Vous êtes sur la page 1sur 25

Chapitre 1 :

Application 2 :
Le bilan arrêté au 31/12/N se présente de la façon suivante (les montants sont exprimés en milliers de
DHS)
Actif N N-1 Passif N N-1
Immobilisations corporelles 94 000 77 000 Capital 71 400 50 000
Immobilisations financières 10 500 12 000 Réserves 7 200 7 200
Stocks et en-cours 650 1 100 Résultat net 10 200 14 500
Créances clients 12 000 12 200 Provisions 3 300 2 300
Autres créances 600 700 Etat 1 500 200
Trésorerie Actif 6 600 - Emprunts 28 200 23 500
Dettes fournisseurs 2 550 3 200
Trésorerie passif 2 100
Total 124 350 103 000 Total 124 350 103 000
Les autres informations complémentaires sont les suivantes :

Autres informations exercice N


Encaissements reçus sur créances clients et autres créances 157 600
Décaissements versés aux fournisseurs 132 300
Décaissements d’intérêts 7 000
Encaissements d’intérêts 4 500
Encaissement de dividendes sur participations 450
Acquisition d’immobilisations corporelles 26 000
Cession d’immobilisations financières (Valeur d’origine : 1 500 ; moins- 850
value de 650
Augmentation de capital par apport de numéraires 12 000
Distribution de dividendes 5 100
Décaissement de l’IS 1 000
Encaissement sur emprunt contracté 6 000
Décaissement sur emprunt en cours 1 300
TAF :
- Présentez les évolutions des postes du bilan de N-1 à N.
- Présentez le tableau des flux de trésorerie.
- Expliquez la contribution de chaque cycle dans la variation globale de la trésorerie.
Correction :

Evolution des postes d’actif N N-1 Ecart


Immobilisations corporelles 94 000 77 000 17 000
Immobilisations financières 10 500 12 000 - 1 500
Stocks et en-cours 650 1 100 - 450
Créances clients 12 000 12 200 - 200
Autres créances 600 700 - 100

Evolution des postes de passif N N-1 Ecart


Capital 71 400 50 000 21 400
Réserves 7 200 7 200 0
Résultat net 10 200 14 500 - 4 300
Provisions 3 300 2 300 1 000
Etat 1 500 200 1 300
Emprunts 28 200 23 500 4 700
Dettes fournisseurs 2 550 3 200 - 650

TN = Trésorerie actif – Trésorerie passif


TN = 6 600 – (-2 100) = 8 700

Flux de trésorerie
Flux de trésorerie en provenance des activités opérationnelles 19 200
Encaissements reçus sur créances clients et autres créances 157 600
Décaissements versés aux fournisseurs - 132 300
Distribution de dividendes - 1 000
Décaissement de l’IS - 5 100
Flux de trésorerie en provenance des activités d’investissement - 12 700
Acquisition d’immobilisations corporelles - 26 000
Encaissement sur cessions d’immobilisations financières 850
Encaissement de dividendes sur participations 450
Augmentation de capital par apport de numéraires 12 000
Flux de trésorerie en provenance des activités de financement 2 200
Décaissements d’intérêts - 7 000
Encaissement sur emprunt contracté 6 000
Décaissement sur emprunt en cours - 1 300
Encaissements d’intérêts 4 500
Augmentation nette de trésorerie et d’équivalents de trésorerie 8 700

Chapitre 2 :
Application 1 : Prévisions de trésorerie
Soit le bilan de l’entreprise « SAADi » au 31/12/N

Actif Montants Passif Montants


Actifs immobilisé net 350 000 Capital social 400 000
Stock de marchandises 90 000 Réserves 85 000
Clients et comptes rattachés (1) 120 000 Fournisseurs et comptes rattachés 90 000
Etat débiteur (2) 23 000 (3)
Trésorerie actif 88 000 Organismes sociaux (4) 8 000
Etat créditeur (5) 46 000
Trésorerie passif 42 000
Total 671 000 Total 671 000
(1) à encaisser ¼ en janvier et ½ en février le reste en mars.
(2) il concerne la TVA récupérable sur charge déductibles comme suit : 8 000 en janvier, 7 500 en février,
7 500 en mars.
(3) Payable 50% en janvier le reste en février.
(4) à payer en janvier
(5) dont TVA due : 20 000 le reste reliquat de l’IS.

Les prévisions du premier trimestre N+1 :


Les ventes

Janvier Février Mars


Ventes HT 240 000 300 000 350 000
Les Achats

Janvier Février Mars


Achats HT 100 000 120 000 150 000
Les autres charges (exonérées de TVA)

Janvier Février Mars


Autres charges 18 000 25 000 32 000
externes
1. + Les salaires : 40 000 DHS par mois payables au comptant.
+ Les charges sociales : représentent 15% des salaires payables le mois suivant
Informations complémentaires :
+ Les clients payent 30% comptant, 50% dans 30 jours le reste dans 60 jours.
+ Les fournisseurs sont payables 40% au comptant le reste dans 30 jours.
+ Les autres charges sont payables au comptant.
+ L’IS dû au titre de l’exercice N est de 100 000 DHS.
+ La TVA au taux de 20% selon la déclaration mensuelle et selon le régime débit.
+ L’amortissement annuel est de 52 500 DHS.
+ Le stock final est estimé à 65 000 DHS.
TAF : Présentez les différents sous budgets.
- Etablir le budget de trésorerie.
Correction :
Les sous budgets :
Les sous budgets :
On commence toujours par les encaissements. Dans cet exercice, on a un seul encaissement : « les
ventes ». Après on passe à l’élaboration des budgets des différents décaissements. Dans cet exercice on
a 3 budgets de décaissements : « les achats », « autres opérations d’exploitations » (qui englobe un
certain nombre de décaissements qui font partie de l’exploitation de l’entreprise) et enfin « la TVA
due ».
Le budget des ventes (Encaissements)  on utilise TTC

∑ HT ∑ TTC Janvier Février Mars Reste


Créances ------------- 120 000 30 000 60 000 30 000 ---------------
Ventes
Janvier 240 000 288 000 86 400 144 000 57 600 ----------------
Février 300 000 360 000 --------------- 108 000 180 000 72 000
Mars 350 000 420 000 --------------- --------------- 126 000 294 000
Total des ------------- ------------- 116 400 312 000 393 600 366 000
règlements
TVA facturé ------------- ------------- 48 000 60 000 70 000 ----------------
TVA Facturé = ∑ HT (Mois) x 20%
Pour la TVA, on a une entreprise qui opte pour un régime de débit, donc on n’attend pas le mois du paiement
pour calculer la TVA. Une fois l’opération est réalisée, on la calcule directement.
Et on a TVA facturée = ventes HT x 20% (ou HT/5 ou encore TTC/6 puisque nous avons un taux de 20%)
Par exemple pour janvier : TVA fac = 240 000 x 20% = 48 000
*les restes dans les différents budgets on les met dans le bilan prévisionnel. Dans ce cas 366 000 figurera dans le
poste « clients et compte rattaché » dans le bilan prévisionnel qu’on va élaborer (question 3)
Le budget des Achats (Décaissements) :
TTC = HT + (20% x HT)
∑ HT ∑ TTC Janvier Février Mars Reste
Fournisseurs ------------- 90 000 45 000 45 000 ---------------- ----------------
Achats HT
Janvier 100 000 120 000 48 000 72 000 ---------------- ----------------
Février 120 000 144 000 ---------------- 57 600 86 400 ----------------
Mars 150 000 180 000 ---------------- ---------------- 72 000 108 000
Total des ------------- ------------- 93 000 174 600 158 400 108 000
règlements
TVA ------------- ------------- 16 000 29 100 33 900 18 000
récupérable
Pour la TVA récupérable on a une seule date à retenir ; c’est la date de paiement.
Donc : pour janvier : TVA récupérable = 48 000/6 + 8 000= 16 000
Pour février : TVA récupérable = (72 000+57 600)/6 + 7 500= 29 100
Pour mars : TVA récupérable = (86 400 + 72 000)/6 + 7 500= 33 900
* ce reste on le met dans le compte « fournisseurs et compte rattachés » dans le bilan prévisionnel.
Autres budgets des opérations d’exploitations :
Reliquat IS = Etat créditeur – TVA du reliquat IS = 46 000 – 20 000 = 26 000
+ Dans ce cas trimestrielle : IS = 100 000/4 = 25 000, on calcule seulement l’IS du trimestre suivant
∑ HT ∑ TTC Janvier Février Mars Reste
Organisme sociaux 8 000 --------------- 8 000 --------------- --------------- ---------------
Reliquat de l’IS 26 000 --------------- --------------- --------------- 26 000 ---------------
Autres charges ---------- --------------- 18 000 25 000 32 000 ---------------
externes
Salaires ---------- --------------- 40 000 40 000 40 000 ---------------
Charges sociales ---------- --------------- --------------- 6 000 6 000 6 000
IS Trimestrielle ---------- --------------- --------------- --------------- 25 000 25 000
Total des ---------- --------------- 66 000 71 000 129 000 ---------------
règlements
(1) Acomptes de l’IS : 100 000/4= 25 000 (à verser le dernier mois du trimestre)
(2) Ce reste on le met dans le poste « organismes sociaux » dans le bilan prévisionnel
(3) Fait partie du poste « Etat débiteur » du bilan prévisionnel
Budget TVA :

Janvier Février Mars Reste


TVA facturée 48 000 60 000 70 000 -----------------------
-
TVA récupérable 16 000 29 100 33 900 -----------------------
= TVA due 32 000 30 900 36 100 -----------------------
∑ des règlements 20 000 32 000 30 900 36 100
de TVA due

TVA due du mois de décembre


36 100 ce reste de TVA due on le met dans le poste « Etat créditeur » dans le bilan prévisionnel
Budget de trésorerie :

Janvier Février Mars


Encaissements
Ventes 116 400 312 000 393 600
∑ Encaissements (I) 116 400 312 000 393 600
Décaissements
Achats 93 000 174 600 158 400
Autres opérations d’exploitation 66 000 71 000 129 000
TVA due 20 000 32 000 30 900
∑ Décaissements (II) 179 000 277 600 318 300
Ecarts (I – II) - 62 600 34 400 75 300
Trésorerie nette 46 000 + (-62 600) - 16 600 + 34 400 17 800 + 75 300
∑ Trésorerie nette - 16 600 17 800 93 100
Trésorerie nette du départ = Trésorerie actif – Trésorerie passif = 88 000 – 42 000 = 46 000
Trésorerie actif : 93 100 (si on a un montant négatif c’est la trésorerie passif)
Bilan prévisionnelle :
Pour élaborer le bilan prévisionnel, on prend le même modèle du bilan de départ, et on y met les
montants qui figurent dans les restes des sous budgets
Actif Montants Passif Montants
Actifs immobilisé net 336 875 Capital social 400 000
Stock de marchandises 65 000 Réserves 85 000
Clients et comptes rattachés (1) 366 000 Fournisseurs et comptes rattachés 108 000
Etat débiteur (2) 43 000 (3)
Trésorerie actif 93 100 Résultat 268 875
Organismes sociaux (4) 6 000
Etat créditeur (5) 36 100
Trésorerie passif
Total 903 975 Total 903 975
Actif :
- Actif immobilisé net : le montant dans le bilan est de 350 000, mais on a un amortissement annuel de
52 500. Donc A.I= 350 000 – 52 500 x3/12 = 336 875
- Stock de marchandises : c’est le stock final : 65 000
- Clients et comptes rattachés : c’est le reste qui figure dans le budget des ventes 366 000
- Etat débiteur : on y trouve la TVA récupérable et le reste concernant l’acompte de l’IS
18 000 + 25 000 = 43 000
- Trésorerie actif : 93 100
Passif :
- Capital social : il n’a pas de changement dans ce montant puisqu’on n’a pas d’augmentation de capital
400 000
- Réserves : pas de changement 85 000
- Fournisseurs et comptes rattachés : c’est le reste dans sous budget des achats : 108 000
- Organismes sociaux : c’est le reste dans le budget des autres op d’exp 6 000
- Etat créditeur : dans ce poste on trouve : le reste de la TVA due, le reliquat de l’IS (s’il y en a) et le reste
de la TVA facturée (en cas du régime d’encaissement) dans cet exercice on a uniquement le reste de la
TVA due : 36 100
CPC : au 31/03/N+1 pour le CPC, il vaut mieux suivre les différentes rubriques des classes 6 et 7 du plan
comptable pour ne pas oublier un élément.

Eléments Montants
Produits d’exp.
- Ventes de marchandises(1) 890 000
Total I 890 000
Charges d’exp.
- Achats revendues de marchandises(2) 395 000
- Autres charges externes(3) 75 000
- Charges de personnel(4) 138 000
- Dotations d’exp. (5) 13 125
Total II 621 125
III Résultat d’exploitation (I – II) 268 875
(1) Ventes de marchandises : c’est le total des ventes (HT) des 3 mois :
240 000 + 300 000 + 350 000= 890 000
(2) Achats revendues de marchandises : c’est le total des achats (HT) des 3 mois + la variation de stock
(100 000 + 120 000 + 150 000) + (90 000 -65 000)= 395 000
(3) Total des charges : 18 000 + 25 000 + 32 000= 75 000
(4) Charges de personnel : c’est total des salaires de 3 mois + total des charges sociales de 3 mois
(40 000 x 3) + (6 000 x3)= 138 000
(5) Dot d’exp. Amortissement de 3 mois : 52 500 x3/12= 13 125
(L’obtention du même résultat dans le bilan et le CPC est une sorte de vérification).
Cas Avaro : TD
Soit le bilan de l’entreprise « Avaro » au 31/12/N-1

Actif Montants Passif Montants


Actifs immobilisé net 420 000 Capital social 300 000
Stock de marchandises 45 000 Réserves 137 000
Clients et comptes rattachés (1) 192 000 Fournisseurs et comptes rattachés 150 000
Etat débiteur (2) 34 000 (3)
Trésorerie actif 65 000 Organismes sociaux (4) 4 600
Etat créditeur (5) 72 000
Trésorerie passif 92 000
Total 756 000 Total 756 000
(1) à encaisser 30% en janvier et 40% en février le reste en mars.
(2) il concerne la TVA récupérable sur charge déductibles comme suit : 9 000 en janvier, 17 500 en
février, 7 500 en Mars.
(3) Payable 70% en janvier le reste en mars.
(4) à payer en janvier
(5) dont TVA due : 18 000, TVA facturée : 32 000 le reste reliquat de l’IS.

Les prévisions du premier trimestre N :


Les ventes

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Ventes HT 100 000 120 000 150 000 180 000 240 000 300 000
Les Achats

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Achats HT 30 000 40 000 50 000 55 000 60 000 70 000

Les autres charges

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Autres 5 000 6 000 6 200 7 000 7 000 8 000
charges
externes

+ Les salaires : 20 000 DHS par mois payables au comptant.


+ Les charges sociales : représentent 20% des salaires payables le mois suivant

Informations complémentaires :
+ Les clients payent 10% comptant, 20% dans 30 jours, 20% dans 60 jours, le reste dans 90 jours.
+ Les fournisseurs sont payables 30% au comptant, 30% dans 30 jours, le reste dans 60 jours.
+ Les autres charges sont payables au comptant.
+ L’IS dû au titre de l’exercice N-1 est de 140 000 DHS.
+ La TVA au taux de 20% selon la déclaration mensuelle et selon le régime d’encaissement.
+ L’amortissement annuel est de 84 000 DHS.
+ Le stock final est estimé à 23 000 DHS.
TAF :
- Présentez les différents sous budgets.
- Etablir le budget de trésorerie.
- Bilan et CPC prévisionnels
Correction TD Cas Avaro :
Le budget des ventes (Encaissements)

∑ HT ∑ TTC Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste


Créances ----------- 192 000 57 600 76 800 57 600 - - - -
Ventes
Janvier 100 000 120 000 12 000 24 000 24 000 60 000 - - -
Février 120 000 144 000 - 14 400 28 800 28 800 72 000 - -
Mars 150 000 180 000 - - 18 000 36 000 36 000 90 000 -
Avril 180 000 216 000 - - - 21 600 43 200 43 200 108 000
Mai 240 000 288 000 - - - - 28 800 57 600 201 600
Juin 300 000 360 000 - - - - - 36 000 324 000
Total des 69 600 115 200 128 400 146 400 180 000 226 800 633 600
règlements
TVA 11 600 19 200 21 400 24 400 30 000 37 800 105 600
facturé
TVA Facturé = ∑ Total des règlements/6
Le budget des Achats (Décaissements) :

∑ HT ∑ TTC Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste


Fournisseurs - 150 000 105 000 - 45 000 - - - -
Achats
Janvier 30 000 36 000 10 800 10 800 14 400 - - - -
Février
40 000 48 000 - 14 400 14 400 19 200 - - -
Mars
Avril 50 000 60 000 - - 18 000 18 000 24 000 - -
Mai 55 000 66 000 - - - 19 800 19 800 26 400 -
Juin 60 000 72 000 - - - - 21 600 21 600 28 800
70 000 84 000 - - - - - 25 200 58 800
Total des 115 800 25 200 91 800 57 000 65 400 73 200 87 600
règlements
TVA 1 800 + 4 200 + 7 800 + 9 500 10 900 12 200 14 600
récupérable 9 000 17 500 7 500
∑ TVA 10 800 21 700 15 300 9 500 10 900 12 200 14 600
récupérable
Pour la TVA récupérable : ∑ Total des encaissements du mois/6
* ce reste on le met dans le compte « fournisseurs et compte rattachés » dans le bilan prévisionnel.
Autres budgets des opérations d’exploitations :
Reliquat IS = Etat créditeur – reste du reliquat IS – TVA facturée = 72 000 – 32 000 – 18 000 = 22 000
∑ TTC Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste
Organisme 4 600 4 600 - - - - - -
sociaux
Reliquat de l’IS 22 000 - - 22 000 - - -
Autres charges - 6 000 7 200 7 440 8 400 8 400 9 600 -
externes
Salaires - 20 000 20 000 20 000 20 000 20 000 20 000 -
Charges sociales - - 4 000 4 000 4 000 4 000 4 000 4 000
IS Trimestrielle - - - 35 000 - - 35 000 70 000
Total des - 30 600 31 200 88 400 32 400 32 400 68 600 -
règlements
TVA Réc sur - 1 000 1 200 1 240 1 400 1 400 1 600 -
charges
(4) Acomptes de l’IS : 140 000/4= 35 000 (à verser le dernier mois du trimestre) et 70 000 pour le semestre
prochain
(5) Ce reste on le met dans le poste « organismes sociaux » dans le bilan prévisionnel
(6) Fait partie du poste « Etat débiteur » du bilan prévisionnel
Budget TVA :

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


TVA Facturé 11600 19 200 21 400 24 400 30 000 37 800
TVA 10 800 + 21 700 + 15 300 + 9 500 + 10 900 + 12 200 +
récupérable 1 000 1 200 1 240 1 400 1 400 1 600
∑ TVA 11 800 22 900 16 540 10 900 12 300 13 800
Récupérable
= TVA due - 200 - 3 900 960 13 500 17 700 24 000
∑ des 18 000 - - 960 13 500 17 700
règlements de
TVA due
24 000 ce reste de TVA due on le met dans le poste « Etat créditeur » dans le bilan prévisionnel
Budget de trésorerie :

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Encaissements
Ventes 69 600 115 200 128 400 146 400 180 000 226 800
∑ Encaissements (I) 69 600 115 200 128 400 146 400 180 000 226 800
Décaissements
Achats 115 800 25 200 91 800 57 000 65 400 73 200
Autres opérations 30 600 31 200 88 400 32 400 32 400 68 600
d’exploitation
TVA due 18 000 - - 960 13 500 17 700
∑ Décaissements (II) 164 400 56 400 180 240 90 360 111 300 159 500
Ecarts (I – II) - 94 800 58 800 - 51 840 56 040 68 700 67 300
∑ Trésorerie nette - 121 800 - 63 000 - 114 840 - 58 800 9 900 77 200
Trésorerie nette du départ = Trésorerie actif – Trésorerie passif = 65 000 – 92 000 = - 27 000
Trésorerie actif : 77 200 (si on a un montant négatif c’est la trésorerie passif)
Bilan prévisionnelle :
Pour élaborer le bilan prévisionnel, on prend le même modèle du bilan de départ, et on y met les
montants qui figurent dans les restes des sous budgets
Actif Montants Passif Montants
Actifs immobilisé net 378 000 Capital social 300 000
Stock de marchandises 23 000 Réserves 137 400
Clients et comptes rattachés (1) 633 600 Fournisseurs et comptes rattachés 87 600
Etat débiteur (2) 84 600 (3)
Trésorerie actif 77 200 Résultat 537 800
Organismes sociaux (4) 4 000
Etat créditeur (5) 129 600
Trésorerie passif
Total 1 196 400 Total 1 166 320
Actif :
- Actif immobilisé net : le montant dans le bilan est de 420 000, mais on a un amortissement annuel de
84 000. Donc A.I= 420 000 – 84 000 x6/12 = 378 000
- Stock de marchandises : c’est le stock final : 23 000
- Clients et comptes rattachés : c’est le reste qui figure dans le budget des ventes 633 600
- Etat débiteur : on y trouve la TVA récupérable et le reste concernant l’acompte de l’IS
14 600 + 70 000 = 84 600
- Trésorerie actif : 77 200
Passif :
- Capital social : il n’a pas de changement dans ce montant puisqu’on n’a pas d’augmentation de capital
300 000
- Réserves : pas de changement 137 400
- Fournisseurs et comptes rattachés : c’est le reste dans sous budget des achats : 87 600
- Organismes sociaux : c’est le reste dans le budget des autres op d’exp 4 000
- Etat créditeur : dans ce poste on trouve : le reste de la TVA due, le reliquat de l’IS (s’il y en a) et le reste
de la TVA facturée (en cas du régime d’encaissement) = 24 000 + 105 600 = 129 600
CPC : il vaut mieux suivre les différentes rubriques des classes 6 et 7 du plan comptable pour ne pas
oublier un élément.

Eléments Montants
Produits d’exp.
- Ventes de marchandises(1) 1 090 000

Total I 1 090 000


Charges d’exp.
- Achats revendues de marchandises(2) 327 000
- Autres charges externes(3) 39 200
- Charges de personnel(4) 144 000
- Dotations d’exp. (5) 42 000
Total II 552 200
III Résultat d’exploitation (I – II) 537 800
(1) Ventes de marchandises : c’est le total des ventes (HT) des 6 mois :
(2) Achats revendues de marchandises : c’est le total des achats (HT) des 6 mois + la variation de stock
(3) Total des charges externes = 39 200
(4) Charges de personnel : c’est total des salaires de 6 mois + total des charges sociales de 6 mois
(20 000 x 6) + (4 000 x6)= 144 000
(4) Dot d’exp. Amortissement de 6 mois : 84 000 x6/12= 42 000
(L’obtention du même résultat dans le bilan et le CPC est une sorte de vérification).
Application 3 : Prévisions de trésorerie (Régime débit cas emprunts)
Soit le bilan du 31/12/N-1

Actif Montants Passif Montants


Actifs immobilisé net 237 500 Capital social 200 000
Stock de marchandises 220 000 Réserves 34 000
Clients et comptes rattachés (1) 240 000 Emprunts (4) 200 000
Etat débiteur (2) 68 000 Fournisseurs (5) 192 000
Autres débiteur (3) 30 000 Organismes sociaux (6) 45 000
Trésorerie actif 20 000 Etat créditeur (7) 20 000
Fournisseurs – Factures non 60 000
parvenus (8)
Trésorerie passif 65 000
Total 816 000 Total 816 000
𝟏 𝟏
(1) à encaisser ⁄𝟑 en janvier et ⁄𝟑 en février le reste en mars.
(2) Dont TVA récupérable sur charge 42 000 et le reste un crédit de TVA.
(3) A encaisser en mars 10 000, 15 000 en juin le reste en septembre.
(4) Emprunt remboursable par trimestrialité de 40 000, intérêts au taux de 12% TVA 10%.
(5) Payable 50% en janvier et 50% en février.
(6) à payer en janvier.
(7) Reliquat de l’IS.
(8) à payer en janvier.
Les prévisions du premier trimestre N+1 :
Les ventes

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Ventes HT 120 000 150 000 180 000 180 000 180 000 260 000
Les Achats

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Achats HT 100 000 180 000 70 000 60 000 40 000 50 000

Les autres charges

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Les autres charges externes 30 000 30 000 30 000 30 000 30 000 30 000

2. + Les salaires : 80 000 DHS par mois payables au comptant.


+ Les charges sociales : représentent 30% des salaires payables le mois suivant
+ En février, L’entreprise envisage l’acquisition d’une machine pour 200 000 HT payable 24 000 au
comptant, 48 000 en mai le reste en octobre.
Informations complémentaires :
+ Les clients payent 25% comptant, 25% dans 30 jours, 25% dans 60 jours et le reste dans 90 jours.
+ Les fournisseurs sont payables 50% au comptant, 25% dans 60 jours et le reste dans 90 jours.
+ Les autres charges sont payables au comptant.
+ L’IS dû au titre de l’exercice N-1 est de 56 000 DHS.
+ La TVA au taux de 20% selon la déclaration mensuelle et selon le régime débit.
+ L’amortissement est de 6 000 par mois.
+ Le stock final est estimé à 170 000 DHS.
TAF : Présentez les différents sous budgets.
- Etablir le budget de trésorerie.
- Bilan et CPC
Correction :
Le budget des ventes (Encaissements)

∑ HT ∑ TTC Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste


Créances - 240 000 80 000 80 000 80 000 - - - -
Ventes
Janvier 120 000 144 000 36 000 36 000 36 000 36 000 - - -
Février 150 000 180 000 - 45 000 45 000 45 000 45 000 - -
Mars 180 000 216 000 - - 54 000 54 000 54 000 54 000 -
Avril 180 000 216 000 - - - 54 000 54 000 54 000 54 000
Mai 180 000 216 000 - - - - 54 000 54 000 108 000
Juin 260 000 312 000 - - - - - 78 000 234 000
Total des - - 116000 161000 215 000 189 000 207 000 240 000 396 000
règlements
TVA - - 24 000 30 000 36 000 36 000 36 000 52 000 -
facturé
TVA Facturé = TTC/6 , 396 000 représente les clients et comptes rattachés dans le bilan prévisionnel
Le budget des Achats (Décaissements) :

∑ HT ∑ TTC Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste


Fournisseurs - 192 000 96 000 - 96 000 - - - -
Four – F non - 60 000 60 000 - - - - - -
parvenus
Achats
Janvier 100 000 120 000 60 000 - 30 000 30 000 - - -
Février 180 000 216 000 - 108 000 - 54 000 54 000 - -
Mars 70 000 84 000 - - 42 000 - 21 000 21 000 -
Avril 60 000 72 000 - - - 36 000 - 18 000 18 000
Mai 40 000 48 000 - - - - 24 000 - 24 000
Juin 50 000 60 000 - - - - - 30 000 30 000
Total des - - 216 000 108 000 168 000 120 000 99 000 69 000 72 000
règlements
TVA 36 000 18 000 28 000 20 000 16 500 11 500 12 000
récupérable
Pour la TVA récupérable : ∑ Total des encaissements du mois/6
72 000 « fournisseurs factures non parvenues » dans le bilan prévisionnel et 12 000 état débiteur
Autres budgets des opérations d’exploitations :
Reliquat IS = Etat créditeur = 20 000
∑ TTC Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste
Remboursement 200 000 - - 40 000 - - 40 000 120 000
d’emprunt
Intérêts/ empr - - - 6 600 - - 5 280 -
Organisme 45 000 45 000 - - - - - -
sociaux
Reliquat de l’IS 20 000 - - 20 000 - - - -
Autres charges - 36 000 36 000 36 000 36 000 36 000 36 000 -
externes
Salaires - 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 80 000 -
Charges sociales - - 24 000 24 000 24 000 24 000 24 000 24 000
IS Trimestrielle - - - 14 000 - - 14 000 28 000
Total des 161 000 140 000 220 600 140 000 140 000 199 280 -
règlements
TVA Réc sur - 6 000 6 000 6 000 6 000 6 000 6 000 -
charges
TVA Réc sur - - - 600 - - 600 -
intérêts
- Intérêt 1 : 200 000 x 12% x 1,1 x 3/12 = 6 000
- Intérêt 2 : (200 000 – 40 000) x 12% x 1,1 x 3/12 = 5 280
- TVA réc sur charges : 36 000/6 = 6 000
- TVA réc sur intérêts : Intérêt (HT) x 10% = (6 600/1,1) x 10% = 600 ; (5 280/1,1) x 10% = 480
- 120 000 nouveau montant de l’emprunt dans le bilan
- 24 000 : Organismes sociaux
- 28 000 : Etat débiteur
Budget d’investissement :

HT TTC Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste


Machine 200 000 240 000 - 24 000 - - 48 000 - 168 000
TVA - - - 4 000 - - 8 000 - 28 000
récu sur
immo
168 000 : Autres créanciers
28 000 : Etat débiteur
Budget TVA :

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


TVA Facturé 24 000 30 000 36 000 36 000 36 000 52 000
TVA réc sur Ac 36 000 18 000 28 000 20 000 16 500 11 500
TVA réc/ch 6 000 6 000 6 000 6 000 6 000 6 000
TVA réc/Intér - - 600 - - 480
TVA réc/immo - 4 000 - - 8 000 -
Crédit TVA 26 000 44 000 42 000 40 600 30 600 25 100
= TVA due - 44 000 - 42 000 - 40 600 - 30 600 - 25 100 8 920
∑ des - - - - - -
règlements de
TVA due
TVA due Janvier = (24 000 – 36 000 – 6 000 – 26 000) = -44 000
TVA due Février = - 44 000 + 30 000 – (18 000 – 6 000 – 4 000) = - 42 000
TVA due Mars = - 42 000 + 36 000 – (28 000 – 6 000 – 600) = - 40 600
TVA due Avril = - 40 600 + 36 000 – (20 000 – 6 000) = - 30 600
TVA due Mai = - 30 600 + 36 000 – (16 500 – 6 000 – 8 000) = - 25 100
TVA due Juin = - 25 100 + 52 000 – (11 500 – 6 000 – 480) = 8 920
8 920 : Etat Créditeur
Budget de trésorerie :

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Encaissements
Ventes 116 000 161 000 215 000 189 000 207 000 240 000
Autres débiteurs - - 10 000 - - 15 000
∑ Encaissements (I) 116 000 161 000 225 000 189 000 207 000 255 000
Décaissements
Achats 216 000 108 000 168 000 120 000 99 000 69 000
Autres opérations 161 000 140 000 220 600 140 000 140 000 199 280
d’exploitation - 24 000 - - 48 000 -
TVA due - - - - - -
∑ Décaissements (II) 377 000 272 000 388 600 260 000 287 000 268 280
Ecarts (I – II) - 261 000 - 111 000 - 163 600 - 71 000 - 80 000 - 13 280
∑ Trésorerie nette - 306 000 - 417 000 - 580 600 - 651 600 - 731 600 - 744 880
(20 000 – 65 000
= - 45 000)
TP = 744 880
Bilan prévisionnelle :
Pour élaborer le bilan prévisionnel, on prend le même modèle du bilan de départ, et on y met les
montants qui figurent dans les restes des sous budgets
Actif Montants Passif Montants
Actifs immobilisé net 401 500 Capital social 200 000
Stock de marchandises 170 000 Réserves 34 000
Clients et comptes rattachés 396 000 Résultat - 331 300
Etat débiteur 68 000 Emprunt 120 000
Autres débiteurs 5 000 Fournisseurs et comptes rattachés 72 000
Trésorerie actif - Organismes sociaux 24 000
Etat créditeur 8 920
Autres créanciers 168 000
Trésorerie passif 744 880
Total 1 040 500 Total 1 040 500
Actif :
- Actif immobilisé net : le montant dans le bilan est de 237 500, mais on a un amortissement mensuel de
6 000, le montant d’acquisition de l’immobilisation Donc A.I= 237 500 – (6 000 x 6) + 200 000 =
- Stock de marchandises : c’est le stock final : 170 000
- Clients et comptes rattachés : c’est le reste qui figure dans le budget des ventes 396 000
- Etat débiteur : on y trouve le reste TVA récupérable dans le budget d’achat et le reste concernant
l’acompte de l’IS et TVA récu sur immo = 12 000 + 28 000 + 28 000 = 68 000
- Autres débiteurs : 5 000
Passif :
- Capital social : il n’a pas de changement dans ce montant puisqu’on n’a pas d’augmentation de capital 300 000
- Réserves : pas de changement 34 000
Emprunt : 120 000
Fournisseurs et comptes rattachés : c’est le reste dans sous budget des achats : 72 000
- Organismes sociaux : c’est le reste des charges sociales 24 000
- Etat créditeur : dans ce poste on trouve : le reste de la TVA due = 8 920
Autres créanciers : reste du montant de l’immobilisation 168 000
CPC : il vaut mieux suivre les différentes rubriques des classes 6 et 7 du plan comptable pour ne pas
oublier un élément.

Eléments Montants
Produits d’exp.
- Ventes de marchandises(1) 1 070 000

Total I 1 070 000


Charges d’exp.
- Achats revendues de marchandises(2) 550 500
- Autres charges externes(3) 180 000
- Charges de personnel(4) 624 000
- Dotations d’exp. (5) 36 000
Total II 1 390 500
III Résultat d’exploitation (I – II) - 320 500
Produits financiers -
Total IV -
Charges financières : 10 800
Charges d’intérêts : (6 600 + 5 280)/1,1 = 10 800
Total V 10 800
VI Résultat financier (IV – V) - 10 800
VII Résultat courant (III + VI) - 331 300
(1)Ventes de marchandises : c’est le total des ventes (HT) des 6 mois :
(2)Achats revendues de marchandises : c’est le total des achats (HT) des 6 mois + (Montant HT de
l’acquisition de l’immobilisation – Stock final)
(3) Total des charges externes = 180 000
(4) Charges de personnel : c’est total des salaires de 6 mois + total des charges sociales de 6 mois
(80 000 x 6) + (24 000 x6)= 624 000
(5) Dot d’exp. Amortissement de 6 mois : 6 000 x 6= 36 000
(L’obtention du même résultat dans le bilan et le CPC est une sorte de vérification).
Université Mohammed-V, Rabat
Faculté des sciences juridiques,
économiques et sociales
Département des sciences de gestion

2015-2016

Questions :

1. Pour valider une opération financière, tel que l’investissement, on fait appel à
l’actualisation, pourquoi ?
2. Quelles sont les significations pratiques de la V.A.N et du T.R.I ?
3. Quels sont les éléments subjectifs et objectifs qui nous permettent de choisir un taux
d’actualisation ?

Exercice 1 :

Un projet d’investissement concerne l’acquisition d’un matériel d’une valeur de 810 000
DH amortissable linéairement sur 6 ans. La durée d’exploitation serait de 6 ans, et on estime
la valeur de revente du matériel à 60 000 Dh en fin de vie du projet.

Les données relatives à l’exploitation ; EBE et en-cours commercial (crédits clients- crédits
fournisseurs sont fournies ci-après. Le besoin de financement des stocks est négligeable.

Année 1 2 3 4 5 6
E.B.E en milliers de DH 230 360 440 500 500 440
En-cours commercial en milliers de DH 73 100 120 135 135 135

Travail à Faire :
1. Présenter le tableau des flux de trésorerie
2. Calculer le T.I.R
(Le taux de l’I.S est de 30%)
N.B : Travailler en milliers de DH en arrondissant.

1
EXERCICE 2:

Une société envisage d’investir 1 000 DH dans un projet qui devrait dégager les flux
annuels suivants :

 300 DH
 400 DH
 400 DH
 200 DH
 200 DH

Ce projet serait financé à hauteur de 700 DH par un emprunt au taux de 6% sur 5 ans
remboursable à raison de 140 DH par an ; et à hauteur de 300 DH par fonds propres.
Travail à faire :

1. Quel est le TIR de ce projet ?


2. A combien s’élève le taux de rentabilité des fonds propres investis par les
actionnaires ?
3. Le taux de rentabilité minimum requis par les actionnaires étant de 20%, quelle
VAN peut-on attendre de ce projet ?

N.B : - les chiffres sont en milliers


- ignorer les effets de la fiscalité

EXERCICE 3 :

La direction d’une société a fixé l’enveloppe des investissements à 8 000 000 dh pour
l’année. Le directeur financier doit sélectionner parmi les sept projets qui lui ont été
proposés ceux qu’il co vie t de ettre e œuvre.

Projet Capital initial (en C.F annuel (en Durée (année)


millions de dh) millions de dh)
1 1,7 0,4 7
2 2,3 0,9 4
3 2,4 0,7 6
4 1,4 0,5 4
5 2,2 0,4 12
6 0,8 0,4 3
7 1,5 0,3 10

Travail à faire :
Quels projets le directeur financier doit-il retenir, sachant que le coût de financement de la
société s’élève à 10% ?

2
Exercice 4 :

Une société réalise au début de l’année (N) un investissement de 2100 DH, amortissable
en linéaire sur 5 ans. Cet investissement permettrait d’accroître le C.A. de la société de :

 1 000 DH en (N)
 1 400 DH en (N+1)
 1 600 DH en (N+2)
 1 600 DH en (N+3)
 1 600 DH en (N+4)

Le BFR est estimé à 75 jours de C.A. les charges variables représentent 50% du C.A. Les
charges fixes autres que les amortissements sont jugés négligeables.

Le Taux d’imposition des résultats est de 30%.

La direction du Conseil d’Administration, désire, avant de lancer le projet, vérifier que l’on
atteint une rentabilité minimale des fonds propres de 14% après impôt.

Les modalités de financement de cet investissement sont :

- Une trésorerie disponible de 400DH,


- Un emprunt de 1 050 DH sur 5 ans à 12%, amortissable par annuités constantes,
- Un apport en compte courant de la part des actionnaires rémunéré au taux de 14%,
qui leur serait remboursé à l’issue des 5 années, vise à financer les besoins non
couverts par toute autre ressource.

Travail à faire :
1. Déterminer le taux de rentabilité de cet investissement
2. Calculer le taux de rentabilité des fonds propres.
3. Présenter le plan de financement avant tout apport en compte courant.
4. Présenter le plan de financement après les apports en compte courant au cas où
ceux-ci s’avéreraient nécessaires.
N.B : les données sont en milliers de DH.

3
Correction Examen GF 2017 SN :
Exercice 1 :
Le budget des ventes (Encaissements)

∑ HT ∑ TTC Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste


Créances 360 000 120 000 120 000 120 000 - - - -
Ventes
Janvier 180 000 216 000 54 000 54 000 54 000 54 000 - - -
Février 225 000 270 000 - 67 500 67 500 67 500 67 500 - -
Mars 270 000 324 000 - - 81 000 81 000 81 000 81 000 -
Avril 270 000 324 000 - - - 81 000 81 000 81 000 81 000
Mai 270 000 324 000 - - - - 81 000 81 000 162 000
Juin 390 000 468 000 - - - - - 117 000 351 000
Total des - - 174 000 241 500 322 500 283 500 310 500 360 000 594 000
règl
TVA F - - 36 000 45 000 54 000 54 000 54 000 78 000 -
TVA Facturé = TTC/6 , 594 000 représente les clients et comptes rattachés dans le bilan prévisionnel
Le budget des Achats (Décaissements) :

∑ HT ∑ TTC Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste


Fournisseurs 378 000 189 000 - 189 000 - - - -
Achats
Janvier 150 000 180 000 90 000 - 45 000 45 000 - - -
Février 270 000 324 000 - 162 000 - 81 000 81 000 - -
Mars 105 000 126 000 - - 63 000 - 31 500 31 500 -
Avril 90 000 108 000 - - - 54 000 - 27 000 27 000
Mai 60 000 72 000 - - - - 36 000 - 36 000
Juin 75 000 90 000 - - - - - 45 000 45 000

Total des - - 279 000 162 000 297 000 180 000 148 500 103 500 108 000
règlements
TVA - - 46 500 27 000 49 500 30 000 24 750 17 250 18 000
récupérable
Pour la TVA récupérable : ∑ Total des e caisse e ts du ois/6
108 000 « fournisseurs » dans le bilan prévisionnel et 18 000 état débiteur
Autres budgets des opérations d exploitations :
Reliquat IS = Etat créditeur = 30 000
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste
Remboursement - - 60 000 - - 60 000 180 000
d emprunt
Intérêts/ empr - - 9 900 - - 7 920 -
Organisme sociaux 60 000 - - - - - -
Reliquat de l IS - - 30 000 - - - -
Autres charges 54 000 54 000 54 000 54 000 54 000 54 000 -
externes
Salaires 120 000 120 000 120 000 120 000 120 000 120 000 -
Charges sociales - 36 000 36 000 36 000 36 000 36 000 36 000
IS Trimestrielle - - 21 000 - - 21 000 42 000
Total des 234 000 210 000 330 900 210 000 210 000 298 920 -
règlements
TVA Réc sur 9 000 9 000 9 000 9 000 9 000 9 000 -
charges
TVA Réc sur - - 900 - - 720 -
intérêts
- Intérêt 1 : 300 000 x 12% x 1,1 x 3/12 = 9 900
- Intérêt 2 : (300 000 – 60 000) x 12% x 1,1 x 3/12 = 7 920
- TVA réc sur charges : 54 000/6 = 9 000
- TVA réc sur intérêts : Intérêt (HT) x 10% = (9 900/1,1) x 10% = 900 ; (7 920/1,1) x 10% = 720
- 180 000 nouveau montant de l emprunt dans le bilan
- 36 000 : Organismes sociaux
- 42 000 : Etat débiteur
Budget d investissement :

HT TTC Janvier Février Mars Avril Mai Juin Reste


Machine 300 000 360 000 36 000 - - - 72 000 - 252 000
TVA récu - - 6 000 - - - 12 000 - 42 000
sur immo
252 000 : Autres créanciers
42 000 : Etat débiteur
Budget TVA :

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


TVA Facturé 36 000 45 000 54 000 54 000 54 000 78 000
TVA réc sur Ac 46 500 27 000 49 500 30 000 24 750 17 250
TVA réc/ch 9 000 9 000 9 000 9 000 9 000 9 000
TVA réc/Intér - - 900 - - 720
TVA réc/immo 6 000 - - - 12 000 -
Crédit TVA 39 000 64 000 55 000 60 400 45 400 37 150
= TVA due - 64 000 - 55 000 - 60 400 - 45 400 - 37 150 13 880
∑ des r gle e ts - - - - - -
de TVA due
TVA due Janvier = (36 000 – 46 500 – 9 000 – 6 000 – 39 000) = -64 000
TVA due Février = - 64 000 + 45 000 – (27 000 – 9 000) = -55 000
TVA due Mars = - 55 000 + 54 000 – (49 500 – 9 000 – 900) = -60 400
TVA due Avril = - 60 400 + 54 000 – (30 000 – 9 000) = - 45 400
TVA due Mai = - 45 400 + 54 000 – (24 750 – 9 000 – 12 000) = - 37 150
TVA due Juin = - 37 150 + 78 000 – (17 250 – 9 000 – 720) = 13 880
13 880 : Etat Créditeur

Budget de trésorerie :

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


Encaissements
Ventes 174 000 241 500 322 500 283 500 310 500 360 000
Autres débiteurs - - 15 000 - - 22 500
∑ E caisse e ts I 174 000 241 500 337 500 283 500 310 500 382 500
Décaissements
Achats 279 000 162 000 297 000 180 000 148 500 103 500
Autres opérations 234 000 210 000 330 900 210 000 210 000 298 920
d exploitation
TVA due - - - - - -
∑ D caisse e ts II 513 000 372 000 627 900 390 000 358 500 402 420
Ecarts (I – II) - 339 000 - 130 500 - 290 400 - 106 500 - 48 500 - 19 920
∑ Trésorerie nette (30 000 – - 406 500 - 537 000 - 827 400 - 933 900 - 982 400 - 1 002 320
97 500
= - 67 500)
TP = 1 002 320
Bilan prévisionnelle :
Pour élaborer le bilan prévisionnel, on prend le même modèle du bilan de départ, et on y met les montants qui figurent dans
les restes des sous budgets
Actif Montants Passif Montants
Actifs immobilisé net 614 250 Capital social 300 000
Stock de marchandises 255 000 Réserves 51 000
Clients et comptes rattachés 594 000 Résultat - 370 450
Etat débiteur 102 000 Emprunt 180 000
Autres débiteurs 7 500 Fournisseurs et comptes rattachés 108 000
Trésorerie actif - Organismes sociaux 36 000
Etat créditeur 13 880
Autres créanciers 252 000
Trésorerie passif 1 002 320
Total 1 572 750 Total 1 572 750
Actif :
- Actif immobilisé net : le montant dans le bilan est de 356 250, mais on a un amortissement mensuel de 6 000, le montant
d acquisition de l immobilisation Donc A.I= 356 250 – (84 000 x 6/12) + 300 000 = 614 250
- Stock de marchandises : c est le stock final : 255 000
- Clients et comptes rattachés : c est le reste qui figure dans le budget des ventes 594 000
- Etat débiteur : on y trouve le reste TVA récupérable dans le budget d achat et le reste concernant l acompte de l IS et TVA
récu sur immo = 18 000 + 42 000 + 42 000 = 102 000
- Autres débiteurs : 7 500
Passif :
- Capital social : il n a pas de changement dans ce montant puisqu on n a pas d augmentation de capital 300 000
- Réserves : pas de changement 51 000
Emprunt : 180 000
Fournisseurs et comptes rattachés : c est le reste dans sous budget des achats : 108 000
- Organismes sociaux : c est le reste des charges sociales 36 000
- Etat créditeur : dans ce poste on trouve : le reste de la TVA due = 13 880
Autres créanciers : reste du montant de l immobilisation 252 000
Exercice 2 :
1)
Evolution des postes d actif N+1 N Ecart
Immobilisations corporelles 25 666,67 31 333,33 -5 666,66
Immobilisations financières 4 000 3 500 500
Stocks et en-cours 366,67 216,67 150
Créances clients 4 066,67 4 000 66,67
Autres créances 233,33 200 33,33

Evolution des postes de passif N+1 N Ecart


Capital 16 666,67 23 800 - 7 133,33
Réserves 2 400 2 400 0
Résultat net 4 833,33 3 400 1 433,33
Provisions 766,67 1 100 - 333,33
Etat 66,67 500 - 433,33
Emprunts 7 833,33 9 400 - 1 566,67
Dettes fournisseurs 1 066,67 850 216,67

TN = Trésorerie actif – Trésorerie passif


TN = 2 200 – (- 700) = 2 900
2)
Flux de trésorerie
Flux de trésorerie en provenance des activités opérationnelles 6 399
Encaissements reçus sur créances clients et autres créances 52 533
Décaissements versés aux fournisseurs - 44 100
Distribution de dividendes - 1 700
Décaissement de l IS - 334
Flux de trésorerie en provenance des activités d investissement - 4 233
Acquisition d immobilisations corporelles - 8 667
Encaissement sur cessions d immobilisations financières 284
Encaissement de dividendes sur participations 150
Augmentation de capital par apport de numéraires 4 000
Flux de trésorerie en provenance des activités de financement 734
Décaissements d intérêts - 2 333
Encaissement sur emprunt contracté 2 000
Décaissement sur emprunt en cours - 433
Encaissements d intérêts 1 500
Augmentation nette de trésorerie et d équivalents de trésorerie 2 900
3) Les cycles financiers de l entreprise :
+ Le cycle d exploitation regroupe les opérations liées aux activités courantes, donc récurrentes,
de l entreprise : approvisio e e t, productio , ve te… Le sch a ci-dessous reproduit le cycle
d exploitation d une entreprise industrielle.
La durée du cycle d exploitation correspond au temps qui s écoule entre l approvisionnement
et le règlement des clients. Cette durée peut être plus ou moins longue en fonction de l'activité
de l entreprise.
+ L'investissement est l'acquisition de biens durables permettant à l'entreprise de se procurer un
avantage économique futur. En comptabilité, le terme utilisé est immobilisation. Chaque investissement
est une suite d'opérations dans un ordre bien précis. C'est pour cela que l'expression cycle
d'investissement est utilisée. Le cycle d'investissement est un cycle long car, généralement, les
opérations se déroulent sur un certain nombre d'années
+ Le cycle de financement est un processus regroupant l'ensemble des opérations financières relatives à
l'activité de l'entreprise. Le cycle de financement consiste à trouver des capitaux permettant à la fois de
financer le court terme

Vous aimerez peut-être aussi