Vous êtes sur la page 1sur 2

5

u e nce
séq La fiction pour interroger le réel

p. 100-105

La nouvelle fantastique
dont vous êtes l’auteur
Ateliit uerr
e
d’écr

étape 1 • Définir la situation initiale


Objectif
• Réinvestir à l’écrit ses connaissances sur le fantastique. 1 Comprendre le début d’une nouvelle
fantastique
Compétences 1. « Il y a deux ans, dit-elle, quand je fus si malade… » : les
• Exploiter des lectures pour enrichir son récit. pronoms « je » et « elle » représentent un seul et même
• Pratiquer l’écriture d’invention. personnage héros du récit. « Elle » est le personnage qui
• Adopter des stratégies et procédures d’écriture efficaces. rapporte son histoire au narrateur, « je » est ce même
personnage qui revit son histoire passée. Le fait qu’elle
Présentation de la séquence raconte son histoire au passé (indicatif imparfait essen-
Cet atelier sera l’occasion de réinvestir les acquis tiellement) à un narrateur témoin la rend plus crédible
précédents (séquences 3 et 4), de mettre en œuvre encore.
sa connaissance du genre et les procédés d’écriture 2. Au moment des faits qu’il rapporte, le personnage est
étudiés. malade et troublé par un rêve qui se répète à l’identique
Rappelons que les caractéristiques de la nouvelle chaque nuit.
à effet de chute ont été étudiées lors de la première 3. La description de la maison est très précise, très
séquence consacrée à l’étude de La Parure de réaliste : « pierre blanche », « toit d’ardoises », « porte de
Guy de Maupassant. chêne clair ». Le cadre est décrit avec cette même précision
Les étapes proposées suivent pas à pas l’étude d’une donnant à l’ensemble une image très réaliste, loin des
nouvelle fantastique très brève d’André Maurois représentations habituelles des rêves dont les images sont
(« La Maison »), qui peut servir de déclencheur et souvent imprécises et fluctuantes.
de référence. La mise en place de tous les éléments 4. Le rêve s’arrête à la porte de la maison, une maison que
est clairement identifiable : une situation initiale et personne ne vient jamais ouvrir.
un cadre spatio-temporel réalistes ; un personnage
principal quelque peu troublé, l’apparition d’une 2 Définir le cadre de la nouvelle
situation ou d’éléments étranges ; une situation finale Il sera essentiel de bien suivre les étrapes proposées
qui laisse le lecteur dans le doute, entre explication page 101 et notamment de fournir une description à
rationnelle et irrationnelle. la fois précise et inquiétante du lieu choisi et d’évoquer
le trouble du personnage qui sera le héros de l’histoire.
Comme dans la nouvelle d’André Maurois, l’histoire du
personnage peut être rapportée par un narrateur témoin.
Outre le lexique des « sens et sensations dans l’univers
fantastique » proposé page 97, on pourra recourir au voca-
bulaire de la nuit proposé page 70.
© Éditions Belin, 2016

5. La nouvelle fantastique dont vous êtes l’auteur 63


étape 2 • Mettre en place 2 Faire basculer la nouvelle dans le fantastique
une situation inquiétante C’est un phénomène troublant, inattendu qui va faire bascu-
ler la nouvelle : ici, un fantôme qui a fait fuir les propriétaires
1 Comprendre l’apparition de l’étrange et que le domestique affirme avoir « souvent rencontré dans
1. La narratrice donne à son rêve une explication rationnelle : le parc, la nuit ». Les suggestions données sont autant de
il doit s’agir d’une image d’enfance qu’elle fait ressurgir, ce pistes exploitables par les élèves. Les réactions du héros
qui expliquerait cette précision et cette constance du rêve. face à ce phénomène inattendu devront souligner le trouble
Pour s’en assurer et vérifier cette hypothèse, elle décide de produit, orienter vers l’irrationnel. Les œuvres picturales
partir à la recherche de ce château. pourront également servir de support pour imaginer une
2. La succession de connecteurs temporels (« un été », atmosphère fantastique.
« en octobre », « tout l’hiver », « au printemps », « un jour »)
marque chronologiquement l’obstination de la narratrice.
Le dernier « Un jour » annonce nettement qu’un élément
nouveau a surgi. étape 4 • Imaginer le dénouement
3. Rien de ce qu’elle découvre ne diffère de ses rêves, ce qui de la nouvelle
semblerait valider son hypothèse : elle rêve d’un château
qu’elle a vu dans son enfance ou qu’elle connaît déjà. 1 Comprendre la chute d’une nouvelle
fantastique
2 Imaginer les péripéties 1. L’effet de chute est provoqué par cette annonce surpre-
Les textes cités (La cafetière, Le Vase d’or, La Vénus d’Ille), nante faite par le domestique : le fantôme qui hante cette
auxquels on pourrait ajouter Le Portrait ovale d’Edgar Allan maison est la narratrice elle-même.
Poe ou bien encore La Main d’écorché de Maupassant, consti- 2. Impossible de donner une explication sûre à cette histoire.
tuent des supports de référence intéressants dans lesquels Si « je » est un fantôme alors le récit rapporté par le narrateur
on pourra puiser, outre une diversité de situations, un de toute cette histoire en crédibilise l’existence : celle qui lui
lexique et des procédés d’écriture. a confié cette histoire est un fantôme. Si « je » n’est pas un
fantôme, alors, la similitude entre les deux est troublante :
peut-on être le fantôme de soi-même ? Peut-être également
étape 3 • Faire surgir le surnaturel la narratrice est-elle victime de ses troubles hallucinatoires,
de ses rêves : elle aurait alors rapporté une explication qui
1 Découvrir les éléments surnaturels appartient au rêve lui-même. Comme dans toute nouvelle
fantastique, le doute subsistera.
1. Le domestique a un « visage triste », il est très vieux et
« vêtu d’un veston noir ». Il semble usé par le temps.
2. Une explication vient semer le trouble : malgré la présence
d’un domestique, la maison est à vendre, les propriétaires étape 5 • Améliorer son texte
l’ont quittée parce qu’elle est hantée. et le mettre en page
3. Cette explication ne convainc guère la narratrice qui main-
tient son désir de la visiter (« Hantée ? dis-je. Voilà qui ne Toutes les étapes proposées dans cette page et notamment
m’arrêtera guère. Je ne savais pas que, dans les provinces la grille de relecture permettront aux élèves de fournir un
françaises, on croyait encore aux revenants »). travail rigoureux tout en respectant leur liberté de création.
Un exemplaire du livret final composé par la classe pourra
être déposé au CDI. © Éditions Belin, 2016

64

Vous aimerez peut-être aussi