Vous êtes sur la page 1sur 2

INTRODUCTION GÉNÉRALE

Le réseau électrique a historiquement été conçu pour être centralisé. C’est à dire que de gros
producteurs interconnectent leur production pour l’injecter dans le réseau électrique de transport
très haute tension puis de distribution haute tension et basse tension vers le consommateur final.
Cette configuration n’était donc pas à la base conçue pour recevoir des PED. De nos jours du fait de
multiple raison notamment les pertes occasionnées sur le réseau en générale, la configuration du
réseau et la capacité de transit limité de celui-ci, la production centralisé tend alors à intégrer des
PED qui sont des producteur de plus faible puissance utilisant généralement des énergies
renouvelable et qui ont l’avantage de se connecté à proximité des consommateurs, réduisant les
transits de puissance dans les lignes du au transport et donc les pertes techniques.
En effet le besoin en énergie électrique est sans cesse grandissante dans notre vie
quotidienne. Cependant malgré l’aménagement de grandes centrales de production avec une
capacité installée de 1.2GW,le réseau électrique camerounais peine à acheminer cette énergie avec
le minimum de perte vers le consommateur final. L’on dénote de grandes quantités d’Énergies Non
Distribuées (END) relevant des durées moyennes de coupures (SAIDI) importantes et des fréquences
moyennes de coupure (SAIFI) très élevées. Ce qui entraine un manque à gagner énorme pour le
gestionnaire du réseau de distribution ainsi que le mécontentement des consommateurs.
En zone rurale rurale, ou le taux d’électrification avoisine les 20% (dans le rapport d’activités
2018 de ENEO) ,la situation est encore plus dramatique notamment dû au fait que l’alimentation provient
d’un seul poste source avec des départs hyper long qui occasionnent des chutes de tension spectaculaire
souvent en dessous de 100V indétectable par les appareils de comptage et entrainant la destruction
prématurée des équipements notamment dû à la qualité de l’énergie..
C’est ainsi que l’entreprise ENEO dans l’optique d’amélioration de la couverture énergétique mais
également du profil de tension sur le territoire nationale en générale et en zone rurale en particulier
intègre de plus en plus de PED pour renforcer son réseau et ainsi améliorer la qualité de l’énergie vendu
au client. Il convient donc de mener des études sur l’impact de ces PED sur le plan de protection qui a été
établit à l’avance.
C’est dans ce contexte que la présente étude porte sur La Philosophie de protection des départs
ruraux avec intégration de PED . Pour y parvenir, nous déploierons notre travail sur quatre chapitres à
savoir :
Le chapitre I intitulé contexte et problématique, dans lequel nous présenterons tout
d’abord le système électrique rural Camerounais. Nous nous pencherons ensuite sur le
contexte actuel des réseaux de distribution HTA en zone rurale et dégagerons la
problématique liée au plan de protection ;
Le chapitre 2 centré sur les généralités ou nous présenterons les différents concepts
aborde dans notre sujet d’étude
Le chapitre 3 consacré à la Méthodologie, où nous présenterons les différentes étapes du
choix d’un plan de protection dans les réseaux de distribution ruraux HTA .
Le chapitre 4 nommé Application, Résultats et interprétations, dans lequel nous étudierons
le plan de protection proposé à travers des simulations.
Nous chuterons par une conclusion générale et les perspectives.