Vous êtes sur la page 1sur 30

LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

SOMMAIRE
DEDICACE……………………………………………………………………...2

REMERCIEMENTS…………………………………………………………….3

AVANT-PROPOS……………………………….………………………………4

LISTE DES ABREVIATIONS………………………………………………….5

INTRODUCTION ……………………………………………………………….6

PREMIERE PARTIE : PRESENTATION DE LA CNPS ET DE LA


STRUCTURE D’ACCUEIL……………………………………………...……7

CHAPITRE I : PRESENTATION DE L’IPS-CNPS……………………………8

CHAPITRE II : PRESENTATION DE LA STRUCTURE D’ACCUEIL...…..10

DEUXIEME PARTIE : LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN


DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS DE L’ASSURANCE VIEILLESSE

CHAPITRE I : GENERALITES SUR L’ASSURANCE VIEILLESSE………13

CHAPITRE II : LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE


PRESTATIONS………………………………………………………………..18

TROISIEME PARTIE : TRAVAUX EFFECTUES-CRITIQUES ET


SUGGESTIONS………………………………………………………………..24

CHAPITRE I : LES CRITIQUES……………………………………………...26

CHAPITRE II : LES SUGGESTIONS………………………………………...27

CONCLUSION………………………………………………………………...28

ANNEXES………………………………………………….………………….39

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 1


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

DEDICACE
Je tiens à dédier ce travail à mon père TRAORE Faou, celui-là même à qui je dois
tant et tout, symbole de courage et de sacrifice, sa patience et son aide m'ont toujours
encouragée et soutenue au cours de la période de mes études, je souhaite que ce
travail soit un témoignage de ma profonde affection et reconnaissance des sacrifices
de mon père.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 2


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

REMERCIEMENTS
Avant tout développement je tiens à remercie le TOUT PUISSANT qui m'a
permis d'être-là où je suis.

La rédaction de ce rapport de stage a été possible grâce au concours, au soutien,


et la disponibilité de nombreuses personnes à qui nous voudrions adresser nos
sincères remerciements. Ce sont :

 Monsieur ANE EHUI MATHIEU, Directeur de l’Agence de Prévoyance


Sociale de Treichville pour ses conseils avisés et pour sa grande
disponibilité.
 M.APPIA BROU JOSEPH Chef de service prestations.
 Mme KOUAKOU OPPORTUNE pour l’encadrement spécial dont nous
avons bénéficié de sa part et pour sa contribution à la documentation.
 Nos remerciements s’adressent également à tout le personnel de l’APS de
Treichville avec qui nous avons appris les techniques de liquidation de
prestations.
 M. KONE Wanlo, Fondateur du groupe ESICOM
 M. COULIBALY Adama
 Mme COULIBALY Assata
 M. COULIBALY Aboubacar
 Mes très profonds remerciements à mes professeurs du groupe ESICOM
qui ont consenti beaucoup de sacrifices pour nous apporter la formation
 Monsieur BALLO BI, prof de Psycho-Drh
 A tous les membres de ma famille et tous ceux qui de près ou de loin m’ont
apporté leur aide et leur soutien durant cette formation.
 A M. ESSO Roland qui m’a aidé à réaliser ce rapport

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 3


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

AVANT PROPOS
Dans le cadre de son développement, social culturel et économique, la Cote d’Ivoire
s’est dotée de grandes écoles supérieures pour la formation des cadres dynamiques,
dont l’Ecole Supérieure d'Informatique et de Commerce établissement supérieur privé
situé à Abidjan Cocody II Plateaux, non loin de l'entrée principale de l’ENA. L’Ecole
Supérieure d'Informatique et de Commerce est agréé par l’Etat de Côte d’Ivoire sous le
n° 668/MES/DESTP/S-DAH/AB pour le cycle BTS et
174/MESRS/DGES/DESPRIV/S-DAH/KKJ pour le cycle post-BTS. Elle a pour
mission principale, la formation des futurs cadres destinés à relever le défi du
troisième millénaire dans les secteurs tertiaires et industriels. Pour ce faire, l'Ecole
Supérieure d'Informatique et de Commerce(ESICOM) encadre des étudiants orientés
par l’état et les étudiants non orientés. Le groupe comprend deux entités qui sont: le
Groupe Ivoire Académie (GIA) et l’IS-EZ. Il étend sa formation sur trois(3) cycles:
Le cycle BTS
Le cycle Ingénieur
Le cycle secondaire
L'Ecole Supérieure d'Informatique et de Commerce(ESICOM) encadre des étudiants
orientés par l’état et les étudiants non orientés.
Ce groupe s’est donné comme ambition majeure de mettre à la disposition du marché
ivoirien, des cadres capables de répondre au défi du nouvel ordre mondial.

Il offre plusieurs types de formation au BTS tant dans les filières industrielles que
tertiaires. Ces formations théoriques s’étalent sur deux années sanctionnées par
l’admissibilité au Brevet de Technicien Supérieur (BTS). L’étudiant admissible aura
donc à effectuer un stage pratique qui lui permettra de valider son diplôme à travers la
rédaction d’un rapport de stage. Celui-ci fera l’objet d’une soutenance devant un jury
qui octroiera à la fin son diplôme de Brevet de Technicien Supérieur (BTS).

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 4


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

LISTE DES ABREVIATIONS


CPS : Code de Prévoyance Sociale.
IPS-CNPS : Institution de Prévoyance Sociale-Caisse Nationale de Prévoyance
Sociale.
CNPS : Caisse Nationale de Prévoyance Sociale.
AT/MP : Accident du travail et Maladie Professionnelle.
SMIG : Salaire Moyen Interprofessionnel Garanti.
APS TREICHVILLE : Agence de Prévoyance Sociale de TREICVILLE
BIAO : Banque Internationale de l’Afrique de l’Ouest.
DISA : Déclaration Individuelle des Salaires Annuels
APS : Agence de Prévoyance Sociale

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 5


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

INTRODUCTION
La retraite d'un point de vue sociologique peut être considérée comme un temps social,
une transition biologique au cours de laquelle un individu, à un âge déterminé, se retire
de son service employeur, impliquant une restructuration du parcours de vie. Comme
dans toute société organisée, la fonction de restructuration régissant cette retraite est
l’apanage d’une structure bien constituée qu’est pour la circonstance la Caisse de
Prévoyance Sociale, IPS- CNPS qui se charge de payer les prestations liées à cette
branche.
Cependant, payer une prestation qu’elle qu’en soit la forme, parait anodin pour le
citoyen lambda et même pour tout assuré qui dépose un dossier de prestations. Aussi,
lors du traitement d’un dossier d’assurance vieillesse, un travail est fait de sorte à sortir
un « produit fini » prêt à satisfaire les besoins primaires de cet assuré. Mais comment
payer juste un dossier de retraite sans toutefois fragiliser le système ? Il y a lieu d’écrire
des procédures pour apprécier de manière qualitative et harmonieuse le travail dans
toutes les agences ; d’où le thème de notre rapport de stage : PROCESSUS DE
LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS DE L’ASSURANCE
VIEILLESSE.
Quelles en sont les différentes étapes ?
Ainsi, pour mener à bien notre démarche, nous subdiviserons notre travail en trois
grandes parties. La première présentera d’une manière générale l’Institution de
Prévoyance Sociale-Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (IPS-CNPS) et l’agence
CNPS de Treichville, la seconde sera consacrée au thème à savoir le processus de
liquidation d’un dossier d’assurance vieillesse et la troisième partie portera sur les
critiques et les suggestions.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 6


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

PREMIERE PARTIE :
PRESENTATION DE LA
CNPS ET DE LAPS DE
TREICHVILLE

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 7


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

CHAPITRE I : PRESENTATION DE L’IPS-CNPS


I- HISTORIQUE
L’Institution de prévoyance sociale dénommée Caisse Nationale de Prévoyance
Sociale en abrégé (IPS-CNPS) a été créée par le décret 2000-487 du 12 Juillet 2000.
La CNPS est régie par les lois n°99-476 du 2 Août 1999 portant définition et
organisation des Institutions de Prévoyance sociale et n°99-477 de la même date
portant modification du code de prévoyance sociale.
La CNPS dans sa forme actuelle est un chef d’œuvre qui a connu une évolution
progressive depuis 1955.
Cinq dates importantes marquent l’histoire de la CNPS :
• 15 Décembre 1955
Mise en place de la caisse de compensation des Prestations Familiales (CCPF),
chargée de payer les prestations familiales aux familles des salariés du secteur privé
• 10 Décembre 1958
Création du régime des risques professionnels afin de prévenir et de préparer les
accidents du travail et les maladies professionnelles par l’action de soins médicaux,
d’indemnités journalières et de rentes.
• 21 Septembre 1960
Création de la Caisse de Retraite des Travailleurs en Côte d’Ivoire (CRTCI) qui a pour
mission de payer une pension aux travailleurs affiliés ayant atteint l’âge de la retraite
ou leurs ayant droits.
• 20 Décembre 1968
Création de la CNPS au terme de la loi N°68-595 portant code de prévoyance sociale.
• 2 Août 1999
Promulgation des lois N°99-476 et N°99-477portant définition et organisations des
Institutions de prévoyance sociale et code de prévoyance sociale.
II- MISSIONS
L’IPS-CNPS a pour missions principales :
La gestion du régime obligatoire de protection sociale des travailleurs du secteur privé
et assimilés qui comprend :
 La branche des Prestations familiales
La branche des Accidents du travail et des Maladies Professionnelles

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 8


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

 La branche de l’assurance vieillesse (retraite)


 La gestion des régimes complémentaires ou spéciaux, obligatoires ou
volontaires
 Le recouvrement des cotisations sociales et le service des prestations afférentes
à ces différents régimes.
La CNPS intervient également dans le domaine de l’action sanitaire et sociale au profit
des assurés et même des non assurés.
Cette politique se réalise à travers les prestations fournies par les centres médico-
sociaux (CMS) à savoir :
- Les actes médicaux préventifs
- Les actes médicaux curatifs
- Les actes d’appui au diagnostic.

III. ORGANISATION

La CNPS est une personne morale de droit privé de type particulier, placée sous la tutelle
technique du Ministère d’Etat, ministère de l’emploi des affaires sociales et de la
formation professionnelle et la tutelle financière du Ministère de l’économie et des
finances.
Elle est gérée par un conseil d’administration dont la composition tripartite de 12
membres est représentée comme suit:
- 04 représentants de l’Etat ;
- 04 représentants des employeurs ;
- 04 représentants des travailleurs.
Par ses délibérations, le Conseil d’Administration détermine la politique générale de la
CNPS et exerce un contrôle sur sa gestion administrative, comptable et financière.
La CNPS est placée sous l’autorité d’un Directeur Général nommé par le conseil
d’administration et dont les attributions sont définies à l’Article 12 du décret 2000-487
du 12 Juillet 2000 portant création de l’IPS-CNPS.
La réorganisation de l’institution adoptée par le conseil d’administration se subdivise en
structures centrales, structures déconcentrées et cellules.
Voir organigramme (annexe 1)

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 9


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

CHAPITRE II : PRESENTATION DE L’AGENCE DE PREVOYANCE


SOCIALE DE TREICHVILLE

L’Agence de Prévoyance Sociale de Treichville est située dans la commune de


Treichville entre la piscine d’état et le marché de belle ville. Elle est née en 2001 de la
fusion du centre de recouvrement et du centre des prestations. L’agence de Prévoyance
Sociale de Treichville couvre 03 communes dont deux de la ville d’Abidjan à savoir :
- Treichville
- Port-Bouët -Vridi
- Grand-Bassam.
Elle dénombre en 2013, 2646 employeurs, plus de 15104 salariés dans son portefeuille
au 19/06/2013. Pour atteindre ses objectifs, l’agence dispose d’un effectif de 76 agents
dont 55,26% de femmes. L’Agence de Prévoyance Sociale de Treichville occupe une
place prépondérante dans le système de recouvrement de la CNPS. L’Agence de
Prévoyance Sociale de Treichville est dirigée par Monsieur ANE AHUI Mathieu. Le
directeur de l’agence a en staff, un secrétariat, un contentieux du recouvrement ; un
coordinateur qualité et un contrôle d’exploitation composé de 07 contrôleurs
d’exploitations. (L’organigramme de l’agence est présenté en annexe)
L’agence est subdivisée en 04 principaux services qui sont: le service administration et
budget, le service finances et comptabilité, le service recouvrement, le service
prestations.
1- Le service administration et budget
L’animation du service est assurée par 08 agents dont un (01) chef de service, trois(03)
agents administratifs, deux (02) chauffeurs et deux (02) archivistes. Ce service est
chargé :
 Du contrôle et du suivi du budget
 Du contrôle et du suivi de la gestion du personnel et du matériel
 De la centralisation des besoins en matériels et fournitures
 De la gestion des archives et de la communication.
2- Le service finances et comptabilité
Il compte huit (08) agents dont (02) caissières. Ce service est chargé de toutes les
opérations financières et comptables de l’agence. Il comprend (02) sections que sont :
- La section Finance
- La section comptabilité.
3- Le service recouvrement

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 10


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

Le service recouvrement de l’agence de prévoyance sociale de Treichville a pour


objectifs :
- D’identifier, localiser et immatriculer l’ensemble des employeurs et des salariés
exerçant dans sa zone de compétence.
- D’assurer le recouvrement ponctuel des cotisations sociales
- De gérer les carrières des salariés.
Il est animé par 24 Agents dont 01 Chef de service, 03 chefs de section et de 21
gestionnaires
4- Le service prestations
Ce service est le lieu où nous avons effectué notre stage.
Le service prestations est chargé:
- De la réception, l’information et l’orientation des clients
- Du traitement et de la liquidation des dossiers de prestations sociales
- De la tenue et de la mise à jour des fichiers allocataires et ayant droits.
- Du traitement, en liaison avec le chef de service, des réclamations émanant des
bénéficiaires de prestations sociales et leurs ayants droits.
Pour l’accomplissement de toutes ses tâches, ce service comprend un effectif de 24
agents repartis en quatre sections que sont :
- La section « Prestations Familiales »
- La section Accidents travail et maladies professionnelles « AT/MP »
- La section « Assurance Vieillesse »
- La section accueil
C’est cette section accueil qui nous a accueillies lorsque nous avons été affectées au
service prestation. Nous y avons effectué notre stage et avons travaillé sur le thème
suivant : Le processus de liquidation d’un dossier de prestation, cas de l’assurance
maladie.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 11


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

DEUXIEME PARTIE :
PROCESSUS DE
LIQUIDATION D’UN
DOSSIER DE PRESTATIONS

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 12


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

CHAPITRE I: GENERALITES SUR L’ASSURANCE VIEILLESSE


1. DEFINITION
L’assurance vieillesse est un revenu de remplacement destiné à garantir aux
personnes qui prennent leur retraite, des moyens d’existence décents. Ce revenu
de remplacement est aussi appelé pension. Cette pension est une allocation
versée aux personnes qui ne peuvent plus se le procurer par leur propre moyen.
Cette assurance est instituée au profit des travailleurs ayant cessé toute activité
salariée et affiliés à la CNPS, ayant atteint 60 ans et totalisant une période
d’activité d’au moins 15 années soumises à cotisation au titre de la branche
retraite (Article 150 nouveau du CPS).
2. TEXTES DE REFERENCE
Afin de gérer au mieux le système de prévoyance sociale, le pouvoir exécutif a
doté la CNPS de textes légaux.
Du code du travail, aux arrêtés, passant par la jurisprudence, le code de la
prévoyance sociale et les notes de services, ces textes ont su donner à la CNPS
ses lettres de noblesses. Nous n’évoquerons que les textes légaux régissant la
branche de l’assurance vieillesse, vu l’orientation que nous donne le sujet.
Nous pouvons citer en exemple:
• Le code du travail du territoire d’Outre-Mer (TOM) du 15 Décembre
1952 ;
• La loi N°60-314 du 21 septembre 1960, portant création de la Caisse de
Retraite des Travailleurs de Côte d’Ivoire (CRTCI) laquelle avait pour
mission de payer une pension aux travailleurs affiliés ayant atteint l’âge de
la retraite et aux ayant droits.
• La loi 68-595 du 20 Décembre 1968 portant création de la CNPS et de
CPS en sa section (1) réorganise la branche d’assurance vieillesse.
• La loi n°99-477 du 02 aout 1999 portant modification de Code de
Prévoyance Sociale, modifié par l’ordonnance n°2012-03 du 11 Janvier
2012 modifiant les articles 22, 50, 95,149 à163 et complétant l’article
168 du même Code, institue pour chaque travailleur visé par l’article 2 du
Code du travail, un aménagement au titre de l’assurance vieillesse. Ainsi,
le taux de cotisation et l’âge de départ à la retraite ont tous aussi été
modifiés par la même ordonnance.
Par ailleurs nous avons,

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 13


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

• La note de service N°001/DG/CNPS du 08 Janvier1999, relative à la


date d’effet de la pension de retraite et à la notion de dossier réputé
complet.
• La note de service N° 224/2002/DG/CNPS du 18 Juillet 2002 relative
aux conjoints survivants ou orphelins dont on ne retrouve pas le dossier
de base du de cujus : les intéressés doivent produire un acte de notoriété.
De tout ce qui précède l’assurance vieillesse est une garantie que prend l’assuré
contre le risque vieillesse. Cependant quelles sont les prestations que cette
branche offre ?
I- LES DIFFERENTES PRESTATIONS SERVIES PAR LA CNPS
EN MATIERE D’ASSURANCE VIEILLESSE
L’article 149 du CPS fait état de ce que plusieurs prestations sont servies au
titre de la branche retraite. Ces prestations sont :
• La pension de retraite normale ou la pension de retraite anticipée
• L’allocation unique ;
• Le remboursement de cotisations personnelles ;
• La pension de réversion ;
• L’allocation de solidarité ;
• La pension d’invalidité.
Mais nous les énoncerons selon qu’elles concernent l’assuré lui-même d’une
part et d’autre part les ayants-droit.
A. LES PRESTATIONS SERVIES AU RETRAITE ET LES
CONDITIONS
D’ATTRIBUTION
Le retraité est un travailleur qui cesse de façon définitive son activité salariée.
La CNPS lui offre les prestations suivantes :
1. LA PENSION DE RETRAITE NORMALE
Le bénéfice de cette pension est accordé à tout travailleur qui a :
- Atteint l’âge de 60 ans ;
- Accompli au moins quinze(15) ans d’activité ayant donné lieu à des
cotisations dans une ou plusieurs entreprises affiliées à la CNPS ;
- Cessé toute activité salariée.
Toutefois, compte tenu de l’ordonnance N° 2012-03 du 11Janvier 2012,
modifiant les articles 22, 50, 95,149 à163 complétant l’Article 168 de cette loi
des mesures transitoires existent. Ces mesures figurent dans le tableau ci- après

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 14


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

AGE DU BENEFICE DE LA NOMBRE


PENSION DE RETRAITE D’ANNEES
CONJOINT REQUISES
ANNEES ASSURE
SURVIVANT POUR LE
CALCUL DE LA
RETRAITE RETRAITE
PENSION
2012 56 ANS 51 ANS 11 ANS
2013 57 ANS 52 ANS 12 ANS
2014 58 ANS 53 ANS 13 ANS
2015 59 ANS 54 ANS 14 ANS
2016 60 ANS 55 ANS 15 ANS
SOURCE : Les mesures transitoires de la reforme
2. LA PENSION DE RETRAITE ANTICIPEE
Cette pension est accordée à partir de 52 ans en 2013 à tout travailleur qui
remplit les deux dernières conditions sus mentionnées avec un abattement de 5%
par année d’anticipation à l’exception du travailleur qui a acquis un taux de
remplacement de 50% ou reconnu inapte à tout travail dans les conditions fixées
par arrêté du Ministre chargé de la prévoyance sociale comme écrit dans le CPS
article 151.
NB : Le taux maximum d’abattement est de 25 %.
3. L’ALLOCATION UNIQUE
C’est une somme d’argent payée en une seule fois au travailleur qui :
- Atteint l’âge de 60 ans
- Totalise une période d’activité salariale soumise à cotisation supérieure ou
égale à 2 ans, mais inférieure à 15 ans ;
- Cesse toute activité salariée.
Pour 13 ans de cotisation la loi autorise un rachat de 24 mois maximum de
cotisations que le travailleur lui-même paie (part salariale plus part patronale) cf.
article 150 du Code de Prévoyance Sociale.
De plus le courrier N°126/2005, Réf.DEX/DCT/SP/KM de mars 2005, relatif à
l’allocation unique stipule que la CNPS peut proposer le rachat aux assurés qui
ne totalisent pas les 15années d’activités et qui ont au moins 13 ans de période
d’assurance.
4. LE REMBOURSEMENT DE COTISATIONS PERSONNELLES

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 15


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

C’est un remboursement de la part salariale. Et il est attribué à deux types de


travailleurs :
- Le travailleur salarié étranger qui part définitivement de la Côte d’Ivoire
et dont le pays n’est pas signataire d’une convention avec la Côte d’Ivoire
en matière de sécurité sociale ;
- Le travailleur salarié ivoirien qui quitte le régime de la CNPS pour la
fonction publique ou autre régime qui n’a rien en commun avec la CNPS.
Pour bénéficier de ce remboursement l’assuré doit :
- Totaliser moins de deux ans d’activité ayant donné lieu à cotisation ;
- Cesser d’appartenir au régime ivoirien de retraite ou tout autre régime
ayant une convention avec la CNPS.
5. L’ALLOCATION DE SOLIDARITE
C’est une pension accordée au salarié remplissant les mêmes conditions d’octroi
que la retraite normale et ayant travaillé avant la mise en place de la branche
retraite à partir de 1961 soit un an après la création du régime (1960).
Le montant de cette allocation est fixé tous les deux ans par le ministère en
charge de la CNPS après avis du Conseil d’Administration selon les ressources
et les charges de la branche. Aussi le montant mensuel de cette pension ne peut
être inférieur à 50% du SMIG.
6. LA PENSION D’INVALIDITE
L’invalidité est définie comme une diminution permanente au moins au deux
tiers des capacités physiques ou mentales du travailleur à la suite d’une maladie
ou d’un accident non professionnel le rendant inapte au travail.
Pour y prétendre, l’assuré doit :
- Etre assujetti à la CNPS ;
- Avoir accompli 15 ans d’activité salariée soumise à cotisation :
- Etre atteint d’une invalidité aux 2/3 de sa capacité de travail constatée par
le Médecin Conseil de la CNPS.
B. LES PRESTATIONS SERVIES AUX AYANT-DROITS
Le code de prévoyance sociale a prévu des prestations pour les survivants dont
les bénéficiaires sont soit la veuve ou le veuf, ou soit les enfants du défunt en
cas de décès du retraité(les orphelins).
1. LA PENSION D’ORPHELIN
Elle est accordée en cas de décès du travailleur salarié affilié en activité ou à la
retraite et du conjoint survivant aux enfants âgés de moins de 21ans et qui

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 16


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

étaient à leur charge au moment du décès. Chaque enfant a droit à 20% de la


pension du salarié décédé.
Pour en bénéficier les orphelins doivent :
- être orphelin de père et de mère ;
- être âgé de moins 21 ans ;
- être à la charge du travailleur au moment du décès.
Cependant le Code de Prévoyance Sociale en son article 157 stipule que « le
total de la pension d’orphelin versé ne peut excéder le montant de la pension
dudit travailleur salarié et dans le cas où le nombre des ayant droits est
supérieur à cinq(5), la pension d’orphelin de chacun d’eux est réduite
proportionnellement. »
2. LA PENSION DU CONJOINT SURVIVANT
Elle intervient en cas de décès du salarié retraité ou susceptible d’avoir droit à
une pension de retraite. Ici il faut dire qu’il Ya deux termes. Lorsque le retraité
décède on parle de veuve ou veuf indirect parce qu’il bénéficiait déjà d’une
pension ou dans l’autre cas lorsque le travailleur décède en activité on parle ici
de veuve ou veuf direct. Il faut aussi dire que la pension est divisée en deux pour
être versée au conjoint survivant et qu’en cas de pluralité de conjoint, elle est
repartie à parts égales entre eux.
Pour avoir cette pension, il faut :
- Avoir contracté le mariage civil deux ans au moins avant le décès du
conjoint,
- Être âgé de 55ans ou 50 ans selon la mesure transitoire avec dans ce cas
un abattement définitif de 5% du montant de la pension par année d’anticipation.
Pour les conjoints ne remplissant pas la dernière condition, la condition
d’enfants de moins de 21 ans permet de bénéficier de cette pension.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 17


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

CHAPITRE II : LE PROCESSUS DE LIQUIDATION DU DOSSIER


D’ASSURANCE VIEILLESSE
Comme toutes les autres prestations, la liquidation d’un dossier d’assurance
vieillesse suit un processus qui est un ensemble d’activités corrélées ou
interactives qui transforme des données d’entrée en données de sortie. De plus, il
existe des délais pour le traitement des dossiers d’assurance vieillesse et ceux-ci
varient d’une prestation à une autre. Ainsi pour le traitement d’un dossier de
retraite normale, nous avons un délai de 15 jours, pour un cas d’allocation unique
45 jours et 30 jours pour la réversion à compter de la date de dépôt.
La liquidation quant à elle est une opération qui permet de calculer le montant
d’une prestation. C’est cet ensemble de vocable combiné qui permet de traiter un
dossier. Il s’agira pour nous dans ce chapitre de montrer comment d’une prestation
notamment l’assurance vieillesse on parvient à payer un droit (un montant, une
somme, l’argent) à un assuré et cela à travers les différentes étapes du processus
de liquidation. Pour ce qui est de notre pratique nous insisterons plus sur la retraite
normale.
Cependant, avant de procéder au traitement du dossier, il convient de mentionner
les éléments constitutifs du dossier tant pour l’assuré lui-même, pour le conjoint
survivant et les orphelins.
Pour bénéficier d’une pension de retraite ou de réversion, l’assuré doit faire la
demande. Il s’agit d’un imprimé ou formulaire gratuit mis à la disposition des
usagers par la CNPS (voir annexe 3 et 4).
I. LA COMPOSITION D’UN NOUVEAU DOSSIER
1- L’ASSURE (E)
L’assuré( e ) qui vient déposer son dossier pour bénéficier de la pension de
retraite doit s’assurer que celui-ci contient une demande de liquidation, le ou les
certificats de travail dans le cas où il a travaillé dans une ou plusieurs
entreprises, son ou ses relevés nominatifs de salaire(annexe 6) qui met en
exergue sa carrière et son extrait de naissance qui est un élément d’identification
et de vérification d’âge de l’assuré (e ). Dans le cas où il est marié, un extrait
d’acte de mariage, un extrait d’acte de naissance du conjoint ou de la conjointe.
Aussi, bénéficie-t-il d’une bonification pour les enfants issus du mariage légal
qui ont un âge compris entre zéro et vingt un ans. Pour ce faire, il lui est exigé
un extrait d’acte de naissance pour les trois enfants à charge, un certificat de
fréquentation ou un certificat médical pour ceux n’ayant pas encore été à l’école
et un certificat de vie et d’entretien.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 18


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

2- POUR LE CONJOINT SURVIVANT


Nous avons les extraits de naissance époux ou épouse, acte de mariage, certificat
de vie et certificat de non remariage ou de non divorce et non séparation de
corps. Cette pension a été mise en place par la loi n°99-477 du 02 Août 1999
portant modification du Code de Prévoyance Sociale.
3- POUR L’ORPHELIN DE MOINS DE 21 ANS
Il faut l’attestation de décès du père et de la mère, un acte de mariage, un
certificat de vie et d’entretien et un extrait d’acte de naissance pour ce dernier,
une ordonnance de tutelle et avoir moins de 21 ans à la date de dépôt.
II. LA MISE JOUR D’UN DOSSIER
1. Pour l’assuré (e)
Il faut son certificat de vie qui atteste qu’il est toujours en vie. Il le renouvelle
chaque année à partir du premier Septembre.
2- pour le conjoint survivant
La pièce à renouveler à ce niveau est le certificat de vie et le certificat de non
remariage et ce à partir du mois de septembre de chaque année.
3- Pour l’orphelin de moins 21ans
Il doit renouveler son certificat de vie et d’entretien au mois de septembre de
chaque année.
NB : Il faut dire que la plupart des pièces pour la composition d’un ancien
dossier sont renouvelables chaque année. Cependant, seul le bénéficiaire du
droit est habilité à le déposer et non une tierce personne.
III. LE TRAITEMENT DU DOSSIER
Ici, nous allons tout en énumérant les différents acteurs, nous évertuer à mettre
en exergue la pratique de l’activité de contrôle et de traitement d’un dossier.
Comme nous l’avons signifié un peu plus haut, nous mettrons un accent
particulier sur le traitement d’un dossier de retraite normale.
A. L’ACCUEIL
Porte d’entrée du processus de liquidation d’un dossier, l’accueil comme son
nom l’indique est l’espace réservé à l’entretien entre un gestionnaire et les
assurés sociaux. Lorsqu’un assuré se présente à nous avec un dossier, certaines
étapes avant l’acceptation ou non du dossier sont à respecter ; notamment le
contrôle du dossier. Il se fait à deux niveaux : le
contrôle de forme et le contrôle de fond.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 19


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

1. LE CONTROLE DE FORME
La composition de tout dossier respecte une certaine norme. Dans le cas
d’espèce, nous nous assurerons de vérifier si toutes les pièces requises figurent
dans le dossier. Confère liste des pièces citées plus haut (I-1) du présent
chapitre. Si toutes les pièces versées dans le dossier sont au complet, nous
passons à une autre étape, le contrôle de fond. Le cas échéant, le dossier est
rejeté avec un avis motivé.
2. LE CONTROLE DE FOND
A ce niveau de contrôle, nous nous attelons à vérifier l’authenticité et la
conformité de toutes les informations contenues dans le dossier. Ce contrôle
porte sur l’état civil (âge, nom et prénoms portés sur les pièces), les dates,
signatures, cachets et la conformité de la masse salariale figurant sur le relevé
nominatif de salaire sont vérifiés afin d’établir le lien entre l’assuré et les pièces
versées.
En cas d’incohérence entre les informations vérifiées, le dossier est rejeté avec
un avis motivé et l’assuré doit ramener le dossier dûment corrigé avec les
informations suffisantes et claires. Ainsi les prestations seront dues après que les
conditions de forme et de fond soient remplies.
NB : D’usage à l’Agence de Prévoyance Sociale de Daloa, il faut noter que
pour un contrôle efficace le chargé d’accueil remet le dossier à un autre
gestionnaire pour en juger de sa recevabilité. Ainsi, nous arrivons à endiguer le
phénomène de dossier en instance pour mauvaise appréciation lors de la
réception.
Après tous ces contrôles effectués, l’agent d’accueil établit un reçu qui rend
compte de la nature et du nombre de pièces déposé, les informations sur l’assuré
ou le tiers déposant. On établit le reçu en deux exemplaires, un est remis à
l’assuré et l’autre est classé dans le dossier. Ces reçus servent de preuve pour
chaque partie en cas de contestation. Il faut préciser que le reçu édité n’est pas
gage de recevabilité du dossier.
Il peut s’avérer à un autre niveau qu’on rejette le dossier. Le cas contraire, le
dossier est rejeté avec le motif du rejet qui peut être multiple (erreurs au niveau
du nom, mauvais remplissage des documents, masse salariale non- conforme
avec celle figurant sur le relevé nominatif de salaire etc.)
A la fin de la journée, les dossiers reçus sont transmis au chef de section pour
être distribués à chaque gestionnaire.
B. LE TRAITEMENT AUTOMATIQUE

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 20


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

C’est le fait de travailler directement dans l’application. Il commence par :


1. LA SAISIE ET LA VALIDATION DES PIECES
Ici nous observons deux activités qui sont faites de façon simultanée à savoir la
saisie et la validation des pièces.
a- LA SAISIE DES PIECES
La saisie est une opération qui consiste à rentrer les informations relatives aux
pièces dans le système de sorte à pouvoir créer la pièce de l’assuré.
Elle est faite après la vérification à nouveau des pièces.

Le gestionnaire s’assure de l’exactitude des informations portées sur chaque


pièce versée dans le dossier de l’assuré avant toute saisie, des informations
existant dans le système d’information de la CNPS et de celles portées sur les
documents.
Il faut toutefois rappeler qu’une vérification au préalable est faite pour éviter les
saisies doubles des pièces.
b- LA VALIDATION DES PIECES
La validation est une opération qui permet à un gestionnaire de procéder au
contrôle des saisies afin de l’accepter définitivement dans le système.
Ainsi la première validation est du ressort du gestionnaire en charge du dossier.
Celui- ci vérifie les pièces saisies et appose sa signature (valide). Ce contrôle est
fait en vue de corriger les éventuelles erreurs de saisie.
Après la première validation il transmet le dossier à un deuxième gestionnaire
pour la deuxième validation et ce après une dernière vérification des saisies.
Au niveau de la validation des pièces il faut signaler qu’un gestionnaire n’a droit
qu’à une seule validation concernant les pièces saisies. Un tel procédé pour
éviter la fraude et aussi les erreurs dans la saisie.
2. LA CREATION ET LA VALIDATION DE LA CARRIERE
Le gestionnaire en charge de la liquidation du dossier de retraite, après avoir
saisi et validé les pièces, établit un bordereau de transmission qu’il adresse à la
section carrière pour la saisie de la carrière de l’assuré. Ce, pour nous assurer de
l’exactitude de la masse salariale portée sur les DISA des périodes passées, et
celle figurant sur le relevé nominatif de salaire. Après quoi, le dossier est
retransmis à la section prestations pour la validation de la carrière.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 21


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

Le chef de section prestations se charge de valider la carrière de l’assuré en


conformité avec le relevé nominatif de salaire. En cas d’erreur de saisie, le
dossier est retransmis à la section carrière pour une correction.
3. LA CREATION ET LA VALIDATION DES DROITS
Il faut rappeler qu’elle fait suite à la création du dossier qui lui consiste à entrer
certaines informations dans le système en suivant un circuit bien précis. Ces
informations portent sur :
- L’identification
- Les éléments de liquidation
- La pension reforme
- Le motif
C’est après cette étape qu’on procède à la création des droits.
a- LA CREATION DES DROITS
La création du droit est faite par le gestionnaire en charge du dossier. Elle prend
en compte toute la carrière de l’assuré.
Ce sont les quinze meilleures années de salaire soumis à cotisation selon la
reforme qu’on utilise pour ce calcul. En effet, on trouve à partir de ces salaires,
un salaire moyen auquel on multiplie le taux de remplacement qui est de 1.33%
pour les périodes d’activité avant 2000 et de 1.70% pour les périodes d’activité à
partir de 2000.
Signalons que le taux de remplacement maximum est fixé à 50%. Nous pouvons
schématiser le calcul ainsi :
PM = SMM*TR
PM : pension mensuelle
SMM : salaire moyen mensuel
TR : taux de remplacement
Aussi il faut dire que la période de jouissance est très importante dans la création
du droit. Cette période dépend de la date de cessation, de la date de dépôt ou de
la date de décès de l’assuré lorsqu’il s’agit d’un dossier de réversion.
Ainsi pour l’assuré qui cesse son activité, il a un délai de six (6) mois pour le
dépôt dans son agence de rattachement. Si ce délai est respecté, la date de
jouissance des droits courts à compter du 1er jour du mois qui suit la date de
cessation.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 22


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

Pour la veuve directe ou l’orphelin (du travailleur décédé en activité), l’ayant


droit dispose également de 12 mois pour le dépôt. Dans le cas contraire la date
d’effet des droits est le 1er jour du mois qui suit la date de dépôt du dossier.
Pour la veuve ou l’orphelin du retraité, la date de jouissance est le premier jour
du mois qui suit le décès.
L’assuré bénéficie alors d’un rappel de sa pension comparativement au temps de
traitement du dossier.
Après la création des droits, le gestionnaire retourne le dossier au chef de section
prestations pour la validation.
b- LA VALIDATION DES DROITS
La première validation des droits est de la responsabilité du chef de section
prestations qui effectue avant tout un contrôle des droits créés par le gestionnaire
et apporte des corrections quand cela est possible.
Après la première validation, il transmet le dossier au Directeur d’Agence qui
fait à son tour un dernier contrôle avant la deuxième validation qui est la
définitive.
4. LA NOTIFICATION DES PREMIERS DROITS ET L’EMISSION
DE LA PENSION
a- LA NOTIFICATION DES PREMIERS DROITS

Après les étapes de saisies et de validations, le chef d’agence procède à la


notification des droits à l’assuré. Il imprime dans le système la fiche de
notification sur laquelle figure le montant de la pension de l’assuré. Il (l’assuré)
vise s’il est d’avis avec la pension calculée.
b- L’EMISSION DES DROITS
La Direction du Système Informatique (DSI) fait les émissions à terme échu du
mois. Après les émissions des droits le chef de section prestations transmet
(avec bordereau), tous les dossiers à la section comptabilité pour paiement.
5. LE PAIEMENT
Il y a deux modes de paiement :
 Le paiement au guichet CNPS :
Tous les premiers droits sont payés au guichet CNPS à l’aide de chèques.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 23


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

Par ailleurs toutes les pensions dont le montant est inférieur à 25000francs
peuvent être payées au guichet.
 Les paiements par virement bancaire :
Ils concernent tous les assurés dont la pension est supérieure ou égale à 25 000
francs. Ils sont donc tenus d’ouvrir un compte dans une banque de leur choix et
de déposer le relevé d’identité bancaire, accompagné d’un certificat de vie, à la
section prestations pour la saisie. Les virements passent chaque fin du mois sur
le compte de l’assuré.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 24


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

TROISIEME PARTIE :
TRAVAUX EFFECTUES
CRITIQUES ET
SUGGESTIONS

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 25


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

CHAPITRE I: TRAVAUX EFFECTUES A L’APS DE TREICHVILLE


Le stage effectué à l’agence de prévoyance sociale de TREICHVILLE nous a
permis de mettre en pratique la formation théorique acquise de la gestion des
ressources humines
Avant tout, nous voudrions féliciter le personnel de l’agence pour son
implication dans la recherche de la satisfaction des assurés et pour l’esprit
d’écoute dont il fait preuve. Nous en voulons pour preuve la disponibilité vis-à-
vis des assurés qui le plus souvent s’exprimant dans leur patois, arrivent à se
faire orienter et voir leurs inquiétudes tant bien que mal dissipées.
Durant notre stage au sein de l’pas de Treichville, nous avons réalisé les
activités sus mentionnées :
a- La permanence
Nous avons assuré la permanence durant notre stage et avons reçu plusieurs
usagers.
b- Traitement de dossiers d’assurance retraite
Nous avons recueilli et traité plusieurs dossiers d’assurance que nous avons
joints aux autres pièces et déposer à la validation de notre responsable à la
CNPS .Nous en avons traité 15 cas de déclaration d’embauche au cours du stage
c- Dossiers d’assurance
Nous avons réceptionné les dossiers des salariés qui sont :
Pour un nouveau dossier le retraité nous a procuré :
un extrait d’acte de mariage original ; son extrait de naissance original, ceux de
son épouse et des enfants quatre (04) photos d’identité pour son épouse et lui ;
les copies de leur pièces d’identité ; les certificats de fréquentation pour les
enfants scolarisés ; les certificats médicaux des enfants de moins de six (06) ans
qui ne sont pas scolarisés ainsi que le certificat de vie et entretien des enfants à
charge ; fiche de déclaration d’embauche et de prestation familiale.
Par la suite nous lui avons produit une attestation de carrière précisant la date
d’embauche, la profession et le numéro d’affiliation de l’entreprise à la CNPS.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 26


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

CHAPITRE II : LES CRITIQUES


Nous avons relevé quelques insuffisances tant au niveau de la gestion de
l’assurance vieillesse qu’au niveau de toute la gestion des ressources humaines
de l’agence.
I- LES CRITIQUES LIEES A L’ASSURANCE VIEILLESSE
1- Au niveau informatique
La lenteur du système pose un réel problème dans le traitement des dossiers
compte tenu du fait qu’on n’arrive pas à créer les droits
2- Au niveau du recouvrement
La carrière des assurés n’est pas le plus souvent renseignée.
3- Au niveau de la communication
Le manque d’information et de formation des assurés sociaux et des employeurs
sur la réforme de la retraite entraine des allers et retours pour le dépôt des
dossiers.
En dehors de ces critiques sur l’assurance vieillesse, nous avons recensé des
critiques au niveau de toute l’agence.
III- LES CRITIQUES LIEES A TOUTE L’AGENCE
1. Au niveau logistique
- Une agence qui prend en charge les assurés de plusieurs zones
(MARCORY, PORT-BOUET et même Grand Bassam) a très peu
véhicules
- La commodité des chaises (fauteuil de bureau) reste à désirer.
- Le manque de moyens matériels et logistique (ordinateur, bureau…)
2. Au niveau des ressources humaines
- L’agence a un seul contrôleur d’exploitation pour effectuer le contrôle des
entreprises et un agent à la section carrière pour la saisie des DISA de
toutes les entreprises donc un sous-effectif pour l’Agence la plus
importante en dehors du Plateau .
- Une insuffisance de personnel dans pratiquement tous les services au
regard du travail à accomplir
- Espace d’accueil inadapté (réduit) vu le nombre de demandeurs de
prestations
3- Au niveau informatique
- Dispositif informatique défaillant
- Insuffisance de matériel informatique

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 27


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

CHAPITRE II: SUGGESTIONS


Pour rehausser l’image de marque de la CNPS en général et de l’agence de
Treichville en particulier, nous avons recommandé ce qui suit :
I- LES SUGGESTIONS LIEES A L’ASSURANCE VIEILLESSE
1- Au niveau du recouvrement
La section doit renseigner la carrière des assurés pour faciliter la création des
droits.
2- Au niveau informatique
La direction des ressources humaines doit songer au
déploiement des informaticiens dans toutes les structures pour gérer rapidement
les problèmes liés au système
3- Au niveau de la communication externe
La CNPS doit permettre aux agents des prestations de faire les sorties en
entreprise pour former les assurés sociaux et les employeurs sur la nouvelle
réforme de la retraite et les autres prestations servies au titre de l’assurance
vieillesse.
II- LES SUGGESTIONS LIEES A TOUTE L’AGENCE
1) Au niveau logistique
Renouveler les chaises pour faciliter et améliorer les conditions de travail des
agents.
Etoffer le parc automobile en octroyant plus de véhicules à l’agence pour
faciliter les sorties de recouvrement.
2) Au niveau informatique
Renouveler les (03) postes de travail défaillant de l’agence pour permettre le
traitement rapide des dossiers en équipant les différents services d’ordinateurs et
autres matériels informatiques nécessaires l’exécution optimale des taches qui
sont les leurs
3) Au niveau des ressources humaines
Renforcer le nombre d’agents dans tous les services afin de maximiser
l’efficacité des prestations pour une meilleure satisfaction des usagers.

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 28


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

CONCLUSION
Après trois mois de stage pratique au sein de la CNPS Agence de Treichville, nous
pouvons affirmer qu’il a été d’un apport bénéfique pour nous en ce sens qu’il a
contribué à forger notre esprit d’entreprise et notre aptitude à gérer des tâches
confiées. Il nous a permis de conjuguer nos connaissances livresques avec les
réalités en entreprise.
En effet, ce stage nous a permis d’être au cœur des activités de prestations sociales
qui couvrent et touchent plusieurs domaines.
En plus des travaux que nous avons eu à effectuer, nous avons ajouté à notre
connaissance plusieurs éléments à savoir les relations au sein d’une entreprise, la
culture de l’entreprise, et la vie professionnelle
Il ressort de cette analyse que la CNPS possède de nombreux atouts qui font d’elle
une référence dans son domaine d’activité.
Toutefois, la CNPS doit se sentir capable de répondre aux besoins de sa clientèle
afin de lui permettre une meilleure efficacité dans son travail

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 29


LE PROCESSUS DE LIQUIDATION D’UN DOSSIER DE PRESTATIONS : CAS L’ASSURANCE VIEILLESSE

ANNEXES

RAPPORT DE STAGE BTS RHCOM présenté par Mlle T 30

Vous aimerez peut-être aussi