Vous êtes sur la page 1sur 23

Révision de

français
Secondaire 1

Nom : _________________________________________________
Groupe : _____________
Un petit mot…
Allô !
Pour t’éviter d’oublier tout ce que nous avons vu ensemble depuis le début
de l’année, je t’ai préparé quelques exercices de révision. Tu y trouveras
des exercices de grammaire, de lecture et d’écriture.
Au début de chaque section, il y a un lien vers le site d’Allô prof pour te
rafraichir la mémoire. Je suis aussi disponible par courriel si tu as des
questions.

Je pense fort à toi et j’ai hâte de te retrouver !

Madame Marie-Pier

Table des matières


Groupe A – les classes de mots p. 3
Groupe B – les groupes de mots p. 5
Groupe C – les homophones p. 9
Groupe D – la phrase p.
11
Groupe E – tâche d’écriture p.14
Groupe F – tâche de lecture p.16

2
Groupe A. Les classes de mots
*Petit rappel des classes de mots :
http://www.alloprof.qc.ca/BV/pages/f1178.aspx

Reporte chaque mot des phrases suivantes au bon endroit dans le tableau.

a) Ma grande sœur Stéphanie m’a accompagné chez le dentiste.


b) Il accepte de nous recevoir malgré son agenda très chargé.
c) Tu n’as pas à acheter de piles pour ta calculatrice, car elle fonctionne
à l’énergie solaire.

Les classes de mots variables

Nom
Déterminant

Adjectif

Pronom

Verbe

Les classes de mots invariables

Adverbe

Préposition

Conjonction

Lis la phrase suivante, puis réponds aux questions.

Ces naufragés ont dû attendre longtemps sur la plage déserte avant que les secours
viennent les chercher.

a) À quels mots le nom plage donne-t-il son genre et son nombre ?


_____________________________________________________________
b) Quel verbe est à un temps composé ? _______________________________
c) Quels verbes sont à l’infinitif ? _____________________________________
d) Quelle conjonction de deux mots relie deux phrases?
_____________________________________________________________
e) Quel mot modifie le verbe attendre ? S’agit-il d’un mot variable ou invariable ?
_____________________________________________________________
f) Quel est le pronom personnel ? Quel mot remplace-t-il ?
_____________________________________________________________

3
3 . Indique à quelle classe de mots appartiennent les mots soulignés dans les phrases
suivantes.

a) Quelques curieux se bousculent devant les grilles du palais fermé au public.


curieux : ______________ les : _______________
fermé : _______________ public : ___________________

b) Cette colle collante ne colle à rien sauf à mes doigts.


colle (1) : ______________ collante : _______________
colle (2) : _______________ à : ___________________

c) Peux-tu dépoussiérer la rangée de livres usagés?


peux : ______________ rangées : _______________
usagés : _______________

d) Tous les lundis, Laurence court vers la classe où a lieu son cours d’histoire.
tous les : ______________ Laurence : _______________
où : _______________ a : ___________________

e) L’hiver est vraiment terminé : il n’y a plus de neige sur les terrains de mon
quartier.
vraiment : ______________ il : _______________
neige : _______________ de : ___________________

4
Groupe B. Le groupe du nom (GN)
*Petit rappel sur le groupe du nom :
http://www.alloprof.qc.ca/BV/pages/f1235.aspx

Souligne le noyau de chaque GN.

a) ce remède efficace f) un programme personnalisé


b) des exercices physiques difficiles g) l’horloge de mon grand-père
c) mon entraîneur préféré h) quelques minutes plus tard
d) de grands locaux rénovés i) un joli petit chien gris
e) cinq minutes j) le gris que je préfère

Associe chaque groupe du nom (GN) à sa construction.

GN Constructions
Ex. : cette grande villa 5) 1) nom
a) la fenêtre ouverte ____ 2) déterminant + nom
b) ton verre de lait ____ 3) déterminant + nom + adjectif
c) Charlie ____ 4) déterminant + adjectif + nom + adjectif
d) nos vacances ____ 5) déterminant + adjectif + nom
e) un petit bureau pratique ____ 6) déterminant + nom + préposition + nom
f) mon chien Charlot ____ 7) déterminant + nom + nom

Dans le tableau suivant, écris :


• le noyau de chaque GN du numéro 1 ;
• la ou les expansions de chaque noyau et la sorte de chaque expansion, s’il y a lieu.

GN Noyau Expansion(s) Sorte d’expansion

Ex. : Notre équipe favorite équipe favorite GAdj


cinq buts

La nuit dernière

Vincent

la rivière Rouge

de belles truites
mouchetées
tous les vieux journaux
qui s’étaient accumulés

5
Le groupe de l’adjectif (GAdj)
*Petit rappel sur le GAdj : http://www.alloprof.qc.ca/bv/pages/f1237.aspx

Dans chaque phrase, encadre les GAdj.

a) Les deux nouveaux locataires emménagent à la fin du mois.

b) Il a acheté des chaussettes neuves et des souliers vernis pour la cérémonie.

c) Fais attention de ne pas te couper en ramassant les morceaux de cette vitre


cassée.

d) À la vue des dents longues et effilées du loup, le petit lièvre s’enfuit.

Surlignez le noyau des GAdj encadrés.

a) Matéo garde un excellent souvenir de son séjour aux îles de la Madeleine.


b) Son souper à peine terminé, il retournait jouer dehors avec ses amis.
c) L’avion survole la ville à très basse altitude avant de se poser.
d) Dans la remise, j’ai trouvé un vieil arrosoir tout rouillé.
e) Lors du dernier match entre les Condors de Rimouski et les Panthères
de Granby, l’aréna municipal était plein à craquer.
f) Au retour de la chasse, la camionnette de mon frère était couverte de boue.
g) La mauvaise température a entraîné la fermeture des écoles.
h) Mon père est bien certain de n’avoir rien oublié.
i) Les poils de notre chien sont impossibles à démêler ; il faudra probablement
le raser.
j) Adressez-vous à cet homme qui est responsable de l’entretien de l’immeuble.

6
Le groupe du verbe (GV)
*Petit rappel sur le GV : http://www.alloprof.qc.ca/bv/pages/f1238.aspx

Encadrez le GV dans chacune des phrases.

a) Mon chat joue avec sa souris.


b) Mon chien aime beaucoup courir.
c) Mes poissons rouges nagent lentement.
d) J’observe les oiseaux qui bâtissent leur nid.
e) Les deux hiboux qui nichaient près de la maison sont partis.

f) Viendras-tu ?

Souligne le noyau de chaque GV encadré.

a) Aujourd’hui, tu retournes à l’hôpital.

b) L’infirmière Kathy est très gentille avec toi.

c) Nos parents aiment bien le préposé qui raconte souvent des blagues.

d) Ton médecin a dit que tu y resterais seulement deux jours.

e) Dès la deuxième journée, tu avais retrouvé toute ton énergie.

f) Dès demain, tu retourneras à l’école.

Dans les phrases suivantes, encadre chaque GV et indiquez sa construction.


Voici un rappel des constructions possibles :
Verbe seul À deux ans, mon frère patinait.

Verbe + GN Marco a lacé ses patins.

Verbe + GAdj Ce gardien de but est exceptionnel.

Pronom + Verbe La grâce de ces patineurs me fascine.

a) Mon chien jappe souvent. ________________________________________

b) Il mordille nos souliers. ___________________________________________

c) Son poil long et frisé est doux. _____________________________________

7
d) Dernièrement, il a engraissé. ______________________________________

e) Il se couche à nos pieds quand nous regardons la télévision. _____________

_____________________________________________________________

f) Parfois, il ronfle. ________________________________________________

g) Quand nous lui parlons, il nous donne la patte. ________________________

8
Groupe C. Les homophones
*Petit rappel des stratégies pour les homophones les plus
fréquents :

Tu peux aller jouer à Gommophone sur le site d’Allô-prof pour


t’exercer : http://www.alloprof.qc.ca/Pages/Jeux/Gommophone.aspx.
Exercice1. Inscris le mot avec la bonne orthographe sur chaque
ligne.

À/a
1. Elle ____________ décidé de reprendre ses cours de piano ____________ partir de la
semaine prochaine.

2. Je n’ai plus envie d’aller ____________ la piscine, il y ____________ trop de monde.

3. Tu es partie ____________ cause de la pluie ou parce qu’il ____________ fait trop chaud?

4. Il ____________ tellement plu que Geneviève ____________ dû s’acheter un parapluie.

5. Philippe ____________ dérapé ____________ cause du verglas, maintenant il


____________ peur.

6. ____________ Champlain, va jusqu’à la sortie du village et tourne ____________ gauche,


il y ____________ un panneau.

Ce/se
1. ____________ livre ne ____________ vend plus en librairie, mais il ____________ trouve
que je l’ai encore chez moi.

2. Elle ____________ lève tous les matins à six heures, prend une douche et ____________
recouche.

3. ____________ ne sont que des problèmes passagers qui ____________ résoudront avec
le temps et un peu d’argent.

4. ____________ garçon ____________ lamente sans arrêt depuis ____________


malencontreux incident.

5. Si ____________ qu’il fait n’est pas conforme et si ____________ qu’il dit n’est pas
compris, il ____________ peut quand même qu’il n’ait pas tort.
Ces/ses/c’est/s’est
1. André ________________________ endormi pendant la réunion hebdomadaire et
________________________ collègues ont fermé les yeux.

2. Quand elle ne sait plus quoi faire, elle enroule ________________________ cheveux sur
son doigt.

3. Puisque ________________________ comme ça que tu fais, toi qui sais si bien faire, je
ferai pareil à l’avenir.

4. Mon frère ________________________ perdu en allant à la campagne et il


________________________ gelé deux doigts sans ________________________ gants.

5. ________________________ une façon particulière de voir les choses.

On/on n’
1. Ils ne nous ________________ rien laissé à manger, sauf des croûtes
qu’________________ est obligés de manger sans beurre.

2. Qu’est-ce qu’ils ________________ à tant se disputer ? ________________ ne s’entend


plus parler.

3. ________________ voulait entendre chanter les merles, mais les corbeaux les
________________ chassés.

4. ________________ croit toujours qu’ils ________________ tort, alors qu’ils


________________ souvent raison.

5. Est-ce qu’ ________________ peut savoir si ce sont des mésanges ? Vu d’ici,


________________ dirait bien.

6. Ils ________________ loué un appartement tellement sale qu’________________ a passé


la semaine à le nettoyer.

7. Ils ________________ trouvé le voisin en train de fouiller dans les tiroirs et ils
________________ appelé la police.
Groupe D. La phrase et ses constituants
*Petit rappel sur la phrase :
http://www.alloprof.qc.ca/BV/pages/f1129.aspx

Coche les deux phrases déclaratives et positives qui correspondent au modèle de


la phrase de base.

a) Ce midi, Aïcha prépare le repas. 


b) Maude n’a fait aucun compromis. 
c) Est-ce que tu veux une pomme ? 
d) Félix a rangé la vaisselle. 
e) Le copain de mon frère est électricien. 
f) Comme il est génial ! 

Écris dans les parenthèses le pronom qui pourrait remplacer le sujet.

a) Chaque année, le Jour de la Terre ( ) est célébré le 22 avril.


b) Les musées ( ) proposent des activités de sensibilisation
à l’environnement.
c) À la télé, des personnalités ( ) témoignent de leur engagement.
d) Un de mes voisins ( ) a organisé un « pique-nique sans déchets ».

Dans les phrases suivantes, mets le sujet entre crochets. Puis, souligne le verbe
conjugué et encadre le prédicat.

a) Sonia raffole du fromage en grains.

b) Dans notre famille, chacun pratique un sport.

c) Les camps d’été proposent une multitude d’activités.

d) Après sa compétition, Philippe a dormi profondément.

e) Mes deux petits frères me jouent souvent de mauvais tours.

f) En raison de la mauvaise température, on a annulé la sortie au mont Avila.


Dans les phrases suivantes, souligne les constituants de la phrase qui peuvent
être effacés ou déplacés, c’est-à-dire les compléments de phrase.

a) Depuis le début de l’automne, des huards pêchent dans le marais.


b) Ils reviennent jour après jour.
c) Pierre-Antoine les observait de son canot.
d) Il n’osait pas bouger afin de ne pas effrayer ces beaux oiseaux.
e) Doucement, il a sorti son appareil photo.
f) Les huards se sont envolés aussitôt.
Groupe E. Tâche d’écriture
Voici la situation initiale d’un texte d’aventures.

C’était un beau jour du mois de juillet, le soleil brillait. Mathieu était à Trois-Pistoles
avec sa cousine Marie qui était en vacances chez lui. Ils se promenaient sur le bord du
fleuve Saint-Laurent. Ils voulaient escalader les gros rochers gris qui bordaient la plage.
Il ventait beaucoup : le vent chaud poussait les vagues vers la rive. Elles se brisaient
sur les rochers dans un fracas impressionnant.

Réponds aux questions suivantes portant sur la situation


initiale.
Qui? : ___________________ Où? : ____________________
Quoi? : __________________ Quand? : _________________
Qui sont les personnages qui devront être dans ton histoire et
qui sont déjà dans la situation initiale ?
___________________________________

Pour t’aider à écrire ton histoire, complète le champ lexical


suivant. Cela te donnera une idée pour ton élément déclencheur.

Blessure
Maintenant, complète le plan suivant. N’oublie pas : ton
élément déclencheur doit avoir un lien avec ton champ lexical
(blessure). Tu dois également inclure les personnages qui étaient
présents dans ta situation initiale.
Élément
déclencheur

Déroulement Action 1 :
*chaque action
doit être réalisée
afin de résoudre
le problème de Action 2 :
ton élément
déclencheur.

Action 3 :

Dénouement

Situation finale Qui :


*Dans un récit Quoi :
d’aventures, la fin Quand :
doit être positive. Où :

Finalement, écris un texte de 200 mots. Tu pourras me l’envoyer


par courriel pour que je le corrige.
Groupe F. Tâche de lecture

Groupe F. Tâche de lecture


Tu dois lire et annoter le texte L’enlèvement.

Consignes

Lis le texte une première fois. Puis, à l’aide du contexte ou d’un dictionnaire, définis
dans la marge les mots en gras ou donnes-en un synonyme.

Au cours d’une deuxième lecture, à l’aide d’accolades dans la marge du texte,


délimite les étapes suivantes du schéma narratif : la situation initiale, l’élément
déclencheur, le dénouement et la situation finale. Puis, inscris le nom de chacune
de ces étapes à l’endroit approprié dans la marge.

À l’aide d’accolades dans la marge du texte, délimite les cinq péripéties du


déroulement. Puis, donne un titre à chacune et inscris-le à l’endroit approprié dans
la marge.

Repère les éléments de l’univers narratif : les personnages, les indices de temps
et les indices de lieux.

Mise en contexte

À La Rochelle, au 18e siècle, Juliette s’apprête à épouser Jean-Louis de Sérac,


flibustier pour le compte du roi de France. Le jeune homme doit ensuite se rendre dans
les Caraïbes pour intercepter des bateaux rapportant des trésors en Espagne. Mais,
avant le mariage, José, un espion espagnol, tente d’intervenir pour changer le cours
des choses.

Texte Annotations

L’enlèvement
José ne perdit pas un instant. Autour du port, dans les ruelles
étroites, il ne manquait pas de tavernes fréquentées par les marins.
Il entra dans l’une d’entre elles. Des ivrognes, braillant à pleine
voix, étaient en train de régler entre eux d’obscures querelles à
5 coups de bouteilles et
de tabourets : un spectacle courant en ces lieux.

Heureusement, les deux gaillards à son service se trouvaient


installés non loin de la porte, contemplant paisiblement la scène
animée qui se déroulait dans la salle. Sur un signe qu’il fit, ils le
10 rejoignirent en évitant les combattants.
Texte Annotations

— Le moment est venu, leur dit-il, suivez-moi. Je suppose que tu


as trouvé une voiture, Court-sur-pattes ?

— Elle nous attend, répondit celui des deux serviteurs qui


répondait à ce surnom évocateur.

15 L’homme n’était pas grand en effet, mais il possédait des muscles


saillants et une nuque épaisse, comme collée à ses larges épaules.

Le deuxième, appelé Casse-trogne, approuva de la tête.


Lui aussi méritait son surnom, compte tenu de la brutalité que
reflétaient les traits de son visage.
20
La voiture était un carrosse rudimentaire traîné par un cheval
cagneux, le tout emprunté à un loueur des environs. Le trio
s’installa, Casse-trogne prit les rênes et l’attelage se dirigea vers la cagneux :
sortie de la ville, en direction de Rochefort.

Les maisons entourées de jardins s’espaçaient ; des champs


25 s’étendaient au loin, cultures et broussailles. Par endroits,
le terrain devenait marécageux.

José fit arrêter la voiture à proximité d’une bâtisse de belle


apparence, soigneusement construite. Des balcons ornaient
les fenêtres, et le perron était flanqué de personnages sculptés.
30
— La jeune fille est-elle seule ? demanda-t-il à ses acolytes.
acolytes :
— Il y a des chances, répondit Court-sur-pattes. Nous surveillons
l’endroit depuis une semaine : son père ne
rentre que le soir venu. Les domestiques sont inoffensifs,
un vieux valet et une servante guère plus jeune.
35
— Casse-trogne s’occupera du valet, si besoin est. Toi,
tu restes avec moi.

La grille du jardin n’étant pas fermée, le trio se dirigea d’un pas


rapide vers la maison. José fit résonner le heurtoir de la porte
tandis que ses deux compagnons se dissimulaient
40 de chaque côté. La servante vint ouvrir.

— Je voudrais parler à mademoiselle de Castelblanc, fit José avec


toute la courtoisie dont il était capable.

— De la part de qui, je vous prie ?


Texte Annotations

45 José eut un grand sourire :

— J’apporte un message de la part de Jean-Louis de Sérac.

— En ce cas, entrez vite. J’appelle ma maîtresse.

Un instant plus tard, Juliette parut, l’air contrarié.

— Un message ? dit-elle d’une voix étonnée. J’attendais Jean-


50 Louis de Sérac en personne. Donnez-le-moi.

Elle tendit un bras doré par le soleil et le vent. Mais, sans


répondre, José l’empoigna, imité par Court-sur-pattes, qui avait
déjà sorti de ses vêtements une corde et un bâillon.

Juliette poussa un cri d’effroi et tenta de se débattre : l’espion


55 espagnol reçut en plein visage un coup de poing
qui le fit chanceler. Cependant, la jeune fille n’était pas de taille à
résister longtemps à deux hommes solides, habitués à se battre. Ils
l’immobilisèrent en un instant.

La servante gisait par terre, assommée par un Casse-trogne


60 expéditif ; Juliette se retrouva les bras ligotés, un chiffon enfoncé
dans la bouche. Ses ravisseurs l’entraînèrent vers
la voiture malgré ses tentatives pour résister ; on la poussa
à l’intérieur, la portière se referma. Le vieux valet, occupé au fond
de la maison, n’avait rien entendu.

65 Le cheval partit au galop, et José contempla sa prisonnière d’un


air satisfait.

— Voilà une bonne chose de faite, constata-t-il. N’ayez crainte,


Mademoiselle, nous ne vous voulons aucun mal.
Il se trouve seulement que votre fiancé est un ennemi de mon
70 maître ; vous servirez à le neutraliser, à l’empêcher
de nuire. En attendant, un beau voyage vous attend, quelle chance,
n’est-ce pas, les jeunes filles adorent les voyages…

Pendant que l’Espagnol plaisantait, Juliette de Castelblanc rageait,


la tête en feu. Elle ne comprenait rien à son aventure, mais elle
75 n’était pas femme à se laisser aller au désespoir, ça, non ! Elle
s’agitait furieusement, tirant sur
ses liens, cherchant comment échapper à ses ravisseurs.
Par malheur, Court-sur-pattes savait s’y prendre pour
ligoter ses victimes…
Texte Annotations

80 La voiture reprit le chemin de la ville. Quand elle pénétra dans les


faubourgs, le cheval ralentit son allure. En cette fin d’après-midi, faubourgs :
marins et manœuvres, pour la plupart, avaient déjà déserté les
quais. José passa la tête par la portière.

— Approche-toi au plus près de notre bateau, commanda-


85 t-il à Casse-trogne.

Il se tourna ensuite vers la prisonnière :

— Juste un mauvais moment à passer, ricana-t-il. On va vous


couvrir d’un sac pour vous embarquer à bord de notre barque de
pêche. Si vous vous tenez tranquille, Court-
90 sur-pattes et moi ferons le plus doucement possible…

La voiture s’arrêtait. José quitta sa place et sauta à terre,


afin de donner des instructions à son deuxième complice :

— Tu vas rendre le carrosse au loueur, ensuite tu reviendras le


plus vite possible. On t’attendra pour lever l’ancre, alors ne traîne
95 pas. Compris ?

— Compris, Monsieur. Nous partons donc avec vous ?


Ce n’était point prévu ; c’est que nous sommes d’ici, mon
camarade et moi.

— Bien sûr que vous m’accompagnez ! Vous savez trop


100 de choses tous les deux et vous buvez trop pour les taire
longtemps.

Pendant cette conversation, Court-sur-pattes commença à déplier


une toile tirée de sous la banquette. La jeune fille pensa que
l’occasion de fuir se présentait. « Attends un peu, toi ! » Les
105 épaules bien calées sur le dossier de son siège, elle ramena
brusquement ses genoux vers la poitrine et projeta ses pieds avec
violence sur le malandrin, qui s’était penché pour accomplir sa malandrin :
besogne.

L’homme se renversa sous le choc, son corps heurta la portière,


110 chuta sur les marches et dégringola jusqu’au quai ; la prisonnière
sauta à sa suite et se mit à courir.

— Rattrapez-la ! cria José, furieux.

Ses compagnons obéirent, jurant à pleine gorge. Mais la poursuite


ne dura guère : par chance pour Juliette, un groupe
Texte Annotations

115 de marins parut à ce moment à quelque distance.


Les hommes, en voyant la scène, s’avancèrent en criant :

— Holà ! Que se passe-t-il ici ?

Casse-trogne et Court-sur-pattes sortirent leurs pistolets. Mais


José gronda :

120 — Rangez ça ! Battons en retraite, je ne veux pas d’histoire.

Tous les trois retournèrent vivement à la voiture et y grimpèrent.


Le cheval fut lancé au galop. Au premier carrefour pourtant, José
ordonna :

— Demi-tour ! Nous reprenons la chasse. Avec un peu de chance,


125 les marins vont se séparer et nous pourrons récupérer la fille…
Bertrand SOLET, Juliette de la Flibuste, Montréal,
Éditions Les 400 coups, 2007, Les Éditions Fides, 1980, p. 13-18.
Cet extrait a été reproduit aux termes d’une licence accordée par Copibec.

COMPRENDRE ET INTERPRÉTER

Complète le schéma des personnages du texte L’enlèvement.

Adjuvants Sujet Opposants


José

Quête
Les actions de José

Destinateur Objet Destinataire

Qui est l’Espagnol dont on parle à la ligne 73 et quel est son objectif ?

Qu’apprend-on dans le texte à propos de Jean-Louis de Sérac ?

Pourquoi le narrateur précise-t-il « Heureusement » au début du second paragraphe ?


Juliette n’est pas une femme à se laisser faire. Démontre ce trait de caractère en
relevant trois indices dans le texte.

1er indice :

2e indice :

3e indice :

Quelle information importante José avait-il cachée à ses complices ?

Dans le déroulement, relève une énumération de GV.

RÉAGIR

À ton avis, comment se terminera cette aventure ?

Vous aimerez peut-être aussi