Vous êtes sur la page 1sur 11

Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F.

Ghobrial

Révision sur les


Fondations Superficielles

Problème 1

La figure ci-dessous présente les conditions des sols et de la géométrie pour une semelle simple.
On vous demande de dimensionner la largeur de cette semelle à partir du tassement en
considérant les deux cas suivants :

(1) Cas d’une semelle carrée (Q=250 kN).


(2) Cas d’une semelle filante (Q=250 kN/m.l.).

Pour chaque cas, estimer le tassement en utilisant la méthode 2 pour 1 et la théorie de


Boussinesq. Calculer ensuite la largeur de la semelle pour les deux cas à partir de la rupture.

Diviser la couche d’argile en quatre sous-couches.

+∆
( + ∆ ) >  ∆ = log + log
1+ 1+

+∆
( + ∆ ) <  ∆ = log
1+

Révision sur les Fondations Superficielles Page 1 de 11


Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F. Ghobrial

Solution

Pour le tassement, on a deux conditions que l’on peut utiliser pour déterminer la largeur de la
semelle : 1- soit la contrainte causant le tassement de n’importe quelle sous-couche ne dépasse
pas la réserve (critère de faible tassement); 2- soit le tassement total de la couche ne dépasse pas
25mm. Dans la solution, on va voir les deux conditions à fin de comparaison.

1. Semelle Carrée

Sous-
Z (m) H (m) σ’v (kPa) σ’P (kPa) σ’P - σ’v (kPa)
couche
1 0,5 1,0 21×1,5+8×0,5=35,5 3×35,5=106,5 71
2 1,5 1,0 21×1,5+8×1,5=43,5 3×43,5=130,5 87
3 2,5 1,0 21×1,5+8×2,5=51,5 3×51,5=154,5 103
4 3,5 1,0 21×1,5+8×3,5=59,5 3×59,5=178,5 119

1.1. Méthode 2 :1
1.1.1. Faible tassement

∆ = − , la première sous − couche est la plus critique


é

Révision sur les Fondations Superficielles Page 2 de 11


Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F. Ghobrial

250 250
 = 106,5 − 35,5  ( + 0,5) =  + − 3,271 = 0
( + 0,5) 71

∴Bmin=1,38m  soit B=1,4m

Du tableau : ΔHtotal=16,12mm < 25mm

2 pour 1
Sous-couche
Δσ (kPa) Δσ (kPa) ΔH (mm)
250
1 69,25 8,54
( + 0,5)
250
2 29,73 4,11
( + 1,5)
250
3 16,44 2,19
( + 2,5)
250
4 10,41 1,27
( + 3,5)

1.1.2. Tassement total ne dépasse pas 25mm

On suppose que ( + ∆ ) de la 1ère sous-couche est > tandis que ( + ∆ ) des autres sous-
couches sont < .

+∆ +∆
∆ = log + log ∆ , , = log
1+ 1+ 1+

250
0,04 106,5 0,4 35,5 +
( + 0,5)
∆ = × 1000 log + × 1000 log
1 + 1,2 35,5 1 + 1,2 106,5

250
0,04 43,5 +
( + 1,5)
∆ = × 1000 log
1 + 1,2 43,5

250 250
0,04 51,5 + 0,04 59,5 +
( + 2,5) ( + 3,5)
∆ = × 1000 log ∆ = × 1000 log
1 + 1,2 51,5 1 + 1,2 59,5

∆ =∆ +∆ +∆ +∆ = 25

Révision sur les Fondations Superficielles Page 3 de 11


Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F. Ghobrial

en résolvant l équation ∴ = 1,24 , soit = 1,25

Vérifions maintenant les hypothèses qu’on a faites

250 250
( + ∆ ) = 35,5 + = 35,5 + = , kPa > = , kPa ∴ OK
( + 0,5) (1,25 + 0,5)

250 250
( + ∆ ) = 43,5 + = 43,5 + = , kPa < = , kPa ∴ OK
( + 1,5) (1,25 + 1,5)

250 250
( + ∆ ) = 51,5 + = 51,5 + = , kPa < = , kPa ∴ OK
( + 2,5) (1,25 + 2,5)

250 250
( + ∆ ) = 59,5 + = 59,5 + = , kPa < = , kPa ∴ OK
( + 3,5) (1,25 + 3,5)

1.2. Théorie de Boussinesq


1.2.1. Chaque tassement ne dépasse pas la réserve

∆ = − , la première sous − couche est la plus critique


é

1,4
Soit = 1,4  = = 2,8 = 0,8408
0,5

250
 =  = × 0,8408 = 107,24 > 71  Élargir la semelle
(1,4)

1,8
Soit = 1,8  = = 3,6 = 0,9096
0,5

250
 =  = × 0,9096 = 70,19 < 71 
(1,8)

Du tableau : ΔHtotal=16,27mm < 25mm

Boussinesq
Sous-couche
B/Z Iσ Δσ (kPa) ΔH (mm)
1 3,6 0,9096 70,19 8,61
2 1,2 0,4276 32,99 4,46
3 0,72 0,2044 15,77 2,11
4 0,51 0,1144 8,83 1,09

Révision sur les Fondations Superficielles Page 4 de 11


Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F. Ghobrial

1.2.2. Tassement total ne dépasse pas 25mm

Ici, on suppose une valeur de B et par essais et erreurs on trouve la valeur de B qui cause un
tassement total de 25mm.

+∆ +∆
∆ = log + log ∆ , , = log
1+ 1+ 1+

Supposons que B=1,65m

Boussinesq
Sous-couche
B/Z Iσ Δσ (kPa) σ’v+Δσ ΔH (mm)
1 3,3 0,8883 81,57 117,07 16,15
2 1,1 0,3818 35,06 78,56 4,67
3 0,66 0,1769 16,24 67,74 2,17
4 0,471 0,0992 9,11 68,61 1,13

Du tableau précédent, on trouve que ( + ∆ ) de la 1ère sous-couche est > tandis que
( + ∆ ) des autres sous-couches sont < .

0,04 106,5 0,4 117,07


∆ = × 1000 log + × 1000 log = 16,15
1 + 1,2 35,5 1 + 1,2 106,5

0,04 78,56
∆ = × 1000 log = 4,67
1 + 1,2 43,5

0,04 67,74
∆ = × 1000 log = 2,17
1 + 1,2 51,5

0,04 68,61
∆ = × 1000 log = 1,13
1 + 1,2 59,5

∆ =∆ +∆ +∆ +∆ = 24,12

1.3. Vérification de la rupture

=5 1 + 0,2 1 + 0,2 +

1,5
= 5 × 1 × 35 1 + 0,2 1 + 0,2 + 1,5 × 21

Révision sur les Fondations Superficielles Page 5 de 11


Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F. Ghobrial

250 241 63
= =  = +  = 1,65
3 3 3

2:1 Boussinesq
Condition de réserve 1,40m 1,80m
Condition de 25mm 1,25m 1,65m
Rupture 1,65m

2. Semelle Filante
2.1. Méthode 2 :1
2.1.1. Faible tassement

250 250
 = 106,5 − 35,5  ( + 0,5) =  = 3,02
( + 0,5) 71

∴Bmin=3,02m  soit B=3,1m

Du tableau : ΔHtotal=23,78mm < 25mm

2 pour 1
Sous-couche
Δσ (kPa) Δσ (kPa) ΔH (mm)
250
1 69,44 8,56
( + 0,5)
250
2 54,35 6,4
( + 1,5)
250
3 44,64 4,93
( + 2,5)
250
4 37,88 3,89
( + 3,5)

2.1.2. Tassement total ne dépasse pas 25mm

On suppose que ( + ∆ ) de la 1ère sous-couche est > σ tandis que ( + ∆ ) des autres sous-
couches sont < , Il faut noter que la largeur prévue est autour de 3,1m (la valeur obtenue de la
première condition) puisque le tassement associé à cette largeur est de 23,78mm,

+∆ +∆
∆ = log + log ∆ , , = log
1+ 1+ 1+

Révision sur les Fondations Superficielles Page 6 de 11


Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F. Ghobrial

250
0,04 106,5 0,4 35,5 +
( + 0,5)
∆ = × 1000 log + × 1000 log
1 + 1,2 35,5 1 + 1,2 106,5

250
0,04 43,5 +
( + 1,5)
∆ = × 1000
1 + 1,2 43,5

250
0,04 51,5 +
( + 2,5)
∆ = × 1000 log
1 + 1,2 51,5

250
0,04 59,5 +
( + 3,5)
∆ = × 1000 log
1 + 1,2 59,5

∆ =∆ +∆ +∆ +∆ = 25

en résolvant l équation ∴ = 2,97 , soit = 3,0

Vérifions maintenant les hypothèses qu’on a faites

250 250
( + ∆ ) = 35,5 + = 35,5 + = , kPa > = , kPa ∴ OK
( + 0,5) (3,0 + 0,5)

250 250
( + ∆ ) = 43,5 + = 43,5 + = , kPa < = , kPa ∴ OK
( + 1,5) (3,0 + 1,5)

250 250
( + ∆ ) = 51,5 + = 51,5 + = , kPa < = , kPa ∴ OK
( + 2,5) (3,0 + 2,5)

250 250
( + ∆ ) = 59,5 + = 59,5 + = , kPa < = , kPa ∴ OK
( + 3,5) (3,0 + 3,5)

2.2. Théorie de Boussinesq


2.2.1. Faible tassement

3,5
Soit = 3,5  = = 7,0 = 0,991
0,5

250
 =  = × 0,991 = 70,79 < 71 
3,5

Révision sur les Fondations Superficielles Page 7 de 11


Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F. Ghobrial

Du tableau : ΔHtotal=24,92mm < 25mm

Boussinesq
Sous-couche
B/Z Iσ Δσ (kPa) ΔH (mm)
1 7,0 0,991 70,79 8,66
2 2,33 0,865 61,79 6,98
3 1,4 0,685 48,93 5,27
4 1,0 0,55 39,29 4,00

2.2.2. Tassement total ne dépasse pas 25mm

On n’a pas besoin de faire ce calcul parce que le tassement calculé selon l’autre condition est de
24,92mm!

2.3. Vérification de la rupture

=5 1 + 0,2 1 + 0,2 +

1,5
= 5 × 1 × 30 1 + 0,2 1 + 0,2 + 1,5 × 21

250 206,5 52,5


= =  = +  = 3,38 , soit = 3,40
3 3 3

2:1 Boussinesq
Condition de réserve 3,10m 3,50m
Condition de 25mm 3,00m -
Rupture 3,40m

Révision sur les Fondations Superficielles Page 8 de 11


Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F. Ghobrial

Problème 2

Les figures ci-dessous présentent les conditions des sols, la géométrie d’un système de semelles
ainsi que les conditions de chargement. On vous demande de dimensionner ce système de
semelles contre la rupture et le tassement. Une fois le dimensionnement effectué votre client
vous demande de vérifier s’il lui est possible d’ajouter un remblai de 1 m d’épaisseur.

Direction des moments

Solution

Il faut d’abord déterminer le point d’application de la force résultante R= Q1+Q2 = 800 kN,
(Sachant que Q2> Q1)

Q1= 300 kN; Q2= 500 kN; L3= 4 m;

× 500 × 4
= = = 2,5
+ 800

Il faut ensuite déterminer L1

= +2 ̅− = 0,5 + 2 × 2,5 − 4 = 1,5

Maintenant qu’on a la longueur totale de la semelle, il est possible de déterminer le centre


d’application de la charge totale, incluant la charge uniformément distribuée de 33,33 kN/m.l.

Révision sur les Fondations Superficielles Page 9 de 11


Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F. Ghobrial

L = L1+L2+L3= 0,5+4+1,5 = 6 m

R = 800 + 6*33,33 = 1000 kN

Il faut calculer ensuite l’excentricité:

∑ 100 + 100
= = = 0,2
∑ 1000

À partir de là, le calcul doit se faire en fonction de B’ = B -2*e = B-2*0,2 = B-0,4

Pour faire la conception de la fondation il faut commencer par regarder le tassement dans la
couche d’argile. Si on prend une seule couche d’argile de 4 m d’épaisseur la contrainte
verticale au milieu de la couche d’argile est de : 0,5×18+1×8 +3×10 + 2×6 + qapp (diminue avec la
profondeur)

1000 90,9
+ ∆ = 59 + = 59 +
( + 5)( + 5) ( + 5)

Or σ’p= 85 kPa si je ne veux pas dépasser la contrainte de préconsolidation, il faut que
59+90,9/(B’+5) < 85 90,9/ (B’+5) < 26 kPa B’+5 > 90,9/26 = 3,49 B > -1,11 peu importe la
valeur de B, la contrainte de préconsolidation ne sera pas dépassée peu de tassement.

Calculons alors le qadm dans le sable seulement, Pour un sable grossier dont φ= 36°N=16.

Abaque de Peck considérons D/B = 1 qadm= 160/2 (présence d’une nappe d’eau) = 80 kPa
pour 25 mm de tassement.

1000
= = 80 =  = 2,5
6( − 0,4)

Cette largeur est déterminée pour une profondeur = 2,5×2,1=5,25m et un tassement de 25mm,
mais la couche du sable a une épaisseur de 3m  ΔHsable=25×3/5,25=14mm

Il faut maintenant déterminer le tassement de la couche d’argile avec B=2,5m B’=2,5-0,4=2,1m

1000 1000
+ ∆ = 59 + = 59 + = 71,8
( + 5)( + 5) (2,1 + 5)(6 + 5)

Révision sur les Fondations Superficielles Page 10 de 11


Cours de Mécanique des sols II – Été 2014 M. Karray & F. Ghobrial

+∆ 0,05 71,8
∆ = log = × 4000 log = 6,8
1+ 1 + 1,5 59

ΔHtotal=20,8mm<25mm

Il faut maintenant vérifier la rupture avec B=2,5m B’=2,5-0,4=2,1m

2 tan
1 + 0,2 + 1+ 1+ +
=
1
1 − 0,4 +
2

cu=22 kPa, Nc=5,14; Nγ= 43,2 (par interpolation pour φ = 36°, la couche du sable grossier);

Nq = 11 (pour φ=25°, la couche de remblayage du sable fin).

Nc×cu / γ×Nγ= 22×5,14 / 20×43,2 = 0,13 abaque Ks= 2

2,1 2 × 1,5 tan 36 2,1


22 × 5,14 1 + 0,2 + 10 × 3 1+
2 1+ + (18 × 0,5 + 8 × 1) = 306,14
6 3 2,1 6
=
1 2,1
× 10 × 2,1 × 43,2 1 − 0,4 + (18 × 0,5 + 8 × 1) × 11 = 577,1
2 6

∴ = 306,14

306,14
= = = 102,05
. . 3

= × × = 102,05 × 2,1 × 6 = 1285,83 > 1000 

Vérification de la mise du remblai

Recalculons le tassement de l’argile en supposant que le poids volumique du remblai =20kN/m³


et que le cc (l’indice de compression)=10×cr, soit 0,5. L’effet du remblai est celui d’une surcharge.

+∆ +∆ = 71,8 + 20 × 1 = 91,8 >

+∆
∆ = log + log
1+ 1+

0,05 85 0,5 91,8


∆ = × 4000 log + × 4000 log = 39,4
1 + 1,5 59 1 + 1,5 85
∴ è

Révision sur les Fondations Superficielles Page 11 de 11

Vous aimerez peut-être aussi