Vous êtes sur la page 1sur 2

Ahora que no estas

Los bunkers
G5

b
& b œœ œœ
3 3 3 3
œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ
œ. œ. œ. œ. œ. œ. œ œ œ œ œ œ œ. œ. œ. œ. œ. œ. œ œ œ œ œ œ œ. œ. œ. œ.
F5 E¨5
11fr
3 3
b œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ
6

& b œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ
3 3 3 3
œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œ. œ. œ. œ. œ. œ. œ œ œ œ œ œ
œ. œ. œ œ œ œ œ œ œ. œ. œ. œ. œ. œ. œœœœœœ
C5 F5

b
11 3 3

& b œœœ œœœ œœœ œœœ œœœ œœœ œœœ œœœ œœœ œœœ œœœ œœœ
3 3
œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ
. . . . . . œ. œ. œ. œ. œ. œ. œ œ œ œ œ œ œ. œ. œ. œ.
E¨5 D5 D7
11fr

3 3
b œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ #œœ œœ œœ œœ
16
œœ œœ œœ œœ
& b œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ
3 3

œ. œ. œ. œ. œ. œ. œ œ œ œ œ œ œœ œœ œœ œœ
œ. œ. œ. œ.
œ. œ. œ œ œ œ œ œ
G‹ D/F© D‹/F D‹/F C/E

˙˙ œœ ˙ œ
œœ Œ ˙˙˙ œœœ Œ #˙˙˙
b œœ Œ #˙˙ œœ Œ n˙˙ œœ Œ ˙˙ œœ Œ n˙˙ œœ Œ
21

&b ˙˙
˙˙ œœ ˙˙ œœ œ ˙ œ ˙ œ ˙ œ n ˙˙ œœ
#˙ œ #˙ œ n˙ œ ˙ œ n ˙˙ œœ
C/E E¨ E¨ B¨ B¨/A C

b n˙ œœ Œ ˙˙ œœ Œ ˙˙ œœ Œ ˙˙˙ œœœ Œ ˙˙˙ œœœ Œ n˙˙˙ nœœœ Œ


28

& b n ˙˙˙˙ œœœ ˙˙ œœ ˙˙ œœ ˙˙ œœ ˙ œ ˙˙ œœ


n˙ œ ˙ œ
C D7 D7 E¨ B¨ B¨/A C

b n˙˙˙ nœœœ Œ #˙˙˙ #œœ Œ #˙˙ #œœ Œ ˙˙ œœ Œ ˙˙˙ œœœ Œ ˙˙˙ œœœ Œ n˙˙˙ nœœœ Œ
34

b
& ˙˙ œœ œœ ˙˙ œœ ˙˙ œœ ˙˙ œœ ˙ œ ˙˙ œœ
˙ ˙ œ
2
C D7 D7 G5 E¨/G G5 G/F©

b n˙˙˙ nœœœ Œ #˙˙ #œœ Œ #˙˙ #œœ Œ


41

b
& ˙ œ ˙˙ œœ ˙˙ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ
˙ œ œ. œ. œ. œ. œ. œ. œ. œ. # œ. œ. œ. œ.
G‹
E¨/F© G/F G/F E¨/F E¨ G E¨

b w
47

& b œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ œœ w
w
w
w
# œ. œ. œ. œ. n œ. œ. œ. œ. œ. œ. œ. œ. . . . . . . . . w

Vous aimerez peut-être aussi