Vous êtes sur la page 1sur 13

École Nati0,naJe des Sciences Appliquées d' Al--H ocdma

Université Abdelmalek Essaadi

Génie Civil (S1) 2019 - 2020

Pr. Zakaria TAHRI

Sommaire

I. Généralité
II. Granulats
III. Liants hydrauliques traditionnels
IV. Ciments
V. Béton
· ...,..-,-,,~ ····· ,-- ~=~~~~. ,,,.·Hl''Vi~'•'<•-'"~m.l'7·1 ~=,i'rJaM-;

- -. ·~. , .,..... -.,~· :_., ,(:hapitre I :;~C?é~éralité;':, . .-,

I : Introduction :
Depuis l'âge des cavernes, les matériaux de construction ont considérablement évolué. Après
avoir utilisé la matière directement disponible, comme la pierre, les hommes ont façonné des
matériaux nouveaux pour répondre à des besoins croissants. Les avancées technologiques ont
aussi permet la mise au point de nouveautés : le ciment, puis le béton ont peu à peu supplanté les
matériaux plus traditionnels, des matériaux isolant performant ont pu être élaborés, le plastique a
concurrencé les menuiseries en bois ou en métal.
Ce cours présente l'importance des matériaux de construction dans le métier d'ingénieur et donne
les éléments nécessaires pour la connaissance des matériaux. Ces éléments concernent :

✓ L'étude de la constitution des matériaux.

✓ L'étude des phénomènes qui accompagne la mise en œuvre des matériaux.

✓ Les caractéristiques et propriétés des matériaux.


3

II: Choix des matériaux :

L'objectif de la science des matériaux de construction serait de permettre un choix optimal des
Matériaux de Construction utilisés dans la réalisation d'un projet, en prenant en compte les
exigences fonctionnelles, technologiques, économique et sociales.

Exigences fonctionnelles :

~egré de satisfaction des conditions d'utilisation, pendant une durée donnée et avec des
risques de défaillance aussi limités que possible.

Exigences technologiques :

Il s'agit ici des opérations de . .. . .


améliorer ., , mise en forme utthsées qut parfois peuvent soit déformer soit
1es propnetes des matériaux.
Exigences économiques :

Le prix de revient des matériaux est souvent le facteur déterminant dans le choix final quand les
autres facteurs sont tous acceptables; ce coût de revient dépend du prix des matières premières et
du coût de fabrication. Sur les chantiers de génie civil, les détails de réalisation sont aussi très
importants.

Exigences sociales :

La société impose des restrictions d'ordre moral, légal et politique; avant de choisir un matériau,
il faut tenir compte de ces contraintes.

Ex: utilisation des éco-matériaux (protection de l'environnement)


utilisation de l'amiante (matériaux cancérogène)

III: Classification des matériaux


De nombreuses propriétés des matériaux sont étroitement liées à la nature des liaisons chimiques
entre les atomes qui les constituent. C'est sur cette base établie la distinction entre les principales
classes des matériaux.

l. Matériaux métalliques : Ce sont les métaux purs et leurs mélanges, ou alliages, comportant
essentiellement des liaisons métalliques (bons conducteurs thermique et électrique, durs,
tenaces, rigides et ductiles).

2. Matériaux organiques : Ce sont les matériaux d'origine biologique, les polymères et


élastomères de synthèse, comportant des liaisons covalentes et des liaisons faibles (isolants,
légers, facilement mis en forme, faible rigidité, utilisables à T < 200 °C : Ex :Matériaux de
plastiques et Caoutchouc, ... )

3. Matériaux minéraux : Ce sont les roches, verres minéraux, céramiques comportant des
liaisons ioniques et/ou des liaisons covalentes (grande résistance mécanique et thermique,
isolant électrique et thermique. (Ex : Ciment, verre, ... )

· .• Il s associent
4. Matériaux composi'tcs· · de mamere
•, , des matenaux
structuree ,· d'f-C.'
1 1erent s,
appartenant éventuellement a' des c1asses d'.ci:'.'
111erentes parmi. les tr01s
. precedentes.
, ,
6
Dans la construction, les matériaux sont souvent considérés en fonction de leur utilisation
courante, certains d'entre eux pouvant se retrouver dans plusieurs catégories; On distingue :

1. Sols : C'est sur le sol que s'appuient toutes les constructions. Il est nécessaire de tout
commencer par une caractérisation des propriétés du sol, et de prévoir les interventions
éventuelles destinées à le consolider pour répondre aux sollicitations qu'il devra subir.

2. Matériaux de structure : On demande aux matériaux de structure d'assurer la stabilité et la


sécurité d'une construction, notamment au niveau des sollicitations mécaniques et de la tenue
au feu.

3. Matériaux d'enveloppe : L'enveloppe d'une construction concerne toutes les parties qui
sont en contact avec l'extérieur. Il s'agit essentiellement de la couverture et des façades

4. Matériaux de second œuvre: Ces matériaux sont essentiellement utilisés pour la finition
intérieure des constructions.

VI. Eau et matériaux poreux

On distingue trois grandes catégories d'eau :

1. Eau absorbée : se trouve dans le vide des particules de matière solide

2
· L' eau adsorbée : se trouve à la surface des particules solides; plus les particules sont
petites, plus cette eau joue un rôle important. La première couche moléculaire présente des
propriétés voisines de celles de l'état solide

3. L' eau chimiquem ~ t r, ~ . .


en 1cc : 1a1t partie des particules solides.
VI : quelques propriétés des maté ria ux de construction

Les propriétés principales des matériaux peuvent être divisées en plusieurs groupes tels que:

□ Propriétés mécaniques : stabilité, résistance, déformations, ...

□ Propriétés chimiques : acide, corrosion, ...

□ Propriétés physico-chimiques : absorption, perméabilité , retrait et gonflement, ...

□ Propriétés thermiques : isolation, comportement hygroscopique, étanchéité, dilatation,


résistance et comportement au feu ...

D Propriétés acoustiques : transmission, absorption ou réflexion des sons, ...

D Propriétés optiques : confort lumineux et apports thermiques, ...

Masse voJumique apparente

La masse volumique apparente Pap est la masse d'un corps par unité de
volume apparent en état naturel, après passage à l'étuve à 105 ± 5 °C.
Unité : g/cm3 ; kg!m 3; T/m3
Volumercel

! Volu~ dff pores l


✓ La masse volumique apparente d'un matériau pourra avoir une valeur différente
suivant qu'elle sera déterminée à partir d'un matériau compacté ou non compacté.

Détermination :

Il existe plusieurs ,th d


. me O es pour déterminer la masse volumique apparente des matériaux de
construction selon leur d. .
imension et leur dispersion :
► Ma tériaux solides : roches naturelles, béton, bois ... , on peut faire des échantillons de forme
géométrique ( cubique, cylindrique, .. ).

Masse volumique apparente


Pnp:
Ms: Masse d'un corps sèche
Vnp : Volume apparent

► i\fa tériaux: in cohérents : ensemble de grains, sable ou gravier : utilisation d'un récipient
standard (de volume connu)

pnp : Masse volumique apparente


_Ms
Ms: Masse d'un corps sèche
Pap-v
ap Vap : Volume apparent

La masse volumique d'un ensemble de grains est fortement influencée par la composition
granulométrique, la forme des grains, le degré de tassement ainsi que la teneur en eau lorsque les
grains sont petits.

11

► Matériaux sans forme géométrique : forme de patate.

La masse volumique apparente est déterminé de façon indirecte. Les échantillons étudiés doivent
être enrobés de paraffine afin d'être protégés de l'absorption de l'eau, ensuite pesés dans l'eau.

Ms: Masse sèche d'échantillon

Ms+P: Masse sèche d'échantillon après avoir enrober de paraffine

M(s+PJL : Masse sèche d'échantillon après enrobé de paraffine et pesé dans l'eau
MP : Masse de paraffine

Yp: Masse volumique absolue de paraffine


Masse volumique absolue

La masse volumique absolue (Pab) est la masse d'un corps par unité de
volume absolu de matière (volume de matière seule, pores à l'intérieur des
grains et vides entre les grains sont exclus), après passage à l'étuve à 105 °C.
Unité: g/cm 3 ; kg/m3; T/m3

MM i::lil@N
1

Détermination : j VolurM dH po,u 1

Pour déterminer la masse volumique absolu des matériaux poreux, on doit :

► Concasser et broyer les matériaux jusqu'à ce que la dimension des grains de matériaux
devienne inférieure à 0,2 mm (pour éliminer les pores et les vides existants dans les
matériaux);

► Verser l'échantillon dans un récipient contient de l'eau (le niveau de l'eau augmente).

13

...
z
Masse d ' é c h a n t i l l o n ~ ~~\ z ..
1

sèche (G 'l
~
f.f)
r 1 N
V oh.une d'eau t'
ini1i al (V ,) N +Volume absolue de
r ----- __ _
y l'échantillon V2 = N -Nl 1

N2 - N 1 : volume absolu de l'échantillon.

La masse volumique absolue Pab

✓ Si les grains ne sont pas ore 1 .


P ux, a masse volumique absolue et apparente sont identiques
Masse volumique réelle (P.-écllc)

La masse volumique réelle (Précllc) est la masse d'un corps par unité de
volume de matière sans tenir compte des vides entre particules. La déduction
ne concerne pas les vides compris dans le matériau mais seulement ceux
entre les particules, après passage à l'étuve à 105 °C.
1 Vr,t,,mo AppQ<ent 1
Unité: g/cm 3 ; kg/m3; T/m 3
M 1i:diHM
I V<>iYrne dn po<n 1

Porosité:

La porosité est le rapport du volume des vides d'un matériau au volume total de ce matériau.

Volume des vides


n=-------
Volume total

✓ On peut aussi définir la porosité comme le volume des vides par unité de volume apparent

Compacité:

La compacité est le rapport du volume des pleins au volume total.


C= Volume des pleins
Volume total

✓ La compacité est définie comme le volume des pleins par unité de volume apparent;

✓ La porosité et la compacité sont liées par la relation : n +C=1

✓ La porosité et la compacité sont souvent exprimées en %;

✓ La somme des deux est alors égale à 100%.


16
A bso rption de l' eau - Teneur en ea u
L'absorption est un phénomène physico-chimique pour lequel un liquide migre de l'extérieur
vers l'intérieur d'un matériau poreux.

□ · du materiau
Si la porosité ' · es t 1mpo
· rt an t e, J'absorpt1'on de l'eau est plus grande, mais
l'absorption est toujours inférieure à la porosité du matériau.

L'absorption est calculée par la relation suivante :

mh : masse humide d'échantillon .


m -m m
Abs = h s x 100 = --1L x 100 ms : masse sèche d'échantillon
ms ms
mw: la masse de l'eau.

Cette relation peut aussi s'écrire :

MVH: masse volumique humide


MVS: masse volumique sèche après séchage à l'étuve

17

Degré de Saturation et Teneur en eau :

Le degré de saturation est le rapport du volume de vide rempli d'eau au volume total de vide.

□ Lorsque tous les vides d'un corps sont remplis d'eau, on dit qu'il est saturé.

□ Le degré de saturation est l'un des plus importants facteurs influençant la résistance des
matériaux (eau absorbée diminue la résistance des matériaux).

□ Il joue un grand rôle dans les phénomènes de destruction des matériaux poreux par le gel. En
se transformant en gel, l'eau augmente de 9% en volume environ.

On définit le degré de saturation Sr comme le rapport entre le volume d'eau contenu dans le
matériau veau et le volume total de vides vvide:

V
Sr== eau
V.de
VI

18
Coefficient de ramollissement :

Pour connaître la diminution de la résistance de matériaux en présence d'eau, on utilise le


coefficient de ramollissement :

Le rapport entre la résistance à la compression d'un matériau saturé R .f at et la résistance à la


compression à l' état sec Rsec s'appelle le coefficient de ramollissement. Il caractérise la
résistance à 1' eau des matériaux,

Kram =

Ex : Métaux et verre ~ ~am = 1

19

Hygroscopicité :

L'hygroscopicité est la capacité du matériau à absorber l'humidité de l'air.

✓ Elle dépend de la température d'air, de son humidité, du type et dimensions des pores et de la
nature du matériau : Plus les pores augmentent plus l'hygroscopicité croie.

Perméabilité :

La perméabilité est la capacité du matériau à laisser passer l'eau sans pression .

□ Elle est caractérisée par la quantité d'eau passant pendant une heure à pression constante
par lm 2 de surface du matériau.

□ La majorité des matériaux denses, tels que les verres et les plastiques sont étanchés à l'eau.
Conductivité thermiqu e :
La conductivté thermique (l) est la capacité du matériau de laisser passer la chaleur à travers
son épaisseur (W.m· 1.K- 1).

D Elle est caractérisée par le coefficient de conductibilité thermique qui égale la quantité de
chaleur traversant un échantillon de 1m d'épaisseur et 1m2 de surface pendant une heure.

□ Elle dépend de la structure du matériau, de sa nature et de sa porosité.

□ Plus les pores augmentent, plus le coefficient augmentent.

Capacité calorifique :

La Capacité calorifique est la capacité d' absorber la chaleur, elle est caractérisée par la chaleur
spécifique qui égale la quantité de chaleur dépensée pour élever de J °C la température de J kg du
matériau.

□ La chaleur spécifique est déterminée par :

Q: Quantité de chaleur dépensée pour élever la chaleur de t 1 à t2 en joule (J)


m : masse du matériau.
11, 12 : température du matériau avant et après chauffage. 21

Résistance au feu :

La Résistance au feu est le pouvoir d' un matériau de résister à l'action des hautes températures
sans perte de capacité portante.

□ Tous les matériaux de construction sont divisés en matériaux incombustibles, peu


combustible et combustible.

□ Parmi les matériaux qui ne se consument pas (incombustible) on trouve : les minéraux et les
métaux. Certains soutiennent le feu le plus violant sans se fissurer ou se déformer (comme
l'argile).

Stabilité thermique :

La Stabilité thermique est le pouvoir de résister à un certain nombre de cycles de variation


calorifique brusque sans se détruire.

✓ Exemple : le verre et le granite sont thermiquement instables.


Imperméabili té au x rad iation s nucléaires :

L'imperméabilité aux radiations nucléaires est la capacité de stopper les rayons radioactifs
(comme les rayons y et les flux de particules accélérées).

✓ Les rayons y: stoppés par les matériaux de masse spécifi ques élevée (plomb, béton, .. .).

Durabili té :

La durabilité est le pouvoir d'un matériau de résister à l'action des facteurs atmosphériques et
autres.

23

Déformation :
L'action d'une force sur la surface d'un solide se traduit par une pression (force par unité de
surface) qui est appelée contrainte. Cette contrainte provoque la déformation qui est la variation
de la dimension rapportée à la dimension initiale.

✓ Dans le cas où un solide a une longueur L, s'il est soumis à l'action d'une contrainte de
traction cr= FIS , il va s'allonger de la longueur L1l, la déformation est alors : e = Al/L

Cette contrainte peut être une déformation élastique ou plastique :

✓ La déformation est élastique si après relâchement de la contrainte appliquée, le solide


retrouve, par réversibilité, ses dimensions initiales. Cette déformation élastique est
proportionnelle à la contrainte appliquée (loi de Hooke); et le coefficient de proportionnalité
E s'appelle le module de Young, avec: u =E.e;

✓ La déformation est plastique si le relâchement de l'effort provoque un retour partiel vers


les dimensions d'origine (il reste une déformation résiduelle). Celle-ci est donc partiellement
réversible. Cette déformation résiduelle permanente se manifeste après que le matériau a
subi une contrainte supérieure à une valeur définie qui est une des caractéristiques de ce
matériau: la limite élastique. 24
Résistance

La résistance est la capacité des matériaux contre les actions des forces externes (les charges)
étant définie en contrainte maximale quand l'échantillon est détruit.

Il existe deux méthodes pour déterminer la résistance des matériaux : Méthode destructif et
Méthode non destructif

Méthode de destruction d'échantillon

La méthode de destruction d'échantillon est la plus utilisée, surtout pour déterminer la


résistance à la compression de béton. Le mode opératoire est le suivant:

□ Préparation des échantillons;


□ Entretien des échantillons;
□ Destruction des échantillons;
□ Détermination des valeurs de résistance.

25

Méthode non destruction d'échantillon

La méthode non destruction d'échantillon est une des méthodes qui permettent l'obtention rapide
de la résistance des matériaux des ouvrages (béton d'un ouvrage), sans procéder à des
prélèvements de béton durci par carottage.

On utilise l'appareil qui s'appelle« scléromètre » qui donne une grandeur de la résistance atteinte
par un béton à un âge donné.

Vous aimerez peut-être aussi