Vous êtes sur la page 1sur 45

Classes préparatoires aux grandes écoles

Structure Générale Et
Fonctionnement D’un Ordinateur

P r T. R A C H A D
MPSI/PCSI
Année scolaire 2020/2021
Objectifs
• Savoir l’architecture interne d’un ordinateur.

• Comprendre le mode de Fonctionnement d’un


ordinateur.

T.RACHAD 2
Prérequis
• Aucun

T.RACHAD 3
Bibliographie
• Alain Cazes et Joëlle Delacroix, « Architecture des machines et des
systèmes informatiques », DUNOD, 2007.
• Jean-Jacques Schwarz, « Architecture des ordinateurs », EYROLLES, 2005.

• Webographie
– http://www.openclassroom.net/

T.RACHAD 4
Plan
I. Définitions
II. Structure matérielle d’un ordinateur
III. Structure logicielle d’un ordinateur

T.RACHAD 5
(I)
Définitions
I. DEFINITIONS 1. INFORMATIQUE

• ‘’L’informatique - contraction d´information et automatique- (en anglais:


computer science ) est la science de traitement automatique de
l’information par des machines telles que les ordinateurs, les consoles de
jeux, les robots, etc.’’

• La science informatique vise principalement l'étude de la notion d'information


et des procédés de traitement automatique de celle-ci:
– Le codage de l’information
– La cryptologie
– Le stockage de l’information
– Le traitement intelligent de l’information
– …

T.RACHAD 7
I. DEFINITIONS 2. INFORMATIQUE APPLIQUE

• L'informatique appliquée désigne l'utilisation de l'informatique en tant


qu'outil pour la réalisation d'une activité dans un domaine donné.

• les trois principales branches de l'informatique appliquée sont :


– l'informatique scientifique, pour la gestion et le traitement de données
scientifiques, elle emploie des moyens de calcul numérique;
• La bioinformatique
• L’astronomie
• SIG (systèmes d’information géographique)

– l'informatique industrielle, pour la production et l'exploitation en environnement


industriel, qui emploie des techniques temps réel ;
• Robotique
• Système temps réel
• Micro-électronique

– l'informatique de gestion, pour les tâches administratives et financières.


• La bourse
• La comptabilité
• Organisation de documents

T.RACHAD 8
I. DEFINITIONS 3. SYSTEM INFORMATIQUE

• Un système informatique est un système de traitement automatique de


l'information (logiciel + matériel)

• Aujourd'hui il existe une panoplie d'appareils en électronique numérique


permettant de traiter automatiquement des informations:
– Les ordinateur,
– Les consoles de jeu,
– Les calculatrices,
– Les distributeurs automatiques de billets,
– Les enregistreurs vidéo personnel,
– GPS,
– Smartphones,
– Les systèmes d'arme
– …

T.RACHAD 9
I. DEFINITIONS 4. COMPOSANTS D’UN SYSTEM INFORMATIQUE

Logiciels d’application

Logiciel
Système Système Système
d’exploitation d’exploitation d’exploitation

Ordinateur Ordinateur Ordinateur

Matériel

Réseau

T.RACHAD 10
I. DEFINITIONS 5. ORDINATEUR

• Un ordinateur est une machine électronique qui traite automatiquement


de l’information en exécutant des programmes.

– Machine: outil artificiel construit par l’homme;


– Electronique: l’information est manipulée et véhiculée par des impulsions électriques
– Traite: effectue des opérations sur les données(opérations mathématiques, logique…);
– Automatiquement: la machine peut fonctionner sans l’intervention humaine;
– Information: au sens large du terme puisque l’ordinateur ne peut traiter que des
données qui dispose d’une représentation formelle(susceptible d’être codées);
– Programmes: séquences d’instructions pour traiter les données

T.RACHAD 11
I. DEFINITIONS 6. RESEAUX INFORMATIQUE

• Un réseau informatique est un ensemble d’équipements (ordinateurs et


périphériques) reliés entre eux dans le but de permettre aux utilisateurs
de partager des ressources matérielles et logicielles, et d’échanger des
Informations au format numérique.

T.RACHAD 12
I. DEFINITIONS 7. SYSTÈME D’EXPLOITATION

• Un système d’exploitation est un logiciel de base qui est indispensable


pour le fonctionnement de la machine.

• C’est une interface entre l’utilisateur et l’ordinateur, qui permet d’exploiter


et de gérer toutes ses ressources matérielles et logicielles de la machine
sur demande des programmes ou de l’utilisateur directement.

T.RACHAD 13
I. DEFINITIONS 8. LOGICIEL D’APPLICATION

• Un logiciel d’application peut être considéré comme un ensemble de


programme permettant de réaliser des tâches particulières:
– traitement de texte (ex MS WORD)
– Tableurs (ex MS EXCEL)
– Comptabilité (ex CIEL)
– Calcul scientifique (Maple, Matlab …)

T.RACHAD 14
(II)
Structure matérielle d’un ordinateur
II. Structure matérielle d’un ordinateurs 1. Schéma d’un ordinateur

Un ordinateur peut être schématisé de la manière suivante

Unité centrale

Unités Unités
d’entrée Mémoire de sorite
centrale Processeur

Unités de
stockage

T.RACHAD 16
II. Structure matérielle d’un ordinateurs 2. composants d’un ordinateur

• Concrètement un ordinateur aujourd’hui possède :


– des composants internes
• D’une carte mère
• D’un processeur
• De mémoires (mémoire vives et mortes)
• De cartes d’extension
– des composants externes
• Les périphériques d’entrée
• Les périphérique de sorties
• Les périphérique de stockage

T.RACHAD 17
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

La mémoire centrale

• La mémoire vive ou La RAM( Random Access Memory pour mémoire à


accès aléatoire ) est considérée comme la mémoire centrale de
l'ordinateur, sans elle la machine ne peut démarrer.

• Le rôle de la RAM est de stocker temporairement tous les programmes en


cours d'exécution et toutes les informations en cours de traitement ou
encours d'utilisation. D’où l’importance de la taille de la RAM dans un
ordinateur

• La RAM ne conservant pas l’information en l’absence d’alimentation


électrique

T.RACHAD 18
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

La mémoire centrale

• La RAM est dotée d’une structure matricielle (des lignes et des colonnes).
• Les cellules de la matrice (intersections des lignes et colonnes)
représentent les entités les plus élémentaire pour le stockage des données
dans une mémoire.

T.RACHAD 19
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

La mémoire centrale

• La capacité de stockage d’une cellule est un seul bit (0 ou 1)


• Un mot mémoire est une autre unité de base utilisée pendant le traitement des
donnes stockées dans mémoire par le processeur. La taille d’un mot s’exprime en
bits (8 bits, 16 bits, 32 bits…)
• Chaque mot mémoire est identifié par une adresse qui permettra au processeur
de le localiser dans la mémoire.

T.RACHAD 20
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

Le processeur

• Le processeur CPU (pour Central Processing Unit) peut être considéré


comme le véritable cerveau de l'ordinateur. Il est chargé de traiter toute
information passant par l'ordinateur.

• Le processeur est connecté à la carte mère par le biais d'un slot qu'on
appel socket.

T.RACHAD 21
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

Composantes d’un Processeur


• L’unité d'entrées-sorties: gère les flux d'informations entrant
et sortant, en interface avec la mémoire vive du système .

• La mémoire cache: mémoire rapide permettant de réduire les


délais d'attente des informations stockées en mémoire vive

• L’unité de contrôle: lit les données arrivant, les décode puis


les envoie à l'unité d‘instructions;

• L’unité d‘instructions: accomplit les tâches que lui a donné


l'unité de contrôle. elle est notamment composée des
éléments suivants :
– L'unité arithmétique et logique notée UAL qui assure les
fonctions basiques de calcul arithmétique et les opérations
logiques;
– L'unité de virgule flottante notée FPU (Floating Point Unit), qui
accomplit les calculs complexes non entiers;
– Les registres sont des petites mémoires rapides où les données
sont temporairement stockées Lorsque le processeur exécute des
instructions.
22
T.RACHAD
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

Fonctionnement d’un Processeur


• Le processeur est un circuit électronique cadencé au rythme d'une horloge interne,
grâce à un cristal de quartz qui, soumis à un courant électrique, envoie des impulsions,
appelées « top ».

• La fréquence d'horloge correspondant au nombre d'impulsions par seconde, s'exprime


en Hertz (Hz). Ainsi, un ordinateur à 200 MHz possède une horloge envoyant 200 000
000 de battements par seconde.

• A chaque top d'horloge le processeur exécute une action, correspondant à une


instruction ou une partie d'instruction. L'indicateur appelé CPI (Cycles Par Instruction)
permet de représenter le nombre moyen de cycles d'horloge nécessaire à l'exécution
d'une instruction sur un microprocesseur.

• La puissance du processeur peut ainsi être caractérisée par le nombre d'instructions


qu'il est capable de traiter par seconde. L'unité utilisée est le MIPS (Millions
d'Instructions Par Seconde) correspondant à la fréquence du processeur que divise le
CPI.
MIPS=fréquence d’horloge/CPI

T.RACHAD 23
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

Caractéristiques d’un processeur


• Fabricant: AMD, INTEL, IBM, MOTOROLA
• Modèle: intel Celeron, intel Core 2 Duo,AMD K6-3, AMD Athlon®
• Alimentation électrique: 5V, 3.3V, 2.5V
• Vitesse de traitement : 100 Khz, 4 Mh z, 500 Mhz, 1.2 G hz, 2 . 4 Ghz
• Le type de connecteur(ou socket)
• Taille de la Mémoire cache
– cache de premier niveau (L1), plus rapide et plus petit) ;
– cache de second niveau (L2), moins rapide et plus gros ;
– cache de troisième niveau (L3), encore moins rapide et encore plus gros

T.RACHAD 24
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

Multiprocesseur
• Un ordinateur multiprocesseur est doté de plusieurs processeurs, il est
donc doté d'une architecture parallèle.

• Alors qu'un ordinateur monoprocesseur ne compte qu'un seul processeur,


un ordinateur multiprocesseur en compte au moins deux. Dans un tel cas,
l'ordinateur pourra plus précisément être qualifié de « bi-processeur ».

T.RACHAD 25
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

Processeurs Multi-cœurs
• Un processeur multi-cœur est un processeur composé non pas de 1 mais de 2
(ou 4 ou 8) unités de calcul.

• Ainsi, pour un processeur bi-coeur (ou DualCore) le processeur dispose d’une


fréquence d'horloge(vitesse de traitement) égale d'une puissance de calcul
deux fois plus importante.

• Les processeurs multi-cœurs sont cadencés à des fréquences inférieures à


celle des monoprocesseurs, d'où une consommation et un dégagement de
chaleur réduits.

• il faut que les logiciels et les systèmes d'exploitation sachent gérer


correctement ces processeurs afin qu'un gain significatif soit perceptible.
Ainsi, sous Windows, seul Vista et Sept exploitent correctement ces
processeurs. Dans ce cas, la version 64 bits est conseillée.

T.RACHAD 26
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

Mémoires mortes (ROM)

• La mémoire morte ROM (Read Only Memory, dont la traduction littérale


est mémoire en lecture seule) permet de stocker des données en l'absence
de courant électrique.

• Ce type de mémoire permet notamment de conserver les données


nécessaires au démarrage de l'ordinateur. En effet, ces informations ne
peuvent être stockées sur le disque dur étant donné que les paramètres
du disque (essentiels à son initialisation) font partie de ces données vitales
à l'amorçage.

T.RACHAD 27
II. Structure matérielle d’un ordinateur 2. composants internes d’un ordinateur

Les cartes d’extension

• Les cartes d'extension permettent d'étendre les capacités de l'ordinateur.

• Elles sont reliées à la carte mère par une des connecteurs d'extension
standard ISA (Industry Standard Architecture), PCI (Peripheral Component
Interconnect) ou AGP (Accelerated Graphics Port) (voire la figure de la
carte mère).

• Parmi les cartes d'extensions on trouve:


– La carte graphique
– La carte son
– La carte réseaux

T.RACHAD 28
II. Structure matérielle d’un ordinateur 3. composants externes d’un ordinateur

On peut classer les périphériques externes en trois catégories


– Les périphériques d’entrée
– Les périphériques de sorties
– Les périphériques de stockage

T.RACHAD 29
II. Structure matérielle d’un ordinateur 3. composants externes d’un ordinateur

Unités d’entrée

Le clavier Le clavier (en anglais Keyboard) permet de saisir des caractères (lettres,
chiffres, symboles. si celui-ci n'est pas branché, l'ordinateur refuse de
démarrer.

La souris La souris est l'instrument qui permet de déplacer le pointeur d'un bout à
l'autre de l'écran. Elle permit de déplacer des objets, de faire apparaître
les menus contextuels, sélectionner des options…

Le scanner un appareil électronique permettant de prendre une image d'un


document ou d'un objet. Cette image est transférée à un ordinateur,
pour y être ensuite sauvegardée, traitée ou analysée.

D’autres périphériques d’entrée: La caméra web, le microphone…


T.RACHAD 30
II. Structure matérielle d’un ordinateurs 3. composants externes d’un ordinateur

Unités de sortie: Le moniteur(l’écran)


• C’est l’interface entre l’utilisateur et l’ordinateur. Il se caractérise par les
paramètres suivants :
– Le mode d’affichage : ( résolution ) c’est la dimension de l’image affichée ,
exprimée en nombre de pixels ( points par lignes * nombre de ligne ) . Les
résolutions plus utilisés 640*480 , 800*600 , 1024*768…
– La taille de l’écran : Les moniteurs ont des dimensions usuelles de 14,15,17,20
pouces ( 1 pouce = 2.54 cm ) mesurés de la diagonale de l’écran .

T.RACHAD 31
II. Structure matérielle d’un ordinateurs 3. composants externes d’un ordinateur

Unités de sortie: Le moniteur(l’écran)

• On distingue habituellement deux familles d'écrans :


– Les écrans à tube cathodique (notés CRT pour Cathod
Ray Tube), qui sont des moniteurs volumineux et lourds,
possédant une consommation électrique élevée.

– Les écrans plats équipant la totalité des ordinateurs


portables, les assistants personnels (PDA), les appareils
photo numérique, ainsi qu'un nombre de plus en plus
grand d'ordinateurs de bureau. Il s'agit d'écrans peu
encombrants en profondeur (d'où leur nom), légers et
possédant une faible consommation électrique.

T.RACHAD 32
II. Structure matérielle d’un ordinateurs 3. composants externes d’un ordinateur

Unités de sortie: L’imprimante

L'imprimante (en anglais printer) est un périphériques permettant de faire


une sortie imprimée (sur papier) des données de l'ordinateur.

• Il existe plusieurs technologies d'imprimantes dont les plus courantes


sont :
– l'imprimante à marguerite ;
– l'imprimante matricielle (également appelée imprimante à aiguilles) ;
– l'imprimante à jet d'encre et imprimante à bulles d'encre</a> ;
– l'imprimante laser.

De nos jours, les imprimantes à marguerite et les imprimantes matricielles
ne sont quasiment plus utilisées.

T.RACHAD 33
II. Structure matérielle d’un ordinateurs 3. composants externes d’un ordinateur

Unités de sortie: L’imprimante


L'imprimante est généralement caractérisée par les éléments suivants :
– Vitesse d'impression : exprimée en pages par minute (ppm).
– Résolution : exprimée en points par pouces (notés ppp ou dpi, pour dot per inch), la
résolution définit la finesse de l'impression.
– Temps de préchauffage : il représente le temps d'attente nécessaire avant la première
impression.
– Mémoire embarquée : il s'agit de la quantité de mémoire permettant à l'imprimante de
stocker les travaux d'impression.
– Le format de papier : selon leur taille, les imprimantes sont capables d'accueillir
différentes taille de documents, généralement au format A4 (21 x 29,7 cm), plus
rarement au format A3 (29,7 x 42 cm).
– Cartouches : les cartouches sont rarement standard et dépendent fortement de la
marque et du modèle d'imprimante. Ainsi certains constructeurs privilégient des
cartouches multicolores, tandis que d'autres proposent des cartouches d'encre
séparées. Les cartouches d'encre séparées sont globalement plus économiques car il
n'est pas rare qu'une couleur soit plus utilisée que les autres.
– Interface : il s'agit de la connectique de l'imprimante. Les principales interfaces sont les
suivantes : USB ; Parallèle; Réseau:

T.RACHAD 34
II. Structure matérielle d’un ordinateurs 3. composants externes d’un ordinateur

Unités de sortie: Les haut-parleurs

Les ordinateurs multimédia sont équipés de haut-parleurs reliés à la


carte son, afin de bénéficier des avantages du son numérique

T.RACHAD 35
II. Structure matérielle d’un ordinateurs 3. composants externes d’un ordinateur

Unités de stockage

Le disque Le disque dur a été inventé au début des années 50 par IBM, c’est
dure l'organe du PC servant à conserver les données de manière permanente.

CD-ROM Le CD-ROM (Compact Disc - Read Only Memory) a été inventé par Sony
et Philips, c’est un disque optique permettant de stocker des
informations numériques correspondant à 700 Mo de données
informatiques

DVD-ROM Le DVD-Rom est le remplaçant à court terme du CD-Rom. Il présente le


même mais peut stocker jusqu'à 17 Go de données pour les modèles à
double face et double densité ou 4,7Go pour les DVD-Rom simple face et
simple couche.
.
T.RACHAD 36
II. Structure matérielle d’un ordinateurs 3. composants externes d’un ordinateur

Unités de stockage

HD DVD High Density Digital Versatile Disc traduisible en français par


disque numérique polyvalent de haute densité. les données sont
stockées sous forme numérique. Le terme « HD » fait également
référence à la Haute définition car les vidéogrammes sauvegardés sur
ces disques peuvent être conformes à la résolution d'image améliorée

Le disque Blu-ray ou Blu-ray Disc (abréviation officielle BD, autre


dénomination B-RD) est un format de disque numérique breveté et
commercialisé par l’industriel japonais Sony permettant de stocker et
restituer des vidéogrammes en Haute Définition. Sa dénomination
provient du type de rayon laser qu’il exploite, de couleur spectrale
proche du bleu.
Clé USB ou Il s'agit d'un petit accessoire amovible se connectant sur le port USB
Flash mémoire d'un ordinateur. Elle contient une mémoire enregistrable et effaçable.
On trouve des clés USB de 64 Mo à plusieurs Go.
T.RACHAD 37
II. Structure matérielle d’un ordinateurs 3. composants externes d’un ordinateur

Unités de stockage

Les cartes une unité de stockage de données numériques utilisée le plus souvent
mémoire pour le stockage des clichés numériques dans les appareils photo
numériques (APN), pour la sauvegarde de parties sur consoles de jeux
vidéo, mais aussi dans des lecteurs de musique MP3 ou des appareil
électroniques professionnels tels que des stations totales.

Disquette La disquette est un moyen de stockage d'informations permettant de


transférer ou de conserver des données informatiques.
Il y ’a 2 types :
5'' 1/4 : ne sont plus commercialisées ni utilisées (plus de lecteurs)
3'' 1/2 : elles sont de 2 densités différentes
DD : double densité (720 Ko).
HD : haute densité (1,44 Mo).

T.RACHAD 38
(II)
Structure logicielle d’un ordinateur
III. Structure logicielle d’un ordinateur 1. Schéma général d’un ordinateur

• Un ordinateur peut être considéré comme une hiérarchie de niveaux. A


chaque niveau correspond une machine virtuelle et un langage associé.

T.RACHAD 40
III. Structure logicielle d’un ordinateur 2. LANGAGE BINAIRE

• Tout fonctionne en binaire dans un ordinateur, c'est-à-dire en manipulant


les seules valeurs 0 et 1, représentées habituellement dans la machine par
les tensions de 0 et 5V respectivement. Ces chiffres binaire sont appelés
bits, abréviation de binary digit. à partir desquels on construit des
nombres plus grands.

• Toutes les données manipulables par un ordinateur sont ainsi


représentées par des séquences de bits:
• Un caractère: 8 bits (code entre 0 et 255)
• Un entier: 32 bits
• Un réel en virgule flottante (32 ou 64 bits).
• sons: décomposés en échantillons
• images: décomposées en pixels.

T.RACHAD 41
II. Structure logicielle d’un ordinateur 3. MICRO-INSTRUCTIONS

• Une micro-instruction fait partie du micro-programme


interne au processeur.

• Le micro-programme est câblé en dur dans le


microprocesseur et n'en sort jamais. Il décrit plus en
détail comment exécuter les instructions, au niveau du
microprocesseur.

• En dehors du microprocesseur, personne n'est censé


savoir que le micro-programme existe.

T.RACHAD 42
II. Structure logicielle d’un ordinateur 4. INSTRUCTIONS MACHINE

• Une instruction machine est une opération élémentaire


qu'un programme demande à un processeur d'effectuer.
C'est l'ordre le plus basique que peut comprendre un
ordinateur.

• Les instructions sont chargées dans la RAM de la


machine, le microprocesseur les lit et les exécute une
par une.

• Les instructions machine sont codées en binaire.


T.RACHAD 43
II. Structure logicielle d’un ordinateur 5. SYSTÈME D’EXPLOITATION

• c’est le chef d’orchestre, c’est lui qui détermine :


– quel programme utilisateur va être exécuté
– comment répartir la mémoire entre les différents programmes
– comment lire/enregistrer les données sur les mémoires de masse
– les droits de chaque utilisateur du système

• Les critères d’un bon SE sont :


– la fiabilité
– la sécurité
– l’homogénéité
– la portabilité

• Les plus connus sont : Windows, MacOS, Linux, FreeBSD, Sun Solaris, etc.

T.RACHAD 44
II. Structure logicielle d’un ordinateur 6. Langages d'assemblage et langages évolués

• Le langage assembleur est un langage de bas niveau proche du langage


machine qui peut être directement interprété par le microprocesseur de
l'ordinateur tout en restant lisible par un humain.

• On désigne par langage évolué tous les langages se situant au dessus des
langages de bas niveau (langage machine, assembleur).

• Ces langages sont qualifiés d'évolués, car ils masquent la complexité de la


programmation. Contrairement au langage assembleur qui est très proche
du langage machine.

• Exemples de langages évolués : Pascal, Java, C, C++, C#, Visual Basic (ou
VB), Delphi, Python, Perl, PHP, JavaScript, VBscript, ASP etc.

T.RACHAD 45

Vous aimerez peut-être aussi