Vous êtes sur la page 1sur 8

N° 01902 du mercredi 25 Mars 2020 9 ème année 400 FCFA

opi nion

IECONOMIE
www.leconomie.cm

Covid-19 : une opportunité


de se réinventer
pour l’Afrique ? Page 7
L’Economie Media Group Tel : (237) 242 00 17 31 / 695 922 556 / 677 482 549 www.leconomie.cm Directeur de la publication : Thierry EKOUTI

Siège de la BCEAO au Sénégal

Acquisition d’intrAnts Agricoles


La Société internationale
islamique de Finance octroie
64,3 milliards FCFA au Cameroun P3
covid-19
coronAvirus
Baisse record des
ventes de smartphones
en février 2020 Les bonnes initiatives
qui viennent de
P5

MA nu dib Ango
l’Afrique de l’Ouest
Pour soutenir l’économie, la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest
Pluie d’hommages (Bceao) et les pays de cette sous région ont pris des mesures salutaires pour
aider les entreprises, le système bancaire à faire face aux effets économiques
pour le créateur et financiers engendrés par la propagation du Covid-19 ;

du soul makossa P6
Du côté de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) c’est encore
un silence total. P2
2 Ec ho s du jou r
L’EconomiE - n° 01902
mErcrEdi 25 mars 2020

Coronavirus

Les bonnes initiatives qui viennent de l’Afrique de l’Ouest


Pour soutenir l’économie, la
Banque centrale des Etats
d'Afrique de l'Ouest (Bceao) et
les pays de cette sous région ont
pris des mesures salutaires pour
aider les entreprises, le système
bancaire à faire face aux effets
économiques et financiers engen-
drés par la propagation du Covid-
19. Du côté de la Banque des Etats
de l’Afrique centrale (Beac) c’est
encore un silence total.

’est un grand défi que lance la

C Banque centrale des Etats


d'Afrique de l'Ouest (Bceao) à
la Beac. Depuis le début de
l’année 2020, le monde fait face à
une grave crise sanitaire marquée
par la propagation rapide de la pan-
démie du Covid-19. Cette pandémie
engendre de nombreuses pertes en
vies humaines. Par ailleurs, elle a de
graves conséquences sur l’activité
économique et financière mon-
diale.
Au regard de l’impact négatif que
cette crise pourrait avoir sur le sys-
tème bancaire et le financement de
l’activité économique dans l’Union,
la Banque Centrale, qui suit avec la
plus grande attention l’évolution de banques à utiliser les ressources Siège de la BCEAO ment mis en place un Fonds de Ri-
la pandémie a pour sa part décidé disponibles sur le guichet spécial de au Sénégal. poste et de Solidarité contre les ef-
d’injecter 340 milliards de FCFA refinancement des crédits accordés fets du Covid- 19 dénommé «
chaque semaine dans l’économie. aux PME/PMI, ainsi qu'adopter un FORCE-COVID-19 » et un comité de
Cette somme s'ajoute au montant cadre adapté pour accompagner les croissance et de veille économique
que la Bceao accorde chaque se- entreprises, en particulier les COVID-19.
maine à ses antennes des huit pays
membres. La somme globale heb-
PME/PMI, affectées par les consé-
quences de la pandémie et qui ren-
La Banque entend Conclave des ministres
domadaire est ainsi portée à 4 750
milliards FCFA.
contrent des difficultés pour
rembourser les crédits.
aussi élargir le champ des finances de l’Uemoa
Comme autre mesures, la Banque
entend aussi élargir le champ des Coris bank débloque des mécanismes à Réunis en session extraordinaire
par visioconférence, le 20 mars
mécanismes à la disposition des
banques pour accéder au refinance-
ment de la Banque centrale ce qui
200 millions de FCFA

La Banque centrale invite aussi à un


la disposition des 2020, le Conseil des ministres de
l’Uemoa, dans son communiqué
final, a examiné les répercussions
permettrait la cotation de 1 700 en-
treprises privées dont les effets
plus grand recours aux moyens de
paiement digitaux pour mieux limi-
banques pour accéder économiques et financières de la
pandémie mondiale de Covid-19 sur
n'étaient pas acceptés auparavant
dans son portefeuille. L’action de la
ter les contacts et les déplace-
ments. Enfin, il est rappelé au refinancement de la les pays de l’Union. D’après l’ins-
tance, cette situation se traduira
banque ouest africaine permettra
aux banques d’accéder à des res-
l'importance d'approvisionner les
banques en billets en quantité et en Banque centrale ce qui par une baisse de la croissance éco-
nomique, une hausse du chômage
sources complémentaires de 1 050 qualité suffisantes, pour assurer le et des impacts négatifs sur plu-
milliards et aux entreprises concer-
nées de négocier et bénéficier de
bon fonctionnement des guichets
automatiques.
permettrait la cotation sieurs secteurs d’activité, notam-
ment le tourisme, le transport, les
meilleures conditions pour leurs
emprunts.
Outre les mesures prises par la
Bceao, certaines banques de la zone
de 1 700 entreprises BTP, le commerce, l’industrie et le
secteur financier.
La Bceao entend également affecter
25 milliards de FCfa au fonds de bo-
ont-elles aussi prises des mesures.
Il s’agit par exemple de Coris Bank privées dont les Face à cette situation inquiétante,
les ministres ont échangé sur les
nification de la Banque ouest-afri-
caine de développement (Boad)
pour permettre à celle-ci d’accorder
internationale. Idrissa Nassa, le
PDG de cet établissement bancaire
offre 200 millions FCFA, représen-
effets n'étaient mesures à prendre au niveau com-
munautaire et au niveau des pays
pour soutenir les économies et leur
une bonification de taux d’intérêt
et d’augmenter le montant des
tant le matériel d’équipement au
personnel soignant et le renforce-
pas acceptés aupara- permettre de surmonter les effets
de ce choc. À ce titre, ils ont souli-
prêts concessionnels qu’elle accor-
dera aux États pour le financement
ment des capacités de prises en
charge des personnes infectées. vant dans son gné la détermination des Gouver-
nements à prendre toutes les
des dépenses urgentes d’investisse-
ment et d’équipement dans le
Concernant l’initiative prise par les
pays de cette zone, le Sénégal pour portefeuille. mesures nécessaires pour vaincre la
pandémie et limiter ses effets né-
cadre de la lutte contre la pandé- sa part a élaboré un plan de contin- gatifs sur la population et sur l’éco-
mie. gence suivant l’évolution de la pan- nomie.
A l'égard des PME/PMI en particu- démie pour un montant de 64
lier, la Bceao a également invité les milliards de FCFA. L’Etat a égale- Josiane J. Ondomboe
EconomiE 3
L’EconomiE - n° 01902
mErcrEdi 25 mars 2020

agriCulture
L’ITFC octroie plus de 64 milliards FCFA au Cameroun
Ce financement de la Société in-
ternationale islamique de finan-
cement du commerce, servira à
l’acquisition d’intrants agricoles
et à l’achat du coton-graine, de
graines de soja et de leur vente
locale.
e Cameroun et la Société inter-

L nationale islamique de finance-


ment du commerce (ITFC) ont
signé un accord de financement
Mourabaha, d’un montant de plus de
64 milliards FCFA le 19 mars 2020. Ce
financement servira à l’acquisition
d’intrants agricoles (engrais, pesti-
cides, herbicides) et à l’achat du
coton-graine, de graines de soja et de
leur vente au Cameroun.
La majorité des ménages agricoles au
Cameroun pratiquent une agriculture
familiale, souvent de subsistance. 2/3
des agriculteurs exploitent une super-
ficie inférieure à 2 hectares. A ces dif-
ficultés viennent s’ajouter, ducteurs à des intrants de qualité (se- L’une des contraintes Pour mémoire, l’ITFC a accordé un
l’insuffisance des infrastructures de mences, engrais, produits phytosani- prêt de 44,6 milliards FCFA au Came-
transport, de stockage et de commer- taires, aliments pour animaux et
majeures de l’agriculture roun en 2018. L’argent devait servir
cialisation. La faible couverture du produits vétérinaires). Dans le cas des camerounaise réside dans aux importations de pétrole brut de la
monde rural par les institutions finan- semences, cette situation résulte de le faible accès des produc- Société nationale de raffinage (So-
cières, l’insécurité foncière, et la fai- l’indisponibilité des semences amélio- nara). Avec une capacité de raffinage
ble capacité des organisations de rées au moment opportun, de l’insuf- teurs à des intrants de de 2,1 millions de tonnes de barils de
producteurs.
Selon le rapport sur l’évaluation des
fisance des ressources des qualité (semences, engrais, pétrole par an, le financement devait
producteurs pour acquérir des se- servir à porter la production de la
risques agricoles au Cameroun publié mences de qualité et des pratiques de produits phytosanitaires, structure à 3,5 millions de tonnes par
en 2017, l’une des contraintes ma- certains opérateurs qui commerciali- aliments pour animaux et an, afin de limiter les importations.
jeures de l’agriculture camerounaise sent des semences prétendument
réside dans le faible accès des pro- améliorées. produits vétérinaires). Jean Daniel Obama

aCCompagnement
1 milliard 200 millions FCFA pour 8 organisations rizicoles
La dotation reçue il y a quelques tion des infrastructures inquiétait
jours par ces coopératives fait déjà.
partie du cadre des transferts des Au cours de l’année 2020, la Semry
compétences aux agriculteurs, ambitionne de mettre ambitionne
dans les pépinières rizicoles enca- de mettre une cargaison de 45 000
tonnes de riz blanchi sur les mar-
drés par la Société d’expansion et chés du Cameroun. Dans son plan
de modernisation de la riziculture de relance de la filière évalué à 1
de Yagoua (Semry). 400 milliards FCFA, soit près de 60%
du budget destiné à l’amélioration
organisations spécialisées des rizières, le Cameroun ambi-

8 dans la production de riz


viennent de bénéficier d’un
accompagnement de 1 mil-
liard 200 millions FCFA dans la ré-
gion de l’Extrême Nord de la Semry.
tionne de produire 1,5 million de
tonnes de riz d’ici 2024. L’objectif
du gouvernement est de limiter les
importations et favoriser la pro-
duction et la consommation des
Cette dernière a bénéficié de l’ac- produits locaux.
compagnement de la Banque mon- La mise en œuvre du plan de re-
diale et du Projet d’urgence de lutte lance de la filière sur cinq ans, de-
contre les inondations (Pulsi). vrait porter la production nationale
Outre la construction d’un bureau à environ 1,5 millions de tonnes de
pour l’association des usagers de tient que les travaux trainent tou- riz Paddy, qui représente 1 million
l’eau (AUE), chaque structure com- jours dans les villages des stations de tonnes de riz marchand et ac-
prend un magasin à deux ailes pour I et II, du fait de la mésentente croitre le niveau de transformation
la coopérative et un château d’eau entre les villageois concernant le locale de 65% à 100%. L’objectif de
à plaque solaire pour un montant choix du site, contrairement aux la stratégie nationale de dévelop-
de 150 millions FCFA. Le rôle d’AUE stations III et IV où les travaux sont pement de la production de riz éla-
sera de conduire l’irrigation sur les assez avancés. Dans le secteur de la borée en 2007, vise une production
différents sites et assurer l’entre- zone Semry II à Maga, l’on note que de 750 000 tonnes de riz en 2020.
tien des canaux. les travaux avancent mais le délai
De l’évaluation des sites, l’on re- fixé le 21 mars 2020 pour la récep- Jean Daniel Obama
4 éco nomi E L’EconomiE - n° 01902
mErcrEdi 25 mars 2020

infrastruCtures
Le Minsep et Magil signent un contrat pour les travaux supplémentaires du stade omnisports de Douala
Les parties prenantes ont établi cette même liste, on retrouvait égale-
le protocole d'accord hier, 23 ment l’aménagement d’une piste
mars 2020 dans la capitale écono- d'athlétisme conforme aux standards
mique. de l'IAAF, avec la fourniture des équi-
pements pour les différentes disci-
e CHAN 2020 glisse mais le Ca- plines.

L meroun continue ses travaux.


Après avoir attribué les travaux
de finalisation du stade Olembe à
l'entreprise canadienne
Construction au détriment de Piccini,
Magil
Pour la réhabilitation, le chef de l’État
avait autorisé au ministre de l'Econo-
mie, de la Planification et de l’Aména-
gement du Territoire (Minepat), à
signer une convention avec la banque
l'Etat lui refait confiance avec ce nou- allemande Deutsche Pfandbrief (PBB),
veau partenariat, signé avec Narcisse en plus de la Standard Chartres Bank
Mouelle kombi, ministre des Sports et de Londres, déjà engagée dans le pro-
de l’Education Physique. En effet, le 23 jet. En dehors de la réhabilitation, la
mars 2020, les partenaires ont passé convention comprenait aussi les tra-
un accord pour les travaux supplé- vaux connexes du chantier pour une
mentaires devant s'effectuer au stade enveloppe globale de 63,2 milliards
Omnisports de Bepanda à Douala. FCFA.
« Le contrat fixe le cadre juridique de des lots technologiques et audiovisuels Magil est une entreprise canadienne
fondée en 1948. Elle a été incorporée
la matérialité et de la consistance des
travaux à exécuter afin de pouvoir
donner sens aux très hautes instruc-
captifs et réceptifs, la maintenance du
stade ainsi qu'une formation de 6 mois
pour les Camerounais et les Camerou-
Magil est une entreprise Magil Construction en 1953. Les trois
dernières décennies lui ont permis de
tions du Président de la République en
rapport avec le relèvement de la qua-
naises, à cette activité.
Toutefois, la réhabilitation du stade
canadienne fondée en se bâtir une réputation dans l'industrie
de la construction familiale. Magil re-

1948. Elle a été incorpo-


lité, de la fonctionnalité, et du standing omnisports de Douala avait d'abord noue avec ses activités internationales
de cette belle infrastructure sportive été confiée à Magil. Avec ses 40 000 en 2016 au Cameroun avec un contrat
», indiquait le Minsep. places, le Canadien devait y réaliser d'envergure. A titre de rappel, des
Clauses du contrat
Magil Construction a un cahier de
des travaux de terrassement et de ni-
vellement, d'assainissement et de drai-
rée Magil Construction matchs du CHAN 2020 se seraient dis-
putés dans ce stade, si sieur Coronavi-
charges bien fourni. Parmi les tâches à
effectuer par l'entreprise figurent :
l’aménagement des parkings et es-
nage de la fourniture ainsi que de
l'installation d'un gazon hybride par pi- en 1953. rus ne s’était pas invité à la danse.

quage de microfibres synthétiques


paces de stationnement, la fourniture entre les brins de gazon naturel. Dans Julie Bilo'o Lindjeck

Coronavirus
Le Gouvernement sévit dans le Commerce
Luc Magloire Mbarga Atangana, tonnes de riz importées, a vu son ma-
ministre du Commerce procède gasin de Mokolo scellé. Et ce n'est
depuis le 19 mars dernier à la fer- pas la première fois, apprend_ on du
meture des établissements se li- mincommerce. En effet, ses entre-
vrant à la spéculation sur les prix pôts de Douala et celui de Yaoundé
affichent une indisponibilité notoire
et la dissimulation des produits en matière de riz. L'importateur dis-
de consommation de masse. simulerait donc des stocks, pour à la
longue improviser une rupture du fait
quelque chose malheur est

A
du confinement imposé par le
bon. Voilà le jeu auquel se Covid_19. Toute chose qui aboutirait
prêtent les commerçants, en à une augmentation des prix. Le 23
cette période délicate de crise mars dernier, des scellés y ont donc
sanitaire mondiale. Alors que le gou- été apposés, sous réserve des résul-
vernement multiplie des mesures tats d'enquêtes ainsi que les sanc-
pour contrecarrer la propagation du tions pénales prévues par la loi.
nouveau Coronavirus, les opérateurs Toujours pour le riz, la société Soco-
économiques trouvent une aubaine trim a subi le même sort. Basée au
pour les bonnes affaires. Ce qu'ils ou- quartier Fouda à Yaoundé, l'entre-
blient c'est que magasins de prise avait déjà revu ses prix à la
stockage, boutiques, marchés et pois- hausse, sur le riz brisure thaïlandais
sonneries sont ces derniers jours la de 5% et 25%. Pourtant, depuis la
cible du ministère du Commerce, tournée d’évaluation des stocks du
pour s'assurer de la disponibilité, de 19 mars, les consommateurs sont
la qualité ainsi que du respect des rassurés quant à la disponibilité à des
prix homologués, sur les produits de prix raisonnables, des produits de
grande consommation. Dans son pé- première nécessité. En effet, les en- Mvog_Mbi. Les raisons étaient là sur-
riple, des brebis galeuses, qui voient trepôts sont bien fournis, les rayons L'importateur dissimule- enchère et la non présentation des
malheureusement leurs espaces bien achalandés appuyés par des car- rait donc des stocks, certificats, pour la commercialisation
commerciaux mis sous scellés. gaisons flottantes. Le tout pour une de certaines variétés de poisson.
disponibilité totale de 6 mois.
pour à la longue improvi- Comme quoi les habitudes auraient
Le magasin de Sorepco Outre ces magasins, des boutiques et ser une rupture du fait finalement la peau dure.
Mokolo scellé
Le plus gros importateur de riz au
poissonneries ont également été fer- du confinement imposé
mées par le mincommerce dans les
premier trimestre 2020, avec 26 555 quartiers Étoudi, Mokolo et par le Covid_19. Julie Bilo’o Lindjeck
L’EconomiE - n° 01902
mErcrEdi 25 mars 2020 busin Ess 5
innovation

BootAfrica, une application qui rémunère les utilisateurs des réseaux sociaux
L’œuvre est du jeune startupper
Boris Ngnintedem, qui a mis sur
pied la plateforme numérique
dans le but de permettre aux in-
ternautes de se faire de l’argent
en surfant.

tilisation rentable des ré-

U seaux sociaux. C’est dans


cette optique que, le jeune
camerounais a pensé BootA-
frica. En effet, à l’ère du tout numé-
rique il n’est plus envisageable
d’utiliser les plateformes numérique
à tort et à travers. Ainsi, Boris Ngnin-
tedem veut œuvrer à une utilisation
fructueuse des réseaux sociaux sur le
continent. Pour cela le jeune innova-
teur à créer BootAfrica, une plate-
forme qui ambitionne de rémunérer
les utilisateurs du continent.
«Nous voulons mettre un terme à contenus seront payés en fonction du
nombre de like sur notre plate-
Nous avons décidé de créer une sur sa plateforme. « Pour l’instant la
version beta est déjà en ligne. On ef-
l’usage non productif des réseaux so-
ciaux par les internautes africains. Au forme», explique Boris Ngnintedem. plateforme sociale sur laquelle fectue encore des tests. Nous espé-
Cameroun par exemple, vous avez
2,5 millions de personnes qui se
Arrivé 15ème au concours national
du meilleur projet TIC à l’issu de la se-
tous les likes seront rémunérés. rons bâtir une grande communauté
comme les réseaux les plus utilisés
connectent quotidiennement mais maine de l’innovation numérique or- Artistes, journalistes et autres dans le monde. Nous avons du po-
qu’est ce qu’ils y gagnent ? Rien. ganisée par le ministère des Postes et producteurs de contenus seront tentiel, des idées. Il nous faut juste
Nous avons décidé de créer une pla- télécommunications en 2019, Boris un meilleur accompagnement», dit-il
teforme sociale sur laquelle tous les ambitionne de lancer aussi une cryp- payés en fonction du nombre de tout enthousiaste.
likes seront rémunérés. Artistes, jour- tomonnaie dénommée likecoin pour
nalistes et autres producteurs de assurer les transactions financières like sur notre plateforme» Esther Fossi

Covid-19

Baisse record de 38% des ventes de smartphones en février 2020


Selon les données de Strategy de fabriquer des smartphones, tan-
Analytics, cette contre-perfor- dis que de nombreux consomma-
mance est due aussi bien aux dé- teurs n’ont pas pu ou n’ont pas
lais de production en Chine qu'à la voulu aller directement en magasin
pour acheter de nouveaux appareils
demande réduite en raison de la ».
pandémie. Le mois de mars ne de-
vrait pas être meilleur. Un mois de mars tout aussi
difficile en perspective

hute libre chez les fabricants La situation s’est depuis améliorée

C de smartphones. Comme
quoi en temps de crise les
pertes sont énormes. La pan-
démie a poussé de nombreuses
usines et magasins à fermer, et les
en Asie, mais le nouveau coronavi-
rus s’est largement propagé en Eu-
rope, en Afrique ainsi qu’en
Amérique du Nord depuis, poussant
de plus en plus de gouvernements
ventes de smartphones s’en ressen- à imposer le confinement à leurs ci-
tent. Le marché a enregistré une toyens afin d’enrayer la pandémie.
baisse historique en février. L’im- Le scénario asiatique devrait donc
pact du COVID-19 sur le marché des se répéter sur les autres continents,
smartphones commence à se faire et il est de ce fait peu probable que
ressentir au niveau mondial. Outre les ventes globales de smartphones
le fait que cette crise a un impact repartent à la hausse en ce mois de
sur la chaine d’approvisionnement Le rapport de Strategy Analytics, vrier 2020, soit seulement 61,8 mil-
lions de smartphones livrés contre
mars. Il ne serait d’ailleurs pas
étonnant qu’il soit même pire en-
des constructeurs, en particulier
pour les marques qui dépendent de annonce une baisse de 38 % des 99,2 millions en février 2019. « core que le précédent. Strategy
C’est la plus grande chute de l’his- Analytics évoque néanmoins la pos-
la main d’œuvre chinoise, les me-
sures de confirment et les ferme-
expéditions mondiales de smart- toire du marché des smartphones », sibilité de voir les fabricants multi-
tures de magasins ont également phones en février 2020, soit précise Linda Sui, directrice de Stra-
tegy Analytics. Le rapport évoque
plier les ventes flash en ligne et les
offres promotionnelles pour limiter
provoqué des chutes des ventes.
Dans un contexte difficile lié à l’épi- seulement 61,8 millions de plus particulièrement l’effondre-
ment de la demande en Asie le mois
la casse au cours des prochaines se-
maines.
démie du coronavirus, le rapport de
Strategy Analytics, annonce une smartphones livrés contre dernier à cause des mesures de
confinement. « Certaines usines
baisse de 38 % des expéditions
mondiales de smartphones en fé-
99,2 millions en février 2019. asiatiques n’ont pas été en mesure Esther Fossi
6 focus
L’EconomiE - n° 01902
mErcrEdi 25 mars 2020

manu dibango

Le créateur du soul makossa range définitivement son saxophone


Il est décédé hier 24 mars 2020 à
l’âge de 86 ans des suites du Coro-
navirus.

’une des légendes du makossa

L qui faisait rayonner la musique


camerounaise dans le monde
entier vient de s’éteindre. Une
triste nouvelle pour les fans. La mort
de Manu Dibango a suscité une
vague d’émotions à travers le
monde car sa musique avait traversé
les frontières. Sur les réseaux so-
ciaux, l'émotion est vive. Les hom-
mages au saxophoniste et se
comptent par milliers sur Twitter, où
les anonymes comme les personna-
lités saluent la mémoire de l'artiste.
« Covid19 dérobe le monde le
monde, le monde la musique,
l’Afrique d’un homme de très grande
valeur. Cher Manu : nous gardons ta
musique, ton rire et tout le bonheur
que tu as donné » a écrit Louise
Mushikiwabo, Secrétaire générale
de la Francophonie sur son compte
twitter. « Avec la disparition de
Manu Dibango, l’Afrique perd une
légende musicale inspirante et
inoxydable. Je salue la mémoire de
cet orfèvre hors-pair du saxophone N’oubliez pas qu’il est l’un des mythique sample de saxophone du
qui laisse au monde une œuvre iné- grands talents qui a donné naissance morceau » a même été repris par
galée. Je pense à sa famille et ses aux musiques africaines mo- des poids lourds de la musique in-
proches » a quant à lui toujours sur
twitter écrit Roch Kabore, président
du Burkina Faso.
Pour le président sénégalais, Macky
dernes…c’est quelqu’un qui a touché
à toutes les musiques du Continent
que ce soit d’Afrique centrale ou de
l’Ouest. Il a apporté son talent et son
Manu Dibango ternationale : Michael Jackson et Ri-
hanna. Michael Jackson
empruntera » la mélodie pour la
chanson « Wanna Be Starting Some-
«

Sall, Manu Dibango était un grand


musicien africain. « Sa longue car-
rière est un exemple d’audace créa-
génie aussi au monde. Il aurait man-
qué quelque chose dans la discogra-
phie de Michael jackson sans le
était un saxopho- thing », et sera accusé par le musi-
cien camerounais de plagiat. Dans
les années 80, l'affaire se clos sur un

niste de génie qui


trice, d’innovations et de constance petit vol de soul makossa sorti en accord financier entre les deux ar-
» souligne-t-il. « Ce jour, un im- 1972 et qui n’était qu’une face b. Et tistes. Rebelote en 2009, mais cette
mense artiste s’en est allé. Manu Di- ce titre est devenu le plus embléma- fois, c'est la chanteuse Rihanna qui
bango était un saxophoniste de tique de son répertoire et la chanson reprend la mélodie de « Soul Ma-
génie qui lègue à l’Afrique et au
monde une œuvre immense, mais
également un être exceptionnel,
plein de jovialité et d’humanité. Re-
africaine la plus connue à travers le
monde » affirme Claudy Siar, anima-
teur de l’émission Couleurs Tropi-
cales sur Radio France
lègue à l’Afrique kossa » de Manu Dibango pour son
titre « Don't Stop The Music ».

et au monde une
Une vie de concerts
pose en paix « papa Manu ». Ta mu- Internationale (RFI).
sique restera éternelle » peut –on Dans la même veine, il ajoute : « Le musicien Manu Dibango laisse
lire sur la page facebook d’Ali Bongo Pour moi c’était un grand frère. Il derrière lui une carrière immense «

œuvre immense,
Ondimba, président de la Répu- m’a accompagné tout au long de ma dirigée par la passion ». Et jusqu'au
blique du Gabon. carrière. Il a toujours été là lorsque 17 octobre 2019, Manu Dibango, in-
j’avais besoin de lui. Comme vous fatigable et saxophone à la main, cé-
« Il a touché à toutes les pouvez le constater il est la voix de lébrait ses 60 ans de carrière sur la
musiques du Continent »

Pour Alain Belibi, ancien journaliste


à la Crtv, Manu Dibango représentait
Couleurs Tropicales dans les jingles.
Le Coronavirus tue les noirs…Il tue
tout le monde. Il y’a pas deux huma- mais également un scène du Grand Rex de Paris, ac-
compagné par l'Orchestre Lamou-
reux. Cette année, le saxophoniste

être exceptionnel,
nité, il y’a une seule humanité. Il a devait remonter sur scène en Marti-
une partie de l’image du Cameroun à emporté le plus panafricaniste des nique dès le 17 avril 2020. En plus
l’extérieur. « Le Covid19 a emporté panafricanistes. Le symbole d’un de sa vie de musique et de concerts,
l’une de nos plus grandes légendes. monde pluriel. Pour lui il y’avait pas Manu Dibango s'était engagé en

plein de jovialité et
Un homme qui m’a impressionné en de barrière ethnique et religieuse. 2018 aux côtés de Juliette Binoche
plus de son talent par sa force mal- C’est ce que nous devons retenir de en signant une tribune contre le ré-
gré le poids des années, par sa séré- Manu Dibango ». chauffement climatique, intitulée «
nité et son incroyable humilité. J’ai Le plus grand défi de l'histoire de
toujours pensé qu’il était éternel et
il l’est » souligne Brice Albin, chef de
chaîne de Radio Sweet Fm à Douala.
Plagié par
Michael Jackson et Rihanna
« La disparition de Manu Dibango « Soul Makossa », chanson de Manu
d’humanité. l'humanité », publiée en Une du
Monde. Emmanuel N'Djoké Dibango,
alias Manu Dibango, est né le 12 dé-
cembre 1933, à Douala. Il aura fait le
est une perte immense. En premier Dibango enregistrée en 1972 a eu tour du monde en saxo.
lieu, tout le monde pense au milieu un retentissement mondial et est
de la musique où il a tant apporté. l’un de ses plus grands succès. Le « Hervé Fopa Fogang
opi nion s Et débats 7
L’EconomiE - n° 01902
mErcrEdi 25 mars 2020

COVID-19 : Une opportunité de se réinventer pour l’Afrique ?


e 17 mars dernier, la secré-

L taire exécutive de la Com-


mission économique des
Nations-unies pour
l’Afrique, Vera Songwe, interve-
nant dans les colonnes d’un
média français alertait à juste
titre sur les risques et les consé-
quences de la pandémie sur le
continent. En pointant la forte
dépendance des économies afri-
caines vis-à-vis de leurs parte-
naires chinois et européens
notamment, elle montrait com-
bien les pays africains étaient fra-
giles et subiraient l’onde de choc
d’une crise sanitaire, écono-
mique et financière mondiale.
Pourtant, au-delà de ce constat,
n’est-il pas justement le lieu de
s’interroger sur l’opportunité his-
torique qui s’offre à l’Afrique.
Pour les dirigeants africains,
quelques constats et interroga-
tions devraient rapidement inter-
peller.
Le premier nous fait comprendre
que la crise actuelle montre les li-
mites du commerce international
tel que pratiqué jusqu’à présent,
tout en nous interpellant sur les
avantages comparatifs réels des
gains à l’échange sous-jacents. En
effet, basé sur les chaines de va-
leurs et de productions mondiali-
sées, le monde s’est grippé une
fois que les usines chinoises se
sont mises à tousser, provoquant
une crise de l’offre en biens ma- à un surendettement des pays et comme la fourmi avant l’hiver ?
nufacturiers. potentiellement à une crise des Autre fait, et non pas des plus
Le second constat est l’essouffle- dettes de souveraineté. D’autre anodins, le paiement astucieux

En effet, malgré
ment d’un modèle financier ac- part, la contraction des écono- par le Tchad d’une partie de sa
tuel qui peine à redynamiser les mies basées principalement sur dette à l’Angola par des têtes de
économies occidentales. Ainsi, les services depuis la mise en vi- bœuf prouve que des solutions
malgré des recapitalisations et
des aides financières à plusieurs
milliards d’euros et dollars aux
gueur des mesures de confine-
ment impactent sur les indices
boursiers.
l’arrêt des usines alternatives répondant aux spéci-
ficités environnementales et cul-
turelles sont possibles. Preuve
économies et entreprises, les
places boursières peinent à se re-
lancer. Les actions matérielles et
Si on se doute qu’il n’y aura pas
un alignement des mesures en chinoises, l’offre que les Etats dans une dyna-
mique d’unions d’économies

africaine en ma-
zone Euro au profit de la Zone proches géographiquement et sur
immatérielles des économies de CFA, ne serait-il pas intéressant un modèle d’équation de gravité,
services étant fortement dépen- de savoir quelle est la position peuvent d’une part générer en
dantes d’un facteur de produc-
tion capital:
l’humain, ce dernier ne peut se
des banques centrales africaines
et quelles dispositions sont prises
au-delà même de la question de
tières premières ayant des échanges croisés
denses, des avantages compara-
tifs et des gains à l’échange et dé-

(sol et sous-sol)
remettre au travail tant que le l’avenir des deux monnaies, pour velopper d’autre part, de
Covid-19 sévira. Or, la crise sani- soutenir les efforts des pays afri- nouveaux types de solidarités et
taire empêchant toute activité du cains dans la lutte contre la pan- de partenariats, soutenables,
secteur tertiaire, ou du moins
une bonne partie, on peut se
poser une question qui a toujours
démie ?
était toujours adaptées et valorisables.
Au final, alors même que la crise
n’a pas encore comme d’aucuns
présente certains
La question des surplus de pro-
passionné les économistes, celle duction des matières premières? le prophétisent exterminer les
de l’origine même de la richesse. populations africaines et leurs

secteurs tels que


Il convient de s’intéresser à l’état économies, n’est-il pas l’heure
De l’avenir de l’Euro du marché au moment où sur- pour les gouvernants de poser ré-
pour le FCFA… vient cette triple crise sanitaire, solument les jalons d’une ré-
Constatations faites, la question
du futur de l’Euro et incidem-
financière et économique. En
effet, malgré l’arrêt des usines
chinoises, l’offre africaine en ma-
les hydrocarbures flexion prospective sur les
besoins réels des populations
pendant et après le passage du
ment du FCFA peut se poser, ceci
au moment où : d’une part, la
‘‘mise en confinement’’ des rè-
tières premières (sol et sous-sol)
était toujours présente certains
secteurs tels que les hydrocar-
enregistrant même COVID-19 en y incluant des pistes
de solutions via l’intégration
communautaire à l’échelle sous-
gles de disciplines budgétaires
des pays de l’Union Européenne
et du pacte de stabilité et de
bures enregistrant même des «
surstocks ». Que faire de ces sur-
plus de production ? Vendre à
des « surstocks ». régionale suivant la nature de be-
soins identifiés.
croissance vont ouvrir le chemin perte ou faire des réserves MD
8 pu bLici té
L’EconomiE - n° 01902
mErcrEdi 25 mars 2020