Vous êtes sur la page 1sur 5

É G L I S E É VA N G É L I Q U E B A P T I S T E L ’ E AU V I V E

240, rue Montréal, Sherbrooke (Qc) J1H 1E3

ÊTR E R E C ON N A ISS A N T
BERNARD GUY
ÊTRE RECONNAISSANT

INT RO DU CTIO N
L A L A I D E U R D E L’ I N G R A T I T U D E V E R S U S L A B E AU T É D E L A R E C O N NA I S S A N C E

1. EXEMPLE DE JÉSUS

Marc 6.41 Il prit les cinq pains et les deux poissons et, levant les yeux
vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains, et les donna aux
disciples, afin qu’ils les distribuassent à la foule. Il partagea aussi les deux
poissons entre tous.

Marc 8.6 Alors il fit asseoir la foule par terre, prit les sept pains, et,
après avoir rendu grâces, il les rompit, et les donna à ses disciples pour les
distribuer ; et ils les distribuèrent à la foule.

Marc 8.7 Ils avaient encore quelques petits poissons, et Jésus, ayant rendu
grâces, les fit aussi distribuer.

Marc 14.22 Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain ; et, après
avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant : Prenez, ceci est
mon corps.

Marc 14.23 Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous.

2. EXPRESSION DE LA SPIRITUALITÉ

Colossiens 1.12 Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints
dans la lumière.

Colossiens 2.7 Étant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d’après les instructions qui vous
ont été données, et abondez en actions de grâces.

Colossiens 3.17 Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus,
en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père.

Colossiens 4.2 Persévérez dans la prière, veillez-y avec actions de grâces.

Éphésiens 5.20 Rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre
Seigneur Jésus-Christ.

2
ÊTRE RECONNAISSANT

Q UA T R E C O N D I T I O N S À R E M P L I R
POUR DEVENIR OU DEMEURER
RECONNAISSANT ENVERS DIEU
1 . R E C O N NA Î T R E AVA N T TOU T QU E T OU T E S C H O S E S V I E N N E N T D E L U I

A) C’est ce que la Bible affirme.

Jacques 1.17 Toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des
lumières, chez lequel il n’y a ni changement ni ombre de variation.

Actes 14.17 Quoiqu’il n’ait cessé de rendre témoignage de ce qu’il est, en faisant du bien, en vous
dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et
en remplissant vos cœurs.

B) Nous devons prendre garde de ne pas nous laisser influencer par ceux autour de
nous qui ne reconnaissent pas Dieu comme le créateur de toutes choses et comme le
grand pourvoyeur.

Romains 1.20-21 20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa


divinité, se voient comme à l’œil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses
ouvrages. Ils sont donc inexcusables, 21 puisque ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme
Dieu, et ne lui ont point rendu grâces ; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans
intelligence a été plongé dans les ténèbres.

Une enseignante de maternelle demande un jour aux enfants de sa classe : « D’après


vous, d’où vient le bon lait que vous buvez à chaque repas ? » Certains répondirent :
« De chez l’épicier ». D’autres dirent : « De la ferme ». D’autres,
les petits naturalistes de la classe, répondirent fièrement : « De la
vache ». Enfin, le petit Jérôme osa répondre : « C’est Dieu qui
nous donne le lait ».

Les autres enfants pouffèrent de rire. L’enseignante, embarrassée,


se contenta de sourire et s’empressa de passer à autre chose.

2 . I L N E FAU T PA S L A I S S E R U N D É S I R N O N C OM B L É O U U N E P R I È R E N O N
E X AU C É E N O U S FA I R E P E R D R E D E V U E L E S N OM B R E U S E S AU T R E S
BÉNÉDICTIONS QU’IL NOUS ACCORDE

SAVIEZ-VOUS QU’UN SEUL PETIT DÉSIR AUQUEL NOUS NOUS ACCROCHONS a le pouvoir de
nous rendre très malheureux ?

Proverbes 13.12 Un espoir différé rend le cœur malade, mais un désir accompli est un arbre de vie.

3
ÊTRE RECONNAISSANT

Considérons les exemples suivants :

1) Un enfant à qui nous enlevons un objet cassant ;

2) Un amoureux qui n’arrive pas à conquérir la femme de ses rêves ;

3) Une travailleuse ou un travailleur qui cherche un emploi dans un domaine précis.

Lorsque nous sommes aux prises avec un désir non comblé ou une prière non exaucée, nous
avons tendance à ne plus voir les autres bénédictions que Dieu nous accorde et nous devenons
facilement insatisfaits et ingrats. Nous devons alors prendre un recul et nous rendre compte que
même si Dieu ne nous a pas accordé ceci ou cela en particulier, il nous a donné et continue de nous
donner tant d’autres bonnes choses.

Matthieu Henry, auteur du fameux commentaire biblique portant son nom, a écrit ce
qui suit dans son journal après qu’un voleur se fut enfui avec son portefeuille :

« Je veux te remercier, Seigneur : d’abord parce que je ne me suis jamais fait dévaliser
auparavant, deuxièmement parce que même s’il a pris mon portefeuille, le voleur ne m’a
pas brutalisé et blessé et troisièmement, parce que même s’il a pris tout ce que j’avais, ce
n’était pas beaucoup. Enfin, je te remercie Seigneur d’avoir été dévalisé plutôt que
d’avoir moi-même dévalisé quelqu’un d’autre. »

C’était le jour de l’Action de grâce et le chien Snoopy était des plus maussades.
Il pensait à tous ceux dans la maison qui mangeaient de la bonne dinde et moi, disait-
il, juste parce que je suis un chien, je mange de la nourriture pour chien. Mais il décida de
s’éloigner de sa cabane et de monter sur le toit pour avoir une meilleure perspective
sur les événements. Après un moment de réflexion, il conclut : Les choses auraient pu
être pires. J’aurais pu être une dinde au lieu d’être un gentil chien…

3 . A P P R E N D R E À L E R E M E RC I E R P OU R L E S S I T UA T I O N S M OI N S A G R É A B L E S D E
L A V I E S A C H A N T Q U ’ I L L E S U T I L I S E P OU R N OU S F O R M E R

1 Thessaloniciens 5.18 Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.

Romains 8.28-29 28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux
qui sont appelés selon son dessein. 29 Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à
l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.

 Un papa demanda un jour à son petit garçon de remercier le Seigneur pour


le repas du soir. Alors que les autres membres de la famille avaient aussitôt
fermé les yeux, le petit bonhomme regardait attentivement chacun des plats
qui se trouvaient sur la table. Après un long silence, il se pencha la tête et
pria ainsi : « Jésus, je ne suis pas du tout sûr d’aimer ce que je vois sur la
table, mais je te remercie quand même pour la nourriture et je te promets de
faire l’effort d’en manger un peu. Amen. ».

4
ÊTRE RECONNAISSANT

Corrie Ten Boom, dans son livre intitulé The Hiding Place, raconte un incident
survenu au camp de concentration de Ravensbrook par lequel Dieu lui a montré
qu’il fallait être reconnaissant pour toutes choses. Elle et sa sœur Betsy venaient
tout juste d’être transférées à Ravensbrook, un des pires camps de concentration
contrôlés par les Nazis. Les baraques de ce camp étaient surpeuplées et infestées de
puces. Ce matin-là, leur lecture biblique de 1 Thessaloniciens 5 leur avait rappelé
l’importance de toujours se réjouir, de prier sans cesse et de rendre grâces en toutes
choses. Alors qu’elles méditaient ce texte, Betsy interrompit Corrie et lui demanda
de remercier Dieu pour tous les éléments de leur nouvelle demeure, y compris les
puces. Sur le coup, Corrie refusa de remercier Dieu pour les puces, mais Betsy se
faisait insistante et Corrie finit par accepter de le faire. Durant leurs mois de
détention au camp de Ravensbrook, Corrie et Betsy étaient étonnées de voir qu’on
leur laissait toute la liberté voulue pour tenir des réunions de prière et pour faire des
études bibliques avec les autres prisonniers. Ce n’est que plusieurs mois plus tard
qu’elles apprirent que les gardes s’abstenaient de visiter les baraques à cause des
puces…

4 . TO U T FA I R E P O U R N E PA S S ’ H A B I T U E R A U X B É N É D I C T I ON S D E D I E U AU
POINT DE NE PLUS LES APPRÉCIER

Deutéronome 6.10-12 10 L’Éternel, ton Dieu, te fera entrer dans le pays qu’il a juré à tes pères, à Abraham, à
Isaac et à Jacob, de te donner. Tu posséderas de grandes et bonnes villes que tu n’as point remplies, des citernes creusées
que tu n’as point creusées, des vignes et des oliviers que tu n’as point plantés. 12 Lorsque tu mangeras et te rassasieras,
garde-toi d’oublier l’Eternel, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude.

DANS UNE HISTOIRE INVENTÉE, on raconte qu’un certain jour, le soleil ne s’est pas levé.
Il était presque sept heures, mais aucune lueur ne pointait à l’horizon. Neuf heures sonnèrent, mais il
faisait encore très noir, comme chez le loup. À midi, on aurait cru qu’il était
minuit. Les oiseaux ne chantaient pas. Seul un vieux hibou ululait. L’après-midi
parut interminable. La nuit vint, mais personne ne put fermer l’œil. On entendait
des sanglots. De temps à autre, des cris brisaient le silence. Tous étaient
profondément angoissés. Certains priaient, d’autres noyaient leurs craintes dans
l’alcool, mais personne n’avait le cœur en paix. Après une longue nuit d’attente,
les yeux de tous étaient braqués vers l’est. Lorsque les premières lueurs apparurent et qu’un beau
soleil rose perça la brume légère, on entendit de grands cris de joie et de soulagement. Des millions
de gens s’écrièrent : « Béni soit Dieu, car il a permis que nous voyions se lever le soleil. Béni soit-il
parce qu’il n’a pas permis que nous soyons plongés plus longtemps dans la noirceur. »

Est-il possible que nous soyons habitués à l’abondance matérielle, l’abondance de nourriture
et l’abondance de santé dont nous jouissons au point de ne plus l’apprécier ? Sommes-nous
reconnaissants pour la paix intérieure, pour la présence des frères et sœurs, pour le privilège
d’avoir une famille qui n’est pas déchirée, pour le pardon des péchés et la délivrance de l’enfer ?
Pour être reconnaissant au Seigneur, il faut se donner la peine de s’arrêter périodiquement pour
faire comme le chant le mentionne :

Vous aimerez peut-être aussi