Vous êtes sur la page 1sur 2

Vaccination des adolescents âgés de 12 ans révolus

Parents, vous êtes détenteurs de l’exercice de l’autorité parentale

Pour respecter votre droit à l’information, quelques réponses à vos questionnements


légitimes que vous vous posez sur la vaccination de votre enfant :

Quels sont les bénéfices, pour mon enfant, de se faire vacciner ?

La vaccination permet la réduction des risques liés à la contamination et au développement de formes graves de la
maladie, quel que soit l’âge de la personne vaccinée.

Si les jeunes développent plus rarement des formes graves de la Covid-19, leur vaccination est nécessaire pour limiter
les risques de transmission du virus et essentielle pour atteindre le plus rapidement possible l’immunité collective.

Autoriser votre enfant à se faire vacciner, c’est lui permettre de continuer à accéder à ses loisirs (centre culturel,
activités sportives, etc.), à être prêt pour sa rentrée scolaire pour une continuité de ses apprentissages, mais aussi de
pouvoir continuer à avoir une vie sociale. En autorisant sa vaccination, vous le protégez car même s’il est contaminé,
les risques de développer une forme grave seront réduits.

Le bénéfice d’une vaccination de votre enfant à la COVID 19 est plus important que les risques qu’il pourrait encourir
en cas de contamination sans être vacciné. Cela a été confirmé par des études scientifiques fiables françaises et
internationales.

Quel vaccin, mon enfant, va-t-il recevoir ?

Les personnes de 12 à 17 ans inclus reçoivent deux injections Pfizer-BioNTech, ce vaccin étant le seul bénéficiant à ce
stade d’une autorisation de mise sur le marché à partir de 12 ans.

Toutefois, en fonction des stocks de vaccins disponible, le vaccin injecté pourra être différent de Pfizer-BioNTech.
Toutes les précautions de sécurité sont prises pour administrer un vaccin compatible avec l’âge de votre enfant.

Les personnes immunodéprimées de 12 à 17 ans inclus doivent recevoir trois injections.

Par ailleurs, sur présentation d’une preuve d’une infection antérieure (test RT-PCR ou sérologie) à la Covid-19, il est
possible de bénéficier d’un schéma vaccinal avec une seule dose. Cette preuve d’infection doit être présentée lors du
premier rendez-vous afin de faciliter le déroulement de la vaccination sur place.

Les enfants ont-ils besoin d’une autorisation parentale pour se faire vacciner ?

L’autorisation des deux parents est nécessaire à la vaccination des mineurs de 12 ans et plus. C’est pourquoi cette
attestation parentale vous est envoyée avec notre courrier.

1
Dans le cas des adolescents atteints de pathologies à très haut risque de forme grave, l’autorisation d’un seul des deux
parents suffit.

Par ailleurs, la vaccination ne pourra pas être pratiquée sans le consentement de l’adolescent lui-même –
conformément à l’avis rendu par le Comité consultatif national d’éthique.

Pour votre information, la loi permet à votre enfant de plus 16 ans révolus de décider de sa vaccination sans avoir
recours à votre autorisation.

Comment est recueilli le consentement de mon enfant ?


Conformément aux recommandations du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) du 8 juin 2021, votre enfant
recevra, lors de l’entretien préparatoire à la vaccination, une information claire et adaptée à son âge sur la Covid-19
et sur les vaccins. Le recueil de son consentement ne nécessite pas de formulaire ou d’engagement écrit : il doit être
recueilli à l’oral, pendant l’entretien préparatoire à la vaccination, par le professionnel de santé. La vaccination ne
pourra pas être pratiquée sans le consentement de votre enfant.

Quelles sont les effets indésirables graves recensés dans le monde suite à la vaccination pour les enfants ?
De très rares cas de myocardite (inflammation du muscle cardiaque) et de péricardite (inflammation de la membrane
entourant le cœur) sont survenus après la vaccination avec Pfizer-BioNTech, principalement chez les personnes de
moins de 30 ans. Le comité d’évaluation des risques en pharmacovigilance (PRAC) de l’EMA évalue actuellement ces
évènements. À ce stade, rien n’indique qu’ils ne soient causés par le vaccin.

Est-ce que la piqûre sera douloureuse pour mon enfant ?


Non. L’injection du vaccin n’est pas douloureuse. En revanche, votre enfant peut ressentir quelques heures après une
sensibilité à l’endroit où le vaccin a été injecté pendant 1 à 3 jours. Cela est variable en fonction de la personne.

Quels sont les autres effets du vaccin que mon enfant peut avoir ?
Comme tout vaccin actif, selon les personnes, certains n’ont aucun effet secondaire et d’autres pourront avoir de
légers syndromes grippaux, maux de ventre, fatigue. Mais n’ayez aucune crainte, votre enfant fera l’objet d’une
observation attentive de la part de l’assistant(e) familial(e) ou de l’équipe éducative qui l’accueille. Ce professionnel
(le) ou ces professionnels ont l’obligation de tenir informé le Référent ASE qui suit la situation de votre enfant.

Texte de référence :

Loi n°2021-1041 du 5 août 2021 relative à la gestion de la crise sanitaire