Vous êtes sur la page 1sur 2

ETUDES DE CAS EN AUDIT

Membres du groupe :

GFC2

AITOUKALAL Ayoub
ABOUELHOUDA BADREDDINE EL KORTOBI EL KABRI Habiba

ZAYNOU Mehdi LIMNI Reda

Cas n°1 :

I-LES RISQUES INHERENTS : Risque de dégradation de la trésorerie L’entreprise accorde un délai de


paiement client compris entre (60 et 90 jours ) , ce dernier est relativement long . Risque de
détournement volontaire ou involontaire Ce risque émane du fait que la vente des micro-processeurs
se fait de manière directe par le service commercial .La transaction ne suit pas un cycle formel de
vente allant de la prise et de l’acceptation de la commande jusqu’à la livraison.

En addition , l’acheminement des micro-processeurs vers le magasin à protection renforcée n’est pas
contrôlé . Risque d’accumulation des tâches L’entreprise déclare que depuis sa création , elle avait
toujours conservé son organisation initiale avec une centralisation des décisions, même
opérationnelles, au niveau de la direction générale. Ceci , peut causer alors une confusion de pouvoir
. Risque de dégradation de la qualité de travail La qualité de travail ainsi que l’efficacité et l’efficience
du personnel de la société risquent de s’empirer. Ce risque provient de l'absence d’une politique
évolutive de gestion des ressources humaines et de l'absence de plan de formation et de système de
motivation. Risque de fraude Les ventes des produits de la Sa NOVA SYSTEM se font en l’absence de
pièces justificatives . Ceci est appuyé par le fait que l’audit interne a pu relevé des écarts positifs et
négatifs sur les stocks de micro-processeurs.

II-LES POINTS D’AUDIT IMPORTANTS: Tout écart relevé au niveau du stock doit faire l’objet d’analyse
et d’explication ainsi qu’il doit être porté à la connaissance de la direction générale. Pour ce faire,
une revue d’actions correctives de suivi des stocks par l’audit interne doit être mise en place . Pour
mieux contrôler et avoir l’œil sur tous les cycles de l’entreprise, il serait bénéfique pour cette
dernière de se procurer d’un logiciel de gestion (par exemple :ERP) .Ceci va lui permettre de vérifier
et de s’assurer de la conformité de toutes ses procédures et d’éviter ainsi les risques de gestion qui
pourraient se présenter devant elle . Pour instaurer un environnement de contrôle ,l’auditeur doit
effectuer une évaluation préliminaire de l’environnement de l’entreprise en s’appuyant sur plusieurs
outils du contrôle interne . De prime abord , l’auditeur doit planifier sa mission en se basant sur une
prise de connaissance .Ensuite , il se doit de lire le manuel des procédures de l’entreprise et de
connaître sa politique , son style de management. Il se doit aussi de réaliser une feuille de séparation
des tâches et un Flow chart.

III – L’évaluation préliminaire de l'environnement du contrôle dans la société D’une manière générale
,l’environnement du contrôle interne constitue l’ensemble des comportements, degrés de
sensibilisation et actions de la direction concernant le système de contrôle interne dans l’entité. Il est
constitué de plusieurs éléments essentiels qui sont la philosophie et le style de direction, la fonction
du conseil d’administration et de ses comités , la structure de l’entité et les méthodes de délégation
de pouvoirs et de responsabilités ainsi que du système de contrôle de la direction comprenant la
fonction d’audit interne, les politiques et procédures relatives au personnel ainsi que la répartition
des tâches. En ce qui concerne la SA NIVA SYSTEM, il paraît qu’il s’agit d’un environnement dotée
d’une structure qui ne favorise pas le contrôle interne, avec une centralisation du pouvoir de la
direction et le non respect du principe de séparation des pouvoirs. C’est aussi un environnement où
règne l’insatisfaction du personnel administratif et comptable.

Vous aimerez peut-être aussi