Vous êtes sur la page 1sur 2

Sujet de thése de Doctorat 

: la politique de la distribution des dividendes et la valeur de l’entreprise

Introduction :

Après la décision d’investissement et la décision de financement, la politique de dividende est le


troisième grand axe de décision du gestionnaire financier. La détermination de la politique de
dividende revient à décider de la proportion des bénéfices réinvestie dans l’entreprise, de la stabilité
temporelle des dividendes, des dividendes en action et du rachat d’action. Existe-til une politique de
dividende optimale?

L’utilité de la politique de la distribution des dividendes fait partie des sujets les plus importants de la
finance d’entreprise.

Les dividendes constituent un élément fondamental dans l’évaluation des entreprises par le marché
et une composante importante de la rentabilité qui permet d’une part de fidéliser les actionnaires
qui s’intéressent à un revenu élevé et, d’autre part, de véhiculer l’information entre les dirigeants, les
actionnaires, l’entreprise et le marché.

Certainement comme le montre Miller et Rock (1985) et Kalay (1980) à travers leurs études
approfondies, les dividendes ne constituent pas un simple résidu mais plutôt un élément
déterminant qui donne une information nette et claire sur les gains futurs de la firme. La question
théorique fondamentale qui se pose à propos de la politique de dividende est celle du lien existant
entre celle-ci et la valeur de l’entreprise.

Par ailleurs, plusieurs études ont démontré que le dividende peut être considéré comme un vecteur
d’information, plus précisément le dividende peut porter un contenu informatif. En effet, la politique
de dividende ne doit plus seulement être considérée comme un moyen de rémunération des
actionnaires.

En dehors de cet aspect fnancier, la politique de dividende, et plus particulièrement l’«annonce du


dividende est un moyen pour le marché d’«obtenir des informations supplémentaires sur les
perspectives futures de l’«entreprise. Ainsi, l’«annonce du dividende véhicule de l’«information au
marché afn de résoudre l’«asymétrie informationnelle entre les actionnaires et les dirigeants.

La théorie du signal, fondée par Stephen Ross qui a initié en 1977 les principaux travaux dans ce
domaine, a été développée pour pallier les insuffisances de la théorie des marchés à l’équilibre. Elle
part du constat que l’information n’est pas partagée par tous au même moment et que l’asymétrie
d’information est la règle. Il sera alors judicieux d’étudier l’impact de la politique de dividende sur les
cours boursiers à travers la théorie de signalisation et plus précisément par la méthodologie des
études d’événements . Pour répondre a cette fin, le présent travail s organisera autour de trois
chapitres. Le premier chapitre va aborder la politique de dividende et son impact sur la valeur de
l’entreprise à travers la thèse de neutralité des dividendes et la thèse de non neutralité

des dividendes tout en exposant les différents aspects du dividende et les facteurs influençant sa
distribution , Le deuxième chapitre traitera la théorie de signalisation par les dividendes en exposant
quelques modèles de signalisation, et en mettant l’accent sur le contenu informatif que pourrait
avoir le dividende. Après avoir présenté les diverses approches théoriques traitant l’association entre
la politique de dividende et la théorie de signalisation, nous nous attacherons dans le troisième
chapitre à étudier la réaction du marché boursier tunisien à l’annonce de distribution de dividende à
travers la méthodologie des événements
La politique de dividendes a-t-elle un effet sur la valeur des actions d’une entreprise et puis
finalement sur son cours boursier ?

La neutralité de la politique des dividendes :

La théorie de la neutralité de

Vous aimerez peut-être aussi