Vous êtes sur la page 1sur 8

6045-Inf Pol 57 6/06/06 10:21 Page 1

AV R I L 2 0 0 6 - n ° 5 7

Infos
POLYMERES
INTERNET
VISITEZ NOTRE SITE
.fr
www.polepolymeresud

Les
polymères
Les
polymères
biodégra-
à architecture
contrôlée
PHOTOS : ARKEMA
6045-Inf Pol 57 6/06/06 10:21 Page 2

T e c h n o l o g i e

LES POLYMÈRES A ARCHITECTURE


CONTRÔLÉE CHEZ ARKEMA

L’aventure des copolymères à blocs chez Arkema, qui connaît actuelle-


ment ses premiers développements industriels, tend à démontrer que
les découvertes de rupture sont autant affaire de flair que de moyens
d’investissement.
Et combien intuition et ténacité sont la marque des entreprises
innovantes !

C ’est un lieu commun aujourd’hui de


rappeler combien la chimie est pré-
sente dans notre vie. Sa présence est
persion de ces caractéristiques
implique parfois un compromis de pro-
priétés dans le matériau polymère au
Principe général
de la polymérisation
polymorphe, souvent masquée derrière détriment des performances. radicalaire contrôlée
ses nombreux domaines d’application Conscients des limites intrinsèques
(aérospatial, automobile, électronique, d’une gamme finalement restreinte de La démarche initiale fut différente de
bâtiment, agroalimentaire, cosmétique, macromolécules, les chimistes travaillè- celle qui conduisit aux découvertes de
médical…), et les polymères en consti- rent ainsi à surmonter ses défauts - soit ces techniques de polymérisation, car
tuent une part essentielle. Pourtant, en adaptant le procédé (par exemple en la méthode de polymérisation radica-
depuis 1960, il n’y a pratiquement pas passant de copolymères styréniques laire était le cadre dans lequel nous
eu de polymère tout à fait nouveau qui radicalaires à des copolymères anio- devions réussir à maîtriser la structure
ait été développé commercialement à niques), soit en inventant des additifs moléculaire des polymères. L’effort des
grande échelle (mis à part les polyacry- palliatifs pour aider à la transformation chercheurs d’Arkema a porté principa-
lates pour super absorbants apparus des polymères (par injection, moulage lement sur la maîtrise de la réactivité
dans les années 80). La tendance majeu- ou thermoformage) ou pour améliorer lors des étapes d’amorçage et de pro-
re qui a soutenu la croissance exponen- leur stabilité thermique, mécanique ou pagation de la polymérisation afin de
tielle des matériaux polymères fut l’in- vis-à-vis des ultraviolets. supprimer les réactions parasites de
cessante adaptation des polymères à des C’est ainsi qu’est née au début des transfert et de terminaison et accéder
exigences d’applications nouvelles. À années 2000 la première famille de ainsi à un contrôle fin des dimensions
l’échelle industrielle, près de 50 % des copolymères acryliques commerciale : des chaînes et de la fonctionnalité de
matériaux polymères sont maintenant les Nanostrength®. Les premiers leurs extrémités. Ces caractéristiques
préparés par polymérisation radicalaire. membres de cette famille ont été des sont ensuite mises à profit pour élabo-
Historiquement, les premiers poly- copolymères à architecture contrôlée rer et construire des systèmes poly-
mères industriels furent le polystyrène par polymérisation anionique : les mères plus complexes ; copolymères à
(1930), le polyméthacrylate de méthy- « SBM » pour (poly(Styrène)-block- blocs, polymères fonctionnels, poly-
le (1933) et le polychlorure de vinyle poly(Butadiène)-block- mères à architecture de chaîne rami-
(1938). Or les méthodes de synthèse poly(Méthylméthacrylate)). fiée et hyper ramifiée, revêtements par
des polymères, et plus spécifiquement Aujourd’hui, nous présenterons plus polymérisation à partir de surface, etc.
la chimie radicalaire, ne permettent particulièrement une nouvelle tech- La polymérisation radicalaire désigne
pas de les définir autrement que par nique d’obtention de polymères à toute polymérisation dont les agents de
des distributions (au sens mathéma- architecture contrôlée : la polymérisa- propagation sont des radicaux libres.
tique) de caractéristiques telles que tion radicalaire contrôlée « NMP ». Indépendamment de son mode de pro-
leur composition chimique, leurs Puis nous montrerons quelques pro- pagation, une polymérisation est
masses moléculaires (moyennes en priétés originales des copolymères vivante et contrôlée lorsque la crois-
nombre ou en poids…), leur taux de ainsi obtenus et quelques applications sance des chaînes polymères ne s’arrê-
branchement ou leur tacticité. La dis- possibles. te qu’en l’absence de monomères. Un

2 Infos Polymères avril 2006 - n° 57


6045-Inf Pol 57 6/06/06 10:21 Page 3

T e c h n o l o g i e

carboxylique sur le fragment amorceur.


Il est également à noter que les poly-
mères obtenus à partir du BlocBuilder
possèdent en bout de chaîne la fonction
acide carboxylique, ce qui permet par
modification chimique de cette fonction
d’accéder à des copolymères à blocs com-
portant des blocs qui ne sont pas issus de
polymérisation radicalaire, par exemple
des copolymères hydrophile-hydrophobe
tels que polystyrène-polyoxyde d’éthylène
Schéma 1 : principe de la NMP (PS-PEO). Voir schéma 3

ajout supplémentaire de monomères en bonés par les nitroxydes est décrit sur le En conclusion, l’ensemble de ces travaux
fin d’une polymérisation vivante doit schéma 1. a mené à l’aboutissement de l’outil
relancer celle-ci et on considère la poly- La mise en œuvre de la technologie NMP actuellement le plus polyvalent pour faire
mérisation radicalaire comme étant est très aisée dans le cas de l’utilisation de la polymérisation radicalaire contrôlée.
« contrôlée » dès lors que les polymères directe d’alcoxyamines. Ces molécules Les possibilités en polymérisation radica-
obtenus possèdent les caractéristiques possèdent à la fois les fonctions amorceur laire du BlocBuilder sont résumées dans le
suivantes : et contrôleur qui sont libérées dans des tableau en page suivante.
- la conversion est une fonction croissan- proportions stœchiométriques
te en fonction du temps, par thermolyse. Le contrôle de
- les masses moléculaires évoluent pro- l’architecture de cœur du poly-
portionnellement à la conversion, mère est possible grâce au frag-
- le polymère présente un indice de poly- ment amorceur. Contrairement
molécularité expérimental inférieur à 1,5 aux amorceurs radicalaires clas-
selon la loi Ip = 1 + 1/Xn où Xn désigne siques de type péroxydes ou
l’indice de polymérisation. azoïques, le fragment amorceur
peut être facilement façonné
par des réactions classiques de
Méthode NMP chimie organique : accéder à
des architectures polymères
L’idée de piéger momentanément les Schéma 2 : structure de l’alcoxyamine MAMA ou
telles que les copolymères BlocBuilder
espèces radicalaires en croissance en les
diblocs, triblocs, étoilés, gref-
préservant de désactivations intempes-
fés, hyperbranchés ou encore téléché-
tives a permis le développement des
liques devient possible grâce à une chi- La technique de la PRC basée sur la NMP
méthodes de polymérisation radicalaire
mie simple. Les alcoxyamines donnent constitue aujourd’hui un formidable outil
contrôlée (PRC).
ainsi accès à des procédés simples de pour la conception de composés d’archi-
La démarche choisie pour développer la
polymérisation radicalaire contrôlée, en tecture et de composition diverses :
PRC est basée sur une approche « nitroxi-
n’utilisant que des molécules organiques, macromolécules fonctionnalisées, copoly-
de mediated polymerization » (NMP) fon-
en ne nécessitant pas de post-traitement mères à blocs, copolymères greffés, copo-
dée sur le couplage des radicaux avec des
des polymères. L’extrapolation industrielle lymères à gradient de composition, sys-
nitroxydes et consiste en la mise sur le
dans des outils standards devient facile à tèmes hybrides organiques/inorganiques,
marché des outils permettant de mettre
condition de posséder la bonne alcoxy- polymères hyper ramifiés, polymères en
en œuvre la technologie radicalaire
amine. étoile, brosses polymères,… ce qui
contrôlée. De manière à justifier cette
La dernière génération d’alcoxyamines constitue autant de structures pouvant
démarche, il était essentiel de pouvoir
qu’Arkema a développée est celle des être maintenant élaborées à l’aide du
concentrer les développements sur un
alcoxyamines de type « méthacryle ». Le BlocBuilder.
nombre limité de molécules. Le pari que
produit de choix dans cette famille, enre- Les utilisations potentielles des produits
nous avons relevé fut donc de mettre au
gistré commercialement sous la marque de la PRC concernent essentiellement les
point une molécule capable de satisfaire
BlocBuilderTM, possède une fonction acide copolymères à blocs, en raison de leur
des besoins de contrôle d’une variété de
monomères dans divers types de procédés
(depuis des procédés masse jusqu’à des
procédés en émulsion). Les étapes qui
nous ont permis de converger vers cette
molécule ont constitué en quelque sorte
notre quête vers la simplicité. Schéma 3 : modifications chimiques des polymères issus
Le principe du piégeage des radicaux car- de l’alcoxyamine MAMA et BlocBuilder

Infos Polymères avril 2006 - n° 57 3


6045-Inf Pol 57 6/06/06 10:21 Page 4

T e c h n o l o g i e

produit une organisation à l‘échelle de la


Monomère Procédé T (°C) Taux de Bloc molécule pour minimiser les énergies de
conversion (%) surface. L’échelle est typiquement la
Styréniques Masse, 90-120 99 Oui dizaine de nanomètre (figure 1).
solvant,
Acryliques suspension, 110-120 99 Oui
Méthacryliques émulsion 25-50 50 Oui
Tableau 1 : possibilités de NMP avec le BlocBuilder

capacité à former des objets nanostructu- des principaux copolymères industriels


rés en solution ou à l’état solide. Parmi (triblocs styrène-butadiène-styrène, fa-
les utilisations envisagées, on peut citer briqués par polymérisation vivante anio-
l’encapsulation et le relargage de prin- nique) limitait leur utilisation aux
cipes actifs, les huiles et lubrifiants, la quelques rares polymères miscibles (PS,
stabilisation de dispersion (cosmétologie, PPE).
Une nouvelle famille de copolymères à
encres, peintures et charges minérales,
blocs -les Nanostrength®- issus de la
etc.), la modification des propriétés de
polymérisation anionique vivante et de la
surface (domaine des adhésifs), la modi- polymérisation radicalaire contrôlée,
fication des propriétés massives des poly- comporte des blocs extérieurs méthacry- Figure 1 : cliché de microscope à force
mères (résistance à l’impact, amélioration atomique (le bloc central basse Tg
liques miscibles avec beaucoup de poly- d’acrylate de butyle apparaît foncé et
des propriétés optiques), la microélectro- mères, y compris la plupart des grandes les blocs extrêmes PMMA sont clairs).
nique, le domaine des matériaux compo- résines thermodurcissables industrielles. Pour minimiser les énergies de surface,
sites, etc. Cela permet d’obtenir une organisation de les interactions répulsives entre les
la matière à l’échelle du nanomètre non différents blocs provoquent une auto-
Ce dernier secteur d’application, haute- organisation à l’échelle de la molécule
ment technologique fera l’objet d’une plus par mélangeage mécanique, mais par (phase lamellaire dans ce cas).
description détaillée dans la suite de cet une auto-organisation gouvernée par la
article en essayant de mettre en exergue thermodynamique.
l’apport de la nanostructuration des copo- Il en résulte un renforcement mécanique Les copolymères à blocs les plus connus
très significatif sans perte des autres pro- et utilisés étaient jusqu'à présent essen-
lymères à blocs, l’objectif final étant une
priétés importantes de la matrice (résis- tiellement styréniques et fabriqués par
meilleure adéquation entre les propriétés
tance chimique, module, température de polymérisation vivante anionique, tels
finales des matériaux composites et l’ap- transition vitreuse, transparence, etc.).
plication visée. les Kraton®, les Finaclear® et autres
L’échelle de ces nanostructures étant infé- Finaprène® ainsi que récemment une
rieure aux dimensions caractéristiques des partie des Nanostrength® à base de
Nanotechnologie matériaux composites : il devient possible copolymères triblocs SBM. La mise au
de renforcer les composites sans craindre
pour matériaux les phénomènes de filtration ou de ponta-
point de la technologie NMP désormais
accessible commercialement par l’inter-
composites avancés ge par les fibres de renforts. médiaire du BlocBuilder a permis d’élar-
Beaucoup d’innovations des années 2000 gir la gamme Nanostrength®, avec des
sont basées sur des nanotechnologies
Copolymères à blocs copolymères à blocs, 100 % acryliques
c’est-à-dire le contrôle des structures Un copolymère à blocs est un polymère issus de la PRC ou également appelés
moléculaires à l’échelle de 1 à 100 nano- constitué de plusieurs segments distincts « MAM » :
mètres. En effet, modifier la matière à de nature chimique différente. (poly(Méthylméthacrylate)-block-
Le bloc central est habituellement incom- poly(Butylacrylate)-block-
l’échelle du nanomètre apporte des com-
patible avec ses voisins de sorte qu’il se poly(Méthylméthacrylate)).
promis très intéressants de propriétés.
Vingt ans après, force est de constater
qu’elles n’ont pourtant donné que bien
peu de réalisations industrielles. Le prin-
cipal frein est qu’il est très difficile de
disperser la matière à cette échelle par
des techniques industrielles.
De part leur nature même, les copoly-
mères à blocs sont organisés à l’échelle de
la molécule. Jusqu’ici, la nature chimique

4 Infos Polymères avril 2006 - n° 57


6045-Inf Pol 57 6/06/06 10:21 Page 5

T e c h n o l o g i e

Nanostructuration
des résines
thermodurcissables
Le PMMA est miscible dans des précur-
seurs époxy industriels tels que le
DGEBA (diglycidyl éther de bisphénol
A). Inversement, l’acrylate de butyle
est peu ou pas soluble. Les
Nanostrength® forment donc une fois
dissouts un réseau de petits nodules ou
de vermicelles d’élastomère dont la
taille est précisément contrôlée par un
équilibre thermodynamique qui tend à
maximiser le mouillage des brosses
PMMA et à minimiser le contact de
l’élastomère avec l’époxy : la dispersion
est parfaite, et la ré-agglomération
impossible. Figure 3 : TEM montrant des phénomènes de cavitation autour d’une propagation
Lors de la réticulation, la miscibilité d’entaille : cavitation de l’élastomère pour accommoder la déformation imposée à la
matrice et éviter ainsi qu’elle ne cède brutalement.
diminue au fur et à mesure que l’avan-
tage entropique qu’elle octroie dimi-
nue : si le couple époxy/durcisseur est utile si on ne recherche qu’une amélio- ● Le yielding correspond à une consom-
ration des propriétés thermoméca- mation d’énergie par déformation plas-
très miscible avec le PMMA (comme par
niques de la matrice thermodur. C’est tique des chaînes. Lorsque ce mode de
exemple avec des systèmes bis-aniline
en revanche indispensable si on sou- déformation est possible c’est générale-
comme la MDEA®), la miscibilité est
haite garder une bonne transparence ou ment le plus efficace pour absorber
conservée jusqu'à la fin et on garde la
renforcer les composites en leur cœur l’énergie d’endommagement. Les élas-
nanostructuration (figure 2).
même, ce qui est une des spécificités tomères sont très efficaces pour favori-
de ces nouveaux produits. ser le yielding : ils se « sacrifient » et
Si le couple est moins soluble (comme
accommodent la déformation en se
par exemple avec la diaminodiphényl-
déchirant ce qui délocalise la contrain-
sulfone ou DDS), une séparation de Ténacité te. On dit qu’ils subissent un phénomè-
phase plus ou moins importante se pro-
ne de cavitation (figure 3).
duit lors de la réticulation selon le La ductilité des polymères repose sur
moment où la miscibilité est perdue. leur capacité à délocaliser les
● Le multicrazing est une autre façon
Une deuxième génération de copoly- contraintes et les déformations subies.
de délocaliser la déformation des poly-
mères à blocs fonctionnels issus de la Trois mécanismes renforçants ont ainsi
mères fragiles. Pour empêcher que
PRC permet de conserver la nanostruc- été proposés pour les thermodurs : le
toute la déformation ne se concentre
turation même dans ces systèmes moins yielding, le multicrazing et le brid- sur une seule fissure, on multiplie les
miscibles avec le PMMA. Ce n’est pas ging. sites d’initiation possibles de craquelu-
re. L’introduction d’hétérogénéités
nanostructurées est évidemment favo-
rable à ce type de déformation.

● Le crack pining/bridging consiste à


empêcher les craquelures de grandir en
introduisant des ponts, par exemple des
particules thermoplastiques fortement
ancrées dans la matrice de sorte
qu’elles puissent arrêter une fissure qui
pourrait être amenée à les rencontrer.
Figure 2 : Matrice époxy avec le durcisseur DDS (cliché au Microscope Electronique à Les particules de Nanostrength® peu-
Transmission (TEM) de gauche) et le durcisseur MDEA (cliché TEM de droite) modifié vent jouer ce rôle grâce au fort ancrage
avec 10 % de Nanostrength® : Le jeu des interactions entre les différents blocs et la
matrice provoque une nanostructuration spontanée du système. Elle se traduit par dans la matrice de ses bras acryliques.
une dispersion parfaite de petits nodules d’élastomère d’une vingtaine de nanomètres Les matrices thermodurs faiblement
qui renforcent les thermodurs et les composites au cœur même de leur structure. réticulées (à basse Tg donc) peuvent

Infos Polymères avril 2006 - n° 57 5


6045-Inf Pol 57 6/06/06 10:21 Page 6

T e c h n o l o g i e

facilement se déformer par plasticité,


les élastomères sont alors les modi-
fiants choc les plus efficaces. Dans les
matrices plus fortement réticulées, les
chaînes ne sont plus assez mobiles pour
pouvoir développer une plasticité
importante, les élastomères ne sont
plus des modifiants choc très efficaces,
il valait mieux alors utiliser des thermo-
plastiques de haute Tg comme des poly-
éthersulfones (PES).
Le même raisonnement montre que ce
Figure 4 : matrice époxy modifiée avec respectivement 40 % (cliché TEM de gauche)
type de renforcement d’époxy relative-
et 50 % (cliché TEM de droite) de Nanostrength®. Même à ces concentrations élevées,
ment peu réticulé n’est pas efficace à il n’y a pas d’inversion de phase.
froid : lorsque les mouvements respon-
sables de la plasticité des époxys sont
bloqués, les élastomères, même de très même en améliorant - les propriétés que par de nouvelles applications de
basse Tg, sont inefficaces. intrinsèques des matrices qui les plus en plus sophistiquées des maté-
Inversement, les thermoplastiques de accueillent. riaux polymères, la synthèse macromo-
haute Tg utilisés pour les matrices Ainsi, la nanostructuration des époxys léculaire se doit de répondre par des
hautes Tg ne sont pas très efficaces par ces copolymères à bloc acrylique avancées significatives tant dans les
lorsque la matrice est testée à haute permet de conserver l’essentiel des procédés de préparation que dans le
température, alors que des mouvements autres propriétés importantes des contrôle précis des structures et archi-
initiateurs de plasticité peuvent être époxys telles que la température de
tectures macromoléculaires.
sollicités. transition vitreuse, le module, la résis-
L’idée de piéger momentanément les
Les copolymères à blocs sont remar- tance à l’humidité, aux essences ou
autres solvants et même la transparen- espèces radicalaires en croissance en les
quables : la nanodispersion de ces mil- préservant de désactivations intempes-
lions de petits nodules élastiques forte- ce. Et ce même à très haute concentra-
tion de Nanostrength®. tives a permis le développement d’une
ment ancrés dans la matrice époxy peut
La nanostructuration spontanée provo- méthode de polymérisation radicalaire
en effet favoriser tous ces mécanismes.
quée par le jeu des interactions entre contrôlée (PRC) basée sur les nitroxydes
Notons aussi que le renforcement nano-
les différents blocs et la matrice est (NMP). L’idée « matériau » sous-jacente
structuré n’est pas basé sur une sépara-
particulièrement stable. Stable dans le est de passer de polymères à la structu-
tion de phase comme c’est souvent le
sens où la morphologie est dictée par re aléatoire et aux propriétés
cas. Il en résulte une grande reproducti-
les lois de la thermodynamique et « moyennes » à des polymères structu-
bilité d’une pièce à l’autre puisque l’état
dépend donc très peu de la mise en rés régulièrement et aux propriétés spé-
final n’est plus le résultat d’une compé-
œuvre. Stable aussi dans le sens où il cifiques, d’autant plus que les amor-
tition entre cinétique et thermodyna-
est possible, si l’on désire des proprié- ceurs radicalaires classiques, quelle que
mique mais bien un état à l’équilibre
tés mécaniques hors du commun, d’aug- soit l’action sur les conditions de poly-
thermodynamique figé dans la matrice
menter la quantité d’additifs sans
lors de sa cuisson. mérisation (pression, température,
craindre les inversions de phase qui se
Enfin, dans le cas des composites, la durée, milieu, etc.), ne le permettent
produisent dès 15 ou 20 % avec les
taille des objets renforçant est bien pas.
additifs classiques, thermoplastiques de
inférieure aux dimensions caractéris- C’est en 2004 qu’Arkema présente un
haute Tg ou caoutchoucs réactifs. La
tiques constitutives des fibres et figure 4 montre ainsi un exemple de nouvel amorceur, baptisé « Mama », qui
tissus : il n’y a aucun risque de filtration morphologie obtenu avec 40 % et 50 % contrôle des familles de monomères
par les mailles des fibres, le renforce- de MAM dans une résine époxy de haute aussi différentes que les styréniques, les
ment est régulièrement réparti au cœur Tg. La matrice reste parfaitement ther- acryliques et les méthacryliques. Il per-
même de la matière, là où il est utile. modur, il n’y a pas de gonflement dans met d’assembler ces monomères en
le toluène. Même la transparence est polymères présentant une structure par
conservée, grâce à la petite taille des blocs. Logiquement, l’amorceur est bap-
Conservation des motifs renforçant. tisé BlocBuilder®.
propriétés essentielles La technique de la PRC basée sur la NMP
de la matrice Conclusion constitue ainsi aujourd’hui un formi-
dable outil pour la conception de com-
Un des grands avantages des nanotech- Stimulée par des besoins croissants en posés d’architecture et de composition
nologies est de renforcer les propriétés polymères, par la recherche de procédés diverses : macromolécules fonctionnali-
mécaniques tout en conservant - voire économiquement plus compétitifs ainsi sées, copolymères à blocs, copolymères

6 Infos Polymères avril 2006 - n° 57


6045-Inf Pol 57 6/06/06 10:22 Page 7

T e c h n o l o g i e

greffés, copolymères à gradient de revêtements de surfaces (de


composition, systèmes hybrides l’ameublement aux pipe-lines), ARKEMA,
organiques/inorganiques, poly- l’électronique, les adhésifs, les
mères hyper ramifiés, polymères en caoutchoucs et les TPE. un industriel s’engage !
étoile, brosses polymères,… ce qui Enfin, à deux pas des contreforts Parmi les nombreuses applications qui se déve-
constitue autant de structures des Pyrénées, dans l’enceinte du loppent, il en est une promise à un grand
avenir : le renforcement des résines époxys. Ces
pouvant être maintenant élaborées site Arkema de Mont, une unité résines sont en effet particulièrement utiles
à l’aide du BlocBuilder. pilote est en passe de connaître pour de nombreuses applications de pointe
La même année, Arkema annonce des changements majeurs. D’une grâce à leurs propriétés de résistance chimique,
le lancement officiel d’une nouvel- capacité d’une centaine de tonnes thermique et mécanique, mais elles sont
le famille de copolymères triblocs de copolymères à blocs par an, son fragiles et résistent mal à la propagation de
fissure.
acryliques - les Nanostrength® - appellation, « Semiwork » indique
qui comporte des blocs extérieurs son statut, à mi-chemin du labora-
méthacryliques miscibles avec toire et de l’unité de production.
beaucoup de polymères, y compris En doublant bientôt sa capacité,
la plupart des grandes résines ther- Arkema se dote des moyens néces-
modurcissables industrielles. Cela saires au développement commer-
permet d’obtenir une organisation cial des Nanostrength®. Cette nou-
de la matière à l’échelle du nano- velle gamme de copolymères à
mètre non plus par mélangeage blocs acryliques nanostructurés est
mécanique, mais par une auto- issue de la polymérisation anio-
organisation gouvernée par la nique vivante (copolymère tribloc
thermodynamique. SBM) et de la polymérisation radi-
Il en résulte un renforcement méca- calaire contrôlée (copolymère tri-
nique très significatif sans perte bloc MAM). Elle est promise à un
des autres propriétés importantes brillant avenir pour les possibilités
de la matrice (résistance chimique, qu’elle ouvre en termes de proprié-
rigidité, température de transition tés physiques et notamment de
vitreuse, transparence, etc.). résistance mécanique, de rigidité,
La gamme Nanostrength® trouve de transparence…
des applications naturelles dans de
nombreux secteurs industriels, de Pierre GERARD,
la cosmétique aux matériaux com- Laurent GERVAT
posites (pour le sport, l’automobi- ARKEMA, Groupement de
le et l’aéronautique), incluant les Recherches de Lacq

Jusqu'à présent, il était possible d’améliorer la


ténacité de ces résines en leur ajoutant des
caoutchoucs liquides fonctionnalisés (comme
les « CTBN »), mais le renforcement n’était pas
très important et il était obtenu au détriment
d’autres propriétés comme la résistance à la
chaleur. On constate (figures ci-dessus) que les
Nanostrength® permettent non seulement de
renforcer ces résines de manière spectaculaire,
mais aussi d’augmenter leur résistance
thermique ! Cette caractéristique permet
d’envisager l’utilisation des époxy dans un
nombre croissant d’applications, en particulier
dans les adhésifs structuraux en remplacement
des liaisons mécaniques classiques (automobile,
bateaux, pales d’éoliennes, etc.). Afin de
pouvoir faire bénéficier de ces nouvelles tech-
nologies certaines applications aérospatiales
nécessitant plus encore de recherches et de
mises au point, Arkema s’est engagé en
devenant le leader du nouveau pôle de compé-
titivité « Nacomat » dédié à l’amélioration des
Unité pilote de Nanostrengh® d’une capacité de 100 tonnes/an située sur le site
matériaux pour l’aérospatial.
Arkema de Mont (64).

Infos Polymères avril 2006 - n° 57 7


6045-Inf Pol 57 6/06/06 10:22 Page 8

A g e n d a

FORMATIONS
La formation contribue efficacement au développement
des compétences de votre entreprise.
Le Pôle Polymère Sud vous propose des formations Cetim à Pau.
M651 CONCEPTION DES PIÈCES EN PLASTIQUE M611 INITIATION AUX PLASTIQUES
ET COMPOSITE ET COMPOSITES
Les 10 & 11 octobre 2006 Le 9 novembre 2006

Concevez vos pièces en matière plastique, en choisissant le Maîtrisez les connaissances de base sur les matériaux plastiques
matériau et le process adaptés. et composites.
Personnel concerné, niveau requis
Personnel concerné, niveau requis Techniciens et ingénieurs des bureaux d’études et des méthodes
Responsables techniques, ingénieurs et techniciens des bureaux mais aussi tous ceux – technico-commerciaux, acheteurs, secré-
d’études et services méthodes taires techniques, personnels de service qualité – qui souhai-
tent avoir des connaissances sur les matières plastiques et les
Objectifs
matériaux composites.
À l’issue de la formation, les participants pourront choisir un
polymère et sa technique de mise en œuvre en fonction d’un Objectifs
cahier des charges. À l’issue de la formation, les participants pourront énoncer les
spécificités, les avantages, les inconvénients des matériaux
plastiques et composites et leurs applications.

L651 ÉTANCHÉITÉ DES EMBALLAGES


M131 INITIATION À LA PRATIQUE D’ANALYSE
ET DES COMPOSANTS INDUSTRIELS
Le 18 octobre 2006
D’AVARIES DE PIÈCES PLASTIQUES
Les 14 & 15 novembre 2006
Identifiez les critères d’étanchéité nécessaires à la fiabilité des
Améliorez la qualité de vos pièces par le retour d’expérience issu
emballages afin de garantir une qualité optimale.
de l’analyse d’avaries.
Personnel concerné, niveau requis Personnel concerné, niveau requis
Responsables qualité, techniciens de bureaux d’études, de ser- Techniciens en contrôle qualité ou fabrication
vice R&D, de fabrication, de services inspection. Niveau requis : bac + 2 minimum (niveau III). Notions de base
sur les plastiques souhaitées.
Objectifs
À l’issue de la formation, les participants pourront : Objectifs
- utiliser les techniques de contrôle d’étanchéité, À l’issue de la formation, les participants pourront :
- intégrer le critère d’étanchéité dans la conception des embal- - identifier les moyens employés en analyse de défaillance,
lages ou de composants industriels. - connaître la démarche suivie en analyse de défaillance.

Contact :
Christine DESRIAC - ✆ : 05 59 02 20 30
Documentation et bulletin d’inscription sur www.polepolymeresud.fr, rubrique formations

Responsable de publication :
Si vous avez apprécié ce numéro, Réalisation
Christine Desriac si vous souhaitez faire connaître
Comité de rédaction : votre activité, vos produits, contactez :
Elias Agouri - Jean Cavalié (ACF Composites) ✆ 05 59 140 140
Le Pôle Polymère Sud
Cécile Cousté (PPS) - Jacques Desbrières (UPPA-LRMP)
Hélioparc Pau-Pyrénées Avril 2006
Philippe Desriac (Total) - Isabelle Garraud (Créacol) 2, av. Pierre Angot, 64053 PAU cedex 9 6045
Jean Guénantin (AI2P-PI) - Louis Laborde (Axyal) ✆ 05 59 02 20 30 05 59 84 28 42
Philippe Maury (2PSM) - Sébastien Tavarès (PPS) e-mail : contact@polepolymeresud.fr Impression
web : www.polepolymeresud.fr Perspective
Inès Thévenin (Plastalliance) Dépôt légal : avril 2006. ISSN 1284-2915. Morlàas

8 Infos Polymères avril 2006 - n° 57

Vous aimerez peut-être aussi