Vous êtes sur la page 1sur 3

Les mots clés pour formation Production

Cette fonction a pour objectif de définir

Utilisez ce modèle pour extraire les données

Vous devez utiliser la ligne de

Résumé du problème

Il est définissable sur GESTRP - case à cocher « Analyse de replanification », GESITF - « Politique de
réapprovisionnement » et « protection en cours (replanification) » et GESPCB - « analyse de replanification » en
quelques semaines et bloquer « Règles de replanification » (le mode simulation est conseillé).

Détails

Tout d’abord, comme décrit dans l’ID de solution 36-11315, il peut éviter de répéter la génération de commandes de
stock de sécurité redondantes. D’une manière générale, il optimise le carnet de commandes planifié et ferme. Au lieu
de générer des commandes supplémentaires: commandes suggérées (comme POS ou WOS), MRP (MPS) considère
le backlog et essaie de collecter des quantités sur les ressources planifiées ou fermes existantes. C’est l’une des
méthodes de « rassemblement ». Il propose également d’avancer ou de retarder les commandes existantes. Cela
alimente les champs MRP Quantity, MRP date et Message. Ils sont affichés dans Atelier planification et planification
d’entreprise (plan de regroupement également). Ce sont des critères dans la fonction de replanification de masse
(FUNTDUMRP). Si nous avons une contrainte de coût de commande, ce mécanisme peut être utile.

Résolution

- Pour les commandes fermes: 1. Il y a une chance qu’une zone gelée soit définie. Ainsi, les messages de proposition
« Augmenter » et « Early » ne devraient pas être autorisés, de plus avec mode = Retard vers l’avant. » Diminution »
est moins perturbant dans la zone gelée de sorte qu’il pourrait être réglé. Un message « tardif » pourrait être utile s’il
y a un changement dans l’exigence (report, diminution ou annulation) qui implique une libération ultérieure. è Si nous
rappelons que l’inventaire est un gaspillage: envisager une période trop longue pour retarder vers l’avant ou vers
l’arrière est contre-productif pour la gestion des flux. 2. Quantité minimale de commande: si MOQ est géré, la
proposition de « diminution » doit être évitée. À moins que vous ne cochiez la case Réduction du sous-lot
économique dans GESPCB. - Pour les ordres prévisionnels : 1. L’horizon planifié est davantage axé sur la gestion et
l’anticipation des flux. Il s’agit d’une période plus flexible (voir l’ID de solution 36-11327) afin de retarder vers l’avant
pourrait être utile. Encore une fois, il est pertinent d’utiliser Delay en avant et en arrière si leurs configurations ne sont
pas étendues à une énorme quantité de jours. Il n’est pas nécessaire d’avoir trop d’inventaire plus tôt que nécessaire
(déchets). 2. À des fins d’achat, l’utilisation de la replanification est pertinente si vous souhaitez négocier un meilleur
prix par volume. Vous déclenchez donc des messages « Augmenter ». Vous pouvez également cocher Ignorer la
stratégie de réapprovisionnement lors de la replanification dans GESPCB afin de prendre en compte plusieurs ordres
suggérés à rassembler sur une ressource planifiée. è Si l’ingénierie de la chaîne d’approvisionnement a amélioré un
meilleur flux et brisé les contraintes moq, l’outil de planification est moins pertinent.

Haut du formulaire
Bas du formulaire

Option permettant d’avoir MRP pour ignorer


certains commandes client en attente

Souvent, cela peut prendre des jours pour que le service des ventes finalise certaines commandes
sur commande avec les clients. Il peut s’agir de confirmer à nouveau la date de livraison, le prix
ou les détails de la commande. Avant que les commandes client ne soient finalisées, toutes les
informations sont susceptibles d’être modifiées, mais les commandes sont déjà entrées dans le
système pour la tenue des enregistrements. Le problème est que, dans le système actuel, MRP va
ramasser ces commandes immédiatement et les traiter comme des ordres valides et nous suggérer
de construire / acheter en fonction des données non finalisées. Nous devrions avoir la capacité de
dire aux calculs MRP d’ignorer certaines commandes.

Possibilité de suivre la date de réception prévue


de l’original sur un bon de commande
Actuellement, dans X3 sur les lignes du BON de commande, il y a un champ où
l’utilisateur peut entrer la date de réception prévue du produit. Dans le cas où le
fournisseur a un retard et a besoin de repousser la livraison, il est nécessaire pour
l’utilisateur de mettre à jour cette date sur les lignes afin que le système reconnaisse du
point de vue de la planification / disponibilité des stocks savoir quand les marchandises
arrivent. Cela fonctionne très bien, mais on perd de la visibilité à la date de promesse
d’origine, ce qui peut être utile pour analyser les performances de livraison du
fournisseur. Il serait utile d’ajouter un autre champ à la ligne de bon de commande pour
« Date de promesse initiale » qui pourrait être défini par l’acheteur lors de la saisie du
bon de commande.

Prévision de la demande - Possibilité de désigner


le client en plus de l’article
Actuellement, dans la fonction de prévision de la demande, il permet de spécifier le
produit auquel la prévision se rapporte. De nombreuses organisations souhaiteraient
également qu’une mesure supplémentaire de spécification inclue le client à partir duquel
cette demande de produit est dérivée.

Stock disponible - Limité par site


Je voudrais voir cet outil avoir la possibilité de rechercher plusieurs sites. Actuellement, il vous
oblige à entrer dans un site, limitant ainsi la vision et nécessitant une compilation des données en
dehors de X3.
Exécuter MRP/MPS en fonction de critères
Produit, catégorie de produits, groupes de statistiques, formule, etc...
On peut ajouter un spécifique exécuter le CBN en fonction de critères : Catégorie de produit , groupes de statistiques , Ligne de
produit ..

Voilà mes remarques concernant la recette négoce : 


L’équipe HD ne sont pas convaincu par le calcul actuel de CBN (le calcul sera fait
sur une seule alternative ou l’article PF de HD peut comporter 3 nomenclatures
différentes.
La spécification au niveau de la commande client ne sera traduit à la production
que par une information texte ce qui peut induire des erreurs au niveau
prélèvement des lots (au contrôle a été fait par le système)
L’équipe HD n’est pas bien formé sur les notions de base : CBN et Prévision de
vente.
 Je suggère de planifier une réunion interne avec Ghassen sur les points bloquants
dans le projet et avoir leur impact sur les autres processus (production , stock , etc
)
 Point d’amélioration : la partage et la coordination entre l’équipe Inetum et
l’équipe HD