Vous êtes sur la page 1sur 23

Diffusion restreinte

702-TOG-10
Rapport technique
TOGO
Formation des professeurs de
l'enseignement technique et professionnel

Introduction
de la micro-informatique
dans l'enseignement technique
et professionnel

par Jens Grysbjerg

N- de série : FMR/ED/STE/89/218 (BAD)

Organisation des Nations Unies


l [SIII pour l'éducation,
la science et la culture
Paris, 1989
T O G O

INTRODUCTION DE LA MICRO-INFORMATIQUE
DANS L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET
PROFESSIONNEL

Rapport établi à l'intention


du Gouvernement de la République
du Togo par l'Organisation des
Nations Unies pour l'éducation,
la science et la culture (Unesco

Organisation des Nations Unies


pour l'éducation, la science
et la culture
702-TOG-lO
Rapport technique (Grysbjerg)
FMR/ED/STE/89/218(BAD)
12 juillet 1989

© Unesco 1989
Printed in France
TABLE DES MATIERES

Page

I. INTRODUCTION 1

Les objectifs.de la mission 1


Déroulement de la mission 1

II. PRINCIPAUX RESULTATS DU SEMINAIRE ET CONCLUSIONS 2

III. PROPOSITION DE PROJET POUR L'INTRODUCTION DE LA BUREAUTIQUE DANS


L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE 8

Contexte 8
Situation actuelle 8
Conclusion .- 8
Situation envisagée à la fin du projet 9
Analyse des effectifs à former 9
Plan d'action " 11
Les objectifs 11
Budget 14

ANNEXES•

1 Personnes et institutions concernées 15


2 Calendrier de la mission 16
3 Description du poste de CT . 18
702/TOG/lO - L'introduction de la Micro-informatique dans l'Enseignement
technique et professionnel

RAPPORT TECHNIQUE

I. INTRODUCTION

Les objectifs de la mission

1. Suite à l'étude menée sur le terrain et en harmonie avec le développement


de la mini-informatique du secteur tertiaire public et privé, les principaux
objectifs étaient de:

- préparer les professeurs à l'introduction de la mini-informatique (ap-


pelée "bureautique") dans l'enseignement technique par;

. une formation aux principaux logiciels utilisés: traitement de


texte, tableur, base de données;

. une information sur les matériels disponibles;

. une information sur les techniques pédagogiques â mettre en oeuvre et


sur les options de programme possibles;

dans le cadre d'un séminaire d'une semaine.

- proposer un plan d'action grâce à une étude de l'introduction de la


bureautique dans l'enseignement technique

Déroulement de la mission

2. La durée sur place de la mission était de 3 semaines et 1 jour. La pre-


mière semaine fut consacrée à des visites en vue d'une prise de contact avec la
structure de l'enseignement technique dans les établissements publics et privés
et â une réflexion sur les moyens de réaliser l'harmonisation entre l'enseigne-
ment et la demande du secteur tertiaire en personnel qualifié.

3. Durant la deuxième semaine, nous avons préparé le séminaire que nous


avons animé au cours de la troisième.

A. A la suite du séminaire, les autorités togolaises ont réitéré leur inten-


tion d'introduire la "bureautique" comme discipline à enseigner dans les
sections: secrétariat, gestion et comptabilité, et ont demandé au consultant
de prolonger sa mission d'une semaine afin d'élaborer un rapport sur la mission
et de préparer une proposition de projet.
- 2 -

II. PRINCIPAUX RESULTATS DU SEMINAIRE ET CONCLUSIONS

5. L'informatique n'est pas une discipline unique, mais regroupe plusieurs


techniques d'application: l'électronique digitale, l'architecture et la
conception des ordinateurs et des systèmes d'exploitation, les programmes
compilables, les programmes d'application... Elles sont toutes plus ou moins
compliquées, inhabituelles et souvent confondues entre elles.

6. Dès le départ, il était clair, que le séminaire ne devrait traiter que de


l'informatique telle qu'elle est le plus souvent appliquée dans le secteur ter-
tiaire: La BUREAUTIQUE. Aussi, nous n'utiliserons que le mot "bureautique"
pour parler du projet d'enseignement au Togo.

7. Le temps qui nous était imparti: 1 semaine, nous a obligé à bien cerner
les objectifs â atteindre et la méthodologie â appliquer, car si certains
pensent que 6 â 8 heures d'enseignement doivent suffir pour acquérir les
connaissances nécessaires â l'utilisation d'un logiciel de traitement de texte,
il n'en est rien; une semaine est bien trop courte pour assurer une réelle
formation, surtout quand le niveau de connaissance des participants est très
peu homogène.

8. Aussi" a-t-il été décidé d'essayer de donner aux stagiaires une vue
globale des possibilités qu'offre la bureautique dans le secteur tertiaire. La
méthodologie adoptée a consisté â donner aux participants l'occasion
d'effectuer beaucoup de travaux pratiques tout en progressant suivant leur
propre rythme.

9. Ceci a été rendu possible grâce â l'aide du centre de calcul de l'Univer-


sité, et de quelques sociétés de service informatique, grâce auxquelles nous
avons réuni 20 micro-ordinateurs et trouvé des salles assez grandes pour
recevoir les 40 participants. Des sociétés privées ont également mis â notre
disposition 4 instructeurs chargés d'assister les stagiaires pendant les
travaux pratiques.

10. Participaient à ce séminaire, tous les professeurs de la formation tech-


nique et professionnelle enseignant dans les disciplines du secrétariat, de la
gestion et de la comptabilité.

11. Le programme du séminaire était le suivant:


- 3 -

SEMINAIRE D'INITIATION EN BUREAUTIQUE

Lundi Hardi Mercredi Jeudi Vendredi

10 Ouverture KS-DOS. Les cosaandes Les tableurs, Tableurs.


Historique disquettes externes théorie fonctions avances

Representa- MS-DOS, Les fichiers, Les tableurs, Pratique


11 tion de les conandes syst. ASCII, pratique des
l'information internes unit, de sortie tableurs

l'Architecture Pratique, Pratique, Rappel des Evaluation,


12 des traitesent KS-DOS tableurs discussion
ordinateurs de texte

Le traitesent Pratique, Rappel, Pratique L'inforjatique


1¿ de texte, traitesent introd. aux des et le
théorie de texte tableurs tableurs futur.

Pratique, Pratique, Pratique, Pratique Cloture


17 traitesent KS-DOS KS-DOS des
de texte tableurs

Pratique, Pratique, Pratique, Pratique


18 traitesent KS-DOS KS-DOS des
de texte tableurs
- 4 -

12. Une semaine, temps imparti pour une initiation à la bureautique, ne


permet pas de transmettre aux participants des connaissances approfondies.
Mais le fait d'avoir pu réunir 20 micro-ordinateurs et d'avoir eu l'assistance
de 4 instructeurs, a permis d'atteindre un résultat pratique relativement
satisfaisant dans la mesure où chaque stagiaire a dû faire preuve d'initiative
et participer activement et concrètement aux stages grâce aux travaux prati-
ques. Ainsi chacun a pu se situer par rapport au micro-ordinateur comme en
témoignent les réponses au questionnaire qui a été rempli par les participants.

13. Les réponses et critiques qui ont donné lieu à une discussion étaient les
suivantes:

- Les appréciations de la méthodologie utilisée ont été très divergentes


allant de:

. méthodologie excellente car très libérale â


. méthodologie mauvaise car très libérale.

Les participants, en règle générale, se sont senti un peu trop laissés


à eux-mêmes, pas assez encadrés. La bureautique est une discipline
dans laquelle il est nécessaire de progresser seul, accompagné d'abord
d'un instructeur qui doit devenir ensuite un "tuteur psychopédagogique".

- Les appréciations sur l'organisation ont été unanimes:

Les stagiaires auraient souhaité davantage d'instructeurs, 1 par poste


de travail au début, ensuite 1 pour deux postes; 1 personne par poste
de travail et pas de séparation entre cours et TP, notamment au début.

- En conclusion:

Globalement, les participants ont été très intéressés et satisfaits.


Ils souhaitent presque tous pouvoir entretenir les connaissances
acquises en ayant accès à un ordinateur et espèrent bénéficier de
formations complémentaires (â définir) pour progresser.

Ces conclusions serviront de base â notre réflexion concernant la proposition


de projet.

14. Les sujets traités pendant le séminaire étaient les suivants:

- Historique de l'informatique, bases culturelles

Pascal
Charles Babbage, Countess Ada
Claude Shannon
Les premiers "Mainframes"
Mini's
Le "Microprocesseur" le "Apple Computer"
L'importance de "VISICALC"
Le IBM "PC"
Les programmes d'application:
- Traitement de texte
- Tableur
- Base de données
- 5 -

- Representation de l'information

Analogique / digitale
Support de l'information:
- optique
- électrique
- magnétique
- mécanique

Pourquoi calculer en binaire?


Le système binaire: bit, octet, le "Bus"

- Architecture des ordinateurs

Matériel:
- Processeur (unité centrale)
- mémoire
- bus
- interface ...

Logiciel: programmes
- langage machine
- langages évolués
- systèmes d'exploitation
- programmes d'application

Logiciel: fichiers
- textes
- fichiers directs
- fichiers séquentiels et indexés

- Le traitement de texte

Introduction générale
IBM Writing Assistant •

- Les disquettes. MS-DOS

Lecteurs de disquettes
Formatage, capacité (format XT, 360 kOctet)
Disquettes système
Fichiers système
Définition d'un système d'exploitation
Conventions sur les noms de fichiers
Les commandes internes:
CLS, COPY, DATE, DEL ou ERASE, DIR, .PROMPT, RENAME ou REN, TIME,
TYPE, VER, VERIFY, VOL
Commandas externes:
CHKDISK, COMP, DISKCOM?, DISKCOPY, FORMAT, KEY3FR, KEYBUS, LA3EL
Syntax, paramètres, utilisation de "Joker" et "?"
Sécurité des données, sauvegarde
Imprimer sous MS-DOS:
DIR > PRN
^P
Imprimer l'image de l'écran
- 6 -

- Rappel MS-DOS

ATTRIB, LABEL
Utilisation de "Joker" *, et ?
Examination de AUTOEXEC.BAT
Creation d'un fichier sous MS-DOS
COPY CON; nom.ext
Les commandes externes
Programmes spéciaux:
EDLIN, DEBUG
Programmes "BATCH", ex. AUTOEXEC.BAT
CONFIG.SYS
- Physique des fichiers

Fragmentation
Attributs, protection logique
Protection physique
Enregistrements, champs, indexation

- Le système ASCII

Chiffres, lettres, codes de contrôle

- Les unités de sortie: écran et imprimante

Principe de l'écran
Mode ASCII
Mode "graphique"
L'imprimante matricielle

- Introduction aux tableurs (Lotus 1-2-3)

Manipulation des fichiers


Mise en forme
Les touches fonction
Les menus et commandes
Type des cellules, alignement, formatage
Champs, fonctions
Référence, adressage relatif et absolu
Recopiage
Listing
Utilisation des graphiques
- Discussion: les 3 composants dans l'informatique: les machines, les
spécialistes, les utilisateurs

Que doit-on attendra de l'enseignement de l'informatique?

Les supports pédagogiques consistaient en:

- Photocopies

les codes ASCII 3 p.


les conmandes MS-DOS 13 p.
- 7 -

les menus dans 1-2-3 7 p.


les commandes 1-2-3 10 p.

- Textes

la fonction de 1-2-3 11 p.
le traitement de texte 6 p.

- Travaux pratiques:

TP. 1 EXAMINER UNE DISQUETTE SYSTEME

- lancer DOS (300T'ing)


Utiliser les commandes:
DIR, DIR /W
CHKDSK /V
CLS
CHKDSK A: /V
TP. 2 LE FORMATAGE

A:FORMAT B:
A:FORMAT B: /S
COPY
CHKDSK

TP. 3 et 4 COMMANDES MS-DOS, EXAMINER / MODIFIER UN FICHIER

DEL
ATTRIB +R /-R
Le joker "*", et "?"
La commande TYPE
Fichiers "BATCH"
Création de fichiers sous MS-DOS
Modification de AUTOEXEC.BAT
Protection des fichiers, sauvegarde
TP. 5 EXERCICE, TRAITEMENT DE TEXTE

Charger "WRITING ASSISTANT", effectuer les mises en page


Recopier un texte

TP. 6 UTILISATION DE LOTUS 1-2-3

Commandes élémentaires, élaboration d'un tableau comptabilité

TP. 7 UTILISATION DE LOTUS 1-2-3.

Elaborer le tableau de multiplication

TP. 3 UTILISATION DE LOTUS 1-2-3

Elaborer un tableau d'intérât composé


- 8 -

III. PROPOSITION DE PROJET POUR L'INTRODUCTION DE LA BUREAUTIQUE DANS


L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE

Contexte

16. L'enseignement technique et professionnel au Togo a pour mission de


former des techniciens de qualité de tous nive aux (CAP à ingénieurs) afin de
permettre au pays de se prendre en charge et d'assurer son autodéveloppement.

17. L'action couvre tous les secteurs de l'emploi: industrie, commerce,


agriculture, hôtellerie et tourisme. Elle s'étend aux institutions formelles
et non formelles, publiques et privées.

Situation actuelle

18. Le ministère veut favoriser le secteur tertiaire, car le secteur indus-


triel, très peu développé, ne paraît pas devoir à l'heure actuelle, prendre
beaucoup d'extension. Le nombre des diplômés de l'enseignement long dont les
bénéficiaires ne trouvent plus sur le marché du travail et les débouchés aux-
quels ils peuvent prétendre, ne sera pas augmenté dans les années à venir:
reste â développer la technicité du personnel qui sera le plus demandé sur le
marché du travail.

19. Malgré l'existence d'un personnel formé de façon traditionnelle dans les
branches du secrétariat, de la comptabilité et de la gestion, les "décideurs",
tant dans le secteur public que dans les entreprises privées veulent bénéficier
des avantages de la bureautique, â savoir: meilleur rendement du travail
fourni, exploitation plus facile des résultats et certitude qu'il, faut
s'adapter aux méthodes modernes de gestion qui sont celles de l'avenir.

20. Le personnel, actuellement disponible sur le marché du travail, n'a


pratiquement aucune notion des outils informatiques qui s'adressent au secteur
tertiaire•(systèmes de traitement de texte, courrier électronique, tableurs et
bases de données, l'ensemble appelé "La Bureautique"). Pourtant, des ordina-
teurs ont fait leur apparition tant dans le secteur public que dans le secteur
privé.

21. Le nombre actuel d'ordinateurs au Togo est estimé entre 500 et 1000
unités. L'évolution sur les 4 dernières années semble indiquer un accroisse-
ment du parc de 150 à 200% par an. Ref. colloque sous-régional sur la forma-
tion pour la maintenance et le développement de la micro-informatique, Univer-
sité du Bénin, Lomé, 7-8/12 1933. Mais sans formation, les utilisateurs sa
découragent, partout le matériel est mal utilisé, souvent abandonné.

Conclusion

22. Il existe sur le marché une demande urgente de formation en bureautique


et plusieurs sociétés privées de service informatique ont créé des activités en
ce sens. Les services rendus ne sont pas négligeables, mais na peuvent satis-
faire une demande de formation solide, car celle qui est dispensée est réduite
aux seuls logiciels commercialisés et les formateurs manquent presque tous
d'une initiation pédagogiqua de base.

23. Toutes ces raisons ont conduit le ministère à décider d'introduire


l'étude de la bureautique dans l'enseignement, afin qua ce secteur capital pour
le développement du pays ne soit pas laissé à la seule initiative privée.
- 9 -

Situation envisagée â la fin du projet

24. Elle se présente comme suit:

- un centre bureautique au sein du ministère METFP a été créé â partir


duquel d'autres expériences pourront être tentées;

- des professeurs, en nombre suffisant pour continuer l'action, ont été


formés;

- les supports pédagogiques (documentation, TP, transparents, logiciel)


ont été élaborés;

- 8 salles bureautiques ont été équipées;

- tous les élèves, sortant des filières secrétariat, gestion et comptabi-


lité dans les établissements publics (Bac Gl, Bac G2, Brevet d'études
professionnelles comptables/mécanographes-BEPCM, Brevet d'études
professionnelles secrétaire/dactylo/correspondancier-BEPSDC) ont reçu
une formation en bureautique qui leur permet d'être immédiatement
absorbés par le marché du travail.

Analyse des effectifs à former

25. Le nombre d'élèves concernés par la formation en bureautique est le


suivant (seuls les élèves des classes terminales G ou BEP recevraient cet
enseignement):

a) Enseignement long (3 ans, bac G)

Secrétariat Gl: (1989) Seconde 89


Première 62
Terminale 42

Ce nombre devrait être réduit à environ 30 par année à partir de 1990.

Gestion, G2: (1989) Seconde 461


comptabilité Première 302
Terminale 204

Les classes contiennent actuellement jusqu'à 50 élèves.

b) Enseignement court (2 ans, BEPCM et BEPSDC):

BEPCM - Brevet d'études professionnelles 1 année 314


comptables/mécanographes 2 année 255

BEPSDC - Brevet d'études professionnelles 1 année 99


secrétariat/dactylo/ 2 année 76
correspondancier (3 année 58)
- 10 -

Total, eleves terminales, CAP non compris estimé:

Gl 30
Gl 200
BEPCM 250
BEPSDC 70
550 diplômés par an.

Les écoles privées forment quant à elles environ 1000 diplômés par an.

a) Formation des élèves

26. Elle s'établi ainsi:

- La durée de la formation en bureautique est estimée à 200 hr. ou 3


H/semaine pendant 1 an (25 semaines).

- Une salle d'ordinateur est équipée de 7 postes de travail (microordina-


teur + imprimante).

- Un groupe est formé d'un formateur et 2 élèves par ordinateur, 14


élèves/groupe. .

- Le nombre de groupes est calculé ainsi: 550 élèves /14 par groupe = 40
groupes

- Un groupe occupe une salle pendant 8 heures/semaine. Une salle peut


donc suffire pour 5 groupes.

- Le nombre de salles est de 40/5 ou 8 salles.

- Le nombre d'heures enseignées par an est de 40 groupes * 200 hrs = 8000


hrs.

- La charge annuelle par enseignant est de 25 semaines x 25 heures/-


semaine = 625 heures.

- Le nombre d'enseignants est de 8000/625: env. 13 professeurs.

b) Formation des professeurs

27. La formation se déroule en deux phases, sur deu:c ans.

- Pour la 1ère année:

. la durée de la formation est estimée â: 3 matinées de 4 heures par


semaine pendant 10 mois (40 semaines) 3 x 4 x 40 = 480 heures.

- Pour la 2ème année:

. Il s'agit d'individualiser le soutien, tant technique que pédagogique


apporté à chaque professeur en situation dans sa classe, de mettre en
commun les différentes expériences, d'organiser da fréquentas
réunions afin de réduire au maximum les risques d'échec des
professeurs.
- 11 -

. On ne saurait trop souligner l'intérêt de la formation des profes-


seurs. Une étude sur "La formation des formateurs à l'utilisation
des microordinateurs dans l'enseignement secondaire â partir des
expériences française et anglaise", préparée pour l'Unesco par M.
Bernard Dubreuil cite une communication faite à la troisième confé-
rence mondiale de l'IFIP à Lausanne en juillet 1981 par l'Unesco, qui
reconnaissait que: "-la disponibilité d'un ordinateur ne suffit
nullement à garantir le succès de l'opération, la formation de
l'ensemble des personnels directement ou indirectement concernés
s'est avérée comme le facteur de réussite le plus important,"

. Cette étude souligne encore: "La présence d'un personnel d'encadre-


ment nombreux et compétent est imperative pour canaliser et satis-
faire les demandes pressantes des stagiaires les plus enthousiastes
comme pour tempérer les inquiétudes de ceux et de celles qui
rencontrent le plus de difficultés."

Plan d'action

28. Il pourrait se résumer comme indiqué dans le tableau page suivante.

Les objectifs

Objectif 1: création d'un centre bureautique au sein du Ministère de


l'Enseignement technique et professionnel

29. Ce centre servira de base â toutes les actions suivantes: formation des
enseignants, production de la documentation, expérimentation des travaux
pratiques, test, configuration et reproduction de logiciels.

30. Le centre nécessitera:

- Une salle climatisée qui puisse recevoir jusqu'à 20 personnes pour des
cours, TP et conférences, équipée de microordinateurs.

- Un local pour des travaux de programmation, configuration, contrôle et


maintenance de l'équipement.

- Un local d'environ 15 M^ pour stockage du matériel et de l'équipement.

- Un bureau équipé pour le CT.

31. L'équipement nécessaire pour le centre est décrit dans le budget.

Objectif 2: formation de 14 enseignants en bureautique

32. La formation s'adresse aux professeurs qui exercent actuellement dans les
options secrétariat et gestion, dans le cadre de l'enseignement technique et
professionnel.

33. L'objectif est de leur apporter les connaissances théoriques et


l'expérience pratique nécessaire pour leur permettre d'enseigner la bureautique.
- 12 -
PLAN D'ACTION.

PHASE PREPARATOIRE; Durée:


- PRODOC 6 a 9 mois
- Financement
- Approbation
- Choix et commande
d'équipement pour
centre METFP
- Recruitement CT
- Livraison équipement

Phase préparatiore

Debut projet

m o 1 o g u e national-) Création Centre METFP Durée:


Reception et mise en route 2 moi;
u í p e in e n t • de l'équipement du centre
Préparation du support
pédagogique pour o b j . 2
Choix et commande de
l'équipement pour les
établissements

urée: année scolaire.

Formation des Création de 3 centres


ensei gnants dans les établissements:
- Réception et mise en
route de l'équipement
- Définition des
programmes
- Creation des supports
pédagogiques

Lancer la formation des élèves: Durée:


- Suivi et suite de la 1 année
formation des professeurs scolaire
- Adaotation et revision des
programmes.
- Cours de rappel/soutien pour
les orofesseurs.
- 13 -

34. Les expériences et discussions qui ont eu lieu à la suite du séminaire en


bureautique â Lomé en avril 1989, semblent indiquer que 500 à 600 heures de
formation seront nécessaires pour permettre aux enseignants d'être capables;

- d'enseigner la bureautique selon un programme correspondant â un nodule


de 200 heures, théorie et travaux pratiques confondus;

- d'acquérir assez de confiance en eux-mêmes pour faire face à des situa-


tions imprévues en cas de naïfonctionnement ou autres défaillances et
pannes du matériel ou des logiciels.

35. La formation serait axée sur:

- La connaissance générale de l'informatique et des ordinateurs.

- La connaissance détaillée d'un système d'exploitation. (Le MS-DOS).

- La connaissance détaillée des programmes d'application de type traite-


ment de texte et tableur.

- La connaissance générale des programmes des bases de données.

- La connaissance générale des récents procédés de communication et de


transmission': réseaux, courrier électronique, téléimpression, telefax,
messagerie.

- La présentation des différents aspects sociaux et culturels de l'infor-


matique.

Objectif 3: élaboration et test des supports pédagogiques nécessaires


pour la formation des élèves dans les établissements

36. Pendant leur formation, les enseignants, en collaboration avec le CT,


travaillent, évaluent et révisent continuellement tous les supports pédago-
giques mis â leur disposition, dans le but d'élaborer les supports nécessaires
â leur propre enseignement l'année suivante.

Objectif 4: mise en place de 8 salles d'ordinateurs dans les


établissements

37. L'analyse des effectifs scolarisés indique que 8 salles équipées en


microordinateurs seront nécessaires. Las salles doivent- être climatisées et
capables de recevoir 7 à 3 microordinateurs avec imprimantes. Elles doivent
être équipées d'armoires pour permettre de stocker le matériel en sécurité.

Objectif 5: lancement de la formation, suivi

33. La durée da la formation das élèves, régime de croisière atteint, est


estimée à environ 200 heures, de préférence données la dernière année de leurs
études. Il ne serait pas raisonnable d'espérer atteindre l'année du lancement
de la formation une utilisation à 1C0% .des structures: salles, matériel,
professeurs.
- 14 -

Budget

39. Il pourrait s'établir ainsi:

Prix/
DESCRIPTION Uni tes uni te Tctal

Centre pour -formation des professeurs +• développement.

PC type A T , 10 Mhz 30 Mb. dd, monochrome 10 1,500 15,000


PC type A T , 20 Mhz 40 Mb. dd, couleur 3,000 6,000
PC type T3100e Toshiba 2 3,000 6,000
Accessoires, Toshiba 2 1 ,000 2,000
Epson printer type LX-800 10 200 2,000
Laser printer 2 1 ,800 3,600
Logiciel 5,000
Onduleur 1 1 ,000 1,000
Livres 2,000
Disquettes, boites a 10, 3 1/2" 50 50 2,500
Cartes, modems, -fax,.. 2 1 ,500 3,000
:= = ========== ======== 48,100

Salles pour la -formation des eleves

PC type A T , 10 Mhz 30 Mb. dd, monochrome 66 1,200 79,200


Epson printer type LX-800 66 200 13,200
Logiciel 15,000
Onduleur 8 1,000 8.000
Li vres 2,000
Disquettes, boites <â 10, 3 1/2" 200 50 10,000
Equipement audio—visuel 8 1,000 8,000
Cartes, modems, -fax,.. • 8 1,500 12,000
147,400

C T , 24 mdr. 200,000

Consultants, 6 mdr. 60,000

Stages, voyages d'études 20,000

Total, US>s 475,500


- 15 -

ANNEXE 1

PERSONNES ET INSTITUTIONS CONCERNEES

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Monsieur le Ministre: S. E. Koffi 0. EDOH

Division de l'Enseignement technique

* Directeur de l'Enseignement technique: M. AMEDEGNATO


A
Directeur adjoint de l'Enseignement technique, M. ASHIA30R

* Conseiller technique principal, projet BIT, M. François DOUCHET

* Chef de la Documentation, de l'Information et des Statistiques


scolaires: M. Komlanvi MESSEKO

IBM Anne Spaak

GTCI Gestion togolaise pour le Commerce et l'Industrie

CAFE Centre d'Animation, de Formation et d'Etude

UNIVERSITE DE LOME. Professeur Gnininvi MESSAN, Directeur de la Recherche


scientifique

ISC Institut des Sciences commerciales. Burautique

PNUD ResRep: Dramme OUATTARA. Chargé d'Administration: Renato


F0RN0CALD0. Chargé de Programme; Womitso MAWULAWOE

LYCEE TECHNIQUE EYADEMA. Proviseur député M. Koutakou BATA3A

ITNDE Institut technique Notre Dame de l'Eglise. Soeur Lawson

CREA CREA Informatique. Directeur: M. Sélom K. D0RXEN00, Ingénieur


conseil
- 16 -

ANNEXE 2

CALENDRIER DE LA MISSION

30/3 Voyage Montpellier -Paris

31/3 Briefing à 1'Unesco

2/4 Voyage Paris/Bruxelles/Niamey/Lomé

3/4 Briefing au Ministère de l'Enseignement technique et de la Formation


professionnelle, Mr. MESSEKO.

Visite de l'Institut des Sciences commerciales (ISC). Secteur


bureautique, Formation agréée, Préparation au BEP, au BTnE, bureau-
tique et informatique. L'institut travaille avec Multiplan, Word
Star, Lotus, Basic (initiation) sous CP/M et MS-DOS.

Visite de CREA informatique. Visites fréquentes pendant les semaines


suivantes avec le Directeur, Mr. Dorkenoo, Homologue national.

4/4 Visite du Lycée technique Eyadema.

Visite de l'Institut technique Notre Dame de l'Eglise (ITNDE). 11


classes, 500 élèves, 35 professeurs. Etablissement très motivé par
la bureautique.

Visite du Centre d'Animation, de Formation et d'Etude (CAFE).


Services: Formation en bureautique (durée jusqu'à 9 mois), repara-
tion et maintenance, vente du matériel et des logiciels (Multiplan,
Lotus, Framework, Word, Workd Perfect, Word Star, Wrtie, Windows,
dBase IV) Equipement édition.

5/4 Visite de Gestion togolaise pour le Commerce et l'Industrie (GTCI)


(Gestion, formation, audit, suivi). 5 personnes spécialisées en
économie, sociologie, agronomie, informatique.

Visite de l'Université de Lomé.

Voyage Lomé - Sokodé.

6/4 Visite de ITC Assomption et du Lycée technique à Sokodé.

Voyage Sokodé - Lomé.

7/4 Réunions de travail au METFP avec M. le Directeur Ahmedegnato et M.


F. Douchet, CT? et au CREA avec M. Dorkenoo.
- 17 -

10-15/4 Preparation du séminaire en bureautique: installation d'un ordina-


teur pour préparer les documents de travail, planning du séminaire,
préparation des documents pédagogiques, transparents etc.
Programme: MS-DOS, le traitement de texte et le tableur.
Préparation du logiciel. Elaboration et test des manipulations.
Mise en place du cadre du séminaire: recherche de 20 microordina-
teurs compatibles IBM, des locaux, et de 4 instructeurs pour diriger
les travaux pratiquas.

17-21/4 Déroulement du séminaire.

20/4 Audience chez Monsieur le Ministre de 1'Enseignement technique et de


la Formation professionnelle: S. E. Koffi O. ED0H.

24/4 Fête nationale au Togo. Bureau fermés.

25/4 Définition des actions futures avec le Directeur national et le CTP.

25-26/4 Voyage Lomé - Paris.

27/4 Debriefing, Unesco, Paris.

27/4 Voyage Paris - Montpellier.


- 18 -

ANNEXE 3

DESCRIPTION DU POSTE DE CT

Titre du poste: Conseiller Technique en Informatique


Lieu d'affectation: Lomé
Durée : 24 mois

Description des fonctions:

Le Conseiller technique accomplira, sous la supervision du Directeur Général de


l'Enseignement Technique et Professionnel, les travaux ci-après:

* Réceptionner, configurer et mettre en route l'équipement informatique du


projet.

* Sélectionner et adapter les logiciels.

* Former des enseignants à tous les aspects de la bureautique: programmes


d'application, systèmes d'exploitation, ordinateurs et imprimantes.

* Suivre et soutenir les enseignants pendant le lancement de la formation


des élèves.

* Assisté par les fabricants et les sociétés implantées sur place, organi-
ser la maintenance du matériel.

* Conseiller le ministère dans le domaine de l'informatique, notamment


proposer l'étude de l'informatisation de la gestion de la direction de
l'enseignement technique.

."* Préparer les rapports périodiques, les rapports d'évaluation et le rap-


port final, conformément aux procédures en vigueur.

Qualifications requises:

Formation scientifique ou technique de niveau supérieur (ingénieur ou


équivalent).

Excellente connaissance et expérience en informatique appliquée: traite-


ment de texte, tableurs et bases de données.

Très bonne connaissance en informatique générale: microordinateurs et


imprimantes, systèmes d'exploitation, logiciel de maintenance (Utility
Programs).

Bonnes connaissances en maintenance des systèmes informatiques, des


connaissances en électronique serait un avantage.

Min. 10 ans d'expérience dans des projets de développement.


- 19 -

Bonne connaissance de la gestion et de l'administration d'établissements


d'enseignement technique.

Expérimenté en formation des adultes.

Langues: français. Bonnes connaissances en "anglais informatique".

Vous aimerez peut-être aussi