Vous êtes sur la page 1sur 7

Correction analyse réelle2

kevin ELAT

26/06/2021
EXAMEN SESSION NORMALE 2020-2021

EXERCICE1

1. Calculons les limites suivantes :


√ √ √ √
1 + 2 + 3 + ... + n − 1
a. un = √
n n
Ona :

√ √ √ √ √ √ !!
1+2 + 3 + ... + n − 1 1 √ n−1
un = √ = 1
√ + √2 + ... + √
n n
n n n n
n−1
r ! n−1
r !
1
X k 1
X k
= n
= n
k=1
n k=0
n

On a donc une somme de Riemann pour la fonction Rcontinue sur [0,1] définie
√ 1
par :f (x) = x. On sait que un converge alors vers 0 f (x) dx donc

3 1
 
Z 1 Z 1 √ 2 2
limn→+∞ un = f (x) dx = x dx =  x 2  =
0 0 3 3
0
d’ou
2
limn→+∞ un = 3
v
u  2 !  2 !   n 2 
u
n
1 2
b. un = t 1 + 1+ ... 1 +
n n n

On a un > 0 donc
n  2 !
X k
ln un = n1 ln 1 +
k=1
n
On a donc une somme de Riemann pour la fonction continue
R1 sur [0,1] définie
par : f(x) = ln (1 + x ) . Ainsi ln un converge vers 0 ln (1 + x2 ) dx
2

on intègre par partie pour obtenir :

1
R1 1 R 1 2x2
0
ln (1 + x2 ) dx = [ln (1 + x2 ) x]0 − 0
dx
x2 + 1
R 1 x2 + 1 − 1
= ln 2 − 2 0
dx
x2 + 1
= ln 2 − [2x]10 + [arctan x]10
= ln 2 − 2 + Π2

π
d’oú limn→+∞ un = 2e 2 −2 .

2. Soit a,b ∈ R+ et n ∈ N .

Calculons a l’aide de changements de variables, les intégrales suivantes :


Ra
I1 = √ 1dx
0 a2 −x2
x
posons u = alors dx = adu,x → 0, u → 0 et x → a,u → 1
a
Z 1
1
I1 = √ du
0 1 − u2
= [arcsin u]10
π
=
2
π
I1 =
2
π
I2 = 04 tan2 x dx
R
1

Posons u = tan x =⇒ dx = 1+u 2 du .
Z 1
u2
I2 = 2
du
0 1+u
Z 1 2
u +1−1
= du
0 1 + u2
= [u]10 − [arctan u]10
π
= 1−
4
π
Donc I2 = 1 −
4

(2)

2
EXERCICE2 R +∞ 1 √
1. Soit I = 0 (1+x2 ) x
dx.

a Montrons que I est convergente .


La fonction x 7−→ f (x) = (1+x12 )√x est continue sur l’intervalle ]0, +∞[ comme
composée de fonctions continues sur ]0, +∞[ .
i. Etude en 0
2
On a limx→0 x 3 f (x) = 0 avec α = 23 < 1, alors d’après le crictère de conver-
R1
gence de Riemann 0 (1+x12 )√x dx. converge.
ii.Etude en +∞
On a limx→+∞ x2 f (x) = 0 avec α = 2 > 1, alors d’après le crictère de conver-
R +∞
gence de Riemann 1 (1+x12 )√x dx. converge.
On en déduit d’après i et ii que I est convergente.
R +∞ 1
b. Calculons J = 0 1+t4
dt.
On a
1 + t12 − 1 + t12
 Z +∞ 
1
J = dt
2 0 t2 + t12
1 + t12 1 − t12
Z +∞ Z +∞
2J = 2 dt − 2 dt
0 t − 1t + 2 0 t + 1t − 2
1 1
 
posons u = t − t
=⇒ du = 1 + t2
dt

1 1
 
v = t+ t
=⇒ dv = 1 − t2
dt
R +∞ 1
R +∞ 1
2J = 0 u2 +2
du − 0 v 2 −2
dv
R +∞ R +∞ √ R +∞
2
posons I1 = 0 u21+2 du et I2 = 0 1
v 2 −2
dv alors on a I1 = 1
X 2 +1
dX
√ 2 0
avec X = √u2 et du = 2dX
h√ i+∞
I1 = 22 arctan X
0
h√ i+∞
2
= 2
arctan √u2
0
h√ 1 +∞
i
2 t−
= 2
arctan √2t
0
h√ i
2 π π
= 2 2
+2

π 2
=
2

3
R +∞
I2 = 0 v21−2 dv
 R +∞   R +∞ 
= 2√1 2 0 v−1√2 dv − 2√1 2 0 v+1√2 dv
h √ i+∞
= 2√1 2 ln | v− √2 |
v+ 2 0
 √ +∞
1 ( t+ 1t )− 2
= 2√2 ln | t+ 1 +√2 |
( t) 0
= 0

π 2
Donc J =
4
NB : ne pas oublie de revenir a la variable initiale.
R +∞
Deduisons la valeur de I On a I = 0 (1+x12 )√x dx.
Posons x = Y 2 =⇒ dx = 2Y dY alors
R +∞ 2
I = 0 (1+Y 4 ) dY.

π 2
= 2J =
2
2. On considère la fonction F donnée par :
R +∞ −t sin(xt)
F (x) = 0 e 1+t 4 dt, ∀x ∈ R.
−t
a. Montrons que F est bien définie et continue posons f (x, t) = e 1+t
sin(xt)
4

définie sur ] − ∞, +∞[X[0, +∞[ . on a x 7−→ f (x, t) est continue sur ] −


∞, +∞[ et t 7−→ f (x, t) est continue sur [0, +∞[ donc f est continue sur ] −
R +∞ −t sin(xt) R +∞ 1 R +∞ 1
∞, +∞[X[0, +∞[, de plus on a 0 e 1+t 4 dx 6 0 1+t 4 dx or 0 1+t4
dx
est convergente donc F est bien définie et est continue.

b. Montrons que F est indéfiniment dérivable.


−t
On a ∂f∂x (x,t)
= te 1+t
cos(xt)
4 est continue sur ] − ∞, +∞[X[0, +∞[ de plus
∂f (x,t)
x 7−→ ∂x est infiniment dérivable sur ] − ∞, +∞[ donc F est infiniment
dérivable ∀x ∈ R.

c. Calculons limx+∞ F (x)

x
d. Montrons que F (4) (x) + F (x) = 1+x 2
R +∞ ∂f (x,t) R +∞ te−t cos(xt)
Ona F’(x) = 0 ∂x
dt = 0 1+t4
dt comme F est indéfiniment dé-
rivable on déduit que
R +∞ (x,t) R +∞ 2 −t −t cos(xt)
F 00 (x) = 0 ∂f1∂x dt = 0 −t e1+tsin(xt)
4 dt avec f1 (x) = te 1+t 4

4
R +∞ R +∞ −t3 e−t cos(xt) 2 −t
F (3) (x) = ∂f2 (x,t)
dt = 1+t4
dt avec f2 (x) = −t e1+tsin(xt)
4
R +∞ ∂f3∂x
0
(x,t)
0
R +∞ t4 e−t sin(xt) −t3 e−t cos(xt)
F (4) (x) = 0 ∂x
dt = 0 1+t4
dt avec f3 (x) = 1+t4
R +∞ 4 −t sin(xt)
F (4) (x) = 0 t e 1+t dt
R +∞ 1
 −t 4
= 0 1 − 4 e sin(xt) dt
R +∞ −t 1+t R +∞ −t sin(xt)
= 0 e sin(xt) dt − 0 e 1+t 4 dt
R +∞ −t
= 0  e sin(xt) dt − F (x)
R +∞
= = 0 e−(1−xi)t dt − F (x) ou = désigne la partie imaginaire
 1 −(1−xi)t +∞
= = − 1−xi e 0
− F (x)
1

= = 1−xi − F (x)
= x2x+1 − F (x)

x
Donc F (4) (x) + F (x) = x2 +1

EXERCICE3
Soit (E) y 00 + a(x)y 0 + b(x)y = 0 une équation différentielle linéaire du se-
cond ordre homogène, ou les fonctions a et b sont de classe C 1 sur l’intervalle
I
1. On pose y(x) = u(x)z(x). Ecrivons l’équation (E’) transformée de (E) en
fonction de u et z .
on a : y 0 (x) = u0 (x)z(x) + u(x)z 0 (x) (1)

y 00 (x) = u00 (x)z(x) + u0 (x)z 0 (x) + u0 (x)z 0 (x) + u(x)z 00 (x) (2)

(1) et (2) dans (E) donne

(u00 (x)z(x) + 2u0 (x)z 0 (x) + u(x)z 00 (x))+a(x) (u0 (x)z(x) + u(x)z 0 (x))+b(x)u(x)z(x) =
0
(u00 (x) + a(x)u0 (x) + b(x)u(x)) z(x)+(2u0 (x) + a(x)u(x)) z 0 (x)+u(x)z 00 (x) =
0 (E’)

2. Déterminons une équation différentielle que doit vérifier la fonction u


pour que (E’) ne contienne plus le terme en z’ .
On a : (u00 (x) + a(x)u0 (x) + b(x)u(x)) z(x)+(2u0 (x) + a(x)u(x)) z 0 (x)+u(x)z 00 (x) =
0 (E’)
pour que (E’) ne contienne plus de terme en z’ il faut et il suffit que 2u0 (x) +
a(x)u(x) = 0 (E”)
resolvons (E”)
soit A une primitive de la fonction x 7−→ − a(x)2
alors

5
u0 (x) R u0 (x)
= − a(x)
R a(x)
u(x) 2
=⇒ u(x)
dx = − 2 dx =⇒
ln |u(x)| = A(x) + C avec C ∈ R =⇒ u(x) = keA(x) avec k ∈ R donc la
solution de (E”) sont les fonctions x 7−→ keA(x) avec k ∈ R

3. Montrons (E’) peut alors se mettre sous la forme z 00 = c(x)z avec c


une fonction a déterminer.
On a : (u00 (x) + a(x)u0 (x) + b(x)u(x)) z(x)+(2u0 (x) + a(x)u(x)) z 0 (x)+u(x)z 00 (x) =
0 (E’)
Comme 2u0 (x)+a(x)u(x) = 0 alors (E’) devient (u00 (x) + a(x)u0 (x) + b(x)u(x)) z(x)+
00 00 0
u(x)z
 00(x) = 0 =⇒ u(x)z”(x)  = -(u (x) + a(x)u (x) + b(x)u(x)) z(x) =⇒ z”(x)
0
= −(u (x)+a(x)u u(x)
(x)+b(x)u(x))
z(x)
 00 
−(u (x)+a(x)u0 (x)+b(x)u(x))
=⇒ z”(x) = c(x)z(x) avec c(x) = u(x)

4. Determinons u et c pour a et b constantes


ax
on a : u(x) = keA(x) comme a est constante alors u(x) = ke− 2 avec k ∈ R
a2
et après calcul on trouve c(x) = −b
4
5. Résolvons y 00 − 2xy 0 + x2 y = 0
Posons y(x) = u(x)z(x) d’après la question 4. on a a(x) = −2x et b(x) = x2
x2 x2 x2 x2
i.e u(x) = ke 2 et u0 (x) = kxe 2 , u00 (x) = ke 2 + kx2 e 2 et c(x) = −1 donc
z 00 (x) + z = 0 =⇒ z(x) = Acos x + B sin x avec A, B ∈ R =⇒ donc y(x) =
x2
ke 2 (A cos x + B sin x) avec k, A, B ∈ R.

”Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous osons pas,
mais c’est parce que nous osons pas que c’est difficile”

Vous aimerez peut-être aussi