Vous êtes sur la page 1sur 51

Université Batna 2

Département du Socle Commun SNV


Cours et travaux dirigés (TD) S2 2019-2020 (1ère Année SNV)
Physique

Chapitre I: Rappels mathématiques

Cours présenté par Dr N.SOBTI

1
➢ Partie 1: Analyse Dimensionnelle

➢ Partie2: Calcul d’incertitude

2
UNE GRANDEUR PHYSIQUE
Une grandeur physique « G » est tout ce qui prend, dans des conditions bien définies une valeur
déterminées

Dans le cas général :

La mesure d’une grandeur physique « G » peut donc toujours s’écrire sous la forme :

Notation de la grandeur = valeur x Symbole de l’ unité

G= Ax unité

avec : A : un réel,

Unité : l’unité choisie pour évaluer la grandeur G.


3
Exemple : la vitesse de la lumière dans le vide C= 3 .10-8 m.s-1
Exemple de grandeur

Grandeurs

Grandeurs Grandeurs
scalaires vectorielles

Longueur Temps Pression Température Vitesse Force Accélération

4
Types de grandeur
Types de grandeurs Grandeurs sans dimension Longueur (l)
Masse (m)

Temps (t)

07 Grandeurs de base Température (T)

Quantité de matière (n)

Intensité du courant électrique (i)

Intensité lumineuse (Iu)

grandeurs qui s’expriment par la Vitesse, force ,


Grandeurs dérivées combinaison des grandeurs de base énergie, …

5
ANALYSE DIMENSIONNELLE

6
ANALYSE DIMENSIONNELLE

En physique, les grandeurs sont réparties en deux catégories, les grandeurs physiques

principales ou fondamentales et qui sont limitées en nombre (7 grandeurs) et toutes les

autres grandeurs sont secondaires ou dérivées :

Les systèmes de mesure sont nombreux, nous allons considérer que 2 systèmes SI (

MKSA) et CGSA, le MKSA est un Système international (SI).

7
Les grandeurs Dimension L’unité en SI ou MKSA L’unité en CGSA ou CGS

M Gramme (g)
La masse Kilogramme (kg)

La longueur Mètre (m)


L Centimètre (cm)

Seconde (s)
Le temps T Seconde(s)

I Ampère (A)
L’intensité du courant Ampère (A)

LES GRANDEURS PRINCIPALES


Quantité de matière N Mole (mol) Quantité de matière

La température Ѳ Kelvin (°K) Degré (°C)

Intensité lumineuse J Candela (Cd)


8
ECRITURE D’UNE ÉQUATION AUX DIMENSIONS

Il existe plusieurs écriture pour déclarer la dimension d’une grandeur


physique G, on trouve notamment dim G ou encore [G]. Dans notre cas,
on prendra comme écriture officielle pour exprimer la dimension d’une
grandeur, l’écriture qui suit :
[G] ⇔ dimension de G .

Par exemple, si G est une longueur on écrira :


G=l
[l] = L.

9
Exemple:

La masse volumique ρ est calculé par: ρ = m/V

Où: V est le volume d’un corps ayant la forme d’un parallélépipède

V = a. b. c

Quelle est la dimension de la masse volumique

▪ [m]= M

▪ [V]= [a]. [a]. [a]=L.L.L= L3

Donc: [ρ]= [m]/ [V]= M. L-3 10


Equations aux dimensions
Définition:
C’est une équation qui relie une grandeur dérivée G peut aux grandeurs
fondamentales M, L, T, I,………. et J par une relation de la forme:

où M, L, T, I,….., J sont respectivement les symboles de la masse , de la


longueur , du temps,…….. et Intensité lumineuse et a, b, c,……,g des nombres
réels (sont appelés exposants dimensionnels, ils peuvent être positifs, négatifs ou
nuls.) . 11
RÈGLES SUR LES ÉQUATIONS AUX DIMENSIONS
 Si [G] = 1 on dit que G est sans dimension.
 Si [l] = L on dit que l est Homogène.

12
REMARQUE
 Les fonctions exponentielles (exp (a/b)), logarithmiques, trigonométriques, ainsi que les
constantes et tout ce qui se trouve à l’intérieur de ces fonctions ont pour dimension la
valeur 1

Par exemple:

Cas1: [Sin (𝑡1 /𝑡2 )]= ?

[𝑡1 /𝑡2 ]= T/T=1 [Sin (𝑡1 /𝑡2 )]= 1

Cas2: [Sin (𝑡1 /𝑙1 )]= ?

[𝑡1 /𝑙1 ]= T/L≠1 donc [Sin (𝑡1 /𝑙1 )] n’est pas ( physiquement non acceptable ou non
homogène).

13
NOTATION DE LA GRANDEUR

Nom de la Notation de la Symbol de


Dimension Unité
grandeur grandeur l’unité
Masse m M Kilogramme kg
Distance ou
d, x, a,r ou l L mètre m
longueur
Temps t T seconde s
Température T Ѳ Kelvin °K
Intensité de
I I Ampère A
curant
Quantité de
matière n N mole mol

14
Exemple de quelques grandeurs secondaires ou dérivées :
On les appelle dérivée parce qu’elles nécessitent une formule physique pour déterminer leurs
dimensions et leurs unités

Les grandeurs La formule


Dimension Unité en SI Unité en CGSA
physique physique
La vitesse v=d/t LT-1 (m/s) (cm/s)
L’accélération a=v/t=d/t/t LT-2 (m/s2) (cm/s2)
La surface S=ll L2 (m2) (cm2)
Le Volume V=lll L3 (m3) (cm3)
La Force F=ma MLT-2 Kgms-2 (Newton) gcms-2
La pression P=F/S MLT-2/L2 Kgm-1s-1(Pascal) gcm-1s-2

 =m/V
15
La masse volumique ML-3 Kgm-3 gcm-3
Exemple de quelques grandeurs secondaires ou dérivées :

Le travail ou l’énergie W=FL MLT-2L kgm2s-2 (Joule) gcm2s-2

Puissance P=W/t ML2T-2/T kgm2s-3 (Watt) gcm2s-3

La différence de
U=P/i ML2T-3I-1 kgm2s-3A-1 (Volt) gcm2s-3A-1
potentiel
La résistance Kgm2s-3A-2
R=U/i (Loi d’Ohm) ML2T-3I-2 gcm2s-3A-2
électrique (Ohm)

La charge électrique Q=it IT-1 As-1 (Coulomb) As-1

Kg m-1s-1 gcm-1s-1 (Poise)


La viscosité F=6 r v ML-1T-1
(Poiseuille) 1poiseuille=10Poise

16
Homogénéité d’une formule physique

C’est l’équation qui relie, de part


et d’autre d’une égalité, des
dimensions de grandeurs.
Il existe deux cas deux figures :

Si l’égalité est vraie,


Sinon, l’équation
on dit que l’équation
aux dimensions est
aux dimensions est
non-homogène
homogène
17
Homogénéité d’une formule physique
Si dans un exercice, vous arriverez après une démonstration à une équation physique,

la première des choses à vérifier est l’homogénéité de cette équation.


1) il faut vérifier que la dimension de la grandeur qui est à droite de l’égalité est
identique à celle qui est à gauche de l’égalité
2) Si dans une relation physique, vous avez la somme ou la différence de deux ou
plusieurs termes. il faut que ces termes ont la même unité.

Comment ça ?
18
EXEMPLE:

1.Comme chacun sait, Einstein a trouvé que l’énergie E = m.C2 et on va vérifier


l’homogénéité de cette équation d’Einstein :
On a :
 [E] = M. L2. T-2 ……………………… ….1
 [mC2] = [m] . [C2] = M. L2. T-2 ……………2
1=2 
On peut dire l’équation d’Einstein est homogène du point de vue analyse
dimensionnelle.

19
EXEMPLE:
2. Vérification de l’homogénéité de l’équation E = 4 mC2, On a :

 [E] = M. L2. T-2

 [4mC2] = [m]. [C2] = M. L2. T-2

On peut dire l’équation précédente est homogène du point de vue analyse dimensionnelle. Un

résultat bon mais avec une équation fausse.

20
Exercice : vérifiez que :

v
a=m 2 est homogène?
t

21
Changement de système de grandeurs (relation entre les unités)
Les relations entre les unités des différents systèmes peuvent être facilement établies en utilisant les équations
aux dimensions.
Exemple: Quel est le rapport des unités de force des systèmes SI et CGS
U𝐹 (SI)
=?
U𝐹 GCS
On sait que: F= m. a ,
[F] = [m].[a]= M. L.T -2

donc: U𝐹 SI = 𝑚 𝑘𝑔 𝑠 −2
U𝐹 GCS = 𝑐𝑚 𝑔 s−2

U𝐹 (SI) 1𝑁 𝑚 𝑘𝑔 𝑠 −2 102 𝑐𝑚 103 𝑔 𝑠 −2 5


= = = = 10
U𝐹 GCS 1 𝑑𝑦𝑛𝑒 𝑐𝑚 𝑔 s−2 𝑐𝑚 𝑔 s−2
22
1N=105 dyne
REMARQUE

Energie cinétique:
1Joule/ 1erg = 107 1 Joule = 107 erg

Pression :
1Pa/ 1Barye = 10  1Pa = 10 Barye.

23
Comment déterminer les exposants α, β et γ?

L’opération qui consiste à déterminer les nombres réels α, β et γ s’appelle l’analyse

dimensionnelle de la grandeur G.
Pour arriver à cette fin, on recherche les formules des définitions ou toute expression obtenue
par une étude théorique à partir de ces définitions.

Exemple :
Supposons que l’on prenne pour grandeurs fondamentales la force
(F), la masse volumique (ρ) et la fréquence ( N ). Ecrire les
équations aux dimensions de la longueur dans le système : FρN ?
24
RÉPONSE
L = Fα. ρβ. Nγ
[L] = [Fα]. [ρβ]. [Nγ]
[L] = [F]α. [ρ]β. [N]γ

[F] = [m].[a]= M. L.T -2


[ρ]= [m]/ [V]= M. L3
[N]= [t]-1= T-1
[L]=L
Donc [L] = (M. L.T -2) α. (M. L-3)β. (T-1)γ= M α+β. L α- 3β. T –2α- γ= M 0 .L1 .T0
α+ β = 0  α = -β = 1/4
α- 3β = 1 β = -1/4
-2α- γ = 0 γ = -1/2
Donc/ L = F1/4. Ρ-1/4. N1/2 25
Exercice
Déterminer la dimension des deux paramètres α et β qui apparaissent dans la
loi : F= α m v + β v2
Où F est une force qui s’exprime en (N), m en (kg), v en (m/s)
Solution:
? ?
[F]= [α m v ]= [β v2]

[F]= [m].[a]= M. L T-2


[F]= [α m v ]= [α].[m].[v]= [α].M.L. T-1
[F] M. L T−2 −1
[α]= M.L. T−1 = M.L. T−1= T 26
[F] = [β v2]= [β].[v2]= [β].[v]2 =[β]. L2T−2

[F] M. L T−2
[β]= 2 −2 = 2 −2 =M. L−1
L T L T .

[α]= T−1
[β]=M. L−1

27
PARTIE 2: CALCUL D’INCERTITUDE

28
Calculs d’incertitude sur les mesures directes
Erreur absolue (∆G): c’est la valeur absolue de l’écart entre la valeur vraie (𝐺𝑣 ) et la
valeur mesurée (𝐺𝑚 ). La valeur vraie G étant inconnue, l’erreur absolue l’est également.

L’incertitude absolue ΔG:


𝛿G étant impossible à déterminer, on appelle incertitude absolue la valeur maximale que
l’erreur absolue pourrait atteindre :

29
L’incertitude sur une mesure donnée, exprime les efforts des scientifiques afin d’évaluer
l’importance de l’erreur commise. (J. Taylor)

✓ L’incertitude ne représente pas une valeur mais un intervalle de valeurs.


✓ La valeur exacte de la mesure se trouve, surement, dans cet intervalle.

Soit « 𝐺 » une grandeur physique, sa valeur mesurée et son incertitude.

30
Soit « 𝐺 » une grandeur physique, sa valeur mesurée et son incertitude absolue.
et
est la plus grande erreur qui peut être commise lors d’une mesure d’une grandeur physique.
La valeur probable la plus élevée.
La valeur probable la plus faible.

Soit « 𝐺 » une grandeur physique, sa valeur mesurée et son incertitude


absolue.

L’incertitude relative, appelée aussi incertitude fractionnaire, est égale :


« L’incertitude relative traduit la qualité d’une mesure » 31
Le cas des mesures répétées
La valeur la plus probable est donnée par la valeur moyenne des n valeurs
trouvées :

Pour évaluer ΔG, on a le choix entre deux procédés.


➢ Premier procédé :
Dans ce cas, on prend :

➢ Second procédé :
ΔG est égale à la moyenne des écarts calculés précédemment :

32
Précision d’une mesure
L’incertitude relative d’une mesure est définie par le rapport de l’incertitude absolue et la valeur
mesurée ∆𝐺 𝐺 (rapport sans unité). Si on l’exprime en %, dans ce cas on parle de la précision de
la mesure. Elle nous donne la précision de la mesure et s’exprime par le rapport :

Précision

Incertitude relative
33
Les résultat de la mesure s’écrit alors :
𝐺 = (𝐺𝑚 ± ∆𝐺) 𝑢𝑛𝑖𝑡é

On dit aussi que G est connu à ΔG prés.


Exemple :
l = (16.5 ± 0.1) m
Remarque:

1.Une incertitude absolue sur une grandeur X s'exprime dans la même unité que celle de X.

2. Une incertitude relative sur une grandeur X s'exprime en pourcentage.

34
EXEMPLE D ’APPLICATION
Pour manque de fidélité de notre ampèremètre, on répète 5 fois la mesure de l’intensité du

courant électrique (en mA) qui traverse une résistance R.


Les résultats obtenus sont :

101,00 ; 102,30 ; 99,80 ; 100,90 ; 98,50.


1. Donner le résultat de cet ensemble de mesures par deux méthodes différentes.
2. Quelle est la précision de mesure dans chaque cas.

35
Solution
σn=5
i=1 Ii 𝐼1 + 𝐼2 + 𝐼3 + 𝐼4 + 𝐼5
Iҧ = Imoy = =
n 5
101 + 102,3 + 99,8 + 100,9 + 98,5
= = 100,5mA
5
1er méthode
∆𝐼 = 𝑚𝑎𝑥 𝐼1 − 𝐼𝑚𝑜𝑦 , 𝐼2 − 𝐼𝑚𝑜𝑦 , 𝐼3 − 𝐼𝑚𝑜𝑦 , 𝐼4 − 𝐼𝑚𝑜𝑦 , 𝐼5 − 𝐼𝑚𝑜𝑦
∆𝐼 = 𝑚𝑎𝑥 101 − 100,5 , 102,3 − 100,5 , 99.8 − 100,5 , 100.9 − 100.5 , 98.5 − 100.5

101 − 100,5 = 0.5 𝑚𝐴

102,3 − 100,5 = 1.8 𝑚𝐴

99.8 − 100,5 = 0.7 𝑚𝐴 ∆I = 𝑚𝑎𝑥 0.5, 1.8, 0.7, 0.4, 2 = 2 mA


100.9 − 100,5 = 0.4 𝑚𝐴 36
98.5 − 100,5 = 2 𝑚𝐴
2ème méthode
σ𝑛𝑖=1 𝐼𝑖 − 𝑇𝑚𝑜𝑦
∆I =
0.5+1.8+0.7+0.4+2 𝑛
∆I = = 1.08 mA
5
Donc: ∆I= 1.08 mA ≈ 1,1 mA
2. ∆𝐼 2
𝜀1 % = 100 = 100 = 1.99%.
𝐼 100.5
∆𝐼 1.08
𝜀2 % = 100 = 100 = 1.07%.
𝐼 100.5
On remarque que la 2ème méthode est plus précise que la 1er méthode
(car 𝜺𝟐 % 𝐢𝐧𝐟𝐞𝐫𝐢𝐞𝐮𝐫 𝜺𝟏 %)

I = 𝐼𝑚 ± ∆𝐼 = 100.5 ± 1.1 𝑚𝐴
37
CALCUL D’INCERTITUDE SUR UNE MESURE INDIRECTE

On parle d’incertitude composées quand il s’agit d’une grandeur G dépendant d’autres grandeurs x, y, z

c’est-à-dire 𝐺 = 𝑓(𝑥, 𝑦, 𝑧). L’incertitude commis sur cette grandeur, ∆G, peut être exprimé en fonction des

incertitudes absolue ∆𝑥, ∆𝑦 , ∆𝑧 en appliquant une des méthodes suivantes :

Méthode de la différentielle de la
L’incertitude absolue ΔG et l’incertitude fonction logarithme.
𝛥𝐺
relative de la grandeur « G » pourront être
𝐺
calculer avec deux méthode distinctes.
Méthode de la différentielle totale.

38
1.Méthode de différentiel total

Afin de calculer l’incertitude absolue ∆𝐺 :

➢ Nous prenons le différentiel total de G

𝜕𝑓 𝜕𝑓 𝜕𝑓 𝜕𝑓
dG= 𝑑𝑓 𝑥1 , 𝑥2 , 𝑥3 , … , 𝑥𝑛 = 𝑑𝑥1 + 𝑑𝑥2 + 𝑑𝑥3 +…+ 𝑑𝑥𝑛
𝜕𝑥1 𝜕𝑥2 𝜕𝑥3 𝜕𝑥𝑛

Ou
𝜕𝑥 𝜕𝑦 𝜕𝑧
dG= 𝑑𝑓 𝑥, 𝑦, 𝑧 = dx+ dx+ dz
𝑥 𝑦 𝑧

Nous remplaçons les différentiels 𝑑𝑥, 𝑑𝑦, 𝑑𝑧 par les incertitudes absolues ∆𝑥, ∆𝑦, ∆𝑧 et nous
prenons les valeurs absolues des drivées partielles

𝜕𝑥 𝜕𝑦 𝜕𝑧
∆𝐺 = ∆x+ ∆x+ ∆z
𝑥 𝑦 𝑧
39
CALCUL D’INCERTITUDE SUR UNE MESURE INDIRECTE
Exemple d’application: 𝒎
Calculons l’incertitude relative et absolue de  𝝆=
𝑽
Solution
On peut utiliser la loi précédente de d𝝆, comme on peut aussi appliquer la différentielle totale :
𝝏𝝆 𝝏𝝆
𝒅𝝆 = 𝝆′𝒎 𝒅𝒎 + 𝝆′𝑽 𝒅𝑽 = 𝒅𝒎 + 𝒅𝑽
𝝏𝒎 𝝏𝑽
𝝆′𝒎 est la dérivée la masse volumique par rapport à m (m : la masse)
𝝆′𝑽 est la dérivée la masse volumique par rapport à V (V : la volume).
𝝏𝝆 1
=
𝝏𝒎 𝑉 ൢ 𝟏 𝒎 𝒅𝝆 𝟏 𝒎 𝟏 𝟏 𝒎 𝑽
𝒅𝝆 = 𝒅𝒎 − 𝟐 𝒅𝑽 = 𝒅𝒎 − 𝟐 𝒅𝑽 = 𝒅𝒎 − 𝟐 𝒅𝑽
𝝏𝝆 𝑚 𝑽 𝑽 𝝆 𝑽 𝑽 𝝆 𝑽 𝑽 𝒎
=− 2
𝝏𝑽 𝑉
∆𝜌 Δ𝑚 Δ𝑉
𝒅𝝆
=
𝟏
𝒅𝒎 −
𝟏
𝒅𝑽 = +
𝝆 𝒎 𝑽 𝜌 m V 40
Incertitude relative
CALCUL D’INCERTITUDE SUR UNE MESURE INDIRECTE
2.Méthode logarithmique (Méthode de la différentielle de la fonction logarithme)
Dans certains cas, multiplication ou division, nous pouvons appliquer la méthode logarithmique qui consiste à prendre le
logarithme de la grandeur G, puis sa différentiel
de prendre la valeur absolue des expressions obtenues
et de remplacer les différentiels (dG) par les incertitudes absolues (∆𝐺).

𝑑𝐺
ln 𝐺 → 𝑑 ln 𝐺 = différentielle totale de ln 𝐺
𝐺

Exemple d’application:

Calculons l’incertitude relative et absolue de 


𝒎
𝝆=
𝑽
𝑚
On a : ln 𝜌 = ln = ln 𝑚 − ln V
𝑉 ′
𝑑 ln 𝜌 = ln 𝜌 𝑑𝜌 =
𝑑𝜌
=
𝑑𝑚 𝑑𝑉

41
𝜌 𝑚 𝑉
CALCUL D’INCERTITUDE SUR UNE MESURE INDIRECTE
Remplacer les différentielles par les incertitudes absolues et en prenant la valeur absolues des coefficients

𝒅𝝆 ∆𝜌
- +
Finalement l’incertitude relative sera :

∆𝜌 Δ𝑚 Δ𝑉
= +
𝜌 m V
et l’incertitude absolue sera : Δ𝑚 Δ𝑉
∆𝜌 = 𝜌 +
m V
42
Exercice
𝑙
𝑇 = 2𝜋
𝑔
1.Donner l’incertitude absolue sur 𝑇
1/2
𝑙 𝑙
𝑇 = 2𝜋 = 2𝜋
𝑔 𝑔

𝑙 1/2 𝑙 1/2 1 𝑙 1
Ln T=ln (2𝜋 ) = ln 2𝜋 + ln = ln 2𝜋 + ln = ln 2𝜋 + ( lnl −ln g)
𝑔 𝑔 2 𝑔 2
1
Ln T=ln 2 + 𝑙𝑛𝜋 + ( lnl −ln g)
2
𝑑𝑇 𝑑2 𝑑𝜋 1 𝑑𝑙 𝑑𝑔
= + + −
𝑇 2 𝜋 2 𝑙 𝑔
∆𝑻 𝟏 ∆𝒍 ∆𝒈 Incertitude relative
0 0 = +
𝑻 𝟐 𝒍 𝒈
𝑻 ∆𝒍 ∆𝒈
∆𝑻 = + Incertitude absolue
𝟐 𝒍 𝒈
43
Exercice
𝑙
𝑇 = 2𝜋
𝑔
2. Donner l’incertitude absolue sur 𝑔

𝑙 2 2
𝑙
𝑇 = 2𝜋 𝑇 = 2𝜋
𝑔 𝑔

∆𝒈
=?
𝒈

∆𝒈 =?

44
CONDUITE DE CALCUL D’INCERTITUDE

❖ Calculer la différentielle et la différentielle logarithmique de la grandeur à mesurer .

❖ Regrouper les termes relatifs aux mêmes différentielles.

❖ Passer aux incertitudes (remplacer les différentielles par les incertitudes absolues et en prenant la valeur

absolues des coefficients).

❖ Calcul numériques et expressions du résultat.

45
Exercice

Pour mesurer l’épaisseur d’un cylindre creux on mesure les diamètres intérieur (𝐷1 ) et
extérieur (𝐷2 ) et on trouve:
𝐷1 = 19.5 ± 0.1 𝑚𝑚

𝐷2 = 26.7 ± 0.1 𝑚𝑚

Donner le résultat de la mesure et sa précision.

46
EXERCICE
On mesure les longueurs et X et Y on trouve X= 1m et Y= 10 m.
Les longueurs sont mesurées avec une précision de 2%. La grandeur S est définie par ces
2 grandeurs comme
𝑌2
𝑆=
𝑌−𝑋

1.Calculer S
2-.Calculer l’incertitude relative et absolue

47
Calcul d’incertitude
Δ𝑋
Opération X
𝑋
Somme X= a+b Δ𝑋 = Δ𝑎 + Δ𝑏
différence X= a-b Δ𝑋 = Δ𝑎 + Δ𝑏
Δ𝑋 Δ𝑎 Δ𝑏
Produit X = a. b = +
𝑋 𝑎 𝑏
Δ𝑋 Δ𝑎 Δ𝑏
Quotient X= a/b = +
𝑋 𝑎 𝑏
Δ𝑋 Δ𝑎
Puissance X = an = 𝑛.
𝑋 𝑎

48
CHIFFRES SIGNIFICATIFS
Les chiffres significatifs sont tous les chiffres non nuls d’un nombre décimal.
Exception: les zéros situés à droite d’un chiffre différent de zéro sont significatifs.

Soient les nombres suivants: 0,023; 230050; 0,10053; 1,00; 0,1; 25 ∗ 103
Combien de chiffres significatifs composent chaque nombre?

Nombre 0,023 230050 0,10053 1,0 0,1 25 ∗ 10𝟐


Nombre de chiffres 2 6 5 2 1 4
significatifs
49
CHIFFRES SIGNIFICATIFS
Exemple 1 : L = 8,2  0,1 cm L = 0,1 cm :
- la vraie valeur de L a 95% de chances de se trouver dans l’intervalle [8,1 ; 8,3]
L
On peut comparer la précision de chacune des mesures données en exemple en calculant une incertitude relative :
L
Exemple 1 :
L 0,1
=  0,012 , soit 1,2 %
L 8,2

On remarque que le zéro après la virgule dans (8,20) a ici de l’importance, il renseigne sur la précision de la
mesure, c’est un chiffre significatif.

8,2 cm = 0,082 m = 8,20.10-2 m = 82 mm comporte 2 chiffres significatifs.

50
Je suis disponible si vous avez des question

51