Vous êtes sur la page 1sur 5

Chapitre : Bascules bistables Chapitre : Bascules bistables

II.3. Table de Karnaugh


Chapitre : Bascules bistables
Introduction
Un système est dit de logique séquentielle si son comportement dépend non seulement de la
combinaison des variables appliquée au niveau de ses entrées mais aussi de son état antérieur.
Qn+1 = S + R Qn
Un système séquentiel est un système doué de mémoire.
Tous les systèmes séquentiels sont regroupés autour des bascules.
II.4. Logigramme
I. Définition
Une bascule bistable est une microstructure séquentielle à deux états permettant la · Avec des portes NOR
synchrones ou synchrones.

Q et

II. Bascule RS asynchrone


La bascule RS possède deux entrées R (Reset : mise à 0) et S (Set : mise à 1) et deux sorties
Q et . Mode asynchrone : Dans une bascule les ordres appliqués sur les entrées provoquent Figure 1 logigramme avec des portes NOR

immédiatement en sortie le changement d'état correspondant. L'action simultanée sur R et S est


· Avec des portes NAND
interdite.
II.1. Symbole
S Q
R Q

II.2. Table de vérité


Qn R S Qn+1 Remarque
0 0 0 0 Mémorisation à 0 Figure 2 Logigramme avec des portes NAND

0 0 1 1 Mise à 1
Une bascule RS est représentée par le symbole suivante :
0 1 0 0 Mise à 0
0 1 1 - Interdit
1 0 0 1 Mémorisation à 1
1 0 1 1 Mise à 1
1 1 0 0 Mise à 0
Figure 3
1 1 1 - Interdit
Exemple de circuit intégré :
· Table de vérité simplifiée
Le circuit intégré 74LS279, comporte quatre bascules RS asynchrones. La bascule R-S présente
R S Qn+1
0 0 Qn deux inconvénients : la commande simultanée par les deux
0 1 1
1 0 0
1 1 -
P a g e 1 | 10 P a g e 2 | 10
Chapitre : Bascules bistables

III. Les bascules synchrones Chapitre : Bascules bistables


III.1. Définition III.2.3. Table de transition
La variation de l'état de sortie dans une bascule synchrone n'est possible qu'à la présence Pour déterminer les équations des différentes entrées des bascules, on utilise les règles pratiques
simultanée du signal de commande (entrée) et du signal de synchronisation. énoncées ci-dessous.
Le signal de synchronisation appelé Horloge ( H ) ou Clock pulse ( Cp ) ou Timing ( T ).
Entrée horloge : T, Cp, H
age de 1 à 0.

H Horloge agissant pendant toute la durée du niveau haut.

H Horloge agissant pendant toute la durée du niveau bas.


R S Qn Qn+1 Transition
0 0 0 µ0 : Maintien à 0
H Horloge agissant pendant le front montant.
0 1 0 1 : Enclenchement

H Horloge agissant pendant le front descendant. 1 0 1 0 : Déclenchement


0 1 1 µ1 : Maintien à 1

III.2. Bascule RS synchrone RSH


III.2.4. Symbole
Sa fonction est celle réalisée par la bascule RS asynchrone, mais le changement d'état de la
sortie n'est autorisé qu'à la présence du signal d'horloge et du signal de commande.

III.2.1. Logigramme

Certaines bascules synchrones possèdent des entrées dites de forçage. Ces entrées agissent
de ces entrées
est prioritaire par rapport aux entrées synchrones. Elles ont pour but de forcer les sorties à des
Figure 4 Logigramme valeurs déterminées.

III.2.2. Table de vérité SD : Permet de forcer à 1 la sortie Q indépendamment de H.


RD : Permet de forcer à 0 la sortie Q indépendamment de H.
H R S Qn+1 Remarque La figure ci-dessous représente deux bascules synchrones possédant deux entrées de forçage S
0 Qn Mémorisation
et R. Pou la
1 0 0 Qn Mémorisation
1 0 1 1 Mise à 1 deuxième cette action se fait au niveau bas.
1 1 0 0 Mise à 0
1 1 1 - Interdit

P a g e 4 | 10

P a g e 3 | 10
Chapitre : Bascules bistables Chapitre : Bascules bistables

III.3.3. Table de vérité

J K Qn+1 Remarque
0 0 mémorisation
0 1 1 Mise à 0
1 0 0 Mise à 1
1 1 Changement d état

III.3.4. Table de transition

J K Qn Qn+1 Transition
0 0 0 µ0
Figure 5 1 0 1
1 1 0
III.3. Bascule JK 0 1 1 µ1

Elle possède deux entrées J (mise à 1) et K (mise à 0) et une entrée H de synchronisation. La III.3.5. Table de Karnaugh
bascule JK change d'état de sortie quand J = K = 1 à la présence du signal d'horloge.

III.3.1. Logigramme

Qn+1 = J. Qn + K . Qn
III.3.6. Chronogramme

III.3.2. Symbole
J Q
H Bascule synchrone JK
K Q

J
S Bascule JK
Q
- à commande synchrone par J et K.
- à commande asynchrone par R et S Exemple de circuit intégré :
K R
Le circuit intégré 74LS111, comporte 2 bascules JK commandées par front montant.
Le circuit intégré 74LS112, comporte 2 bascules JK commandées par front descendant.

P a g e 5 | 10 P a g e 6 | 10
Chapitre : Bascules bistables Chapitre : Bascules bistables

III.4.3. Table de vérité :


III.4. Bascule D
H D Qn+1
. De cette façon 0 Qn Qn+1 = D
1 0 0
on va interdire les combinaisons SR=11 et SR=00. La synchronisation de cette bascule peut se
1 1 1
faire soit sur niveau soit sur front du signal
III.4.4. Table de transition :

enregistre D Qn Qn+1 Transition


0 0 0 µ0
la valeur qui coïncide avec la transition du signal vers le niveau complémentaire. 1 0 1
0 1 0
1 1 1 µ1
actif
considéré.
III.4.5. Chronogrammes :

Avec une bascule sur front montant :

III.4.1. Logigramme

D
Q

Q
Exemple de circuit intégré :
III.4.2. Symbole Les circuits intégrés 7474 et 4013 comportent, chacun 2 bascules D.

III.5. Bascule T (Trigger)


D Q t de la
H Bascule D synchrone
Q
son état le reste du temps.
La bascule T est un diviseur de fréquence quand elle est commandée par un signal périodique.

Bascule D
- à commande synchrone par D et H. III.6.1. Symbole
- à commande asynchrone par R et S.
T Q
H
Q

P a g e 7 | 10 P a g e 8 | 10
Chapitre : Bascules bistables Chapitre : Bascules bistables

III.6.2. Bascule D à base de bascule JK

III.6.2. Logigramme Dans le cas J = K = D, on obtient la bascule D.

D
Q J Q
H
T H K Q

Q III.6.3. Bascule T à base de bascule JK

Dans le cas où J = K , on obtient la bascule T.

T
III.6.3. Table de transition

T Qn Qn+1 Transition
Table de vérité
0 0 0 µ0 III.6.4. Bascule T à base de bascule D
T Qn+1
1 0 1
0
Dans le cas où D = Q , on obtient la bascule T (diviseur de fréquence)
1 1 0 1
0 1 1 µ1

Qn+1 = T .Qn + T. Qn = T Qn

III.6.4. Chronogramme

III.6. Les bascules équivalentes

III.6.1. Bascule RSH à base de bascule JK

Il est facile de fabriquer une bascule RSH en effectuant la correspondance J = S, K= R et en


interdisant J = K = 1.
S
J Q
H
R K Q

P a g e 9 | 10 P a g e 10 | 10

Vous aimerez peut-être aussi