des fonctionnalités du système de façon abstraite.
- Modélisation : conceptualisation et affinement des spécifications produisant un modèle du matériel et logiciel.
- Partitionnement : partage logiciel/matériel.
- Synthèse et optimisation : synthèse matérielle et compilation logicielle.
- Validation : co-simulation.
- Intégration : rassemblement des différents modules.
- Tests d’intégration : vérification du fonctionnement.
Quelle fonction doit réaliser l'ordonnanceur pour l’accès aux messages ?
C'est l'exclusion mutuelle.

Définir le mécanisme de gestion des messages


Pour réaliser l'exclusion mutuelle, on définit 2 sémaphores : l'un pour gérer le comptage des messages déposés,
l'autre pour gérer l'espace libre dans le tampon.

Explique brièvement le concept de Producteurs/Consommateurs de messages


Plusieurs processus producteurs produisent des messages qui sont consommés par plusieurs processus
consommateurs. Ces messages sont déposés dans un buffer (tampon boite aux lettres) d'échange de taille N. Les
messages sont retirés dans l’ordre des dépôts (tampon FIFO).
— Quand le tampon (la boite aux lettres) est plein, un processus producteurs déposants sera bloqué jusqu'à ce qu'une
place dans le tampon se libère pour lui.
— Quand le tampon est vide, un processus consommateurs sera bloqué jusqu'à ce qu'un message lui soit destiné.

On désire concevoir un appareil photo numérique. Donner trois contraintes fonctionnelles et trois contraintes
non fonctionnelles (les plus importantes) pour établir le cahier de charge. (3 points = 1,5 + 1,5)
Les contraintes fonctionnelles (les tâches) sont :
• Capture les images.
• Stocker les images en numérique, éventuellement plusieurs images. le nombre dépend de la taille des images et
de la résolution utilisée. L'image est numérisée et compressée et stockée dans la mémoire interne.
• Transmettre les images sur PC (Connexion série à un PC).
• Zoom.
Les contraintes non fonctionnelles sont :
• Coût : ventes espérées.
• Consommation minimal possible.
• Performances : approximativement une image par seconde.
• Taille : Surface du chip.