Vous êtes sur la page 1sur 21

ALIMENTATION

CRUE
PASSER À LA CRUSINE FACILEMENT
JUSTINE LAMBOLEY

© 2020 Jeûner à la Maison 1


TABLE DES MATIÈRES

Introduction 3

Pourquoi manger cru ? 4

Détox et transition alimentaire 6

Crudivore = végétarien ou végétalien ? 9

Alimentation crue et alimentation de santé 12

Le cru est-il fait pour tout le monde ? 13

L’alimentation crue, source de véritable


hydratation 16

Cru et pathologies 17

Conclusion 19

© 2020 Jeûner à la Maison 2


INTRODUCTION
Consommer seulement des aliments crus,
vivants serait la solution pour maintenir une
bonne santé. Mais cette cuisine convient-elle à
tout le monde ? Doit-on être végétarien ou
végétalien pour être crudivore ? Et, surtout,
peut-on s’y mettre du jour au lendemain ?

La cuisine crue, une alimentation vivante,


nutritive et minéralisante, permet de conserver
90 % de la teneur nutritionnelle des aliments.
Les animaux sauvages consomment d’ailleurs
leurs aliments crus.

L’être humain est le seul être sur Terre à


transformer ses aliments et à les cuire. Or,
lorsqu’on cuit les aliments au-delà de 45 degrés,
on perd 100 % des enzymes, de l’oxygène, des
phytohormones et de phytonutriments

© 2020 Jeûner à la Maison 3


(chlorophylle, caroténoïdes, polyphénols), 75 %
des vitamines et 50 % des minéraux.

POURQUOI MANGER CRU ?


L’alimentation cuite ou transformée est donc
malheureusement peu nutritive, et l’observation
de la nature nous permet de comprendre que
consommer des aliments crus est parfaitement
adapté à l’être humain. En effet, pour connaître
les aliments qui conviennent à chacune des
espèces animales de la planète, la naturopathie
hygiéniste invite à observer la constitution de
leur système digestif afin de déterminer quels
sont les aliments les mieux digérés. Et l’appareil
digestif de l’être humain est proche de celui de
la famille des singes : il est constitué d’une
seule poche stomacale (un estomac), d’un petit
foie, de petits reins et d’un intestin de taille
moyenne. Son alimentation doit donc se
rapprocher au maximum mum de celle des
singes, qui se nourrissent naturellement de
fruits crus et mûrs, de racines, de graines en

© 2020 Jeûner à la Maison 4


quantité limitée et de quelques petites
protéines (les puces).

On se plaint souvent de ne pas pouvoir


consommer de crudités sans avoir des troubles
digestifs, signe d’un intestin perméable. Passer
à une alimentation vivante nécessite donc une
adaptation de l’organisme.
Notre alimentation moderne s’est donc bien
éloignée de cette alimentation crue. Et les
nombreuses personnes qui consultent un
naturopathe se plaignent d’ailleurs souvent de
ne pas pouvoir consommer de crudités sans
avoir des ballonnements, des fermentations
intestinales, voire des diarrhées, ce qui n’est
que le signe flagrant d’un intestin perméable,
qui ne parvient plus à digérer les aliments
spécifiques pour lesquels il a été conçu.

Passer à une alimentation crue et vivante


nécessite donc une adaptation de l’organisme,
c’est-à-dire une détoxination et une transition
lente vers ce nouveau mode alimentaire,

© 2020 Jeûner à la Maison 5


souvent ignoré de nombreuses années, rendant
notre flore intestinale intolérante à un régime
pour- tant le plus naturel.

DÉTOX ET TRANSITION
ALIMENTAIRE
Notre style de vie mais aussi l’héritage de nos
parents et des dizaines de générations qui nous
ont précédées influent sur notre microbiote.
C’est pour cette raison qu’il est très différent de
ce qu’il pouvait être il y a des milliers d’années
mais aussi d’une région à l'autre du globe : la
flore intestinale d’un Sud-Américain sera
différente de celle d’un Européen, d’un Indien,
d’un Chinois ou d’un Inuit. De plus, de
nombreux aliments que nous consommons au
quotidien sont addictifs et créent un sentiment
de manque dès que nous les supprimons. C’est
le cas de la viande, du sucre (notamment
artificiel), du gluten, du lait de vache, des
excitants comme l’alcool ou le café, ce qui rend

© 2020 Jeûner à la Maison 6


nécessaire une période de détoxination et
d’adaptation.

Cette période de détoxination peut se dérouler


progressivement en éliminant petit à petit les
aliments non spécifiques et en introduisant de
plus en plus de légumes et fruits crus. De
nombreux naturopathes conseillent d’effectuer
ce changement comme toute transition
alimentaire, qu’il se dirige vers un régime cru
ou végétarien ou autre, sur une période allant
de six mois à un an.

© 2020 Jeûner à la Maison 7


L’introduction de jus de légumes bio pressés à
l’extracteur permet d’apporter dès le début de
la transition des légumes crus à l’organisme, qui
peut alors les absorber sans créer
d’inflammation de l’intestin, les fibres étant
séparées du jus nutritif. Les jus sont donc
l’aliment idéal pour accompagner la transition
alimentaire vers le tout-cru et modifier la flore
intestinale en douceur.

Si vous n’avez pas encore d’extracteur de jus,


vous pouvez regarder ceux de mon partenaire,
la boutique Regenerescence. Vous avez -5% sur
votre commande et la livraison offerte (en
France). Je conseille le Wellra et le Angel. Si
votre budget est limité, vous trouvez sur
Amazon des extracteurs premier prix comme le
Domoclip et Koenig qui feront l’affaire les
premiers mois d’usage pour faire vos jus
racines.

Mais, pour une transition plus rapide et plus


efficace, une véritable cure détox de plusieurs
jours à base de jus de légumes pressés à
l’extracteur ou une cure de jeûne sec ou
© 2020 Jeûner à la Maison 8
hydrique reste cependant conseillée. Une
période de 8 à 10 jours de jeûne sera nécessaire
pour renouveler la muqueuse intestinale et
assainir la flore. A la suite de cette cure, une
reprise alimentaire lente et majoritairement
composée d’aliments crus permettra d’effectuer
cette transition vers une alimentation crue sans
éprouver de sentiment de manque ou de
problèmes intestinaux.

CRUDIVORE = VÉGÉTARIEN OU
VÉGÉTALIEN ?
De nombreuses personnes associent
crudivorisme et végétarisme, voire végétalisme
(aucun produit d’origine animale). Il est vrai
que, dans la pratique, de nombreux crudivores
ne consomment que des fruits et légumes crus,
parfois même à la croque, c’est-à-dire sans
aucun processus de préparation ou de
transformation. D’autres personnes restent
crudivores et végétariennes mais essaient
d’imiter les plats qu’elles trouvaient dans une
© 2020 Jeûner à la Maison 9
alimentation omnivore en les adaptant au
régime crudivore. Et c’est peut-être là le danger
d’un certain type de raw food, qui mime en
cuisine crue ce que l’on trouve dans la cuisine
gastronomique classique : certaines cuisines de
remplacement ont souvent le défaut de
déséquilibrer l’organisme et d’entraîner plus de
problèmes de santé que d’en résoudre en
proposant par exemple des burgers, pizzas,
tiramisus, gâteaux, « faux- mages » (ou «
frawmages », faux fromages) à base
d’oléagineux, qui sont donc consommés en
grande quantité et créent donc une surcharge
hépato-pancréatique. Certaines personnes
utilisent beaucoup de noix de cajou qui sont
allergènes.
C’est pour éviter ce type d’excès que des
hygiénistes comme le Pr Grégoire Jauvais, bras
droit du fondateur de la naturopathie française,
le Pr Pierre-Valentin Marchesseau, conseillent
une alimentation crue qui ne soit pas
exclusivement végétarienne. Pour ce professeur
de naturopathie, l’homme est comme le singe :
un grand fruitarien, un très petit granivore et

© 2020 Jeûner à la Maison 10


un petit carnivore, ce qui veut dire que
l’homme peut consommer majoritairement des
fruits et légumes crus (au minimum à 60-85 %
de son alimentation), un peu de graines (5 %) et
un peu de protéines (10 %) tels les coquillages,
petits poissons, oeufs et viandes blanches crus
préparées par exemple en carpaccio.

Il laisse généralement une tolérance pour les


aliments de plaisir jusqu’à 25 % de la ration
alimentaire, qui seront consommés par toutes
les personnes qui ne sont pas encore passées au
régime cru et qui consomment encore des
céréales, aliments raffinés, pâtisseries, excitants
et autres délicatesses, mais qui seront bien sûr
inexistants du régime des vrais crudivores, qui
alloueront ces 25 % aux fruits et légumes crus.

© 2020 Jeûner à la Maison 11


ALIMENTATION CRUE

ET ALIMENTATION DE SANTÉ
L’alimentation crue est donc une alimentation
de santé mais elle nécessite une adaptation et
une détoxication de l’organisme. Elle peut être
adoptée par toutes les personnes qui ont un
intestin qui fonctionne de façon optimale et ne
présentent pas de symptômes du côlon irritable
(diarrhées, ballonnements, maux de ventre
© 2020 Jeûner à la Maison 12
après un repas de crudités), que les praticiens
de médecine chinoise nomment « feu digestif ».

LE CRU EST-IL FAIT POUR TOUT


LE MONDE ?
L’alimentation crue est aussi conseillée à toutes
les personnes qui ont des difficultés de
digestion puisque, lorsque l’on cuit les aliments
au-delà de 45 degrés, 100 % des enzymes
alimentaires sont détruites, ce qui signifie que,
chez les personnes qui ne consomment pas de
végétaux crus, la possibilité de digérer les
aliments repose uniquement sur ses réserves
enzymatiques digestives et métaboliques.
Comme les enzymes métaboliques
interviennent dans tous les processus
biochimiques du corps, notamment les
protections de l’organisme et l’évacuation des
toxines, les personnes qui n’ont pas de bonnes
capacités enzymatiques (digestion faible) auront
tout intérêt à privilégier les aliments qui
contiennent des enzymes, c’est-à-dire les
© 2020 Jeûner à la Maison 13
végétaux crus ou à se supplémenter en enzymes
digestives.
Mais attention, encore une fois ici, on parle
d’une logique assez théorique, ou une fois que
la personne a déjà pu effectuer des
changements graduels d’alimentation. De
nombreuses personnes n’ayant pas un intestin
en très bonne santé, ou n’ayant pas de bonnes
capacités digestives devront maintenir pendant
un moment, voire longtemps du cuit dans leur
assiette sous forme végétale. Il conviendra alors
bien évidement de cuire les aliments à la
vapeur douce en dessous de 100 degrés. Des
appareils comme l’omnicuiseur vitalité ou le
célèbre Vitaliseur de Marion vous seront très
utiles. (Si vous souhaitez acquérir un vitaliseur
de Marion, envoyez-moi un e-mail, j’ai des
codes de réduction que je pourrai vous
partager).
Les organismes affaiblis par la maladie, une
intoxication chimique ou aux métaux lourds, et
qui ont un complexe enzymatique endommagé,
utilisent plus d’énergie pour digérer des
aliments crus. Il leur faudra donc d'abord de

© 2020 Jeûner à la Maison 14


consommer des jus frais et reconstruire une
flore intestinale convenable, avant de pouvoir
consommer quasiment 100% d’aliments crus.

Enfin, avec la pratique j’ai pu noter que


l’alimentation crue est particulièrement adaptée
aux profils sanguin-pléthoriques, aux personnes
très Yang, qui ont besoin de rafraîchir leur
corps. Les personnes maigre, longilines,
s t r e s s é e s e t a n x i e u s e s, p r o m p t e s à l a
déminéralisation, auront des difficultés avec un
régime tout cru et ne verront pas forcément les
regains d’énergie annoncés même sur le long
terme. A ces personnes, je recommande
particulièrement d’avoir une alimentation
majoritairement crue à 70% mais y ajouter 30%
de cuit sous la forme végétale principalement,
et éventuellement un peu de céréales ou
protéines animales cuites selon le régime
alimentaire que vous aimez.

© 2020 Jeûner à la Maison 15


L’ALIMENTATION CRUE, SOURCE
DE VÉRITABLE HYDRATATION
L’alimentation crue est également hydratante,
elle apporte une eau de qualité, structurée,
antioxydante et biodisponible à notre corps.
Elle est aussi nutritive car riche en nutriments
(vitamines, minéraux et antioxydants) et faible
en calories. Enfin, elle est alcalinisante car la
majorité des légumes, fruits, aliments
lactofermentés, algues, qui apportent à
l’organisme plus de minéraux basiques
q u ’ a c i d i fi a n t s. . . t o u t l e c o n t r a i r e d e

© 2020 Jeûner à la Maison 16


l’alimentation moderne, qui est en général
extrêmement acidifiante et oxydante.
Egalement, rappelez-vous que l’eau n’a pas
pour but principal d’hydrater mais de nettoyer
votre organisme. Il est donc tout à fait inutile et
même dangereux sur le long cours de boire une
eau fortement minéralisée qui encrassera
l’organisme sans lui apporter aucun minéral.

CRU ET PATHOLOGIES
De nombreux programmes de lutte contre le
cancer et maladies métaboliques l’ont adoptée.
De nombreux régimes avec des noms divers
spécialisés pour chaque type de maladie font
finalement une grande place à l’alimentation
végétale et crue.
La cuisine crue est notamment utilisée dans les
programmes anti-diabète, comme le programme
du Dr Cousens, qui propose de recourir à
l’alimentation crue et végétale pendant trois
semaines pour traiter un diabète de type 2.
Le Docteur Seignalet, auteur du livre
«  L'alimentation ou la troisième médecine  »,
© 2020 Jeûner à la Maison 17
conseille d’avoir une alimentation
principalement crue et végétarienne pour agir
sur une foule de pathologies inflammatoires. Il
a listé 118 maladies où l’alimentation vivante
peut agir ! Maladies auto-immunes, pathologies
ORL, de peau, rhumatismes, inflammations…
toutes sont améliorées par ce qu’il nomme
régime ancestral mais qui est en fait assez
proche d’un régime crudivore où les végétaux
sont majoritaires, et où le lait, le gluten, les
aliments transformées ont été exclus. Il
explique qu’avant la seconde guerre mondiale,
les personnes n’avaient pas ou peu d’intestin
poreux, et que du coup ils pouvaient se
permettre de consommer du cuit. Aujourd’hui,
nous avons tout intérêt à mettre beaucoup de
cru dans notre assiette parce que justement,
celle-ci va nous apporter des nutriments et
régénérer notre organisme en l’aidant à se
libérer des toxiques environnementaux.

© 2020 Jeûner à la Maison 18


CONCLUSION
L’alimentation crue semble donc apporter tout
ce dont notre organisme a besoin. C’est une
alimentation énergétique qui permet de
maintenir un bon niveau vibratoire, ce que l’on
voit clairement avec des photos prises grâce à
l’effet Kirlian qui montrent la vibration
harmonieuse des aliments crus au contraire des
aliments cuits, lesquels ont un corps
énergétique brisé et étriqué.
Alors, n’hésitez plus à vous lancer dans la
cuisine crue pour « vitaminer » votre quotidien
mais prenez le temps nécessaire pour adapter
votre organisme à ce nouveau mode de vie qui
vous promet de rester jeune et en pleine santé
longtemps.
A votre santé,
Justine

© 2020 Jeûner à la Maison 19


Justine Lamboley
Naturopathe - Heilpraktiker

Passionnée par le jeûne et les cures détox,


Justine est l’auteure du blog jeûner à la
maison : www. jeuneralamaison.fr -Elle propose
un accompagnement individualisé en ligne
pour le jeûne à la maison mais aussi la
revitalisation, le traitement du Candida
albicans, du SIBO etc….

Diplômée de Sciences-po Paris, Justine a


travaillé en tant que journaliste pendant
plusieurs années pour CNN, BBC, France 24 et
RFI avant de se sentir appelée à changer de vie

© 2020 Jeûner à la Maison 20


pour partager la santé et le bien-être au plus
grand nombre.

Parfaitement anglophone et arabophone,


Justine est une auteure polyglotte. Elle réside
au Portugal où elle a le projet d’ouvrir un
centre de régénération à Monchique en Algarve.

© 2020 Jeûner à la Maison 21

Vous aimerez peut-être aussi