Vous êtes sur la page 1sur 3

UNIVERSITE OFFICIELLE DE BUKAVU

B.P : 570 BUKAVU


FACULTÉ DES SCIENCES ET DES SCIENCES APPLIQUÉES
DEPARTEMENT DE GEOLOGIE
Licence - Niveau 2

Travaux Dirigés
MATERIAUX DE GENIE CIVIL
Mai 2021
Pr MANEFOUET Bertille Ilalie KENTSA
Géologue-Géotechnicienne-Hydrotechnicienne

QUESTION DE COURS
1. Définissez les expressions et termes suivants : matériau, fluage, relaxation, recouvrance, matériau de
protection, conductivité thermique, coefficient de dilatation thermique.
2. Quelle classe de matériaux a été de tout temps dominant par son utilisation ? Pourquoi ?
3. Qu’entendez-vous par « matériaux de construction », par « Géologie Appliquée » ?
4. Sous quelles formes s’effectue l’essai de traction par flexion ? Quels matériaux sont concernés ?
5. Quels sont les grands groupes de matériaux ? Avec exemple à l’appui.
6. Le sol est-il un matériau de construction ? De même que l’eau ? Pourquoi ?
7. Qu’entendez-vous par propriétés mécaniques ? Combien de groupes de propriétés des matériaux
existe-t-il ?
8. Comparez les métaux et les céramiques en fonction de leurs modules d’élasticité, résistance
mécaniques, tolérance aux défaux et aux chocs prix.
9. Citez les modules d’élasticité et donnez leur importance en construction.
10. Quelle classe de matériaux est très facile à mettre en œuvre et possède les densités les plus faibles ?
11. Combien de types de modèle de structure atomique existe-t-il dans les matériaux ?
12. Quelle classe de matériaux tiennent mieux contre les agressions chimiques et possèdent les
meilleures résistances mécaniques ?
13. Est-il possible d’augmenter les forces de cohésions d’un sable ? Comment ?
14. Citez les différents types de liaisons. Quelles sont les liaisons caractéristiques des bétons, des
céramiques, des polymères, des verres ?
15. Citez les propriétés fonctionnelles des matériaux
16. Quelles propriétés des matériaux dérivent directement de l'arrangement des atomes et de la nature
des liaisons ?
17. Donnez les caractéristiques de quelques métaux et alliages et leur utilisation en construction.
18. Caractérisez les polymères et citez en six.
19. Caractérisez le bois.
20. Citez les processus de fabrication des ciments.
Répondre par vrai ou faux
1. La chaussée est une structure sollicité en flexion par le passage des véhicules.
2. Le fluage primaire n’est pas transitoire car, sa vitesse de déformation est variable.
3. Le fluage secondaire est stationnaire, sa vitesse de déformation est constante.
4. Les liaisons chimiques sont à la base de la cohésion, elle mêmes à la base de la résistance.
5. La rupture fragile marque la fin de tout essai.
6. La limite conventionnelle de l’élasticité est à 2 % de la déformation..
7. Les matériaux à matrice ciment (comme les bétons) sont sujets au fluage et à la relaxation
8. Le bois est sensible aux phénomènes différés de fluage et de relaxation.

TD_Matériaux de GC-L2 Géotechnique-UOB_Pr Manefouet Kentsa_Mai 2021 1/3


9. La fatigue est la croissance de la résistance du matériau aux actions variables ou cycliques
avec le temps.
10. Le modèle rhéologique du comportement des solides élastiques parfaitement plastique est un
ressort monté en série avec un patin.
EXERCICE I
La courbe ci-dessous schématise la variation de l’énergie interne U d’un ensemble d’atomes (au
zéro degré absolu) en fonction de la distance d’entre ces atomes. Cette courbe est caractérisée par
certains paramètres A, B, C, D. Dans la liste des propriétés d’un matériau qui est donnée dans le
tableau réponse, associez l’un des
paramètres A, B, C ou D à la propriété qui y est directement reliée.

Propriété Paramètre Propriété Paramètre


Distance Module d’Young
interatomique à la
température de fusion
Distance Conductivité
interatomique au zéro thermique
degré absolu
Énergie de Coefficient de
déformation élastique dilatation linéique
Température de Résistance
vaporisation théorique à la
traction
Ductilité Conductivité
électrique

EXERCICE II

Les courbes de traction de deux matériaux A et B sont schématiquement représentées ci-dessus.


Chacun de ces matériaux est constitué d’atomes identiques. Le module de Young de ces matériaux
est supérieur à 60 GPa. Deux courbes 1 et 2, schématisant la variation de l’énergie interne U d’un
matériau en fonction de la distance d entre ses atomes, sont aussi données ci-dessous (l’échelle des
axes U et d est la même pour les deux courbes).
1. que peut-on dire du comportement en traction de chacun des matériaux ? Justifiez votre réponse.
2. Quel matériau a le module d’Young le plus élevé ? Justifiez votre réponse.
3. Associez l’une des courbes U=f(d) à chacun des matériaux A et B. Justifiez votre réponse.
4. Quel matériau a la température de vaporisation la plus élevée ? Justifiez.
5. Quel matériau a le coefficient de dilatation linéique le plus élevé ? Justifiez.

PROBLEME
N°1.
On réalise un essai de traction sur une éprouvette métallique. Cette éprouvette est caractérisée par les
dimensions suivantes : section rectangulaire S0 = (3,2x19,1) mm2, longueur initiale de référence l0 =
63,5 mm. Au cours de l’essai de traction, on fait les observations suivantes :

TD_Matériaux de GC-L2 Géotechnique-UOB_Pr Manefouet Kentsa_Mai 2021 2/3


 La déformation plastique s’amorce lorsque la force F appliquée à l’éprouvette atteint 7430 N et
que la longueur de référence est égale à 63,7 mm.
 Sous une force F égale à 9 100 N, l’allongement de la longueur de référence est égal à 0,4mm.
 Si on décharge l’éprouvette à partir de la force F = 9100 N, il y un allongement permanent de
l’éprouvette égal à 0,127 mm.
 La valeur maximale atteinte par la force F au cours de l’essai de traction est égale à 14430 N.
 La rupture de l’éprouvette a lieu sous une force F = 12500 N, alors que l’allongement de
l’éprouvette a atteint 0,99 mm.
a) Quelle est la valeur du module d’Young E (en GPa) du métal ?
b) Pour un coefficient de poisson ν = 0,29, quelle est la valeur du Module de Coulomb G (en GPa) du
métal ?
c) Quelle est la limite proportionnelle d’élasticité Re (en MPa) du métal ?
d) Quelle est la limite conventionnelle d’élasticité Re0,2 (en MPa) du métal ?
e) Quelle est la résistance à la traction Rm (en MPa) du métal ?
f) Quelle est la valeur de la déformation permanente A (en %) après rupture de l’éprouvette ?
g) Calculer l’énergie élastique wél (en J) emmagasinée dans l’éprouvette lorsque la limite
conventionnelle d’élasticité Re0,2 a été atteinte.

Quelles propriétés (E, Re0,2, Rm, A) de ce métal peuvent être améliorées et par quelle(s) méthode(s) cette
amélioration peut être obtenue ?

N°II : RHEOLOGIE D’UN POLYMERE AMORPHE LINEAIRE

On s’intéresse au comportement mécanique d’un autre polymère amorphe linéaire. On discutera d’abord
les résultats expérimentaux de la Figure 3. Ils sont la combinaison d’essais DMA et de rhéologie
oscillatoire en cisaillement pour des pulsations de 0.1, 10 et 100 rad/s.

1) A quelles pulsations
correspondent respectivement
les essais référencés A, B et C ?
2) Pour chacune des trois
pulsations, dans quel « état »
(vitreux, fluide,
caoutchoutique...) se trouve ce
matériau à 110°C, 130°C, 180°C
et 230°C ?
3) Que peut-on craindre pour
une structure faite avec ce
matériau et soumise à une charge
mécanique
constante à 99,6°C ?
Figure 3 : Module élastique et module de
perte en fonction de la température, mesurés
en cisaillement pour différentes pulsations.

N°III : ANALYSE : L’état congolais a signé un contrat avec une entreprise qui travaille dans
l’exploitaion industrielle du cobalt. Vous êtes chargés des études Géotechnique et de la formulation des
matériaux de contruction des bâtiments du site industriel. Quels matériaux proposeriez-vous et
pourquoi et comment ?

TD_Matériaux de GC-L2 Géotechnique-UOB_Pr Manefouet Kentsa_Mai 2021 3/3

Vous aimerez peut-être aussi