Vous êtes sur la page 1sur 132

Auteurs

Martine Pourchet
Conseillère pédagogique

Michel Zorman
Médecin de santé publique
Concepteur du programme

3
CREDITS

Les enseignants, formateurs, inspecteurs,


chercheurs et autres partenaires
Collection
ayant participé aux expérimentations
(Académies de Grenoble, Lyon, Pour la première fois en France, un ensemble

Martinique, Paris, Créteil, Clermont, d'outils pédagogiques a été mis au point pour traitèr

Bourges, Lille, Versailles). les difficultés d'apprentissage de la lecture. Élaborés à


partir du programme PARLER, puis soumis à une série
Christine Barbieux • Maryse Bianco d'expérimentations sur plus de 300 classes, ces outils,
Catherine Billard • Alice Bougnères conformes aux préconisations de la recherche sont
Marie-Laure Bourguignon • Pascal le fruit d'un travail d'équipe rassemblant chercheurs,
Bressoux • Laurent Cros • Vanessa médecins, professionnels.de l'éducation et de l'édition.
Duchatelle • Lucie Dumelier • Sophie
L'approche, volontairement pragmatique, vise
Duquerroy • Estelle Ghezal • Christine
à apporter des réponses concrètes à tout ce qui fait
Lequette • Rao ul Maran • Frédérique
obstacle tant à l'acquisition qu'à la maîtrise de la lecture.
Mîrgalet • Josette Nguyen • Michèle
• Chaque guide propose un mode d'emploi explicite pour
Pétris • Sophie Pétris • Guillemette
faciliter la mise en œuvre d'un enseignement précoce et
Pouget • Martine Pourchet • Philippe
structuré, et des techniques efficaces pour organiser un
Sauret • Bernard Sangalli • Jean-Claude
entraînement en petits groupes. Ils sont compatibles avec
Séguy • Jean et Nanne Serroy
tous les manuels et toutes les organisations, pour répondre
Famille Zorman
à des besoins spécifiques repérés au sein d'une classe ou
Textes : Sophie Duquerroy pour mener une action plus structurée sur le cycle.
Illustrations : Laura Zimmer
Conception éditoriale : Eric Pétris
www.petits-guides.com

5
CYCLE 2

Démarche
9 GS 9 CP 9 CE 9
Fluence de lecture (CP CE) permet aux élèves de
travailler la lecture à voix haute, afin de passer d'une
lecture analytique, de déchiffrage, à une lecture par voie
directe, de reconnaissance orthographique des mots.
Le guide développe une méthode qui conduit les élèves
à lire avec aisance, rapidement, sans erreurs et avec
une intonation adaptée. Cette lecture fluide favorise
l'accès à la compréhension.

La démarche s'appuie sur des lectures répétées et


fréquentes de textes qui visent à multiplier les rencontres
avec les mêmes mots et les mêmes structures de phrases.
Ces lectures s'accompagnent d'une explicitation des
difficultés de décodage pour aider l'élève à progresser.
Le guide propose un recueil de textes variés, de difficultés

Lire est une activité complexe


et de longueur progressives, et qui ne présentent pas de
qui repose sur l'identification des mots difficultés de compréhension. À chaque séance, l'élève
et la compréhension. Ces habiletés prend conscience de ses progrès grâce à la mesure du
s'acquièrent grace à 8 entra'inements nombre de mots correctement lus en une minutè.
complémentaires tout au long du cycle.

www.petits-guides.com

6 7
\NTERNEr Contenus
Compléments
Tests d'évaluation
Former les groupes de niveau Fondements (p.lO)
Le langage oral et l'entrée
Supports élèves explicite dans la lecture
À télécharger ou à commander

Séances filmées Dispositif (p.28)


Réussir l'animation des séances
L'organisation de la classe
Programmations pour assurer l'entraînement
Construire un dispositif adapté

Guide (p.44)
Des repères concrets
pour réussir l'entraînement
www.petits-guides.com
Atelier (p.102)
La programmation et le
déroulement des séances

8 9
Ce que
PARLER
veut dire
L'entrée dans le monde de l'écrit - ce que les Anglo-Saxons
appellent literacy- démarre bien avant l'apprentissage
formel de la lecture. Elle s'ancre dans les habiletés
langagières orales développées par les enfants avant
et pendant leur scolarité maternelle. Depuis une vingtaine
d'années, de nombreuses recherches ont établi quelques
points saillants et consensuels qui ont inspiré la construction
et les principes pédagogiques des outils que propose
ce guide :

• Un retard dans l'acquisition précoce du langage et/ou


des difficultés à apprendre à lire au CP sont presque
toujours associés à des difficultés scolaires quelques
années plus tard. Ces difficultés compromettent les
apprentissages et la socialisation des enfants.

11
• L'origine socio-économique des élèves est déterminante alimente la compréhension en lecture. Le poids relatif du
dans ces acquisitions. Entre 4 et 6 ans, il existe déjà décodage et de la compréhension orale dans l'explication
d'importants écarts dans la maîtrise du langage oral en des performances en lecture dépend de l'âge et du niveau
fonction du niveau de diplôme ou de l'origine sociale des élèves.
des parents.
Ainsi, le décodage explique environ 20 à 30% des
• La pratique du maître, à savoir les choix réalisés par différences entre les élèves au CE1 mais il n 'expliqu~

l'enseignant en matière de pédagogie et son comportement plus que 2 à 5% des différences au collège. L'effet esr-
en classe (personnalité, motivation), a une influence exactement inversé pour la compréhension orale qui
déterminante sur la réussite scolaire des élèves. explique 10 à 15% des différences en CE1 mais plus
de 35% au collège.
La recherche montre que l'enseignement explicite, structuré
et précoce du langage oral et de la lecture dès la GS Cela permet de mieux comprendre pourquoi certains
est _le moyen le plus efficace pour prévenir les difficultés enfants en difficulté de lecture ne sont détectés que
d'apprentissage de la lecture au CP et pour y remédier. tardivement au cours de leur scolarité. Il s'agit pour la
plupart d'enfants « faibles compreneurs », c'est-à-dire
d'enfants ayant des difficultés à comprendre ce qu 'ils lisent,
Longage oral, origine malgré des capacités de décodage comparables à celles
des lecteurs de leur âge.
sociale et lecture Au-delà de l'importance relative des dimensions « code
et sens » aux différents moments de la scolarité, de
L'apprentissage de la lecture prend appui sur le
nombreuses études longitudinales ont montré que
développement du langage dans ses deux dimensions :
lorsqu 'elles sont évaluées précocement (entre 3 et
la maîtrise du code sonore de la langue (développement
5 ans), ces dimensions prédisent toutes deux l'aisance
phonologique), d'une part, et la maîtrise du langage
de l'apprentissage de la lecture et cela, dès le cours
oral dans sa dimension signifiante (développement du
préparatoire (Bianco & al., 2012). Le développement
vocabulaire, de la syntaxe et du discours), d'autre part.
harmonieux et précoce du langage (en compréhension
Le versant «code » alimente directement l'apprentissage comme en production) est donc une condition essentielle
du principe alphabétique, alors que le versant « sens » de l'apprentissage de la lecture, comme l'illustrent

12 13
quelques données chiffrées extraites d'une recherche
américaine (Catts & al., 2006).

Ces chercheurs ont suivi 604 enfants de la GS jusqu 'en


4e. Ils ont constaté que 72% des élèves faibles lecteurs en
oONNÉES
CE1 avaient connu un retard de langage en GS, lié à des
difficultés d'analyse du code oral (14,3%) ou a des difficultés
plus générales relatives au développement du vocabulaire ,
de la syntaxe et de la compréhension (21 ,9%).

Au niveau de la classe de 4e, les faibles décodeurs avaient


déjà, dans leur majorité, des performances faibles dans
l'analyse du code oral (conscience phonologique) en GS,
ma)s aussi en CE1 et CM1, et les faibles compreneurs se
caractérisaient par des difficultés de compréhension aux
mêmes âges.

On sait par ailleurs depuis longtemps que l'origine sociale


exerce une influence forte sur le développement initial
Sur 604 enfants, seuls 28%
du langage mais aussi sur l'adaptation scolaire et sociale des faibles lecteurs au CEl
ultérieure des enfants. Les enfants élevés dans des familles
modestes sont plus souvent en échec scolaire, redoublent
ne connaissaient pas de
plus que les autres et sortent plus tôt du système scolaire. retard de langage en GS.
En France, une étude récente montre qu'en CE1 , on trouve
seulement 3,3% d'enfants en difficulté de lecture dans les (Catts & al. , 2006)
secteurs scolaires recevant majoritairement des élèves
de milieu favorisé, alors qu'on en trouve 20,5% dans les
secteu rs scolaires recevant majoritairement des élèves de
familles modestes ! (Billard & al., 2009).

14 15
De façon générale, les familles moins favorisées (faible
scolarité des parents, revenu précaire, monoparentalité)
offrent un cad re moins propice pour que se produisent
oONNÉES les situations d'apprentissage con nues comme étant
bénéfiques pour le développement des capacités
cognitives et langagières. Il est fréquent que les fam illes
de milieux défavorisés possèdent peu de livres pour ....
enfants (Dickinson, 1994). Les enfants de familles
appartenant aux classes moyennes arrivent à l'école

-
primaire avec une expérience préalable de 1000 à
1500 heures de lecture interactive avec un adulte et ceux
de familles à faible revenu n'auraient, de leur côté, qu 'une
expérience de 25 heures en ·moyenne (Adams, 1990) .
Les enfants des familles Une étude française (Le Normand & al., 2008) montre
favorisées bénéficient de même que cette influence ne diminue pas avec le temps.
L'enregistrement des productions verbales des enfants 2 à
1500h de lecture interactive 4 ans en situation de jeu avec un adulte montre que l'écart

avant l'entrée à l'école, entre les familles favorisées et défavorisées se creuse,


notamment au niveau du nombre de mots produits (de 129
contre 25h pour ceux des à 613 pour les enfants des familles favorisées , alors que sur
la même période, les enfants des familles défavorisées ne
familles défavorisées.
progressent que de 84 à 292 mots !).

(Adams, 1990) La scolarisation en maternelle tend probablement à


atténuer ces différences mais ne peut les combler sans une
intervention concertée et continue des enseignants et des
personnes en charge de la petite enfance.

16 17
· Enseignement précoce, oONNÉES
struc~uré et explicite 613

Face à ce constat, de nombreux programmes de prise

t
en charge précoce (entre 3 et 5 ans) des enfants issus
de populations défavorisées ont montré que les difficultés
liées à la pauvreté peuvent être prévenues au moyen
d'une action régulière , précoce et suffisamment longue. .0
Ils ont souligné le poids fondamental du développement ():=__............................- 292
cognitif des très jeunes enfants pour leur adaptation
scolaire ultérieure. 84

En améliorant sensiblement leurs habiletés cognitives, ces


actions éducatives précoces permettent aux enfants d'être Entre 2 et 4 ans, l'étude
mieux armés pour aborder les exigences académiques de du nombre de mots produits
l'école. Cette meilleure préparation augmente leur chance
de réussite lorsqu 'ils entrent à l'école, ce qui améliore en situation de ieu montre
ipso facto leur motivation et leurs chances de réussite
que l'écart se creuse entre
ultérieure, tant à l'école que sur le plan de l'intégration
sociale (Campbell & al. , 1994; 2001 , Schweinhart, 2003). les enfants des milieux
Ces programmes visent pour la plupart à favoriser favorisés et défavorisés.
l'ensemble du développement de l'enfant tant cognitif que
social et émotionnel. Cependant, une de leur constante (Le Normand & al. , 2008)
est de considérer que l'acquisition du langage est une
clé fondamentale du développement. L'attention est donc
systématiquement portée sur cette dimension et des

18 19
activités centrées sur l'acquisition du langage, oral comme
écrit, sont fortement représentées, pour favoriser l'entrée
dans le monde de l'écrit. Une autre caractéristique de ces
oONNÉES programmes est de proposer des activités systématiques
et structurées répondant aux principes de l'enseignement
direct et explicite.

Contrairement à une idée répandue qui assimile


l'enseignement explicite à une pédagogique mécaniste
suscitant peu ou pas de réflexion de la part des élèves,
l'enseignement explicite est une approche qui fait appel
à l'attitude active et réflexive de l'élève tout en intégrant
des principes de guidance du maître et d'entraînement
En 5 ans, la mise en œuvre nécessaires à l'acquisition de toute notion nouvelle par
des novices. L'enseignement explicite est une pédagogie
d'un enseignement précoce, de l'interaction et de la réflexion qui nécessite l'engagement
conjoint du maître et des élèves. Du côté de l'enseignant,
explicite et structuré dans
ce type d'enseignement suppose l'adoption d'un état d'esprit
l'école d'Hartsfield a permis qui suscite la participation active de l'élève à la construction
des habiletés et notions, tout en conservant son rôle de
de diviser par 8 le nombre
guide et de « chef d'orchestre ». Pour cela l'enseignant doit
d'élèves en difficulté. analyser les notions complexes à enseigner pour proposer
des activités adaptées au niveau des élèves ; c'est une
(Torgesen, 1999) condition pour que ceux-ci acquièrent progressivement les
notions complexes dans un cadre sécurisant propice à leur
engagement.

Les principes de l'enseignement explicite peuvent être


déclinés en quatre points (Bianco, 2011 ).

20 21
• L'enseignant a la responsabilité de réduire la complexité
de la tâche dans l'approche initiale d'une notion.
Le programme PARLER
Pour cela, il affiche clairement l'objectif de la leçon et
Le programme " PARLER » (Parler Apprendre Réfléch ir Lire
segmente l'activité en sous-tâches accessibles à l'élève
Ensemble pour Réussir) a été initié il y a quelques années
novice. La maîtrise d'une activité complexe est donc une
par Michel Zorman afin d'appliquer à l'école française les
construction progressive où sont abordées tour à tour
principes de l'enseignement explicite dans le but de p ~ven i r
chacune des habiletés impliquées, avant d'exiger leur
les difficultés scolaires des enfants des écoles recevant des
mise en œuvre intégrée dans l'activité elle-même.
publics en difficu ltés.
• L'enseignant guide l'élève dans sa pratique initiale en
Ce programme s'est déroulé pendant trois années scolaires,
fournissant les étayages nécessaires. Il démontre les
de la GS au CE1 , dans 8 écoles de l'agglomération
stratégies à utiliser pour réaliser tel ou tel exercice et donne
grenobloise. Ces écoles ont été choisies parce qu'elles
à voir son expertise en " pensant à haute voix ». S'agissant
accueillaient une proportion très importante de familles
du .langage, il rend de cette manière visibles à l'élève des
modestes et obtenaient régulièrement des performances
mécanismes autrement invisibles. Il s'assure aussi de la
très inférieu res à la moyenne aux évaluations nationales
compréhension des élèves et suscite leur participation en
réalisées jusqu'en 2006, à l'entrée du CE2.
cherchant à obtenir des réponses de chacun d'eux.
Ce programme a mis l'accent sur l'enseignement explicite
• L'enseignant fournit des corrections et feed-back
et systématique des habiletés liées à l'acquisition du code
systématiques et motive la participation active de l'élève en
écrit (conscience phonologique, principe alphabétique et
organisant des discussions permettant la confrontation des
fluence) et des habiletés liées au développement de la
points de vue et la construction collective des stratégies
compréhension du langage (vocabulaire, entraînement
optimales. Il conduit les élèves à prendre progressivement
explicite à l'appropriation de stratégies de compréhension,
en charge l'activité.
lectures partagées) sur les trois années du cycle 2.
• Enfin , la maîtrise d'une habileté complexe implique une
En GS, les activités scolaires, centrées sur le langage oral
intégration des mécanismes à l'activité cognitive, intégration
et la préparation de l'apprentissage de la lecture, étaient
qui ne va pas sans une pratique répétée. Les dispositifs
réalisées en petits groupes de 4 à 6 élèves et représe_ntaient
d'enseignement explicite reposent donc sur une pratique
20% du temps de classe hebdomadai re, pour une mise en
régulière et intensive des habiletés enseignées.

22 23
œuvre plus efficace qui favorise la mise en activité cognitive.
Au CP, le temps d'entraînement était individualisé pour
oONNÉES répondre aux besoins spécifiques de chaque enfant.
Par exemple, les élèves les plus en difficulté dans
l'acquisition du principe alphabétique participaient à deux
• séances par semaine de renforcement de ces habiletés
• au sein de petits groupes de 4 ou 5 élèves tout au lon§
• de l'année, alors que les meilleurs travai llaient dans des

• groupes plus nombreux (7 à 8 élèves) à raison d'une séance
par semaine au cours du premier trimestre seulement. Le
programme scolaire était en outre relayé par des activités
le programme PARLER a périscolaires bi-hebdomadaires également consacrées à
des activités langagières, pour impliquer les fam illes dans
perm is de diviser par 2 le
les acquisitions des enfants.
nombre d'élèves en difficulté L'évaluation des performances des enfants ayant participé à

de lecture à la fin du cycle 2 ce programme montre qu 'en fin de CE1, leur niveau scolaire
dépassait largement celui des élèves n'ayant pas suivi ce
(scores en compréhension type d'enseignement et qui constituaient le groupe témoin.
En compréhension de l'écrit, les performances des élèves
de l'écrit par rapport aux
ayant bénéficié du programme étaient même comparables
évaluations nationales CE2) . voire meilleures que celles de l'ensemble des élèves
français, mesuré lors des évaluations nationales de CE2.
(Bressoux & Zorman, 2009) Concernant la proportion d'élèves en difficultés, si l'on
considère les résu ltats en com préhension de l'écrit, 25%
des élèves du groupe témoin n'ayant pas participé au
programme restent en difficulté alors qu 'ils ne sont plus que
12% dans le groupe expérimental, soit une proportion en

24 25
dessous de la moyenne nationale. On observe le même part, les propriétés du langage de l'écrit que la conver~ation

phénomène en fluidité de lecture, où prés de 40% des quotidienne ne permet pas d'appréhender.
élèves témoins sont en grande difficulté contre 15% dans De cette manière, ces entraînements fournissent aux
le groupe expérimental (Bressoux & Zorman , 2009). enfants les outils ou procédures nécessaires pour analyser
le langage, tant du point de vue du code que de celu i du
sens. Intégrés à l'organisation pédagogique de la clqsse,
Les outils en complément des méthodes de lecture et de ....
l'acculturation au texte à travers les lectures d'albums,
du programme ils représentent des instruments pour mettre en œuvre
un enseignement explicite du langage capable d'aider les
Les nouveau x entraînements proposés par les Éditions enfants- surtout les plus fragiles - à rentrer efficacement
de la Cigale sont issus du travail réalisé avec les équipes dans l'apprentissage de la lecture.
pédagogiques qui ont participé au programme PARLER .

Développés à partir d'outils mis en œuvre dans le cadre du


programme (entraînements à la conscience phonologique et
à _la compréhension de la langue) ou conçu pour les besoins
du programme (entraînement à la fluence de lecture) , ils ont
été complétés par deux nouveaux entraînements dédiés à
l'apprentissage du code alphabétique, mis au point à partir Michel Zorman, décédé brutalement en mars 2012, est à l'origine
des programmes Parler et Parler Bambin, menés depuis 2004
des pratiques construites pour les besoins du programme.
dans les écoles et les crèches de l'agglomération grenobloise.
Tous ces entraînements mettent en œuvre les principes Il était un spécialiste des troubles cognitifs de l'enfant. Médecin
de santé publique, conseiller technique du Recteur de l'académie
d'un enseignement explicite et structuré des habiletés
de Grenoble, directeur du Centre de santé inter-universitaire
langagières nécessaires à un apprentissage réussi de de Grenoble, consultant pour les troubles du langage au CHU
la lecture. de Grenoble et chercheur associé auprès du laboratoire Cogni-
sciences de I'IUFM de Grenoble, il a conçu de nombreux ouvrages,
Leur vocation est de centrer l'attention des élèves sur la tests et outils pédagogiques pour favoriser l'acquisition du
structure sonore de la langue et ses relations avec le code langage dès le plus jeune âge. Il a été fait chevalier de l'ordre
alphabétique, d'une part, et de rendre visible à l'oral, d'autre de la Légion d'honneur en janvier 2012.

26 27
28
Programmation
CYCLE 2
sur le cycle
L'apprentissage de la lectu re repose sur l'acquisition de
certaines compétences qui nécessitent un entraînement
progressif et régulier pour être automatisées.

Le travail de la fluence permet de prévenir ou remédier les


difficu ltés d'apprentissage de la lecture. Cet entraînement
peut être proposé de façon isolée pour répondre aux
besoins de groupes d'élèves en milieu de CP ou dès la
première période du CE1 pour consolider des acquis
encore fragiles. Il peut aussi être mis en œuvre à la suite
du décodage et avec la compréhension sous forme d'un
dispositif complet et intensif dans une classe.

Proposés sur le cycle, ces entraînements assurent la


progressivité des apprentissages, en particulier la liaison
Compréhension
CP/CE1, et permettent à l'élève d'apprendre à son rythme
dans une démarche connue et sécurisante. Ils se basent sur
des principes communs, la même organisation et la même
démarche pour assurer leur cohérence et faciliter leur mise
en œuvre dans le cadre d'un dispositif intensif.

30 31
Organisation
ATELIER

de la classe
Cet entraînement, pour être efficace, repose sur
la conduite de séances courtes et intensives en petits
groupes homogènes plusieurs fois par semaine en
réponse à des besoins identifiés.

Dès que les élèves lisent au moins 20 mots à la minute,


ils peuvent bénéficier de l'entraînement. Les groupes sont
constitués de 3 à 4 élèves de niveau homogène. Chaque
groupe bénéficie de 2 à 3 séances par semaine sur une
période de 12 semaines minimum. L'enseignant planifie
donc les séances sur la semaine et organise le travail du
,• •'
reste de la classe pour pouvoir se consacrer exclusivement
·. r ..
à son groupe pendant les entraînements.

Ces sëances, axées sur la lecture orale, doivent se dérouler


dans un lieu adapté. Le groupe s'assoit autour d'une table
'• J

.
••
pour que chaque élève puisse être sollicité individuellement •• •• ••
et suivre activement la lecture des autres élèves. L'atelier
est installé dans un espace calme de la classe, un peu
à l'écart pour ne pas perturber le travai l des autres
élèves ni être gêné par lui.

32 33
Mise en pRINCIPE

autonomie Organiser la classe


Prévoir le matériel, aménager •.

l'espace, gérer le temps


Pour pouvoir se consacrer au groupe d'entraînement,
il est nécessaire d'apprendre aux autres élèves de la classe
à travailler en autonomie pendant les séances.
Choisir les activités
Grâce à une organisation rigoureuse et des activités
Proposer des tâches connues,
adaptées, il est possible de construire rapidement des
réalisables et porteuses de sens
habitudes de travail facilitant l'autonomie de chaque
élève c 'est-à-dire sa capacité à se mettre au travail seul,
à rester concentré, à mener ce travail à son terme
et à s'autocorriger.
Mettre au travail
Donner les consignes et une
Pour cela, la classe est aménagée avec du matériel
méthodologie de travail
accessible et une horloge permettant à chacun de se
repérer dans le temps. Les activités obéissent à des critères
préalablement définis, elles sont différenciées, demandent
de la concentration et durent une demi-heure, quel que soit Valider le travail
le rythme de travail des élèves. Les modalités de mise en Concevoir des modalités
œuvre, de suivi et de validation du travail ainsi que les de suivi individualisées
aides méthodologiques sont prévues et explicitées
pour chaque type d'activité.

34 35
Planification
SEMAINE
de la semaine
On peut alors planifier les séances chaque jour, de
manière à ce que les élèves qui en ont besoin puissent
profiter de cet apprentissage de façon intensive pendant
----------~•L------1~5-se_m
Lu ~ Ma ~ Je ~ Ve
un certain nombre de semaines.

Pour cela, il est nécessaire d'intégrer ces séances aux


activités quotidiennes de la classe et de les inscrire à
l'emploi du temps. La ritualisation de ces entraînements
Début de matinée
facilite la mise au travail des élèves et clarifie les conditions
du travail en autonomie.

Chaque jour, l'enseignant prévoit deux plages horaires de


vingt minutes à un moment où les élèves sont réceptifs pour Début d'aprés-midi
favoriser la concentration dans le groupe d'entraînement
et le calme chez les élèves en autonomie. Il est préférable
de répartir les entraînements sur les deux demi-journées
Activités complémentaires
pour éviter à certains élèves d'enchaîner deux ateliers en
autonomie. Pour intensifier cet entraînement et augmenter
son efficacité, il est possible de prévoir une séance
supplémentaire pour certains groupes dans le cadre des
activités pédagogiques complémentaires.

37
~ .
Evolut1on
~NNÉE CP
du dispositif
----------~-~----~3~3~se_m
Lorsque l'on s'est approprié le dispositif, il est possible
de proposer un autre entraînement sur les mêmes principes,
voire davantage si on travaille en équipe.

En fin d'année, lorsque l'enseignant maîtrise bien Décodage


la mise en autonomie des élèves, il peut intensifier les
entraînements à la fluence en leur consacrant plus de
temps pour faire travailler plus de groupes sur la même
période. Il peut aussi choisir de débuter l'année suivante
avec un entraînement au décodage qui débouchera tout
33 sem
naturellement sur le travail de la fluence dans
les mêmes créneaux horaires.
Décoda e
Si l'enseignant peut compter sur un adulte supplémentaire,
il peut intensifier l'entraînement de certains groupes en
augmentant le nombre de séances. Il peut aussi
en profiter pour programmer sur l'année le travail de toutes
les compétences en les organisant en parallèle
ou successivement sur le même créneau horaire,
une heure par jour.

38 39
Travail
en equ1pe
~ . pRINCIPE

Définir les obiectifs


Évaluer les besoins et cibler
On peut en effet bénéficier de l'aide d'un adulte les compétences à travailler
supplémentaire en coordonnant l'entraînement avec le
maître E, en organisant un décloisonnement ou en profitant
d'un maître supplémentaire selon les cas.
Planifier les séances
Selon le dispositif choisi, la présence de cet adulte Construire l'emploi du temps
permet un allégement de l'emploi du temps, une diminution en fonction des disponibilités
du nombre d'élèves en autonomie ou l'augmentation
du nombre de séances d'entraînement proposées
à chaque élève.
Organiser les groupes
La pratique la plus simple consiste à partager la classe Se répartir les entraînements
en deux, chaque adulte prenant en charge un groupe en et constituer les groupes
entraînement et un groupe en autonomie sur une plage
d'une heure. Ce dispositif est facilité par la présence dans
certaines écoles d'un enseignant surnuméraire. D'autres
Se concerter
solutions existent, en particulier le décloisonnement de
deux classes de CP ou de CE1. Il s'agit alors de profiter de Partager les observations

la présence d'un maître E et de cet adulte supplémentaire sur les progrès réalisés
pour réorganiser les classes autrement, proposer
des groupes encore plus homogènes et consacrer
du temps aux entraînements.

40 41
Mesure \NTERNEr

des progrès Tests


·-
Les élèves, pour progresser, bénéficient d'un entraînement
d'évaluation
adapté à leurs besoins et à leur rythme d'apprentissage
basé sur l'observation et la mesure de leurs progrès.
L'homogénéité des groupes est une garantie de l'efficacité
de l'entraînement. Former les groupes
Dans un premier temps, les élèves peuvent être évalués Téléchargez gratuitement dans la rubrique
à l'aide du test individuel OURA disponible sur internet. « évaluation » les tests Compréhension
Ce test, d'une passation simple et rapide, permet de et Conscience Phonologique (GS & CP).
constituer des groupes homogènes et de leur proposer www.editions-cigale.com/ressources
le niveau de texte adapté.

Le dispositif d'entraînement basé sur des lectures Suivre les progrès


individuelles en groupes restreints et le comptage Téléchargez gratuitement le test Dura CP
systématique du nombre de mots correctement lus à la conçu pour mesurer les acquis des élèves
minute permet à l'enseignant d'observer le niveau de en lecture tout au long de l'année.
chaque élève, de repérer ses difficultés, ses acquis et de
www.cognisciences.com
mesurer ses progrès. Cette observation fine permet de
réguler le rythme des entraînements de chaque groupe
au plus près des besoins des élèves.

42 43
Guide

Principes
Les pré-requ is pour proposer
un entraînement efficace

Gestes
Les techniq ues à adopter
pour condu ire les séances

Activités
Des précisions sur les exercices
proposés dans les séances

Supports
La présentation du matériel
utilisé dans les séances

45
~ PRINCIPES ~

Travailler en
petits groupes
homogènes
Le travail en petits groupes homogènes permet
de multiplier les lectures individuelles et favorise
la concentration des élèves. L'enseignant a une bonne
visibilité des réussites , des obstacles et
des stratégies de chacun.

A l'aide d'une rapide évaluation avant le début


de l'entraînement, constituer des groupes homogènes
de trois à quatre élèves en veillant à rédu ire les effectifs
des groupes ayant les plus gros besoins. La composition
des groupes pourra évoluer au fur et à mesure
de l'entraînement pour répondre aux besoins
de chacun.

47
46
~PRINCIPES~

Organiser
des séances
régulières
L'intensité et la durée de l'entraînement
ont une influence déterminante sur l'efficacité des
apprentissages. La concentration des séances
favorise l'acquisition des compétences
et l'automatisation des procédures.

Organiser deux séances par semaine pour créer


un rituel motivant qui met les élèves en confiance :
ils savent ce qu 'ils vont faire , avec qui , à quel endroit,
et sont capables de se mettre rapidement au travail.
Ils peuvent donc directement entrer dans
la tâche en mobilisant toute l'attention
nécessaire à sa réalisation.

49
48
.f PRINCIPES .f

Mener des
séances courtes
et intensives
Au cours de l'entraînement, les difficultés introduites
dans les séances nécessitent de la part des élèves un gros
effort d'attention pour réussir. Tout doit être mis en œuvre
pour leur permettre de se concentrer.

Organiser des séances ne dépassant pas 20 minutes


dans un coin calme, sans distraction. Préparer le matériel
à l'avance, installer les élèves dans une posture favorisant
l'écoute et l'attention. Alterner temps de lecture
et temps de parole. Ménager des pauses
si l'attention se relâche.

51
50
~PRINCIPES~

Proposer un
apprentissage
structuré
L'entraînement repose sur une démarche structurée
qui permet un apprentissage progressif. Les textes, classés
en fonction de leurs difficultés orthographiques et de leur
longueur, utilisent les mots les plus fréquents.

Suivre la démarche proposée en respectant l'ordre


des textes. Procéder systématiquement à un rappel de
ce qui a été lu lors de la séance précédente. Reformuler
fréquemment les règles orthographiques ou morphologiques
nécessaires à la lecture de mots difficiles. A l'issue de
chaque séance, revenir sur les progrès réalisés .

52 53
f- PRINCIPES f-

Rendre
explicites les
activités
Pour que tous les élèves apprennent, rien ne doit faire
obstacle à la réussite des activités proposées. Ils doivent
dône savoir précisément ce qu'ils apprennent, ce qu'ils ont
à faire, pourquoi et comment ils doivent le faire.
Expliquer dans un langage clair et accessible les objectifs
de la séance et toutes les compétences à mobiliser. Lever
les obstacles liés à la compréhension du lexique et
du texte. Demander aux élèves de repérer les mots
qui leur paraissent diffici les à lire et les aider
à les déchiffrer même s'ils ne posent pas
de difficu lté majeure.

55
54
f- PRINCIPES f-

Solliciter
les élèves à
tour de rôle
Au cours d'un entraînement en petit groupe,
les élèves sont tous systématiquement sollicités.
· Cette situation est apaisante car ils ont la certitude
qu'ils liront deux fois le texte dans la séance.

En début de séance, laisser aux élèves le temps


de parler sur le texte, de dire s'ils l'ont compris et
d'exprimer ce qui leur pose problème. En cours de
séance, faire lire à tour de rôle chaque élève et
maintenir l'attention des autres en leur demandant
de suivre attentivement la lecture et de repérer
les mots mal lus ou manquants.

57
56
f- PRINCIPES f-

Encourager
et valoriser
les essais
La réussite développe l'estime de soi
et la motivation intrinsèque, indispensables aux
apprentissages. L'élève doit travailler en confiance,
oser lire, savoir qu 'il progresse et qu 'il n'est pas en
compétition avec ses camarades.

Commencer la lecture par les élèves les plus à l'aise.


Encourager chaque lecture et valoriser les essais. Noter
et comptabiliser le nombre de mots lus à la minute et
le nombre de mots correctement lus. Séance après
séance, les reporter sur un graphique et montrer
à chaque élève ses progrès.

58 59
.f PRINCIPES .f

Adapter l'aide
en fonction
des difficultés
Lorsqu'un élève ne réussit pas, la difficulté n'est pas
toujours liée à la compétence visée : méconnaissance
du lexique ou du contexte, problème de compréhension
de l'histoire, confusion de lettres, de sons ... L'aide
doit donc être individualisée.

Repérer l'élève qui se trouve en difficulté, observer


ses stratégies et identifier les raisons de ses erreurs
pour lever les obstacles. Selon les cas, l'accompagner
en expliquant le texte, déchiffrer avec lui certains mots,
lui faire répéter des groupes de mots, lui rappeler
les règ les d'orthographe ...

60 61
f- PRINCIPES f-

Laisser
le temps
d'apprendre
Les trois niveaux de textes ont été prévus pour
répondre aux besoins des élèves qui commencent
à lire et leur proposer des textes à leur portée.

Suivre la progression des textes, telle qu'elle est


proposée au niveau 1. Laisser le temps aux élèves
de se familiariser avec l'activité, d'automatiser la lecture
des mots simples et réguliers, d'augmenter leur vitesse
de lecture, avant de les confronter à des orthographes
plus complexes et des phrases plus longues.

62 63
.f PRINCIPES .f

Différencier les
parcours selon
les besoins
. Au cours de l'entraînement, les groupes progressent
à des rythmes très différents. Très vite, certains élèves
lisent facilement et rapidement. alors que d'autres ont
encore des difficultés à déchiffrer certains mots.

Adapter la programmation au rythme des acquisitions.


Augmenter le nombre d'entraînements par semaine si la
lecture est très laborieuse. Inversement, arrêter les séances
pour les élèves qui lisent couramment.

64 65
f' PRINCIPES f'

Faire le
lien avec le
quotidien
Les séances doivent être intégrées aux activités
de lecture habituellement menées dans la classe
pour que les élèves puissent facilement transférer
leurs acquisitions dans d'autres domaines ou
d'autres contextes.

Faire systématiquement le lien entre les


compétences travaillées au cours des séances
et les situations de lecture menées quotidiennement.
Annoncer en début de séance d'entraînement l'objectif
visé à long terme. Réinvestir la démarche de lecture
de Fluence dans d'autres situations de lecture
oralisée : lectures théâtrales, lectures en chorale
ou lectures fonctionnelles.

66 67
f- GESTES f-

Une séance
en un clin d'œil
Cet entraînement doit permettre à chaque élève
d'augmenter la vitesse et la précision de ses lectures.
L'enseignant doit donc adopter des gestes efficaces pour
structurer cet enseignement, le rendre explicite pour tous
et proposer une aide adaptée en fonction des besoins.
Il présente les objectifs de l'activité et anime les séances
de manière dynamique en focalisant l'attention de tous les
élèves sur l'activité et en les faisant lire systématiquement.
Il ne laisse personne de côté, donne à chacun le
temps de lire et l'aide avec bienveillance à
analyser ses erreurs. Il chronomètre,
note les erreurs, compte le
nombre de mots lus et fait
part aux élèves de leurs
progrès à la fin de
chaque séance. Ainsi,
il permet à chacun de
progresser en fluence
de lecture et d'accéder
plus facilement
au sens.

69
68
Introduire Après on lit et tu
nous chronomètres.

la séance
Annoncer les objectifs et expliciter clairement Aujourd'hui, nous allons
les compétences à mobiliser. Cette mise en route lire un texte sur le chaton.
crée un environnement sécurisant qui favorise
l'investissement de tous les élèves.

( Ah oui, le bébé du chat. l~


Je vais vous lire ce texte
une première fois pour que
vous puissiez entendre
Vous vous souvenez comment on lit chaque mot.
comment on fait ?
Puis une deuxième fois en

g
mettant le ton, pour que vous
puissiez bien le comprendre.

--- ·
Oui ! Tu nous lis une histoire
et tu nous expliques les mots. :·
-
.....

70 71
Lire On va le décortiquer
ensemble pour mieux le lire.

le texte Tout le monde voit


le mot GRIMPER ?
Lire une première fois en articulant bie~
les mots pour permettre aux élèves de suivre
sur leur feuille et de repérer la façon
dont les mots se lisent.

Il commence par un G et un R
qui font /girl ensuite les lettres
lM qui font fil, cela fait /g/r/1/.

Après il y a P et ER qui font


lé/ On a le mot lglrlilplél.

(GRIMPER lQ Relis après moi :


GRIMPER.

72 73
Relire Alors, Martin, peux-
tu nous expliquer de

le texte quoi parle ce texte ?

Lire le texte une deuxième fois en mettant

~~
l'intonation pour faciliter la co mpréhension.
Ça parle du chaton,
Expliquer les mots difficiles et s'assurer

''------------------- ~
c'est le bébé du chat.
que le sens général du texte est compris.

Quels sont les mots que


vous n 'avez pas compris ?

(HÉRISSE l~
Le chat hérisse ses
poils, cela veut dire que
ses poils se dressent
tout raides sur son dos.

72 73
Passer la

·consigne
Expliquer clairement le rôle de chacun pour que les élèves
puissent tous se concentrer sur leur tâche (lecture à haute
voix ou silencieu se). L'organisation permet alors à chacun
de lire au moins six fois le texte dans de bonnes conditions.

À tour de rôle, vous allez lire


ce texte pendant une minute.

~ f/1'!'(~
Qui veut commencer ?
~~~
Enzo tu peux
commencer.

Tu essaies de lire du mieux «Le chaton est le g


-
que tu peux pour comprendre. ~·--·
petit du chat. .. >>

72 73
Revenir sur les Relis ce mot

erreurs de lecture encore une fois.

S'appuyer sur les remarques des autres élèves,


expliciter les problèmes de décodage et faire des
propositions pour permettre à l'élève de relire
co rrectement certains mots ou passages du texte.

--~~
liiiil
Il a dit AGU/LE au lieu de AGILE.

72 73
Montrer
les progrès
Tu as lu avec beaucoup plus
En fin de séance, revenir sur les scores de lecture d'attention la deuxième fois.
de chaque élève et les noter sur un graphique pour leur
faire visual iser leurs progrès. Les encourager.

Il a lu 52 mots
comme moi!
Voilà, aujourd'hui vous avez
tous lu le texte deux fois.

Nous allons regarder ensemble Aujourd'hui, vous avez tous


vos progrès sur ma petite fiche. fait des progrès, bravo !

~
Et moi, est-ce que
~progrès?
g ·---·
Nous relirons ce texte
la prochaine fois.

Enzo, regarde ta courbe.

72 73
.f A CT/V/TÉS .f

Aide au
décodage
Matériel phonèmes avec le groupe, en rappelant si nécessaire
Texte enseignant (p.94) les relations graphèmes/phonèmes, puis ils sont relus
Fiche lexique (p. 100) plusieurs fois.
Lors d'une deuxième ou troisième séance sur un texte,
Objectif de l'activité
l'enseignant revient simplement sur certains mots ayant
Anticiper les difficultés de lecture des mots longs, irréguliers
posé problème et les fait an~lyser et lire de nouveau
ou peu connus des élèves, donner à entendre une lecture
avant les lectures individuelles.
correcte, bien articulée et avec les liaisons.
Dans les textes proposés, certains mots jugés difficiles
Ce que l'élève doit faire sont d'ores et déjà identifiés et découpés selon l'alphabet
Il ~coute l'enseignant lire le texte en suivant avec le doigt. phonétique de Rondal. Si nécessaire, l'enseignant peut
Il essaie de repérer les mots qui lui paraissent difficiles compléter cette liste avec les mots qu'il estime pouvoir
à lire et écoute la façon dont l'enseignant les lit. poser problème aux élèves (graphèmes complexes,
Ce que l'enseignant doit foire terminaisons particulières, longueur. ..) ou ce ux qu 'il a repéré
Avant la séance, il lit le texte, repère les difficultés de lors des premières lectures des élèves.
décodage et s'entraîne à lire à voix haute avec les groupes
de souffle.
Au début de la séance, il lit lentement le texte une première
fois en pointant bien chaque mot pour permettre aux élèves
de les repérer et d'entendre comment ils se prononcent.
Il questionne rapidement les élèves sur les mots qui leur
semblent difficiles à lire. Ces mots sont décomposés en

82 83
~ACTIVITÉS~

Travail de la
compréhension
._
Matériel Il questionne ensuite brièvement les élèves afin de les
Texte enseignant (p.94) amener à comprendre le sens général du texte sans
Fiche lexiq ue (p.100) pour cela consacrer trop de temps au travail de la
compréhension.
Objectif de l'activité
Il explique les mots qui pourraient faire obstacle à la
Repérer et expliquer les mots peu connus, s'assurer
compréhension fine. li les explique dans leur contexte
de .la compréhension générale du texte pour en faciliter
avec une définition courte et simple ou une image lorsque
la lecture, donner à entendre une lecture avec une
c'est possible.
intonation et des groupes de souffle appropriés.
Lors d'une deuxième ou troisième séance sur un même
Ce que l'élève doit faire texte, il demande aux élèves d'en résumer le sens et
Il écoute l'enseignant lire le texte et essaie de le revient sur les mots ayant posé problème lors de la séance
comprendre. Il formule des hypothèses, donne son précédente pour leur demander de les expliquer.
interprétation, questionne sur ce qu'il n'a pas compris. Dans les textes proposés, certains mots jugés difficiles sont
Avec ses camarades, il résume le texte pour en restituer d'ores et déjà expliqués en contexte mais cette liste n'est
l'idée générale. pas exhaustive. Il est souvent nécessaire de revenir sur le
Ce que l'enseignant doit faire sens d'un grand nombre de mots, même certains que
Il lit le texte une deuxième fois en mettant le ton pour l'on pense a priori connus des élèves.
faciliter la compréhension. Il accentue certains mots et
fait des pauses pour permettre aux élèves de repérer les
groupes de mots qui vont ensemble.

84 85
~ A CT/V/TÉS ~

Lecture
'il a•
individuelle ••
••• Ce que l'enseignant doit faire
Il présente l'activité aux élèves et leur explique les objectifs .
Il explique l'intérêt du chronomètre pour calculer le nà!J)bre
Matériel
de mots correctement lus en une minute et voir leurs
Texte élève (p.92)
progrès. Il insiste sur le fait qu'il ne s'agit pas d'une
Texte enseignant (p.94)
course de vitesse.
Chronomètre
Il fait lire les élèves à tour de rôle en veillant à varier l'ordre
Objectif de l'activité de passage. Il déclenche le chronomètre après le titre et
Automatiser l'identification des mots pour améliorer la arrête la lecture au bout d'une minute. En cours de lecture,
vitesse et la précision de lecture. il note les erreurs de déchiffrage puis il compte le nombre de
Ce que .! 'élève doit faire mots lus, le nombre d'erreurs et calcule le nombre de Mots
Il lit le texte pendant une minute. Il écoute les remarques Correctement Lus en une Minute (MCLM).
dè l'enseignant et de ses camarades et revient sur P'our celui qui n'y arrive pas
ses erreurs. Ensuite, il suit sur son texte la lecture de Il le fait lire en deuxième ou troisième position pour lui
ses camarades. Il relève les erreurs de décodage permettre de décoder plus facilement certains mots et
ou les oublis et les signale. Puis il lit le texte une de rester attentif en attendant son tour.
seconde fois. Au cours de la lecture si l'élève bloque sur un mot,
En quoi c'est difficile il l'aide en lui donnant des indications liées au décodage :
Un élève « petit lecteur ,, lit peu de mots par voie directe, « Ce mot commence comme ..., cette lettre se prononce ... "·
il doit souvent déchiffrer. Ces temps de déchiffrage cassent Pour ceux qui réussissent très facilement
le rythme de lecture, mobilisent l'attention et empêchent Si tous les élèves lisent le texte en moins d'une minute, il leur
l'accès au sens. Le texte devient alors encore plus difficile propose un texte plus long dans le même niveau ou change
à lire. de niveau. S'il s'agit d'un seul élève, il change de groupe.

86
87
f' A CT/V/TÉS f'

Explicitation .·--
••-.
des erreurs .a
---.
Matériel de les lire correctement lors de ses prochaines lectures.
Texte enseignant (p.94) 11 revient sur les oublis et les erreurs d'identification de mots,
Texte élève (p.92) en les décomposant si besoin et en les faisant relire pour
rendre explicites les difficultés rencontrées.
Objectif de l'activité
Occasionnellement, il explique le regroupement de certains
Expliciter les difficultés orthographiques, améliorer
mots, auxquels les élèves ne procèdent pas spontanément,
les_capacités de déchiffrage pour lui permettre de
en leur montrant pourquoi ces mots vont bien ensemble et
progresser lors des prochaines lectures.
comment les lire.
Ce que l'élève doit faire
Lorsque la lecture devient plus fluide, il peut demander
Lorsqu 'il vient de lire, il écoute les remarques de aux élèves d'évaluer les lectures de manière quantitative
l'enseignant et relit, avec son aide, les mots sur lesquels
(nombre de mots lus, erreurs et oublis) et qualitative
il a hésité ou qu'il a mal lus. Il relit des passages en (intonation, arrêt au point). Il peut alors rendre lisibles les
regroupant correctement les mots ou en mettant signes de ponctuation : le point et la vi rgule indiquent que
l'intonation.
l'on peut faire une pause ; le point d'exclamation signale
Lorsqu 'il a suivi la lecture d'un camarade, il cite que le lecteur doit se montrer enthousiaste ; le point
les erreu rs qu'il a relevé et les explique. d'interrogation que l'on pose une question ... Il n'hésite pas
Ce que l'enseignant doit faire à relire certai ns groupes de mots ou passages du texte aux
À l'issue de chaque lecture, il sollicite l'ensemble du groupe élèves en expliquant sa façon de lire.
pour maintenir l'attention des élèves qui ne lisent pas.
Il revient avec l'élève sur les mots qui lui ont posé des
problèmes pour l'aider à les déchiffrer et lui permettre

88 89
f- A CT/V/TÉS f-

Observation
des progrès
Matériel et le reporte sur le tableau de suivi des lectures prévu
Texte enseignant (p.94) à cet effet.
Suivi des lectures (p.97) À la fin de la séance, il trace la courbe des scores
Suivi de l'entraînement (p.99) de chaque élève sur le papier millimétré pour lui permettre
de visualiser facilement sa progression. Il commente
Objectif de l'activité
les progrès réalisés et encowrage l'élève.
Pren.dre conscience de la progression, accroître
Au fur et à mesure de l'entraînement, il récapitule
la motivation intrinsèque et encourager à persévérer
sur le tableau de suivi du groupe les scores obtenus
dans l'entraînement.
par chaque élève à la première lecture des textes pour
Ce que l'élève doit faire
vérifier leurs progrès.
À l'issue de chaque séance, il revient sur ses performances Il veille à maintenir la cohésion du groupe en valorisant les
et observe la courbe de ses scores pour visualiser ses progrès de chacun et en maintenant un climat de confiance
progrès. et de respect mutuel.
Ce que l'enseignant doit faire
Il assure un suivi individualisé de chaque élève.
Pendant chaque lecture, il note les oublis, les erreurs
d'identification et repère le dernier mot lu dans la minute
en utilisant une feuille par élève afin de se faciliter la tâche.
Il réutilise cette feuille à chaque lecture en changeant
de couleur pour voir les progrès. À l'issue des lectures,
il calcule le nombre de Mots Correctement Lus par Minute

90 91
~SUPPORTS~

Textes
élève Lily la souris
ont class e,s en trois niveaux
Les textes s , sentés sans Ce soir, Lily la souris va au ba/.
. , Ils sont pre ,, , de
de difficulte. distraire 1 eleve
illustration pour .ne pas A la typograp h·e 1 et Elle a déjà mis sa jolie robe rouge
sa lecture. Au n1veau . 'ts pour qu ,.1 puisse
nt sufflsan .1 t
l'interligne so de l'enselgnan . mais elle ne trouve plus son collier.
. t la lecture .t
suivre du dolg , diminue ensui e
Il n'est Pas sur le tapis.
La taille des ca racteres Ces textes, une f Ol·s
, l'autre. . d
d'un niveau a , r le cahier e
~t colles su Il n'est Pas sous le lit.
lus peuvent e re , , et être relus dans
, haque eleve .
lecture de c différents. Prévoir
des contextes , , Tant pis, car son ami Tom arrive.
un exemplaire par eleve.
Vite, elle attrape son sac et la Voilà Partie
45 feuilles A5 (p .116)

~b.~;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;~~~~~:~::~::erdre
Pour aller danser.

erç b\ait sep dan•s-...,


ap . Elle sem iment r.
92 son so mmel\. 'ils étal·ent vra -•.....-."' 93
r- •.:..+-:.it les haricots .
a f- SUPPORTS f-

tl
145 40
12

\lé Textes 23
10

sa

à
enseignant 29

39

01
E s 48
. L'enseignant dispose d'une version de
s chaque texte à photocopier en autant Lily la souris
59
d'exemplaires que d'élèves. Au cours des
lectures individuelles, il note directement 69 Ce soir, Lily la souris va au b 1
sur le texte les mots mal lus, les oublis et a.
Elle a· d , ·,
80
compte facilement le nombre de mots lus ela mis sa jolie robe rou 8
. ge
grâce aux nombres inscrits dans la marge mais elle ne t
rouve pl 16
de droite. Il se sert de la même feuille à us son co/li
Il ' e~
chaque nouvelle lecture par l'élève et peut n est Pas sur le tapis. 23
ainsi vérifier s'il fait les mêmes erreurs ou 1n'
est Pas sous le lit. 29
progresse d'une lecture à l'autre.
ant ·
Pis, car son am . -r. 35
45 feuilles AS (p.ll7) I 'om arrive.
, elle attrape
42
son sac et la voilà Partie
aller danser.
ues ne savait pas qu'il 51
. ·t t l'invita à entrer. Jacq
1u1 ouvn e
54
· n d'un ogre l 95
venal·t d'entrer dans la ma,so
94
f' SUPPORTS f'

Suivi
q() des lectures
Cette feuille individuelle permet de noter
les scores de Mots Correctement lus à
la Minute d'un élève à chaque lecture
du même texte et de les reporter sur un
graphique. Cette opération se fait à la
fin de chaque séance, en présence de
l'élève pour lui permettre de visualiser ses
progrès. Prévoir un exemplaire par élève
pour chaque texte lu.

1 feuille AS (p.206)

96 97
• @1
-=
f- SUPPORTS f-

-
~'--'
~

~
1=-
MCLM
~ t:=:·~RES
1
PREMIÈRES LEC
TEST DEB TEST FIN • --
TURES)
1 N ...,_
~ w.... No....
1-- N•....
1 ...... No.... N• ...
- ~---~ ,

j_l 1
w .. No· ··· N• ...
No .... N•.. ..

--- 1
2!1- f-
1
1
_ l 1 l
1 - 1
,_ ~
'

-
..,_, bLa - 1
....._

-RES lECiURESl
MClM tSCORES PREMIE • No ....
- ~:-~
N• ....

MClM No ....
w.... N ....
!-=l'al l
~ \ ~ 1-l~ 1-
No ....

Suivi de
N• ....
TESHIN N• ....
\ \
TEST DES

\ \ l1 T Î
\ ~ \ \ ~ lde.1
ï \ 1 \
t-
-+- b.. ,-..ka 1
-
t-
--
,.._-
,),,.

""
;;'!~!.

1 l' entrainement
1---
\
= · ..-.
~
\ 1- -' Cette grille permet de noter le score des élèves
- .
"""'
\ \ .:::al de la classe à chaque première lecture d'un
1--- nouveau texte et permet ainsi d'évaluer leurs
1--'- \ \ - 1------
""""'

1--'-
\ \
-r--
1---
~

-
.:::::a. -
·-4 - progrès en lecture. Grâce à l'observation
de ces progrès, l'enseignant peut décider

-
~~
r-- de poursuivre, d'intensifier ou d'arrêter les
1----

if
~- entraînements en fonction des réussites de
..-- ~ r-
- \ .:::::a.
chacun.
1----

1
1 -\
t
- \ 1 1
\
-
\..::::a,

..,__.
""""
. 1~ 1 feuille AS (p.207)

•• ....
JJi ~

..
~

~
_.......,.
98
~ 99
f- SUPPORTS f-

Fiche
16" tf_ 6zmots

lexique Le enaton
.
.
r /gfr{llp/el
..
GR Le 1\1 s ecr
it lM car
1ft Grrmpe . consonnes .
~ . de deUX
s uccession P
Chaque texte est accompagné de deux . avant le .
- ~~~~ t
listes de mots. Une liste des mots difficiles 1 al tri~ Le D est mue .
Apprend 1 p .
1ft sonnes ppR
~ . de troiS con
à lire (présence de graphèmes complexes succession
au trésor · tlèfr{lltlwa/rl
ou rares, mots longs ou irréguliers) avec 1ft Territorre 1 •• de p.R.
au cours duquel ~ l't tél car il prece
une aide à la lecture. Une liste des mots Le E se 1

susceptibles de ne pas être compris ou Q Nourrit etit. 11 la tête.


'"'atte allaite son P
d'être mal interprétés (mots peu familiers Q LaC••
on corps.
~6 Q Hérisse dressent sur s
ou polysémiques) avec une définition - 4 mots . du cnat se
Les poliS . ar exemple.
simple adaptée au contexte du texte. ne de thon .
"-31 Territorre
'4" .
·t le iardlll p
• t là OÙ il VI •
d cnat ces
Ces listes ne sont pas exhaustives et Le territoire u

doivent être complétées par les mots TH se lit l U ·re


Q A9' ·t et souple.
Le cnat est VI
spontanément proposés par les élèves
ou repérés par l'enseignant.

45 fiches (p.212)

lOO

- 224 101
102
Déroulement
d'une séance
La démarche s'appuie sur la répétition de lectures Présentation des obiectifs
d'un même texte pour multiplier les rencontres avec les
mots et automatiser les procédures d'identification.

L'enseignant démarre la séance par un rappel des objectifs. Lecture 1 (décodage)


li lit une première fois le texte en articulant bien les mots
pour anticiper les difficultés d'identification puis revient -~
avec les élèves sur les mots difficiles à décoder. li lit
Lecture 2 (compréhension)
une seconde fois le texte, avec intonation pour travailler
la compréhension. Il explique les mots difficiles et s'assure
rapidement de la compréhension du texte.
Lectures à voix haute
Chaque élève, à tour de rôle, lît le texte pendant une minute.
L'enseignant note les erreurs de lecture. Puis il revient avec
l'élève sur ses erreurs, l'aide à les corriger en les explicitant
pour lui permettre de progresser lors de la prochaine lecture. Explicitation des erreurs
Il fait lire ensuite chaque élève une deuxième fois
en respectant la même démarche.

En fin de séance, l'enseignant calcule les scores des élèves Observation des progrès
et les inscrit sur un graphique afin que chacun puisse voir
les progrès qu 'il a réalisé au cours de la séance.

104 105
Planification
des séances
Pour que l'entraînement soit efficace, il doit
être intensif et durer au moins 12 semaines à raison
de deux ou trois séances par semaine. Les élèves doivent
lire à haute voix un texte 6 à 8 fois, il faut donc prévoir trois
ou quatre séances sur le même texte. Lorsque la marge
Niveau A
de progrès est atteinte, il convîent de passer Textes 1 à 15 (54 à 93 mots)
au texte suivant.

Tout au long des séances, l'observation des


scores des élèves et de leur évolution permet de Niveau B
décider s'il est nécessaire de changer de niveau Textes 16 à 30 (62 à 114 mots)
de textes ou d'arrêter les entraînements.

Il est possible de proposer cette activité aux élèves


dès qu 'ils lisent plus de 20 mots en une minute avec Niveau C
un maximum de quatre erreurs dans un texte inconnu,
Textes 31 à 45 (85 à 146 mots)
ne présentant pas de difficulté de décodage ou oe
compréhension. En CP, le début des séances est
donc échelonné et débute généralement au deuxième
trimestre. En CE1 , l'entraînement peut être proposé
dès le début de l'année, après avoir évalué les
élèves et repéré les besoins.

106 107
Niveau A
Phrases courtes. Mots à orthographe
transparente avec graphèmes fréquents
et rég uliers. Verbes au singulier.

Niveau B
Phrases simpl es et longues. Mots avec
graphèmes complexes. Verbes au pluriel.
Utilisation de l'imparfait.

Niveau c
Phrases longues ou complexes. Mots
avec graphèmes rares. Utilisation du
passé simple.

109
a L
Les abricots sur le plat
Texte 08 - 70 mots

Lily la souris La tortue ...,_


Texte 09 - 75 mots
Texte 01 -54 mots

La lettre au père Noël La balade en vélo


Texte 10 - 79 mots
Texte 02 - 57 mots

Les mini pizzas Boucle d'or


Texte 1'1 - 80 mots
Texte 03 - 59 mots

Carte d'anniversaire Roule galette


Texte 12- 83 mots
Texte 04 - 62 mots

La tartine de thon L' ours blanc

Texte 05 - 64 mots Texte 13 - 86 mots

Carte postale de la mer Mon chat

Texte 06- 67 mots Texte 14- 87 mots

La fourmi La rentrée au CP

Texte 07- 68 mots Texte 15- 93 mots

110 111
Les gendarmes et les voleurs
Texte 23 - 87 mots

Le chaton Tour de magie


Texte 24 - 90 mots
Texte 16- 62 mots

La dent de lait
Les bulles de savon
Texte 25 - 93 mots
Texte 17 - 70 mots

Le loup
Le fondant chocolat-crème de marron
Texte 2ô - 98 mots
Texte 18- 75 mots

Recette des crêpes


La cabane
Texte 27 - 99 mots
Texte 19 - 77 mots

Les dents
Le grand jour
Texte 2~ - 108 mots
Texte 20- 80 mots

Le petit chaperon rouge


Le jeu de mémory
Texte 29- 109 mots
Texte 21 - 82 mots

A la piscine
Les trois petits cochons
Texte 30 - 114 mots
Texte 22- 84 mots

112 113
la terrine de thon
Texte 38 - 123 mots

les vacances au ski le tigre '


3 "-
Texte 39- 125 mots
Texte 31 - 85 mots

Après le cirque Jeu de bataille


Texte 40- 130 mots
Texte 32 - 92 mots

les musiciens de Brême la varicelle


Texte 41. - 133 mots
Texte 33 - 95 mots

le renard et le rouge-gorge
Demande de bac poubelle
Texte 42 - 135 mots
Texte 34- 104 mots

Cendrillon
la récréation
Texte 43- 138 mots
Texte 35 - 115 mots

Jacques et le haricot magique


le chat botté
Texte 44- 144 mots
Texte 36 - 119 mots

Dur, dur d'être un doudou


la galette des rois
Texte 45 - 146 mots
Texte 37 - 122 mots

114 115
a
Lily la souris

Ce soir, Lily la souris va au bal. Elle a déjà


Lily la souris
L_
54 01
mis sa jolie robe rouge mais elle ne trouve
Ce soir, Lily la souris va au bal. Elle a déjà 11

plus son collier. Il n'est pas sur le tapis.


mis sa jolie robe rouge mais elle ne trouve 20

Il n'est pas sous le lit. Tant pis, car son ami plus son collier. Il n'est pas sur le tapis. 29

Tom arrive. Vite, elle attrape son sac et Il n'est pas sous le lit. Tant pis, car son ami 40

la voilà partie pour aller danser. Tom arrive. Vite, elle attrape son sac et 48

la voilà partie pour aller danser. 54

116 117
a
~02
La lettre au père Noël

Père Noël, La lettre au père Noël

Père Noël, 2
Je ne suis pas toujours très sage, c'est vrai.
Je ne suis pas toujours très sage, c'est vrai. 11

Pour Noël, je commande juste des petites


Pour Noël, je commande juste des petites 18

voitures et un vélo jaune comme celui


voitures et un vélo jaune comme celui 25

de mon ami Jules. C'est toi qui dira de mon ami Jules. C'est toi qui dira 33

si je mérite ces cadeaux. si je mérite ces cadeaux. 38

À côté du sapin, je te laisserai un bol de lait À côté du sapin, je te laisserai un bol de lait 49

et des chocolats pour te dire merci . 56


et des chocolats pour te dire merci.
Tom 57

Tom

118 . 119
a
Les mini-pizzas

Pour épater tes amis à l'apéritif, prépare


Les mini-pizzas
L
59 03
des petites· pizzas.
Pour épater tes amis à l'apéritif, prépare 7
Il te faut : du pain de mie, de la sauce tomate,
des petites pizzas. 10

des olives et du fromage râpé.


Il te faut :du pain de mie, de la sauce tomate, 21

D'abord, étale la sauce tomate sur une des olives et du fromage râpé. 27

tranche de pain de mie. D'abord, étale la sauce tomate sur une 34

Coupe la tartine en quatre puis ajoute tranche de pain de mie. 39

Coupe la tartine en quatre puis ajoute 46


le fromage râpé et une demi-olive.
le fromage râpé et une demi-olive. 53
Fàis cuire cinq minutes au four.
Fais cuire cinq minutes au four. 59

120 121
a
~04
· Carte d'anniversaire
i
Samedi 4 mai , je vais avoir sept ans. Carte d'anniversaire

Je t 'invite à la maison pour faire la fête Samedi 4 mai, je vais avoi r sept ans. s

et goûter avec tous mes amis. Nous ferons Je t 'invite à la maison pour faire la fête 17

une course en sac et une chasse au trésor. et goûter avec tous mes amis. Nous ferons 25

une course en sac et une chasse au trésor. 34


Nous mettrons de la musique pour danser.
Nous mettrons de la musique pour danser. 41
Pour le goûter, il y aura du jus de pommes
Pour le goûter, il y aura du jus de pommes 51

et un gros gâteau au chocolat décoré


et un gros gâteau au chocolat décoré 58

avec des bonbons. avec des bonbons. 61

Li lou 62
Li lou

12 2 123
a
La tarti ne de thon

Pour préparer ce plat, il faut : une boîte


La tartine de thon
L
64 05
de thon, six petits suisses nature, un jus
Pour préparer ce plat, il faut : une boîte 8

de citron, du sel et du poivre.


de thon, six petits suisses nature, un jus 16

Écrase le thon avec les petits suisses. de citron, du sel et du poivre. 23

Ajoute le jus de citron, le sel et le poivre. Écrase le thon avec les petits suisses. 30

Mélange bien le tout. Ajoute le jus de citron, le sel et le poivre. 40

Mets ce mélange dans un bol au frais Mélange bien le tout. 44

Mets ce mélange dans un bol au frais 52


pendant une heure.
~endant une heure. 55
Sers avec des biscottes ou des tartines
Sers avec des biscottes ou des tartines 62
de pain.
de pain. 64

124 125
a
Cart~ postale de la mer

Bonjour mamie et bonjour papi , Carte postale de la mer


L
67 06
Bonjour mamie et bonjour papi , 5
Les vacances à la mer c'est super !
Les vacances à la mer c'est super ! 12
Ici il fait beau et très chaud. Nous allons
Ici il fait beau et très chaud. Nous allons 21

à la plage tous les jours. J'adore jouer


à la plage tous les jours. J'adore jouer 29

au ballon avec papa et aller dans l'eau au ballon avec papa et aller dans l'eau 37

avec maman. Tous les soirs nous allons avec maman. Tous les soirs nous allons 44

sur le port pour manger une glace. Demain sur le port pour manger une glace. Demain 52

nous allons passer la journée sur une île . 60


nous allons passer la journée sur une île.
Je vous fais des bisous salés ! 66
Je vous fais des bisous salés !
Hugo 67

Hugo

126 127
a
La fourmi

La fou rmi vit en colonie dans une fourmilière .


La fourmi
L_
68 07
Cette fourmilière peut être en forme de dôme
La fourmi vit en colonie dans une fourmilière. 8

ou cachée sous la terre . Elle possède des


Cette fourmilière peut être en forme de dôme 16

galeries et de grandes salles. ou cachée sous la terre. Elle possède des 24

La reine est la plus grosse des fourmis. galeries et de grandes salles. 29

Elle ne sort jamais de la fourmilière. La reine est la plus grosse des fourmis. 37

Elle ne sort jamais de la fourmilière. 44


Les autres fourmis ont des rôles précis :
Les autres fourmis ont des rôles précis : 51
il y a des ouvrières, des nourrices
il y a des ouvrières, des nourrices 58

et des soldats qui protègent la fourmilière


et des soldats qui protègent la fourmilière 65

et la reine.
et la reine. 68

129
128
1
Les abricots sur le plat

Pour préparer ce dessert il faut : un grand


Les abricots sur le plat
L_
70 08
plat, des gâteaux secs, du fromage blanc,
Pour préparer ce dessert il faut : un grand 8

du sucre et une boîte d'abricots au sirop.


plat, des gâteaux secs, du fromage blanc, 15

Égoutter les abricots et garder le sirop.


du sucre et une boîte d'abricots au sirop. 23

Tremper chaque gâteau dans le sirop Égoutter les abricots et garder le sirop. 30

d'abricot puis les poser sur le plat. Tremper chaque gâteau dans le sirop 36

Mélanger le sucre et le fromage blanc. d'abricot puis les poser sur le plat. 43

Mélanger le sucre et le fromage blanc. 50


Étaler le fromage sur les gâteaux.
~taler le fromage sur les gâteaux. 56
Couper les abricots en deux et les poser
Couper les abricots en deux et les poser 64

sur le fromage.
sur le fromage. 67

Servir très frais.


Servir très frais. 70

130 131
La tortue

La tortue a une carapace très dure et


La tortue
très lourde. ·a uand elle a peur, elle rentre
La tortue a une carapace très dure et 8

sa tête et ses pattes dans sa carapace.


très lourde. Quand elle a peur, elle rentre 16

Cet animal n'a pas de dent mais un bout sa tête et ses pattes dans sa carapace. 24

de corne à l'avant de la bouche pour déchirer Cet animal n'a pas de dent mais un bout 33

la nourriture. Dans la nature elle se nourrit de corne à l'avant de la bouche pour déchirer 42

de plantes et d'herbes. Dans un potager, la nourriture. Dans la nature elle se nourrit 50

de plantes et d'herbes. Dans un potager, 57


elle adore manger les salades, les tomates
elle adore manger les salades, les tomates 64
et les prunes. Elle peut vivre plus de
et les prunes. Elle peut vivre plus de 72
deux cents ans !
deux cents ans ! 75

132 133
a
~10
· La balade en vélo

Comme tous les dimanches, Paul va se


La balade en vélo
promener avec son papa et sa maman.
Comme tous les dimanches, Paul va se 7
- Prenons les vélos et allons dans la forêt,
promener avec son papa et sa maman . 14
propose le père.
- Prenons les vélos et allons dans la forêt, 22
-Oh oui, répond Paul.
propose le père. 25

- C'est une bonne idée, ajoute la mère. -Oh oui, répond Paul. 29

Paul part le premier dans le bois. Les voitures -C'est une bonne idée, ajoute la mère. 36

sont interdites alors il peut rouler vite. Paul part le premier dans le bois. Les voitures 45

sont interdites alors il peut rouler vite. 52


Il pédale de toutes ses forces mais son père
11 pédale de toutes ses forces mais son père 61
le rattrape dans la montée.
le rattrape dans la montée. 66
La balade est belle et tout le monde passe
La balade est belle et tout le monde passe 75
un très bon moment.
un très bon moment. 79

134
135
a
Boucle d'or

Boucle d'or est une petite fille aux cheveux


Boucle d'or
L
80 11
dorés et bouclés. Elle habite une maison au
Boucle d'or est une petite fille aux cheveux 8

bord de la forêt. Un jour, elle décide d'aller se


dorés et bouclés. Elle habite une maison au 16

promener pour ramasser des fleurs mais elle


bord de la forêt. Un jour, elle décide d'aller se 26

se perd dans les bois. Alors elle marche et promener pour ramasser des fleurs mais elle 33

arrive près d'une petite maison. Une bonne se perd dans les bois. Alors elle marche et 42

odeur s'en échappe. Elle avance vers la arrive près d'une petite maison. Une bonne 49

odeur s'en échappe. Elle avance vers la 56


fenêtre ouverte et regarde. La maison est
f~n être ouverte et regarde. La maison est 63
vide. Boucle d'Or pousse la porte et entre.
vide. Boucle d'Or pousse la porte et entre. 71

Elle voit trois bols de soupe sur la table.


Elle voit trois bols de soupe sur la table. 80

136 137
a
Roule galette

Dans une maison en bordure de forêt, vit un


Roule galette
~
83 12
couple de vieux. Un jour, la femme prépare
Dans une maison en bordure de forêt, vit un 9
une galette avec un reste de farine. Elle la fait
couple de vieux. Un jour, la femme prépare
- ._
17

cuire dans le four puis la pose sur le bord de


une galette avec un reste de fari ne. Elle la fait 27

la fenêtre pour la faire refroidir. Mais la galette cuire dans le four puis la pose sur le bord de 38

décide de se sauver et roule vers la forêt. la fenêtre pour la faire refroid ir. Mais la galette 47

Sur son chemin , elle rencontre un lapin. décide de se sauver et roule vers la forêt. 56

Sur son chemin, elle rencontre un lapin. 63


« Voilà une belle galette ! Je voudrais bien la
<:Voilà une belle galette ! Je voudrais bien la 71
manger ! » dit-il.
manger ! » dit-il. 73
Mais la galette est rusée. Elle se met à
Mais la galette est rusée . Elle se met à 82

chanter.
chanter. 83

138 139
a
L'ours blanc

L'ours blanc est aussi appelé l'ours polaire.


L'ours blanc
L_
86 13
Il vit au pôle Nord. C'est un animal très
L'ours blanc est aussi appelé l'ours polaire. 7
solitaire. À l'âge adulte, il mesure de deux
Il vit au pôle Nord. C'est un animal très 16

à trois mètres et il pèse huit cents kilos. solitaire. À l'âge adulte, il mesure de deux 24

L'our_
s polaire n'a jamais froid car il a à trois mètres et il pèse huit cents kilos. 33

une ·épaisse couche de graisse et de fourrure. L'ours polaire n'a jamais froid car il a 41

Il est aussi à l'aise sur la neige que dans l'eau. une épaisse couche de graisse et de fourru re. 49

Il est aussi à l'aise sur la neige que dans l'eau. 60


Pour nager, il utilise ses pattes avant comme
\our nager, il utilise ses pattes avant comme 68
des rames et ses pattes arrières pour se
des rames et ses pattes arrières pour se 76
diriger. Il peut parcourir jusqu'à cent
diriger. Il peut parcourir jusqu 'à cent 82

kilomètres sans se reposer !


kilomètres sans se reposer ! 86

140 141
a
~14
Mon chat

Voici la vie de mon chat.


Mon chat
Le matin, il .se lève, s'étire et va vite boire
Voici la vie de mon chat. 6
son lait. Puis il se lave avec sa patte.
Le matin, il se lève, s'étire et va vite boire 16

Après, il sort dans le jardin pour chasser les


son lait. Puis il se lave avec sa patte. 25

souris. À midi , il rentre à la maison et mange Après, il sort dans le jard in pour chasser les 34

sa pâtée. Quand il a fini son repas, il aime souris. À midi, il rentre à la maison et mange 44

jouer avec une pelote de laine : il griffe la sa pâtée. Quand il a fini son re pas, il aime 54

jouer avec une pelote de laine : il griffe la 63


boule et la fait rouler sur le tapis. Mais ce
boule et la fait rou ler sur le tapis. Mais ce 73
que préfère ce gros matou, c'est dormir au
que préfère ce gros matou, c'est dormir au 81

chaud à côté de la cheminée.


chaud à côté de la chem inée. 87

142 143
a
~ 15
· La rentrée au CP

Aujourd 'hui , c'est un grand jour pour Romane,


La rentrée au CP
elle rentre au CP. La petite fille a un peu peur.
Aujourd'hui, c'est un grand jour pour Romane, 7
Son papa est avec elle. Il la rassure : ......
elle rentre au CP. La petite fille a un peu peur. 18

- Pas de panique Romane, regarde, tu vas


Son papa est avec elle. Il la rassu re : 26

retrouver tes camarades de l'année dernière ! - Pas de panique Romane, regarde, tu vas 33

Le père et la fille s'avancent vers Marine et retrouver tes camarades de l'année dernière ! 39

sa maman pou r leur dire bonjour. Les adultes Le père et la fille s'avancent vers Marine et 48

sa maman pour leur dire bonjour. Les adultes 56


discutent. Romane est ravie de revoir son
discutent. Romane est ravie de revoir son 63
amie. La cloche sonne. 1·1faut aller se ranger.
amie. La cloche sonne. Il faut aller se ranger. 72
Romane récupère son cartable et fait un gros
- 1
Romane récupère son cartable et fait un gros 80

bisou à son papa.


1

bisou à son papa. 84

-Tout ira bien ma puce , passe une bonne -Tout ira bien ma puce, passe une bonne 92
. ,
JOurnee. journée. 93

14 4 145
a
Le chaton

Le chaton est le petit du chat. La chatte le nourrit

avec du lait. Quand il a peur, le petit chat hérisse Le chaton


L_
62 16
ses poils et fait le dos rond . Il adore grimper Le chaton est le petit du chat. La chatte le nourrit 11

partout. En jouant, il apprend à chasser et à se

battre pour défendre son territoire. Il est déjà très


......
. •:
av_. :
avec du lait. Quand il a peur, le petit chat hérisse

ses poils et fait le dos rond . Il adore grimper


22

32

agile : en cas de chute, il retombe toujours sur

ses pattes. 1.• •


ii ~. :
RiJ
partout. En jouant, il apprend à chasser et à se

battre pour défendre son territoire. Il est déjà très


42

51

agile : en cas de chute, il retombe toujours sur 60

ses pattes. 62

146 147
a
Les bulles de savon

Émile adore faire des bulles de savon. Quand

il souffle fort, il en fait beaucoup de petites. Les bulles de savon


~
70 17
Elles sont de toutes les couleurs et montent Émile adore faire des bulles de savon. Quand 8

très vite dans le ciel. Quand il souffle tout il souffle fort, il en fait beaucoup de petites. 17

doucement, il arrive à en faire une très grosse. Elles sont de toutes les couleurs et montent 25

Elle a du mal à s'envoler et éclate facilement. très vite dans le ciel. Quand il souffle tout 34

Son chat aime le regarder. Quand une bulle doucement, il arrive à en faire une très grosse. 43

passe devant son nez, il bondit pour la faire Elle a du mal à s'envole·r et éclate facilement. 52

éclater. Son chat aime le regarder. Quand une bu lle 60

passe devant son nez, il bondit pour la faire 69

éclater. 70

148 149
A
Le fondant chocolat-crème de marron

Pour réaliser ce fondant, il faut : une boîte de

crème de marron , une tablette de chocolat, Le fondant chocolat-crème de marron


L
75 18
une petite plaque de beurre et trois œufs. Pour réaliser ce fondant, il faut : une boîte de 9

Faire chauffer le four. crème de marron, une tablette de chocolat, 16

Faire fondre le chocolat et le beurre dans un une petite plaque de beurre et trois œufs. 24

saladier. Faire chauffer le four. 28

Ajouter la crème de marron et mélanger. Faire fondre le chocolat et le beurre dans un 37

Ajouter les œufs et mélanger à nouveau . saladier. 38

Beurrer et fariner le moule. Ajouter la crème de marron et mélanger. 45

Verser la préparation dans le moule. ~jouter les œufs et mélanger à nouveau. 52

Faire cuire au four environ une heure. Beurrer et fariner le moule. 57

Ce gâteau se déguste froid. Verser la préparation dans le moule. 63

Faire cuire au four environ une heure. 70

Ce gâteau se déguste froid. 75

150 151
A
19
La cabane
L_
76
Chers papa et maman,
La cabane

Les vacances se passent bien. Comme il pleut, Chers papa et maman, 4

je ne peux pas jouer dans le jardin. Alors, papi Les vacances se passent bien. Comme il pleut, 12

m 'a fabriqué une cabane dans la maison avec je ne peux pas jouer dans le jard in. Alors, papi 22

des cartons. Il fait tout noir dans ma cabane mais m'a fabriqué une cabane dans la maison avec 30

mamie m 'a donné sa petite lampe de poche. des cartons. Il fait tout noir dans ma cabane mais 40

Je peux lire tous les livres de papi sur le vélo. mamie m'a donné sa pe.tite lampe de poche. 48

Il y a de belles photos. Je peux lire tous les livres de papi su r le vélo. 59

Je vous laisse car je vais goûter dans ma cabane ! 11. y a de belles photos. 65

Je vous laisse car je vais goûter dans ma cabane ! 7s


Marius
Marius 76

152 153
a
Le grand jour

C'est un grand jour pour Léo. Il va tout seul

acheter du pain en vélo. Avant de partir, il met Le grand jour


L
80 20
C'est un grand jour pour Léo. Il va tout seul 10
ses pièces dans sa poche et prend son sac à
acheter du pain en vélo. Avant de partir, il met 20
dos. À la boulangerie, il achète une baguette.

Il lui reste un peu d'argent. Il en profite pour ses pièces dans sa poche et prend son sac à 30

dos. À la boulangerie, il achète une baguette. 38


acheter quatre bonbons, il les mangera plus

tard. Léo met le tout dans son sac. Il peut li lui reste un peu d'argent. Il en profite pour 48

acheter quatre bonbons·, il les mangera plus 55


alors remonter sur son vélo pour rentrer à la

maison. tard. Léo met le tout dans son sac. Il peut 65

~lors remonter sur son vélo pour rentrer à la 74


Maman lui dit : « bravo Léo ! »
maison. 75

Maman lui dit : « bravo Léo ! , 80

155
154
a
Le jeu de mémory

Disposer toutes les cartes mélangées, faces

cachées sur la table. Le jeu de mémory


L_
82 21
L'un après l'autre, les joueurs retournent deux Disposer toutes les cartes mélangées, faces 6

cartes pour former des paires. Si un joueur cachées sur la table. 10

retourne des cartes identiques, il les gagne et peut L'un après l'autre, les joueurs retournent deux 17

rejouer. S'il retourne des cartes différentes, il les cartes pour former des paires. Si un joueur 25

remet à leur place, faces cachées, puis c'est au retourne des cartes identiques, il les gagne et peut 34

tour du joueur suivant. rejouer. S'il retourne des cartes différentes, il les 42

La partie se termine quand il n'y a plus de cartes remet à leur place, faces cachées, puis c'est au 51

sur la table. C'est le joueur qui a le plus de cartes t?ur du joueur suivant. 55

qui remporte la partie. La partie se termine quand il n'y a plus de cartes 66

sur la table. C'est le joueur qu i a le plus de cartes 78

qui remporte la partie. 82

156 157
a
Les trois petits cochons

Il était une fois trois petits cochons qui vivaient

chez leur maman. Un jour, ils décident de partir Les trois petits cochons
L_
84 22
pour vivre seul. Chacun doit se construire une Il était une fois trois petits cochons qui vivaient 9

maison pour être en sécurité car il y a plusieurs chez leur maman . Un jour, ils décident de partir 18

loups dans la région. pour vivre seul. Chacun doit se construire une 26

Le premier petit cochon fait rapidement un abri maison pour être en sécurité car il y a plusieurs 36

en paille. loups dans la région. 40

Le deuxième petit cochon récupère des planches Le premier petit cochon ·fait rapidement un abri 48

de bois et bâtit une jolie cabane. en paille. 50

Le troisième petit cochon décide de se construire ~e deuxième petit cochon récupère des planches 57

une maison très solide en briques. Cela lui prend de bois et bâtit une jolie cabane. 64

beaucoup de temps. Le troisième petit cochon décide de se construire 72

une maison très solide en briques. Cela lui prend 81

beauco up de temps. 84

158
159
a
Les gendarmes et les voleurs

Ce jeu peut se pratiquer dans la cour de l'école.

Il faut d'abord délimiter le terrain avec des plots, Les gendarmes et les voleurs
tL
87 23
puis tracer un cercle au milieu pour marquer la Ce jeu peut se pratiquer dans la cour de l'école. 10

prison. Ensuite les joueurs sont répartis en deux Il faut d'abord délimiter le terrain avec des plots, 19

équipes : les gendarmes et les voleurs. puis tracer un cercle au milieu pour marquer la 28

Les gendarmes doivent toucher les voleurs. prison. Ensuite les joueurs sont répartis en deux 36

Chaque fois qu 'un voleur est touché, il doit suivre équipes :les gendarmes et les voleurs. 42

le gendarme qui le met en prison. Les voleurs Les gendarmes doivent toucher les voleurs. 48

libres peuvent délivrer les prisonniers en leur Chaque fois qu'un voleur est touché, il doit suivre 57

tapant dans la main. 1~ gendarme qui le met en prison. Les voleu rs 66

La partie s'arrête quand tous les voleurs sont en libres peuvent délivrer les prisonniers en leur 73

pnson. tapant dans la main. n

La partie s'arrête quand tous les voleurs sont en 86

prison. 87

160 161
a
~24
· Tour de magie

Pour surprendre tes amis, voici un petit tour de magie


très facile. Tour de magie

Prépare cinq allumettes, un compte-goutte, de Pour surprendre tes amis, voici un petit tour de magie 10

l'eau et une assiette plate. Commence par plier les très facile. 12

allumettes en deux, sans les casser complètement. Prépare cinq allumettes, un compte-goutte, de 18

Elles ressemblent maintenant à des V. Puis place-les l'eau et une assiette plate. Commence par plier les 27

en cercle sur l'assiette. Les pointes pliées allumettes en deux, sans les casser comp lètement. 34

doivent être tournées vers le centre et se toucher. Elles ressemblent maintenant à des V. Puis place-les 42

Les bouts rouges ne sont pas côte à côte. Avec en cercle sur l'assiette. Les pointes pliées 49

le compte-goutte, laisse tomber quelques gouttes doivent être tournées vers le centre et se toucher. 58

d'eau au milieu du cercle. Les bouts rouges ne sont pas côte à côte. Avec 68

C'est magique, les allumettes bougent toutes le compte-goutte, laisse tomber quelques gouttes 74

seules et forment une étoile. d'eau au milieu du cercle. 79

C'est magique, les allumettes bougent toutes 85

seules et forment une étoile. 90

162
163
a
La dent de lait

Cet après-midi, en croquant dans une pomme, ma

première dent de lait est tombée. Je suis très fière, La dent de lait
L_
93 25
cela veut dire que je grandis ! Ma cousine Adèle Cet après-midi, en croquant dans une pomme, ma 8

m'a dit que je devais la mettre sous mon oreiller. première dent de lait est tombée. Je suis très fière, 18

La petite souris passera pendant la nuit et me cela veut dire que je grandis ! Ma cousine Adèle 27

déposera une pièce. m'a dit que je devais la mettre sous mon oreiller. 37

Papa a mis ma dent dans un mouchoir en tissu La petite souris passera pendant la nuit et me 46

pour qu'elle ne s'égare pas dans mon lit. Moi, j'ai déposera une pièce. 49

préparé un morceau de fromage que je laisserai Papa a mis ma dent dans un mouchoir en tissu 59

sur·ma table de nuit. Je suis sûre que cela fera ~our qu 'elle ne s'égare pas dans mon lit. Moi, j'ai 69

plaisir à la petite souris ! préparé un morceau de fromage que je laisserai n

sur ma table de nuit. Je suis sûre que cela fera 88

plaisir à la petite souris ! 93

164 165
a
Le loup

Le loup est un animal sauvage qui vit en meute.

La meute est une grande famille très organisée Le loup


L_
98 26
dirigée par un couple de loups. La vie dans la Le loup est un animal sauvage qui vit en meute. 10

meute est difficile car il faut lutter pour manger et La meute est une grande famille très organisée 18

garder sa place. Le chef et sa louve mangent en dirigée par un couple de loups. La vie dans la 28

premier et commandent tous les autres loups. meute est difficile car il faut lutter pour manger et 38

La meute n'a pas de taille définie. On peut trouver garder sa place. Le chef et sa louve mangent en 48

juste un couple, une douzaine de loups et parfois premier et commandenùous les autres loups. 55

même plus de trente loups. La meute vit sur La meute n'a pas de taille définie. On peut trouver 65

un grand territoire. Les loups hurlent pour se j~ste un couple, une douzaine de loups et parfois 74

rassembler et rester en contact entre eux. même plus de trente loups. La meute vit sur 83

un grand territoire. Les lou ps hurlent pour se 91

rassembler et rester en contact entre eux. 98

166 167
a
~27
Recette des crêpes

Pour réaliser la pâte à crêpe, il faut deux œufs,

de la farine, .du lait, du sucre et de l'huile. Recette des crêpes

Verser la farine dans un saladier et faire un petit puits. Pour réal iser la pâte à crêpe, il faut deux œufs, 10

Casser les œufs dans le puits. de la farine, du lait, du sucre et de l'huile. 20

Mélanger avec un fouet et ajouter le lait petit à petit. Verser la farine dans un saladier et faire un petit puits. 31

Verser le sucre et l'huile et mélanger à nouveau. Casser les œufs dans le puits. 37

Laisser reposer une demi-heure sous un torchon. Mélanger avec un fouet et ajouter le lait petit à petit. 48

Fafre cuire dans une poêle très chaude et huilée. Verser le sucre et l'huile· et mélanger à nouveau. 57

(Le petit secret des gourmands : pour faire des Laisser reposer une demi-heure sous un torchon . 64

crêpes double choc, ajouter du chocolat en poudre ~aire cuire dans une poêle très chaude et huilée. 73

à la pâte et tartiner la crêpe de chocolat fondu.) (Le petit secret des gourmands : pour faire des 81

crêpes double choc, ajouter du chocolat en poudre 89

à la pâte et tartiner la crêpe de chocolat fondu. ) 99

168 169
A
Les dents

Un enfant a vingt dents, un adulte peut en avoir


trente-deux .. Les dents
L
108 28
Entre six et douze ans, les enfants perdent leurs Un enfant a vingt dents, un adulte peut en avoir 9

dents de lait. Elles sont remplacées par les dents trente-deux. 11

définitives. Entre six et douze ans, les enfants perdent leurs 20

Les dents n'ont pas toutes la même forme. dents de lait. Elles sont remplacées par les dents 29

Celles de devant, très fines, servent à couper les définitives. 30

aliments : ce sont les incisives. Les canines sont Les dents n'ont pas tout"es la même forme . 38

pointues pour déchirer la viande. Dans le fond de Celles de devant, très fines, servent à couper les 47

la bouche, les molaires sont plates pour écraser aliments : ce sont les incisives. Les canines sont 55

les aliments. pointues pour déchirer la viande. Dans le fond de 64

La carie est une maladie de la dent qui la détruit la bouche, les molaires sont plates pour écraser 72

peu à peu . Pour l'éviter, il faut se brosser les dents les aliments. 74

après chaque repas et aller chez le dentiste une La carie est une maladie de la dent qui la détruit 85

fois par an. peu à peu . Pour l'éviter, il faut se brosser les dents 96

après chaque repas et aller chez le dentiste une 105

fois par an. 108

170 171
a
Le Pe~it Chaperon rouge

C'est l'histoire d'une petite fille qui porte toujours

une cape rouge. Tout le monde l'appelle le Petit Le Petit Chaperon rouge
L
109 29
Chaperon rouge. C'est l'histoire d'une petite fille qui porte toujours 8

Un jour sa maman lui dit : une cape rouge. Tout le monde l'appelle le Petit 17

-Voici une galette. Porte-la à ta grand-mère qui Chaperon rouge. 19

est malade. Sois prudente et ne t'écarte pas du Un jour sa maman lui dit : 26

chemin en traversant la forêt. -Voici une galette. Porte-la à ta grand-mère qui 34

La petite fille se met en route. Tout à coup un loup est malade. Sois prudente et ne t'écarte pas du 43

surgit devant elle sur le chemin. chemin en traversant la forêt. 48

-Bonjour Petit Chaperon rouge, où vas-tu donc ? ~a petite fille se met en route. Tout à coup un loup 60

-Chez ma grand-mère, répond-elle. surgit devant elle sur le chemin . 66

Ce gourmand de loup réfléchit : - Bonjour Petit Chaperon rouge, où vas-tu donc ? 73

-Cette petite fille a l'air bien tendre et dodue - Chez ma grand-mère, répond-elle. n

comme je les aime. Ah vraiment, je dois trouver Ce gourmand de loup réfléchit : 82

une idée pour dévorer la fille et la grand-mère ! - Cette petite fille a l'air bien tendre et dodue 91

comme je les aime. Ah vraiment, je dois trouver 100

une idée pour dévorer la fille et la grand-mère ! 109

172 173
a
À la piscine

Anna arrive à la piscine. Elle enlève ses habits,

passe sous .la douche et retrouve son papa sur le À la piscine


L_
114 30
bord du bassin. Anna arrive à la piscine. Elle enlève ses habits, 9

La petite fille sait déjà nager, elle n'a plus peur de

l'eau. Elle saute et plonge dans le grand bassin en • •· passe sous la douche et retrouve son papa sur le

bord du bassin.
.,
19

22

éclaboussant tout le monde autour d'elle. Elle aime •• •• La petite fille sait déjà nager, elle n'a plus peur de 33

bien jouer avec son papa dans le petit bassin. •• •• l'eau. Elle saute et plonge dans le grand bassin en 43

Il est le requin, elle est une sirène qui ne veut pas


•• · éclaboussant tout le mo.nde autour d'elle. Elle aime 51

se faire attraper ! Anna rigole tant qu 'elle finit par

boire la tasse.
•·
•• •
bien jouer avec son papa dans le petit bassin.

1~ est le requin , elle est une sirène qui ne veut pas


60

72

Mais il est l'heure de partir. Anna sort de l'eau .

Elle se lave, se sèche et remet ses vêtements.


•• •• se faire attraper ! Anna rigole tant qu 'elle finit par

boire la tasse.
81


84

Elle espère que papa, cet étourdi, n'aura pas Mais il est l'heure de partir. Anna sort de l'eau . 94

oublié le goûter ! » Elle se lave, se sèche et remet ses vêtements. 103

Elle espère que papa, cet étourdi, n'aura pas lll

oublié le goûter ! , 114

174 175
a
Les vacances au ski

Chers papa et maman,


i
Les vacances au ski
L_
85 31
Voilà déjà trois jours que nous sommes à la montagne. Chers papa et maman , 4

À peine arrivés, Papi m'a emmené louer du matériel de ski. Voilà déjà trois jours que nous sommes à la montagne~ 14

Il m'a inscrit à l'école de ski. J 'ai une leçon tous les matins. À peine arrivés, Papi m'a emmené louer du matériel de ski. 2s

Le moniteur s'appelle Julien et il est très gentil. Il nous Il m'a inscrit à l'école de ski. J'ai une leçon tous les matins. 38

a appris à glisser en chasse-neige et à nous arrêter. Le moniteur s'appelle Julien et il est très gentil. Il nous 49

Maintenant j'arrive à faire des descentes sans tomber, a appris à glisser en chasse-neige et à nous arrêter. 59

je suis très fier ! Maintenant j'arrive à faire des descentes sans tomber, 67

J'espère que vous allez bien et je vous envoie des milliers j~ suis très fier ! 71

de bisou s. J'espère que vous allez bien et je vous envoie des milliers 82

de bisous. 84

Gustin
Gustin 85

176 177
1
Après le cirque

Sabrina et Antoine ont bien aimé le spectacle de cirque

qu'ils ont vu hier soir. Ils décident à leur tour de créer un Après le cirque
L_
92 32
numéro d'acrobates. Sabrina et Antoine ont bien aimé le spectacle de cirque 10

Sous les ordres de sa sœur, Antoine se met à quatre qu 'ils ont vu hier soir. Ils décident à leur tour de créer ùn 23

pattes pour mimer un cheval. Sabrina grimpe alors sur le numéro d'acrobates. 2s

dos de son frère. Le cheval imite un mouvement de galop Sous les ordres de sa sœur, Antoine se met à quatre 36

et se cabre. Sabrina perd l'équilibre et tombe en avant. pattes pour mimer un cheval. Sabrina grimpe alors sur le 46

Le choc est violent. La petite fille saigne du nez. dos de son frère. Le chéval imite un mouvement de galop s7

Maman soigne le nez de Sabrina et leur demande de et se cabre. Sabrina perd l'équilibre et tombe en avant. 67

trouver un numéro moins dangereux. ~e choc est violent. La petite fille saigne du nez. n

Maman soigne le nez de Sabrina et leur demande de s7

trouver un numéro moins dangereux. 92

178 179
1
Les musiciens de Brême

Il était une fois un homme qui possédait un âne. L'animal

était à présent bien vieux et n'avait plus la force de porter Les musiciens de Brême
L_
95 33
des sacs. L'homme décida de s'en séparer. L'âne, sentant Il était une fois un homme qui possédait un âne. L'animal 11

le danger, s'enfuit de la ferme. Il prit la route de la ville de était à présent bien vieux et n'avait plus la force de porter 23

Brême où il voulait devenir musicien . des sacs. L'homme décida de s'en séparer. L'âne, sentant 32

En chemin, il vit un chien tout essoufflé. le danger, s'enfuit de la ferme. Il prit la route de la ville de 46

- Que t'arrive-t-il ? demanda l'âne. Brême où il voulait devenir musicien. s2

-Je suis si vieux que je ne peux plus chasser avec mon En chemin , il vit un chien tout essoufflé. 6o

maître. Il a décidé de m'abandonner. Que vais-je faire ? -Que t'arrive-t-il ? demanda l'âne. 64

- V~ns avec moi, je pars pour devenir musicien à Brême. --:.Je suis si vieux que je ne peux plus chasser avec mon 76

maître. Il a décidé de m'abandonner. Que vais-je faire ? ss

- Viens avec moi, je pars pour devenir musicien à Brême. 95

180 181
Demande de bac poubelle

Monsieur le Maire,
Demande de bac poubelle

Nous sommes en classe de CE1 à l'école Jules Ferry. Monsieur le Maire, 3

Lors du dernier conseil de classe, nous avons discuté de la Nous sommes en classe de CE1 à l'école Ju les Ferry.·- 13

propreté dans l'école. Nous avons observé notre poubelle Lors du dernier conseil de classe, nous avons discuté de la 24

de classe et nous avons constaté que nous jetions propreté dans l'école. Nous avons observé notre poubelle 32

beaucoup de feuilles de papier. Certains élèves trouvaient de classe et nous avons constaté que nous jetions 41

dommage de ne pas pouvoir les trier comme à la maison. beaucoup de feui lles de·papier. Certains élèves trouvaient 49

Nous avons voté et nous avons décidé de vous demander dommage de ne pas pouvoir les trier comme à la maison. 6o

un.bac supplémentaire pour trier les déchets de l'école. Nous avons voté et nous avons décidé de vous demander 7o

Nous espérons que vous prendrez en compte un bac supplémentaire pour trier les déchets de l'école. 79

notre demande. Nous espérons que vous prendrez en compte 86

Nous vo us adressons, Monsieur le Maire, nos meilleures notre demande. 88

salutations. Nous vous adressons, Monsieur le Maire, nos meilleures 96

salutations. 97
Les élèves de la classe de CE1
Les élèves de la classe de CE1 104

182 183
a
La récréation

Paul a du mal à se concentrer sur ses exercices de

mathématiques. Il observe l'horloge au-dessus du tableau, La récréation


L
115 35
la récréation ne devrait pas tarder. Soudain, la sonnerie Paul a du mal à se concentrer sur ses exercices de 11

retentit. Ce matin, lui et ses copains ont perdu le match mathématiques. Il observe l'horloge au-dessus du tablèau , 1s

de football contre les élèves de la classe d'à côté. Paul la récréation ne devrait pas tarder. Soudain, la sonnerie 27

n'aime vraiment pas perdre, il veut prendre sa revanche. retentit. Ce matin, lui et ses copains ont perdu le match 38

Le ballon sous le bras, Paul rejoint ses camarades dans de football contre les élèves de la classe d'à côté. Paul 49

la cour. Ils s'échauffent et chacun prend son poste sur le n'aime vraiment pas perdre, il veut prendre sa revanche . 58

terrain. Nicolas est dans les buts, comme d'habitude. Le ballon sous le bras, Paul rejoint ses camarades dans 68

Les adversaires arrivent, le sourire aux lèvres. « Il n'est 1~ cour. Ils s'échauffent et chacun prend son poste sur le 79

pas question de perdre une nouvelle fois, crie Paul à ses terrain. Nicolas est dans les buts, comme d'habitude. 87

amis. Ils vont voir ce qu'ils vont voir ! » Les adversaires arrivent, le sourire aux lèvres. « Il n'est 96

pas question de perdre une nouvelle fois, crie Paul à ses 101

amis. Ils vont voir ce qu 'ils vont voir ! » 11s


a
Le chat botté

Il était une fois un pauvre jeune homme qui avait reçu un

chat en héritage. Il était bien triste car il ne voyait pas Le chat botté
L
119 36
quelle richesse ce chat pourrait lui apporter. Mais le chat Il était une fois un pauvre jeune homme qui avait reçu un 12

était très malin . Il demanda à son nouveau maître une chat en héritage. Il était bien triste car il ne voyait pas ' 24

paire de bottes et un grand sac car il avait un plan. quelle richesse ce chat pourrait lui apporter. Mais le chat 34

Le chat partit en chasse et attrapa un lièvre et des perdrix. était très malin. Il demanda à son nouveau maître une 44

Il décida de les offrir au roi et lui disant que c'était de la paire de bottes et un grand sac car il avait un plan. s6

part de son maître. Le chat partit en chasse· et attrapa un lièvre et des perdrix . 68

Un jour le roi se promenait au bord de la rivière avec sa Il décida de les offrir au roi et lui disant que c'était de la 82

fille. Le chat rusé dit à son jeune maître : part de son maître. 86

« Faites ce que je vous conseille et votre fortune sera Un jour le roi se promenait au bord de la rivière avec sa 99

faite ! ,, fille. Le chat rusé dit à son jeune maître : 108

« Faites ce que je vous conseille et votre fortune sera 118

faite ! ,, 119

186 187
a
La galette des rois

Pour préparer une galette des rois, tu dois prévoir :deux

rouleaux de pâte feuilletée, un œuf entier et un jaune La galette des rois


L
122 37
d'œuf, du beurre mou , du sucre en poudre et du sucre Pour préparer une galette des rois , tu dois prévoir : deux 10

glace, de la poudre d'amande et deux fèves . rouleaux de pâte feuilletée , un œuf entier et un jaune 20

Pour commencer, étale la pâte feuilletée. Dans un d'œuf, du beurre mou, du sucre en poudre et du sucre 31

saladier, verse la poudre d'amande, le sucre, l'œuf entier glace, de la poudre d'amande et deux fèves. 39

et le beurre. Mélange avec une cuillère en bois. Pour commencer, étale la pâte feuilletée . Dans un 47

Verse cette préparation sur la pâte, étale ce mélange avec saladier, verse la poudre d'amande, le sucre, l'œuf entier 56

une cu illère et pose les deux fèves. et le beurre. Mélange avec une cuillère en bois. 65

Re.couvre avec la deuxième pâte feuilletée puis pince les ~erse cette préparation sur la pâte, étale ce mélange ·avec 75

bords pour que la galette soit bien fermée. une cuillère et pose les deux fèves. 82

Étale le jaune d'œuf à l'aide d'un pinceau et saupoudre de Recouvre avec la deu xième pâte feuilletée puis pince les 91

sucre glace. bords pour que la galette soit bien fermée. 99

Mets la galette au four. Étale le jaune d'œuf à l'aide d'un pinceau et saupoudre de 110

Bonne chance et bon appétit ! sucre glace. 112

Mets la galette au four. 117

Bonne chance et bon appétit ! 122

188 189
a
La terrine de thon

Pour réaliser cette entrée froide, il faut : six courgettes,

trois cents grammes de thon, quatre œufs, de la crème, du La terrine de thon


~
123 38
gruyère râpé, une noisette de beurre, du sel et du poivre. Pour réaliser cette entrée froide , il faut : six courgettes, 9

Beurrer un moule et préchauffer le four. Laver les trois cents grammes de thon, quatre œufs, de la crèmè~ du 20

courgettes, les éplucher et les couper en petits morceaux. gruyère râpé , une noisette de beurre, du sel et du poivre. 31

Faire bouillir de l'eau salée dans une grande casserole. Beurrer un moule et préchauffer le four. Laver les 40

Faire cuire les courgettes. Dans un saladier, battre les courgettes, les éplucher et les couper en petits morceaux. 49

œufs avec un fouet, ajouter la crème, le gruyère, le sel et Faire bouillir de l'eau saiée dans une grande casserole. sa

le poivre. Égoutter les courgettes dans une passoire puis Faire cuire les courgettes. Dans un saladier, battre les 67

les écraser à la fourchette. Mélanger le tout et ajouter le a;ufs avec un fouet, ajouter la crème, le gruyère, le sel et 79

thon. Verser la préparation dans le moule. le poivre. Égoutter les courgettes dans une passoire puis as

Faire cuire une heure au four environ. les écraser à la fourchette. Mélanger le tout et ajouter le 99

Laisser refroidir puis démouler. thon. Verser la préparation dans le moule. 1o6

Servir très frais avec une mayonnaise. Faire cuire une heure au fo ur environ . 113

Laisser refroidir puis démouler. 117

Servir très frais avec une mayonnaise. 123

190 191
1
Le tigre

Une tigresse peut avoir deux ou trois petits par portée.

Le petit s'appelle le tigreau. À la naissance, ses yeux et Le tigre


L_
125 39
ses oreilles sont fermés. Il reste aveugle deux semaines. Une tigresse peut avoir deux ou trois petits par portée. 10

Pendant quelques mois, il boit le lait de sa mère puis il Le petit s'appelle le tigreau . À la naissance, ses yeux èt 21

commence à manger de la viande. Tant qu'il est petit et ses oreilles sont fermés . Il reste aveugle deux semaines. 3o

sans défense, la tigresse le protège. En jouant avec ses Pendant quelques mois, il boit le lait de sa mère puis il 42

frères et sœurs, le tigreau apprend à se battre et à bondir. commence à manger de la viande. Tant qu 'il est petit et s3

Vers cinq mois, les leçons de chasse commencent. sans défense, la tigresse le protège. En jouant avec ses 63

La tigresse apprend à son petit à marcher sans faire de frères et sœurs, le tigreau apprend à se battre et à bondir. 1s

bruit et à se camoufler. Elle lui montre des endroits pour ~ers cinq mois, les leçons de chasse commence nt. s3

chasser et boire. Le tigreau reste avec sa mère pendant La tigresse apprend à son petit à marcher sans faire de 94

deux ans avant de partir vivre seul dans la jungle. bruit et à se camoufler. Elle lui montre des endroits pour 1os

chasser et boire. Le tigreau reste avec sa mère pendant 11s

deux ans avant de partir vivre seul dans la jungle. 12s

192 193
1
Jeu de bataille

Pour jouer, il faut être deu x et avoir un jeu de trente deux

cartes. On distribue toutes les cartes aux deux joueurs. Jeu de bataille
L_
130 40
Chacun pose son tas de cartes devant lui , faces cachées. Pour jouer, il faut être deux et avoir un jeu de trente deux 13

Les deu x joueurs retournent en même temps la carte du cartes. On distribue toutes les cartes aux deux joueurs~ 22

dessus et la posent sur la table. Chacun pose son tas de cartes devant lui, faces cachées. 32

Celui qui a la carte la plus forte remporte le pli. La carte Les deux joueurs retournent en même temps la carte du 42

la plus forte est l'as, puis le roi , la dame, le valet, le dix, le dessus et la posent sur la table. 49

neuf, le huit et le sept. Celui qui a la carte la plus forte remporte le pli. La carte 62

En cas d'égalité, on dit qu 'il y a bataille. Les joueurs la plus forte est l'as, puis le roi , la dame, le valet, le dix, le n

recouvrent leur carte avec une deuxième carte, face n.euf, le huit et le sept. s3

cachée, puis une troisième, face visible. Celui qui à la En cas d'égalité, on dit qu 'il y a bataille. Les joueurs 94

carte la plus forte remporte le pli. recouvrent leur carte avec une deuxième carte, face 102

La partie se termine lorsqu 'un joueur a gagné toutes les cachée, puis une troisième, face visible. Celui qui à la 112

cartes. carte la plus forte remporte le pli. 119

La partie se termine lorsqu 'un joueur a gagné toutes les 129

cartes. 130

194 195
La varicelle

Cet après-midi, la maman de Marion est venue chercher

sa fille à l'école car elle avait de la fièvre , et quelques La varicelle


L
133 41
boutons rouges sur le visage et les mains. Cet après-midi, la maman de Marion est venue chercher 9

" Nous allons directement chez le docteur, dit maman. sa fille à l'école car elle avait de la fièvre, et quelques - 21

Dans la salle d'attente, la petite fille , blottie dans les bras boutons rouges sur le visage et les mains. 29

de sa mère, n'arrête pas de se gratter. " Nous allons directement chez le docteur , dit maman. 37

" C'est ton tour , dit le médecin à Marion. Dans la salle d'attente, la petite fille , blottie dans les bras 48

Pour se faire examiner, la fillette enlève son pull. de sa mère, n'arrête pas de se gratter. 56

Le médecin sourit en voyant le dos et le ventre de Marion " C'est ton tour , dit le médecin à Marion. 64

garnis de petits boutons rouges . " Eh bien, voilà une jolie Pour se faire examiner, la fillette enlève son pull. 73

varicelle ! Il faudra rester bien au chaud et prendre Le médecin sourit en voyant le dos et le ventre de Marion 85

quelques médicaments pour éviter de te gratter. , garnis de petits boutons rouges. " Eh bien, voilà une jolie 95

Au bout de quelques jours Marion est guérie. li lui reste varicelle ! Il faudra rester bien au chaud et prendre 104

trois èicatrices en souvenir des boutons qui la quelques médicaments pour éviter de te gratter. , lll

démangeaient vraiment beaucoup ! , Au bout de quelques jours Marion est guérie. li lui reste 122

trois cicatrices en souvenir des boutons qui la 130

démangeaient vraiment beaucoup ! , 133

196 197
•• a
Le renard et le rouge-gorge

Dans la forêt, vivait un vie ux renard. Un jour, en se

promenant, il entendit un oiseau chanter. Il leva la tête et Le renard et le rouge-gorge


L
135 42
aperçut une petite tache rouge au milieu des feuilles . Dans la forêt, vivait un vieux renard. Un jour, en se 11

C'était un rouge-gorge. Le renard s'approcha de l'arbre à promenant, il entendit un oiseau chanter. Il leva la tête ·et 22

pas de loup et ch uchota : « Rouge-gorge ! Rouge-gorge ! aperçut une petite tache rouge au milieu des feuilles. 31

Descends que je te mange. , L'oiseau n'entendait pas C'était un rouge-gorge. Le renard s'approcha de l'arbre à 40

bien, alors il descendit tout près de l'animal qui l'attendait pas de loup et chuchota : « Rouge-gorge ! Rouge-gorge ! 48

la gueule ouverte, et l'avala tout rond . Descends que je te mange. , L'oiseau n'entendait pas s6

Le pauvre petit oiseau , tout serré dans le ventre du renard, bien, alors il descendit tout près de l'animal qui l'attendait 66

se mit à donner des coups de bec. Le renard avait mal 1~ gueule ouverte, et l'avala tout rond . 73

partout. Il hurla : « Arrête rouge-gorge ! Arrête, tu me fais Le pauvre petit oiseau, tout serré dans le ventre du renard, 84

mal ! , En criant, il ouvrit grand sa gueule. Le petit oiseau se mit à donner des coups de bec. Le renard avait mal 96

en profita pour s'envoler tout en haut des arbres, et notre partout. Il hurla : « Arrête rouge-gorge ! Arrête, tu me fais 106

pauvre vieux renard resta le ventre vide. mal ! , En criant, il ouvrit grand sa gueule. Le petit oiseau m

en profita pour s'envoler tout en haut des arbres, et notre 128

pauvre vieux renard resta le ventre vide. 135

198 199
a
Cendrillon

Il était une fois une jeune fille qu'on appelait Cendrillon.

Elle habitait avec sa belle-mère et ses deux filles très Cendrillon


L
138 43
laides. Toutes les trois étaient très méchantes avec elle. Il était une fois une jeune fille qu'on appelait Cendrillon. 10

Cendrillon travaillait toute la journée à nettoyer la maison. Elle habitait avec sa belle-mère et ses deux filles très - 20

Un jour, le roi organisa un bal et invita toutes les filles laides. Toutes les trois étaient très méchantes avec elle. 29

de son royaume. Les deux sœurs se préparèrent mais Cendrillon travaillait toute la journée à nettoyer la maison. 38

refusèrent que Cendrillon les accompagne. Le soir du bal, Un jour, le roi organisa un bal et invita toutes les filles 50

Cendrillon , très triste, alla se cacher dans la cu isine pour de son royaume. Les deux sœurs se préparèrent mais 59

pleurer. Soudain , une fée apparut : « Sèche tes larmes et refusèrent que Cendrillon les accompagne. Le soir du bal, 68

apporte-moi une citrouille , six souris, un rat et cinq Çendrillon, très triste, alla se cacher dans la cuisine pour 78

lézards. » Cendrillon obéit. D'un coup de baguette pleurer. Soudain, une fée apparut : « Sèche tes larmes et 87

magique, la fée transforma la citrouille en carrosse, les apporte-moi une citrouille, six souris, un rat et cinq 96

souris en chevaux, le rat en cocher et les lézards en lézards. » Cendrillon obéit. D'un coup de baguette 103

laquais. D'un autre coup de baguette magique, elle magique, la fée transforma la citrouille en carrosse, les 112

habilla Cendrillon d'une magnifique robe de bal. souris en chevaux, le rat en cocher et les lézards en 123

laquais. D'un autre coup de baguette magique, elle 131

habilla Cendrillon d'une magnifique robe de bal. 138

200 201
:a 1
·••
Jacques et le haricot magique

Il était une fois un petit garçon, Jacques, qui vivait avec

sa mère. Ils étaient très pauvres.


••ii
' ii Jacques et le haricot magique
L_
144 44
ii Il était une fois un petit garçon, Jacques, qui vivait avec 11
Un jour, sa mère lui demanda d 'aller vendre leur vache.

En route , il rencontra un homme qui lui proposa d'échanger sa mère. Ils étaient très pauvres. 17

sa vache contre des graines de haricots magiques. Un jour, sa mère lui demanda d'aller vendre leur vache. 27

Jacques était curieux et accepta. À son retour, sa mère fut En route, il rencontra un homme qui lui proposa d'échanger 37

très en colère car il n'avait pas rapporté d'argent. Elle jeta sa vache contre des graines de haricots magiques. 45

les haricots par la fenêtre et l'envoya au lit. Jacques était curieux et accepta. À son retour, sa mère fut s6

Au réveil , Jacques aperçut une immense plante qui avait très en colère car il n'avait pas rapporté d'argent. Elle jeta 67

poussée pendant son sommeil. Elle semblait se perdre l~s haricots par la fenêtre et l'envoya au lit. 76

dans les nuages. C 'était les haricots ! Ils étaient vraiment Au réveil, Jacques aperçut une immense plante qui avait as

magiques ! Il grimpa le long de la tige jusqu'aux nuages. poussée pendant son sommeil. Elle semblait se perdre 93

Là, il découvrit un château , s'en approcha et frappa à la dans les nuages. C'était les haricots ! Ils étaient vraiment 102

porte. Une femme lui ouvrit et l'invita à entrer. Jacques magiques ! Il grimpa le long de la tige jusqu 'aux nuages. 112

ne savait pas qu 'il venait d'entrer dans la maison d'un ogre ! Là, il découvrit un château, s'en approcha et frappa à la 123

porte. Une femme lui ouvrit et l'invita à entrer. Jacques 133

ne savait pas qu'il venait d'entrer dans la maison d'un ogre ! 144

202 203
1
Dur, dur d'être un doudou !

Moi c'est Maurice. Je suis un doudou. Un doudou lapin.

Je partage ma vie avec Alice. Nous avons le même âge, Dur, dur d'être un doudou !
~
146 45
8 ans, et pour un doudou c'est déjà très vieux. Moi c'est Maurice. Je suis un doudou. Un doudou lapin . 10

Au début, ma vie était plutôt tranquille. Je passais mon Je partage ma vie avec Alice. Nous avons le même âg·e, 21

temps près d'Alice qui dormait et mangeait. C'est normal, 8 ans, et pour un doudou c'est déjà très vieux.

elle n'était encore qu'un bébé ! Quand Alice a appris à Au début, ma vie était plutôt tranquille. Je passais mon 31

marcher, j'ai commencé à vivre de drôles d'aventures. temps près d'Alice qui dormait et mangeait. C'est normal, so

Alice m'a fait voyager dans la maison , au parc, à l'école elle n'était encore qu 'un· bébé ! Quand Alice a appris à 6o

et à la montagne. Je me suis même baigné dans l'océan. marcher, j'ai commencé à vivre de drôles d'aventures. 68

Un jour à l'école maternelle, j'ai plongé dans les toilettes ! ~lice m'a fait voyager dans la maison, au parc, à l'école 79

Alors, j'ai du prendre un bon bain avec beaucoup de et à la montagne. Je me suis même baigné dans l'océan. 9o

mousse ! Je suis maintenant vieux, délavé, déchiré et Un jour à l'école maternelle, j'ai plongé dans les toilettes ! 1oo

fatigué. Heureusement en grandissant, Alice a de moins Alors, j'ai du prendre un bon bain avec beaucoup de · no

en moins besoin de moi. Je passe donc mes journées mousse ! Je suis maintenant vieux, délavé, déch iré et n8

au lit, à attendre qu 'elle me rejoigne pour la nuit! fatigué. Heureusement en grandissant, Alice a de moins 126

en moins besoin de moi. Je passe donc mes journées 136

au lit, à attendre qu 'elle me rejoigne pour la nuit ! 146

204 205
TEXTE: z

z
150
150
z
140
140

130
130
z -
120
120 z
llO
no
z
100
100
iii
w z
90 a:
90
=>
1-
u
80
80 w
..... z
Ill
w
70 a:
70
1
•W

:E z
60 w
60 a:
~ :
Ill
w
2:
50
50 a:
0
40 1
u
Ill 2:
40
~
.....
30
30 u
~ z
20 z
20 ü:
>-
!D
>-
10 co
10
~ 0
.....
u >-
!D
~ >-

2 3 4 5 6

MLM

ERR

MCLM
§§§§§§
208
A·l phabet phonétique Voyelles orales

selon J. A. Rondal fil (rlz) !ô! (peau)

lé! (r.é) /ou/ (pou)


....... 1
-
1 ••••• lê/ (raie, neige) lu! (Pl!)

l a/ (rat) fœ! (peur)


Consonnes
lâ/ (pâte) leu! (peu)
/p/ (Qain) /v/ (yend)
fol (pQrt) le! (p.etit)
!tl (temps) lz/ (zone, ro.se)

!ki (guand, k ilo) !ji (le, gens) Voyelles nasales


lb! (hanc) Ill (lent) f!l (bain) !YI (brun)
!dl (.dent) Ir! (rang) /Q/ (bon) !~ ( banc)

lgl (gant) lm! (mon)

If! (fend) ln! (non) Semi-voyelles


!si (.sans, Qent) /gn/ (agneau) !y! (yeux) lw! (nuit)

/ch/ (chant) ling/ (parklog) !hl (h aspiré) lw! (oui)

210 211
~ Laisserai lllêls/e/rl êl
Ol•Ls4 mots Présence du digramme Al et d'une consonne double SS.

"Mérite
Lily la souris C'est toi qui dira si j'ai été assez sage pour recevoir
~ Collier l klolllilél des cadeaux à Noël.
Succession du 1et du ER.

~ Tant pis /tla/p/il


Le T et le S sont muets.

~ Voilà /v/wa/1/a/
Présence du digramme 01 et du À. Les mini pizzas
~ Déjà ldlé!jlal ~ Pizzas /p/ild/z/a/
Succession du É, J, À. Mot d'origine italienne, les deux Z ne se prononcent pas /z/.

.Bal ~ Tranche ltlrlalch/


C'est un endroit où l'on peut danser Succession de deux consonnesT A. Présence des
digrammes AN et CH.

02•L s7mots " Quatre lklaltl rl


Présence du digramme OU. Succession de deux
consonnes TR.
La lettre au père Noël
"Épater
~ Toujours ltlou!jl oulrl C'est étonner tes amis ou les surprendre.
Présence du digramme OU. Le S est muet.
"Apéritif
~ Commande l klol mlaldl C'est un moment avant le repas où les adultes
Présence du digramme AN et d'une consonne double MM. boivent un verre ensemble et où il y a de petites
~ Cadeaux l kla/dlôl choses à manger.
Présence du trigramme EAU. Le X est muet.

2 213
04• L_ 62mots " Suisse /s/wi/s/
Présence du digramme Ul et d'une consonne double SS.

"Citron l sl i!Vr!QI
Carte d'anniversaire Le C se lit /s/ car il précède un 1.
" Sept ans lsl ê!Val " Biscotte lblils/k!o!V
Le P est muet. Le T final se prononce et assure la liaison
Présence du digramme SC et d 'une consonne double TT.
avec le AN qui lui succède.
• Petits suisses nature
" Goûter /g/ou/Vé/ Le petit suisse nature est une sorte de fromage blanc qui
Le G se lit /g/ car il précède un O. n'est pas sucré.
" Gâteau lglaltlôl • Mélange le tout
Le G se lit /g/ car il précède un A. Présence du
Mélange ensemble le thon, les petits suisses et tout
trigramme EAU.
ce que tu as ajouté : le citron, le sel et le poivre.
" Course en sac • Biscotte
C'est une course dans laquelle chaque coureur a les jambes
Petite tartine grillée qui se casse très facilement.
dans un sac. Il doit se déplacer le plus vite possible
en sautant.

" Chasse au trésor


C'est un jeu au cours duquel il faut retrouver un cadeau
06• L_ 67mots
(le trésor) .
Carte postale de la mer
" Beau l b/ô/
Présence du trigramme EAU.
o s a L 64mot• " Manger l mlaljlél
La tartine de thon Le G se lit /j/ car il précède un E.

" Thon lt!QI


Le H est muet. TH se lit IV

214 215
" Glace /g/1/a/s/ "Dôme
Succession de deux consonnes GL. Le C se lit /s/ car il Une fourmilière peut avoir la même forme
précède un E. qu'une petite montagne.

" Journée /j/ou/r/n/é/ "Galeries


Succession de deux consonnes RN. Le E est muet. Une galerie est un petit tunnel à l'intérieur de la fourm illière.

"Port " Rôles précis


Le port se trouve au bord de la mer, c'est là où sont Chaque fourmi a un métier dans la fourmil ière,
attachés (amarrés) les bateaux. elle ne peut pas en faire un autre.

" Nourrices

07 aL
Les nourrices s'occupent des œufs pondus par la reine
et des très jeunes fourmis.
68 mots

La fourmi
" Fourmilière /f/ou/r/m/i/1/i/ê/r/
Le mot est long. Succession de deux consonnes RM
osa L 1omots

Les abricots sur le plat


puis ·de deux voyelles IÈ.

" Ouvrières /ou/v/r/i/ê/r/ " Dessert ldlélslêl rl


Succession de deux consonnes VR puis de deux Le E se lit lê/ car il précède SS. Le E et le R à la fin du mot
voyelles IÈ. se prononcent tous les deux. Le T est muet.

" Protègent l pl rlôltl êlj/ " Sirop /sl ilr/ol


Succession de deux consonnes PR. Le ENT se Le P est muet.
prononce /el. " Tremper ltlrlalplél
" Vi vre en colonie Succession de deux consonnes TR . Le /a/ s'écrit EM
C'est vivre en groupe. Les colonies de fourmis devant P.
sont formées de beaucoup de fourmis.

16 217
" Mélanger /m/é/1/-g/j/é/ "Carapace
Le G se lit /j/ car il précède un E. C'est ce qui protège le corps de la tortue, elle est très dure
et très résistante.
" Gâteaux secs
Ce sont de petits biscuits sucrés ou salés. " Se nourrit
La tortue mange.
"Égoutter
Égoutter les abricots c'est enlever le sirop et ne garder "Potager
que les fruits. C'est un jard in où l'on plante des légumes.

"Tremper
C'est prendre chaque petit gâteau et le plonger rapidement
dans le sirop ; il devient alors tout mou . 1 oa L 79mo••
La balade en vélo
" Interdites llltlêlrldliltl
Présence du digramme IN. Succession de deux consonnes
La tortue RD. Le S est muet.

" Nourriture /n/ou/r/ilt/u/r/ " Rattrape Ir/a/tir/alpi


Le mot est long. Succession d'un digramme OU Successio n de trois co nsonnes TIR.
et d'une consonne double RR.
" Interdites
" Nourrit /n/ou/r/il Les voitu res n'ont pas le droit de rouler dans la forêt.
Le Test muet. " Passe un bon moment
" D'herbes /d/ê/r/b/ Paul est content, il est bien, il est heureux.
Présence du D' suivi du H muet. Succession de deux
consonnes RB.

218 219
~En bordure
La maison se trouve au bord de la forêt.

~Couple
Boucle d'or Un couple est formé de deux personnes ou deux animaux.
~Cheveux /ch/eu/v/eu/ Ici il s'agit d'un homme et d'une femme.
Présence de deux digrammes CH et EU. Le X est muet. ~Rusée
~ Fleurs /f/1/œ/r/ La galette est très maligne, elle a beaucoup d'idées.
Succession de deux consonnes FL puis du digrammes EU.

~Dorés
Ce sont des cheveux blonds, ils sont de couleur jaune.

~ Une bonne odeur s 'en échappe


Boucle d'Or sent la bonne odeur de la soupe à l'extérieur
L'ours blanc
de la maison. ~ Polaire /p/ô/1/ê/r/
Solitaire /s/ô/lli/t/ê/r/
Présence du digramme Al.

12 1
L samots
~ Épaisse /é/p/ê/s/
Graisse /g/r/ê/s/
Roule galette Présence du digramme Al et d'une consonne double SS

~ Vieux /v/y/eu/ ~ À l'aise /a/1/ê/z/


Succession du 1et du EU . Le X est muet. Présence du digramme Al. Le S se lit /z/ car il est entre
deux voyelles.
~ Refroidir lrlelf!rlwaldlil rl
Succession de deux consonnes FR puis du digramme 01. ~ Neige /n/ê/j/
Présence du digramme El. Le G se lit /j/ car il précède un E.
~ Renc ontre /rlal kfoltlrl
Le C se lit /ki car il précède un O. Succession de deux
consonnes TR.

20 221
• Pôle Nord
C'est un endroit où il n'y a que de la glace et qui se trouve tout
au nord. L'ours qui vit au pôle Nord s'appelle l'ours polaire.
15• L 93 mots

• Solitaire
La rentrée au CP
Qui vit seul. " Aujourd'hui /ô/j/ou/r/d/wil
Le D' assure la liaison avec Ul. Le H est muet.
• Épaisse couche de graisse
Sous sa fou rrure, l'ours a une grosse couche de gras " Adultes /a/d/u/1/t /
qui lui tient chaud. Succession de deux consonnes LT.

.Rames " Discutent /d/ils/k/u/t/


Ce sont ses pattes avant qui lui permettent d'avancer. Succession de deux consonnes SC. Le ENT se
prononce /el.

14•
" Cloche /k/1/o/ch/
Succession de deux consonnes CL.
L a7 mots
• Rassure
Mon chat Papa aide Romane a ne plus avoir peur, il la réconforte,
" Quand /k!g_/ là calme.
Succession de deux digrammes QU et AN. Le D est muet. • Pas de panique
" Gr~ffe l gl rlilfl Il ne faut pas s'inquiéter, ni avoir peur.
Le G se lit /g/ car il précède une consonne. • La cloche sonne
" Préfère /p/r/é/f/ê/r/ C'est la sonnerie de l'école qui indique qu'il faut entrer
Succession de deux consonnes PR. Succession du É et du È. en classe.

• S 'étire
Le chat tend ses pattes et fait le dos rond .

• Pelote
C 'est une boule de laine.

223
16A L 62mots 17A L 7o mots

Le chaton Les bulles de savon


~Grimper /g/r/l/p/é/ ~ Souffle /s/ou/f/1/

Succession de deux consonnes GR. Le /l/ s'écrit lM car Succession du digramme OU et de trois consonnes FFL.
il est placé avant le P. ~Couleurs /k/ou/1/œ/r/
~ Apprend /alp/r/fi/ Succession des digrammes OU et EU. LeS est muet.
Succession de trois consonnes PPR. Le D est muet. ~ Facilement /f/a/s/i/1/e/m/a/
~ Territoire ltlélrliltlwalrl Le mot est long. Le C se lit /s/ car il précède un 1. Le ENT
Le E se lit lé/ car il précède RR. se prononce la/.

"Nourrit " Faire des bulles de savon


La chatte allaite son petit. Il ia tête. On peut faire des bulles de savon avec un petit anneau que
l'on trempe dans de l'eau savonneuse.
"Hérisse
Les poils du chat se dressent sur son corps.

" Territoire
Le territoire du chat c'est là où il vit, le jardin par exemple. 18A L7smots

"Agile Le fondant chocolat-crème


Le chat est vif et souple.
de marron
~ Tablette /t/a/b/1/ê/t/
Succession de deux consonnes BL. Le E se lit /ê/ car il
précède TT.

224 225
Présence de deux C, le premier se lit /ki et le second /s/.
~Œufs fœ/
Le graphème ŒU est peu fréquent. Lorsque le mot est ~ Fabriqué /f/a/b/r/i/k/é/

au pluriel, le F ne se prononce pas. Ce mot comporte Le mot est long. Succession de deux consonnes BR.
deux lettres muettes FS. ~ Lampe I ll al pi

~ Préparation /p/r/é/p/a/r/a/s/y/Q/ Le /g/ s'écrit AM car il est placé avant le P.


Le mot est long. Succession de deux consonnes PR. LeT " Lampe de poche
se lit /s/ car il précède le trigramme ION. C'est une petite lampe qui se transporte et qui marche avec
"Fondant une pile.
C'est un gâteau mœlleux, très mou.

" Crème de marron


C'est une pâte sucrée qui est faite avec des châtaignes.

"Saladier
20 11 L so mots

C'est un récipient, un plat dans lequel on sert la salade.


Le grand jou·r
~ Pièces /p/ilê/s/
" Préparation
Succession de deux voyelles IÈ. Le C se lit /s/ car il précède
C'est-la pâte du gâteau .
une voyelle.
"Déguster
~ Boulangerie /b/ou/1/a/j/e/r/i/
C'est savourer, se régaler, manger doucement pour bien
Le mot est long. Présence de deux digrammes OU et AN .
en profiter.
Le G se lit /j/ car il précède un E.

~ Baguette /b/a/g/ê/t/
Le U ne se prononce pas car il permet au G de se liré /g/. Le
E se lit /ê/ car il précède TT.

La cabane ~ Mangera /m/a/j/e/r/a/


Le G se lit /j/ car il précède un E.
~Vacances /v/a/k/a/s/
Présence de deux A le premier se lit /a/ et le second /a/.

227
• Baguette • Identiques
C'est le nom d'un pain. Ce sont les mêmes cartes, elles sont pareilles.

• Remporte la partie

a . Celui qui a le plus de cartes a gagné.

21 L_ 82 mots
Le ieu de mémory
" Mélangées /m/é/1/g/j/é/
22 11
L a4mots

Le G se lit /j/ car il précède un E. Ce mot comporte deux Les trois petits cochons
lettres muettes ES. " Chez !chié!
" Joueurs /j/ou/œ/r/ Le graphème EZ est peu fréquent.
Succession de deux digrammes OU et EU . LeS est muet. Il " Construire /k/Q/s/t/r/wilr/
marque le pluriel. Succession de deux consonnes ST. Présence
" Identiques /ild/gftli/k! du digramme Ul.
Le m~t est long. " Plusieurs /p/1/u/z/i/œ/r/
" Gagne lgl algnl Sùccession de deux consonnes PL. Succession de trois
Présence du digramme GN . voyelles lEU.

" Différentes ldl ilflélr/g /t/ "Paille ! pl a/y/


Le mot est long. Présence d'une consonne double FF. Succession du A et du ILL. Le graphème ILL est complexe.

• Disposer " Deuxième /d/eu/z/ilê/m/


C'est installer les cartes, les placer pour pouvoir jouer. Le X se lit /z/.

• Face cachée • Région


On retourne les cartes pour ne pas voir. La région c'est le lieu, le territoire où vivent les cochons.

• Former des paires


C'est associer deux cartes qui vont bien ensemble.

8 229
~Paille ~Plots
C'est de l'herbe séchée, les animaux de la ferme se Ce sont des cônes en plastiques de toutes les couleurs.
couchent dessus.
~Répartir
~Récupère Partager les joueurs pour former deux équipes.
Le cochon trouve des planches qui ne servaient plus ou qui
n'étaient pas utilisées.

24 111
L 9omots

23 1 L a7mots Tour de magie


" Surprendre /s/u/r/p/r/g/d/r/
Les gendarmes et les voleurs Succession de trois consonnes RPR.
" Terrain ltlél rlll
" Compte-gouttes /k/Q/t/g/ou/t/
Présence d'une consonne double RR et du trigramme AIN.
Le mot est long. Le P est muet.
" Cerple /s/ê/ r/k/1/
" Ressemblent lrle/slalb/11
Présence de deux C, le premier se lit /s/ et le second /ki.
Présence de trois E, le premier se lit /e/, le second lai et le
Le E se lit lê!.
troisième le/. Présence de EM puis EN, le premier se lit la!
" Gendarmes /j/g/d/a/r/m/ et le second /el.
Le G se lit /j/ car il précède un E. Succession de deux
"Assiette /a/s/y/ê/t/
consonnes RM.
Succession du 1et du ETTE.
"Prisonniers /p/r/i/z/o/n/y/é/
" Pointes /p/wl/t/
Successions des deux NN puis du 1ER.
Présence du trigramme OIN.
~Pratiquer
~ Surprendre
C'est jouer.
C'est étonner, faire quelque chose qui sort de l'ordinaire.
~Délimiter
C'est marquer les bords du terrain, ses limites.

231
• Compte-gouttes
C'est un petit objet qui sert à verser un liquide, goutte après
goutte. On s'en sert pour les médicaments.
26 11
L 9amots

Le loup
• Ne sont pas côte à côte
Les bouts rouges ne se touchent pas. " Commandent l klol mla.ldl
Succession de con sonnes doublées MM et du digram me
AN. Le ENT se prononce le!.

25 11
L 93mots
" Taille ltla/y/
Le graphème ILL est complexe.

La dent de lait • Lutter


C'est se battre.
" Croquant /k/r/ô/k/a./
Succession de deux consonnes CR. Succession de deux • Taille définie
digrammes QU et AN. 11 n'y a pas toujours le même nombre de loups dans la meute.

" Oreiller /ol rl é/y/él

27 11
Le gr~phème ILL est complexe.

" Mouchoir /m/ou/ch/wa/r/ L 99mots


Succession de trois digrammes OU , CH, 01.
Recette des crêpes
"Morceau l mlol rlslôl
Le C se lit /s/ car il précède un E. "Œufs fœ!
Le graphème ŒU est peu fréquent. Lorsque le mot
• Déposera est au pluriel, le F ne se prononce pas. Ce mot comporte
La souris laissera une pièce. deux lettres muettes FS .
• S'égare
"Puits /p/wi/
Papa met la dent dans un mouchoir pour qu'elle ne se perde Ce mot comporte deux lettres muettes TS.
pas.

2
233
~ Poêle /p/wa/1/
" Définitives
Le OÊ est une exception. Il se prononce comme 01. Ce sont les dents que l'on garde toute sa vie.
~ Huilée lwi/1/é/
"Détruire
Ce mot comporte deux lettres muettes H et E. C'est abîmer.
"Réaliser
"Dentiste
C'est faire.
C'est le docteur qui soigne les dents.
" Faire un puits
C'est faire un trou dans la farine.

"Torchon
C'est une serviette qui sert à essuyer la vaisselle.
29 11
L109 mots

Le Petit Chaperon rouge

28 a L 1oa mots
~L 'histoire 11/ilsltlw ak/
Le L' placé devant le H.

~ Traversant /t/r/a/v/ê/r/s/g_/
Les dents Succession de deux consonnes TR puis RS.
~ Vingt !vil/ ~ Surgit /s/u/r/jli/
Ce mot comporte deux lettres muettes GT. Le G se lit /j/ car il précède un 1. LeT est muet.
~ Définitives /d/é/f/ilnli/tli/v/ "Porte
Le mot est long. Elle est vêtue (habillée avec) d'une cape.
~Incisives lll sl ilzl il v/ "Prudente
Le C se lit /s/ car il est placé devant 1, le S se lit /z/ car il est Le Petit Chaperon Rouge est prudente, elle fait très
placé entre deux voyelles. attention.
~ Pointues /p/wl/t/u/ "Surgit
Le graphème OIN est peu fréquent. Ce mot comporte deux Il apparaît brusquement, tout d'un co up.
lettres muettes ES.

234
235
30
...
11
Ln4 mots 31 1
L asmots

A la piscine Les vacances au ski


" Ses habits /s/é/z/a/b/i/ " Inscrit /l/s/kfr/i/
LeS de SES assure la liaison entre les deux mots. Présence de deux 1le premier se lit Ill et le second /il.
Ce mot comporte deux lettres muettes TS. Succession de quatre consonnes NSCR.

" Éclaboussant lé/kfl/a/b/ou/s/a/ " Leçon /1/e/s/Q/


Le mot est long. Succession de deux consonnes CL. Présence du Ç.
Succession de deux digrammes OU et AN.
" Descentes /d/é/s/a/tl
" L'heure /1/œ/r/ Présence de trois E le premier se lit /é/, le second /a/
Le L' placé devant le H. et le troisième fel. Présence du digramme SC.

" Vêtements /vê/tle/m/a/ "Milliers /m/i/1/y/é/


Présence de trois E le premier se lit /ê/, le second fel 1LL se prononce /i/1/.
et le troisième la!. ~ Louer du matériel
~ Boire la tasse Flapi est allé dans un magasin. Il a payé pour emprunter
Elle rit tellement qu'elle avale de l'eau . des skis, des bâtons et des chaussures spéciales
pour le ski.
~ Étourdi
Papa oublie souvent le goûter. ~Inscrit
Papi a payé pour que Gustin aille à l'école de ski.

~Moniteur
C'est un professeur de ski.

~ Chasse-neige
C'est placer ses ski dans une certaine position
pour s'arrêter ou aller moins vite.

236 237
• Faire des descentes • Se cabre
C'est aller en haut de la pente puis se laisser Un cheval qui se cabre, se dresse sur ses pattes arrières.
glisser sur ses skis jusqu 'en bas. .Numéro
Au ci rque, un numéro est un spectacle.

32rf L92mots

Après le cirque
" Spectacle /s/p/ê/k/t/a/k/1/ Les musiciens de Brême
Succession de deux syllabes très complexes : "Musicien /m/u/z/i/s/y/1/
SPEC et TACLE. Le S se lit /z/ car il est placé entre deux voyelles,
" Sœur lsl œl rl le C se lit /s/ car il est p_récède un 1.
Le graphème ŒU est rare.
" Essoufflé /é/s/ou/f/1/é/
" Équilibre /é/kfillli/b/r/ Succession de trois consonnes FFL.
Le mot est long. Succession de deux consonnes BR. " M'abandonner /m/a/b/a/d/o/n/é/
" Soigne /s/wa/gn/ Présence du M'. Le 0 ne s'associe pas avec le N.
Saigne /s/ê/gn/ • Posséder
Les mots diffèrent par les digrammes 0 1et Al. Le G et C'est avoir.
le N font le son /gn/.
• S'en séparer
• Acrobates L'homme décide de ne plus garder son âne.
Au cirque, les acrobates font des mouvements difficiles
.Brême
et souvent dangereux.
C'est une vi lle en Allemagne.
• Sous les ordres
Antoine obéit à sa sœur.

23 8 239
des élèves étaient d'accord nous avons décidé de faire

34 1
fL 104 mots
la demande .

• Meilleures salutations
Demande de bac poubelle C'est une formule de politesse que l'on écrit à la fin
~Observé /o/b/s/ê/r/v/é/
d'une lettre pour dire au revoir.
Succession du 8 et du S.

~ Feuilles /f/œ/y/
Succession des digrammes EU et ILL.

~Supplémentaire /s/u/p/1/é/m/a/tlê/r/
3 5 1 tL 115 mots

Le mot est long. Succession de trois consonnes PPL.


La récréation
~ Exercices !élglzlêl rlslilsl
~Meilleures l mlêlylœl rl
Le X se lit /g/z/.
Succession des digrammes ILL et EU .
~ Mathématiques /m/a/t/é/m/a/t/ilkl
~ Salutations lslalllultlalsly!Q!
Le mot est long. le H est muet. TH se lit /tl.
Le T se lit /s/ car il précède le trigramme ION.
~ Match l mlaltlchl
(?Lemaire
Succession de trois consonnes TCH.
C'est le chef de la co mmune. Une co mmune peut être
~ S 'échauffent /s/é/ch/ô/f/
une ville ou un village.
Le ENT se prononce le! .
• Conseil de classe
Dans certaines écoles, les élèves se réunissent • A du mal à se concentrer
pour discuter de la vie de l'école. Cette réun ion s'appelle Paul a du mal à rester attentif, il pense à autre chose.

un conseil de classe. • Retentit

• Nous avons constaté On entend la sonnerie. C'est l'heure de la récréation .

Nous avons remarqué • Prendre sa revanche

• Nous avons voté Comme Paul a perdu la dernière partie, il veut rejouer
pour gagner.
Chacun a donné son avis et comme plus de la moitié

240 241
f'l Sucre glace
36" L n9mots
C'est un sucre très léger et très blanc qui ressemble
à de la neige.
Le chat botté f'l Saupoudrer
" Conseille /k!Q/s/ê/y/ C'est verser un peu de sucre glace sur la galette
Le C se lit /ki car il précède un O. LeS se lit /s/ car il est en faisant attention d'en mettre partout.
placé entre le Net leE. Le graphème ILL est complexe.

f'l Héritage
A la mort de son père toutes ses affaires ont été distribuées,
le jeune homme a reçu le chat.
38" L_123m ots

f'l A voir un plan La terrine de thon


C 'est avoir une bonne idée. " Bouillir /b/ou/y/i/r/ .
Succession des digrammes OU et ILL.
f'l Perdrix
C 'est un oiseau qui est chassé pour être mangé. " Mayonnaise lml alylol nlêlzl
Le Y se lit /y/ et le S se lit /z/.
f'l Votre fortune sera faite
Vous deviendrez très riche. f'l Une noisette de beurre
C 'est un petit morceau de beurre.

f'l Préchauffer
3 7" L_ 122 mots C'est faire chauffer le four avant de mettre la terrine
à cuire.
La galette des rois f'l Démouler
" Feuilletée lflœ/y/eltlél C'est enlever la terrine ou un gâteau de son moule.
Succession des digrammes EU et ILL.

f'l Pâte feuilletée


C'est de la pâte à tarte qu'on achète déjà prête.

24 2 243
3 9 Et IL 125 mots
"Jungle
C'est le nom que l'on donne à la forêt en Afrique ou
en Asie.
Le tigre
(\) Naissance l nlêlslalsl
Le C se lit /s/ car il est placé avant un E.
(\) Oreilles loirlê/y/
40" ;L130 mots

Le graphème ILL est complexe. Jeu de bataille


(\)Aveugle /a/v/œ/g/l/ (\) Bataille lb/altia/y/
Succession de deux consonnes GL. Le graphème ILL est complexe.

(\) Commencent l klol mlalsl (\) Distribue ldlilsltlrlilblul


Présence de deux EN, le premier se lit Jal et le second fel. Succession de trois consonnes STR.
Présence de deux C, le premier se lit /k/ et le second /s/. " Jeu de 32 cartes
(\) Jungle /j/JJ/g/1/ C'est un jeu qui comporte des as, des rois, des dames et
Le graphème UN est rare. des valets.

" Tigresse ~ Faces cachées


C'est la femelle du tigre. Les cartes sont retournées. On ne voit pas leur valeur
(personnage, nombre).
"Aveugle
C'est ne rien voir. " Faces visibles
On voit leur valeur.
" Sans défense
Le tigreau est trop petit pour pouvoir se défendre.· " Remporte un pli
Il gagne les cartes qui ont été jouées.
" Se camoufler
C'est se cacher.

244
245
41•L 133 mots
~ Démangeaient
Les boutons la grattaient beaucoup.

La varicelle
~ Examiner /él gl zl al ml il nlél
Le X se lit /g/z/.
42• L l35mots

~ Fillette If lilylê/tl Le renard et le rouge-gorge


Le graphème ILL est com plexe. Le E se lit lê! car il précède ~ Aperçut /a/p/ê/r/s/u/
TT. Le Ç se lit /s/. Le T est muet.
~ Médicaments l mlél dl il k!al m!g_/ ~ Rouge-gorge /r/ou/j/g/o/r/j/
Le mot est long. Le C se lit /ki car il est placé avant un A. Ce Présence de trois G, le premier se lit /j/, le second /g/,
mot comporte deux lettres muettes TS. le troisième /j/.
~ Démangeaient ldlél m/g_/j/êl ~ Descends ldlél s!g!
Le E ne se prononce pas car il permet au G de se lire /j/. Le Présence du digramme SC. Ce mot comporte
ENT se prononce /el. deux lettres muettes OS.
~Blottie " Rouge-gorge
Elle est assise sur les genoux de sa maman et se serre C'est un petit oiseau qui a la gorge rouge.
contre elle.
f'l S'approcha à pas de loup.
~ Se faire examiner Le renard s'approche tout doucement , sans faire de bruit.
C'est se faire ausculter par le docteur. Il observe
les boutons de Marion, il regarde sa gorge pour
connaître sa maladie.

~Cicatrice
C'est une trace laissée sur la peau par un bouton
de varicelle.

246 2 47
43. L_ 138 mots
~Laquais
C'est un serviteur, qui porte un joli costume.

Cendrillon
" Travaillait /t/r/a/v/a/y/ê/
Présence de deux A l, le premier se lit /a/y/ et le second lê/.
44• L_144mots

" Nettoyer /n/é/t/wa/y/é/ Jacques et le haricot magique


Le E se lit lê/ car il précède TI. Le OY se lit /waly!. " Accepta /a/k/s/ê/p/t/a/
" Royaume Ir/waly/ol mi CC se lit /k/s/. Succession de deux consonnes PT.
Le OY se lit !waly!. Succession de quatre voyelles OYAU. " Réveil l rlé/v/êly/
" Citrouille /s/i//t/r/ou/y/ Le graphème IL est complexe.
Succession de deux digrammes OU et ILL. "Sommeil lslol mlêlyf.
" Magnifique /m/a/gn/i/f/ilkl Le graphème IL est complexe.
Le mot est long. Présence du digramme GN. " Jusqu'aux /j/u/s/klo/
~ Belle-mère Succession de deux consonnes SQ. L'apostrophe
Ce n'est pas sa vraie maman. C'est la femme de son père. àssure la liaison.

~Laides ~Pauvres

Les deux filles ne sont pas belles, elles sont vilaines. Ils avaient très peu d'argent.

~ Refusèrent ~Échanger

Les deux sœurs ne veu lent pas que Cendrillon vienne Jacques donne sa vache à un marchand et à la place
au bal avec elles. il reçoit des graines.

~L 'invita à entrer
~Carrosse
C'est une voiture ancienne tirée par des chevaux. Elle lui propose d'entrer dans sa maison.

~Cocher ~Un ogre

C'est ce lui qui conduit le carrosse. C'est un géant qui se nourrit d'enfants.

248 249
4 5 El L 146 mots
Index
Dur, dur d'être un doudou !
" Heureusement /eu/r/eu/z/e/m/g!
Le mot est long. Le ENT final se prononce /a/.

" Tranquille /tlrlal kli/11


Succession de deux consonnes TR. ILL se prononce /i/1/.

" Rejoigne /r/eu/j/wa/g n/ Collection ................................................. · .... 5


Présence du digramme GN.

~Doudou
Démarche ................................................ · · · .. 7
C'est la peluche préférée d'Alice.
Contenus ............. : ................................... ·· ·.. 9
~ Partage ma vie
Le doudou vit avec Alice. Ce que PARLER veut dire ................................ 11
Langage oral, origine sociale et lecture .............................. 12
~ Drôles d 'aventures
Enseignement précoce, structuré et explicite ..... ................ 18
Pour une peluche, ce sont des activités qui ne
Le programme PARLER ..... ................ .... .............. .............23
sont pas courantes.
Les outils du programme ............... ....... ................ ... ......... .. 26
~Océan
C'est comme la mer. Dispositif ................................. .................... 2 9
~Délavé Programmation sur le cycle ................................ ... .. ...........30
Le doudou , à force d'être lavé a perdu ses cou leurs. Organisation de la classe ... .... ........ ....................................32
Mise en autonomie ................. ........... ... ... ... ........... .............34
~Rejoigne
Planification de la semaine .. ............................................... 36
Alice retrouve son doudou le soir dans son lit.
Évolution du dispositif ... .......... ... ........ ..... ............................38
Travail en équipe .. ......... ..... .......... ........ ... ... ................... ···..40
Mesure des progrès.. ........... ........................ .......... ............ .42

250 251
Guide .......................................................... 45 • Observation des progrès ................................................. 90
Principes Supports
• Travailler en petits groupes homogènes ........................ .46 • Textes élève ....................................................................92
• Organiser des séances régulières ................................. .48 • Textes enseignant ...........................................................94
• Mener des séances courtes et intensives ....................... 50 • Suivi des lectures ............................................................ 97
• Proposer un apprentissage structuré .............................. 52 • Suivi de l'entraînement. ............................ :...................... 99
• Rendre explicites les activités .........................................54 • Fiche lexique .................................................................100
• Solliciter les élèves à tour de rôle ................................... 56
• Encourager et valoriser les essais ..................................58 Atelier ........................................................ 103
• Adapter l'aide en fonction des difficultés ......................... 60 Programmation
• Laisser le temps d'apprendre .......................................... 62 • Déroulement d'une séance ........................................... 104
• Différencier les parcours selon les besoins ..................... 64 • Planification des séançes.............................................. 106
• Faire le lien avec le quotîdien .......................................... 66 • Recueil de textes ........................................................... 108
Gestes Textes de niveau A
• Une séance en un clin d'œil. ........................................... 68 • Lily la souris (texte 01 - 54 mots) .................................. 116
• Introduire la séance.........................................................70 • ·La lettre au père Noël (texte 02 - 57 mots) ................... 118
• Lire le texte ......................................................................72 • Les mini-pizzas (texte 03 - 59 mots) ............................. 120
• Relire le texte .................................................................74 • Carte d'anniversaire (texte 04 - 62 mots) ...................... 122
• Passer la consigne ..........................................................76 • La tartine de thon (texte os - 64 mots) .......................... 124
• Revenir sur les erreurs de lecture ................................... 78 • Carte postale de la mer (texte 06- 67 mots) .................126
• Montrer les progrès .........................................................80 • La fourmi (texte 07 - 68 mots) ....................................... 128
Activités • Les abricots sur le plat (texte 08 - 70 mots) .................. 130
• Aide au décodage .............................. ............................. 82 • La tortue (texte 09 - 75 mots) ................... ..................... 132
• Travail de la compréhension ........................................... 84 • La balade en vélo (texte 10 - 79 mots) .......................... 134
• Lecture individuelle ......................................................... 86 • Boucle d'or (texte 11 - 80 mots) .................................... 136
• Explicitation des erreurs .................................................. 88 • Roule galette (texte 12 - 83 mots) ................................. 138

253
• L'ours blanc (texte 13 - 86 mots) ................................... 140 • La galette des rois (texte 37- 122 mots) ....................... 188
• Mon chat (texte 14- 87 mots) ....................................... 142 • La terrine de thon (texte 38- 123 mots) ........................ 190
• La rentrée au CP (texte 15-93 mots) ........................... 144 • Le tigre (texte 39 - 125 mots) ........................................ 192
Textes de niveau B • Jeu de bataille (texte 40 - 130 mots) ............................. 194
• La varicelle (texte 41 - 133 mots) .................................. 196
• Le chaton (texte 16 - 62 mots) ...................................... 146
• Le renard et le rouge-gorge (texte 42 - 135 mots) ........ 198
• Les bulles de savon (texte 17 - 70 mots) ...................... 148
• Cendrillon (texte 43 - 138 mots) .................................... 200
• Le fondant chocolat-crème
• Jacques et le haricot magique (texte 44 - 144 mots) .... 202
de marron (texte 18 - 75 mots) ...................................... 150
• Dur, dur d'être un doudou ! (texte 45 - 146 mots) ......... 204
• La cabane (texte 19 - 77 mots) ..................................... 152
• Le grand jour (texte 20- 80 mots) ................................. 154 Suivi
• Le jeu de mémory (texte 21 - 82 mots) ......................... 156 • Suivi des lectures ..........................................................206
• Les trois petits cochons (texte 22- 84 mots) ................ 158 • Suivi de l'entraînement.. ................................................207
• Les gendarmes et les voleurs (texte 23 - 87 mots) ....... 160
• Tour de magie (texte 24 - 90 mots) ............................... 162 Lexique ..................................................... 209
• La dent de lait (texte 25 - 93 mots) ............................... 164 Alphabet phonétique selon J A Rondal. ............................210
• Le loup (texte 26- 98 mots) .......................................... 166 Fiches lexiques
• Recette des crêpes (texte 27- 99 mots) ....................... 168 • Texte 01 .........................................................................212
• Les dents (texte 28- 108 mots) •................................... 170 • Texte 02 .........................................................................212
• Le Petit Chaperon rouge (texte 29 - 109 mots) ............. 172 • Texte 03.........................................................................213
• À la piscine (texte 30- 114 mots) .................................. 174 • Texte 04.........................................................................214
Textes de niveau C • Texte OS .... .... .................................................................214
• Les vacances au ski (texte 31 - 85 mots) ...................... 176 • Texte 06 .........................................................................215
• Après le cirque (texte 32 - 92 mots) .............................. 178 • Texte 07 .........................................................................216
• Les musiciens de Brême (texte 33- 95 mots) ............... 180 • Texte 08 .........................................................................217
• Demande de bac poubelle (texte 34 - 104 mots) .......... 182 • Texte 09 .........................................................................218
• La récréation (texte 35 - 115 mots) ............................... 184 • Texte 1O.........................................................................219
• ~e chat botté (texte 36 - 119 mots) ............................... 186 • Texte 11 ......................................................................... 220

254 255
• Texte 12.........................................................................220 • Texte 40 .........................................................................245
• Texte 13.........................................................................221 • Texte 41 .........................................................................246
• Texte 14.........................................................................222 • Texte 42......................................................................... 247
• Texte 15..........................................................................223 • Texte 43.........................................................................248
• Texte 16 .........................................................................224 • Texte 44.........................................................................249
• Texte 17 ......................................................................... 225 • Texte 45 .........................................................................250
• Texte 18.........................................................................225
• Texte 19 .........................................................................226
• Texte 20 ................................ ........... .............................227
• Texte 21 .........................................................................228
• Texte 22 .........................................................................229
• Texte 23 .........................................................................230
• Texte 24 .........................................................................231
• Texte 25......................................................................... 232
• Texte 26 .........................................................................233
• Texte 27 .........................................................................233
• Texte 28 .........................................................................234
• Texte 29 .........................................................................235
• Texte 30 .........................................................................236
• Texte 31 .........................................................................237
• Texte 32 .........................................................................238
• Texte 33 ......................................... .... ............................ 239
• Texte 34 .........................................................................240
• Texte 35 .........................................................................241
• Texte 36 .........................................................................242
• Texte 37 .........................................................................242
• Texte 38 .........................................................................243
• Texte 39 .........................................................................244

256 257
Bibliographie Bressoux P., <<Les recherches sur les effets-écoles et les effets
maÎtres ''• Revue Française de Pédagogie, 108, 1994, pp.91-137.

Adams M.J., << Beginning to read: Thinking and learning about print ,, Bressoux P., Zorman M., ''Présentation et évaluation du programme
Cambridge, MA, MIT Press, 1990. "Paf/er"».

Allington R.L., « Content coverage and contextual reading in reading Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir ••, Colloque
groups ••, Journal of Reading Behavior, 16, 1984, pp.85-96. Langages et réussite éducative : des pratiques innovantes, Gref!oble,
2009.
Baydar N., Brook-Gun J., Furstenberg F.F., '' Early warning signs of
functional illiteracy: predictors in childhood and adolescence,, Child Brown A.L., Palincsar A. S., Purcell L., << Poor readers: Teach, don't
Development, 64, 1993, pp.815-829. label ••, U. Neisser (Ed.), The School Achievement of Minority Children:
New Perspectives, Hillsdale, NJ, Lawrence Erlbaum Associates, 1986,
Bianco fil!., «Apprendre à comprendre: l'entraÎnement à l'uU/isation des pp. 105-143.
marques linguistiques ••, M. Fayol & O. Gaonac'h (eds), Aider les élèves
à comprendre : du texte au multimédia, Paris, Hachette, 2003, pp. 156- Catts H. W., Fey ME., Zhang X., Tomblin J.B., << Language Basis of
181. Reading and Reading Disabilities: Evidence From a Longitudinal
Investigation ••,Scientific studies of learning, 3(4), Lawrence Erlbaum
Bianco M., Bressoux P., <<Effets classes et effets maitres dans Associates, 1999, pp.331-361.
l'enseignement primaire : vers un enseignement efficace de la
compréhension ••, Dumay X. & Dupriez \1. (eds), L'efficacité dans Caille J.P., «Qui sort sans qualification du système éducatif? ••, Note
l'enseignement :promesses et zones d'ombre, De Boeck, 2009. d'Information 30-09-1999, DEP, 1999.

Bianco, M., <<La compréhension de textes: peut-on l'apprendre et Cèbe S., ''Apprends-moi à comprendre tout seul ••, X. Y. ZEP, n°11,
l'enseigner?>>, Crahay M. & M. Dutrevis M. (eds), Psychologie des Bulletin du centre Alain Savary, 2001.
apprentissages scolaires, De Boeck, 2010, pp.230-256. ChaH J.S., Jacobs V., Baldwin L., <<The reading crisis ''• Cambridge, MA,
Bianco M., ''Pourquoi un enseignement explicite de la compréhension
des textes écrits?>>, Argos, 48, 2011, pp.26-30.
.
Harvard University Press, 1990.
Cuisinier F., << Pratiques éducatives, comportements éducatifs : quelles
Bianco M., Pellenq C., Lambert E, Bressoux P., Lima L., Doyen A.L., différences, quelles similitudes? "• Enfance, n°3, 1996, pp.361-381.
<< Impact of early code-skills and oral-comprehension training on reading Dickinson O.K., <<Bridges to literacy. Children, families and schools ''•
achievement in first grade>>, Journal of research in reading, 35:4, 2012, Cambridge, MA, Blackwell Publishers, 1994.
pp.427-455.
DumaretA.C., <<Soins médicosociaux précoces et accompagnement
Bianco M., Bressoux P., Doyen A.L., Lambert E., LimaL., Pellenq C., psychoéducatif: revue de la littérature étrangère ''• Archives de
Zorman M., << Early training of oral comprehension and phonological pédiatrie, 2003, pp.448-461.
skills at preschool: the results of a 3 years longitudinal study »,
Scientific Studies of Reading, 14(3), 2010, pp.211-246. Duru-Bellat M., « Les inégalités sociales à l'école. Genèse et mythes.
Education et formation», Paris, PUF, 2003.
Boutin G., Garneau J., ''La prévention de l'échec et de /"abandon
scolaire: il faut commencer le plus tôt possible ••, Dossier professionnel, Ehri L.C., Nunes S.R., Willows D.M., Schuster B. V., Yaghoub-Zadeh Z.,
Le Centre d"apprentissage du Québec, 1993. Shanahan T., << Phonetic awareness instruction helps children learn to
read: evidence from National Reading Panel's meta-analysis ''• Reading
Bowey J.A., << Socioeconomic status differences in preschool research Quater/y, 36 (3), 2001, pp.250-287
phonological sensitivity and tirst-grade reading achievement '',Journal
of Educational Psycho/ogy, 87, 1995, pp.476-487. Florin A., << Pratiques du langage à l'école maternelle et prédiction de la

258 259
réussne scolaire>>, Paris, PUF, 1991. Matson J.L., Rotatori. A.F., He/sel WJ., "Development of a rating sca/e
Gibert F., Levasseur J., Pastor J.M. , "La maÎtrise du langage et de la to measure social skills in children : The Matson Evaluation of Social
langue française en fin d 'école primaire ''• Note Evaluation DEP, 04-1 o- Skills With Youngsters (MESSY)", Behaviour Research & Therapy, 21,
2004, 2004. 1983, pp.335-340.

Goigou R., ''Apprentissage et enseignement de la lecture en . Powless D.L., Elliott S.N., "Assessment of social skills of Native
S.E.G.P.A. :Synthèse de l'étude "Les élèves en grande difficulté American preschoolers: Teachers' and parents' ratings ••, Journal of
de lecture et les enseignements adaptés" réalisée à la demande de School Psycho/ogy, 31, 1993, pp.293-307.
la direction des enseignements scolaires (DESCO) ••, Ministère de Maurin E., "Le ghetto français. Enquête sur le séparatisme social,,,
l'Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie, 1998. Paris, Seuil, 2004.
King R., Torgesen J., '' lmproving the effectiveness of reading instruction McCormick C.E., Masan. J.M., "Intervention procedures for increasing
in one elementary school school : a description of process ••, http://www. preschool children's interest in and knowledge about reading "• WH.
fcrr.org!publications/publicationspdffiles!Hartsfield_chapter.pdf Teale & E. Sulzby (Éds.), Emergent literacy: Writing and reading,
Keddie N., "Classroom, Knowledge »,ln Mickae/ F. & al., Know/edge Norwood, NJ, Ab/ex Publishing Corporation, 1986, pp.90-115.
and control, Collier Macmillan, 1971. Mingat A., "Expliquer la variété des acquisitions à l'école élémentaire»,
Le Bastard S., "Lecture-écriture au cycle Il: évaluation d'une démarche Revue Française de Pédagogie, n°95, 1991, pp.47-63.
innovante >>, Cahiers de /'/REDU, n°61, 2000. Morais J., "L 'art de lire'', Paris, Odile Jacob, 1994.
Lecocq P., "La lecture : Processus, Apprentissages et Troubles», Lille, National Reading Panel (2000), "Teaching Children to read ", https:/1
Presses Universitaires de Lille, 1992. www.nichd.nih.gov/publications/pubslnrp!Documents!report.pdf
Leduc A., Cadieux A., " Qu'est-il possible de conclure des écrits sur Observatoire National de la Lecture, " Apprendre à lire au cycle des
l'efficacité à court et long terme de l'intervention précoce auprès des apprentissages fondamentaux (GS, CP, CEt)", Analyses, réflexions et
élève.s en difficulté d'apprentissage et d'adaptation et des élèves
handicapés?", Comportement humain, 7, 1993, pp.41-62. .
propositions, Paris, Odile Jacob, 1998.
Oka E., Paris S., " Patterns of motivation and reading skil/s in
Le normand M. T., Parisse C., Cohen H., " Lexical diversity and underachieving children », S. Ceci (Ed.), Handbook of cognitive, social,
productivity in French preschoolers : Deve/opmental, Gender and and neuropsychological aspects of learning disabilities (Vol. 2), Hillsdale.
Sociocultura/ factors ••, ln Clinical Linguistics and Phonetics, 22, 2008, NJ, Erlbaum, 1986.
pp.47-58.
Pourtois J.-P., Desmet H., " Parents, agents de développement", MEN
Leroy-Audouin C., « Ecole maternelle entre la diversité des élèves et la {Ed.), Les familles et l 'école, Apports de la recherche, points de vue de
conUnuité éducative», thèse pour le Doctorat, Université de Bourgogne- praticiens, Paris, 1998, pp.49-67.
/REDU, 1993.
Powless D.L., Elliott S.N., "Assessment of social skilfs of NaUve
Lonigan C.J., WMehurst G.J., «Relative efficacy of parent and teacher American preschoolers: Teachers ' and parents' raUngs ", Journal of
involvement in a shared-reading intervention for preschool children from Schoo/ Psycho/ogy, 31, 1993, pp.293-307.
low-income backgrounds», Early Chl1dhood Research Quartery, 13,
1998, pp.263-290. Reuchlin M., "Les différences individuelles à l 'école '' , Paris, P.U.F.,
1991.
Maclean M., Bryant P., Bradley L., "Rhymes, nursery rhymes and
reading in early childhood >>, Merri/1-Pa/mer Quarter/y, 33, 1987, pp.255- Scarborough H.S., Dobrich W , " On the efficacy of reading to
281. preschoolers " • Developmental Review, 14, 1994, pp.245-302.

60
261
Reynolds A.J., Bezrucko N., << School adjustment of children at risk
through fourth grade>>, Meri/1-Palmer Quarter/y, 39 (4), 1993, pp.457-
480.
Schweinhart L.J., Weikart D.P, « Success by empowerment: The highl
Scope Perryschoo/ study through age 27 >>, Young Children, 49 (1 ),
1993, pp.54-58.
SHva PA., William S. M., Mcgee R., <<A longitudinal study of children
with developmental!anguage delay at age three : !ater intelligence,
reading and behaviour problems >>, Developmental Medecine and Child
Neuro/ogy, 29, 1987, pp.630-640.
Stanovich K.E., <<Speculations on the causes and consequences of
individual differences in early reading acquisition», Gough PB., Ehri
Les Éditions de la Cigale
L. C. & Treiman R. (Éds.), Reading acquisition, Hillsdale, NJ, Lawrence
Erlbaum Associates, 1992, pp.307-342.
Stanovich K.E., <<Matthew effects in reading: Some consequences of
individual differences in the acquisition of literacy », Reading Research
Quarter/y, 21, 1986, pp.360-407.
Suchaut B., << Evaluation d'un dispositif lecture au CP Rapport pour
I'APFEE >>, !REDU. Dijon. 1997
Suchaut B., <<Le temps scolaire: allocation et effets sur les acquisitions
des élèves en grade section de maternelle et au cours préparatoire>>,
Thèse ën Sciences de l'education, Dijon, Université de Bourgogne-
/REDU, 1996.
Torgesen J., << Catch them before they fa//, identification and assessment
to prevent reading tai/ure in young children », American Educator, 1998
Tramontana M.G., Hooper S., Selzer S.C., << Research on preschool que ce soit, photocopie notamment,
prediction of later academie achievement: A review >>, Developmental constitue une contrefaçon passible des
Review, 8, 1998, pp.89-146.
peines prévues par la loi du 11 mars 1957
Zorman M., <<Décalage de développement du langage oral en grande
section de maternelle des enfants issues de familles pauvres», Article sur la protection du droit d'auteur.
Soumis, 2004.
www.editions-cigale.com