Vous êtes sur la page 1sur 146

FORMATION 

PROFESSIONNALISANTE PRO/FPP1  GROUPE 1 

Forage‐Puits 
Équipement des puits éruptifs   
 

HMD / Centre IAP – 04 – 09 avril 2015 
M. Marc PELLETIER   
ÉQUIPEMENT DES PUITS ÉRUPTIFS

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants)

Sommaire

I. Principales configurations de la ou des colonnes de production (pour un 
puits éruptif)
II. Tête de production
III. Tubing (ou colonne de production)
IV. Packers
V. Accessoires de fond
VI. Vannes de sécurité de subsurface
VII. Synthèse : exemple d'équipement d'un puits éruptif
VIII. Procédure de mise en place
© IFP Training

Annexe : réponse à l'exercice

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 2
I ‐ Principales configurations de la ou des 
colonnes de production
pour un puits éruptif

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 3

Sommaire
Principales configurations de la ou des 
colonnes de production pour un puits éruptif

• Principaux paramètres pour la conception d'une  complétion
(pour mémoire)
• Configuration de la ou des colonnes de production
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 4
Principales configurations de la ou des 
colonnes de production pour un puits éruptif

Principaux paramètres pour
la conception d'une complétion
(pour mémoire) 

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 5

Principaux paramètres pour
la conception d'une  complétion

 Principaux paramètres pour la conception d'une complétion :


• Type de puits : exploration, confirmation ou appréciation (ou
délinéation) ou développement
• Objet du puits : production, injection ou observation
• Mode de production : éruptif ou activé
• Nombre de couche à exploiter : (ensemble), séparément
• Opérations probables de mesure, d'entretien ou de reprise de puits
 Choisir la configuration qui convient le mieux :
• Meilleure capacité de débit possible
• au moindre coût
 Compromis
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 6
Principaux paramètres pour
la conception d'une  complétion (suite)

 Compromis en prenant en compte :


• Coûts :
− D'investissement (CAPEX : capital expenditure )
− D'opération (OPEX operating expenditure )
• Relativité
• Anticipation
Et aussi :
• Débit par puits*
• Risque :
− Par rapport au débit
− Par rapport à la sécurité
• Facteur culturel

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 7

Statistiques sur la production d'huile (fin 2000)
(de World Oil août 2001)

RÉSERVES PRODUCTION NOMBRE DE PUITS (a)


Production moyenne par puits (m3/j)
80
2,8 22 220 9 140 270 11 90 12
70

Mexique : 160 Arabie S. :  820 Monde


60
POURCENTAGE

Canada :  4,8 Iran :  450


50 États Unis :  1,7 Koweït :  340
40 Qatar :  280
Abu Dhabi : 260
30

20
**

10
© IFP Training

* ***
0
AMÉRIQUE AMÉRIQUE EUROPE DE EUROPE DE AFRIQUE MOYEN EXTRÊME PACIFIQUE
DU NORD DU SUD L'OUEST L'EST ORIENT ORIENT SUD
(a) sauf :  * Hollande
** pays de l ’ancienne URSS autre que Fédération Russe
*** Iraq

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 8
Principales configurations de la ou des 
colonnes de production pour un puits éruptif

Configuration de la ou des colonnes de production

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 9

Exercice
Fonctions à assurer
& équipements correspondants

FONCTIONS  ÉQUIPEMENTS 
À   Tête de  Packer +  Accessoires de  SSSV 
Tubing 
ASSURER  production  fluide d'ann.  fond 
     
Sécurité     

dont :       
   
• protection  cuvelage 
     
Débit : 
   
• réglage 
• optimisation 
© IFP Training

     
Intervention sur puits     
 

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 10
Complétions simple zone

© IFP Training
Completion  Avec tubing seul Avec tubing &
tubingless  (pas de packer) packer

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 11

Complétions multi zone

© IFP Training

Complétion  Complétion 
Complétion  Complétion  tubing‐ à  deux sélective 
tubingless  annulaire tubing parallèles Alternée 

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 12
II ‐ Tête de production

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 13

Sommaire
Tête de production

• Configuration générale d'une


tête de puits
• Tête de suspension du tubing
& olive de suspension du
tubing (tubing‐head spool &
tubing hanger)
• Arbre de Noël (Xmas tree)
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 14
Tête de production

Configuration générale d'une tête de puits 

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 15

Configuration générale d'une tête de puits

ARBRE DE NOËL
PRODUCTION

 TUBING HEAD
FORAGE

 CASING HEAD
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 16
Configuration générale d'une tête de puits (suite)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 17

Tête de production

Tête de suspension du tubing
& olive de suspension du tubing
(tubing‐head spool & tubing hanger)
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 18
Casing‐head & tubing‐head spools

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 19

Casing‐head & tubing‐head spools  (suite)

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 20
Tubing‐head spool & tubing hanger
(tête de suspension du tubing & olive de suspension du tubing)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 21

Tubing head spool : détails

Arbre de Noël

Control line pour SCSSV

Vis pointeau pour verrouiller l’olive

Olive (tubing hanger)

Sortie latérale pour le contrôle de 
l’espace annulaire 

Tubing

Tubing head spool
© IFP Training

Casing

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 22
Tête de puits compacte

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 23

Tubing hanger pour complétions doubles
(1/2 olives)

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 24
Tête de production

Arbre de Noël (Xmas tree)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 25

Tête de production : configuration générale

*
*
*
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 26
Vanne à opercule (gate valve)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 27

Vanne de sécurité de surface

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 28
Porte duse

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 29

Duse à cage

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 30
Arbre de Noël monobloc
(solid block)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 31

Tête de production spécifique :
Arbre de Noël horizontal pour complétion "ESP"
(tête de production aérienne)
(ESP: electrical submerged pump)

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 32
Tête de production spécifique :
Tête de production sous‐marine

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 33

Tête de production spécifique :
Arbre de Noël horizontal pour complétion "ESP"
(tête de production sous‐marine)
(ESP: electrical submerged pump)

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 34
Caractéristiques de la tête de puits

 Pression de service (WP : Working Pressure) :
• Pression maximum (exprimée en psi) à laquelle l'arbre de noël peut
être utilisé
• Quelques valeurs (API specification) : 
2000 – 3000 – 5000 – 10 000 – 15 000
• Doit être égale ou supérieure à la pression maximum attendue :
− Si gaz ou huile gazée : WP  PG –PHgas + BHM (Bull Heading Margin)
(valeur usuelle pour la BHM : 35 bar ou 500 psi)
− Si packer ancré hydrauliquement : vérifier aussi la pression requise
pour ancrer le packer

 Diamètre nominal :
• Diamètre minimum à travers la vanne

© IFP Training
• Doit être égal ou supérieur au diamètre intérieur du tubing

 Et métallurgie, nature des garnitures


EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 35

Notes

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 36
III ‐ Tubing
(ou colonne de production)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 37

Sommaire

• Caractéristiques du tubing
• Choix du tubing

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 38
Tubing

Caractéristiques du tubing

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 39

Caractéristiques du tubing

 Diamètre nominal et caractéristiques géométriques :
• Diamètre nominal*
• Diamètre intérieur et épaisseur
• Drift*
• Diamètre extérieur maximum
• Gamme de longueur :
− range 1 : 20 ‐ 24 ft (6,10 ‐ 7,32 m)
− range 2 : 28 ‐ 32 ft (8,53 ‐ 9,75 m)
− pup joints : 2 ‐ 4 ‐ 6 – 8 ‐ 10 ‐ 12 ft (0,61 ‐ 1,22 ‐ 1,83 ‐ 2,44 ‐ 3,05 ‐ 3,66 m)

 Connexion, filetage :
• Joints API & joints "premium"*
© IFP Training

 Masse nominale*

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 40
Diamètre nominal & drift

• Diamètre nominal :

inches  1,050  1,315  1,660  1,900  2,063  2 3/8  2 7/8  3 1/2  4  4 1/2 

mm 26,7 33,4 42,2 48,3 52,4 60,3 73,0 88,9 101,6 114,3
Nota : 2 3/8 = 2,375
2 7/8 = 2,875

• Drift :
  Longueur du calibre  Diamètre du calibre 
Diamètre 
  in  mm  in  mm 
2 7/8 ou moins  42  1067  ID – 3/32  ID – 2,38 
Tubing 
3 1/2 ou plus  42  1067  ID – 1/8  ID – 3,18 
8 5/8 ou moins  6  152  ID – 1/8  ID – 3,18 

© IFP Training
Casing  9 5/8 à 13 3/8  12  305  ID – 5/32  ID – 3,97 
16 ou plus  12  305  ID – 3/16  ID – 4,76 
 

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 41

Exemples de joint de tubing

a. Joint API intégral
b. Joint API non‐upset 
c. Joint API external upset 

d. Joint avec élastomère
e. Joint VAM 
f. Joint CS Hydril 
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 42
Joint de tubing VAM TOP

Éclatement

Note:
Compr.
VME = Von Mises Envelope Traction

Écrasement

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 43

Exemples de masse nominale pour un tubing 3 1/2"

Épaisseur  Masse nominale (#) 
(mm) 
in  Joint API NU (ou VAM)  Joint API EU 
6,45 
9,20  9,30 
0,254 
9,52 
12,70  12,95 
0,375 
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 44
Caractéristiques du tubing (suite)

 Nuance d'acier et caractéristiques métallurgiques :


• Nuance ou grades d'aciers normalisés par l'API pour les tubings :
H40, J55, C75, L80, N80, C90, P105*
• Grades d'aciers améliorés (proprietary grades)
• Aciers inox, alliage et tubes spéciaux

 Caractéristiques mécaniques :
• Caractéristiques principales :
− Traction à la limite élastique
− Pression d'éclatement
− Pression d'écrasement
• Déduites :

© IFP Training
− Du diamètre nominal
− De la masse nominale
− Du grade
− De la connexion
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 45

Nuances et caractéristiques mécaniques des aciers

NUANCE D'ACIER 
CARACTÉRISTIQUES 
H40  J55  C751  L801  N80  C90  P105 

Bandes de couleur du manchon2  1 black  1 green  1 blue  1 red +  1 red  1 purple 1 white 


1 brown 
Limite élastique miniale               
  (MPa)  276  379  517  552  552  620  724 
  (psi)  40 000  55 000  75 000  80 000  80 000  90 000  105 000
Limite élastique maximale               
  (MPa)  552  552  620  655  758  724  930 
  (psi)  80 000  80 000  90 000  95 000  110 000  105 000 135 000
Charge de rupture minimale               
  (MPa)  414  517  655  655  689  689  827 
  (psi)  60 000  75 000  95 000  95 000  100 000  100 000 120 000
© IFP Training

 
1. Spécial corrosion
2. Les manchons spéciaux (diamètre plus faible) doivent comporter une ligne noire au centre de la bande de couleur

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 46
Tubing

Choix du tubing

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 47

Diamètre nominal

 Paramètres principaux a considérer :


• Débit/pertes de charges*
• Entraînement des phases lourdes :
 V > Vmin
• Érosion:
 V < Vmax
• Opération dans ou à travers le tubing :
 drift du tubing et des accessoires de fond > OD des outils
• Taille du casing :
 diamètre extérieur des connexions et accessoires < drift du casing

 Ne pas oublier :
• La valeur de ces paramètres dépend aussi de :
© IFP Training

− La masse nominale
− La connexion

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 48
Diamètre du tubing et capacité de débit

Diamètre  Masse Diamètre Drift Débit huile Débit gaz


nominal  nominal  intérieur (P = 15 MPa  2200 psi) 
tubing
(in) (lb/ft) (mm) (in) (mm) (in) (m3/j) (bbl/j) (103sm3/j) (106scuft/j)
2 3/8 4,6 50,7 1,945 48,3 1,901 150 900 150 5
2 7/8 6,4 62 2,441 59,6 2,347 275 1 700 275 10
3 1/2 9,2 76 2,992 72,8 2,867 450 2 800 450 16
4 11,0 88,3 3,476 85,1 3,351 700 4 400 700 25
4 1/2 12,6 100,5 3,958 97,4 3,833 1 000 6 300 1 000 35
5 1/2 17 124,3 4,892 121,1 4,767 1 700 11 000 1 700 60
7 29 157,1 6,184 153,9 6,059 3 000 19 000 3 000 105
9 5/8 47 220,5 8,681 216,5 8,525 7 000 44 000 6 000 210

© IFP Training
CRITÈRES a) HUILE  : Pfriction  0.25 MPa/1000 m (10 psi / 1000 ft) & vitesse  2 m / s (6.5 ft / s)
b) GAZ :  Pfriction  1 MPa/1000 m (40 psi / 1000 ft) & vitesse  10 m / s (33 ft /s)

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 49

Nuance & masse nominale

 Paramètres principaux à considérer :


• Traction :
− Profondeur
− Test du tubing en pression lors de sa descente
− Contraintes complémentaires dues à la respiration du tubing
− Workover
• Pression d'éclatement et d'écrasement
• Épaisseur :
− Érosion
− Corrosion
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 50
Nuance & masse nominale (suite)

 Autres paramètres relatifs à la connexion entre le tubing et le


packer :
• Si le tubing est solidaire du packer :
− Tension ou compression
• Si le tubing est libre de coulisser dans le packer :
− Mouvements de raccourcissement ou d'allongement
• Flambage ou non du tubing
• Différence de pression sur le packer

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 51

Connexion & métallurgie

 Paramètres principaux à considérer :


• Huile ou gaz
• Pression, Température
• Corrosion :
− CO2, H2S*
− Eau produite
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 52
Guide de sélection de la métallurgie

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 53

Notes

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 54
IV ‐ Packers

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 55

Sommaire

• Fluides d'annulaire (ou fluides de packer)


• Principaux types de packers
• Packers de production permanents
• Packers retirables
• Choix du packer
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 56
Packers

Fluides d'annulaire (ou fluides de packer)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 57

Fluides d'annulaire (ou fluides de packer)

 Fonctions et conditions requises :


• Protéger le casing  fluide "non corrosif"
• Pas de sédimentation  fluide sans solide
• Diminuer les efforts sur le packer, le casing, le tubing
• Aider au contrôle du puits
 Principaux fluides (en fonction de la densité requise) :
• Saumure
• Eau
• Gas oil
• Huile
 Protection contre la corrosion :
• PH élevé (> 9,5)
© IFP Training

• Produits réducteurs d'oxygène


• Produits filmogènes et anti‐bactéries
(attention à la comptabilité entre les différents produits)

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 58
Packers

Principaux types de packers

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 59

Principaux types de packers

 Principales caractéristiques :
• Garniture d'étanchéité
• Mécanisme d'ancrage
• Procédure de pose
• Type de connexion tubing‐packer
• Modalité de récupération

 Classification (basée sur la modalité de récupération) :


• Packers permanents
• Packers retirables
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 60
Packers

Packers de production permanents

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 61

Exemple de packers de production permanents : 
Packer 415 D

 Description du packer 415 D*

 Pose du packer 415 D :


• Aux tiges*
• Au câble électrique*

 Connexion tubing‐packer 415 D*

 Reforage du packer 415 D*

 Pour plus information : exemple de classification*


© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 62
Packer de production permanent ou reforable :
packer 415 D

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 63

Pose aux tiges d'un packer permanent

1  Chemise centrale
© IFP Training

1bis Filetage carré à gauche
10 Chemise extérieure

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 64
Outil de pose au câble d'un packer permanent

1  Chemise centrale
1bis Filetage carré à gauche
2 Corps
3 Filetage fendu rétractable
4 Piston
5 Barre de solidarisation
6 Manchon d'adaptation
7 charge explosive
8  Chambre supérieure
9 Piston flottant
10 Chemise extérieure de pose
11 Cylindre supérieur
12 Orifice calibré
13 Goujon de relâchement
14 Mandrin

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 65

Connexion tubing‐packer permanent

© IFP Training

Locator seal assembly  Anchor seal assembly 
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 66
Fraise de surforage d'un packer permanent

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 67

Différents packers permanents Baker :
Éléments de classification

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 68
Différents packers permanents Baker :
Éléments de classification  (suite)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 69

Différents packers permanents Baker :
Éléments de classification  (suite)

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 70
Différents packers permanents Baker :
Éléments de classification  (suite)

Version "STANDARD"
MISE EN PLACE : un seul sealing bore deux sealing bore
 avec une garniture provisoire * *
(au câble, …) D (ou DB) DA (ou DAB)

 directement avec le tubing


(ancrage hydraulique) SB-3 SAB-3

Version "LARGE BORE"


MISE EN PLACE : un seul sealing bore deux sealing bore
 avec une garniture provisoire * *
(au câble, …) F-1 (ou FB-1) FA-1 (ou FAB-1)

 directement avec le tubing


(ancrage hydraulique) SABL-3

© IFP Training
*
La version avec la lettre "B" se distingue de celle sans la lettre"B" par la présence d'un
filetage à la partie inférieure du packer

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 71

Différents packers permanents Baker :
exemple de classification

© IFP Training

Types : D & SB‐3  DA & SAB‐3  F‐1 FA‐1 & SABL‐3


EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 72
Caractéristiques géométriques des packers permanents Baker 
Types  D & SB‐3   DA & SAB‐3   F‐1   FA‐1 & SABL‐3
pour un casing 7" 5/8 (extrait)

CARACTÉRISTIQUES
PACKER PACKER SEALING BORE
DU CASING 7" 5/8 (193,68 mm)

Upper Lower
Masse Ø int. Drift OD Seal bore Min bore Seal bore Min bore
Modèle thru seals thru seals
nominal
in in in in in in in
(lb/ft) mm mm mm mm mm mm mm
24 7.025 6.900 D ou SB-3 6.375 3.250 2.406
178.4 175,3 161,93 82,55 61,11

DA ou SAB-3 6.375 4 3.250 3.250 2.406


161,93 101,60 82,55 82,55 61,11

F-1 6.500 4 2.985


à à à
165,10 101,60 75,82

FA-1 6.500 5.250 4.462 4.400 3.500


165,10 133,35 113,33 111,76 88,90

SABL-3 6.500 4.750 3.875 3.875 2.500


33,7 6.765 6.640
165.10 120,60 98,40 98,40 63,50
171,9 168,7

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 73

Packers

Packers retirables
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 74
Packers retirables

 À ancrage hydraulique*

 À ancrage mécanique*

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 75

Packer hydraulique retirable

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 76
Packer double retirable

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 77

Packers mécaniques récupérables

© IFP Training

Ancrage en traction  Ancrage en compression 
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 78
Packers

Choix du packer

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 79

Principaux paramètres à considérer

• Pression différentielle
• Compression ou/et tension :
− Connexion tubing‐packer
− Liaison casing‐packer
• Température, fluides :
− Élastomère
− Métallurgie
• Procédures de pose et de récupération
• Accessoires disponibles
• Diamètre de passage intérieur du packer
• Récupération du packer et vécu de l'utilisateur
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 80
Avantage & inconvénient
des packers de production permanent

 Avantages :
• De conception simple
• Très fiable
• Supporte :
− Des contraintes mécaniques considérables
− Des pressions différentielles importantes
• Diamètre intérieur le plus grand pour un casing donné
• Souplesse au niveau de la liaison tubing‐packer
• Peut être laissé en place durant un workover pour changer
l'équipement de production

 Inconvénients :

© IFP Training
• Ne peut être enlevé que par fraisage ou reforage
• Si liaison tubing‐packer par locator :
− détérioration dans le temps des garnitures d'étanchéité du locator seal
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 81

Avantage & inconvénient
des packers de production retirables

 Avantages :
• Descendu directement avec le tubing
• Existent en version double (pour "complétion doubles)
• Possibilité d'en ancrer plusieurs en même temps
• Théoriquement faciles à désancrer et à remonter

 Inconvénients :
• Plus compliqués
• Diamètre intérieur plus petit pour un casing donné
• Une fois désancrés, doivent être ressortis et reconditionnés avant
d'être réutilisés
• Si coincés, le reforage peut être difficile
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 82
V ‐ Accessoires de fond

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 83

Accessoires de fond

• Travail au câble :
équipement de base
• Dispositifs de circulation
• Sièges & accessoires associés
• Autres éléments de fond
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 84
Accessoires de fond

Travail au câble : équipement de base

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 85

Travail au câble : équipement de base

 Équipement de surface* :
• Disposition des équipement de surface & sas
• Presse étoupe & BOP double

 Train de travail au câble
& type de cisaillement*

 Quelques outils wireline :


• Outils de contrôle & d'entretien*
• Outils de repêchage*
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 86
Équipement de surface pour le travail au câble

© IFP Training
Disposition des équipement Presse étoupe & BOP double
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 87

Train de travail au câble & Types de cisaillement

Train de travail 
au câble

Types de cisaillement
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 88
Quelques outils de contrôle & d'entretien

© IFP Training
Gauge cutter Gratteur Poire
(Scratcher / Nipple brush) (Swaging tool)
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 89

Quelques outils de repêchage

© IFP Training

Harpon Empreinte Overshot


(Wireline grab) (Impression block)
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 90
Accessoires de fond

Dispositifs de circulation

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 91

Dispositifs de circulation

• Vanne à chemise coulissante*
(Sliding Sleeve : SS  ou  Sliding Side Door : SSD)
• Mandrin à poche latérale*
(Side Pocket Mandrel : SPM)
• Siège perforé*
(Ported landing nipple)
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 92
Vanne à chemise coulissante & Shifting tool

© IFP Training
Sliding sleeve Shifting tool
Ouverte Fermée Ouverture Fermeturee
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 93

Mandrin à poche latérale & Kickover tools

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 94
Siège perforé

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 95

Accessoires de fond

Sièges & accessoires associés 
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 96
Sièges & accessoires associés

 Éléments constitutifs*

 Types de sièges* :
• Full bore:
− Simple
− Sélectif
− Top no‐go
• Bottom No‐Go

 Sièges top ou bottom no‐go & accessoires (blanking plug &


equalising check valve) : exemples*

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 97

Éléments constitutifs d'un siège et d'un outil : exemple

Éléments "constitutifs" :
‐ Gorge d'ancrage
‐ Portée polie (seal bore)
‐ …

ØN = Øseal bore

 Classification :
‐ Sièges full bore :
Ø mini = Ø seal bore
‐ Sièges bottom no go :
Ø mini  Ø seal bore
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 98
Types de siège

* * *

© IFP Training
FULL BORE BOTTOM NO‐GO
simple selective top no‐go

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 99

Outil de pose sélectif pour un siège full bore simple

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 100
Procédure de pose d'un porte‐outil
dans un siège full bore sélectif

© IFP Training
Descente

Après battage Après battage
vers le bas vers le haut
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 101

Procédure de repêchage d'un porte‐outil
hors d'un siège full bore sélectif

Relâchement
(une fois la goupille 
cisaillée)
© IFP Training

Avant Après En traction, avant


égalisation de pression égalisation de pression battage vers le haut

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 102
Détail de l'outil de pose & Raccords d'égalisation

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 103

Siège bottom no‐go & Bouchon

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 104
Tableau récapitulatif des sièges

CATÉGORIE TYPE MODALITÉS DE SÉLECTION


FULL BORE SIMPLE
101DP9808

Armement des doigts


type X, R Otis*
d'ancrage par l'outil de pose
W Camco
SIMPLE

en remontant

 maximum porte-outil
* également sur
<  nominal siège
SSD Otis type
XO, XA, RO, RA CATÉGORIE TYPE MODALITÉS DE SÉLECTION
BOTTOM NO-GO
FULL BORE SÉLECTIF
Clef de sélection sur le Siège (et porte-outil)
Type S, T Otis type R Baker
100DP9808 098DP9808

présentant une bague

BOTTOM NO-GO
porte-outil adaptée au profil N, XN Otis
bottom no-go
SÉLECTIF

de sélection du siège DN Camco


BNG AVA  maximum porte-outil
FULL BORE

Attention à les
 maximum porte-outil
placer dans le bon
<  nominal siège <  nominal siège
ordre :
>  bottom no-go siège
7  bottom no-go

1
siège
<  nominal
FULL BORE TOP NO-GO siège
Bague top no-go sur le
type F, Baker**
porte-outil surdimensionnée
D, DB
099DP9808

par rapport au  nominal du


Camco
siège :
TOP NO GO

SEL AVA
 maximum porte-outil
>  nominal siège

© IFP Training
** également sur
SS Baker type Attention à ce que :
L  top no go porte-outil
<  drift tubing

ou idem full bore simple

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 105

Sièges top ou bottom no‐go & Accessoires
(blanking plug & equalising check valve) : exemples

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 106
Exemple de compatibilité "siège & tubing"

Ø nominal 2,81 F 2,75 F 2,75 R 2,56 F 2,56 R


in
Siège

2,812 2,750 2,750 2,562 2,562


Ø portée polie mm 71,42 69,85 69,85 65,07 65,07
in 2,697 2,442
Ø Bottom no-go mm 68,50 62,03
OD max in 2,865 2,802 2,740 2,625 2.552
du FB-2 ou du RB-2 mm 72,77 71,17 69,60 66,68 64,82
Compatibilité entre
sièges Oui
ID Drift
7,70 # 3,068 2,943 Oui
77,93 74,75
tubing 3 1/2 (88,90 mm)
Compatibilité avec le

ID Drift
9,20 # 2,992 2,867 Oui
76,00 72,82
ID Drift Non
10,20 2,922 2,797 Non à cause Oui
# du
74,22 71,04 OD max FB-2
ID Drift

© IFP Training
12,70 2.750 2.625 Non (Oui) Oui
#
69,85 66,68

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 107

Accessoires de fond

Autres éléments de fond
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 108
Autres éléments de fond

• Tube perforé
• Joint de sécurité
• Joint télescopique
• Joint de déconnexion*
• Blast joint & Flow coupling*
• Etc.

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 109

Tubing seal receptacle

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 110
Blast joint & Flow coupling

© IFP Training
Blast joint  Flow coupling
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 111

Notes

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 112
VI ‐ Vannes de sécurité de 
subsurface

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 113

Sommaire

• Vannes de sécurité de subsurface
(SubSurface Safety Valve : SSSV) : 
terminologie & technologie
• Procédure de test d'une SCSSV
(Surface Controlled Subsurface
Safety Valves)
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 114
Vannes de sécurité de subsurface

Vannes de sécurité de subsurface (SSSV) : 
terminologie & technologie

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 115

Vannes de sécurité de subsurface (SubSurface Safety Valve : SSSV) : 
terminologie & technologie

 Surface Safety Valves (SSV) : pour mémoire

 SubSurface Safety Valve (SSSV) :


• SSCSV : SubSurface Controlled subsurface Safety Valves*
(vannes de sécurité de fond autopilotées) :
− Pressure differential valves (opérées par la pression différentielle)
appelées aussi Velocity valves
− Pressure operated valves (opérées par la pression locale)
• SCSSV : Surface Controlled Subsurface Safety Valves*
(vannes de sécurité de subsurface commandées depuis la surface) :
− WLR : Wire Line Retrievable (récupérable au câble)
− TR : Tubing Retrievable (solidaire du tubing)
appelée aussi Tubing Mounted : TM
© IFP Training

& aussi :
− SSTA : vanne de sécurité de subsurface tubing‐annulaire

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 116
Storm choke
(SubSurface Controlled subsurface Safety Valves : SSCSV)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 117

Vanne de sécurité de fond autopilotée de type "Pressure differential" 
(SubSurface Controlled subsurface Safety Valves : SSCSV)

Ouverte  Fermée
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 118
Vanne de sécurité de fond autopilotée de type "Pressure operated" 
(SubSurface Controlled subsurface Safety Valves : SSCSV)

Ouverte  Fermée 

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 119

Vannes de sécurité de subsurface commandées depuis la surface 
(Surface Controlled Subsurface Safety Valve : SCSSV)

WLR 
© IFP Training

TR 120
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants)
WLR  SCSSV avec dispositif d'égalisation de pression

© IFP Training
Fermée Égalisation Ouverte
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 121

Vannes de sécurité de subsurface : diamètres intérieurs

Tubing  Vannes  WLR série V  Vannes TR série T  


OD  ID  Drift  Seal bore  ID min  OD max  ID min 
du siège 
2 3/8  1,876  1,773  1,875  0,650  3,625  1,906 
à  à  à 
2,041  1,947  0,807 
2 7/8  2,259  2,165  2,188  0,575  4,625  2,338 
à  à  à  à  à  à 
2,441  2,347  2,313  1,125  5,135  2,379 
3 1/2  2,750  2,625  2,563  0,995  5,000  2,875 
à  à  à  à  à  à 
3,068  2,943  2,813  1,560  5,380  2,877 
4 1/2  3,958  3,833  3,813  1,970  6,000  3,843 
à  à   à 
2,500  7,125  3,875 
5 1/2  4,090  3,965  4,438  2,100  7,700  4,593 
à  à  à  à  à  à 
© IFP Training

5,012  4,887  4563  3,062  8,875  4,625 


7  5,540  5,415  5,950  3,265  9,200  6,059 
à  à  à  à  à 
6,538  6,413  6,650  4,115  9,300 
 
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 122
Vanne de sécurité de subsurface tubing – annulaire (SSTA)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 123

Vannes de sécurité de subsurface

Procédure de test d'une SCSSV
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 124
Procédure de test d'une SCSSV

 Test :
• Avec la pression du puits
ou
• Sur plug
 Déroulement :
• Fermeture du puits (vanne latérale)
• Fermeture de la SCSSV
• Purge en tête de puits jusqu'à :
− La pression atmosphérique
ou
− Le P désiré
• Observation
• Si SCSSV avec dispositif d'égalisation :
− Ouverture de la SCSSV en pompant dans la ligne de contrôle
− Observation

© IFP Training
− Et, si test "sur plug", récupération du plug
• Sinon :
− Pompage dans le tubing pour égaliser la pression
− Et idem ci‐dessus

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 125

Critère de test et périodicité

 Critère de test (API RP 14B) :


• Liquide : 400 cc/min i.e. 24 l/h [ 0,1 gal/min ou 14 . 10‐3 scfm]
• Gaz : 15 scfm [ 425 l/min ou 25,5 m3/h]

 Périodicité de test :
• Chaque fois que la vanne est retirée
• Chaque année
• Règles spéciales si opérations simultanées
(forage, complétion, production, etc.)
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 126
VII ‐ Synthèse :
exemple d'équipement
pour un puits éruptif

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 127

Synthèse: exemple d'équipement
pour un puits éruptif (une seule zone)

© IFP Training

Zoom

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 128
Exemple d'équipement pour un puits éruptif : partie supérieure

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 129

Exemple d'équipement pour un puits éruptif : partie inférieure 

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 130
VIII ‐ Procédure de mise en place

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 131

Procédure de mise en place fonction de :

• Liaison couche‐trou retenue et, dans le cas d'un trou cuvelé,


moment où l'on perfore
• Opérations "spéciales" sur la couche (contrôle des sables, stimulation)
• Nombre de niveaux à produire séparément
• Équipement retenu : type de packer, etc.
© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 132
Cas retenu

 Liaison couche‐trou :
• Trou cuvelé, perforé avant équipement
• Pas d'opérations "spéciales", un seul niveau

 Équipement* :
• Packer permanent descendu préalablement
• Dispositif de circulation
• SCSSV "WLR"

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 133

Procédure de mise en place : cas retenu

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 134
Opérations préliminaires

 Si nécessaire, reconditionnement de la tête de puits :


• Mise en place du tubing head spool
• Adaptation des mâchoires BOP
 Contrôle du trou :
• Top ciment
• Nettoyage des parois du cuvelage*
• Mise en place du fluide de complétion
 Diagraphies en trou cuvelé :
• Log de calage & log de cimentation
• Logs "gisement" complémentaires
 Si nécessaire, reconditionnement du BOP :
• Mâchoires correspondant au diamètre du tubing

© IFP Training
 Perforation

Scrappers
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 135

Mise en place de l'équipement de fond dans le cas d'un
packer permanent mis en place préalablement à la descente du tubing

 Pose du packer (et de l'extension sous packer) :


• Choix de la cote d'ancrage
• Pose au câble ou aux tiges
• Si pose au câble : passe junk basket + gauge ring*

 Assemblage, descente de l'équipement
(et test en cours de descente) :
• Sécurité
• Retrait du wear bushing
• Gerbage et vérification finale de l'équipement
• Vissage de l'équipement
• Éventuellement, test en cours de descente
© IFP Training

Junk catcher
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 136
Mise en place de l'équipement de fond dans le cas d'un packer 
permanent mis en place préalablement à la descente du tubing (suite)

 Mise en place du siège pour la SCSSV & poursuite de la descente :


• Siège avec séparation sleeve en place
• Poursuite de la descente, généralement sans control line

 Ajustement du tubing :
• Nécessité d'ajuster
• Repérage du packer
• Calcul de l'ajustement*

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 137

Calcul de l'ajustement

E =  (a + b + c) – (d)

F =  (Ln + d) – (a + b + c)


© IFP Training

=  Ln – E

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 138
Mise en place de l'équipement de fond dans le cas d'un packer 
permanent mis en place préalablement à la descente du tubing (suite)

 Fin de l'équipement du tubing :


• Remontée du tubing jusqu'au siège pour la SCSSV
• Mise en place de la control line
• Redescente en incorporant les tubings et pup joints sélectionnés
• Mise en place de l'olive, connexion de la control line
• Mise en place des tubings de manoeuvre
• Pose de l'olive dans le tubing spool

 Tests du tubing (et de l'annulaire)

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 139

Principales différences dans le cas d'un packer hydraulique
(descendu directement avec le tubing)

 Assemblage et descente de l'équipement
(et test en cours de descente)

 Mise en place du siège pour la SCSSV et fin de la descente de


l'équipement

 Test partiel du tubing (au dessus du packer)

 Ancrage du packer
et fin de l'installation de l'équipement de fond :
• Positionnement de l'olive
• Ancrage du packer
• Pose de l'olive (si pas déjà posé)
© IFP Training

• Test du tubing (& de l'annulaire)

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 140
Mise en place de l'arbre de Noël

 Remplacement du BOP
par l'arbre de Noël :
• Sécurité
• Déboulonnage de l'ensemble BOP
• Montage de l'adaptateur
et de l'arbre de Noël

 Test de la tête de production*

© IFP Training
Test
(l'adaptateur étant en  place)
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 141

Mise en service du puits

 Mise en place du fluide d'annulaire
et du fluide de dégorgement :
• Ouverture du dispositif de circulation
• Circulation des fluides
• Fermeture du dispositif de circulation 
et test d'étanchéité

 Mise en place et test de la SCSSV

 Dégorgement du puits :
• Choix du débit et de la durée
• Attention : purger ou surveiller les 
endroits où il y a du liquide "piégé"*
© IFP Training

Tubing head spool assembly : 
détails sur les étanchéités et les 
endroits avec du liquide "piégé" 
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 142
Déménagement de l'appareil
& rapport final de complétion

 Déménagement de l'appareil :
• Après remise en sécurité du puits :
− Barrières mécaniques de sécurité

 Rapport final de complétion :


• Identification du puits
• Objectifs
• Faits ou événements marquants et résultats obtenus
• État final du puits
• Détail des opérations

© IFP Training
EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 143

Notes

© IFP Training

EP 20982_a_F_ppt_02 Equip puits éruptif (Version intégrale_Participants) 144
PROCÉDURES PARTICULIÈRES :
COMPLÉTIONS DOUBLES

EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles

SOMMAIRE

I. Choix des équipements pour complétions doubles

II. Procédures de mise en œuvre des complétions doubles © IFP Training

EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 146
I ‐ CHOIX DES ÉQUIPEMENTS POUR 
COMPLÉTIONS DOUBLES

© IFP Training
EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 147

Choix des tubings

 Diamètres :
• Limités par :
− OD manchons
− OD équipements fond
• Deux solutions :
− Strings pouvant être manœuvrés séparément ( OD manchons tubing <
drift casing) + manchons chanfreinés
− Strings emboîtés descendues simultanément
• Combinaisons courantes :
− Casing 9"5/8 : − Casing 7" :
» 3"1/2 x 2"7/8 » 2 3/8 x 2 3/8
» 4"1/2 x 2"3/8 » 2 7/8 x 2 3/8*
» 3"1/2 x 3"1/2 * éventuellement :
© IFP Training

éventuellement : » 2"7/8 x E.A.
» 3"1/2 x E.A. » 3"1/2 x E.A.
» 4"1/2 x E.A.
* selon masse nominale du casing
EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 148
Choix des tubings (suite)

 Autres caractéristiques:
• Identiques aux complétions simples
• Attention toutefois : petits tubings dans gros casing
 risque flambage + limite en traction

© IFP Training
EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 149

Choix des packers : packer inférieur

 Packer inférieur:
• le plus souvent permanent + locator
• parfois hydraulique (+ anchor)
Attention : si le packer inférieur est dans le liner, prévoir la pose du
packer aux tiges avant la descente de l'équipement

ou

 Polished bore receptacle (PBR)


© IFP Training

EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 150
Choix des packers : packer double
Packer double

 Packer hydraulique retirable*:


• Ancrage par :
− Long string
Snap‐latch
ou & J‐slot
− Short string

 Accessoires :
• Snap‐latch
ou J‐slot*
• Joints coulissants
• Blast joints

© IFP Training
EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 151

Exemple de configuration de complétion double 

© IFP Training

EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 152
Choix de la tête de production : éléments spécifiques 

 Olives de suspension & tubing head spool *:


• Deux demi‐olives + 
douilles séparées pour étanchéités hautes
• Orientation nécessaire
• Passage + étanchéité control lines

© IFP Training
Olive de suspension & tubing head spool
EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 153

Choix de la tête de production : éléments spécifiques (suite)

 Adaptateur double
En général
 Arbre de Noël "solid block"*
© IFP Training

009dp9721

Tête de production double
EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 154
Outillages spéciaux 

 Élévateur double 
& Spider double*

 Double rams sur BOP

© IFP Training
Élévateur double & spider double
EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 155

Notes

© IFP Training

EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 156
II ‐ PROCÉDURES DE MISE EN ŒUVRE
DES COMPLÉTIONS DOUBLES

© IFP Training
EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 157

Descente simultanée des deux strings

Après contrôle de trou et perforations :


• Descente du packer inférieur (au câble électrique ou aux tiges) :
• Mise en place des rams doubles et test :
− selon la composition des tubings (trains mixtes) plusieurs rams peuvent
être nécessaires
• Préparation de l'élévateur double et du spider
• Assemblage du long string inférieur et du tail pipe du short string
• Assemblage du packer double
• Descente des deux strings (short string latché si joint coulissant)
• Ajustage garnitures :
− ne pas mettre en compression la partie inférieure du long string
− attention au mouvement relatif à l'ancrage du packer
• Ancrage du packer & pose des 1/2 olives
© IFP Training

• Montage & test de l'arbre de Noël

EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 158
Descente des strings l'un après l'autre

Après contrôle de trou et perforations :


• Descente du packer inférieur (au câble électrique ou aux tiges)
• Mise en place des rams simples & test :
− éventuellement excentré du côté SS
− si ØSS ≠ ØLS ou si tubing mixte, plusieurs rams peuvent être nécessaires
• Assemblage du long string inférieur
• Assemblage du tail pipe du short string et du packer double
• Descente du long string
• Ajustage du long string & pose de la 1/2 olive
• Éventuellement, changement des rams & test
• Descente du short string
• Ajustage du short string & pose de la 1/2 olive

© IFP Training
• Ancrage du packer

EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 159

Notes

© IFP Training

EP 21101_a_F_ppt_01 Pocédures particulières_Completions doubles 160
COMPORTEMENT DU TUBING : 
mouvement & forces
(dans le cas où il y a un seul tronçon)

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants

Sommaire

I. Principes généraux

II. Cas d'une liaison tubing‐packer coulissante

III. Cas d'une liaison tubing‐packer fixe

Glossaire
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 162
I ‐ Principes généraux

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 163

Sommaire
Principes généraux

• Situation du problème
• Principaux paramètres à vérifier et "remèdes" possibles
• Conventions diverses
• Principe du calcul dans le cas d'une liaison tubing‐packer
coulissante
• Détermination des variations de la température moyenne et des
pressions moyennes
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 164
Principes généraux

Situation du problème

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 165

Situation du problème

 Vérifier (pour un équipement donné) un choix préalable

 Tenir compte de l'ensemble des situations

 Différentes situations  modifications de P & T d'où :


• Variation de la pression d'éclatement du tubing
• Variation de la pression d'écrasement du tubing
• Mouvement ou variation d'effort à la liaison tubing‐packer
• Variation de la pression différentielle sur le packer
• Variation d'effort à la liaison packer‐casing
• Variation de la traction en tête du tubing
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 166
Situation du problème  (suite)

 Vérification permettant de :
• Compléter ou rectifier le choix du tubing
• Finaliser le choix du packer et des accessoires associés
• Définir les conditions initiales (course, précontrainte, etc.)

 Le but de ce document est de déterminer, en fonction du type de


liaison entre le tubing et le packer :
• La variation de la longueur du tubing
ou
La variation de la force axiale à la liaison tubing‐packer
• La traction en tête du tubing

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 167

Situation du problème  (suite)

 Deux cas de base :


• Liaison en fond de puits permettant un mouvement du tubing :
 "liaison coulissante"
• Liaison en fond de puits ne permettant pas un mouvement du
tubing :
 "liaison fixe"

 Le terme "liaison tubing‐packer" :


• Réfère à liaison entre le tubing et le packer (ou un polished bore
receptacle : PBR)
• Quel que soit le dispositif de liaison entre le tubing et le packer :
locator seal assembly, joint télescopique, anchor seal assembly, tubing
directement vissé au packer, etc.
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 168
Situation du problème  (suite)

 Dans ce document les calculs sont limités au cas où:


• Le puits est vertical
• Le puits est équipé avec tubing ayant des caractéristiques
constantes sur toute sa longueur
• La longueur de l'extension du tubing sous le packer peut être
considérée comme négligeable

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 169

Principes généraux

Principaux paramètres à vérifier
& "remèdes" possibles 
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 170
Au niveau du tubing proprement dit

 Résistance à la traction :
• Point le plus défavorable :
− En tête de tubing
• Cas le plus défavorable si liaison tubing‐packer "coulissante" :
− Test du tubing au‐dessus du système coulissant :
» Pg – PH + BHM
» Avec BHM = 500 psi (puits à gaz) ou 1500 psi (puits à huile)
(BHM : bull‐heading margin ou marge de pression d'injection)
» Stimulation (fracturation hydraulique)
• Cas généralement le plus défavorable si liaison tubing‐packer "fixe" :
− Test du tubing au‐dessus du système coulissant (avant qu'une liaison
tubing‐packer‐casing fixe ne soit établie)
ou
− Refroidissement maximum en "injection" (une fois cette liaison fixe
établie)

© IFP Training
ou
− Reprise de puits (désancrage du packer, etc.)

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 171

Au niveau du tubing proprement dit (suite)

 Résistance à la traction (suite) :


• À comparer à la résistance à la traction du tubing (corps et raccord)
en prenant en compte :
− Un coefficient de sécurité (1,3)
− Un coefficient réducteur lié à la température (0,07 % par °C au‐dessus de
20 °C)
• Pour améliorer la situation :
− Sélectionner une nuance adaptée (ou un autre type de raccord si le
problème est à ce niveau)
− Augmenter le poids nominal (attention, cela augmente dans la même
proportion la traction due au poids du tubing et à l'effet thermique)
− Mettre une précontrainte de compression sur le packer
− Utiliser une liaison tubing‐packer coulissante de longueur appropriée
(au lieu d'une liaison fixe)
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 172
Au niveau du tubing proprement dit (suite)

 Résistance à l'éclatement :
• Peut se produire si Ptbg plus grand que Pann
• On considérera le cas pratique "(Ptbg – Pann) à l'intérieur et zéro à
l'extérieur" (même si, d'un point de vue contrainte le cas réel "Ptbg à
l'intérieur et Pann à l'extérieur" est légèrement différent)
• Point le plus défavorable:
− En tête de tubing (généralement)
• Cas le plus défavorable :
− Test du tubing (généralement)

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 173

Au niveau du tubing proprement dit (suite)

 Résistance à l'éclatement (suite) :


• À comparer à la résistance à l'éclatement du tubing (corps et raccord)
en prenant en compte :
− Un coefficient de sécurité (1,1)
− Le coefficient réducteur lié à la température
• pour améliorer la situation:
− Augmenter la nuance (ou un choisir un autre type de raccord si le problème
est à ce niveau)
− Augmenter le poids nominal
− Pressuriser temporairement l'annulaire (si le problème se pose
uniquement pendant une intervention momentanée)
− En dernier recours, remettre en cause le choix du diamètre nominal du
tubing
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 174
Au niveau du tubing proprement dit (suite)

 Résistance à l'écrasement :
• Peut se produire si Pann plus grand que Ptbg
• On considérera le cas pratique "(Pann – Ptbg) à l'extérieur et zéro à
l'intérieur" (même si, d'un point de vue contrainte le cas réel "Pann à
l'extérieur et Ptbg à l'intérieur" est légèrement différent)
• Point le plus défavorable:
− Bas du tubing, juste au‐dessus du packer (généralement)
• Cas le plus défavorable (généralement) :
− Tubing partiellement vide (pour équilibrer la pression du gisement déplété)
si puits à huile ou vide si puits à gaz ou garniture de test
Et, en même temps :
− Annulaire plein de fluide de packer et (le cas échéant) PMATA*
compatible avec la situation coté tubing prise en compte
(par exemple, dans le cas d'une garniture de test, la pression maximum requise
pour opérer les outils de cette garniture)

© IFP Training
Nota : si puits en gas lift, pression du gaz dans l'annulaire plus colonne
résiduelle de fluide de packer
* : PMATA = pression maximum attendue en tête d'annulaire

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 175

Au niveau du tubing proprement dit (suite)

 Résistance à l'écrasement (suite) :


• À comparer à la résistance à l'écrasement du tubing (corps et
raccord) en prenant en compte :
− Un coefficient de sécurité (1,1)
− Le coefficient réducteur lié à la température
− Attention ! Si le tubing est soumis à la fois à l'écrasement et à la traction, la
valeur de la résistance à l'écrasement doit être rectifiée :
Pcr = Pc*[(1 – 0.75*[Sa/Y]^2)^0.5 – 0.5*Sa/Y]
où :
∙ Pcr : valeur d'écrasement vraie
∙ Pc :  valeur d'écrasement nominale (sans traction sur les tubes)
∙ Sa : contrainte axiale
∙ Y : contrainte minimale à la limite élastique
• pour améliorer la situation:
− Augmenter la nuance (ou un choisir un autre type de raccord si le problème
est à ce niveau)
− Augmenter le poids nominal
© IFP Training

− Voire, remettre en cause le choix du fluide d'annulaire ou, en dernier


recours, du diamètre nominal du tubing

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 176
Au niveau de la liaison tubing‐packer

 Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant
(si liaison tubing‐packer coulissante)
ou
Force à la liaison tubing‐packer (si liaison tubing‐packer fixe) :
• Cas les plus défavorables :
− Ne peuvent pas être précisés à priori de manière générale
− Le plus souvent, soit des cas où la température est particulièrement
élevée (production à gros débit) et, au contraire, faible (pompage d'un
fluide dans le puits pour traitement, injection, etc.)
− soit à des cas où la pression dans le tubing est particulièrement forte
(test du tubing, acidification voire fracturation, injection)

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 177

Au niveau de la liaison tubing‐packer (suite)

A) Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant
(si liaison tubing‐packer coulissante) :
• Vérifier que :
− L'ensemble des garnitures d'étanchéité ne sortent pas de la portée
d'étanchéité
− Une butée n'est pas atteinte (joint télescopique, etc.) ou, dans ce cas,
que l'effort alors généré est acceptable
• Sinon, revoir :
− Le choix du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant (type, longueur
de garnitures, diamètre de la portée polie, etc.)
− Le positionnement initial (plus ou moins engagé, etc.)
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 178
Au niveau de la liaison tubing‐packer (suite)

B) Force à la liaison tubing‐packer (si liaison tubing‐packer fixe) :


• Vérifier que :
− La compression ne contribue pas à générer un flambage inacceptable
− La traction ne pose pas de problème au niveau du packer (exemple :
désancrage d'un packer hydraulique)
• Sinon :
− Mettre ou modifier la précontrainte sur le packer (en supposant que l'on
ait un problème qu'en compression ou qu'en traction)
− Prévoir un joint coulissant

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 179

Au niveau de la liaison tubing‐packer (suite)

 Flambage ou non du tubing :
• La partie inférieure du tubing flambe préférentiellement
• Le flambage est un phénomène complexe dépendant de:
− La pression à l'intérieur et à l'extérieur du tubing
− La force à la liaison tubing‐packer (si liaison fixe)
 Se reporter au diapos spécifiques des chapitres 2 et 3 (diapos 59 à 60 &
74 à 75)
• Si le flambage est excessif, on peut envisager, en fonction de
l'origine du flambage :
− D'introduire un joint coulissant
− Ou, au contraire, de rendre le tubing solidaire du packer
− De pressuriser l'annulaire
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 180
Au niveau de la liaison packer‐casing

 Pression différentielle sur le packer :
• Vérifier que :
− les pressions différentielles maxima attendues (du bas vers le haut et
du haut vers le bas) sont inférieures aux valeurs spécifiées par le
fabricant
Nota : ce n'est généralement pas un problème

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 181

Au niveau de la liaison packer‐casing (suite)

 Force à la liaison packer‐casing :
• Cas le plus défavorable dépendant de :
− La pression différentielle sur le packer
− Des efforts éventuellement engendrés au niveau :
» Du dispositif de liaison du tubing‐packer
» d'un bouchon solidaire du packer
 Aussi, les cas défavorables (tendance au glissement vers le bas ou vers le
haut) ne peuvent pas être précisés de manière générale
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 182
Au niveau de la liaison packer‐casing (suite)

 Force à la liaison packer‐casing (suite):
• Le plus souvent, ce n'est pas un problème (du moins pour les packers
de type "équipement")
• Cependant les forces que le packer peut supporter dépendent :
− Du packer
Mais aussi :
− De la procédure d'ancrage du packer
− Du cuvelage (diamètre intérieur, état)
− De la qualité de la cimentation
• Aussi, les fabricants ne garantissent pas de valeur à ce niveau
• En cas de forces excessives :
− Sélectionner un autre type de packer
− Modifier l'équipement (utilisation d'un joint coulissant, etc.)

© IFP Training
− Modifier les conditions de mise en place (précontrainte, etc.)
− Pressuriser l'annulaire, etc.

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 183

Principes généraux

Définitions et notations
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 184
État "de référence" & états "actuels"

 État de "référence", aussi appelé état "initial" :


• Tubing et annulaire rempli d'un même fluide et pas de pression en
tête
• Tubing pendu sous son propre poids dans ce fluide
• Conditions de température au moment de réalisation de la liaison
en fond de puits

 États "actuels", aussi appelé états "finaux" :


• Test en pression de l'équipement,
• Puits en exploitation au débit maximum prévu
• Traitement sous pression pour acidification voire fracturation
• Injection de fluide chaud pour lavage
• Fuite en surface et bouchon dans le tubing ou couche colmatée

© IFP Training
• Neutralisation du puits ("killing")
• Reprise du puits (désancrage du packer)
• Etc.
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 185

Tronçons

 Dans chaque tronçon, les paramètres suivants sont constants :
• Dimensions géométriques
& caractéristiques mécaniques du tubing
• Diamètre intérieur du casing
• Masse volumique du fluide dans le tubing
• Masse volumique du fluide dans l'annulaire
• Déviation

 Remarque :
• Si plusieurs tronçons, chaque tronçon doit être vérifié à la traction,
à l'éclatement et à l'écrasement
• Ce document est limité au cas où il n'y a qu'un seul tronçon et où la
© IFP Training

longueur de l'extension du tubing sous le packer peut être


considérée comme négligeable

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 186
Cotes et longueurs

 Origine des cotes :


• Dispositif de liaison tubing‐packer

 Deux échelles de longueur :


• La longueur "forée" (ou abscisse curviligne x)
• La profondeur verticale (ou abscisse verticale z)

 Remarque :
• Ce document est limité au cas d'un puits vertical

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 187

Exemple de découpage en tronçons
(avec un seul fluide d'annulaire et un seul fluide dans le tubing)

Li: Longueur curviligne du tronçon


" i" (Li = xj – xi)
Hi: Hauteur verticale du tronçon "i"
(Hi = zj – zi)
L: Longueur curviligne totale du
tubing depuis le dispositif de
liaison tubing‐packer jusqu'en
tête du tubing (L = X – o = X)
H: Hauteur verticale totale du
tubing depuis le dispositif de
liaison tubing‐packer jusqu'en
tête du tubing (H = Z – o = Z)
b: Indice pour les paramètres en
bas du puits ou "bottom" (à la
cote du dispositif de liaison tubing‐
packer)

t: Indice pour les paramètres en


© IFP Training

tête de puits ou "top" (au niveau


de l'olive de suspension)

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 188
Conventions & Symboles

 Convention de signes

 Convention d'unités :
• Système homogène d'unités,
par exemple :
− Longueurs et diamètres : cm ou in
− Surface : cm2 in2
− Volume : cm3 in3
− Pression : bar psi
− Force : daN lb
− Température : °C ou °K °F ou °R

 Symboles utilisés :

© IFP Training
• "Pann.seal", "Ppuits.seal" & "Ptbg.b" *
• Pour les autres, voir le glossaire *

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 189

" Pann.seal", "Ppuits.seal" & "Ptbg.b"

"Pann.seal", "Ppuits.seal"

Deux situations où Ppuits.seal
est différent de Ptbg.b
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 190
Principes généraux

Principe du calcul dans le cas d'une 
liaison tubing‐packer coulissante

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 191

Principe du calcul dans le cas d'une
liaison tubing‐packer coulissante

 Principe du calcul :
• L'effet global des variations de température et de pression :
− Est dû à plusieurs phénomènes "distincts"
− Est égal à la somme algébrique des effets dus à chacun de ces
phénomènes

 Phénomènes " distincts" intervenants :


• Dilatation thermique *
• Gonflement ou "ballooning" * (hors flambage éventuel)
• Effets "piston" (hors flambage éventuel)
• Effet de friction dû à l'écoulement du fluide dans le tubing
• Flambage proprement dit
© IFP Training

Nota (*) : pour la dilatation thermique et l'effet de gonflement il faut


considérer respectivement la variation de la température
moyenne et celles des pressions moyennes

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 192
Principes généraux

Détermination des variations
de la température moyenne
et des pressions moyennes

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 193

Température

 Si l'évolution de la température est linéaire avec la profondeur :


b  t
•  #
2
 Cela permet de calculer facilement :
•   
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 194
Pression

 Si l'évolution de la pression est linéaire avec la profondeur :


Ptbg.b     Ptbg.t    
• P tbg  #     
2
Pann.b     Pann.t    
• P ann   #     
2
 Cela permet de calculer facilement :
•  P tbg 
•  P ann 

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 195

Exemples de diagrammes "pression ou température en fonction de la 
profondeur" pour diverses situations d'exploitation

 Puits à l'état de référence *

 Puits en production au débit maximum *

 Puits en injection (liquide) *

 Puits à gaz fermé avec fuite "tubing‐annulaire" en tête *


© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 196
Puits à l'état de référence 

Ptbg Ѳ
Pann

•• •
PG ѲG

© IFP Training
Z Z

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 197

Puits en production au débit maximum 

Ptbg Ѳ
Pann

• • •• ••
PG ѲG
© IFP Training

Z Z

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 198
Puits en injection (liquide)

Ptbg Ѳ
Pann

• •• • • • •
PG ѲG

© IFP Training
Z Z

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 199

Puits à gaz fermé avec fuite "tubing‐annulaire" en tête 

Ptbg Ѳ
Pann

• • •
PG ѲG
© IFP Training

Z Z

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 200
II ‐ Cas d'une liaison
tubing‐packer coulissante

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 201

Sommaire
Cas d'une liaison tubing‐packer coulissante

• Préambule (pour mémoire)


• Effet de dilatation thermique "L1"
• Effet de gonflement (hors flambage éventuel) "l2"
• Effets piston (hors flambage éventuel) "L3"
• Effet de friction, dû à l'écoulement du fluide, sur les parois elles‐
mêmes du tubing "l4"
• Effet de flambage proprement dit "l5"
• Déplacement global "l" du dispositif tubing‐packer coulissant
• Traction en tête
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 202
Cas d'une liaison tubing‐packer coulissante

Préambule (pour mémoire)

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 203

Différentes configurations de
dispositif de liaison tubing‐packer coulissante

© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 204
Deux situations où Ppuits.seal est différent de Ptbg.b

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 205

Principe du calcul

 Principe du calcul :
• L'effet global des variations de température et de pression :
− Est dû à plusieurs phénomènes "distincts"
− Est égal à la somme algébrique des effets dus à chacun de ces
phénomènes

 Phénomènes " distincts" intervenants :


• Dilatation thermique *
• Gonflement ou "ballooning" * (hors flambage éventuel)
• Effets "piston" (hors flambage éventuel)
• Effet de friction dû à l'écoulement du fluide dans le tubing
• Flambage proprement dit
© IFP Training

Nota (*) : pour la dilatation thermique et l'effet de gonflement il faut


considérer respectivement la variation de la température
moyenne et celles des pressions moyennes

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 206
Cas d'une liaison tubing‐packer coulissante

Effet de dilatation thermique "L1"

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 207

Effet de dilatation thermique "L1"

 L 1    L .    .   
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 208
Cas d'une liaison tubing‐packer coulissante

Effet de gonflement "L2"
(déformation élastique hors flambage éventuel)

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 209

Effet de gonflement "L2"
(déformation élastique hors flambage éventuel)

2 .  .L  
 L 2 .tbg  . A d .  P tbg 
E . As  

2 .  .L  
 L 2 .ann  . A D .  P ann 
E . As  

Nota : s'il y a un bouchon, appliquer ces formules :
 séparément à :
‐ la partie du tubing sous le bouchon
© IFP Training

‐ la partie du tubing au dessus du bouchon
 avec, pour chaque partie :
‐ la longueur correspondante
‐ les variations de pressions moyennes correspondantes
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 210
Cas d'une liaison tubing‐packer coulissante

Effets piston "L3"
(déformation élastique hors flambage éventuel)

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 211

Effet d'extrémité "L3a"
(déformation élastique hors flambage éventuel)

 L 3 a. tbg     .   . A seal  ‐ A d  .  Ppuits.seal  


1 L
E As

1 L
 L 3 a. ann      .  .A seal  ‐ A D  .   Pann.seal   
E As

Rappel : s'il y a un bouchon,
bien utiliser Ppuits.seal et non Ptbg.b
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 212
Effets piston sur les épaulements entre tronçons "L3b"
(déformation élastique hors flambage éventuel)

 Comme dans notre cas il y a un seul tronçon :

L3b = 0 

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 213

Effet piston sur un bouchon "L3c"
(déformation élastique hors flambage éventuel)

 Si le bouchon est solidaire du packer :

L3c = 0 
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 214
Effet piston sur un bouchon "L3c" (suite)
(déformation élastique hors flambage éventuel)

 Si le bouchon est dans la partie du tubing libre de coulisser :

1 X ‐ x plug
 L 3 c      .    . A d  .  Pplug  
E A s

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 215

Cas d'une liaison tubing‐packer coulissante

Effet de friction, dû à l'écoulement du fluide,
sur les parois elles‐mêmes du tubing
"L4"
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 216
Effet de friction lié au débit "l4"

 En fait :
• toute l'énergie de pression perdue du fait de des pertes de charge
par friction n'est pas transmise aux parois du tubing
• Une majeure partie de cette énergie est transmise au fluide sous
forme de chaleur

 Donc :
• La majeure partie du changement de longueur dû à l'effet de
friction est inclus dans les effets de température, de gonflement et
piston (si les profils de température et de pression sont déterminés en
prenant en compte ces frictions)
• Le déplacement du dispositif coulissant "ΔL4" dû aux frictions sur les
parois elles‐mêmes du tubing est négligeable :

© IFP Training
L 4      

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 217

Cas d'une liaison tubing‐packer coulissante

Effet de flambage proprement dit "L5"
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 218
Critère de flambage

 Rappel :
• Le tubing n'est soumis
ici qu'à :
− Son propre poids
− Des forces de pression
axiales, radiales et
tangentielles

 Le tubing flambe comme si :


• Il était soumis uniquement à :
− Son poids calculé à partir d’un poids linéique fictif égal à :
Wf = Ws + tbg . Ad – ann . AD
− Une force axiale fictive (en son extrémité inférieure) égale à :
Ff = Aseal . (Ppuits.seal – Pann.seal) = Aseal . Pseal
• Attention : Ff et Wf sont des paramètres fictifs

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 219

Critère de flambage (suite)

 Donc, dans le cas d'une liaison tubing‐packer coulissante :
• Le tubing flambe si et seulement si "Ff = force de compression"

 Et, comme 
"Ff = force de compression" si et seulement si Ppuits.seal ˃ Pann.seal :
Flambage si et seulement si Ppuits.seal ˃ Pann.seal

 Remarques :
• La partie basse du tubing flambe préférentiellement si Wf > 0
• La formule de calcul de ΔLflambage dépend de la position du point
neutre
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 220
Position du point neutre

 Position donnée par :


Ff
• z(n) 
Wf
 Si Z(n)  H :
• Le point neutre est dans le tubing
• Le tubing est en flambage partiel

 Si Z(n) ˃ H :
• Le point neutre est au‐dessus de la tête de puits
• Tout le tubing entre le dispositif de liaison tubing‐packer coulissant
et la tête de puits est en flambage

© IFP Training
 Remarque :
• Pour un puits non‐vertical, seule la composante verticale de Wf
serait à prendre en compte pour la détermination de la position du
point neutre 221
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants

Détermination du déplacement dû au flambage 

 Si Ff est négative :
• Pas de flambage et L5 = 0

 Si Ff est positive et si seulement une partie du tubing flambe


(flambage partiel) :
r 2  .  Ff2
•  L 5         8 . E . I . W   
f

 Si Ff est positive et si tout tubing flambe (flambage total) :


r 2  . L  .  Ff r 2  .  L2   .  Wf
•  L 5      ‐    4 . E . I          8 . E . I 
encore écrit :
r 2  .  Ff2   L  .  W   L  .  W  
•  L 5       ‐    8 . E . I . W    .   F   f   2 ‐  F   f      
© IFP Training

f  f  f 

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 222
Cas d'une liaison tubing‐packer coulissante

Déplacement global "l"
du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 223

Déplacement global "l"
du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant

• L = L1 + L2 + L3 + L4 + L5


avec : L2 = L2.tbg + L2.ann
L3 = L3a.tbg + L3a.ann + L3b.tbg + L3b.ann + L3c
et dans notre cas (un seul tronçon) : L3b.tbg = L3b.ann = 0
L4 = ε
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 224
Cas d'une liaison tubing‐packer coulissante

Traction en tête

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 225

Traction en tête

 Traction en tête à l'état de référence "Tref":


• C'est la composante axiale du poids apparent du tubing
• Par exemple, on peut utiliser la formule suivante :
|Tref | = |[Ws – As . ] . H |
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 226
Traction en tête (suite)

 Variation de la traction en tête :


• N'est due qu'aux différents effets "piston" et de friction sur les
parois du tubing lui‐même, avec :
| T3a.tbg | = |[Aseal – Ad] . [Ppuits.seal] |
| T3a.ann | = |[Aseal – AD] . [Pann.seal] |
| T3b.tbg | = 0 (car il n'y a qu'un seul tronçon dans notre cas)
| T3b.ann | = 0 (car il n'y a qu'un seul tronçon dans notre cas)
| T3c | = |Ad . Pplug | si le plug est dans la partie du tubing libre de 
coulisser
= 0 si le plug est dans la partie solidaire du packer
| T4 | = | ε|

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 227

Traction en tête (suite)

 Traction en tête à l'état actuel "T" :


• T = Tref + T3 + T4
avec : T3 = T3a.tbg + T3a.ann + T3b.tbg + T3b.ann + T3c
et dans notre cas (un seul tronçon) : T3b.tbg = T3b.ann = 0
T4 = ε
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 228
III ‐ Cas d'une liaison tubing‐packer fixe

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 229

Sommaire
Cas d'une liaison tubing‐packer fixe 

• Principe du calcul
• Critère de flambage et estimation de Flink
• Traction en tête
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 230
Cas d'une liaison tubing‐packer fixe 

Principe du calcul

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 231

Principes du calcul

 Ce cas correspond à plusieurs configurations

 Le calcul est mené en utilisant l'artifice suivant :


• On suppose d'abord la liaison tubing‐packer coulissante et non fixe
• On détermine quel serait le déplacement de ce dispositif fictif de
liaison tubing‐packer coulissant en tenant compte :
− Du déplacement L6 qui annulerait la force de précontrainte à l'état de
référence
− Des déplacements L1, L2, L3, L4, L5
• On détermine enfin la force Flink qui annulerait l'ensemble de ces
déplacements avec :
Llink = ‐ (L1 + L2 + L3 + L4 + L5 + L6)
© IFP Training

 Cette méthode s'applique à n'importe quelle configuration

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 232
Cas d'une liaison tubing‐packer fixe 

Critère de flambage et estimation de Flink

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 233

Préambule

 Rappel :
Lorsque le tubing peut se déplacer :
• La seule force réelle axiale au niveau du dispositif de liaison
tubing‐packer est la force "Fa" due aux différents effets "piston"
sur le dispositif de liaison tubing‐packer
• Pour déterminer le flambage, il faut utiliser la force fictive " Ff"

 Maintenant, le tubing étant solidaire du packer, la force Flink


existe aussi

 On définit alors :
• Une nouvelle force réelle : Fa* = Fa + Flink
• Une nouvelle force fictive : Ff* = Ff + Flink
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 234
Critère de flambage 

 Critère de flambage dans le cas d'une liaison tubing‐packer fixe :


• Considérer la force fictive Ff* = Ff + Flink
• Si Ff* est une force de traction, pas de flambage
• Si Ff* est une force de compression, flambage

 Attention !
• Même si le tubing est physiquement en traction sur le packer (Flink
étant une force de traction), il peut flamber. C'est le cas si :
Ff = compression & |Ff|  |Flink|
• Même si le tubing est physiquement en compression sur le packer
(Flink étant une force de traction), il peut ne pas flamber. C'est le cas si :
Ff = traction & |Ff|  |Flink|
 Ce sont les paradoxes du flambage !

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 235

Estimation de Flink

 Rappel :
• Li (avec i = 1 à 6)
Déplacement fictifs
• Llink
et Llink = ‐ (L1 + L2 + L3 + L4 + L5 + L6)
 Si :
• Llink : allongement (> 0)  Flink : traction (< 0)
• Llink : raccourcissement (< 0)  Flink : compression (> 0)
 Soit:
•  L'link     ‐  14  L i    L 6 
Déplacement fictif annulant le déplacement qui
aurait lieu si la liaison tubing‐packer était
E . A .  L link coulissante et si le tubing ne flambait pas, c.‐à‐
• FHooke  L link     ‐  s  d. déplacement dû à tous les effets sauf celui
dû au flambage (L5)
L ' (nota : L'link = Llink + L5)
© IFP Training

E . A .  L link


• FHooke  L      ‐ 
' s 
link L

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 236
Estimation de Flink (suite)

 Alors:
• Flink      FHooke  L 
link
Flink      FHooke  L link  si Ff et Ff* < 0

Flink     FHooke  L link  si : • Ff et/ou  Ff* > 0 mais pas trop


• jeu radial r suffisamment faible

• Flink   FHooke
'
 L'link  "<"  ou  ">" selon le cas

• Ff*  Ff  Flink   Ff  FHooke


'
 L'  "<"  ou  ">" selon le cas
link
• Hflambage = Ff*/ Wf

Nota : Pour déterminer la vraie valeur de Flink en prenant en compte le flambage le

© IFP Training
principe de superposition doit être utilisé soit via une méthode
mathématique soit via une méthode graphique
Pour un puits non‐vertical, seule la composante verticale de Wf serait à
prendre en compte pour la détermination de la position du point neutre
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 237

Cas d'une liaison tubing‐packer fixe 

Traction en tête
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 238
Traction en tête

 Pour obtenir la traction en tête dans le cas d'une liaison tubing‐


packer fixe :
• Ajouter algébriquement Flink à celle dans le cas d'une liaison tubing‐
packer coulissante

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 239

Notes

© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 240
GLOSSAIRE
(dans le cas où il y a un seul tronçon)

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 241

Glossaire (1/13)

• Note :
− Tronçon : zone dans laquelle toutes les caractéristiques "tubing – casing –
fluide dans le tubing – fluide annulaire – inclinaison" sont constantes
− On appelle ci‐après "dispositif de liaison tubing‐packer", le dispositif de
liaison situé en fond de puits entre le tubing et le packer (ou PBR), quel que
soit ce dispositif (locator seal assembly, joint télescopique, anchor seal assembly,
connexion visée, etc.)
− Toutes les cotes sont mesurées à partir de ce dispositif de liaison tubing‐
packer et considérées positives du bas vers le haut
− Toutes les unités sont prises dans un système homogène
© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 242
Glossaire (2/13)

• …b (caractères en indice) : Paramètre en question en bas du puits ou


"bottom" (à la cote du dispositif de liaison tubing‐packer)
• …t (caractères en indice) : Paramètre en question en tête de puits ou "top"
(au niveau de l'olive de suspension du tubing)
• Ad : Aire transversale (section) correspondant au diamètre intérieur du tubing
• AD : Aire transversale (section) correspondant au diamètre extérieur du tubing
• As = AD – Ad =  (D2 – d2)/4 : Aire transversale de la section acier ou "steel
area" du tubing
• Aseal : Aire transversale (section) au niveau de la portée d'étanchéité, ou "seal
bore", du dispositif de liaison tubing‐packer
• d : Diamètre intérieur du tubing
• dcsg : Diamètre intérieur du casing
• D : Diamètre extérieur du tubing

© IFP Training
• E : Module d'Young (pour l'acier, E = 2,1.106 bar ou 30. 106 psi)
• Fa : Force réelle axiale exercée par la pression sur le dispositif de liaison
tubing‐packer

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 243

Glossaire (3/13)

• Fa* = Fa + Flink : Force réelle axiale au niveau d'un dispositif de liaison tubing‐
packer fixe soumis aux forces Fa et Flink
• Ff = Aseal . (Ppuits.seal – Pann.seal) : Force fictive axiale dans le cas d'un dispositif
de liaison tubing‐packer coulissant et donc soumis uniquement à des forces
de pression (cette force fictive ne sert que pour le calcul de la variation de longueur
due au flambage proprement dit et pour celui du pas de l'hélice)
• Ff* = Ff + Flink = Aseal . (Ppuitsl.seal – Pann.seal) + Flink : Force fictive axiale dans le
cas d'un dispositif de liaison tubing‐packer fixe soumis à une force axiale de
pression Fa et à une force axiale de liaison Flink (cette force fictive ne sert que pour
déterminer Flink et pour calculer le pas de l'hélice)
• FHooke(Llink) : Force correspondant à l'utilisation directe de la loi de Hooke (c.‐
à‐d. sans prise en compte d'un flambage éventuel) pour un déplacement Llink
• F'Hooke(L'link) : Force correspondant à l'utilisation directe de la loi de Hooke (c.‐
à‐d. sans prise en compte d'un flambage éventuel) pour un déplacement L'link
• Flink : Force réelle axiale exercée par la liaison tubing‐packer dans le cas d'un
© IFP Training

dispositif de liaison tubing‐packer fixe


• Fpc(C) : Précontrainte de compression sur le packer à l'état de référence
• Fpc(T) : Précontrainte de traction sur le packer à l'état de référence
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 244
Glossaire (4/13)

• GL(ref) : Distance (gap), à l'état de référence, entre la butée du locator seal


assembly et le packer
• H : Hauteur verticale du tubing depuis le dispositif de liaison tubing‐packer
jusqu'à la tête de puits
• I =  (D4 ‐ d4)/64 : Moment d'inertie de la section acier transversale du
tubing par rapport à son axe
• L : Longueur curviligne du tubing depuis le dispositif de liaison tubing‐packer
jusqu'à la tête de puits
• Pann : Pression moyenne dans l'annulaire entre le dispositif de liaison tubing‐
packer et la tête de puits
• Pann(x) : Pression dans l'annulaire à la cote curviligne "x"
• Pann(z) : Pression dans l'annulaire à la cote verticale "z"
• Pann.b : Pression dans l'annulaire en bas du puits ou "bottom" (à la cote du
dispositif de liaison tubing‐packer)

© IFP Training
• Pann.seal : Pression s'exerçant, du côté de l'annulaire, sur les garnitures
d'étanchéité, ou "seal", du dispositif de liaison tubing‐packer
• Pann.t : Pression en tête ou "top" de l'annulaire
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 245

Glossaire (5/13)

• Pon.plug : Pression actuelle au‐dessus d'un bouchon ou "on the plug"


• Ppuits.seal : Pression s'exerçant du côté opposé à l'annulaire ("dans le puits"), sur
les garnitures d'étanchéité, ou "seal", du dispositif de liaison tubing‐packer
• Ptbg : Pression moyenne dans le tubing entre le dispositif de liaison tubing‐
packer et la tête de puits
• Ptbg(x) : Pression dans le tubing à la cote curviligne "x"
• Ptbg(z) : Pression dans le tubing à la cote verticale "z"
• Ptbg.b : Pression dans le tubing en bas du puits ou "bottom" (à la cote du
dispositif de liaison tubing‐packer)
• Ptbg.t : Pression dans le tubing en tête ou "top" de tubing
• Punder.plug : Pression actuelle en‐dessous d'un bouchon ou "under the plug"
• r = [dcsg – D]/2 : Jeu radial entre le casing et le tubing
• R = D/d : Rapport entre le diamètre extérieur et le diamètre intérieur du
© IFP Training

tubing
• T : Traction en tête (à la liaison "tubing ‐ tête de puits") à l'état actuel

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 246
Glossaire (6/13)

• Tref : Traction en tête (à la liaison "tubing ‐ tête de puits") à l'état de référence


• Wf : Poids linéique fictif du tubing ne servant que pour le calcul de la
variation de longueur dû au flambage proprement dit et pour le calcul du pas
de l'hélice
• Ws : Poids dans l'air par unité de longueur du tubing, y compris les raccords
(poids linéique)
• x : Cote curviligne (mesurée depuis le dispositif de liaison tubing‐packer) d'un point
quelconque
• Xplug : Cote curviligne (mesurée depuis le dispositif de liaison tubing‐packer) d'un
bouchon, ou "plug", dans le tubing (si bouchon il y a)
• X = xt : Cote curviligne (mesurée depuis le dispositif de liaison tubing‐packer) de la
tête de puits
• z : Cote verticale (mesurée depuis le dispositif de liaison tubing‐packer) d'un point
quelconque

© IFP Training
• z(n) : Cote verticale (mesurée depuis le dispositif de liaison tubing‐packer) du point
neutre (si celui‐ci se trouve entre le dispositif de liaison tubing‐packer et la tête de
puits)

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 247

Glossaire (7/13)

• zplug : Cote verticale (mesurée depuis le dispositif de liaison tubing‐packer) d'un


bouchon, ou "plug", dans le tubing (si bouchon il y a)
• Z = zt : Cote verticale (mesurée depuis le dispositif de liaison tubing‐packer) de la
tête de puits
•  : Coefficient d'expansion thermique du matériau (pour l'acier,
 = 12,4.10‐6 °C‐1 ou 6,9.10‐6 °F‐1)
• […] : Différence "a ‐ r" entre la valeur du paramètre entre crochet à l'état
actuel de calcul "a" (dit aussi "état final'') et celle du même paramètre à l'état
de référence "r" (dit aussi "état initial")
• L = L1 + L2 + L3 + L4 + L5 : Déplacement global du dispositif de
liaison tubing‐packer coulissant
• L1 : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant relatif à
l'effet thermique
• L2 = L2.tbg + L2.ann : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer
coulissant relatif à l'effet de gonflement (déplacement liée à la déformation
© IFP Training

élastique sans tenir compte d'un flambage éventuel)

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 248
Glossaire (8/13)

• L2.ann : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant relatif


à l'effet de gonflement du côté de l'annulaire (déplacement liée à la déformation
élastique sans tenir compte d'un flambage éventuel)
• L2.tbg : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant relatif à
l'effet de gonflement du côté du tubing (déplacement liée à la déformation
élastique sans tenir compte d'un flambage éventuel)
• L3 = L3a + L3b + L3c : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer
coulissant relatif à l'ensemble des effets " piston" (déplacement liée à la
déformation élastique sans tenir compte d'un flambage éventuel)
• L3a = L3a.tbg + L3a.ann : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer
coulissant relatif à l'effet d'extrémité, c’est‐à‐dire l'effet piston sur ce
dispositif coulissant (déplacement liée à la déformation élastique sans tenir compte
d'un flambage éventuel)
• L3a.ann : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant relatif
à l'effet d'extrémité (effet piston sur ce dispositif coulissant) du côté de
l'annulaire (déplacement liée à la déformation élastique sans tenir compte d'un

© IFP Training
flambage éventuel)

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 249

Glossaire (9/13)

• L3a.tbg : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant relatif


à l'effet d'extrémité (effet piston sur ce dispositif coulissant) du côté du tubing
(déplacement liée à la déformation élastique sans tenir compte d'un flambage
éventuel)
• L3b = L3b.tbg + L3b.ann : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer
coulissant relatif aux effets "piston" sur les épaulements entre tronçons
(déplacement liée à la déformation élastique sans tenir compte d'un flambage
éventuel) [égal à 0 dans notre cas car il y a un seul tronçon]
• L3b.ann : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant relatif
aux effets "piston" sur les épaulements entre tronçons, et ceci du côté de
l'annulaire (déplacement liée à la déformation élastique sans tenir compte d'un
flambage éventuel) [égal à 0 dans notre cas car il y a un seul tronçon]
• L3b.tbg : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant relatif
aux effets "piston" sur les épaulements entre tronçons, et ceci du côté du
tubing (déplacement liée à la déformation élastique sans tenir compte d'un flambage
éventuel) [égal à 0 dans notre cas car il y a un seul tronçon]
• L3c : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant relatif à
© IFP Training

l'effet "piston" sur un bouchon situé dans la partie du tubing libre de coulisser
(déplacement liée à la déformation élastique sans tenir compte d'un flambage
éventuel)
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 250
Glossaire (10/13)

• L4 : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant relatif à


l'effet de la friction sur les parois du tubing lui‐même lié à l'écoulement du
fluide
• L5 : Déplacement du dispositif de liaison tubing‐packer coulissant relatif à
l'effet de flambage proprement dit
• L6 : Déplacement "équivalent", dans le cas d'une liaison tubing‐packer fixe,
à la "précontrainte" sur le packer à l'état de référence (force à ce niveau à la fin
de la mise en place de l'équipement)
• Llink = ‐ (L1 + L2 + L3 + L4 + L5 + L6) : Déplacement fictif utilisé
lorsque la liaison tubing‐packer est fixe et qui annulerait tous les
déplacements Li (avec i = 1 à 6) qui auraient lieu si la liaison tubing‐packer
était coulissante
• L'link = ‐ (L1 + L2 + L3 + L4 + L6) = Llink + L5 : Déplacement fictif
utilisé lorsque la liaison tubing‐packer est fixe et qui annulerait le
déplacement qui aurait lieu si la liaison tubing‐packer était coulissante et si le
tubing ne flambait pas, c.‐à‐d. le déplacement dû à tous les effets sauf celui

© IFP Training
dû au flambage (L5)

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 251

Glossaire (11/13)

• Pplug = Pon.plug – Punder.plug : Différence entre la valeur actuelle de la pression


Pon.plug au‐dessus du bouchon, ou "plug", et celle de la pression Punder.plug en‐
dessous du bouchon ou "plug"
• Pseal = Ppuits.seal – Pann.seal : Différence de pression de part et d'autre des
garnitures d'étanchéité, ou "seal", du dispositif de liaison tubing‐packer, la
différence étant considérée positive si la pression du côté de l'annulaire
(Pann.seal) est inférieure à celle de l'autre côté (Ppuis.seal)
• T3 = T3a + T3b + T3c : Variation de la traction en tête due à l'ensemble
des effets "piston" [dans le cas d'une liaison tubing‐packer coulissante]
• T3a = T3a.tbg + T3a.ann : Variation de la traction en tête due à l'effet
d'extrémité (effet piston sur le dispositif de liaison tubing‐packer coulissant) [dans le
cas d'une liaison tubing‐packer coulissante]
• T3a.ann : Variation de la traction en tête due à l'effet d'extrémité (effet piston
sur le dispositif de liaison tubing‐packer coulissant) du côté de l'annulaire [dans le
cas d'une liaison tubing‐packer coulissante]
• T3a.tbg : Variation de la traction en tête due à l'effet d'extrémité (effet piston
© IFP Training

sur le dispositif coulissant) du côté du tubing [dans le cas d'une liaison tubing‐packer
coulissante]

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 252
Glossaire (12/13)

• T3b = T3b.tbg + T3b.ann : Variation de la traction en tête due aux effets


"piston" sur les épaulements entre tronçons [dans le cas d'une liaison tubing‐
packer coulissante] [égale à 0 dans notre cas car il y a un seul tronçon]
• T3b.ann : Variation de la traction en tête due aux effets "piston" sur les
épaulements entre tronçons, et ceci du côté de l'annulaire [dans le cas d'une
liaison tubing‐packer coulissante] [égale à 0 dans notre cas car il y a un seul tronçon]
• T3b.tbg : Variation de la traction en tête due aux effets "piston" sur les
épaulements entre tronçons, et ceci du côté du tubing [dans le cas d'une liaison
tubing‐packer coulissante] [égale à 0 dans notre cas car il y a un seul tronçon]
• T3c : Variation de la traction en tête due à l'effet "piston" sur un bouchon
situé dans la partie libre de coulisser [dans le cas d'une tubing‐packer coulissante]
• T4 : Variation de la traction en tête due à l'effet de la friction sur les parois
du tubing lui‐même liée à l'écoulement du fluide [dans le cas d'une liaison
tubing‐packer coulissante]
•  : Température moyenne dans le puits entre le dispositif de liaison tubing‐

© IFP Training
packer et la tête de puits
• b : Température en bas du puits ou "bottom" (à la cote du dispositif de liaison
tubing‐packer)

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 253

Glossaire (13/13)

• t : Température en tête de puits ou "top"


•  : Coefficient de Poisson (0,3 pour l'acier)
•  : Poids volumique du fluide de complétion
• ann : Poids volumique du fluide dans l'annulaire
• ann(z) : Poids volumique moyen du fluide dans l'annulaire du dispositif de
liaison tubing‐packer à la cote verticale "z"
• ann(Z‐z) : Poids volumique moyen du fluide dans l'annulaire depuis la cote
verticale "z" jusqu'à la tête de puits
• s : Poids volumique de l'acier ou "steel"
(s = 7,70 x 10‐3 daN.cm‐3 ou  28,4 x 10‐2 lbf.in‐3 )
• tbg : Poids volumique du fluide dans le tubing
• tbg(z) : Poids volumique moyen du fluide dans le tubing du dispositif de
liaison tubing‐packer à la cote verticale "z"
• tbg(Z‐z) : Poids volumique moyen du fluide dans le tubing depuis la cote
© IFP Training

verticale "z" jusqu'à la tête de puits

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 254
Notes

© IFP Training
EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 255

Notes

© IFP Training

EP 20983_c_F_ppt_02 Comport_tbg_Mouv_&_forces‐Version_1_seul_tronçon_&_estimation_Flink‐Participants 256
COMPLÉTIONS :
TENDANCES ACTUELLES

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194)

SOMMAIRE

I. Complétions standards : tendances actuelles

II. Complétions intelligentes

III. Divers

Annexe
© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 258
I ‐ COMPLÉTIONS STANDARDS :
TENDANCES ACTUELLES

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 259

Complétions standards : tendances actuelles (offshore,…)

 Complétion wirelineless, en particulier pour :


• Le test du tubing
• L’ancrage du packer **

 Complétion sélective monobore :


• Si liner, tubing laissant le plein passage par rapport à la liaison
couche‐trou
• SCSSV de type TR
• Sièges de type "fullbore sélectif"
© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 260
Hydraulic Setting Valve (Petroline) 
(ball valve)

• Principe de fonctionnement :
− Lors de la descente de la complétion :
» Remplissage automatique du tubing
» Nombre illimité de test au dessus de la vanne
− Pour ancrer le packer, … :
» Simple signal de pression depuis la surface pour 
activer un mécanisme qui ouvre une communication 
avec la chambre d'ancrage du packer
» Après ancrage du packer, une augmentation de 
pression (à une pression plus petite que la pression 
préalablement utilisée pour tester le tubing) :
» vanne bloquée définitivement en position 
ouverte
» plein accès, pas de débris 
• Application :

© IFP Training
− pour tester le tubing & ancrer le packer sans :
» Travail au câble
» Ligne de contrôle depuis la surface

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 261

Complétions standards : tendances actuelles (offshore,…) 
(cont.)

 Packer de type "permanent" mais avec :


• Connexion directe sur le tubing (pour éviter les seals de l’anchor assembly)
• Récupération par coupe d’un mandrin intérieur par exemple

 En fonction du contexte, possibilité d'utiliser des équipements


spéciaux, par exemple :
• Completion Isolation Valve*
• Formation Saver Valve*
• Self Piloting Injection Valve *
© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 262
Completion Isolation Valve (Petroline) 
(ball valve)

• Principe de fonctionnement :
− Barrière bi‐directionnelle isolant la formation
− Opéré à distance depuis la surface
• Applications :
− Descente ou remontée de la partie supérieure de la
complétion :
» Sans pertes & endommagement de la formation
» En dépression (si on le veut)
− Peut être utilisé :
» Pour tester le tubing
» Comme une "deployment barrier" (pour descendre 
une garniture d'outil longue, par exemple pour perforer 
des intervalles longs, etc.)

Nota : dans le cas de l'utilisation de la CIV lors d'un gravel pack, la

© IFP Training
CIV est fermée mécaniquement lors du dégagement et de la
remontée de la garniture de pose de l'ensemble crépiné

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 263

Formation Saver Valve (Petroline) 
(flapper valve)

• Principe de fonctionnement :
− Check valve auto‐pilotée (clapet étanche du haut vers 
le bas, laisse le passage du bas vers le haut)
− Peut être bloquée en position ouverte pour 
permettre l'accès au réservoir (outil de manœuvre 
descendu au coiled tubing)
− Associée à une SSD conventionnelle pour 
redondance
(dans le cas "peu probable" où la FSV serait défaillante)
• Applications :
− Pour éviter un back flow,
des pertes de fluide
et l'endommagement associé de la formation 
dans le cas :
» D'un arrêt de la Pompe Centrifuge Immergée
© IFP Training

(ESP : Electrical Submerged Pump)


» d'une reprise de puits (workover)

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 264
Self Piloting Injection Valve (Petroline) 
(flapper valve)

• Principe de fonctionnement :
− Ferme dans le cas où le fluide tend à refluer du
réservoir dans le tubing [étanche du bas vers le haut]
− Pas de restriction de débit du haut vers le bas
• Applications :
− Vanne de sécurité auto pilotée pour puits 
d'injection d'eau

Nota : il existe aussi une version wireline retrievable

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 265

Complétions standards : tendances actuelles (offshore,…) 
(cont.)

 Pour les puits à gaz ou sous‐marins :


• Éliminer la vanne de circulation au dessus du packer (possibilité
d’utiliser une vanne intermédiaire pour isoler la couche lors de la descente
de l’équipement)
Ou alors
• Vanne avec étanchéité métal/métal

 Pour les puits sous‐marins :


• Pas d’ajustement de longueur

En conclusion : faire simple (pour optimiser les coûts & la fiabilité) :
• Minimum de sièges (1 sous et 1 au‐dessus du packer) et d’équipement
de fond (en particulier pas de joint d’expansion sauf si indispensable en
© IFP Training

raison des conditions de stimulation)


• Mise en place en une seule fois et sans travail au câble
• Complétion monobore
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 266
II ‐ COMPLETIONS INTELLIGENTES

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 267

Principe

 Pour chaque zone*:


• 1 vanne à plusieurs positions commandée depuis la surface :
− ouvert, fermé et x positions
• 1 monitoring P,T tubing (et annulaire) :
− Solidaire de la vanne
ou
− Mandrin séparé
© IFP Training

Nota : si monitoring P annulaire (en plus de P tubing) :


− connaissance du débit à travers la vanne à partir du ΔP (étalonnage)
− possibilité de faire un build‐up (essai de puits)
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 268
Éléments d'une complétion intelligente

Control Line Umbilical Feed‐through Isolation Packers

© IFP Training
Interval Permanent Down‐hole
Control  Gauge Cluster
Valves

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 269

Complétion intelligente avec contrôle des sables

© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 270


Perte de charge à travers l'ICV en fonction du débit liquide
pour les différentes positions de l'ICV

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 271

Courbe "IPR" associée aux courbes "Perte de charge à travers l'ICV"
pour les différentes positions de l'ICV

© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 272


Principe (cont.) 

 Outils complémentaires :
• Comptage :
− système venturi (retirable à la slick line) :
» au droit de chaque zone
» ou, système commun au top et différence en fermant / ouvrant les 
différentes zones
• Densimètre, etc

 Mais :
• Coût
• Fiabilité
• Descente très longue :
− connexions hydrauliques et/ou électriques

© IFP Training
− …

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 273

Principe (cont.) 

 Version "moins" intelligente :


• Vannes :
− uniquement à 2 positions (ouvert / fermé)
− sans capteur
• Et, en général, pas de "mandrin avec capteurs " associé

 1ère complétion intelligente descendue :


• Septembre 97 :
− ParSAGA
» Puits P18, Snorre A
− Système SCRAMS
− A fonctionné 6 mois
© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 274
Principales applications

 Production mélangée (commingled production) ou Production


séquentielle *

 Auto gas‐lift *

 Contrôle du drawdown

 Contrôle du water coning ou du gas coning

 Contrôle de l'injection d'eau, de gaz ou de vapeur

 …

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 275

Comparaison "Production mélangée" et "Production séquentielle"

© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 276
Auto gas‐lift

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 277

Domaines porteurs pour les complétions  intelligentes

 Développements en offshore profond :


• Optimisation du nombre de puits (complétions multizones)
• Essais de puits sans re‐entries

 Multidrains :
• Meilleur contrôle de chaque branche, des cross‐flow
• Aide pour neutraliser le puits, si nécessaire

 Contrôle des entrées d’eau et/ou de gaz :


• D’où meilleure récupération

 Puits injecteurs :
© IFP Training

• Meilleure répartition de l’injection, d’où meilleure récupération

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 278
Domaines porteurs pour les complétions  intelligentes 
(suite)

 Meilleure récupération :
• Cf. les points précédents

 Meilleure connaissance des réservoirs (phases d’appréciation,


production anticipée, production) :
• Mesures d’interférence
• Comportement du plan d’eau
• Effet de l’injection d’eau

 De plus en plus de complétion intelligentes *

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 279

Nombre de complétions intelligentes installées dans le monde

© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 280
II ‐ DIVERS

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 281

Divers

 Alternative Borehole Liner*

 Expandable Completion Liner*

 Expandable Sand Screen*


© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 282
Alternative borehole liner (Petroline)

Permet l'isolation sélective d'une zone à problème sans perte de taille du trou

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 283

Expandable Completion Liner (Petroline)

© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 284
Expandable Completion Liner (Petroline)
(cont.)

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 285

Expandable Sand Screen (Petroline)

© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 286
Expandable Sand Screen (Petroline)
(cont.)

© IFP Training
EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 287

Notes

© IFP Training

EP 21193_a_F_ppt_02 Complétion_Tendances actuelles (donner aussi Annexe 21194) 288

Vous aimerez peut-être aussi