Vous êtes sur la page 1sur 6

Nouvelles dispositions

régissant les activités


d’importation de matières
premières, produits et
marchandises destinés à
la revente en l’état
Mai 2021

kpmg.dz
Note aux lecteurs
Nous attirons votre attention sur le fait que les avis exprimés ici sont
basés sur les textes en vigueur en Algérie. A titre de précaution, nous
vous informons, en outre, que nous ne pouvons en aucun cas garantir
que les positions prises ou les avis donnés ici puissent être maintenus
par suite de changements dans la législation, la jurisprudence ou la
pratique. Nous tenons également à préciser que notre rôle est celui d’un
conseiller et que toute décision revient au management de votre Société.

Nous vous prions d’agréer, l’expression de notre parfaite considération.


Nouvelles dispositions régissant les activités
d’importation de matières premières, produits
et marchandises destinés à la revente en l’état
L’activité d’importation de matières premières, produits et NB. Il convient de noter que l’avant-projet de Loi de
marchandises destinés à la revente en l’état fait l’objet finance Complémentaire pour 2021 prévoit l’abrogation
d’une réglementation spécifique, régissant les différents de l’obligation rétroactive de mise en conformité à la
aspects de l’exercice de cette activité. règle de partenariat 49/51% prévue par l’article 139 de
la Loi de Finances pour 2021.
Les règles régissant l’activité d’importation pour la revente
en l’état proviennent notamment des textes suivants : S’agissant d’un avant-projet de loi de finances
complémentaire, ces dispositions pourraient faire
• Loi de Finances pour 2021 ;
l’objet de modifications lors des discussions dans les
• Décret exécutif n° 20-154 du 8 juin 2020 modifiant le différentes institutions
décret exécutif n° 18-112 du 5 avril 2018 fixant le modèle
de l'extrait du registre du commerce délivré sous format
électronique (Jo N° 35 du 14 Juin 2020 ;
Mise en conformité des registres
• Décret exécutif n° 21-94 du 9 mars 2021 (le « Décret »), du commerce électronique (RCE)
modifiant et complétant le décret exécutif n° 05-458 du 30
novembre 2005, fixant les modalités d’exercice des Le Décret est venu clarifier un certain nombre de points,
activités d’importation de matières premières, produits et notamment en ce qui concerne les règles relatives aux
marchandises destinés à la revente en l’état. registres du commerce, et dispose à cet effet que les
activités d’importation de matières premières, produits et
Suivant l’introduction de ces dispositions, nous retenons marchandises destinés à la revente en l’état sont exercées
principalement ce qui suit : sur la base d’extraits de registre du commerce
électroniques, portant des codes d’activités homogènes et
relevant d’un seul sous-groupe des groupes d’activités
Mise en conformité avec la règle de d’importation inclus dans la nomenclature des activités
économiques, soumises à inscription au registre du
partenariat dite règle du « 49/51%» commerce.

Suivant les dispositions de la Loi de Finances pour 2021, Il convient de rappeler que la durée de validité des extraits
les sociétés commerciales exerçant l’activité d’importation du registre du commerce relatifs à l’exercice des activités
de matières premières, produits et marchandises destinés d’importation de matières premières, produits et
à la revente en l’état, et les activités revêtant un caractère marchandises destinés à la revente en l’état, est fixée à
stratégique demeurent soumises à une participation deux (2) années. Cette durée de validité est renouvelable.
d’actionnariat national résident à hauteur de 51%.

Les sociétés commerciales comportant un ou plusieurs Mise en conformité aux


associés étrangers, exerçant l’activité d’importation de dispositions du cahier des charges
matières premières, produits et marchandises destinées à
la revente en l’état, doivent se conformer à cette règle
a) Cahier des charges
avant le 30 juin 2021.
L’une des nouveautés du Décret est qu'il établit un cahier
Passé ce délai, les extraits du registre de commerce non
des charges pour l'importation de marchandises destinées
conformes à cette règle deviendront sans effet.
à la revente en l’état. Désormais, l'importation de
marchandises destinées à la revente en l'état est soumise
En l’espèce, la mise en conformité avec la règle de
à un programme prévisionnel des importations. Les
partenariat se matérialise par l’entrée du nouveau
sociétés commerciales concernées doivent fournir aux
partenaire local soit via une augmentation du capital social,
directions du commerce des wilayas territorialement
soit par une acquisition d’au moins 51% du capital social
compétentes un programme annuel prévisionnel des
de la société locale.
importations. Elles doivent également fournir, tous les six
(6) mois, aux services des directions du commerce des
Les sociétés ne souhaitant plus continuer l’exercice de
wilayas territorialement compétentes, les statistiques
l’activité d’importation pour la revente en l’état peuvent
concernant l'état des ventes et les quantités en stock.
supprimer les codes d’activités y relatifs de leur registre du
commerce sans avoir à se conformer à la règle 49/51%.

© 2021 KPMG S.P.A. est membre du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Coopérative (« KPMG International »), une entité de droit
suisse. KPMG International ne propose pas de services aux clients. Aucun cabinet membre n’a le droit d’engager KPMG International ou les autres cabinets membres vis-à-vis des 3
tiers. KPMG International n'a le droit d'engager aucun cabinet membre.
Nouvelles dispositions régissant les activités
d’importation de matières premières, produits
et marchandises destinés à la revente en l’état
Le Décret distingue deux (02) modèles-type de cahier des • Disposer d'un certificat de respect délivré par les
charges, selon que les sociétés commerciales concernées services compétents ;
exercent des activités réglementées ou non réglementées.
• Présenter une preuve de l'existence d'une infrastructure
D’une part, les sociétés commerciales concernées de stockage et de distribution appropriée, délivrée par
exerçant des activités non réglementées sont tenues de une autorité publique ;
souscrire au cahier des charges relatif aux engagements
des sociétés commerciales exerçant l’activité d’importation • Employer au moins deux personnes ;
de matières premières, produits et marchandises destinés
à la revente en l’état. • Respecter les obligations de protection des
consommateurs relatives à :
D’autre part, les sociétés commerciales concernées – Hygiène et sécurité des denrées alimentaires,
exerçant des activités réglementées soumises à un cahier – Salubrité et conformité des produits,
des charges spécifique, doivent souscrire au cahier des – Garantie et service après-vente, et
charges relatif aux engagements des sociétés – Information des consommateurs ;
commerciales exerçant une activité réglementée
d’importation de matières premières, produits et • Présenter aux directions du commerce de la wilaya :
marchandises destinés à la revente en l’état, et disposant – Le programme annuel prévisionnel d'importation,
d’un cahier des charges spécifique. – Après six (6) mois, les statistiques concernant l'état
des ventes et les quantités en stock ;
Suivant la souscription par les sociétés commerciales à
l’un ou l’autre cahiers des charges suscités, celles-ci se • Assurer le service après-vente, la disponibilité des
voient délivrer un certificat de respect des conditions et des pièces détachées, ou s'engager dans des accords avec
modalités exigées pour l'exercice de l'activité d’importation des prestataires de service après-vente agréés.
de matières premières, produits et marchandises destinés
à la revente en l'état, certificat qui demeure susceptible de Enfin, l’ensemble des règles explicitées ci-dessus, relatives
retrait en cas de non-respect des conditions édictées par le à la modification du registre du commerce et à la
Décret ou des clauses du cahier des charges. souscription aux cahiers des charges, se doivent d’être
appliquées par les sociétés commerciales avant le 31
b) Obligation d’établir un programme prévisionnel décembre 2021, faute de quoi les extraits du registre du
d’importation commerce non conformes deviennent sans effet jusqu’à
régularisation de la situation des sociétés concernées.
Le Décret prévoit donc de nouvelles conditions spécifiques
pour l’exercice de l’activité d’importation de marchandises
destinées à la revente en l’état. Désormais, cette activité
Obligation de recours au paiement
est soumise à l’établissement d’un programme prévisionnel à terme
des importations.
En effet, l’article 118 de la Loi de Finances pour 2021 est
Les sociétés commerciales concernées doivent fournir, aux venu clarifier les conditions pour le recours au paiement à
directions du commerce des wilayas territorialement terme des importations.
compétentes, un programme annuel prévisionnel des
importations. Ainsi, et exception faite des opérations d’importation
revêtant un caractère vital pour l’économie nationale
Elles doivent également fournir, tous les six (6) mois, aux (produits stratégiques, produits alimentaires de large
services des directions du commerce des wilayas consommation, produits ayant le caractère d’urgence pour
territorialement compétentes, les statistiques concernant l’économie nationale ou encore ceux importés par l’Etat ou
l'état des ventes et les quantités en stock. les EPE), le paiement des importations destinées à la
vente en l’état doit s’effectuer au moyen d’un instrument de
c) Autres obligations notables paiement dit à terme, payable quarante-cinq (45) jours à
compter de la date d’expédition des marchandises.
Les sociétés qui envisagent d'exercer l'activité
d'importation pour revente en l'état doivent se conformer, Les conditions d’application de cet instrument seront
notamment, aux exigences suivantes : précisées par le Ministre chargé des finances.

• Disposer d'un code d'activité de registre du commerce


valide et correspondant à l'activité d'importation ;
© 2021 KPMG S.P.A. est membre du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Coopérative (« KPMG International »), une entité de droit
suisse. KPMG International ne propose pas de services aux clients. Aucun cabinet membre n’a le droit d’engager KPMG International ou les autres cabinets membres vis-à-vis des 4
tiers. KPMG International n'a le droit d'engager aucun cabinet membre.
Nouvelles dispositions régissant les activités
d’importation de matières premières, produits
et marchandises destinés à la revente en l’état
Domiciliation des opérations
d'importation de biens destinés à la
revente en l'état
L'instruction n° 05-2017 du 22 octobre 2017 fixant les
conditions particulières relatives à la domiciliation des
opérations d'importation de marchandises destinées à la
revente en l'état prévoit que la domiciliation de toute
opération d'importation de marchandises destinées à la
revente en l'état doit être effectuée au moins trente jours
(30 jours) avant l'embarquement de ces marchandises.

La domiciliation d'une opération d'importation de


marchandises destinées à la revente en l'état est
subordonnée à la constitution par l'importateur d'une
provision, au moins égale à cent vingt pour cent (120%) de
la valeur de l'opération d'importation, auprès de la banque
de domiciliation.

Guichet unique à l’importation

Le Décret exécutif n° 21-146 du 17 avril 2021 vient fixer les


modalités de mise en place et de fonctionnement du
guichet unique dédié à l'accomplissement des formalités
douanières à l'importation, au transit et à l'exportation.

En effet, le guichet unique constitue un point d'entrée


unique pour l'accomplissement des formalités douanières
et la soumission des documents, liés au contrôle à
l'importation, au transit et à l'exportation.

Le guichet unique est une interface électronique qui permet


l'échange et la diffusion par voie électronique des flux
d'informations et des documents entre les différents
intervenants dans la chaîne du commerce extérieur, dans
la limite des missions et des responsabilités de chaque
intervenant.

Le guichet unique peut être interfacé avec d'autres


plateformes d'échange électronique et systèmes
d'information en lien avec le contrôle transfrontalier.

Pour la mise en place du guichet unique, les


administrations, les institutions et les intervenants
concernés par les formalités liées au contrôle au niveau
des frontières, prennent part aux travaux de préparation,
d'élaboration et de validation des processus d'échange
d'informations et des documents nécessaires, en
coordination avec les services de la direction générale des
douanes.

© 2021 KPMG S.P.A. est membre du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Coopérative (« KPMG International »), une entité de droit
suisse. KPMG International ne propose pas de services aux clients. Aucun cabinet membre n’a le droit d’engager KPMG International ou les autres cabinets membres vis-à-vis des 5
tiers. KPMG International n'a le droit d'engager aucun cabinet membre.
Contacts
KPMG Algérie met à votre disposition l’expertise de ses collaborateurs pour toute
demande de clarification et/ou d’assistance personnalisée.

Ramzi Ouali Asma Belouard Amirouche Boukhezzar


Partner Legal Senior Manager Legal Manager
Directeur general Tax & Law department Tax & Law department
KPMG Algérie KPMG Algérie. KPMG Algérie.
Mob: 0770 948 371 Mob: 0770 980 696 Mob: 0770 526 360
rouali@kpmg.dz abelouard@kpmg.dz aboukhezzar@kpmg.dz

Lamia Achaibou Amokrane Kessal


Tax Senior Manager Tax Senior Manager
Tax & Law department Tax & Law department
KPMG Algérie KPMG Algérie
Mob:0770 929 296 Mob: 0770 526 365
lachaibou@kpmg.dz akessal@kpmg.dz

kpmg.dz

Les informations contenues dans ce document sont d’ordre général et ne sont pas destinées à traiter les particularités d’une personne ou d’une
entité. Bien que nous fassions tout notre possible pour fournir des informations exactes et appropriées, nous ne pouvons garantir que ces
informations seront toujours exactes à une date ultérieure. Elles ne peuvent ni ne doivent servir de support à des décisions sans validation par les
professionnels ad hoc.
KPMG Algérie S.P.A. est une société par actions au capital social de 100 030 000.00 DZD, inscrite au registre de commerce d’Alger sous le numéro
02B 0018309 16/00. Numéro de Carte d’Immatriculation Fiscale 000216289042735. Siège social : Lot N° 94, Centre des Affaires, Bab-Ezzouar,
Alger, Algérie.
© 2021 KPMG S.P.A. est membre du réseau KPMG constitué de cabinets indépendants adhérents de KPMG International Coopérative (« KPMG
International »), une entité de droit suisse. KPMG International ne propose pas de services aux clients. Aucun cabinet membre n’a le droit d’engager
KPMG International ou les autres cabinets membres vis-à-vis des tiers. KPMG International n'a le droit d'engager aucun cabinet membre.

Vous aimerez peut-être aussi