Vous êtes sur la page 1sur 23

5.

La pédosphère
Pourquoi des sols différents ?

3 facteurs essentiels :
• Type de roche
• Climat
• Végétation et faune :

3 facteurs «secondaires» :
• Relief
• Eau dans le sol
• l’homme

+ facteur TEMPS
5.1. Les composantes d’un sol

3 composantes : solide, liquide, gaz

Fraction minérale Fraction organique

Un sol est un complèxe organo-minéral (en proportions


variables)
Un substrat exclusivement organique ou minéral n’est pas un
sol (tourbe, roche non consolidée…)
5.1. Les composantes d’un sol
Fraction organique :

Forme brute : débris : litière Forme humifiée : humus

•décomposition
•synthèse en corps chimiquement complexes :
composés humiques
5.1. Les composantes d’un sol

L’humus dépend du type de végétation, de la roche, du climat et de


la topographie:

• mull = activité biologique maximale,


température élevée, sol riche en calcium, végétation riche en azote (forêts de
feuillus)
absence presque complète de m.o. brute, couleur brun-noir ; pH 5,5-8,5

• moder = humus intermédiaire entre mull et mor,


sols forestiers en voie de dégradation, sols des pelouses d’altitude…; pH 4-5 :

• mor = sol biologiquement peu actif ; restitution < prélèvement


climat défavorable, végétation acidifiante, sol acide…
accumulation noiratre de débris (=m.o. brute), tj. fortement acide : pH = 3.5-4.5

tourbe
« humus » formé en anaérobiose, saturé d’eau
seulement bactéries anaérobies et quelques champignons
transformations très lentes de la m.o. => accumulation
5.2. Les caractéristiques des sols (propriétés générales)
Caractères physiques

Texture (= taille des particules de base ):


argile < 2 µ (1 µ = 0.001 mm)
limon : 2-50 µ
sable 50 µ - 2 mm
gravier 2-20 mm
cailloux > 20 mm

Structure (particules indépendantes ou en agrégat ?)


Dépend de la présence des particules colloïdales (argiles et
composés humiques)

Couleur
5.2. Les caractéristiques des sols (propriétés générales)
Caractères chimiques :

Réaction (pH) (= «degré d’acidité »)


lié à la concentration des ions H+ en solution (acide = plus de H+
(ou H3O+))
pH > 7 (extrème : 11) : sols basiques, saturés
7 neutre
5-6 moyennement acide
< 5 (max 3) très acide, très désaturé

Pouvoir d’absorption (capacité d’échange)


lié à la présence de colloïdes minéraux (argiles) et organiques (composés
humiques) = complexe absorbant
Deux fonctions:
* propriété d’absorption de l’eau
* chargement négatif : peuvent fixer des cations (Ca++, Mg++,
K+…)
Le pouvoir d’absorption détermine donc la quantité maximale de cations
(métalliques) qui peuvent être fixés = essentiel pour la fertilité du sol
5.2. Les caractéristiques des sols (propriétés générales)
Caractères biologiques :

Nature de l’humus

dépend de l’intensité des processus de minéralisation et d’humification,


et donc de :

• climat
• topographie
• nature de la roche-mère
• nature de la végétation
5.3. L’évolution des sols : pédogénèse

« Naissance » d’un sol avec l’incorporation de m.o. dans un substrat


minéral
Au départ :
• Fraction minérale en bas
• Fraction organique plutôt en haut

Processus de migration
5.3. L’évolution des sols : pédogénèse

Les processus de migration :


m. obliques /
latérales :
m. ascendantes :
m. descendantes

Evaporation => remontées Infiltration :substances


d’eau riche en substances liées à la pente
solubles (cations…) et
solubles. particules fines (colloïdes)
Cristallisation en surface = facteur essentiel d’évolution
=> croûtes salées, du sol en milieu tempéré :
cuirasses ferrugineuses lessivage

Régions à saison Montagnes Régions à pluviosité


sèche marquée marquée, climat humide
5.3. L’évolution des sols : pédogénèse
Le résultat des migrations :
organisation du sol en «couches» = horizons
« profil d’un sol »
Régions à saison sèche marquée Régions à pluviosité marquée, climat humide
m. ascendantes : m. descendantes
Horizon ayant perdu des
B éléments (=éluvial) A
A Horizon ayant gagné des B
éléments (=illuvial)
C Roche-mère
C

Cette évolution dépend essentiellement du


climat :
sols climaciques à horizons supérieurs
semblables.
La roche-mère et la végétation jouent un rôle
secondaire.
5.3. L’évolution des sols : les sols jeunes

Sols jeunes : pas de migration notable (temps)


=> Influence déterminante de la roche-mère

A A
C C

Sur calcaire : Sur roche siliceuse :


RENDZINE RANKER

La roche-mère induit le type de végétation initiale, règle la perméabilité…


Les différences se perdent au cours de l’évolution, avec la maturité des sols.
Analyse d’un
profil de sol
coupe de sol
(ou fosse
pédologique)
4.4. Types de sol et répartition

Classification selon :
• Caractères physico-chimiques
• Climat
• Tendance génétique (évolution)

Sols non évolués : pas de sols au sens propre

Sols peu évolués : Rajeunissement continu sous l’effet de


l’érosion ; profil : AC, ou A(B)C

Sols évolués
Profil ABC : horizons éluviaux et illuviaux bien différenciés ;
évolution liée au processus de lessivage plus ou moins
prononcé.
Quelques profils pédologiques

http://www.u-picardie.fr/beauchamp/mst/typsol.htm

Sol brun à tendance


fersiallitique sur molasse
(Pézenas)
Sols lessivés : migration de l’argile

Auteur(s) : Alain Ruellan


Date : 29 août 1974
Lieu : Russie, Sibérie

Climat : Continental froid

Sol lessivé

Les horizons sont :

A = organo-minéral, sombre ;
E = lessivé : appauvri en argile ; couleur très claire
Bt = accumulation d'argile : couleur brun sombre
C = loess altéré, massive

Dénomination WRB : Luvisol


(World Reference Base for Soil Resources)

Hauteur de la coupe : 150 cm.

http://www.inra.fr
Attention, il y a de nombreuses
écoles… et presque autant de
classifications pédologiques…

Ne pas apprendre par cœur le contenu


du diapo : c’est juste pour illustrer la
complexité de la question !
Sols des régions tropicaux :

Ferralsol, Brésil
SOLS FERRUGINEUX (climat tropical sec et méditerranéen) (sols rouges)
Alternance période humide : individualisation d’oxydes de fer
… et période sèche : déshydratation => fer précipite : rouge

SOLS FERRALITIQUES
(climat tropical humide : > 1200 mm) :
altération intense des roche-mères, libération des oxydes de fer, d’aluminium, de
Terra Rossa, Grosseto Italien silice, lessivage intense (sols -10m)
Formation de latérite meuble ou de carapaces ferralitiques
http://www.bildarchiv-boden.de/weltweit/b1.htm
Sols zonaux et azonaux
Zonal : dépend du climat
Azonal : dépend essentiellement d’un autre facteur (stagnation de l’eau, sel…)

Nappe permanente Nappe temporaire

Pseudogley
Taches grises et rouille : réduction
(gris) – oxydation (rouge) du fer.
De tels sols sont souvent drainés pour
en permettre la mise en culture.
Gley
Foto: Prof. Dr. Klaus Mueller
Sols hydromorphes
hypersoil.uni-muenster.de
Une séquence topographique des sols : catena

Stabilité. Climat et substrat favorables sous feuillus :


Sol brun, profil ABC

Pente -> sol rajeuni par l’érosion :


Rendzine, profil AC

Forte érosion -> pas de couverture végétale


pas de sol au sens propre ou Lithosol

Bas de pente : accumulation (colluvion).


Forte circulation de l’eau -> lessivage
Sol lessivé

Dépression : stagnation de l’eau.


Sols hydromorphes : Gley ou
Pseudogley

Calcaire
La répartition des différents types de sols dans l'Union européenne (à 15)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Sol
La dégradation des sols

The GLASOD estimate of global land degradation: note that this


includes all forms of soil degradation, not just erosion. (From UNEP-
GRID)

Vous aimerez peut-être aussi