Vous êtes sur la page 1sur 90

Animé par :

Mohamed DIALLO
2 • Begg D., Fischer S., Dornbusch R., Microéconomie, Ediscience
international, 1996
• Béjean S., Peyron C., Microéconomie, Dalloz, 2003
• Cahuc P., La Nouvelle Microéconomie, La Découverte, coll.
« Repères », 1993
• De Montbrial T., Fauchart E., Introduction à l’économie,
microéconomie, macroéconomie, manuels et exercices corrigés, Dunod,
2009
• Dubois P., Introduction à la microéconomie, cours et exercices, Ellipses,
1997
• Jean Yves Capul; Olivier Garnier, Dictionnaire d’économie et
de sciences sociales
3
4
Contenu pédagogique
5

Chapitre I : Introduction à la science


économique
• Introduction : qu’est-ce que l’économie ?
• Qu’est-ce que la science économique ?
• Quel est son objet ?
• Synthèse des courants de pensée économique
Contenu pédagogique
(Suite)
6

Chapitre II : La microéconomie et
macroéconomie
• Les agents économiques ;
• Le circuit économique ;
• La théorie du producteur et du
consommateur ;
Contenu pédagogique
(fin)
7
Chapitre III: L’économie numérique
• Genèse et concepts de l’économie numérique
• Composition et acteurs de l’économie numérique
• Contribution de l’économie numérique au PIB
• Notion d’économie des réseaux selon la vision de
l’économiste
• Introduction à la Fintech et à l’e-business (net
économie)
Objectifs spécifiques
8
du module
Etre capable de :
• comprendre les principaux concepts de l’économie
générale ;
• s’approprier du comportement du consommateur et du
producteur ;
• maîtriser les concepts clés de l’économie numérique, de
sa composition et de ses acteurs ;
• maîtriser le domaine de la net économie (e-Business et
Fintech) ;
• d’analyser le réseau sous la vision de l’économiste ;
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28

Les biens primaires La canne à


(ou ressources Exemples sucre; le coton
naturelles)

Le sucre ; le
sac en
Les biens Exemples plastique; le
secondaires
tissus

La sécurité; le
Les biens tertiaires Exemples voyage; la
coiffure..
29

Sont des biens qui servent à


produire d’autres biens.
Exemples: la machine à
Les biens de production coudre, le réfrigérateur

Sont des bien qui entrent


dans la production
d’autres biens.
Les biens de consommation Exemples: le sucre, la
intermédiaire farine, le bois

Sont des biens destinés à


l’usage direct et qui procurent
une satisfaction immédiate.
Les biens de consommation On les classe en 3 catégories
finale ( les biens durables, les biens
semi-durables et les biens non
durables)
30

Classification des biens selon la propriété

• Sont des biens dont l’utilisation par une personne ne diminue en rien la
part des autres utilisateurs.
Les biens • Exemple: radio libre, télévision nationale
collectifs

• Ce sont des biens fournis par la collectivité publique (administration,


mairie, police..)
Les biens • Exemple: la sécurité, l’école publique…Certains biens font l’objet d’un
publics coût tandis que d’autres sont gratuits.

• Ce sont des biens auxquels s’appliquent le principe de l’exclusion,


d’individualité c’est-à-dire l’utilisation par une seule personne.
Les biens • Exemple: une seringue, une brosse à dent, véhicule particulier…
privés
31
32
I) La macroéconomie
33

La macroéconomie est l'approche


théorique qui étudie l’économie à travers
les relations existantes entre les grands
agrégats économiques : le revenu (PIB),
l'investissement, la consommation, le
taux de chômage, l'inflation, etc.
34
Agents économiques Fonctions principales
35Les SQSNF Produire des biens ou des services marchands dans le but de
réaliser un profit.
Les institutions de Fournir des services d'intermédiation financière :
crédit Ressources financières à la dispo des agents éco : Epargne vs
besoins
1) Financement intermédié (indirect)
2) Financement désintermédié (direct)
Les entreprises Offrir de service d’assurance afin de couvrir aux éventuels
d’assurance sinistres dont les agents économiques sont exposés
Les administrations Produire des services non-marchand, destinés à la
publiques consommation collective et individuelle. Les A.PU redistribuent
également les richesses nationales sous forme de revenus de
transfert.
Les administrations Offrir des services non lucratifs (ONG, Syndicats, associations,
privées
Les ménages Ensemble des personnes partagent un même logement (y
compris les entreprises individuelles)
Financement de l’économie :
36 2 types d’agents :
- Agent à capacité de financement : R>D
(épargne)
Institutions financières (intermédiation)
- Agent à besoin de financement : R<D
(désépargne)
37 Mise à la dispo des agents BF :
1)Financement intermédié (indirect)
=Institutions financières

2) Financement désintermédié (direct)


Marchés financiers (bourses)
38
II) La microéconomie
39

La microéconomie (ou micro-économie)


est la branche de l’économie qui modélise
le comportement des agents
économiques (consommateurs, ménages,
entreprises, etc.) et leurs interactions
notamment sur les marchés.
L’économie a développé deux théories :
théorie du producteur (a) et théorie du
consommateur (b).
40

Quoi produire, comment produire, pour qui le


produire ?

• Biens de consommation courante ou Biens


d’équipement ou Service ?
• Procédés techniques, ressources mobilisées dans la
production
• Energie utilisée, …
• Structure privée / structure étatique
• Laissez faire / Régulation…
• …..
41

Alors….

« des choix à effectuer portant sur les facteurs de production


et les produits d'une économie »

3 concepts à revoir
– Facteurs de production
– Biens économiques
– Choix / Arbitrage
42

Les facteurs de production


Ressources
naturelles Capital
Travail
•Energies •Biens
•Temps humain d’équipement
•Matières 1ères
•Compétences •Biens
•Environnement
d’infrastructure
•Ressources
financières
43

2 modèles de base

Économie de marché
le système de prix, de marchés,
Économie planifiée
d'incitations détermine les
L'état répond à l'ensemble
quantités produites et
des questions et décide de
consommées et la répartition des la production et de la
revenus - Libéralisme répartition -
Keynésianisme
44

Choix efficace
La totalité des
ressources disponibles
sont utilisées
(pas de gaspillage) Coût d’opportunité
La valeur du bien auquel il faut
renoncer pour produire plus d’un
autre bien
45

Fonction de production et productivités

La théorie de la production cherche


à analyser la façon dont l’entreprise
(ou l’entrepreneur) combine
différents facteurs de production
pour obtenir un produit d’une
manière économiquement efficace
46

Le producteur cherche à
maximiser ses profits sous
contrainte de la
technologie (de ses coûts)

Mais la dimension temps joue un rôle plus


important et influe sur la possibilité de faire
varier les quantités de facteurs.

Fonction de production:
Q=f(K,L)
47

A court terme
La production est obtenue en
combinant un facteur fixe et un facteur
variable

En longue période
La production est obtenue en combinant les
facteurs tous variables
48

La combinaison productive
C’est un couple de quantité K et L

(K,L) Q max
Fonction de production
inputs output
49

3 concepts de base
Production totale
Q=f(K,L)
Nombre total d'unités produites pour
une quantité donnée d'input/intrant

Productivité moyenne

Productivité marginale
50

Productivité moyenne
PMK et PML
C’est la quantité produite par unité de travail

Productivité marginale
Pmk et Pml
Est le rapport entre la variation de
la quantité produite et la variation
et la variation de la quantité de
travail ou de capital utilisé
51

Les coûts de production


Le coût représente l’ensemble des
dépenses engagées pour réaliser une
opération ou fabriquer un produit.
La notion de coût est essentielle dans la
vie d’une entreprise et détermine son Chaque entreprise doit
avenir. chercher à minimiser les
dépenses et à
maximiser les gains
dans le but de réaliser un
profit
52

Différents types de coûts

On distingue
Le coût fixe
Le coût variable
Et le coût total
53

Différents types de coûts


Le coût fixe ou coût de structure
Est la partie du coût qui ne dépend pas de
la quantité produite mais il est lié à la
structure de l’entreprise
On appelle coût variable
la partie du coût de
production qui est
fonction des quantités
produites
54

Différents types de coûts


Il existe des coûts variables
proportionnels et des coûts variables On appelle coût total
non proportionnels d’un produit la somme
des dépenses nécessaire à
la production et ou à la
distribution. Nous avons
la formule suivante:
CT= CF+CV
55

Différents types de coûts

Autres formules
Coût moyen (CM) et le Coût marginal (Cm)
56

Différents types de coûts

Coûts, production et décision de la firme


En situation de CPP, le producteur ne peut pas jouer
sur le prix
Il cherche donc la combinaison de facteur de
production la plus intéressante possible, et ce résultat
s'exprime par la « règle du moindre coût »

π = Recette totale – coût total


= pq – C(q)
57

Différents types de coûts

Le profit est maximal si:

 C C
0 p 0 p
q q q
58

L’offre de l’entreprise

L’offre désigne les diverses quantités d’un


bien ou d’un service qu’un vendeur sera en
mesure d’offrir aux consommateurs à des
prix variés durant une période donnée.
59

La loi de l’offre

Toutes autres choses étant égales, à mesure


que le prix d’un bien diminue, la quantité
offerte diminue; ou inversement, à mesure
que le prix augmente la quantité offerte
augmente.
60

La courbe de l’offre

La courbe d’offre est un graphique qui présente


les diverses quantités d’un bien ou d’un service
que les vendeurs sont disposés à offrir à des
prix variés.
61

Exemple de courbe
d’offre

O
Prix

Quantités offertes
62

Les facteurs affectant l’offre


Le nombre de producteurs
L’offre du marché d’un bien ou
d’un service constitue la
somme des quantités offertes La technologie
par l’ensemble des vendeurs Les progrès techniques
individuels. augmentent le rendement
des facteurs. Qui dit progrès
dit offre accrue.
63

Les facteurs affectant l’offre


Les anticipations
Si les fabricants s’attendent à
des prix accrus, ils
commenceront peut être dès Le prix des intrants
maintenant à élargir leur Les intrants représentent
capacité de production, ce qui une partie importante des
leur permettra également coûts de production. Plus
d’augmenter leur production leur coût est élevé, plus les
actuelle. coûts de production sont
élevés, ce qui se traduit par
une réduction de l’offre.
64

Les facteurs affectant l’offre

Les taxes et les subventions


Les taxes imposées aux producteurs
représentent une augmentation des coûts de
production. Donc une réduction de l’offre.
Les subventions abaissent les coûts de
production, ce qui augmente l’offre.
65

Définition

Le consommateur est l'agent économique


(personne physique ou personne morale) qui
choisit, utilise et consomme un bien ou un
service et procède de ce fait à leur destruction
partielle ou totale.
66

REVENUS CONSOMMATION
Vente de
ressources ou de Utilisation du
l’usage de ressources revenu sur la gamme
des biens et services
disponibles en
Participation à la fonction de la
production satisfaction/utilité
qu’ils procurent
(structures de
Revenus de
préférences)
transfert
67

Programme du consommateur

le consommateur a un objectif - satisfaire des


besoins exprimés en fonction de ses
préférences - et il est soumis à une contrainte -
son pouvoir d’achat qui dépend du revenu
dont il dispose et des prix des produits
68

Hypothèses concernant les préférences des agents:


• Principe de non-saturation
• Le consommateur sait, pour toutes les
alternatives possibles, quelles sont les
combinaisons de biens qu'il préfère à d'autres
• Hypothèse de transitivité: si un
consommateur préfère X à Y et Y à Z, il
préfère X à Z
69

La demande du consommateur

La demande du consommateur représente


l'ensemble de ses intentions d'achats pour un
bien.
Elle indique la quantité optimale du bien que le
consommateur a l'intention d'acheter en
fonction de son revenu et des prix.
70

La demande du consommateur

Connaitre comment les demandes sont fonction


des prix, du revenu ou de la satisfaction est
fondamental en économie (et en marketing !) :

C'est comprendre le comportement


économique du consommateur sur les marchés.
71

La « loi » de la demande

En vertu de la « loi » de la demande, plus le prix


d’un bien est élevé, plus la quantité demandée de
ce bien est faible et inversement.
72

Exemple: La demande de disque sur un marché


73

La théorie des choix et de l’utilité

Aussi les économistes expliquent la demande du


consommateur par:

Le concept d’utilité totale U(x)

et par la loi de l’utilité marginale (Um(x)).


74

La théorie des choix et de l’utilité

U(x): Présente la satisfaction, que le


consommateur retire de la jouissance d’une
marchandise.

Um(x): Le supplément de satisfaction obtenu de


la consommation d’une unité supplémentaire
d’un bien est appelée utilité marginale
75

La théorie des choix et de l’utilité


Exemple
UT Utilité totale
15 Conso. de Utilité
chocolat totale
0 0
10
1 7

5 Utilité totale 2 11

3 13

0 4 14
0 2 4 6 5 14
Quantités consommées
6 13
76

La théorie des choix et de l’utilité


Exemple
16
14 Conso. de Utilité Utilité
chocolat totale marg
12
0 0 -
10 Um=O au max de l’UT
1 7 7
UT, Um

8
Utilité totale 2 11 4
6
Utilité marginale 3 13 2
4
4 14 1
2
5 14 0
0
6 13 -1
-2 0 2 4 6
Quantités consommées Um est décroissante
77

La contrainte budgétaire est:

P1X+P2 Y ≤ R

où P1 et P2 représentent les prix unitaires


respectifs des deux biens et R est le montant
total que le consommateur peut dépenser
78

Exemple: Considérons le tableau ci-après

Bien 1 Prix du Bien2 Prix du Dépense Revenu obs


(x1) bien 1 (x2) bien 2 totale

12 10 21 5 ? 200 ?
11 10 20 5 ? 200 ?
10 10 20 5 ? 200 ?
9 10 18 5 ? 200 ?
8 10 18 5 ? 200 ?
8 10 17 5 ? 200 ?
7 10 16 5 ? 200 ?
6 10 15 5 ? 200 ?
79

TAF

1- Calculez la dépense totale pour l’ensemble des


paniers de biens.

2- Dites si ces paniers de biens sont financièrement


réalisables ou accessibles au consommateur.
80

Facteurs influant sur la demande

Revenu moyen
Taille du marché
Prix/disponibilité
Goûts et préférences
des biens
substituables Facteurs exogènes
(météo,…)
81

Elasticité de la demande par rapport au prix

L’élasticité de la demande par rapport au prix (ou


élasticité prix) est la sensibilité de la quantité
demandée d’un bien aux variation de son prix,
toutes choses égales par ailleurs.
82

Elasticité de la demande par rapport au prix

L’élasticité de la demande par rapport au prix (ou


élasticité prix) est la sensibilité de la quantité
demandée d’un bien aux variation de son prix,
toutes choses égales par ailleurs.
83

Elasticité de la demande par rapport au prix

EP/D= Variation relative de la quantité


demandée / Variation relative du prix.

E p/d INTERPRETATION
0 Le bien est parfaitement inélastique
1 Demande à élasticité unitaire
Entre 0 et 1 Inélastique
>1 Demande élastique
84

Marché, offre et demande

Le marché est le lieu de rencontre de l’offre des


vendeurs et de la demande des acheteurs dans le
but de réaliser un échange.
85

La formation du prix d’équilibre

Prenons l’exemple d’un marché local ( la banane)


Les offres et les demandes sont indiquées dans le
tableau suivant; elles sont évidemment
fonction du prix au kilogramme.
86

On peut représenter ces offres et ces demandes


par des courbes: ce sont la courbe d’offre et la
courbe de demande.
Offre ( en kg) Prix (en $) Demande ( en
kg)
2 000 3 600
1 500 2 1 200
1 400 1,8 1 400
1 000 1 2 200
500 0,6 3 000
87

Une typologie des marchés

Offre Une seule Quelques Nombreuses


entreprise entreprises entreprises
Demande
Un seul Monopole Monopsone Monopsone
acheteur bilatéral contrarié

Nombreux Monopole Oligopole Concurrence


acheteurs
88

Lorsque quelques vendeur se partage un


marché, on se trouve en présence d’un
oligopole.

Chaque vendeur peut influencer le prix et


chacun décide en tenant compte de ce que font
les autres .
89

Afin d’éviter une concurrence néfastes( guerre des prix par


exemple), les entreprises en situation oligopolistique
cherchent généralement à s’entendre (entente, cartel).

Ces accords sont cependant illicites et interdits par la


politique de la concurrence.