Vous êtes sur la page 1sur 2
Toulouse, le 31 aout 2021 MAIRIE DE TOULOUSE wor tuo Monsieur Jean-Michel BLANQUER Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports “Luc Mousenc Hotel de Rochechouart reside de Todos Métrpce 110, rue de Grenelle 75007 PARIS Références a rappeler : JLM/MC/D-21 022 351-b Monsieur le Ministre, A U'aube de cette nouvelle rentrée, je tenais a attirer votre attention sur une école musulmane hors contrat de Toulouse, le groupe scolaire Al-Badr, désormais appelé « Avicenne ». Dans une récente interview, plus qu’édifiante et notamment relayée par AEP, le Recteur de l'Académie de Toulouse, Monsieur Mostafa FOURAR, fait état de divers _manquements manifestes, aussi bien au niveau pédagogique qu'administratif : -les enseignements scientifiques expérimentaux ne pourraient étre assurés en raison de U‘insuffisance de locaux et de matériel de laboratoire ; - la mauvaise tenue du registre des enseignants et des éléves ; =a présence irréguliére du directeur, dont les fonctions seraient déléguées a des personnes non habilitées ; ~ aprés plusieurs contréles, aucun enseignement permettant de donner aux éléves les fondements de la culture mathématique, scientifique et technologique ne serait prodigué, etc. Si cette situation a de quoi alerter les autorités publiques aujourd'hui, elle nest pas nouvelle ! En effet, cet établissement avait été condamné, en 2016, par le Tribunal correctionnel de Toulouse, a fermer ses portes pour «enseignement non conforme ». De plus, son directeur, Imam Abdelfattah RAHHAOUI, réputé pour son conservatisme, avait été condamné & quatre mois de prison avec sursis et 4 une interdiction de diriger un établissement a’éducation. Toutefois, en décembre 2018, la Cour d’appel de Toulouse a infirmé la fermeture de Uécole et relaxé le directeur, ainsi que Uassociation Al-Badr, gestionnaire de ce groupe scolaire, L’école a ainsi pu rouvrir, avec la constitution d'une nouvelle association. Jencaemarie-toulouse [BP 999 - 31040 Toulouse Cedex 6 Loin de moi Vidée de contester une décision de Justice mais, force est de constater que de graves problémes persistent. ce situation a d'ailleurs été signalée au Procureur de la République et les parents d'éleves de l'école Al-Badr ont été mis en demeure d’inscrire leurs enfants dans un autre établissement. Quant aux Collectivités locales, vous savez bien qu’elles n’ont pas les moyens juridiques d’agir face 4 ces manquements. En effet, 3 ce stade, nous ne pouvons décider d'une fermeture administrative, qui ne peut étre appliquée qu'apras une décision de Justice. Je le répéte souvent, les pouvoirs d'un Maire sont limités et, aujourd'hui, je ne peux que déplorer les faits dénoncés par le Recteur de ‘Académie de Toulouse, sans pouvoir agir, ni venir en aide a ces petits Toulousains. La présente a donc pour but d’appuyer la position du Recteur et de vous demander d’agir dans la mesure de toutes vos possibilités. Dans lattente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur le Ministre, 8 assurance de ma haute considération. Wee zg be \eAovdou— Jean-Luc MOUDENC