Vous êtes sur la page 1sur 9

LEA 4

Conseils pour le mémoire de maîtrise

Voici quelques conseils de rédaction concernant votre mémoire de maîtrise. Il s'agit


de conseils le plus souvent techniques, même si je commence par souligner certains
points importants. Je me suis aussi basé sur le travail de publication que mes collègues
et moi-même effectuons au sein du groupe de recherche, le CELCE.

Marc Perdrieau
 

GÉNÉRALITÉS
1. Le mémoire

C’est avant tout le résultat d’une recherche. A la différence d’un rapport de stage où
vous effectuez un travail pendant quelques semaines ou quelques mois et dont vous
récoltez les fruits afin de rapporter votre expérience, le mémoire part d’un sujet que
vous avez choisi. Normalement, ce sujet n’a pas (ou peu) été étudié et vous vous
donnez pour objectif de le faire, c’est-à-dire d’élargir les connaissances générales dans
ce domaine, d’où l’importance d’idées de réflexion, de sources et d’une stratégie de
travail (= problématique + plan).

2. Le sujet

Il faut commencer par choisir un sujet. Ceci se fera en prenant contact avant la fin
octobre (si possible avant) avec l’enseignant qui dirigera le mémoire. Il faut avant tout
avoir une idée claire de ce que vous voulez étudier et vous assurer de l’existence d’une
certaine documentation car partir d’une idée abstraite ne permet pas toujours de trouver
les matériaux nécessaires. En fait, à partir du sujet, vous allez dégager une
problématique, c’est-à-dire que vous allez poser les problèmes, les questions à aborder.
L’ensemble doit être structuré d’une manière logique (voir ci-dessous : le plan).

3. Le plan

Le sujet implique une stratégie d'approche : c'est le plan que vous vous donnez au
départ. Il peut évoluer en fonction de votre recherche, mais il importe d'avoir cette
stratégie afin de savoir quoi chercher dans un premier temps. Il est donc préférable
d'avoir déjà une idée de ce plan, même approximative, lorsque vous proposez votre
sujet à votre futur directeur. Il peut évoluer en cours de recherche et doit être détaillé
vers fin janvier ou fin février. Plus votre plan est précis, plus il vous permet de
structurer votre recherche et votre analyse du sujet choisi, et plus la rédaction de votre
mémoire en sera facilitée.

4. La recherche

Elle se passe dans les bibliothèques, sur le terrain, en discutant avec d'autres
personnes, sur internet, etc. C'est elle qui vous permet de découvrir et de faire avancer
votre travail. Dans ce vous allez découvrir, il y a toujours des choses à prendre et
d'autres à laisser. Il faut donc étayer les données. Celles qui n'apportent rien à votre
recherche doivent être laissées de côté. N'oubliez pas que ce travail se veut scientifique.
Par conséquent, il doit toujours être critique, et les données et affirmations doivent
toujours être vérifiées. Par ailleurs, toute citation, toute idée empruntée doit être
référencée. Il faut donc établir des fiches (cartonnées ou informatiques) qui vous
permettront de préparer vos notes et votre bibliographie. Enfin, votre travail de
recherche doit reposer sur une méthode elle aussi sérieuse. Comme indiqué
précédemment, le résultat de votre recherche doit être exposé de manière structurée et
logique.

5. La rédaction

Elle se fait en dernier lieu, c'est-à-dire en avril-mai. Le mémoire doit être achevé mi-
mai afin d'aborder les rectifications éventuelles.

Il est néanmoins possible de diviser votre rédaction en fonction de vos parties et de


les faire relire préalablement par votre directeur. Tout dépend de votre manière de
travailler et du contenu de votre texte.

Enfin, gardez à l'esprit vous avez une grande liberté de travail, mais n'oubliez pas de
faire appel à votre directeur si nécessaire. Il est aussi là pour donner des conseils ou des
idées, et ré-orienter l'axe de recherche en cas de besoin. D'une manière générale, il est
toujours bon de se signaler de temps en temps et d'indiquer que le travail progresse.

ASPECTS DE PRÉSENTATION
Un mémoire se structure en général de la manière suivante :

Titre (couverture + page intérieure)


Remerciements éventuels (ou avant-propos)
Sommaire
Introduction
Parties ou chapitres
Conclusion
Bibliographie
Annexes éventuelles

Le mémoire est normalement rédigé en français. Avec accord de votre directeur de


mémoire, il peut néanmoins être rédigé en anglais. Il comporte entre 60 et 100 pages.

Le texte doit être tapé sur papier 21x29,7 en respectant un double interligne.
Disposition dans la page : laisser environ 25 à 30 mm au-dessus de la première ligne, 30
mm en-dessous de la dernière ligne. Marge de gauche : 40 mm, marge de droite :
environ 20 mm.
Utilisez une police de caractères courante et très lisible : les plus lisibles sont Times
et Helvetica, ou Times New Roman et Arial. D’autres conviennent aussi. La taille
standard du corps du texte est de 12. Sachez établir des contrastes entre le texte et les
titres ou sous-titres en changeant de police, en utilisant des caractères gras, etc. afin de
mettre ces derniers en valeur. Frappe et présentation doivent être claires et homogènes
(garder partout les conventions adoptées au départ). Dans tous les cas de figure, évitez
d’utiliser plus de deux polices et d’ajouter des effets stylistiques inutiles (polices
fantaisistes, couleurs multiples, lettres ombrées, etc.).

Les notes sont généralement placées en bas de page, en quel cas elles sont d’une
taille inférieure au corps du texte. Elles peuvent aussi être placées en fin de chapitre.

Ne pas oublier une bibliographie, et éventuellement des annexes (cartes, tableaux,


documents, photos, etc.).

En ce qui concerne la présentation des parties (titres et sous-titres), des citations, des
notes et de la bibliographie, souvenez-vous qu'il faut rester cohérent. Il doit y avoir une
certaine harmonie dans cette présentation, alors que les changements constants sont la
marque du désordre.

Il est indispensable d’assurer plusieurs relectures après la frappe du manuscrit.


Gardez un exemplaire non relié de votre mémoire afin de corriger d’éventuelles fautes
de frappe.

Enfin, préférez une imprimante laser ou à jet d’encre pour l’impression finale. Mais
avant de lancer l’impression, pensez à faire une vérification de la vue d’ensemble de
votre document.
  

CONSIGNES DE RÉDACTION

1. Indications typographiques :

- règles de la typographie française : attention à la ponctuation, notamment à


l'espace insécable avant les signes doubles. Guillemets à chevrons (« »). Dans les
citations en langue étrangère, respecter les règles typographiques de la langue.

- pour citer un dialogue en langue étrangère, guillemets, espace insécable, suivi de


l'apostrophe :
exemple : « '.................' »

- les espaces sont à l'extérieur des parenthèses, pas à l'intérieur ; par contre, le tiret
qui introduit la parenthèse longue (ou incise) nécessite une espace avant et après.
Pour les guillemets à chevrons, espace normal à l'extérieur, et espace insécable à
l'intérieur.

- italiques pour tous les titres d'œuvres dans le corps du texte, des notes et de la
bibliographie. Italiques pour la terminologie spécialisée et pour les termes
étrangers. En revanche, les mots de l'auteur sont entre guillemets.
- ne pas confondre le trait d'union (le petit) avec le grand trait qui introduit et clôt
une incise ; à ce propos, (xxxx) pour un mot ou un groupe de quelques mots, —
xxxxxxxxx — pour quelque chose qui atteint la taille d'une proposition.

- mettre les accents sur les majuscules dans les langues qui en requièrent, sauf en
français.

2. Pour référencer : (voir Présentation des notes ci-dessous)

- pour la première référence bibliographique en note de bas de page, donner la


référence complète.

- création d'un sigle pour tout titre auquel on renvoie plus de deux fois, qu'il
s'agisse d'un ouvrage bibliographique ou du/des romans sur lesquels on travaille,
lorsque cela n'amène pas à créer trop de sigles: sigle entre crochets composé des
initiales du titre ; dans le cas contraire, voir ci-dessous.

- choisir pour la troisième occurrence de la référence donnée en note entre la


poursuite du code pour la seconde (Nom, Titre court, page) et l'expression latine
Ibid., page.

- pour un auteur ancien dans une édition récente : Prénom Nom, Titre (1ère date
d'édition ; Lieu : Editeur, année) page.

- plusieurs auteurs: Prénom Nom, Prénom Nom et Prénom Nom, Titre (Lieu :
Editeur, année) page.

 
3. Pour citer :

- Citation en langue originale dans le corps du texte et traduction de ces citations


en notes de bas de page, mais si une citation dépasse 10 lignes ou si l'ensemble
des citations dépasse deux pages, les traductions seront toutes placées en annexe,
après la bibliographie s'il y en a une.

- Annonce de la citation placée en annexe : donner entre guillemets et en


caractères gras, un court segment de la langue originale, suivi de espace, deux
points, espace, et de la traduction de la citation entre guillemets et en caractères
normaux.

- Citation en retrait pour les citations de quatre lignes et plus. Les citations de
moins quatre lignes ne sont pas en retrait.

- Dans la citation en retrait (sans guillemets) point de la citation avant l'appel de


note. Dans la citation placée dans le corps du texte (entre guillemets), point après
appel de note. Respecter la ponctuation de la citation.

- L'utilisation de op. cit. lorsqu'une citation est extraite du même ouvrage que la
précédente citation du même auteur est possible.
 
4. Bibliographie : (voir Normes de présentation de la Bibliographie ci-dessous)

- limiter la bibliographie aux ouvrages et documents utilisés.

- lorsqu'un ouvrage a plus d'un auteur, on les cite dans l'ordre (comme cela
apparaît sur la page de couverture de l'ouvrage)

Nom, prénom. Nom, Prénom. Nom, Prénom. Titre. Lieu : Editeur, année.
(Première date d'édition : après le titre.)

Ex. : Nom, Prénom. Titre. 1ère date d'édition. Lieu : Editeur, Année.
(Suivi éventuellement du nombre total de pages de l'ouvrage, tout à la fin, après
l'année.)
 
PRÉSENTATION DES
NOTES DE BAS DE PAGE
 
Souvenez-vous que toute source ou toute citation doit être référencée.
Ne pas le faire équivaut à du plagiat.
Les exemples suivants sont notamment basés sur le MLA Handbook.
 
 
Notez qu'il existe maintenant des logiciels permettant d'automatiser ces tâches que
sont la mise en forme des notes et de la bibliographie en fonction de normes bien
établies. Les plus connus sont EndNote et Citation.
 
 
Dans les exemples qui suivent, la ponctuation et le style des caractères (droits ou
italiques) doivent être respectés.

1. Ouvrage :

Prénom Nom, Titre (Lieu : Édition, année) page. (ex : 150)

 
2. Article :

Prénom Nom, « Titre de l'article », Titre de la revue Numéro (année) : pages.


(ex : 150-156)

Prénom Nom, « Titre de l'article », Titre de la revue, sous la direction de Prénom


Nom (Lieu : Édition, année) page(s).

  
3. Chapitre :

Prénom Nom, « Titre du chapitre », dans Titre de l'ouvrage, ed. Prénom Nom
(Lieu : Editeur, année) page.

 
4. Plusieurs auteurs :

Prénom Nom, Prénom Nom et Prénom Nom, Titre (Lieu : Édition, date) page.

 
5. Plusieurs ouvrages dans une même note :

Prénom Nom, Titre (Lieu : Édition, année) page ; Prénom Nom, Titre (Lieu :
Édition, année) page.
 

6. Cas d'une publication :


Prénom Nom, éd., Titre (Lieu : Édition, année) page.
Prénom Nom de l'auteur, Titre, éd. Prénom Nom (Lieu : Édition, année) page.

7. Indication des pages :

Si plusieurs pages se suivent : page-page (57-74).


Si les pages ne se suivent pas : page, page, page (57, 74, 85).

8. A partir de la troisième occurrence :

Nom, Titre court, page.

Si vous renvoyez régulièrement à un ouvrage, ne faites qu'une seule note de bas de


page donnant la référence complète, à laquelle vous ajouterez une abbréviation pour la
compréhension ultérieure du lecteur, comme dans l'exemple suivant :

Prénom Nom, Titre de l'ouvrage (Lieu : Édition, année) page — Ab TO.

Vous pourrez ensuite, dans le texte même, renvoyer aux pages auxquelles vous faites
référence, les éléments étant placés entre crochets : ex. [TO 57] ou [TO 57-74] ou [TO
57, 74] selon le cas.

9. Sources informatiques :

Prénom Nom, Titre, CD-ROM, Editeur, Année.

Prénom Nom, Titre, Editeur ou dépositaire du site, Internet, Date d'accès au site,
URL.

La mention de l'adresse URL — Unicode Resource Location — peut être exigée par
votre directeur. Il convient donc de la noter. Par exemple, l’adresse URL du
département de LEA est la suivante : http://www.llsh.univ-savoie.fr/lea/lea.htm
NORMES DE PRÉSENTATION
DE LA BIBLIOGRAPHIE

Vous constaterez que la présentation de la bibliographie est légèrement différente de


celle des notes de bas de page. Tout dépend aussi de la norme utilisée.

EXEMPLES
 
Dans les exemples qui suivent, la ponctuation et le style des caractères (droits ou
italiques) doivent être respectés.

 
1. Un auteur, un ouvrage :

Nom, Prénom. Titre. Lieu : Edition, Année.

2. Un auteur, un article :

Nom, Prénom. « Titre de l'article ». Revue (Année) pages.

3. Article avec numéro de volume :

Nom, Prénom(s) « Titre de l'article ». Revue numéro, vol. 27 (année) : pages.

4. Un ouvrage avec première date d'édition :

Nom, Prénom. Titre. Année. Lieu : Edition, Année.

5. Plusieurs volumes :

Nom, Prénom. Titre. 4 vols. Lieu : Edition, Année(s).

6. Plusieurs auteurs :

Nom, Prénom. Nom, Prénom. Nom, Prénom. Titre. Lieu : Edition, Année.
 

7. Sources informatiques :

Nom, Prénom. Titre. CD-ROM, Editeur, Année.

Nom, Prénom. Titre. Editeur ou dépositaire du site. Internet. Date d'accès au site.
URL.
La mention de l'adresse URL — Unicode Resource Location — peut être exigée par
votre directeur. Il convient donc de la noter. Par exemple, l’adresse URL du
département de LEA est la suivante : http://www.llsh.univ-savoie.fr/lea/lea.htm