Vous êtes sur la page 1sur 15

x

Cours d'algorithme : classe de première


 vividemarie  13 Avril 2011 7

Objectifs

A la fin de la leçon l’élève sera capable de :

-         Définir les notions d’algorithme et de langage

-         Donner les caractéristiques d’un bon algorithme

-         Etre capable de représenter un algorithme (en langage courant) à partir d’un problème donné
et expliquer son fonctionnement

-         Etre capable de faire usage des instructions simples (l’affectation, l’incrémentation, l’écriture,
la lecture, les commentaires) 

-         Etre capable de donner les différentes structures algorithmiques 

-         Etre capable de représenter schématiquement un algorithme 

Introduction

Dans la vie de tous les jours nous sommes appelés à résoudre de nombreux problèmes qui se
posent à nous, ces problèmes vont des plus simple aux plus complexes, pour ce nous devons
adapter une méthode bien particulière pour chacun d’eux. Ces différentes étapes constituent un
algorithme.

I-                    Généralités

1)    Définitions

Un algorithme est suite finie d’opérations élémentaires (très simple, réduit à l’essentiel) consti‐
tuant un schéma de calcul ou de résolution d’un problème.

Le mot algorithme peut avoir des synonymes  telles que :

-         Procédé

-         Méthode
   
-         Cheminement

-         Recette

Un algorithme se présente comme une liste d’instructions de nature mathématique ou logique


pouvant être programmées.

Pour qu’un algorithme soit  compris il faudra qu’il ait un certain nombre de critères

2)    Les caractéristiques d’un bon algorithme

Il doit être fini et se terminer après un nombre fini d’opérations (doit se terminer à un mo‐
ment donné).
Il doit être défini et précis ce qui signifie que chaque expression doit être définie sans ambi‐
guïté (compréhensif).
S’il y a des données d’entrée, le champ d’application doit être précisé. (Ex. : nombre
entier, nombre réel ou caractère, etc.)
Il doit posséder au moins un résultat (résoudre un problème donné).

Exemple

Nous voulons puiser de l’eau dans un puits  de 10m de profondeur comment allons vous procéder
pour le faire

Quel est le problème : Puiser l’eau dans le puits

Objets(le matériel dont on à besoin pour puiser de l’eau) seau, corde

Comment procéder(les différentes étapes) : Début

Ø Attacher la corde sur le seau


Ø Jeter le seau dans le puits
Ø Remplir le seau
Ø Tirer le seau

   Fin

II-              UTILISATION DES INSTRUCTIONS SIMPLES (Les opérations)

L'instruction est l'élément clé de l'ordinateur car c'est elle qui permet de spécifier au processeur
l'action à effectuer.

Les instructions que nous étudierons dans le cadre de ce cours sont :

v L’affectation

v Ecriture    
v Lecture

1-    L’affectation

Cette instruction est une opération qui  permet d’attribuer à une variable une valeur quelconque.

(variable          valeur)

Exemple:

Nom ← DANGA     longueur               6cm

Prénom ←Viviane

2-    Ecriture

Cette  opération  permet de visualiser les informations placées en mémoire.

Exemples:

Écrire ("Entrez votre nom :")

Écrire ("La somme de a+b est :")

3-    Lecture

La lecture est une instruction qui permet de placer en mémoire les informations fournies par
l'utilisateur.

Exemples:

Lire    Longueur

Lire    largeur

exemple

III  -   STRUCTURE GENERALE  D’UN ALGORITHME

                  Un algorithme  est divisé en trois parties :

-          L’entête

Il contient le nom de l’opération et les différentes structures de données impliquer dans l’obtention
du résultatrecherché. Le nom de l’opération
 un ensemble de paramètres 
peut être  suivi par  ou un
type donné.

-         Le corps (partie de déclaration)

Elle comprend la déclaration des objets  que l’on va utiliser dans le programme. Exemple

Seau, la corde, la longueur, la largueur  etc…

-         Partie des instructions

Elle contient des instructions de l’algorithme c'est-à-dire les étapes de l’algorithme proprement dit.

Exemple

IV-             Structures de contrôle

Tout problème même très complexe se décompose en bloc logique  d’opérations simples. Chacun
de ses blocs correspond à une structure algorithmique de bases suivantes :

-         Linéaire

-         Répétitive

-         itérative

-         Structure alternative

a)    Structure linéaire ou séquentielle

Les opérations s’enchainent les uns aux autres et sont exécutées  une seule fois. Les instructions
sont écrites en bloc

Syntaxe

Début

Instruction1   
Instruction 2

Instruction 3

Fin

Exemple : écrire un algorithme qui calcule la surface d’un rectangle 

L, l et S sont des entiers

Début

Donner la longueur

Donner la largeur

Calculer la surface S

Afficher la surface S

Fin

b)    Instructions ou structures  itérative

La structure itérative ou boucle répète l’exécution d’une action. Sa forme dépend de la connais‐
sance qu’on a du nombre de répétition de l’action.

Syntaxe

Pour   variable  allant de valeur  début  à   valeur finale    faire

Instruction /// action

Fin pour

Dans cette structure, la  sortie de la boucle itérative s’effectue lorsque le nombre souhaité de répé‐
tition est atteint. On utilise donc une variable quelconque par exemple  i, j ou autre lettre, sa valeur
est initialisé à ti (indice du  début) et se termine à  tf (indice de fin)

 
   
Exemple1

Ecrire un algorithme qui calcule le total de vente du 1er  trimestre dans un magasin en considérant
que le trimestre est compté à partir du mois de  janvier.

Solution

Sachant qu’un trimestre est égale à 3 mois

Début

T= total vente  0

Pour  variable allant de Janvier à Mars  faire

T=  vente  janvier +  vente février +  vente mars

Fin pour

Fin

c)     Structure répétitive

Le  nombre de répétition n’est pas connu, la boucle va s’exécuter jusqu'à ce que la condition soit
remplir.

Syntaxe

Tant que condition faire

Instruction /// action

Fin tant que

-         Répéter

Exemple

d)    Structures conditionnelles

 Elles permettent d’exécuter une action lorsque certaines condition sont remplies.

Elles font appel à deux  instructions à savoir :

 réduite
Ø la forme   
Syntaxe

Si  condition    Alors

instruction 1

instruction 2

fin si

Ø la forme complète

si   condition    Alors

instruction 1

sinon

instruction 2

fin si

Exemple 3 : écrire un algorithme qui permet de déterminer si un élève fréquente le Lycée Tech‐
nique Commercial Et Industriel de Yaoundé

Solution

Début

Si  tenue de classe orange  Alors

L’élève fréquente le LTCIY

Fin si

fin

Exemple : écrire un algorithme qui affiche la décision  du conseil de classe  (admis ou échec) par
rapport à u élève

Solution

Début   

 de l’élève
 M = moyenne   
SI M >= ALORS

   admis

SINON

  échec

           Fin  

Apres l’écriture de l’algorithme on peut  le représenté dans un organigramme

III- REPRESENTATION  SCHEMATIQUE DE L’ALGORITHME

A)                   Définition

Un organigramme de programmation est la représentation graphique d’un algorithme. L’organi‐


gramme décrit donc l’enchaînement des opérations permettant de résoudre un problème. Il est im‐
portant de souligner qu’il n’est pas un outil d’analyse mais plutôt un outil de visualisation de
contrôle et de communication de l’algorithme. C’est l’algorithme qui constitue la solution au
problème; l’organigramme n’en est que la représentation. Cette représentation est facilement com‐
prise grâce à l’utilisation de symboles connus de tous et grâce au respect de quelques règles élé‐
mentaires de Construction.

Les symboles de traitement

 
   
 

Exemple

Représentation schématique de l’algorithme qui calcule la surface d’un rectangle (structure


linéaire).

Capture3.PNG

                                  Exemple 2

 Représentation   schématique   de l’algorithme qui affiche la décision  du conseil de classe 


(admis ou échec) par rapport à un élève (Structure  conditionnelle.)

Capture4.PNG

                                                

Évaluation

1)    Définir la notion  algorithme

2)    Quelles sont les caractéristiques d’un bon algorithme ?

3)     Donner la structure


   
 Vous désirer préparer du riz avec une sauce, vous  rendez au marché tout dépend du prix des
vivres sur le marché et c’est en fonction de ces prix que vous allez décider la  sauce à préparer.
Ecrire un algorithme qui vous permet de  préparer  le plat complet (riz + sauce).

« EXAMENS PEDAGOGIQUE

cours pour evaluation théorique de fin de stage »

Contenus sponsorisés

10 exercices de Qi Gong à faire en extérieur


Nouvelle Page Santé

Video Wanita Ngentot Sama Anjingl

7 huiles essentielles à emporter partout cet été



Nouvelle Page Santé   
Hypertrophie de la prostate : renseignez-vous !
Nouvelle Page Santé

Vous aimerez aussi :

   
meilleurs voeux
meilleurs voeux

COURS JAVA SCRIPT

MON RETOUR
   
Sites touristiques

Commenter cet article

   
Anonyme Changer d'utilisateur
Nom
Email
Site Web
Votre commentaire

Valider

Confidentialité -
Conditions

Eric
Répondre
21/03/2017 08:27

Bonjour
Je crois faute : Votre phrase : Le mot algorithme peut avoir des synonymes telles que
pour ma part je pense l'écrire plutôt :" tels que "
Sinon merci pour vos explications claires et concises.
Eric

Mayefou
Répondre
15/09/2016 16:09

merci pour votre aide

Mayefou
Répondre
15/09/2016 16:08

Votre commentaire

saidou yayie
Répondre
11/11/2015 18:34

C tre bien explique et merci baucoup

soulémanou
Répondre
11/06/2015 11:15

Merci a vous

Charger plus de commentaires

   
Contact Standard view

   