Vous êtes sur la page 1sur 16

Management

Sujet : le pilotage de la
performance

Présenté par :

MOUHIB ayoub

FETOUAKI yousra

FEDDOUL maha

BENNAOUAR boutaina

Travail encadré par :

Mme ALAMI Sofia

usra Fetouaki
Remerciement :
Nous voudrons remercier Madame ALAMI
Sofia et Mr EDDAKIR Abdellatif pour
l’encadrement.
Merci
SOMMAIRE :
Introduction Générale
Plan de notre présentation
Chapitre 1 : (Chapitre Théorique)
I. Définition de pilotage de la performance
1) Figure 1 : Schéma illustratif
2) Figure 2 : Schéma illustratif
I. Les outils de pilotage de la performance
1) Définition
2) Figure 3 : tableau de bord
II. Les indicateurs de pilotage de la performance
1. Définition
2. Les types des indicateurs

Chapitre 2 : (Cas Réel)


I. Introduction chapitre 2
II. Figure 4 : Présentation D’Office chérifien de phosphates
III. Présentation D’exemple d’un Tableau de bord
stratégique de l’activité maintenance chez L’OCP
IV. Conclusion chapitre 2
Conclusion générale
Introduction Générale :
Dans un environnement toujours plus incertain, caractérisé par une pression
concurrentielle forte, par des transformations rapides et structurantes
couplées à une complexité croissante des organisations, l’entreprise se doit
d’anticiper et d’agir toujours plus vite. Piloter sa performance, c'est être en
mesure de s'assurer de la déclinaison efficace de la stratégie en actions
opérationnelles et de la bonne réalisation des objectifs fixés et il doit s’inscrire
dans une approche globale visant à favoriser l’amélioration continue bien plus
que le contrôle.

Alors :

Qu'est-ce qu'un pilotage de la performance ?

Quelles sont ses composantes ? Et quels sont ses outils ?


Chapitre 1 : (Thé orique)
I. Définitions :
Comme vous le savez, nous vivons à une époque où les marchés de plus
en plus concurrentiels, la mondialisation des économies, une pression
toujours plus forte des actionnaires, tous ces éléments sont autant de
paramètres à prendre en compte pour traduire la vision d’entreprise en
stratégie.

Alors aujourd'hui, nous allons parler de pilotage de la performance, c’est


un mesure du degré de réalisation d'un objectif, de mise en œuvre d'une
stratégie ou d'accomplissement d'un travail ou d'une activité, s’inscrit
alors dans la vision à court et moyen terme de l’entreprise.

Le pilotage de la performance de l’entreprise doit s’inscrire dans une


approche globale visant à favoriser l’amélioration continue bien plus que
le contrôle.
1) Figure 1 : schéma illustratif de pilotage de la performance
2) Figure 2 : Scéma illustratif
II. Les outils de pilotage de la performance
1) Definition :
Le tableau de Bord Le tableau de bord outil de pilotage par excellence, C'est un outil de
gestion qui présente les activités et les résultats de l'entreprise par processus, sous forme
d'indicateurs permettant de de contrôler la réalisation des objectifs fixées et de prendre des
décisions nécessaires Ainsi c'est un instrument de communication et de décision qui permet
au contrôleur de gestion d'attirer l'attention du responsable sur les points clés de sa gestion
afin de l'améliorer.

Il mesure la performance afin de mieux évaluer le chemin parcouru et le chemin restant à


parcourir pour accéder aux objectifs de performance.

Il offre une meilleure appréciation des risques inhérents à toutes prise de décision. On peut
considérer le tableau de bord comme un outil à dimension multiples et qui peut assumer
plusieurs fonctionnalités :

 Outil de mesure des performances :


Le tableau de bord met en évidence les résultats physiques ou financiers par rapportaux
objectifs préétabli la différence constitue un écartexprimé en valeür ou en pourcentage qui
traduit la performance réalisée

 Outil d'alerte et de diagnostic:


En calculant des écarts sur les indicateurs, le tableau de bord attire l'attention des
responsables sur ceux qui sontsignificatifs ou exceptionnels.

 Outil d'incitation à la décision et de perfectionnement :


En sensibilisant en performance les responsables aux points clés de leur gestion, et en
soulignant les écarts par rapport aux objectifs. Le tableau de Bord les incite à prendre des
décisions.
2) Figure 2 : tableau de bord
III. Les indicateurs de pilotage de la performance
1. Définition :
Les indicateurs de performance, aussi appelé KPI (Key Performance Indicator), d’une
entreprise sont à la fois un outil de mesure de la santé de l’entreprise et un outil d’aide à la
décision.

Ils touchent tous les domaines d’activité de l’entreprise :


 Ils permettent de connaître l’efficacité de la production
 Ils permettent de mesurer les retours sur investissement (ROI)
 Ils éclairent sur la qualité de la relation commerciale, du service client
 Ils mesurent l’image de marque et la perception de l’entreprise
 Ils fournissent des informations sur la qualité des services
 Ils permettent de mettre en lumière le temps passé à corriger les erreurs, les
mauvaises anticipations

Les indicateurs de performance sont la synthèse des données clés de l’entreprise. Avec ces
indicateurs, le dirigeant connaîtra rapidement si son entreprise se porte bien ou non. Puis il
pourra agir efficacement pour corriger les erreurs qui se sont révélées ou poursuivre et
accroître son développement. Ce sont donc des informations concrètes et opérationnelles.
Le panier moyen, une note moyenne donnée par les clients sur internet, un nombre de
pages vues, etc. sont des exemples d’indicateurs qui seront plus utiles et efficaces à un
service marketing qu’un bilan comptable. De nombreuses entreprises mettent en place des
indicateurs de performance à tous les échelons.

On distingue les indicateurs financiers, les indicateurs organisationnels, les indicateurs


commerciaux et les indicateurs RSE. À quoi servent-ils ? Quelle est leur finalité ?
2. Les types des indicateurs :
2.1  Les indicateurs de performance financière :

Le taux de rentabilité, le taux de rendement des actifs, les besoins en fonds de roulement ou
de trésorerie, le cycle d'exploitation des produits, les délais de règlement clients et
fournisseurs sont autant d'indicateurs financiers permettant d'analyser la santé réelle d'une
entreprise. Ces KPI permettent aussi de comparer deux entreprises appartenant à un même
secteur d'activité et d'identifier la pertinence d'un rapprochement (fusion-acquisition ou
joint-venture) en termes de croissance externe.

2.2 Les indicateurs de performance organisationnelle :

Les indicateurs organisationnels concernent plus particulièrement les ressources humaines


de l'entreprise, et sa productivité globale. Ils détaillent le taux d'absentéisme, le taux
d'accidents, les coûts de production ou de sous-traitance, la capacité de production utilisée
ou inutilisée et la contribution à la marge, entre autres. Les indicateurs organisationnels
servent ainsi à identifier les marges de progression à l'intérieur des services de l'entreprise.

2.3 Les indicateurs de performance commerciale

Lorsqu'une entreprise souhaite déterminer quelles sont ses activités les plus rentables qui
participent à sa croissance interne, elle instaure des indicateurs commerciaux détaillant
l'origine de son chiffre d'affaires. Les indicateurs commerciaux ont pour objet de mesurer les
revenus générés par chaque ligne de production ou chaque site, l'influence des campagnes
publicitaires et la part de marché réalisée par l'entreprise dans un secteur donné au travers
d'une étude de la concurrence

2.4 Les indicateurs de responsabilité sociétale de l'entreprise

Les consommateurs sont de plus en plus concernés par l'impact social et environnemental
des produits qu'ils affectionnent. Afin de prendre en compte cette évolution, les entreprises
cherchent à créer des indicateurs de responsabilité sociétale, appelés couramment
indicateurs RSE. Ces derniers valorisent d'une part les entreprises ayant des modes de
production respectueux de l'environnement et de leurs salariés, et permettent d'autre part
de réaliser des économies de long terme en matière de consommation d'eau, d'énergie et de
matières premières.

 Quels indicateurs de performance choisir ?


En général, il existe de nombreux types d'indicateurs de performance. D'ailleurs, ils changent
en fonction des besoins de l'entreprise. Pour vous éclairer, voici une liste des KPI les plus
utilisés :

- Les indicateurs de productivité permettant d'avoir des précisions sur l'efficacité de la


production et les moyens utilisés.
- Les indicateurs de qualité qui apportent des précisions sur le taux des produits sans
défaut et commercialisables.
- Les indicateurs de rentabilité utilisés pour mesurer le taux du profit réalisé en
mettant en relation les rentrées d'argent et l'investissement.
- Les indicateurs d'efficacité pour évaluer l'écart entre les résultats escomptés et
obtenus.
- Les indicateurs d'efficience pour mesurer les résultats obtenus et les ressources
utilisées. L'efficience est excellente si les résultats attendus sont atteints en utilisant
les ressources de l'entreprise sans surplus.
- Les indicateurs de compétitivité pour déterminer le développement de l'entreprise
sur le marché.
- Il s'agit de quantifier la part de marché acquise et la position de la société vis-à-vis de
la concurrence.

En fonction de vos objectifs, il est possible d'utiliser un ou plusieurs indicateurs de


performance. Cependant, il est conseillé de mettre en place des KPI destinés à l'atteinte des
objectifs stratégiques

 Comment mettre en place des indicateurs de performance ?


Pour que l'étude soit efficace, il est essentiel de choisir correctement les indicateurs de
performance à utiliser.

Utiliser un mauvais indicateur peut faire perdre du temps. Ainsi, il est recommandé de
procéder par étapes :

Commencez par définir les objectifs à atteindre pour déterminer dans quels domaines axer
les recherches. Il peut s'agir de l'amélioration des ventes, de la fidélisation de la clientèle,
etc. Dans tous les cas, les finalités doivent être claires et précisées dans un tableau de bord.

Ensuite, analysez le business de votre entreprise. En effet, les indicateurs à utiliser doivent
être adaptés au type d'activité exercée. Pour finir, choisissez les indicateurs les plus
pertinents.

Chapitre 2 : (CAS ré el)


I. Introduction chapitre 2
L’un des outils de pilotage de la performance est le tableau de bord, il s’inscrit dans la
démarche de déclinaison des objectifs de performance en objectifs opérationnels.

Alors Cet chapitre traitera la question de la mise en place du tableau de bord dans
une organisation publique à travers une étude du cas de l’Office chérifien du phosphate

La maintenance aujourd’hui est considérée comme une composante essentielle de la


performance des entreprises industrielle. Il est donc important de la faire mieux connaître et
maîtriser ses outils.

la maintenance est l’ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de


management durant le cycle de vie d’un bien, destinées à le maintenir ou à le rétablir dans
un état dans lequel il peut accomplir la fonction requise.

La principale question qui guide ce chapitre est de savoir si:« l’implémentation d’un tableau
de bord de l’activité maintenance impactera-t-elle la performance du site Gantour-Benguerir

Le présent travail va donc tenter de répondre aux questions suivantes:

- Comment peut-on influencer la performance globale par la maîtrise de


l’activité maintenance?

- Quels sont les indicateurs de performance permettant la maîtrise de l’activité


maintenance ?

II. Figure 3 : Présentation D’Office chérifien de phosphates


L’OCP à l’instar de toutes les autres entreprises publiques à caractère commerciales ou
industrielles, vit depuis 2009 (avec le projet IQLAA) une profonde transformation qui devra
lui permettre de renforcer de manière incontestée son rang de leader de l’industrie des
phosphates.

A cet effet, l’OCP site de Gantour Benguerir a pensé de développer sa stratégie de


maintenance, qui est le moteur essentiel de pilotage de la production, afin de garantir la
maintenabilité du matériel, de protéger le personnel et de réduire les coûts .

III. Présentation D’exemple d’un Tableau de bord stratégique de


l’activité maintenance chez L’OCP
III. Conclusion chapitre 2 
Le service contrôle de gestion n’a pas un tableau de bord détaillant l’activité maintenance.
D’où la nécessité de l’implémentation d’un tableau de bord stratégique qui doit répondre à
ces deux objectifs:

- La mesure de la performance

-Le pilotage stratégique

Et pour répondre à ce problème nous avons proposé l’instauration d’un tableau de bord par
la mise en place des indicateurs de performance permettant la maîtrise de l’activité
maintenance par ses différents volets, afin de garantir la maintenabilité des équipements qui
sont le cœur de la production.

Vous aimerez peut-être aussi