Vous êtes sur la page 1sur 2

LA PENDAGEMETRIE

I- INTRODUCTION:

L'ensemble des diagraphies traitées permettent de déterminer les


caractéristiques pétrophysiques et la lithologie des formations traversées par un
sondage.
La pendagemètrie va nous permettre d'acquérir des informations
concernant:
- la disposition structurale des formations ( pendage, faille, pli…).
- La présence d'anomalies stratigraphiques.
- L'approche de certains problèmes sédimentologiques (structures
sédimentaires, direction de transport, énergie du milieu de dépôt).
Ces informations sont utiles pour l'interprétation car elles permettent de
reconstituer le milieu de dépôt et l'architecture du réservoir.

II- Principe et description de l'outil:

Le but de cette diagraphie est de déterminer l'angle de plus grande pente


par rapport à l'horizontale (pendage) et la direction (azimuth) par rapport au nord
magnétique et au nord géographique des plans des formations traversées par un
sondage.
Les plans peuvent être soit des limites de couches, soit des figures
sédimentaires.
La définition de ces plans va être déterminée par des corrélations de
courbes de résistivités enregistrées le long de 3 ou 4 génératrices du sondage.
L'outil actuel comprend 4 électrodes d'une hauteur de 4 cm montées
chacune sur un patin. Ces électrodes se trouvent sur un plan perpendiculaire à
l'axe de l'outil et répartis autour à 90° entre elles.
Lors de l'enregistrement, les 4 bras sont ouverts et les électrodes sont ainsi
plaquées contre les parois du trou.
Quand l'outil traverse la limite entre 2 formations, les variations des
réponses en résistivités correspondantes vont se manifester sur chaque électrode
à des profondeurs différentes par suite de pendage apparent par rapport à l'axe
du puits.
Ces décalages relatifs en profondeur des anomalies de résistivités vont
permettre lors des corrélations entre les courbes de calculer le pendage et la
direction du plan considéré, notamment si on connaît par ailleurs:
- l'orientation de la sonde;
- l'inclinaison et la direction de la déviation du sondage;
- le diamètre du trou.
Ces informations peuvent être obtenues par des dispositifs annexes inclus
dans l'outil:
- L'orientation de la sonde sera estimée par l'azimut de l'électrode 1 par
rapport au nord magnétique donné par une boussole sur laquelle est
fixé le curseur d'un potentiomètre.
- La déviation du sondage est mesurée à l'aide d'un fil à plomb ou
pendule relié à un potentiomètre.
- L'azimut de la déviation est mesuré à l'aide d'un pendule relié à un
potentiomètre circulaire dont la résistance est fonction de l'angle formé
par l'azimut de la déviation et l'azimut de l'électrode 1 pris comme
référence (relative bearing).
- Le diamètre est mesuré avec un potentiomètre dont la résistance varie
en fonction de l'ouverture des patins.

Vous aimerez peut-être aussi