Vous êtes sur la page 1sur 4

LE FOND DE COMMERCE

Droit des sociétés

Réaliser par : MIKI Redouane, groupe 2 (FCG)

MS : KHALLAAYOUN MOHAMED REDA   


La Définition du fonds de commerce

Le fonds de commerce est une notion juridique utilisée principalement en matière commerciale et
faisant référence à un ensemble d'éléments corporels (stocks de marchandises, matériel...) et
incorporels (clientèle, réputation, droit au bail, achalandage...) constitués en vue de faire fonctionner
une activité professionnelle.

Les éléments du fonds de commerce :

1- Les éléments incorporels

la clientèle et Le nom Les droits de la


Le droit au bail L’enseigne propriété industrielle
l’achalandage commercial

Permet consentir Ils constituent le


L’achalandage est un bail d’une C’est un signe monopole
C’est l’appellation
l’ensemble des durée déterminée extérieur qui d’exploitation et
sous laquelle un
clients de passage sur des locaux permet de production. Ils
commerçant
(ex : clients de dans lesquels il d’individualiser un peuvent
personne physique
souk, restaurant à exercera ses établissement et le représenter toute
exerce son activité
l’autoroute). activités signaler au tiers. la valeur du fonds
commerciales. de commerce.

2- Les éléments corporels :

Le matériel et
Les marchandises outillage

Elles désignent tout objet destiné à la C’est l’ensemble des biens mobiliers
vente. servant à l’exploitation.

Valeur juridique

Sur le plan juridique, le fonds de commerce est considéré comme un bien meuble incorporel. Le
fonds de commerce doit lui-même être distingué de l'ensemble des éléments qui le compose.
1- Les mentions de l’acte de vente du fonds de commerce :

 Le nom du vendeur, la date et la nature de son acte d’acquisition, le prix de cette acquisition
en spécifiant distinctement les prix des éléments incorporels, des marchandises et du
matériel
 L’état des inscriptions des privilèges et nantissements pris sur le fonds
 S’il y a lieu, le bail, sa date, sa durée, le montant du loyer actuel, le nom et l’adresse du
bailleur
 L’origine de la propriété du fonds de commerce.

L’acheteur peut annuler l’acte de l’achat du fonds de commerce dans deux cas :

L’abscence de l’un des mentions du


Les mentions portées sur l’acte de
contrat de vente de F.C et qui lui a
commerce sont inexactes
porté préjudice

L’achat

L’achat d’un fonds de commerce est une alternative à la création d’entreprise en partant de zéro, il
permet de se lancer dans une activité déjà en place qui fonctionne plus ou moins bien.

La Vente

Un fonds de commerce peut être vendu : sont alors compris dans la vente aussi bien les éléments
corporels (matériel, mobilier, outils...) que les éléments incorporels (enseigne, clientèle, contrats de
travail, licences administratives, nom de domaine...) du fonds. Le prix est alors fixé par un accord
négocié entre le vendeur et l'acquéreur.

Les obligations du l’acheteur du fonds de commerce

 Garantir le paiement du prix de vente du F C. Le prix de la vente inclut aussi les frais
accessoires comme les frais liés à l'enregistrement.
 Assurer l’application des mesures de publicité prévues par la loi
 Respecter le délai donné aux créanciers du vendeur pour faire opposition au paiement du
prix.

Les obligations du vendeur du fonds de commerce

 Le vendeur doit délivrer le fonds de commerce


 Le vendeur s’engage à ne rien faire qui puisse troubler l’acquéreur dans l’exercice de son
activité
 Le vendeur doit informer acquéreur, le cas échéant, de l’existence d’un vice caché : son
appréciation est laissée au soin de l’acquéreur

Vous aimerez peut-être aussi