Vous êtes sur la page 1sur 2

LE LIEU SECRET DU TRES HAUT

 Chip Brogden 
 “Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut Repose à l’ombre du Tout Puissant.”
Psaumes 91:1
Si la Bible est avant tout un livre spirituel, inspiré par le Saint-Esprit, et interprété et
discerné par des hommes et des femmes spirituels, alors l’explication naturelle des choses est
insuffisante pour atteindre la vraie vérité contenue dans ses pages.
Dans l’entendement de l’Esprit, tout nous dirige vers le Christ – il n’y a pas de
compartimentation, il n’y a pas de «chose» qui ait une signification en soi.
Tout est connecté et nous indique une réalité plus profonde, et la réalité à laquelle nous
sommes constamment amenés est la personne de Jésus-Christ.
Il est le thème, le sujet, le point de tout écrit, tout illustration, tout enseignement, tout ce
qui est écrit dans la Bible.
Et ainsi le Temple révèle quelque chose de Christ. Le jour du sabbat révèle quelque chose
du Christ. La Terre Promise révèle quelque chose du Christ. Chaque Saint de la Bible révèle
quelque chose du Christ.
Chaque symbole, chaque type, chaque ombre, tous les points à une personne très réelle,
une substance très réelle. “De Lui, par Lui, et à Lui sont toutes choses” (Romains 11:36).
L’interprétation naturelle des choses, la vue historique, n’est que le niveau de la
surface. La vraie richesse, le vrai trésor, se trouve sous la surface. Il faut aller plus loin que
la compréhension charnelle et naturelle, cela exige une vision spirituelle, un discernement
spirituel.
Et donc, chaque fois que nous trouvons quelque chose dans les Écritures comme “Le lieu
secret du Dieu Très-Haut”, nous qui sommes spirituels – qui avons le Saint-Esprit comme
notre Maître – devrions être suffisamment formés par le Saint-Esprit pour être capables de
reconnaître immédiatement : c’est Christ. Le voilà. Je vois encore une autre dimension de Lui
ici.
Laissez-moi vous demander, comment pouvez-vous faire du Seigneur votre habitation,
votre demeure? Comment est-ce possible ? Cela ne peut être interprété que spirituellement,
c’est absolument impossible, et difficilement concevable, si on y pense naturellement.
Comment le Seigneur peut-il être ma demeure ? Comment puis-je vivre dans le Seigneur ?
Eh bien, c’est comme Nicodème qui demandait : “Comment un homme peut-il entrer dans le
sein de sa mère et naître de nouveau ?”
Comment faisons-nous du Seigneur notre habitation ? Comment peut-il devenir un lieu où
nous pouvons habiter ? Eh bien, c’était un mystère pour eux dans l’Ancien Testament.
Ils pouvaient aller au Temple, et ils savaient que le prêtre pouvait entrer dans le Saint des
Saints, et peut-être que ce serait le plus proche de quiconque pourrait demeurer, demeurer
dans le Seigneur ou, du moins, être en présence du Seigneur.
 Mais c’était seulement pour quelques prêtres, ce n’était pas disponible pour tout le
monde.
Puis nous arrivons à ces merveilleuses paroles de Jésus dans Jean 15, et nous
commençons à comprendre.
 C’est au-delà de l’explication humaine. Cela reste un mystère, une porte verrouillée,
jusqu’à ce que le Seigneur Jésus Lui-même vienne à nous et révèle le mystère et déverrouille
la porte.
 Il dit: “Demeurez en moi, et je demeurerai en vous” (Jn 15, 4). Il ne faut pas être
quelqu’un de très brillant pour faire le lien entre le Psaume 91 et John 15. Le langage est le
même.
Lisez Jean 15, puis revenez et relisez le Psaume 91. Tous ces mots – demeurer, demeurer,
vivre – ils signifient tous la même chose.
“Celui qui demeure dans le Lieu Secret du Très-Haut demeurera à l’ombre du Tout-
Puissant” va de pair avec “Demeurez en Moi, et Je demeurerai en vous”.
Oui, ce lieu secret où nous demeurons est le Christ. Ce n’est pas quelque chose ou un
endroit en dehors de Christ, mais une place en Christ Lui-même. IL EST LE LIEU SECRET
DU DIEU LE PLUS HAUT. Il est cet endroit qui a été préparé pour nous.
Maintenant, quand nous lisons le Psaume 91, il prend une signification encore plus
grande. Si vous vous en tenez au Psaume 91 pour votre protection physique, mon but n’est
pas de vous décourager de le faire, vous ou quelqu’un d’autre ; mais je vous encourage à
creuser plus profondément et à l’obtenir des choses bien meilleurs.
C’est un refuge spirituel, une couverture spirituelle, un endroit où le mal ne peut pas vous
toucher, parce que vous êtes caché en Christ.
Un endroit où le corps peut devenir faible et peut même être détruit, décapité comme
Jean-Baptiste, lapidé comme Etienne, crucifié comme Pierre – mais l’esprit ne peut pas être
touché.
 La communion, l’amitié et la présence de Christ Lui-même vous garde dans Sa propre
Victoire, une Victoire qui survit à tout, qui dépasse votre propre mortalité, au-delà de vos
années ici-bas, et qui va avec vous loin de la terre, du physique, du temporel – dans l’éternité.