Vous êtes sur la page 1sur 5

Ecole des Filles de Marie

5 ème année Assistants pharmaceutico-techniques

Professeur : Vander Steichel Carine.


Elèves : Aharchi Hakima, Bamba Nayadi, Boualkma Kaoutar, Bssissen Zakia, El
Makhoukhi Mariem, El Ouafi Myriam, Lazam Sahila. Medhi Kaoutar, Oueld Ahmed
Mariam, Sari Ahmet,Uzabakiliho Marie, Zegagh Adra.

OPERATION CHERCHEURS D’EAU


PRINTEMPS DES SCIENCES
Année scolaire 2002 - 2003

Travail réalisé dans le cadre du cours de sciences et technologies

Parrain : Monsieur Devleeschouwer


Responsable du Laboratoire de Microbiologie
pharmaceutique et d’hygiène Institut de pharmacie de
l’ULB.
Analyse de la qualité microbiologique d’eaux pharmaceutiques.

But :

Analyser la qualité microbiologique d’une eau utilisée dans une industrie qui fabrique des
artères artificielles.
Cette eau, qui est distribuée par la CIBE doit subir plusieurs étapes de purification.

A: L’eau d’arrivée CIBE passe sur du charbon actif qui a pour effet de retenir
les impuretés chimiques présentes dans l’eau.
Toutefois, l’eau qui passe sur le charbon voit sa teneur en microorganismes
augmenter rapidement par la présence de substances nutritives.

B: Après passage sur le charbon, l’eau passe sur une résine échangeuse d’ions.
Ce procédé permet d’éliminer les ions présents dans l’eau.

C: L’étape suivante consiste à faire passer l’eau sous une lampe U.V. Celle ci a
pour mission d’éliminer les microorganismes.

D: Enfin, l’eau passe sur un filtre absolu de 0.22 µm qui élimine les derniers
microorganismes indésirables.

Nous avons analysé au laboratoire les échantillons suivants :

- eau d’arrivée CIBE (échantillon 1)


- eau passée sur charbon (échantillon 2)
- eau passée sur charbon et résine (échantillon 3)
- eau passée sur charbon, résine et lampe UV (échantillon 4)

Les quatre échantillons ont été filtrés sur un appareillage stérile.


Le filtre (0.45 µm) a ensuite été placé sur une boite de gélose TSA et mis en incubation
4 jours à 32°C .
Après ces 4 jours, nous avons dénombré les germes présents.

Quels types de germes recherche-t-on ?

Germes indices de souillure fécale :


-germes totaux (mis en culture sur une gélose TSA)
-coliformes fécaux (mis en culture sur une gélose MAC CONKEY )
Méthode de travail :

Filtration des échantillons

a) 100 ml filtre mis en culture sur gélose TSA


b) 100 ml filtre mis en culture sur gélose Mac Conkey
c) 10 ml filtre mis en culture sur gélose TSA

Dénombrement sur boite

a) 2 x 1 ml dans une gélose TSA


b) 2 x 0,1 ml dans une gélose TSA

Pourquoi filtrer différents volumes ?

Lorsque l’on estime que l’échantillon de 100 ml risque de contenir trop de germes et qu’il
sera difficile de les dénombrer. On dilue alors 10 fois puis 100 fois l’échantillon.

Incubation

Les boites de géloses sont incubées 4 jours à 32°C (31.5°C – 32.5°C )

Comptage.

Il se fait de façon manuelle.


MATERIEL:

-Erlenmeyer -Pompe à vide


-Entonnoir à verre fritté -Tuyau
-Pince pour le verre fritté -Bec bunsen
-Filtre stérile (0.45um) -4 boites de gélose vide
-Pince pour le filtre -1 boite de gélose Mac Conkey
-Pipette graduée (0,1ml,1ml,10ml) -2 boites de gélose TSA

PRODUITS:

-Gélose TSA liquide


-Echantillons d'eau

GELOSES :

! TSA : milieu utilisé pour cultiver des germes exigeants.

Composition :Tryptone 15g


Peptone de soja 5g
Chlorure de sodium 5g
Agar 15g
Eau 1000g

! MAC CONKEY : milieu sélectif pour la culture des bactéries gram -


surtout les entérobactéries.

Composition :peptone de caséine 17 g


Peptone de viande 3g
Lactose 10g
Sels biliaires 1,5g
Chlorure de sodium 5g
Agar 13,5g
Rouge neutre 0,03g
Violet cristallisé 0,001g
Eau 1000 ml
Tableau de< résultats :

Echantillon Dates Germes/ml Coliformes/100ml


04/02/03 12 < 1
1 18/02/03 10 < 1
25/02/03 15 < 1
04/02/03 320 < 1
2 18/02/03 240 < 1
25/02/03 930 < 1
04/02/03 50 < 1
3 18/02/03 30 < 1
25/02/03 74 < 1
04/02/03 1 < 1
4 18/02/03 85/100ml < 1
25/02/03 2 < 1

Intérprétation :

Echantillon 1 :
L’eau CIBE contient très peu de germes et répond donc ainsi aux normes de potabilité.

Echantillon 2 :
L’eau stagne un certain temps en passant sur le charbon. Ce qui permet aux germes
présents de continuer à se multiplier. C’est la raison pour laquelle on trouve dans cet
échantillon un nombre important de bactéries.

Echantillon 3 :
Après passage sur résine, l’eau contient déjà moins de germes.

Echantillon 4 :
La lampe UV est très efficace pour éliminer les germes présents.

Les quelques germes qui persistent dans l’eau après les trois premières étapes de
purification seront éliminés par la dernière étape qui consiste à faire passer l’eau sur un
filtre absolu (0.22 µm).
Nous n’avons pu pour des raisons pratiques vérifier cette étape au laboratoire.