Vous êtes sur la page 1sur 19

Paul TURBIER

POUR LA RÉ-INSTAURATION D’UNE MONARCHIE CONTEMPORAINE ET


PARTICIPATIVE. A L’INTENTION DE RÉPUBLICAINS SINCÈRES,
ABUSÉS ET DÉSABUSÉS.

J’ai décidé de publier cette brochure en accord avec Paul avec qui je distribue la soupe populaire aux pauvres appelé
« Soupe du Roi ». Pourquoi cette brochure ? Parce que ces quelques pages expliquent très bien ce pourquoi le Groupe
d’Action Royaliste (GAR) existe. Nous avons la même démarche et la même volonté : éclairer les citoyens sur la solution
de nos maux, en bref, comment s’en sortir.
Cette brochure reprend la constitution naturelle de notre France qui remonte dans la nuit des temps. C’est ce que
Aristote définissait déjà en disant que le plus équilibré des systèmes était « la démocratie dans la commune, l’aristocratie
dans la province et la monarchie dans l’Etat. »
Je remercie Paul de nous avoir autorisé à publier son analyse, qui contribue largement à l’éveil des Français vers les
libertés sous le Roi.

F. Winkler

AVERTISSEMENT :

La rédaction des pages qui suivent est, pour l’essentiel le résultat d’une réflexion strictement personnelle. Le parti-pris de
politique-fiction que j’ai adopté m’a donné beaucoup de liberté au risque de friser ou d’atteindre l’utopie.
J’en prends l’entière responsabilité.

Paul Turbier

AVANT PROPOS dans des aventures funestes qu’ils récusaient instinctivement et


veulent maintenant pouvoir s’exprimer sur les décisions qui les
La France contemporaine est une vieille nation qui s’est concernent. Les républiques, ont toujours proclamé qu’elles
constituée au fil des siècles sous l’action de quarante rois qui faisaient droit à cette légitime aspiration, mais les en a
ont su, lentement, parfois maladroitement, mais avec constamment spoliés.
opiniâtreté, agréger des peuples de culture, de langue et
d’origine diverses jusqu’à leur faire ressentir une formidable L’Histoire, telle qu’enseignée aux enfants des écoles, est
envie de vivre ensemble sur la base de valeurs communes, à depuis longtemps déformée, manipulée et tous ont subit un
eux enseignées très longtemps par leur seul vrai point enseignement idéologiquement orienté. Pourtant, sa relecture
commun, leur religion. Nation singulière entre toute, la France sereine montre que le sort des peuples de France était meilleur
munie d’une géographie harmonieuse et riche d’une culture sous la conduite d’un roi qu’il ne le fut sous celle des politiciens
admirable et admirée, semble avoir un rôle particulier à jouer républicains usurpateurs sectaires du pouvoir.
dans la vie du monde, rôle qui est peut-être et justement, d’être Des exemples contemporains montrent que cette situation
un exempte d’équilibre et d’harmonie. est toujours vraie. Un, exemple est à nos portes, vaut-il mieux
pour un africain du nord être algérien (République) que
Elle a perdu aujourd’hui l’essentiel de sa religion, ses marocain (Royaume) ? La réponse est à la fois évidente et
habitants ne sont plus uniquement français, un cinquième éloquente.
d’entr’eux sinon plus est ou se sent étranger, loin de sa culture L’étude attentive des événements des deux derniers siècles
et de son histoire. Les français ont été entraînés trop souvent montre que le déclin de la France et des français, d’abord lent,

actionroyaliste.com 2
l’état, la perspective s’étend de plusieurs siècles en
arrière à plusieurs générations vers le futur.

Mais aussi et surtout :

- Elle favorise l’action de démagogues


ambitieux, avides et malhonnêtes.
- Elle conduit à la dictature de majorités
faibles et versatiles qui oppriment pour de simples
considérations arithmétiques des presque-minorités
réduites au silence.
- Elle a rapidement versé dans un socialisme
étroit puis dans un marxisme plus ou moins déclaré
a été entamé depuis que la République a été instaurée. C’est la qui s’est complu à vouloir faire le bonheur des gens
république qui a inventé la guerre de masse avec la malgré eux en limitant ce bonheur à un simple confort
conscription populaire et les deux dernières outre une matériel. C’est ainsi que se sont développés des
hécatombe de Jeunes hommes ont provoqué une accélération comportements d’assistanat qui ont anesthésié les
vertigineuse du déclin. capacités réactives du peuple, devenu incapable de
défendre ni son territoire ni sa civilisation au point de
Le propos des quelques pages qui vont suivre est compromettre la destinée même de la nation.
d’imaginer comment de nos jours les français pourraient vivre - « …. Le régime parlementaire n’est qu’une
de nouveau sous, mais aussi avec, un Roi. La réflexion qui a comédie, le travail parlementaire une légende et le
conduit à les rédiger ne prétend cependant pas décrire une contrôle parlementaire un simulacre … » Hubert
situation unique et non remplaçable, mais seulement être, Bourgin, auteur de constat sévère pour la démocratie
l’image d’une possibilité parmi d’autres. n’était pourtant pas un nostalgique conservateur de
droite mais, au contraire, un journaliste socialiste des
1ére Partie : CONSTATATIONS années 30. (2)
Voulez-vous tenter une expérience intéressante ? En voici
une, très simple : vous vous installez parmi un groupe « La République hélas a remplacé le sceptre par une
quelconque et vous posez la question de savoir ce que pensent canne blanche »
vos voisins de l’exercice de la puissance publique. La G. Matthieu
probabilité est que vous obteniez une majorité nette qui
réponde, de façon triviale mais claire : « c’est le bordel » ou
quelque chose d’approchant. Cette expérience peut-être faite Trois des points ci-dessus rappelés sont particulièrement
en Allemagne, Angleterre, Canada, même aux USA ou autres importants. Ce sont ceux qui se rattachent au bien commun, à
lieux démocratiquement gouvernés. Les résultats sont la vision du long terme et au fonctionnement des partis. Ces
constants, les mêmes partout. Il y a donc un malaise. points sont développés ci-après.
Pourquoi ?
L’illusion des principes
Déjà dans les années 20, le Colonel DUBLAIX qui fut un
combattant de 14-18 analysait ce genre de situation en France « Liberté, égalité, fraternité : Paroles vaines, funestes
et recensait plusieurs raisons dont certaines sont toujours même, depuis qu’elles sont devenues politiques car la politique
actuelles. (1) en a fait trois mensonges » (Louis Veuillot, Journaliste).
La démocratie française présente tout les caractères
- Elle (la démocratie) pousse aux évoqués ci-dessus, plus certains autres qui violent ses propres
dissensions entre les citoyens, la lutte des partis principes de Liberté d’Égalité et de Fraternité.
sinon celle des classes étant l’essence même du
régime. Les libertés élémentaires sont la plupart du temps rognées
- Elle provoque une centralisation sous couvert, par exemple de sécurité ou de solidarité. En
croissante. France républicaine, il est difficile d’entreprendre ou d’agir et il
- Elle génère une prolifération de lois et se trouve toujours une loi, un règlement, ou un impôt qui dresse
règlements qui asphyxient la vie publique et privée, ainsi un obstacle sur le parcours de l’entrepreneur. Tout est encadré
que le dynamisme des entrepreneurs. et réglementé. Mais il y a pire. La liberté de penser n’est pas
- Elle amène, par le système des partis, à assurée puisqu’il est constitutionnellement et également interdit
l’abandon de l’intérêt général que personne ne d’exprimer des opinions que la république réprouve. Elle a dans
représente ni ne défend. ce sens délibérément promulgué des lois qui empêchent de
- Dans tous les domaines, elle tend à penser tout haut et, bien sûr, d’écrire (Lois Pléven et Loi
sacrifier l’avenir à un présent borné par des objectifs Gayssot).
de réélection. La république ne peut prévoir un avenir
hors de son champ de vision qui est limité par les Même des libertés économiques sont déniées, comme celle
échéances électorales, or au plus haut niveau de de convenir mutuellement entre un employeur et un salarié
d’une rémunération ou d’une durée de travail. Nul, en France

actionroyaliste.com 3
ne peut concrètement constituer un syndicat ouvrier en dehors Les dogmes
de ceux qui sont déjà agréés et qui occupent iniquement une
position hégémonique. Personne ne peut ouvrir une école ou Dire que la démocratie est une religion n’est pas énoncer
simplement choisir celle à qui confier ses enfants. Faire une nouveauté. Tout le monde le sait même si peu en
une liste de tous les interdits qui mettent à mal une liberté conviennent. Comme toute religion, elle a ses dogmes, vérités
pourtant proclamée avec emphase, est une gageure. jamais démontrées, jamais mises en doute et scrupuleusement
appliquées.
L’égalité est aussi un leurre. L’exercice de la représentation
élective en est un bon exemple. Un fonctionnaire peut Le premier de ses dogmes est le fait majoritaire qui,
très aisément se faire élire pour un mandat sous couvert d’efficacité et de justice postule
un peu important, conseiller général ou que cinquante et un ont raison contre
député puisqu’il bénéficie d’une quarante-neuf, non pas parce qu’ils sont
conservation de son emploi, de son plus compétents, plus honnêtes plus
avancement et de sa retraite. (cf. courageux, plus intelligents plus
composition sociologique de la instruits, mieux informés mais
chambre des députés) alors qu’un simplement parce qu’ils sont plus
entrepreneur, par exemple, n’a nombreux. Le sommet de
pratiquement aucune possibilité l’absurdité d’un tel système
d’y parvenir car il lui faudrait, apparaît lorsque l’écart majoritaire
déserter son entreprise. Si la devient ténu et lorsque la dispersion
situation de l’un ne découle pas des voix entre deux candidats conduit
explicitement d’une disposition un second tour à la majorité relative.
légale, en revanche celle de Que trois aient raison contre deux
l’autre est la conséquence de pourrait, pure hypothèse d’école,
règlements administratifs et c’est s’admettre. Mais qu’un résultat de l’ordre
là que les usages deviennent de 50,1/49,9 soit admis (observé dans
légalement inégalitaires. les législatives françaises) soit un pour
mille, puisse être décisive est
La fraternité qui devrait être le statistiquement inexact mais
ciment par excellence d’une société, intellectuellement absurde et disons-le
harmonieuse et Paisible a été vidée malhonnête. Les promoteurs du vote
de sa substance bienfaitrice. La majoritaire en ont d’ailleurs un peu
république ne cesse de dresser les conscience puisque dans certaines
citoyens, classés par catégories, les uns occasions, les scrutins requièrent une
contre les autres. Les ouvriers contre les majorité des deux tiers ce qui est
patrons, les riches (ou supposés tels) contre implicitement, un aveu de faiblesse.
les pauvres, les administrés contre les Mais l’inconvénient majeur du scrutin
fonctionnaires, les civils contre les militaires, par majoritaire est qu’il est
antimilitarisme militant, les blancs contre les noirs et fondamentalement diviseur. Il coupe le
vice-versa par la pratique de la discrimination positive pays en deux moitiés opposées l’une à
laquelle cumule les avantages, si l’on peut dire, de l’autre et cette opposition, source de
l’animosité organisée et de l’inégalité légalisée. frottement introduit comme dans les dispositifs mécaniques des
pertes d’énergies. On s’use à se combattre et on laisse dans
Plus généralement, la république n’a, par pure démagogie, ces combats des forces qui pourraient être productives.
exalté le lien horizontal que la fraternité suppose (celui de la
fratrie) au sein d’une génération, que pour dévaluer celui, Le second dogme auquel se réfère ce qu’on
vertical, qui relie les pères aux fils et les fils aux pères (la appelle l’opposition, c'est-à-dire les perdants, est l’alternance
patrie, aujourd’hui reniée). qui revient à réclamer le droit de jouer à la place de l’autre.
Pourquoi donc changer surtout si c’est pour faire aussi mal ?
On peut aisément voir qu’au-delà des devises L’inversion des acteurs a-t-elle modifié la perversité du jeu ?
claironnantes, le principe fondateur de la démocratie qui est de Mais que voyons-nous ? Nous voyons que rien ne change, que
rendre le peuple responsable de ses propres affaires est vidé tout va toujours aussi mal, et que ceux qui remplacent les
de tout sens (si tant est qu’il en ait un) puisque l’expression de sortants ne semblent pas plus doués pour faire marcher la
la volonté populaire est formidablement indirecte et passe par machine publique. Ce constat est quasi général et s’exprime
le truchement de partis et de représentants présélectionnés parfois dans la rue de façon rugueuse et brutale (« tous pourris
élus. »). Et si, encore une fois pure hypothèse, tout allait bien, alors
Ce principe demeure donc lettre morte. Je remarque en pourquoi changer ?
passant que la république qui fait si souvent référence au
peuple qualifié de souverain, n’a jamais précisé de quel peuple Le troisième dogme est la discipline de vote qui prétend
il s’agissait ni montré une grande ardeur à utiliser le imposer des choix contraires à l’intime conviction du votant au
référendum pourtant inscrit dans sa constitution. Au contraire, motif qu’ils sont ceux du groupe. Cette pratique est née avec la
elle détourne sciemment l’usage lorsque les résultats démocratie elle-même et fut appliquée dès le premier scrutin
prévisibles contrarient ses desseins. conventionnel en 1789. Le hic est dans la définition du groupe.

actionroyaliste.com 4
De quel groupe s’agit-il ? S’agit-il d’un ensemble unanime, soit Les gros sous.
par nature soit par libre adhésion à l’opinion d’un orateur ? Si
c’était le cas, il n’y aurait pas lieu d’être inquiet, mais le risque Savez-vous quels sont les montants des indemnités
est grand et souvent atteint, d’avoir une escouade d’affidés du attachées aux mandats électoraux ? En voici un aperçu :
leader qui relaie et transmet la consigne du chef ce qui aboutit
à une décision dictatoriale. La difficulté pour le leader, est Un député ou sénateur reçoit une indemnité parlementaire
uniquement dans le recrutement. Et la mise en action de augmentée d’une indemnité de représentation qui atteignent
seconds couteaux efficaces. L’application à grande échelle du ensemble près de 10 000 euros (3) par mois. Ses frais de
système s’observe dans les scrutins universels, dans les secrétariat sont pris en charge à concurrence de 6500 euros et
appels à ne pas voter « contre son camp ». L’aveu d’une il perçoit une indemnité d’équipement informatique qui équivaut
division organisée du pays ne peut être plus clair. à 1200 euros mensuels. S’il a un mandat local, maire ou
conseiller général, il cumule l’indemnité qui lui est attachée,
Les partis politiques. mais, cette indemnité supplémentaire peut atteindre 7500
euros. Bien sûr il voyage gratis sur la SNCF, et il, bénéficie de
Donner une définition simple d’un parti politique est un passages gratuits sur les lignes intérieures, de l’accès au
exercice apparemment facile : c’est la réunion d’hommes qui restaurant de l’Assemblée, du courrier gratuit (papier et
ont sur les problèmes de gouvernement et de société des vues affranchissement). Sans être particulièrement vénal, il lui est
et des convictions communes et qui s’efforcent de les répandre loisible d’accepter des invitations diverses qui ornent et
autour d’eux. Simple en effet et même trop simple car ce qu’il agrémentent les dures journées des sessions parlementaires.
est possible de voir en observant le
fonctionnement pratique des partis L’ensemble équivaut à la
montre une réalité bien différente. rémunération d’un cadre de
Un parti politique, en France, et l’industrie de bon niveau, muni de
en ce début de troisième millénaire, solides diplômes, d’un réel talent
est une sorte d’animal muni d’une et portant de lourdes
tête, le leader, d’un corps, le bureau responsabilités. Si le sort des
politique et de multiples pattes, ses députés est enviable, que dire de
militants. celui du président de la Chambre.
Quel beau métier ! Bon salaire,
Le corps est un club de beau logement de fonction,
privilégiés (apparatchiks) qui voitures(s) et chauffeur(s),
travaillent pour l’élection du meneur domesticité, rien ne manque.
au poste le plus élevé possible et qui Responsabilités? Lesquelles ? On
sont récompensées de leurs efforts n’en aperçoit pas.
par des places et/ou des honneurs.
Il actionne les pattes, troupe active, Compétences, celles de
aux ordres, dont l’ardeur est commissaires-priseurs encore pas
entretenue avec une drogue bien toutes, la plus évidente étant celle
connue : la démagogie. L’ambition requise pour le maniement d’un
des hommes qui dirigent les partis a petit marteau d’ivoire. Horaires de
étouffé en eux toute conviction et il travail effectif, rarement plus de
est possible d’énoncer une sorte de trente cinq heures, car le
théorème pour en illustrer les temps consacré aux obligations
comportements. En politique, le de représentation, inaugurations,
produit Ambition x Conviction est une constante et réceptions, banquets, soirées, ne permet guère l’étude
l’accroissement du premier terme entraîne immanquablement approfondie des dossiers. Pas étonnant que ce poste soit très
l’amenuisement du second qui tend donc rapidement vers zéro. convoité.
(AxC=k) Député au parlement européen est également une bonne
La tête et le corps sont très occupés à piper le jeu place avec une indemnité totale mensuelle de l’ordre de
démocratique par le moyen de l’investiture qui consiste à cinquante mille francs avec prise en charge des frais de,
mettre sous le nez des électeurs des hommes sûrs issus de transport et de séjour.
filières éprouvées. Des qualités comme le talent et l’honnêteté Les personnalités politiques de premier plan sont nettement
ne sont pas nécessaires pour progresser dans une hiérarchie mieux rémunérées, le président du Sénat ou de l’Assemblée
qui se cimente par des relations de connivence. L’entregent et reçoivent plus de 15 000 euros mensuels, sont princièrement
des copinages en tous genres sont beaucoup plus utiles. Un logées, ont voitures et personnels de service.
réseau de compromissions se construit rapidement et la
chansonnette enfantine du menton et de la barbichette est ici Le maire d’une ville moyenne est moins bien loti. Seulement
parfaitement de mise. Plusieurs exemples récents parfaitement 5000 euros. Pour le maire d’une grande ville auxquels
scandaleux ont fait la démonstration de cette lamentable s’ajoutent presque 900 euros de frais de représentation, une
situation et chacun peut les retrouver sans qu’il soit nécessaire voiture de fonction, un secrétariat gratuit et quelques
de les rappeler ici. menus avantages divers et variés mais il subsiste de larges
zones d’ombres car la fréquentation des tentations est
à l’origine de bien des dérives.

actionroyaliste.com 5
plongé. La première consisterait à amender la république en
Un livre très révélateur et très documenté peut-être lu avec profondeur, la seconde à mettre en place un régime autoritaire,
profit par ceux que cette question intéresse. Il fut écrit en 1994 la troisième à installer au sommet de l’état un arbitre libre, un
par Michel de Poncins mais ce qu’on y trouve est roi, étant entendu que dans cette perspective, les modalités
toujours d’actualité (4). d’installation et de fonctionnement de l’état devraient être
accordées avec les réalités sociologiques du moment.
Le prix des campagnes électorales.
Réformer la république a été tenté en 1958 par le Général
« Nos adversaires sont d’une espèce si médiocre qu’ils de Gaulle qui avait bien vu le rôle pernicieux des partis mais qui
sont tous prêts à se rendre. Ils n’ont pas d’autre destin sur n’avait pas su (ou pu, dans l’environnement soviéto-
terre. Un pas encore et nous serons les maîtres » communiste du moment) envisager une révision drastique des
R. Nimier procédures électorales. Ce que nous vivons aujourd’hui est la
conséquence directe de cette tentative. La voie réformatrice a
En démocratie, mener campagne pour se faire élire coûte donc été explorée et s’est révélée être une impasse.
cher, de plus en plus cher au fur et à mesure que le poste Les dictatures, quant à elles, aboutissement
convoité s’élève. Ce constat n’est pas vrai qu’en France, et il ultime de l’accaparement partisan (parti unique), établissent de
est clairement visible aux USA où les campagnes façon brutale et oppressive une forme de gouvernement par
présidentielles engloutissent des fortunes. Qui paye ? Rares la terreur qui a parfois donné des résultats techniques
sont les candidats qui ont une assise financière personnelle appréciables dans le court terme (Napoléon en France, par ex
suffisante pour faire face aux dépenses. Les sympathisants et même Hitler en Allemagne récemment) mais finalement
mettent bien la main à la poche mais les collectes ne sont désastreux dans la durée. Or, on ne fait rien de bon ni de
jamais à la hauteur des besoins. On a donc recours à des durable par la contrainte et encore moins d’ans le sang
fonds publics attribués en fonction des résultats de votes (L’URSS ou le IIIème Reich sont de bons exemples).
antérieurs. C’est encore insuffisant (et d’ailleurs injuste, pour L’histoire les sanctionne car aucune ne survit dans le long
l’émergence des forces latentes) et il faut des soutiens « terme.
musclés ». Le philanthropisme n’étant pas la qualité première
des bailleurs de fonds, ceux-ci attendent des retours sur leurs On en arrive donc à l’hypothèse monarchique. La royauté
investissements et l’élu, débiteur qui cesse, d’être un homme comme toute œuvre humaine ne saurait être parfaite, mais elle
libre (s’il le fut jamais), perd de vue le bien commun qui devrait a montré en France dans son application capétienne une
être son seul souci. En effet, il est bien connu que « c’est celui aptitude inégalée à forger d’abord, puis à conduire ensuite sur
qui paye les violons qui choisit la musique ». C’est grave. le long terme, une communauté nationale, telle que la nôtre, à
nous Français. Elle a révélé une remarquable faculté
2éme Partie : IMAGINATIONS

De ce qui vient d’être exposé découle plusieurs évidences.


Dans les régimes démocratiques, trop de places sont à
prendre, à commencer par la première. Trop de ces places
sont de bonnes et rentables places alors qu’elles ne
nécessitent que peu de formation et n’impliquent aucune
responsabilité réelle.

Or, les postes de gouvernement et d’administration


publique et en particulier les plus élevées dans, la hiérarchie,
postes qui devraient échoir à des hommes compétents,
motivés et honnêtes munis outre d’une compétence politique et
technique, d’un ensemble de qualités morales élevées sont
attribuées à des professionnels arrivistes qui’ n’ont du bien
commun qu’une préoccupation tout à fait secondaire. Il leur faut
en toute priorité assurer leur avenir politique, lequel est borné
par des échéances électorales. L’enchaînement classique des
promesses non tenues, des mesures démagogiques et de la
constitution de réseaux entre en action, prive le peuple de vraie
liberté et lui confisque, sous prétexte de redistribution, d’une
bonne partie du fruit de son travail. Le clientélisme s’installe,
l’assistanat remplace et tue l’initiative et tout va à vau l’eau.
Un illusionniste ou un spécialiste de bonneteau ne
saurait faire mieux. L’élection présidentielle de 2002 avec
messieurs Chirac et Le Pen en fut une flagrante démonstration.

Que faire ?

Trois voies sont discernables pour sortir durablement notre


pays du marasme politico-économique dans lequel il est

actionroyaliste.com 6
d’adaptation aux évolutions de l’Histoire et n’a été abattue alors royaume et ses sujets, ce qui n’est pas le cas de quelques
qu’elle entreprenait des réformes amples et pertinentes, que présidents parmi les plus récents.
par un travail de sape basé sur la calomnie et la démagogie.
Le bien commun
L’incarnation de la Nation de l’État par un monarque héritier
et continuateur d’une dynastie, non seulement atténue Le bien commun est celui de tous et non celui de la
grandement l’ensemble des inconvénients cités plus haut, mais plupart fussent-ils nombreux, voire majoritaires. C’est
les élimine radicalement. Avant d’aller plus loin, il est l’ensemble des conditions qu’il est nécessaire de remplir pour
nécessaire de rappeler le principe fondamental qui régit la que la survie de chacun, la pérennité de la nation et de la
royauté dans sa forme capétienne, la seule qui soit réellement civilisation qu’elle a générée soient assurées. Bien, plus, c’est
efficace. Celui qui règne n’est que l’occupant transitoire d’un non seulement la conservation mais la fructification du
trône permanent et il ne lui appartient pas d’en disposer patrimoine commun. On est loin du fonctionnement républicain
comme il ne lui appartenait pas d’en refuser la charge. Le seul des partis politiques qui sont des défendeurs d’intérêts
qui peut en assurer la continuité est l’aîné vivant des fils, où à catégoriels et pour lesquels le long terme est hors de la vue.
défaut le frère le plus âgé ou à défaut le cousin aîné et ainsi de
suite. Personne ne peut donc devenir vizir à la plate du vizir Perspectives
sauf par le moyen de l’assassinat régicide. On ne court plus
après un pouvoir qui n’est pas disponible surtout s’il se limite à Chaque homme voit très bien comment et sait pourquoi sa
l’essentiel, protéger, arbitrer, représenter, les trois foncions vie personnelle et familiale s’organise et sa compétence dans
régaliennes fondamentalement détachées de toute vision ce domaine privé est grande. Personne ne peut se substituer à
partisane puisque communes à l’ensemble. lui dans les décisions qu’il y prend sauf s’il en fait une expresse
demande. Charbonnier est maître chez lui nous dit la sagesse
Puisqu’il n’est pas l’émanation d’un parti politique populaire.
quelconque, le Roi n’est ni de droite ni de gauche, il est au
dessus. Il est libre, parfaitement libre. C’est cette liberté Dès qu’il s’agit des affaires de sa cité ou de sa province, et
absolue qui permet les choix décisionnels qui sont à l’origine de même s’il est très au fait de ce qui s’y passe, cette primauté
la sécurité, la pérennité et la prospérité du royaume. décisionnelle n’est plus évidente car beaucoup des problèmes
Contrairement à ce que la république à fait croire, il n’exerce abordés dépassent souvent sa compétence et presque toujours
pas un pouvoir strictement personnel puisqu’il n’est qu’un son niveau d’information. De plus, il est rare qu’il puisse trouver
maillon d’une continuité qui le dépasse et qu’il doit maintenir et le temps nécessaire pour combler ces manques, ses
que, nous le verrons plus loin, il est constamment éclairé dans occupations professionnelles et la conduite même de ses
sa tâche par des Conseils divers et adaptés. Cette forme de affaires personnelles et familiales lui en ôtent le loisir. Il est
gouvernement n’aliène pas, bien au contraire, le bénéfice d’une donc normal que le pouvoir de décider soit délégué à plus
liberté individuelle la plus large possible car elle utilise très bien compétents et plus disponibles que lui et la collectivité locale,
et totalement la subsidiarité qui est l’inverse du jacobinisme dont il fait partie, choisit parmi ses membres, les hommes qui
républicain. Le Roi, règne, le gouvernement administre, le pourront, se consacrer aux tâches d’intérêt commun.
peuple vit sa vie, dans sa cité, dans sa province et, finalement,
dans le royaume. Ce qui est vrai pour la citée et la province l’est bien plus
Dans le royaume, le peuple est-il écarté des décisions encore pour un gouvernement national ou royal. Que dire alors
essentielles ? Bien sûr que non car il pèse d’un poids que nul de ce qui concerne la plus haute autorité de l’Etat. Nous avons
ne peut mépriser même s’il est vrai que dans les monarchies vu que les perspectives qui sont requises pour la conduite
anciennes, ce poids ne pouvait être qu’implicitement être d’une nation sont grandes et hors du champ de vision d’un
manifesté, excepté lors d’évènements violents dont l’Histoire homme préoccupé de ses problèmes personnels et familiaux. Il
a gardé trace (La Fronde, les Jacqueries). Louis XIV lui-même, y a donc, là encore, et plus encore qu’aux échelons
très marqué par la Fronde savait que rien n’était possible sans intermédiaires, nécessité de délégation. La confiance qui doit
l’acquiescement profond du peuple et se montrait très attentif à régner entre le gouverné et le gouvernant doit être totale et
en discerner les grondements. J’espère toutefois montrer ci- nous venons de voir, hélas, qu’en démocratie, cette confiance
après que cette relation, précaire et diffuse dans les temps est toujours trompée.
anciens, peut de nos jours s’établir de manière formelle grâce
aux performances des outils de communications dont nous J’ai retenu trois instruments peu ou pas utilisés de nos
disposons de nos jours. Le royaume possible au 21éme siècle jours pour que le peuple puisse se faire entendre de l’autorité
ne peut en toute évidence être la duplication de celui du 18ème royale, à savoir : le placet, la représentation par tirage au sort et
ne serait-ce que la remarquable faculté d’adaptation du le consentement à l’impôt.
système qui lui a permit à toutes les époques de « coller » aux
réalités du moment. Le placet n’est pas une nouveauté mais son utilisation au 17ème
Il reste que le point positif le plus important de l’état siècle dans une société inégalement alphabétisée, démunie de
monarchique, est probablement dans la formation précoce du moyens rapides et automatiques de traitement de
prince héritier, formation qui établit et développe les l’information, ne pouvait, qu’être marginale. Il n’en est plus de
qualités morales et techniques dont il aura besoin pour même aujourd’hui, bien au contraire et le placet pourrait
l’exercice de la magistrature suprême. Il n’apprend constituer un moyen simple et efficace de relier le Roi a son
prioritairement, ni le management mercantile, ni la finance peuple.
boursière, mais tout simplement à aimer passionnément le

actionroyaliste.com 7
L’intervention du hasard dans la désignation des apparentes, les partis, ou cachées, les lobbies. La monarchie
représentations populaires peut surprendre mais c’est pourtant est, pour ainsi dire, génétiquement préservée de ces tares.
par ce moyen que sont constitués de nos jours les jurys
d’assises. Personne n’y trouve à redire. C’est également à L’institution royale a pour elle la durée, c’est une évidence,
l’aide de cet outil (et d’autres) que la république de Venise à cause de la transmission, sans vacance, par héritage de la
éliminait tout risque de candidature lors de la désignation d’un fonction et du pouvoir. Ce genre de transmission est de loin le
Doge. Les légistes Vénitiens avaient en effet bien compris que plus répandu dans la vie courante que ce soit au niveau
l’acte de candidature était le poison qui ruinerait leur société. personnel et familial qu’à celui de grands ensembles agricoles
Dans la succession capétienne, le hasard se manifeste de ou industriels. La transmission héréditaire présente deux
façon génétique, par l’aléa des naissances. Il y a changement à caractères bien discernables qui expliquent la faveur dont elle
chaque transmission puisqu’aucun fils ne ressemble jouit : C’est une pratique naturelle et c’est un usage de grande
identiquement à son père et aucun des rois de France n’a été efficacité.
le strict imitateur de son prédécesseur. La succession
capétienne réalise très naturellement ce à quoi ont rêvé bien Que la transmission de père à fils, d’un bien, d’un
des politiciens républicains, le changement dans la continuité… patrimoine, d’un savoir soit une démarche naturelle n’est pas à
démontrer car c’est un constat de vie courante. Il en découle
C’est dans Vauban que j’ai puisé la notion de très généralement l’acquisition d’une très grande valeur
consentement à l’impôt. Non content d’être un remarquable affective, voire sacrée, de la part du récipiendaire pour l’objet
ingénieur, Vauban était aussi un homme généreux et juste et. Il transmis, que ce dernier soit matériel ou incorporel, modeste ou
avait compris que pour le bien de tous, et pour l’efficacité de important. Que cette transmission soit performante est
l’action royale, l’impôt devait réunir quatre critères : être simple, enseigné par l’histoire. Les capétiens, en France ont eu des
être modéré, être payé équitablement par tous, être consenti. hauts et des bas mais la progression du royaume qu’ils ont
Aucun des impôts multiples créés par les républiques ne conduit, vue du haut des siècles, est impressionnante et toute à
présente ces caractères et tous, sous prétexte de justice, ont l’opposé de ce qui s’observe pour des républiques ou des
introduit de criantes inégalités. empires. Elle est également enseignée de nos jours par
l’observation de quelques grandes entreprises industrielles.
La monarchie
Au cours d’une conversation récente, mon interlocuteur,
« La Monarchie est le régime qui a le plus de chance informaticien et boursier, me faisait remarquer que les
de réduire le pouvoir de l’homme sur l’homme » entreprises familiales sont de beaucoup plus solides et plus
Maurice Clavel résistantes aux crises que les conglomérats anonymes, si
puissants que ces derniers puissent paraître. Ces entreprises
familiales sont mieux gérées, moins endettées et moins
aventureuses alors que les autres sont bien souvent des
tremplins pour des carriéristes ambitieux dont l’horizon n’est
borné que par leur seule réussite. Le patron de droit familial
aime viscéralement son entreprise, il y agrège des équipes qui,
par contagion partagent ce sentiment alors que l’autre ne voit
en elle qu’un champ d’action pour son ambition personnelle et
tend par le même effet de mimétisme à s’entourer de « jeunes
loups » qui ont peu ou prou sa perception des choses. Ce ne
sont pas les récentes péripéties de quelques agrégats
financiers/industriels cette année 2002 qui viendront contredire
ces observations.

Je compléterais ce court tableau en notant que beaucoup


de capitaines d’industries ou de politiciens républicains tendent
à introniser leurs fils de leur vivant, ce qui démontre leur
attirance instinctive pour la notion de lignée, donc de
monarchie.

L’institution. Le Roi

Dans ce qui suit la monarchie est entendu dans son sens «Tous les Français sont monarchistes comme moi. Ils
restrictif de gouvernement par un roi et exclut donc le sens le sont sans le savoir, moi je le sais»
général de gouvernement par un seul qui pourrait être un G. Bernanos
dictateur ou un despote.
Le Roi est l’incarnation de l’institution. Il assume une,
Risquons des redites. Il faut se souvenir que les malheurs charge qu’il n’a pas briguée et à laquelle il ne peut se
qu’amènent les usages électoraux républicains trouvent leurs soustraire. Il est le continuateur d’une lignée dans laquelle la
sources dans la brièveté des mandats, dans la députation succession automatique assure une parfaite continuité de la
briguée et investie et dans l’interposition de coteries fonction sans rupture aucune. La formation par l’exemple, dès
l’enfance, dans le respect des lois naturelles, donne au futur

actionroyaliste.com 8
Dans le royaume, la morale a le pas sur la politique qui a le
pas sur l’économique. Et la morale, pour le Roi est fille de la
religion.

Les français

Sont français et sujets du Roi tous ceux qui le peuvent par


le sang reçu ou le sang versé et qui, de plus, en manifestent
l’ardente volonté.

Le peuvent, c’est l’évidence et très naturellement, ceux qui


sont nés de parents également français. Longtemps, cette
seule condition de filiation était suffisante, car filiation sous-
entendait transmission de valeurs dont l’amour de la patrie.
Durant les trente dernières années du vingtième siècle cette
transmission naturelle n’a plus été assurée et il n’est plus sûr
que tout ceux qui pourraient être français par leurs naissances
souhaitent l’être lorsqu’ils sont parvenus à l’âge des mûres
décisions.

Depuis quelques décennies, une immigration massive a


installé sur le territoire toute une population qui, ouvertement,
récuse non seulement la nationalité mais, plus grave, la
civilisation, les us et coutumes du pays qui l’accueille. Ce rejet
est le ferment d’une très grave maladie : la décohésion sociale.
Roi les indispensables qualités morales que son exigeante Il ne faut donc pas agréger à la légère et par le jeu
fonction nécessite. L’essentiel est là comme je l’ai déjà noté d’automatisme des gens qui ne pourraient ou voudraient
plus haut. adhérer à la collectivité nationale. Il est bon, par exemple, que
ceux dont l’un seul des parents est français et qui sollicitent une
Le, Roi est garant du bien commun tel que défini plus haut. naturalisation fassent preuve d’une implantation locale notable
Il est donc également garant de la conservation et de la
prospérité du patrimoine collectif et de la pérennité de la nation.

Il assure personnellement les missions essentielles que


sont la justice, la protection de ses sujets et la représentation
du, Royaume dans les affaires extérieures. Il est, d’évidence,
chef des armées.

Pour le reste, il est aidé dans sa tâche par un


gouvernement qu’il nomme, et qui est responsable devant lui.
Le démocrate contemporain ne peut s’offusquer que les
ministres ou les hauts fonctionnaires ne soient pas élus, car
c’est déjà l’usage républicain. Des institutions incontestées et
puissantes comme, par exemple, le Conseil Constitutionnel
sont formées par des hommes désignés et personne ne
s’étonne. On est donc là dans la continuité.

Des chambres d’expertise que sont la cour des comptes, le


parlement et les cours de justice participent dans leur domaine
de compétence à la bonne administration du royaume.
Dans chaque province du royaume, le Roi choisit un
gouverneur parmi les maires, eux même élus par leurs
administrés. C’est aux gouverneurs qu’incombent la conduite
des affaires locales.

Le roi entretient avec son peuple une relation directe


permanente par le moyen du placet. Il écoute, il arbitre, il
décide. Il assume la responsabilité des affaires du quatrième
des cercles de décision que sont la famille, la cité, la province
et le royaume. Il délègue très largement pour celles du
troisième et n’intervient pas dans celles du second ainsi que
bien évidement du premier.

actionroyaliste.com 9
et d’une adhésion culturelle avérée. Qu’est-ce qu’une famille ? Ici, je cite ici une de mes amies,
Anne M. « Au sens large, c’est l’ensemble de tous ceux qui sont
Adhérer à la culture française c’est reconnaître et respecter réunis par des liens de filiation ou d’alliance, ensemble qui peut
son inspiration chrétienne, c’est parler et écrire le français de être agrandi jusqu’à constituer un clan ou une tribu. Mais au
façon courante et naturelle, c’est connaître et suivre les usages sens étroit, celui que nous comprenons le mieux aujourd’hui,
communs. L’ensemble de ces conditions est garanti par un c’est un père, une mère et leurs enfants, groupe qui peut
parrainage et constaté par une commission royale. s’agrandir en se divisant quand les enfants eux-mêmes fondent
leur famille et donnent à leurs parents des gendres, des brus et
Tous, français naturels ou français par adhésion, doivent des petits-enfants.
affirmer dès leur vingtième et unième année leur ferme Le fondement de la famille, c’est l’engagement pris par
attachement à leur patrie en faisant solennellement serment deux époux d’unir leurs efforts pour donner la vie à des enfants
devant le représentant du Roi d’aimer leur pays, d’en défendre et les élever et les éduquer, engagement connu sous le nom de
l’intégrité et la culture, au péril, s’il le fallait, de leur vie. — mariage. Cet engagement est grave, il ne devrait être ni pris ni
Conséquence logique de cet engagement, tous, dans les rompu à la légère et si la religion catholique le déclare
modalités fixées par la Loi se forment aux techniques qui leur perpétuel : « jusqu’à ce que la mort sépare » les conjoints, la loi
permettraient, le cas échéant, d’être utilement intégrés, suivant naturelle elle-même voudrait qu’il dure au moins tant que les
leur force et leurs moyens, à une force armée de défense. enfants ont besoin de leurs deux parents (sauf exceptions
Les uns et les autres, par la vertu de leur serment, découlant de situations particulièrement dramatiques). »
deviennent ainsi conseillers naturels et ordinaires du Roi par le
bénéfice du droit de placet. Ils participent directement à la vie Dans le sens restrictif et initial dont parle Anne, une famille
du royaume chaque fois que le Roi ou ses représentants lui est donc composée d’un homme et d’une femme ayant le projet
demandent avis ou approbation. Certains ne peuvent ou ne commun d’avoir des enfants. Dès lors que cet objectif est
veulent s’engager si formellement dans l’amour d’une patrie réalisé, l’homme et la femme détiennent une terrible
commune. C’est leur libre décision et il convient de la responsabilité en devenant respectivement père et mère de
respecter. Ils vivent très normalement dans l’ensemble du famille. Ces responsabilités ne sont ni identiques ni
Royaume, mais comme ils ont par leur refus, clairement permutables et très difficilement reléguables. Le père assure
indiqué que la destinée proche et lointaine du pays est hors de l’essentiel de la sécurité physique et matérielle de la famille et
leur souci, il est donc logique qu’ils soient déchargés des la représente dans les actes ; de la vie sociale. Il est le chef de
moyens d’y veiller et qu’ils ne participent pas aux décisions qui famille. La mère a la charge de maintenir au foyer l’amour et la
déterminent justement un avenir qui leur indiffère. Il est non tendresse qui en est le ciment et qui la solidifie. Elle est
moins juste que, n’ayant pas consenti les efforts qu’impliquent maîtresse de l’éducation affective et morale des enfants. Père
un service de défense, ils contribuent un peu plus que les et mère sont ensemble le plus solide bouclier protecteur de la
autres, par leur impôt, au financement de la vie commune. Il santé physique et morale des enfants.
leur est cependant loisible d’intégrer à tout moment la
communauté française du Royaume en se présentant Que ce soit dans son sens restrictif ou dans son sens
volontairement devant la commission royale de serment. élargi, la famille est donc le premier acteur et le premier
responsable de l’éducation des enfants. Tous les sociologues,
L’état de naturalité française est exclusif de toute autre et même si pour certains, ce n’est que du bout des lèvres,
se perd par toute appartenance parallèle à une nationalité reconnaissent que la famille est une mini cellule sociale dans
étrangère. Bien évidemment, elle peut également se perdre, laquelle les enfants apprennent naturellement, que pour vivre
pour des raisons symétriques à celles qui l’ont fait acquérir, à la ensemble, il faut s’aimer beaucoup, se gêner un peu et ne pas
suite de condamnations pour crimes ou délits. Il ne serait pas rechigner à l’effort.
concevable qu’un escroc, un voleur, ou un assassin puisse C’est la raison pour laquelle les enfants issus de famille un
prétendre devenir ou rester conseiller ordinaire du Roi. peu nombreuse sont plus épanouis que les rejetons uniques
L’ensemble des français constitue le peuple français et la partie facilement un peu égoïstes et intolérants.
la plus importante des habitants de la France. Ceux qui, nés
sous d’autres cieux, ambitionnent de se fixer dans le royaume Il en résulte que la famille rend à la collectivité un service
se doivent de tout faire pour acquérir à terme la qualité de inestimable en agissant à la source contre les causes
français. principales des comportements délictueux : l’égoïsme, la
paresse et le mépris des autres. C’est pourquoi les mères de
Chaque français peut intervenir dans les affaires publiques familles, autrefois appelées fort justement Maîtresses de
en votant, en siégeant dans la commission de l’impôt ou, plus Maison, méritent largement de recevoir en retour une légitime
communément en usant de son droit de placet ou en répondant rétribution pendant le temps où elles sont près de leurs enfants
lorsque l’autorité, locale, provinciale ou royale sollicite mais aussi, sur leur vieux jours, lorsque ceux-ci participent
ponctuellement l’avis de ses concitoyens par le recours au activement à la vie économique et sociale de la nation. Le Roi
référendum. le protecteur déclaré de la famille, y veille personnellement.

La famille. Les élections

La vie privée de chacun s’épanouit naturellement dans la "Le suffrage universel ne nous effraye nullement. Nous
famille, cadre affectif, moral et solidaire indispensable à son sommes effrayés des choses auxquelles on l'applique."
bonheur et à sa sécurité. C. Maurras

actionroyaliste.com 10
La royauté ne rejette donc pas ce mode d’expression qui
formalise et solennise le lien qui unit le peuple et le roi. Elle
l’a d’ailleurs pratiqué tout au long de l’histoire, sous des
modalités diverses adaptées aux conditions sociologique des
temps.

C’est par un vote que fut intronisé le premier capétien ; c’est


par le vote que les Etats-Généraux étaient constitués et fixaient
les règles fiscales ; c’est par une sorte de référendum populaire
que la régente Blanche de Castille conforta sa légitimité et
assura son autorité durement contestées par certains barons.

Le vote est mis en action très régulièrement dans le


royaume, notamment pour l’approbation du discours de
politique générale que le premier prononce avant chaque
session budgétaire. On y a également recours
occasionnellement lorsqu’une question simple d’intérêt
général peut être posée au peuple. Il est important de
En apparence, le suffrage universel, usage sacré de toute remarquer que la réponse est autant utile aux votants eux-
démocratie, semble garantir l’égalité de tous devant la loi. Mais mêmes qu’aux promoteurs car elle permet à chacun de se
cette égalité n’est qu’apparente car quantitative puisque le vote situer par rapport à l’ensemble ou à quelques sous-ensembles
de celui qui est attentif à la vie politique de son pays, qui particuliers. Comme il peut arriver que le résultat trop, proche
s’informe, qui se forme, ne vaut pas plus que celui d’un autre de l’équilibre, soit imprécis, le roi met, s’il en voit nécessité le
qui se contenterait de lire une étiquette sur l’affiche électorale poids de son arbitrage en action pour infléchir et préciser le
de sa mairie, ou pire qui se désintéresserait volontairement de verdict des urnes, car il dispose pour ce faire d’un quota de voix
la chose publique. d’appoint qu’il puise dans le réservoir des abstentions.

Le voleur et le volé, l’escroc et sa victime sont tenus pour Cependant une modalité d’application introduit une
égaux dans l’isoloir. C’est à la fois illogique et injuste et il en a différence dans le déroulement des scrutins telle que les
résulté le plus souvent des délégations imméritées et des républiques les pratiquent et ceux que le royaume connaît.
décisions désastreuses. Que penser par exemple de l’élection Cette différence est essentielle. Il est patent que le poison des
de Louis Napoléon Bonaparte en 1852, ou de ces majorités à représentations républicaines est la candidature dont les effets
bascule qui installent un jour un homme à la présidence et ses sont aggravés par la pratique de l’investiture, La gangrène de la
opposants à la Chambre quelques mois après. corruption s’installe sous la pression des besoins d’argent que
font naître les frais toujours plus élevés des campagnes
Mais aussi, dans quelques circonstances particulières et électorales et ceux qu’imposent le fonctionnement des partis.
dans le cadre d’un référendum, à chaque fois que le choix La vie publique s’asphyxie. Lorsqu’on vote dans le royaume
portait sur des avis plutôt que sur des personnes des résultats pour désigner des mandataires, c’est le peuple lui-même qui
décisifs majeurs ont été obtenus qui ne peuvent être oubliés. choisit les candidats par mise en action de collèges constitués
C’est peut-être l’une des raisons, la seule qui soit un peu par tirage au sort parmi les inscrits des listes électorales. Ces
rationnelle qui fait que, malgré tant de déceptions, de collèges, réduction significative du corps électoral, ont pour
déconvenues, de promesses non tenues et de programmes mission de présélectionner en quelque sorte, des personnalités
oubliés, l’électeur se soit attaché avec une force quasi qui sont connues pour réunir les compétences et les qualités
mystique au vote, détention minuscule et fugitive de pouvoir. morales indispensables aux fondions d’administration publique.
C’est surtout dans les villages ruraux que le vote prend des La sélection des candidats est donc très proche d’une
allures de rite, de grand-messe. On s’y rend endimanché, on cooptation.
entre dans la salle où sont préparés l’urne et les isoloirs.
Derrière le bureau de vote, le président et ses assesseurs ont Pour éviter les pressions de tous ordres qui pourraient
une allure de tribunal devant lequel on se présente gravement gêner leur mission, les membres des collèges de présélection
avant de pénétrer dans l’isoloir. Nul ne sait la couleur du se retirent en conclave dès leur désignation par le sort et ne
bulletin qui sera glissé dans l’enveloppe et là est la conscience sortent de leur retraite que pour la proclamation des résultats
d’une puissance. Enfin, l’enveloppe sacrée est déposée dans de leurs travaux. Le suffrage universel statue peu après pour la
l’urne et la voix claironnante du scrutateur peut enfin proclamer désignation du ou des élus parmi ceux qui ont été ainsi
« a voté ». Les plus motivés reviennent, passé vingt heure, présélectionnés.
pour assister, ou mieux participer, au dépouillement qui
couronne la journée sacrée de la vie républicaine. Les femmes C’est également par tirage au sort et par vote que sont
qui ne votent qu’assez récemment, surtout celles qui ont constituées les commissions de l’Impôt dont le rôle est
participé au premier scrutin mixte, sont encore plus attachées d’examiner les budgets, de les amender avant de les
que les hommes à l’institution qui a pour elles, en sus du devoir approuver. Contrairement aux élections de maire, dans
civique, un parfum d’indépendance conjugale qu’elles seules lesquelles on recherche une personnalité munie d’une certaine
connaissent. C’est dans l’isoloir qu’elles se sentent les plus notoriété, le tirage au sort pour les commissions de l’impôt
libres. Pour tous, voter est une sorte de communion laïque. concerne absolument tout le monde. Il s’agit en effet d’une

actionroyaliste.com 11
mission ponctuelle de courte durée et tous peuvent être compétence, leur honnêteté et leur efficacité.
appelés. Le sort désigne plus de candidats qu’il est nécessaire
de sorte que les désistements puissent avoir lieu. Le suffrage La désignation finale est obtenue dans un second temps
universel agit ensuite en dernier ressort. Un intervalle de temps par un vote universel qui installe le maire pour une durée
est ménagé entre la publication des listes des proposés et le variable assez longue pour qu’il se rôde aux affaires, mais pas
scrutin afin que l’électeur puisse faire connaissance de l’élu trop néanmoins afin qu’il ne soit pas atteint par des tentations
potentiel au travers de courtes mais denses notices qui terniraient à la fois son efficacité et son honneur. Le
biographiques. Comme il y a trois niveaux de budget, et qu’il gouvernement de la province fixe le délai au bout duquel le
s’agit de consentir à trois niveaux d’impôt, il y a trois niveaux de peuple d’une ville ou d’un village doit confirmer ou infirmer la
commission, un pour la cité, un pour ta province, et un pour le confiance qu’il place dans son premier magistrat. Si la
budget du royaume. Les effectifs qui les composent sont confiance est confirmée, on repart ensemble pour un bout de
variables allant d’une dizaine pour un village jusqu’à plusieurs route, dans le cas contraire, on vote de nouveau. Le maire
centaines pour une province ou pour le royaume. Leur nombre s’entoure d’une équipe pour constituer son conseil rapproché et
s’établit en tenant compte de contraintes économiques et la assumer par délégation les tâches qu’il ne veut ou ne peut
nécessité de décourager les pressions que des groupes remplir directement. Il est de plus assisté pour des fonctions
pourraient vouloir exercer sur les futurs commissaires. La techniques par des conseillers professionnels permanents que
durée des sessions est ajustée pour permettre à la collectivité l’autorité provinciale met à sa disposition pour des durées
de compenser sans se ruiner les pertes de revenu qu’un adaptées. Il en est ainsi pour les affaires financières,
mandat occasionne inévitablement à chaque élu. Elle est techniques et la rédaction des arrêtés municipaux. Son équipe
cependant assez courte pour réduire le temps d’exposition aux est complétée par une délégation populaire élue, véritable
tentations qui conduiraient à des risques de corruption. conseil de surveillance. Pour cette assemblée, le collège
restreint désigne plus de candidats que de postes à pourvoir
La Cité puisque chaque conclaviste doit proposer plusieurs personnes
issues de la société politique mais aussi de la société civile ou
L’homme est un animal grégaire et se rassemble dans des associative. C’est le scrutin plénier qui détermine en fin de
communautés où sont réparties les tâches et où il bénéficie parcours la composition de la délégation.
d’une solidarité mutuelle. Un ensemble de familles ainsi La cité est très largement autonome et ne dépend de la
regroupées constitue une cité. Une cité existe par le sentiment province que pour les équipements communs qui sont sur son
d’appartenance et d’identité ressenti par ses habitants. La cité sol, routes, canaux, rivières, centrales d’énergie, réseaux de
la plus simple est le village. Les habitants d’un village qui distribution etc. Elle est cependant soumises aux lois
peuvent aisément se connaître y bénéficient naturellement de communes, provinciales et Royales.
l’environnement social solidaire et chaleureux qui est
nécessaire à l’épanouissement de leur vie familiale et privée. La province.
Ceux des grandes villes connaissent une situation différente.
La taille de l’ensemble rend les contacts moins faciles et pour La province est un terroir, un mode de vie, un passé
eux, le quartier ou l’arrondissement constituent le périmètre commun qui regroupe les cités qui se reconnaissent une affinité
dans lequel ils peuvent nouer une relation de voisinage. Pour naturelle dans ces domaines. Un gouverneur y coordonne les
tous, la cité établit les conditions matérielles et morales d’une efforts de chacun pour que le bonheur d’y vivre soit réel. Le
vie sociale agréable et commode. Elle entretient et améliore les gouverneur est l’un des maires de la province.
équipements communs, elle assure la paix et la sécurité
publique ordinaires. Toutes ces tâches sont confiées à Il est nommé par le Roi parmi les maires qu’une cooptation
quelques citoyens qui ont été sollicités pour les assumer et qui a distingué d’entre leurs pairs. Les fonctions publiques ne
en ont accepté la responsabilité. connaissent pas de cumul et celui que le roi choisit en dernier
ressort quitte donc sa charge de maire dès sa nomination.
Le principal responsable de la bonne marche de cette
communauté est le maire. Qu’est-ce qu’un bon maire ? Une La charge de gouverneur dure tant que le Roi la juge bien
personne honnête, aimant la cité pour y vivre depuis longtemps remplie sans toutefois dépasser un temps raisonnable qui
et peut-être y être né, courageux et honnête, de bon conseil n’expose pas son titulaire à des tentations fâcheuses ou à
avec une solide expérience de la vie, la plupart du temps ayant l’installation d’un climat de routine.
famille, le reste étant bien connu de ses connaissances et de
son entourage. Le maire est choisi
par tous les Français du lieu par
un vote en deux phases. En
premier lieu, et comme déjà
exposé plus haut, on réunit en
conclave un échantillonnage
restreint d’électeurs qui est chargé
de désigner deux ou trois
personnalités qui présentent les
caractères ci-dessus et qui ont pu
être remarqués par leurs
concitoyens à cause de leur

actionroyaliste.com 12
Comme le Maire d’une cité, le gouverneur a autour de lui Toutefois, si une question particulière le nécessite, tout autre
un conseil dans lequel il a placé des gens de compétences ministre, expert ou simple sujet peut y être entendu.
particulières, tous issus de la province, et spécialisés dans les
domaines divers que requiert sa gestion. L’héritier du Roi, assiste progressivement aux conseils en
fonction de son âge, sans toutefois y participer de façon active.
La Province assure sa police intérieure et entretient une prison. Il écoute mais n’opine pas. C’est ainsi qu’il se forme
La Justice y est rendue au nom du Roi pour connaître et progressivement à la conduite des affaires, ce qui ne l’empêche
statuer de tous les délits ayant porté atteinte à l’intégrité des pas de recevoir une éducation spécifique qui fait
personnes ou des biens. Elle dispose de plusieurs cours progressivement de lui un homme très au fait des problèmes
réparties sur son territoire avec des compétences diverses dont de sa charge, dont notamment, dans les domaines de la
l’une appelées Cours d’Assise juge des crimes de sang. géopolitique, de l’économie et de l’art militaire.

Comme la Cité, la Province réunit chaque année une


commission de l’Impôt qui examine, amende et approuve les Les Chambres
budgets et les impôts qui y sont inscrits.
Les Cours des Édits et des Lois.
Le gouvernement.
Les Cours des Lois sont des chambres de juristes qui
Comme déjà dit, le Roi règne mais n’administre pas. Pour élaborent et mettent en forme convenable les Édits, Lois, codes
cette fonction, il s’appuie sur un gouvernement dont il oriente la et règlements qui formalisent la vie politique et sociale du
conduite des affaires et qu’il charge de tout ce qui le conduirait royaume et des provinces. Ce sont des institutions en quelque
à perdre lui-même de vue la perspective du long terme qui est sorte techniques. L’initiative de la Loi est entre les mains du
la sienne, celle du gouvernement étant le court et le moyen Roi, même si des propositions émanent des gouverneurs ou
terme. sont exprimées par une convergence populaire exprimée par le
moyen du Placet.
Le Gouvernement est dirigé par un premier ministre, choisi
et nommé par le Roi, à cause de la confiance qu’il place dans Leurs travaux sont soumis à une représentation de
sa compétence, son talent et son honnêteté. C’est le premier conseillers ou députés élus qui représentent le peuple et
ministre qui pressent ceux qui seront ses proches siègent pour de sessions d’approbation courtes mais régulières.
collaborateurs et qui en propose la nomination au Roi. Les Lois deviennent édits royaux ou provinciaux par
acceptation conjointe du Roi (ou de son Gouverneur) et des
Les ministres sont les chefs des administrations royales. Ils représentations populaires, chacune en ce qui la concerne. Les
veillent à la conservation et au progrès du patrimoine commun. édits royaux qui concernent des dispositions d’intérêt général
La police, les coordinations sociales, économiques et s’imposent à tous, mais les décrets provinciaux qui règlent au
sanitaires, la création et le fonctionnement des équipements plus près des impératifs et conditions locales, les rapports entre
collectifs nationaux, ports, aéroports, les moyens de production les habitants de la province ne concernent que ces derniers.
de l’énergie, les grands travaux d’utilité publique sont de leur
ressort. En particulier, la Cours des Édits traite les problèmes
d’incompatibilité qui pourraient surgir entre des usages locaux
Le Gouvernement se charge également de mettre en place et les édits royaux.
et d’entretenir les forces armées dont le Roi a besoin et pour la
mise sur pied desquelles les français ont accepté d’inclure des Les cours des comptes
dépenses dans les budgets du Royaume. Il assure la collecte
des impôts et organise la mise en action des finances royales. Les cours des Comptes, où siègent des experts en finances
publiques élaborent les budgets et en suivent l’exécution. Elles
Il décerne au nom du Roi les diplômes, brevets, et grades délèguent certains de leurs membres auprès des collectivités
et fixe les connaissances qui les rendent valides ainsi que les locales pour servir de conseillers assistants techniques dans la
moyens de les contrôler. Tous les établissements conduite de leurs propres budgets. Par là s’établit la nécessaire
d’enseignements qui préparent les étudiants à atteindre ces cohérence entre toutes les provinces dans la gestion des fonds
objectifs sont naturellement agréés pour présenter leurs élèves collectés par l’impôt. Les travaux des cours des Comptes sont
devant les commissions d’examens. présentés au Roi, les budgets qui en découlent sont soumis à
l’acceptation des Français pour consentement à l’impôt par
C’est par ces dispositions que tous, du simple technicien en l’intermédiaire de leur représentation, siégeant en session
passant par les médecins, les artistes, les ingénieurs, les ordinaire de courte durée pour l’examen, l’amendement des
architectes et jusqu’aux scientifiques de haut niveau ont la budgets.
garantie de voir leurs compétences à la fois reconnues et Il y a une cours des Comptes au niveau du gouvernement
proclamées. et une dans chacune des provinces et des principales grandes
villes du royaume.
Le lieu où se coordonne l’action personnelle du Roi et celle,
collective de son Gouvernement est le Conseil Rapproché. Y L’impôt.
siègent, outre le premier ministre, cinq autres ministres. Ce
sont le ministre des affaires étrangères, celui de l’intérieur, celui Les fondements
de la défense, celui des Finances et le garde des Sceaux.

actionroyaliste.com 13
Sous aucun régime, en l’absence de puits de pétrole ou de paritaires dans lesquelles siègent côte à côte des magistrats
mines d’or, l’argent ne tombe du ciel. Les richesses sont issus des cours des comptes et des citoyens ordinaires élus
générées par l’activité industrieuse des gens, et L’État qui se après tirage au sort dans les listes électorales.
charge des dépenses communes trouve les ressources
nécessaires en prélevant une part de ce qui est produit. C’est Le rôle des magistrats qui sont à l’origine de l’élaboration
l’impôt. Il constitue la principale ressource des collectivités. des budget (c’est un travail de professionnel) est de défendre
Déjà eu 18ème siècle, Vauban, évoqué plus haut, avait bien ce budget et de servir de conseiller techniques pour l’examen
analysé te problème et souligné la nécessité d’utiliser un détaillé des différents postes. Puisqu’ils sont à l’origine de
système aussi simple que possible afin de ne pas générer de l’établissement de ces budgets, ils ne peuvent par un simple
frais de recouvrement prohibitifs et de restreindre les souci d’équité en être les approbateurs puisque, en bonne
possibilités de fraude. Son étude, toujours valable, est à la justice, nul ne peut être à la fois juge et partie. Ils apportent aux
base de ce qui est en place dans le royaume où l’impôt est levé commissaires élus leur compétence juridico-technique.
par trois groupes de prélèvements :
De leur côté, les commissaires jugent « en bons pères de
- Une contribution directe famille » et sont chargés, après examen, de demander si
- Une taxe indirecte sur les transactions. besoin est des amendements, pour finalement pouvoir
- Des taxes spécifiques diverses approuver les dépenses comme les ressources. C’est en ce qui
concerne les ressources qu’on exprime de façon condensée
La contribution directe est proportionnelle au revenu que l’Impôt est consenti et c’est ce consentement qui en rend le
supposé et est payée par tous les habitants sans aucune recouvrement obligatoire. L’approbation des dépenses sert de
exception. Son montant est suffisamment élevé pour que la cadre et de limite à l’action gouvernementale que ce soit au
conscience de dépense commune soit perçue par chacun mais niveau de la cité, de la province ou du royaume.
elle est suffisamment légère pour rendre la fraude vaine et
laisser à tout le maximum des ressources à lui procurées par Les commissions de l’Impôt ne se réunissent pas chaque
son travail. Le revenu ne donne pas lieu à déclaration, mais les année, mais seulement aux intervalles d’établissement des
éléments de train de vie que constituent l’habitat et quelques budgets, soit trois ans pour les cités et les provinces, mais
autres signes évidents servent d’indicateurs pour l’évaluation davantage pour le royaume sans, toutefois, qu’une durée trop
des contributions personnelles éventuellement négociables. longue altère la visibilité des dépenses publiques. Cinq ou sept
Cet impôt est levé par les communes. ans est peut-être l’intervalle dans lequel la durée la plus
adéquate pourrait être trouvée.
La taxe sur les transactions s’applique à toutes les
transactions de toute nature constatées par factures dans Le Placet.
toutes les acquisitions de marchandises, de biens, de valeurs.
Toute entité morale ou physique peut et doit émettre ou Le placet est l’outil de communication qui relie le Roi ou ses
recevoir une facture dès lors que le montant d’une transaction représentants et les Français. Chaque Français étant conseiller
atteint ou dépasse un niveau fixé par la Loi. Le taux aussi bas ordinaire et naturel du Roi peut à tout moment émettre un avis,
que possible, est fixé par les commissions de l’impôt. une critique, présenter une requête ou exprimer un désaccord.
Il peut évidemment approuver lorsqu’il le juge utile. Il dispose
Des taxes diverses servent à collecter des ressources pour cela d’un outil, le placet.
nécessaires à la mise en place et à l’entretien d’équipements
semi-collectifs et pour lesquels les utilisations par chacun sont Le placet est un courrier personnel identifié par un code
trop diversifiées. Les autoroutes, les usines de productions secret dans lequel sont précisés les caractères sociologiques
d’énergie, sont deux exemples de ce genre de dépenses. Elles du rédacteur. Comme l’ensemble des placets est traité
servent aussi à modérer des comportements qui ont statistiquement, il est en effet indispensable de pouvoir
d’évidence, des conséquences néfastes pour le reste de la rapprocher une opinion émise, d’une situation
collectivité. L’usage du tabac, de l’alcool sont des exemples de socioprofessionnelle précise, afin d’obtenir par compilation une
tels comportements. bonne appréciation de l’état de l’opinion en face d’un problème
donné. Les placets arrivent en permanence au Bureau du
Un conseil d’experts qui siège auprès du Roi avec des Placet où des fonctionnaires spécialement formés les exploitent
délégations provinciales, observe en permanence si l’ensemble pour en faire des synthèses. Les résultats de ces synthèses
des ressources ainsi prélevées reste dans des limites sont évidemment publics et chacun peut en prendre
acceptables pour la santé économique de tous, particuliers ou connaissance. Ils sont très utiles pour consolider l’information
collectivités, ou Etat. du Roi et du gouvernement et les aider dans les décisions qu’ils
doivent prendre.
Le consentement.
Certains Français, dont ceux qui sont moins à l’aise que
Dans le royaume, les montants de ce qui est prélevé sont d’autres dans le maniement de l’écrit, choisissent de constituer,
convenus entre l’administration royale d’une part et les par regroupement d’affinités, des clubs de réflexions ou des
représentants des contribuants français d’autre part. Le lieu où partis politiques sans que le placet perde pour autant son
se placent les négociations est la commission d’impôt. caractère d’expression personnelle. Ce choix peut aussi
résulter de la répugnance que beaucoup éprouvent à assumer
Les commissions de l’impôt, agissent au niveau de la cité, seuls une responsabilité ou prendre une décision tout en
de la province et du royaume. Ce sont des assemblées souhaitant communiquer avis ou opinion à une autorité

actionroyaliste.com 14
supérieure, le Roi ou ses représentants, qui arbitre et décide in d’intérêt particulière pour laquelle une association donnée
fine. pourrait avoir une compétence adéquate et intéressante.

Les partis trouvent là et leur objet et leur mission tous ceux Parmi les associations, certaines sont constituées pour la
qui ne se sentent pas avoir les compétences diverses défense d’intérêts professionnels, ce sont les syndicats. Les
qu’exigent les problèmes qui sont traités trouveront avantage à syndicats sont des institutions dont les buts sont autant
ce rassembler dans leurs rangs. Tous les placets ne sont respectables que d’autres mais pas davantage. Ils doivent donc
donc pas émis seulement à l’intention du Roi. Certains le sont à vivre eux aussi par leurs adhérents, notamment dans leur
destination du gouverneur, d’autres à celle du maire. C’est la financement.
raison pour laquelle il existe un bureau du placet dans chaque
province ou dans chaque ville un peu importante. L’initiative privée est donc dans le royaume en première
Une utilisation particulière du placet est réservée à un rôle ligne. Pour autant, le Roi ne, peut pas se désintéresser des
prédéfini, ce sont les placets de désaveu que chaque français conséquences qui découlent de catastrophes naturelles ou
peut utiliser pour demander au gouverneur la destitution du accidentelles lorsque, par malheur, elles se produisent. C’est
maire ou au Roi celle du gouverneur. Si les responsables pourquoi, les différents budgets prévoient chaque année des
locaux ne doivent pas céder aux facilités de la démagogie et fonds de solidarité qui peuvent être mobilisés quand besoin est.
plaire à tout prix, il ne faut pas, au rebours, qu’ils suscitent des Lorsque des besoins surgissent le gouvernement royal et les
réprobations qui pourraient générer des tensions exagérées car gouvernements provinciaux disposent ainsi de ressources pour
la situation ne serait alors bonne pour personne. Le désaveu financer les actions que les événements imposent. La partie la
est donc un signal d’alerte qui appelle l’attention du souverain plus évidente et visible de ces actions est l’existence d’hôpitaux
sur un problème de personne. A lui d’agir par le moyen d’une et de dispensaires, moyens traditionnels par lesquels s’exerce
enquête ou d’une action judiciaire pour prononcer, le cas la sollicitude du Roi envers les plus pauvres.
échéant la destitution d’un titulaire d’une charge et pourvoir à
son remplacement. L’opportunité appartient à l’initiative de Les écoles
chaque Français mais le roi ou ses représentants ont bien
évidemment toute latitude d’en appeler l’émission. Les écoles reçoivent les enfants avec l’objectif principal de
leur transmettre un savoir et en tout premier lieu, parler, lire et
Le placet n’est cependant pas un vote et il ne saurait être écrire la langue commune, le français. Les maîtres ont cette
comptabilisé comme tel pour dégager une éventuelle majorité. charge, mais comme les enfants qui leur sont confiés sont très
C’est un avis, une opinion qui participe à l’information du Roi ou jeunes, donc très influençables, ils ont par conséquent et en
de ses représentants en leur faisant connaître les complément des parents, un rôle d’éducateurs. Les exemples
préoccupations et les éventuelles suggestions des Français. qu’ils donnent, les comportements qu’ils exigent, tes préceptes
L’ensemble du processus statistique qui réalise le traitement qu’ils transmettent sont décisifs pour la formation morale,
fait largement appel aux techniques informatiques de sorte que intellectuelle, et sociale de leurs élèves. Trop d’entr’eux depuis
le Roi et ses sujets disposent là d’une connexion à la fois
directe, exhaustive et rapide, donc, efficace.

La solidarité, les associations.

Si le Roi peut encourager vivement ses sujets à se montrer


solidaires les uns des autres, il ne lui appartient pas de
confisquer leur générosité en décidant à leur place des
modalités par lesquelles elle s’exerce. C’est dans la famille que
se développe d’abord une solidarité naturelle fondée sur
l’amour qui en est le ciment mais la vie associative est l’outil
privilégié qui coordonne les efforts de quelque envergure, dès
lors que des besoins apparaissent hors du cercle familial.

C’est par là que les forts aident les faibles et que les faibles
trouvent les moyens d’atténuer leurs souffrances et de faire
face à des difficultés qui les dépassent. Le Roi incite vivement
ses sujets à s’impliquer dans les associations en général, mais
surtout dans celles dont le but est généreux et altruiste. Les
associations sont par natures des structures privées qui doivent
s’autofinancer essentiellement au moyen des cotisations de
leurs membres ou des ressources que peuvent lui procurer des
activités diverses d’animation sociales. Conférences, édition de
livres ou de revue, sont les moyens les plus fréquemment
utilisés. Ni le Roi, ni les provinces, ni les cités ne
subventionnent aucune association mais il est cependant
possible que des conventions spécifiques soient passées entre
une association et les pouvoirs publics en vue d’une action

actionroyaliste.com 15
trop d’années ont oublié ce devoir ou, plus grave, l’ont directement héritée de la morale chrétienne alors que ceux-ci
délibérément dévoyé au profit d’idéologies et de philosophies furent pervertis par l’ambition et l’arrivisme. Or que peut
dont on voit bien après bientôt quarante ans d’expérience ambitionner un Roi qu’il n’ait déjà, et quelle fonction pourrait-il
qu’elles sont pernicieuses et qu’elles produisent des effets briguer puisqu’il assume naturellement la plus haute.
désastreux. Dans le royaume de France, les parents ont donc La religion catholique installe la transcendance comme
le libre choix de leur école et peuvent refuser de confier leurs garde fou de la royauté et protège le Roi contre lui-même pour
enfants à des maîtres auxquels ils ne pourraient accorder une notre propre sécurité. L’adhésion du Roi à la religion catholique
confiance entière. L’école est réellement libre. Cette liberté est un puissant facteur de cohésion sociale, car elle a un effet
est le moyen naturel, meilleur que la plus sévère censure, qui dissuasif pour l’implantation durable de populations allogènes,
est donné aux familles pour que l’école prolonge, dans la notamment celles venant de régions fortement islamisées dont
direction qui est celle de leur choix, l’éducation qu’ils souhaitent on sait que la culture est inassimilable.
pour leurs enfants. La catholicité du Roi est solennellement établie par le sacre
qui relie par une tradition au moins millénaire les premières
Le ministre du Roi, chargé de fixer les cahiers des charges dynasties de la France au monarque le plus actuel. La
qui régissent le contenu des enseignements, niveau, par cérémonie qui se déroule à Reims attache la royauté toute
niveau, et qui constate aux moments des examens en vue des entière, peuple et monarque aux racines les plus profondes de
diplômes, l’obtention des résultats attendus, veille à ce que les la Nation.
financements de solidarité ne soient pas attribués à des écoles,
qui favoriseraient une idéologie ou une philosophie en
opposition avec les lois de la morale naturelle et les acquis Quelques éléments du patrimoine commun.
d’une civilisation qui fait la spécificité et l’homogénéité du
royaume c’est-à-dire, la civilisation helleno-latino-chrétienne. L’eau, l’air, la terre et le feu sont des éléments naturels qui
n’appartiennent à personne en particulier mais à tous en
La religion. général.

« Je trouve malhonnête de demander à Dieu dans la L’eau, celle qui ruisselle comme celle qui dort, celle qui
prière ce qu’il nous appartient de faire nous-mêmes » nous vient du ciel ou celle qui vient des montagnes est certes
C. Péguy gratuite mais, cependant, le porteur d’eau était, jadis,
légitimement rémunéré pour sa peine de portage. De même, les
Il s’agit ici de la religion qui a servi de levain à notre culture sociétés industrielles qui conduisent jusqu’au cœur des
et à qui nous devons quelques génies comme Pascal ou maisons l’eau dont tous ont besoin, sont naturellement
Racine pour ne citer que des classiques, donc de la religion rémunérées pour leur travail. Simplement, le gouvernement du
catholique romaine. Autre caractère remarquable, cette religion Roi, et en son nom, les Gouverneurs, concèdent les gisements
a toujours enseigné et prescrit des comportements et impose les cahiers des charges pour l’exploitation. C’est
indispensables à une vie sociale harmonieuse : respect de dans le même esprit que les concessions pour l’exploitation des
l’autre dans sa vie et ses biens, respect de soi-même et, en mines et des gisements minéraux divers sont accordées à des
ceci elle mérite, même de la part de ses détracteurs et en dépit industriels. L’air que nous respirons est également un fluide
des défaillances de certains de ses ministres, respect et gratuit. Cependant, comme son usage biologique ou industriel
considération. l’altère, le gouvernement du Roi fixe les normes de rejet, de
sorte que les conséquences d’altérations importantes soient
Pour autant, chaque français est libre de croire ou de ne minimisées et qu’on travaille sans relâche à obtenir des
pas croire en Dieu, c’est son affaire et nul n’a le pouvoir ni exploitations de plus en plus propres.
même la possibilité de l’y forcer au plus profond de sa
conscience. Mais le Roi, lui, doit être expressément catholique. La terre, celle que l’on cultive, qui nous nourrit, ou celle que,
C’est une question de conformité avec les Lois fondamentales simplement on admire et on aime, sera léguée aux générations
du Royaume mais c’est aussi pour tous une protection, la seule futures et il est justement dans l’action d’un Roi, à cause de sa
efficace, contre un éventuel despotisme. vue particulière du long terme, de veiller à ce qu’elle ne soit pas
avilie, qu’elle nourrisse les hommes mais qu’elle leur offre de
Gouverner suppose des qualités morales et altruistes dont surcroît un environnement harmonieux et pérenne. Il charge par
l’absence chez les politiciens républicains est justement la conséquent le Gouvernement de poser les conditions et les
cause de l’avilissement rapide des républiques. Un bon limites qui doivent régir son exploitation.
exemple est trouvé avec ta seconde république française (la
première, mort-née n’avait pas été appliquée). On sait que sa Feu égale énergie et première d’entre-elles l’énergie nucléaire.
revendication était explicitement antireligieuse et on l’a vu Née sous le signe de la guerre et de la mort, elle est néanmoins
rapidement dériver vers un comportement de dictature l’énergie de l’avenir quoique des marchands de peur en
sanguinaire en faisant de la peine de mort et de la terreur des répandent. Mais justement à cause des dangers
instruments de gouvernement. incommensurables que provoqueraient des dévoiements de
son exploitation, il n’est pas possible d’en confier la maîtrise à
Il est certain qu’on trouve des personnalités athées qui des intérêts particuliers si compétents et si bien outillés soient-
furent de grandes figures de justice et de générosité et qu’il ils. Le service de la production d’énergie est donc un service
existe symétriquement de parfaits gredins qui eurent une royal. Ce il qui n’empêche aucunement que la charge de la
éducation chrétienne. Mais il faut pondérer cette observation en distribution des produits soient concédée à des entrepreneurs
constatant que ceux-là appliquaient instinctivement une morale qui auraient la compétence et les outils pour le faire. Les

actionroyaliste.com 16
mêmes considérations d’intérêt général conduisent à mettre gouverne seul. On oublie par exemple que le souverain
sous tutelle royale ou provinciale les activités qui aliènent le considéré comme le plus autoritaire de tout ceux qui ont régné
territoire commun, comme par exemple les ports, les routes, les sur la France, Louis XVI, n’avait pas le pouvoir de révoquer son
voies de chemin de fer, les rivières et les canaux. garde des sceaux. « Le Roi gouverne en son Conseil » et les
équipes qui l’entourent aux bonnes heures, continuent
3éme partie : OBJECTIONS. naturellement, à l’arrivée des nuages, d’assumer les relais
jusqu’à ce que la naturelle succession ramène les choses dans
Les objections ne manquent pas et viennent de tous côtés. l’ordre.
Du côté républicain, si on excepte quelques injures, la plus
fréquente et la plus modérée est que la démocratie et 4éme partie : APPLICATION :
la république sont maintenant enracinées dans l’âme du peuple
et qu’un retour en arrière n’est ni souhaité ni pertinent ni Eventualité.
possible. J’espère avoir montré qu’au moins une forme de
royauté est concevable de nos jours sous la forme, non d’un Rêve, politique-fiction ou hypothèse crédible ? Ce qui est
retour, mais d’une nouvelle naissance. exposé ci-dessus peut être vu sous ces trois perspectives.
En face, du côté de ceux qui sont déjà royalistes, on Il se pourrait cependant qu’une proposition royaliste, celle
m’objecte que la transcendance de l’institution royale qui est de l’exposé ci-dessus ou une autre, pour irréaliste qu’elle
tenue pour sacrée, n’est pas trop visible dans mon travail et je paraisse à beaucoup, devienne bientôt nécessaire. La
confesserai volontiers que c’est vrai. Mais il m’a paru que les république actuelle va mourir de ses propres contradictions et
mentalités matérialistes actuelles désinformées et républicaine de ses mensonges. Elle a lourdement endetté le pays dans la
ment endoctrinées, ne pourraient pas entendre un message qui dissimulation par des malversations de tous ordres. Elle a
les tirerait par trop vers les hauteurs. Il faudra donc délibérément combattu les vertus qui sont seules capables de
entreprendre une lente et difficile ascension, donc, d’être garantir la pérennité de la Nation. Elle a provoqué l’installation
patient. Rien n’est figé. sur notre sol d’une immigration massive et hostile, véritable
invasion sans armées apparentes, posant ainsi un problème
Plusieurs considérations m’ont été opposées qui insoluble autrement que par un drame.
concernent quelques aspects particuliers de la présente Lorsque des événements tragiques se produiront, les
contribution, à savoir le serment d’allégeance, le droit de placet politiciens professionnels se défausseront comme ils l’ont
et le consentement à l’impôt. Je remarque qu’elles sont d’ordre toujours fait dans les périodes dramatiques (1940, 1946 et 1958
technique et dès qu’il s’agit de techniques les solutions des pour ne citer que les dates les plus récentes) vers un homme
problèmes sont généralement multiples. Il y aurait lieu, si une de recours. C’est alors que les possibilités viendront au jour.
application venait à être envisagée, de demander des avis L’alternative ne sera pas entre un amendement d’une
d’experts en droit administratif et il est certain qu’ils ne république disqualifiée et une restauration royale mais entre
manqueraient pas de trouver les voles par lesquelles les cette restauration et une dictature plus ou moins déclarée. Le
difficultés seraient aplanies. peuple, instruit par des événements d’un passé récent, présent
dans toutes les mémoires, sera prêt pour écarter l’aventure
Il convient finalement de s’arrêter sur l’objection majeure d’une dictature et la gabegie congénitale d’une république à
qui bloque l’adhésion de nos contemporains, depuis plus de choisir la seule voie praticable, transparente et finalement
deux siècles, en constatant qu’elle est d’ordre philosophique et moderne : la royauté héréditaire.
idéologique. Je la résumerais par quelques mots : « Pourquoi
lui ? Pourquoi pas un autre ? Pourquoi pas moi ? ». Obstacles.

La réponse, ou plutôt les réponses, sont simples. Elles sont Avec quel prince ? Difficile question. Celui qui aura su en
déjà développées dans le corps de cet exposé mais je vais partageant les épreuves des temps difficiles se faire d’abord
les rappeler : voir, ensuite respecter, puis aimé, ensuite espéré et enfin
- Parce que les perspectives du très long ardemment attendu.
terme qui sont celles du gouvernement d’une nation
dépassent les durées brèves des mandats électifs. En dernière analyse, c’est là que gît le principal des
Elles réclament un lignée, seule capable d’assurer la nombreux obstacles. Les princes qui sont dépositaires de
continuité et la permanence. Elles sont donc confiées l’héritage sacré, ne donnent pas de signes qui manifesteraient
au dernier chef de la lignée, le Roi. leur intention de l’assumer pleinement. Soit consentement mou,
- Parce que la transmission par descendance soit résignation, soit sotte concurrence, je n’ose pas parler de
élimine les compromissions et le clientélisme qui sont lâcheté, ils ne se montrent au grand jour que timidement et ne
les poisons mortels des démocraties. se font entendre ni assez haut ni assez fort.
- Parce que la formation précoce par le
précepte et par l’exemple peut seule donner les Or, je suis très frappé de constater que dans la vie courante, il
compétences et les qualités morales que l’immensité est très facile de rencontrer des gens qui sont ouverts au
de la tâche exige. royalisme, voire même qui se disent très ouvertement
Je ne m’attarderai pas sur l’objection de la folie ou de royalistes. Le contenu de ces convictions est évidemment
l’incapacité. Le cas s’est produit dans le cours de l’histoire très variable. On discerne des inclinations vers des sortes de
(Charles VI, et il n’en est rien résulté de fâcheux). C’est que le démocraties couronnées dans le genre de celles qui existent en
Roi, contrairement à ce qu’on enseigne aux enfants et aux Angleterre, en Belgique et dans les pays scandinaves. On
jeunes gens de notre époque, n’est pas un despote qui rencontre de purs nostalgiques de la monarchie bourbonienne

actionroyaliste.com 17
du 17éme siècle. Certains, et je suis de ceux-là, pensent que route d’une civilisation harmonieuse qui ne soit dominée ni par
seule une forme nouvelle pourra émerger à cause des la force, ni par la peur, ni par l’argent, là est sa voie, sa raison
évolutions des mentalités, et surtout de la perte des références d’être. Elle seule peut le faire. Intégrée dans un ensemble plus
religieuses qui ont très longtemps soutenu le royaume. vaste dans lesquels ses choix essentiels lui échapperaient, elle
conserverait peut-être son nom, peut-être aussi, mais même ici,
Lorsque l’épineux problème d’une réelle visibilité du rien n’est assuré, sa langue, mais perdrait certainement son
principe royal au travers d’un prince sera résolu, tout sera âme.
possible et nous pourrons de nouveau espérer chanter :
DOUCE FRANCE. C’est alors et en cela qu’elle serait morte.

CONCLUSION … SINON, ELLE MOURRA ! Saint-Léger, Janvier-mars 2002 Paul TURBIER

J’entends dire que La France est éternelle, mais qu’elle doit Remerciements,
évoluer car la société évolue. Certes, et l’histoire montre qu’elle
n’a jamais cessé d’évoluer, principalement d’ailleurs, sous la Je dois les plus vifs remerciements aux amis qui m’ont
conduite de ses Rois. Mais je vois que les évolutions qui sont, encouragé à rédiger ces quelques pages, à ceux qui ont bien
aujourd’hui, ici ou là, envisagées sont la plupart du temps voulu corriger les nombreuses imperfections que le premier jet
dissolvantes. Dissolution dans des cultures exogènes comme comportait et particulièrement à Patrick de R, Anne M. et
celle dans laquelle s’engouffre à cœur joie une jeunesse qu’on Nicolas M. qui m’ont fait prendre conscience de lacunes de fond
a précisément coupé de ses racines pour qu’elle ne risque pas qui m’avaient échappées.
de s’y attacher. Dissolution dans un ensemble monétaro-
bancaire ou plutôt monétaro-bancal, qu’on appelle faussement Paul Turbier
Europe, dissolution dans un univers mondialisé dominé, car il y
a toujours un dominant dans quelque société que ce soit, par
l’hégémonie économique, uniformisante et pétrolière de la (l) le texte du Commandant Dublaix est disponible sur :
haute finance internationale. http://home.tlscallnet.be/vexllia/commandant%DUBLAI X
html
Je ne crois pas que la France, ni l’Europe, ni les Etats-Unis, (2) Cité par le Ct Dublalx dans le même ouvrage
ni même le monde gagneraient à l’une quelconque de ces (3) les valeurs exprimées en euros ont été obtenues par
dissolutions. Je crois que la France, principalement à cause de conversion d’après les données de 23002
sa géographie, de son climat et de son histoire est une nation (4) « la république fromagère» F-M de Guibert ed
qui doit continuer d’assumer son destin particulier. Montrer la

« La monarchie est un système politique qui a produit, entre autres, la civilisation égyptienne, la culture perse, la
Grèce archaïque, l'empire romain (conservé pendant mille ans de plus sous la forme régénérée de Byzance), inspiré l'Israël
de l'Ancien Testament, les Incas, les Chinois, les Turcs, les japonais, fondé la Russie et la France, fécondé les arts et les
lettres, érigé les plus superbes monuments sous toutes les latitudes et les longitudes. »

Vladimir VOLKOFF

actionroyaliste.com 18
« Voyez ; je suis vieille, mais belle ; mes enfants pieux ont brodé sur ma robe des tours, des clochers, des pignons
dentelés et des beffrois…
Ils passent, mais je reste, je suis leur mémoire…
Regardez cette fontaine, cet hôpital, ce marché que les pères ont légué à leurs fils. Travaillez pour vos enfants
comme vos aïeux ont travaillé pour vous. Chacune de mes pierres vous apporte un bienfait et vous enseigne un devoir… »

« C’est au moment où nous avons fait de toute la France, la République Une et Indivisible que les libertés vraiment
républicaines ont été perdues ; elle ont été faites prisonnières et verrouillées dans les Préfectures. »

C. MAURRAS

actionroyaliste.com 19