Vous êtes sur la page 1sur 100

INP-HB CREFSEM 2019/2020

COURS DE
MAINTENANCE
Licence 3 Métrologie

Enseignant: SORO Jacques


Enseignant-Chercheur
DFR GME
OBJECTIFS DU COURS
Donner aux étudiants une connaissance globale de la maintenance
industrielle.

Pré-requis associés :

• Connaissance de l’industrie

Cours : 8 heures
PLAN DU COURS (1)
Chapitre 1 :
Introduction à la maintenance :
• 1.1 Enjeux économiques de la maintenance
• 1.2 Métiers de la maintenance
• 1.3 Missions de la maintenance
• 1.4 Activités de la maintenance
PLAN DU COURS (2)
Chapitre 2 :
Définition des principaux concepts de la maintenance :
• 2.1 La maintenance
• 2.2 L’entretien
• 2.3 La fiabilité
• 2.4 La maintenabilité
• 2.5 La disponibilité
• 2.6 La défaillance
• 2.7 La panne
• 2.8 La réparation
• 2.9 Le dépannage
• 2.10 Le diagnostic d’une panne
• 2.11 Analyse de défaillance
• 2.12 Analyse de panne
• 2.13 Cycle de vie
• 2.14 La GMAO
PLAN DU COURS (3)
Chapitre 3 :
Organisation de la fonction maintenance
•3.1 Les interfaces de la maintenance
•3.2 L’organisation de la maintenance
PLAN DU COURS (4)
Chapitre 4 :
Politiques de maintenance
• 4.1 Terminologie
• 4.2 La maintenance corrective
• 4.3 La maintenance préventive
• 4.4 Les différents niveaux de maintenance
• 4.5 Exercices d’application
PLAN DU COURS (6)
Chapitre 5 :
Méthodes de choix des types de maintenance
• 5.1 La Méthode des abaques de NOIRET
• 5.2 La Méthode des tableaux à coefficient
• 5.3 La Méthode basée sur le type de Matériel/ la loi d’Usure/ et les Couts
d’interventions
• 5.4 Méthode ABC /Loi de Pareto / Loi des 20-80
• 5.5 Exercices d’application
PLAN DU COURS (7)
Chapitre 6 :
Outils logiciels pour la maintenance
(GMAO : Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur)

• 7. 1 Notion générale de MAO


• 7.2 Les fonctions d’une GMAO
Chapitre 1 :

Introduction à la maintenance

• 1.1 Enjeux économiques de la maintenance


• 1.2 Métiers de la maintenance
• 1.3 Missions de la maintenance
• 1.4 Activités de la maintenance
1.1 Les Enjeux économiques de la Maintenance (1)

1.2.1. Mission Globale de la maintenance :

Diminution du rapport
1.1 Les Enjeux économiques de la Maintenance (1)
1.2.2. Comparaison Objectifs de la Production et de la Maintenance:
Buts de la production et de la maintenance
Exigences à la production Exigences à la maintenance
 Augmentation de la production  Maximisation de la disponibilité et de la fiabilité
des équipements
 Flexibilité de la production  Augmentation de la qualité du process

 Qualité du produit  Réduction des coûts directs et élimination des


coûts indirects
 Diminution des temps de production  Augmentation de la transparence entre états des
équipements, qualité des produits et coûts
 Augmentation de la fiabilité de la  Amélioration de l’utilisation du matériel
tenue des délais
 Consolidation du flux interne  Coordination des programmes d’intervention
d’informations avec la production

 Etc.  Etc.
1.1 Les Enjeux économiques de la Maintenance (2)

1.2.1. Part de la maintenance dans les secteurs économiques :


Sur 640 Milliards d’Euros de chiffres d’affaires dans l’Industrie

4% : 25 Milliards d’Euros sont consacrés à la Maintenance

Secteur Immobilier-Tertiaire: 72 % : 18 Milliards d’euros

Secteur Industrie Automobile: 10 % : 2,5 Milliards d’euros

Secteur Industrie Pétrolifère: 11,6 % : 2,9 Milliards d’euros


Secteur Industrie du Ciment: 12,9 % : 3,2 Milliards d’euros
1.2 Les Métiers de la Maintenance (1)
Postes offerts aux cadres débutants
• Responsable Entretien et Maintenance :
Mission : Diriger une équipe d’une dizaine de personnes pour les études et la
réalisation en vue de la maintenance et de l’amélioration d’équipements.

• Responsable Maintenance dans la Filiale d’un Grand Groupe :


Mission: responsabilité d’une vingtaine de personnes avec gestion du budget
et mise en œuvre d’un plan de maintenance préventive.

• Chef d’entretien :
Mission: Prise en charge de l’entretien et des travaux neufs, de la
rationalisation des équipements et de la mise en place de
la MAO sur plusieurs sites.
1.2 Les Métiers de la Maintenance (2)
Postes offerts aux cadres expérimentés

• Responsable entretien - travaux neufs :


Mission: il dirige la mise en place de la maintenance préventive et la restructuration
totale des chaînes de fabrication et de l’automatisation, et assure la gestion de la sous-
traitance.
• Chef de département maintenance industrielle dans une société de
service spécialisée en maintenance :
Mission: il entretient les relations avec la clientèle existante, procède aux chiffrages,
organise et suit les travaux, encadre le personnel d’exécution.

• Ingénieur études de maintenance :


Mission: préparer les dossiers techniques et procédures de maintenance et réalise
les audits de maintenance chez les clients.
1.2 Les Métiers de la Maintenance (3)

Postes offerts en secteurs spécifiques

• Chef de projet monétique dans le secteur bancaire :


Mission: il est responsable du suivi informatique du projet monétique (maintenance et
évolution du produit).

• Responsable du parc des véhicules dans les transports :


Mission: il dirige et anime les équipes des ateliers d’entretien et de réparation du
matériel et supervise la gestion du magasin de pièces détachées.
1.2 Les Métiers de la Maintenance (4)

Postes offerts en secteurs spécifiques : les sociétés de services

• Consultant qualité maintenance :


Mission: Il assure la formation à l’assurance qualité appliquée à la maintenance, élabore
des procédures, développe et met en œuvre les plans qualité et réalise des actions
pédagogiques,

• Ingénieur conseil en fiabilité et automatismes industriels :


Mission: Conception et mise en œuvre de projets d’études, choix de concepts
d’instrumentation et de contrôle commande, mise en œuvre des solutions retenues
(architectures de réseaux, fournisseurs, montage…).
1.2 Les Missions de la Maintenance (5)

1.2.1. Mission Globale de la maintenance :

Diminution du rapport

1.2.2. Conservation du potentiel fonctionnel:

Les fonctions des outils (production, fabrication, activités commerciales,


services,…) ne peuvent perdurer que grâce à une maintenance régulière,
et dont le rendement doit être optimum.
1.2 Les Missions de la Maintenance (6)
1.2.3. Exploitation de l’infrastructure technique :
La fourniture d’énergie et la distribution des fluides constituent
généralement un domaine pris en charge par la fonction maintenance.

1.2.4. Gestion patrimoine:


La conservation de la valeur du patrimoine, voire son augmentation, est
souvent liée à la qualité de la maintenance.
1.2 Les Missions de la Maintenance (7)
1.2.5. Contribution à l’aspect commercial:
La qualité de l’entretien des équipements d’une entreprise contribue
activement à l’image de celle-ci.

1.2.6. Respect de l’environnement:


La maintenance est souvent responsable de la lutte contre les nuisances,
de l’évacuation des déchets et autres effluents, et du traitement des
eaux usées.
1.2 Les Missions de la Maintenance (8)

1.2.7. Respect de la réglementation et sécurité:

La protection des individus contre les accidents fait l’objet de nombreux


textes légaux qui sont nécessairement complétés par des prescriptions et
des actions de mise en conformité exécutées généralement par la
maintenance.

Les établissements recevant du public sont notamment soumis à des


dispositions légales entraînant l’installation d’équipements de sécurité
dont l’entretien doit être assuré et garanti.
1.2 Les Missions de la Maintenance (9)
1.2.8. Amélioration des conditions de travail:
La maintenance des équipements de confort et des outils de travail
contribue pour une large part à l’ambiance sociale des entreprises.

1.2.9. Optimisation des dépenses:


Les coûts de maintenance représentent des postes de plus en plus
importants pour une entreprise,
Ils sont difficiles à gérer car entrant souvent dans la catégorie des frais
généraux.
Un suivi détaillé de ces coûts et de leurs causes s’avère nécessaire pour
les maîtriser.
Chapitre 2 :
Définition des Principaux Concepts de la maintenance
• 2.1 La maintenance
• 2.2 L’entretien
• 2.3 La fiabilité
• 2.4 La maintenabilité
• 2.5 La disponibilité
• 2.6 La panne
• 2.7 La défaillance
• 2.8 La réparation
• 2.9 Le dépannage
• 2.10 Le diagnostic
• 2.11 La GMAO
2.1 Maintenance
Maintenance (Norme AFNOR X 60-010)
Ensemble des actions permettant de maintenir ou de rétablir un bien dans un
état spécifié ou en mesure d’assurer un service déterminé.

Depuis le 20 Juin 2001, la norme expérimentale X 60-010 est remplacée par la NF EN 13306 associée au
fascicule de documentation FD X 60-000

Maintenance (Norme AFNOR NF 13306)

Ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de management durant


le cycle de vie d'un bien, destinées à le maintenir ou à le rétablir dans un état dans
lequel il peut accomplir la fonction requise.
2.1 Maintenance , Entretien
Historiquement, il existe une opposition de sens entre les termes Maintenance et Entretien

ENTRETIEN MAINTENANCE
- Dépanner, réparer - Prévenir, optimiser le coût de possession
- Subir le matériel - Maîtriser
- Tâche ingrate : période - Outils spécifiques : fiabilité, GMAO
estivale, improductif

- Activité de faible priorité : - Valorisation du métier :


• faible qualification, • participation aux études,
• responsabilité limitée, • à la conception,
• exploitation prioritaire • à l’installation et à l’amélioration
2.2 Entretien

Définition actuelle de l’entretien :


Ensemble des travaux ayant pour but de maintenir dans leur état
initial des ouvrages ou équipements existants, sans changer leur
usage ou leur fonction.

L’entretien peut s’avérer nécessaire plusieurs fois pendant la durée


de vie, il limite ainsi les risques de désordre ou de pannes
(composante préventive de la maintenance).
2.3 Fiabilité
(Norme AFNOR X 60-500)

Aptitude d’un équipement à accomplir une fonction requise dans des


conditions données, pendant un intervalle de temps donné.

• On suppose en général que l’entité est en état d’accomplir la fonction requise au début
de l’intervalle de temps donné,
• Le concept de fiabilité est traduit souvent dans la pratique comme l’aptitude d’une
entité à avoir une faible fréquence de défaillance.
2.4 La Maintenabilité
(Norme AFNOR X 60-500)
Aptitude d’un équipement à être maintenu ou rétabli dans un état
dans lequel il peut accomplir une fonction requise, lorsque la
maintenance est accomplie dans des conditions données, avec des
procédures et des moyens prescrits.

2.5 La Disponibilité
(Norme AFNOR X 60-500)
Aptitude d’une entité à être en état d’accomplir une fonction requise
dans des conditions données, à un instant donné ou pendant un
intervalle de temps donné, en supposant que la fourniture des moyens
extérieurs nécessaires soit assurée.
2.6 Défaillance (Norme NF 13306)

Altération ou cessation de l’aptitude d’une entité à accomplir une fonction


requise.
NOTE 1 Après une défaillance, le bien est en panne, totale ou partielle.
NOTE 2 Une défaillance est un événement à distinguer d'une panne qui est un état.

Causes de défaillances (Norme NF 13306)

Raison de la défaillance.
NOTE Les raisons peuvent résulter d'au moins un des facteurs suivants : défaillance due à la
conception, à la fabrication, à l'installation, à un mauvais emploi, par fausse manœuvre, à la
maintenance.
2.7 La Panne (Norme NF 13306)

État d'un bien inapte à accomplir une fonction requise, excluant l'inaptitude due
à la maintenance préventive ou à d'autres actions programmées.

Mode de panne (Norme NF 13306)


Façon par laquelle est constatée l'incapacité d’un bien à remplir une fonction requise.
NOTE L'emploi du terme «mode de défaillance» dans ce sens est déconseillé.
2.8 La Réparation (Norme NF 13306)

Actions physiques exécutées pour rétablir la fonction requise d'un bien en panne.

La réparation consiste en la remise en état, de façon durable, dans le but de supprimer ou de réduire les
conséquences de la vétusté, de l’usure ou du désordre, d’un équipement n’assurant plus dans des
conditions acceptables la fonction qui est la sienne.

2.9 Le Dépannage (Norme NF 13306)

Actions physiques exécutées pour permettre à un bien en panne d'accomplir sa fonction requise pendant
une durée limitée jusqu'à ce que la réparation soit exécutée.

C’est donc l’action sur un équipement en panne, en vue de le remettre en état de fonctionnement, au moins
provisoirement. Compte tenu de l’objectif, un dépannage peut s’accommoder de résultats provisoires et de
conditions de réalisation « hors norme » et, dans ce cas, sera suivi de réparation.
2.10 Le Diagnostic de panne (Norme NF 13306)

Actions menées pour la détection de la panne, sa localisation et l'identification


de la cause.

2.11 Analyse de défaillance (Norme NF 13306)


Examen logique et systématique d'un bien qui a eu une défaillance afin
d'identifier et d'analyser le mécanisme de défaillance, la cause de la défaillance
et ses conséquences.

2.12 Analyse de panne (Norme NF 13306)

Examen logique et systématique d'un bien afin d'identifier et d'analyser la


probabilité, les causes et les conséquences de pannes possibles.
2.13 Cycle de vie (Norme NF 13306)

Intervalle de temps qui commence à la conception du bien et se termine avec son


élimination.

Fig. Cycle de vie d’un équipement


2.13 La GMAO
(Gestion de la Maintenance Assistée par Ordinateur)
Système informatique permettant la gestion des moyens nécessaires à la
maintenance et la gestion de la mise en œuvre de ces moyens.

Une GMAO doit donc permettre :

– D’établir l’inventaire des éléments à maintenir,


– De gérer les interventions de maintenance préventive et corrective sur le plan de la
programmation technique et sur le plan financier,
– De gérer les stocks et les achats,
– De faire un historique des interventions,
– De gérer les entreprises sous-traitantes ou co-traitantes,
– D’apprécier l’état global de santé des éléments maintenus,
– De prévoir leur remplacement en fonction des durées de vie théoriques et des
interventions.
Chapitre 3 :

Organisation de la fonction maintenance


•3.1 Les interfaces de la maintenance
•3.2 L’organisation de la maintenance
3.1 Les interfaces de la maintenance
Position et liaison du service de maintenance avec les autres
services d'une entreprise
Bureau des méthodes
Production, Exploitation
Distribution Ordonnancement
Fabrication
Contôle de qualité

Magasin et
Achats Gestion des stocks

S.A.V.
Service
du personnel
Informatique
Hygiène
MAINTENANCE
Bureau d'études
Sécurité Service relations
avec l'extérieur

Service Service Métrologie


financier Assurance Contrôle de gestion
Qualité Comptabilité

Relations entre Maintenance et autres Fonctions de l’Entreprise


3.2 L’organisation de la maintenance (1)
3.2 L’organisation de la maintenance (2)
3.2 L’organisation de la maintenance (3)
3.2 L’organisation de la maintenance (4)

Avantages Centralisation / Décentralisation de la Maintenance


3.2 L’organisation de la maintenance (4)
Organisation administrative et documentaire

Figure 3.2: Structure de la documentation du service maintenance


3.2 L’organisation de la maintenance (4)
Organisation administrative et documentaire

3.2.1 Documentation générale


Elle comprend tous les documents techniques qui ne sont pas affectés à des
matériels particuliers, mais qui sont nécessaires aux maintenanciers pour répondre
à des questions techniques plus générales.
Elle doit être mise à jour régulièrement. Elle contient en particulier :

 tous les ouvrages de technique fondamentale (mécanique, électricité, hydraulique,


pneumatique, thermique) où l’on trouvera les formulaires et abaques nécessaires au
dimensionnement rapide d’éléments techniques ou de composants,
 des ouvrages plus spécialisés, très utiles lorsqu’on veut conduire une étude
d’amélioration et de fiabilisation d’un équipement.
3.2 L’organisation de la maintenance (4)
Organisation administrative et documentaire

3.2.2 Documentation stratégique

Elle se décompose en quatre grandes parties :

 La nomenclature des équipements ou inventaire du parc matériel,


 Le dossier technique des équipements (DTE),
 Le plan de maintenance des équipements,
 Le fichier des historiques.
Chapitre 4 :

Politiques de maintenance

• 4.1 Terminologie
• 4.2 La maintenance corrective
• 4.3 La maintenance préventive
• 4.4 Les différents niveaux de maintenance
• 4.4 Exercices d’application
4.1 Terminologie FD X 60-000
4.1.1. Management de la maintenance
Toutes les activités des instances de direction qui déterminent les
objectifs, la stratégie et les responsabilités concernant la maintenance et
qui les mettent en application par des moyens tels que la planification, la
maîtrise et le contrôle de la maintenance, l’amélioration des méthodes
dans l’entreprise y compris dans les aspects économiques.
4.1 Terminologie FD X 60-000
4.1.2. Politique de maintenance
La politique de maintenance consiste à fixer les orientations (méthode,
programme, budget, etc.), dans le cadre des buts et objectifs fixés par la
Direction de l’entreprise.

La politique de maintenance conduit, en particulier, à faire des choix


entre :
 maintenance préventive et/ou corrective, systématique ou
conditionnelle ;
 maintenance internalisée et/ou externalisée.
4.1 Terminologie FD X 60-000
4.1.3 Stratégie de maintenance
La stratégie de maintenance, qui résulte de la politique de maintenance, impose des
choix pour atteindre, voire dépasser, les objectifs fixés.
Ces choix sont à faire pour :
— développer, adapter ou mettre en place des méthodes de maintenance ;
— élaborer et optimiser les gammes de maintenance ;
— organiser les équipes de maintenance
— internaliser et/ou externaliser partiellement ou totalement les tâches de
maintenance ;
— définir, gérer et optimiser les stocks de pièces de rechange et de consommables ;
— étudier l’impact économique (temps de retour sur investissement) de la
modernisation ou de l’amélioration de
l’outil de production en matière de productivité et de maintenabilité.
4.1 Terminologie FD X 60-000
4.1.4. Plan de maintenance
Ensemble structuré des tâches qui comprennent les activités, les
procédures, les ressources, et la durée nécessaire
pour exécuter la maintenance
4.2 La maintenance corrective FD X 60-000

Maintenance exécutée après détection d’une panne et destinée à


remettre un bien dans un état dans lequel il peut accomplir une
fonction requise.

La maintenance corrective vise à rétablir le bien considéré dans l’état


d’accomplir une fonction requise, au moins provisoirement et/ou
partiellement.
Elle comprend en particulier :
 le diagnostic de la défaillance (détection, localisation, analyse) ;
 l’action corrective ou palliative immédiate (fonction requise totale ou
marche dégradée) ;
 l’action corrective différée avec ou sans amélioration ;
 un essai de fonctionnement.
4.2 La maintenance corrective FD X 60-000
La maintenance corrective est, par définition, imprévisible mais pas forcément imprévue.

4.2.1 Maintenance corrective «acceptée»


La recherche permanente du meilleur rapport, usage/coût, peut conduire à accepter la défaillance d’un
équipement avant d’envisager des actions de maintenance.

4.2.2 Maintenance corrective «palliative»


Action de maintenance corrective destinée à permettre à un bien d’accomplir provisoirement tout ou
partie d’une fonction requise.
Appelée couramment «dépannage», la maintenance palliative est principalement constituée d’actions à
caractère provisoire qui doivent être suivies d’actions curatives.

4.2.3 Maintenance corrective «curative»


Action de maintenance corrective ayant pour objet de rétablir un bien dans un état spécifié pour lui permettre
d’accomplir une fonction requise.
Le résultat des actions réalisées doit présenter un caractère permanent.
Des modifications et améliorations peuvent être apportées, afin de réduire l’occurrence d’apparition de la
défaillance ou d’en limiter l’incidenc
4.3 La maintenance préventive FD X 60-000

Maintenance exécutée à des intervalles prédéterminés ou selon des critères


prescrits et destinés à réduire la probabilité de défaillance ou la dégradation du
fonctionnement d’un bien, elle est subdivisée en :

4.3.1 Maintenance conditionnelle

Maintenance préventive basée sur une surveillance du fonctionnement du bien


et/ou des paramètres significatifs de ce fonctionnement et intégrant les actions qui
en découlent.

NOTE La surveillance du fonctionnement et des paramètres peut être exécutée


selon un calendrier, ou à la demande, ou de façon continue.
4.3 La maintenance préventive FD X 60-000

4.3.2 Maintenance prévisionnelle

Maintenance conditionnelle exécutée en suivant les prévisions extrapolées de


l’analyse et de l’évaluation de paramètres significatifs de la dégradation du bien.

4.3.3 Maintenance systématique

Maintenance préventive exécutée à des intervalles de temps préétablis ou selon un


nombre défini d'unités d'usage mais sans contrôle préalable de l'état du bien.
DIAGRAMME 1: RECAPITULATIF DES TYPES DE MAINTENANCES
DIAGRAMME 2: RECAPITULATIF DES TYPES DE MAINTENANCE
MAINTENANCE

Corrective Préventive Préservative

Palliative Curative Systématique Conditionnelle Immunitaire

Prédictive

Dépannage Réparation Echange standard Surveillance Renforcement


de sous-ensembles de l'évolution Immunisation
Intervention Remise en état
à caractère d'origine
PROVISOIRE
Programmé Intervention Actions sur les
pour limiter programmé causes
LONGTEMPS
l'arrêt dans TECHNIQUES
l'attente de
A L'AVANCE JUSTE A TEMPS et HUMAINES
pièces de
rechange
EVITER LES
DEFAILLANCES
SUBIR LES PANNES EVITER LES PANNES

ACTIONS SUR
ACTIONS SUR LES EFFETS (SYMPTÔMES) LES CAUSES
4.4 Les différents niveaux de maintenance
 La maintenance des utilitaires et process
La maintenance et l’exploitation d’un bien s’exercent à travers de nombreuses opérations,
parfois répétitives, parfois occasionnelles, communément définies jusqu’alors en cinq
niveaux de maintenance.

Le classement de ces opérations permet de les hiérarchiser de multiples façons.


Par exemple, définir qui fait quoi au regard de chacun des niveaux de maintenance :
 le personnel de production (maintenance industrielle)ou l’occupant (maintenance
immobilière) ;
 le personnel de maintenance en tenant compte de la qualification de l’intervenant ;
 le personnel de l’entreprise ou un sous-traitant ;
 une combinaison des trois.
4.4 Les différents niveaux de maintenance
 La maintenance de patrimoine immobiliers
Quand il s’agit de la maintenance de patrimoines immobiliers, il est important de définir avec précision à
qui sont imputées les charges de maintenance : occupant ou locataire d’autre part ; on distingue :

— les opérations récurrentes de maintenance à reconduire pour chaque exercice : ces charges sont
généralement imputées à l’occupant ou au locataire ;
— les opérations prévisibles de maintenance dont les échéances sont à des intervalles de temps
supérieurs à la durée légale d’un exercice comptable ;
NOTE 1 Ces charges sont généralement imputées au propriétaire du bien.
NOTE 2 Ces charges correspondent en général au niveau 4 définit ci-après.
— les opérations de rénovation reconstruction assimilables à des investissements et programmées en
fonction de la durée de vie prévisible des biens.
NOTE 1 Ces charges sont toujours imputées au propriétaire du bien.
NOTE 2 Ces charges correspondent en général au niveau 5 définit ci-après
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.1 1er niveau de maintenance

Actions simples nécessaires à l’exploitation et réalisées sur des éléments


facilement accessibles en toute sécurité à l’aide d’équipements de soutien
intégrés au bien.

Ce type d’opération peut être effectué par l’utilisateur du bien avec, le cas échéant,
les équipements de soutien intégrés au bien et à l’aide des instructions d’utilisation.
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.1 1er niveau de maintenance

Exemples :
• Maintenance préventive
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.1 1er niveau de maintenance
Dans certains cas, certaines actions de maintenance correctives peuvent relever du niveau 1.

Exemples : • Maintenance Corrective


4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.2 2e niveau de maintenance

Actions qui nécessitent des procédures simples et/ou des équipements de


soutien (intégrés au bien ou extérieurs) d’utilisation ou de mise en œuvre
simple.
Ce type d’actions de maintenance est effectué par un personnel qualifié
avec les procédures détaillées et les équipements de soutien définis dans
les instructions de maintenance.

Un personnel est qualifié lorsqu’il a reçu une formation lui permettant de travailler
en sécurité sur un bien présentant certains risques potentiels, et est reconnu apte
pour l’exécution des travaux qui lui sont confiés, compte tenu de ses connaissances
et de ses aptitudes.
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.2 2e niveau de maintenance
Exemples : • Maintenance préventive
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.2 2e niveau de maintenance
Exemples : • Maintenance corrective
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.3 3e niveau de maintenance

Opérations qui nécessitent des procédures complexes et/ou des


équipements de soutien portatifs, d’utilisation ou de mise en œuvre
complexes.

Ce type d’opération de maintenance peut être effectué par un technicien qualifié, à l’aide
de procédures détaillées et des équipements de soutien prévus dans les instructions de
maintenance.
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.3 3e niveau de maintenance
Exemples : • Maintenance préventive
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.3 3e niveau de maintenance
Exemples : • Maintenance corrective
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.4 4e niveau de maintenance

Opérations dont les procédures impliquent la maîtrise d’une technique ou


technologie particulière et/ou la mise en œuvre d’équipements de soutien
spécialisés.

Ce type d’opération de maintenance est effectué par un technicien ou une équipe


spécialisée à l’aide de toutes instructions de maintenance générales ou particulières.
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.4 4e niveau de maintenance
Exemples : • Maintenance préventive
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.4 4e niveau de maintenance
Exemples : • Maintenance corrective
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.5 5e niveau de maintenance

Opérations dont les procédures impliquent un savoir-faire, faisant appel à


des techniques ou technologies particulières, des processus et/ou des
équipements de soutien industriels.
Par définition, ce type d’opérations de maintenance (rénovation,
reconstruction, etc.) est effectué par le constructeur ou par un service ou
société spécialisée avec des équipements de soutien définis par le constructeur
et donc proches de la fabrication du bien concerné.
4.4 Les différents niveaux de maintenance
4.4.5 5e niveau de maintenance
Exemples :
4.5 Exercices d’application

• 4.5.1 Application 1
• 4.5.2 Application 2
4.5.1 Application 1 : Identifier le type de maintenance
Maintenance
Maintenance Préventive
corrective Maintenance
Intervention: Dépannag améliorative
Réparation Systématique Conditionnelle
e
Vidange tous les 10.000 Km

Remise à neuf de la voiture

Changer un cardan

Changer un filtre avec indicateur de


colmatage
Changer un roulement défaillant

Echanger une roue crevée

Remplacer un roulement suite à un


test d’analyse vibratoire
Modernisation d’une chaine de
production de véhicules
Solution Application 1 : Identifier le type de maintenance
Maintenance corrective Maintenance Préventive Maintenance
Intervention: Dépannage Réparation Systématique Conditionnelle améliorative
Vidange tous les 10.000 Km
X
Remise à neuf de la voiture
X
Changer un cardan
X
Changer un filtre avec indicateur de
colmatage X
Changer un roulement défaillant
X
Echanger une roue crevée X
Remplacer un roulement suite à un
test d’analyse vibratoire X
Modernisation d’une chaine de
production de véhicules X
4.5.2 Application 2 : Caractériser le type de maintenance

1) La maintenance corrective se fait :


a. Pendant la panne.
b. Après la panne.
c. Avant la panne.

2) La maintenance préventive conditionnelle, c’est des opérations ou interventions à réaliser :

a. A période régulière (tous les mois par exemple)


b. Quand toutes les conditions sont réunies.
c. A chaque démarrage du système.
d. Lorsque l’équipement est à l’arrêt.
e. Quand le produit ou l’élément est usé (signaler par un témoin ou un contrôle)

1)b 2)e
4.5.2 Application 2 : Caractériser le type de maintenance

3) La maintenance préventive systématique, c’est des interventions à réaliser :


a. A chaque démarrage du système
b. Lorsque l’équipement est à l’arrêt.
c. Quand le produit ou l’élément est usé (signaler par un témoin ou un contrôle)
d. Quand toutes les conditions sont réunies
e. A période régulière (tous les mois par exemple)

4) Refaire le niveau d’huile d’un groupe hydraulique est une opération de maintenance :
a. Préventive corrective.
b. Préventive conditionnelle.
c. Préventive systématique.

3)e 4)b
Chapitre 5 :
Méthodes de choix des types de maintenance
• 5.1 La Méthode des abaques de NOIRET
• 5.2 La Méthode des tableaux à coefficient
• 5.3 La Méthode basée sur le type de Matériel/ la loi d’Usure/ et les Couts
d’interventions
• 5.4 Méthode ABC /Loi de Pareto / Loi des 20-80
• 5.5 Exercices d’application
5.1. La Méthode des abaques de NOIRET

Elle est basée sur une évaluation des 9 critères suivants:

 l’âge de l’équipement,
 la complexité de l’équipement,
 l’interdépendance de l’équipement,
 le coût de l’équipement,
 l’origine de l’équipement,
 la robustesse de l’équipement,
 perte de produit due à une défaillance de cet équipement,
 condition de travail
 délais de production
 Utilisation
Abaque
de NOIRET
 Utilisation abaque de NOIRET
5.2. La Méthode du Tableau à coefficients (1)

Variante de la Méthode précédente de NOIRET, elle permet de déterminer la


nécessité d’une maintenance préventive par l’application d’un tableau de points
coefficientés selon des critères propres à l’entreprise et au matériel.
5.2. La Méthode du Tableau à coefficients (2)

Interprétation des résultats: total des points T

T < 500 : pas de maintenance préventive

500 < T < 540: possibilité de réalisation de


maintenance préventive

T > 540: nécessité de maintenance


préventive
5.3. La Méthode basée sur le type de Matériel/ la loi d’Usure/ et
les Couts d’interventions

Coûts des Coûts des Type de


Type de matériel Loi d'usure
interventions investigations maintenance

Maintenance
préventive
inconnue conditionnelle

faible
visite facile

vital

elevée

elevée
connue visite difficile Maintenance
préventive
systématique

faible

non vital faible maintenance


corrective
5.4. La Méthode ABC (loi de PARETO)
5.4.1 But de la méthode
La Méthode ABC ou loi des 20-80 ou Loi de Pareto est un outil efficace
d’aide à la décision.
Appliquée à la maintenance, l’exploitation de cette loi permet de
déterminer les éléments les plus pénalisants afin d’en diminuer leurs effets.

La méthode ABC est une méthode d'analyse basée sur des données d'une
période antérieure permettant d'effectuer un choix ou une prise de décision.

Le but de la méthode est de classer par ordre d'importance les individus


d'une population (produits, machines, pièces de rechange, opérations,
habitants etc.), en fonction d'un critère bien déterminé (Franc, heure,
kilomètre, etc.)
Les résultats de l'analyse sont représentés sur une courbe dite courbe
"ABC"
5.4. La Méthode ABC (loi de PARETO)
5.4.2 Description de la méthode

A- Détermination du cadre de l'étude et de ses limites


1. Objet de l'étude
2. Critère représentatif
3. Période représentative

B- Préparation de la construction de la courbe


1. Confectionner un premier tableau comprenant:
 la désignation, la référence ou le code de l'individu considéré,
 le critère pris en compte

2. Elaborer ensuite un second tableau comprenant:


 un classement par ordre décroissant d'importance des individus selon le critère,
 la valeur cumulée des individus,
 le cumul du critère considéré.
5.4. La Méthode ABC (loi de PARETO)
5.4.2 Description de la méthode

Réf. Quant. Px. unit Val. tot. Rang Réf. Val. tot. % % / Cumul Réf. Cumul % cumul
val. tot. élém. val. tot. % élém. val. tot.

Tableau 5.4.2 Exemple de tableau d'une analyse ABC


5.4. La Méthode ABC (loi de PARETO)
5.4.2 Description de la méthode
C- Tracé de la courbe

Déterminer les axes:


 en abscisse, on repère le cumul des individus faisant l'objet de l'étude,
 en ordonnée on porte la valeur cumulée du critère
 la construction de la courbe se réalise en pointant la valeur cumulée de
 l'individu en face du repère le caractérisant.
Les axes des abscisses et ordonnées sont gradués en pourcentage et représentent les
deux côtés d'un carré pour une bonne interprétation de la courbe.

D- Détermination des zones ABC


Les points L, et M où les tangentes menées de O et N se décollent nettement de la courbe
déterminent les zones ABC. (Voir Figure 5.4.2 Graphique ABC )

E- Interprétation de la courbe
On appliquera la même méthode ou la même politique aux individus appartenant à une même
zone.
5.4. La Méthode ABC (loi de PARETO)
5.4.2 Description de la méthode
N

100

90
M
80

70

60

50

40

30

20

10 L

0 A B C
A B C D E F G H I J

Figure 5.4.2. Exemple de Graphique ABC


5.4. Exercices d’Application

5.4.1 Application 1
5.4.2 Application 2
5.4.1 Application 1 : Choix de maintenance par le tableau à coefficients

En utilisant le tableau à coefficients, déterminer la méthode de


maintenance adéquate pour chacun le cas suivant.

Un matériel ayant 5 ans d’âge, on dispose d’un double, cette machine


est très complexe mais accessible, c’est une machine spéciale d’origine
locale, robuste. Une défaillance de cette machine peut causer une
perte du produit non commercialisable, l’utilisation de cette machine
est répartie sur 3 postes, les délais d’exécution sont serrés.
Solution Application 1 : Choix de maintenance par le tableau à coefficients

Nbr de
Caractéristique du matériel Coeff Total
points
5 ans d'age 30 2 60
Matériel double 5 2 10
Machine très complexe mais accessible 25 1 25
Coût (Machine spéciale, donc très couteuse) 55 1 55
D'origine locale de petite diffusion 20 2 40
Robuste 5 1 5
Avec perte de produits non commercialisable 55 1 55
Production avec 3 postes 50 5 250
Les délais d'exécution sont serrés 20 5 100
TOTAL (T) 600

Conclusion :
le total des points est supérieur à 540, on doit obligatoirement appliquée
la maintenance préventive sur ce type de matériel.
5.4.2 Application 2 : Méthode ABC (1)

Vous êtes agent de maintenance dans une entreprise de sous-traitance de circuits électroniques.
Un atelier d'assemblage de composants montés en surface (CMS) comporte un parc de 8
machines.
Une étude réalisée à partir de l'historique des défaillances de l'année passée permet d'établir le
nombre de défaillances par machine : Machines Nbre de défaillances
par an
M1 180
M2 30
M3 150
M4 25
M5 10
M6 3
M7 5
M8 10
5.4.2 Application 2 : Méthode ABC (2)
Le responsable du service maintenance vous demande de déterminer les machines qui nécessitent le plus une
amélioration de fiabilité.
1. a) Dans le tableau ci-dessus, classer par ordre décroissant les machines en fonction du nombre de
défaillances
b) Indiquer le rang des machines après classification.
c) Calculer les valeurs cumulées.
1. Tracer la courbe en portant en abscisse les équipements faisant l’objet de l’étude (ici les machines ou
le cumul du rang des machines) et en ordonnée les valeurs cumulées du critère à solutionner (ici le
cumul du nombre de défaillances par an).
2. Déterminer les zones ABC sur le tableau et sur la courbe. La Classe A représente entre 60 à 85% du critère
cumulé, la Classe B représente entre 10 à 30% du critère cumulé, la Classe C représente 5 à 10% du critère
cumulé.
3. a) Quelles sont les machines qui nécessitent le plus une amélioration de fiabilité ? Pourquoi ? Par quel type
de maintenance y arriver ?
b) Quel est le gain de pannes (en %) que cette amélioration peut procurer ?
Solution Application 2 : Méthode ABC (2)

Nbre de Cumul du nombre


Rang des % du nombre de Cumul du % nombre
Machines défaillances par de défaillances par % du rang % Cumul du rang ABC
Machines défaillances par an de défaillances
an an

0 0 0 0 0
M1 180 180 + 0 = 180 1 (180/413)x100 = 43,6 43,6 + 0 = 43,6% 1/8= 12,5% 12,5 + 0 = 12,5% A
M3 150 150 + 180 = 330 2 (150/413)x100 = 36,3 36,3 + 43,6 = 79,9% 1/8= 12,5% 12,5 + 12,5= 25,0% A
M2 30 30 + 330 = 360 3 (30/413)x100 = 7,3 7,3 + 79,9 = 87,2% 1/8= 12,5% 12,5 + 25 = 37,5% B
M4 25 25 + 360 = 385 4 (25/413)x100 = 6,1 6,1 + 87,2 = 93,2% 1/8= 12,5% 12,5 + 37,5 = 50,0% B
M5 10 10 + 385 = 395 5 (10/413)x100 = 2,4 2,4 + 93,2 = 95,6% '1/8= 12,5% 12,5 + 50 = 62,5% B
M8 10 10 + 395 = 405 6 (10/413)x100 = 2,4 2,4 + 95,6 = 98,1% 1/8= 12,5% 12,5 + 62,5 = 75,0% C
M7 5 5 +405 = 410 7 (5/413)x100 = 1,2 1,2 + 98,1 = 99,3% 1/8= 12,5% 12,5 + 75 = 87,5% C
M6 3 3 + 410 = 413 8 (3/413)x100 = 0,7 0,7 + 99,3 = 100,0% 1/8= 12,5% 12,5 + 87,5 =100,0% C
Total 413
Solution Application 2 : Méthode ABC (2)
Solution Application 2 : Méthode ABC (3)
Zone A : 25 % des machines représentent 80 % de nombres de défaillances. C’est dans cette zone qu’il faut agir en priorité.
Pour les 2 machines M1 et M3, il serait bon d’intensifier la maintenance préventive, et voir éventuellement pour une
maintenance améliorative.

Zone B : 37,5 % des machines représentent 15,6 % des heures de maintenance (Machines M2, M4, M5). Il faut continuer
voire accentuer la maintenance préventive.

Zone C : 37,5 % représentent 4,4 % des heures de maintenance. On peut considérer que les machines de cette zone (M8,
M7, M6) sont fiables et que la maintenance adoptée pour ces systèmes est correcte.

Quelles sont les machines qui nécessitent le plus une amélioration de fiabilité ?
Ce sont les machines de la classe A, M1 et M3.
Pourquoi ? A elles seules elles représentent 80 % de nombres de défaillances.
Par quel type de maintenance y arriver ? il serait bon d’intensifier la maintenance préventive, et voir éventuellement
pour une maintenance améliorative.
Quel est le gain de pannes (en %) que cette amélioration peut procurer ?
Elle procure un gain de pannes de 80%.
Chapitre 6 :
Outils logiciels pour la maintenance
(GMAO : Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur)

• 6. 1 Notion générale de MAO


• 6.2 Les fonctions d’une GMAO
7. 1 Notion générale de MAO
7.2 Les fonctions d’une GMAO (1)
7.2 Les fonctions d’une GMAO (2)

Vous aimerez peut-être aussi