Vous êtes sur la page 1sur 2

Firefox https://www.projet-voltaire.fr/voltaire/com.woonoz.gwt.woonoz.Voltaire...

Cours extrait du Projet Voltaire :


du bon usage de « s'avérer »

Erreur couramment commise


S’il est une erreur qui s'échappe de toutes les bouches, c’est bien celle-là. Qui n’a jamais entendu un
présentateur de journal télévisé dire que telle rumeur s’était « avérée fausse » ?

Règle (comment ne plus commettre cette erreur)


Le sens premier de « s’avérer » est « se révéler vrai ». Si l’on peut aujourd’hui employer « s’avérer » au sens de
« se révéler » (« l’affaire s’est avérée rentable »), gardez-vous de dire « s’avérer faux », vous commettriez un
contresens. Ne dites pas non plus « s’avérer exact », vous feriez un pléonasme.

Avis de l’expert - Bruno Dewaele, champion du monde d'orthographe, professeur agrégé de lettres
modernes

D'aucuns objecteront que c'est peut-être là faire trop de cas de l'étymologie. Après tout, on ne s'interdit plus,
aujourd'hui, d'utiliser « antan » autrement que pour signifier « l'année d'avant » (« ante annum »), ou encore
« naguère » pour renvoyer à une époque bien plus éloignée dans le temps qu'il n'était souhaité à l'origine : ne
voulait-on pas dire par là « il n'y a guère (de temps) » ?

Exercices (cherchez les erreurs)


1. Cette réunion s'est avérée plus intéressante que je ne le prévoyais.
2. Il est plutôt rare qu'une rumeur de ce genre s'avère vraie.
3. Finalement, la méthode s'est avérée plutôt efficace.
4. Comme je le craignais, son diagnostic s'est avéré exact.
5. En général, la cure de sommeil s'avère profitable au patient.
6. Et si tout ce qu'il prétend s'avérait vrai ?
7. Le recours au dictionnaire se sera avéré indispensable pour ce type d'exercice.
8. Les prévisions alarmistes de cet économiste se sont heureusement avérées erronées.
9. Au bout du compte, la campagne de vaccination se sera avérée inutile.
10. La nouvelle s'est avérée fausse, mais le mal était fait.

Voir les réponses sur la page suivante...

1 sur 2 05/05/2020 à 23:05


Firefox https://www.projet-voltaire.fr/voltaire/com.woonoz.gwt.woonoz.Voltaire...

Réponses
1. Phrase correcte.
2. Faux. Il faut écrire : Il est plutôt rare qu'une rumeur de ce genre se révèle vraie.
Compte tenu du sens premier du verbe « s'avérer » (se faire reconnaître pour vrai), la tournure proposée
risquait de passer pour pléonastique.
3. Phrase correcte.
4. Faux. Il faut écrire : Comme je le craignais, son diagnostic s'est révélé exact.
Mieux vaut éviter, pour ne pas verser dans le pléonasme, d'utiliser « s'avérer » devant des adjectifs tels
que « exact » ou « vrai ».
5. Phrase correcte.
6. Faux. Il faut écrire : Et si tout ce qu'il prétend se révélait vrai ?
« S'avérer vrai », pour peu que l'on redonne à « s'avérer » son sens premier (se faire reconnaître pour
vrai), a tout du pléonasme.
7. Phrase correcte.
8. Faux. Il faut écrire : Les prévisions alarmistes de cet économiste se sont heureusement révélées erronées.
« S'avérer » signifiant à l'origine « se faire reconnaître pour vrai », il y aurait quelque contradiction à
l'employer conjointement à l'adjectif « erroné », lequel signifie « faux » !
9. Phrase correcte.
10. Faux. Il faut écrire : La nouvelle s'est révélée fausse, mais le mal était fait.
L'adjectif « faux » ne saurait en toute logique se marier avec le verbe « s'avérer » (se faire reconnaître
pour vrai).

Ces explications sont extraites de l'ouvrage Maîtrisez l'orthographe avec la Certification Voltaire (éditions
Eyrolles).

Auteurs de l'ouvrage :

Bruno Dewaele, champion du monde d'orthographe, professeur agrégé de lettres modernes


Agnès Colomb, auteur-adaptateur, correctrice professionnelle
L'équipe du Projet Voltaire et du Certificat Voltaire

2 sur 2 05/05/2020 à 23:05

Vous aimerez peut-être aussi