Vous êtes sur la page 1sur 24

IA IA

Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50


CSC CHERAGA
IA IA IA
NORME ISO
O R O R OR
INTERNATIONALEOR OR
9934-1
N N N N N
IA IA I A I A I A
Première édition
2001-12-01

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N AN
I I I I I

O R O R Essais O
non
R
destructifs —O R
MagnétoscopieO—
R
A N N N N N
I IA I
PartieA1: I A
Principes généraux du contrôle
I A
Non-destructive testing — Magnetic particle testing —

O R O R O R
Part 1: General principles
O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R R R R
A N A N NO N O N O
I I IA I A I A

O R O R O R R R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R OR OR OR R
Numéro de référence
ISO 9934-1:2001(F)
O
IAN I A N
I AN
I A N
IA
N© ISO 2001
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R O R
N N N
PDF – Exonération de responsabilité
N N
IA IA IA IA IA
Le présent fichier PDF peut contenir des polices de caractères intégrées. Conformément aux conditions de licence d'Adobe, ce fichier peut
être imprimé ou visualisé, mais ne doit pas être modifié à moins que l'ordinateur employé à cet effet ne bénéficie d'une licence autorisant
l'utilisation de ces polices et que celles-ci y soient installées. Lors du téléchargement de ce fichier, les parties concernées acceptent de fait la
responsabilité de ne pas enfreindre les conditions de licence d'Adobe. Le Secrétariat central de l'ISO décline toute responsabilité en la
matière.
Adobe est une marque déposée d'Adobe Systems Incorporated.

O R O R O R O R
Les détails relatifs aux produits logiciels utilisés pour la création du présent fichier PDF sont disponibles dans la rubrique General Info du
fichier; les paramètres de création PDF ont été optimisés pour l'impression. Toutes les mesures ont été prises pour garantir l'exploitation de O R
A N N N N N
ce fichier par les comités membres de l'ISO. Dans le cas peu probable où surviendrait un problème d'utilisation, veuillez en informer le

A A A A
I I
Secrétariat central à l'adresse donnée ci-dessous.
I I I

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N A N
I I I I I

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R R R R
A N A N NO N O N O
I I IA I A I A
© ISO 2001

O R O R O R R R
NO NO
Droits de reproduction réservés. Sauf prescription différente, aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ni utilisée sous quelque

A N N N
forme que ce soit et par aucun procédé, électronique ou mécanique, y compris la photocopie et les microfilms, sans l'accord écrit de l’ISO à

A A
I ISO copyright office I
Case postale 56 • CH-1211 Geneva 20
I
l’adresse ci-après ou du comité membre de l’ISO dans le pays du demandeur.
IA IA
Tel. + 41 22 749 01 11
Fax. + 41 22 749 09 47
E-mail copyright@iso.ch

O R Web www.iso.ch
Imprimé en Suisse
O R O R O R OR
IAN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
ii © ISO 2001 – Tous droits réservés
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA
Avant-propos

O R O R O R O R
L'ISO (Organisation internationale de normalisation) est une fédération mondiale d'organismes nationaux de
normalisation (comités membres de l'ISO). L'élaboration des Normes internationales est en général confiée aux
O R
A N A N A N A N AN
comités techniques de l'ISO. Chaque comité membre intéressé par une étude a le droit de faire partie du comité
technique créé à cet effet. Les organisations internationales, gouvernementales et non gouvernementales, en
I I I I
liaison avec l'ISO participent également aux travaux. L'ISO collabore étroitement avec la Commission
électrotechnique internationale (CEI) en ce qui concerne la normalisation électrotechnique.
I
Les Normes internationales sont rédigées conformément aux règles données dans les Directives ISO/CEI,

O R
Partie 3.

O R O R O R
La tâche principale des comités techniques est d'élaborer les Normes internationales. Les projets de Normes O R
IAN I A N
IA N
I A N
comme Normes internationales requiert l'approbation de 75 % au moins des comités membres votants.
I A N
internationales adoptés par les comités techniques sont soumis aux comités membres pour vote. Leur publication

L'attention est appelée sur le fait que certains des éléments de la présente partie de l'ISO 9934 peuvent faire l'objet
de droits de propriété intellectuelle ou de droits analogues. L'ISO ne saurait être tenue pour responsable de ne pas
avoir identifié de tels droits de propriété et averti de leur existence.

O R O R O R O R
L'ISO 9934-1 a été élaborée par le Comité européen de normalisation (CEN) en collaboration avec le comité
O R
N N N N N
technique ISO/TC 135, Essais non destructifs, sous-comité SC 2, Moyens d'examens superficiels, conformément à

IA IA IA
l'Accord de coopération technique entre l'ISO et le CEN (Accord de Vienne).
IA IA
Tout au long du texte du présent document, lire «… la présente Norme européenne …» avec le sens de «… la
présente Norme internationale …».

O R
Magnétoscopie:
O R O R O R
L'ISO 9934 comprend les parties suivantes, présentées sous le titre général Essais non destructifs —

OR
N N N N N
IA IA
— Partie 1: Principes généraux du contrôle

— Partie 2: Produits indicateurs


IA IA IA
— Partie 3: Équipement

O R O R R R R
NO O O
L’annexe A de la présente partie de l'ISO 9934 est donnée uniquement à titre d'information.

A N A N N N
I I IA I A I A

O R O R O R R R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R O R O R O R OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés iii
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA
Sommaire

O R O R O R O R Page
O R
A N N N N N
Avant-propos...............................................................................................................................................................v

A A A A
I 1
2
I I I I
Domaine d'application...................................................................................................................................1
Références normatives .................................................................................................................................1
3 Termes et définitions.....................................................................................................................................1
4
5
O R O R O R O R
Qualification et certification du personnel..................................................................................................1
Sécurité et exigences d’environnement ......................................................................................................2
O R
A N
6
A N A N A N A N
Mode opératoire du contrôle ........................................................................................................................2
I 7 I I I I
Préparation de la surface ..............................................................................................................................2
8 Aimantation ....................................................................................................................................................2
8.1 Prescriptions générales ................................................................................................................................2
8.2 Contrôle de l'aimantation ..............................................................................................................................4
8.3
8.3.1
O R O R O R O R
Techniques d’aimantation.............................................................................................................................5
Techniques par passage de courant électrique dans la pièce..................................................................5
O R
8.3.2
N N N N
Techniques par passage de flux magnétique .............................................................................................6
N
IA 9
9.1
IA IA IA IA
Produit indicateur ..........................................................................................................................................7
Propriétés et choix des produits ..................................................................................................................7
9.2 Caractérisation des produits indicateurs....................................................................................................7
9.3 Mode d'application des produits indicateurs..............................................................................................8
10
10.1
O R O R O R O R
Conditions d’observation..............................................................................................................................8

OR
Produits colorés.............................................................................................................................................8
10.2
N N N N N
Produits fluorescents ....................................................................................................................................8

IA 11
12
IA IA IA IA
Contrôle de la performance globale ............................................................................................................9
Interprétation et enregistrement des indications .......................................................................................9
13 Désaimantation ..............................................................................................................................................9
14

O R R R R R
Nettoyage........................................................................................................................................................9

O NO O O
15 Procès-verbal d'essai ..................................................................................................................................10

A N A N N N
IA A A
Annexe A (informative) Exemple de détermination des intensités de courant requises pour obtenir les
I I
valeurs de champs magnétiques tangentiels spécifiées pour les diverses techniques
I I
d'aimantation ................................................................................................................................................14

O R O R O R R R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R O R O R O R OR
IAN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
iv © ISO 2001 – Tous droits réservés
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA Avant-proposIA IA IA IA
Le texte de l’EN ISO 9934-1:2001 a été élaboré par le comité technique CEN/TC 138 "Essais non destructifs", dont
le secrétariat est tenu par l’AFNOR, en collaboration avec le comité technique ISO/TC 135 "Essais non destructifs".

O R O R O R O R O R
Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique, soit

A N N N N N
par entérinement, au plus tard en juin 2002, et toutes les normes nationales en contradiction devront être retirées

A A A A
I I
au plus tard en juin 2002.
I I
La présente Norme européenne a été élaborée dans le cadre d'un mandat donné au CEN par la Commission
I
Européenne et l'Association Européenne de Libre Echange et vient à l'appui des exigences essentielles de la (de)
Directive(s) UE.

O R O R O R O R O R
Pour la relation avec la (les) Directives UE, voir l'annexe ZA, informative, qui fait partie intégrante de la présente

A Nnorme.

A N A N A N A N
I I I I I
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre la présente Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark,
Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République
Tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R R R R
A N A N NO N O N O
I I IA I A I A

O R O R O R R R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R O R O R O R OR
IAN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés v
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N AN
I I I I I

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N A N
I I I I I

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R R R R
A N A N NO N O N O
I I IA I A I A

O R O R O R R R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R O R O R O R OR
IAN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA 1 IA
Domaine d'application
IA IA IA
La présente Norme européenne définit les principes généraux pour l'examen par magnétoscopie des matériaux

O R O R O R O R
ferromagnétiques. Le contrôle par magnétoscopie s'applique principalement à la détection des discontinuités

O R
superficielles débouchantes, en particulier les fissures. Il peut aussi concerner les discontinuités sous-jacentes
mais sa sensibilité diminue rapidement avec la profondeur.

A N A N A N A N AN
I I I I I
La norme définit la préparation de surface de la pièce soumise à essai, les exigences concernant les techniques
d'aimantation, les produits indicateurs et leur mode d'application ainsi que l'enregistrement et l'interprétation des
résultats. Les critères d'acceptation ne sont pas définis. Dans certains cas, des prescriptions supplémentaires pour
le contrôle par magnétoscopie de pièces particulières sont définies dans les normes de produits (voir la norme EN
pertinente).

O R O R O R
La présente norme ne s’applique pas à la méthode par aimantation permanente.
O R O R
A N A N A N A N A N
I 2 Références normatives
I I I I
La présente Norme européenne comporte par référence datée ou non datée des dispositions issues d'autres
publications. Ces références normatives sont citées aux endroits appropriés dans le texte et les publications sont

O R O R O R O R O
ces publications ne s'appliquent à la présente Norme européenne que s'ils y ont été incorporés par amendement
R
énumérées ci-après. Pour les références datées, les amendements ou révisions ultérieurs de l'une quelconque des

N N N N N
ou révision. Pour les références non datées, la dernière édition de la publication à laquelle il est fait référence

IA IA
s'applique (y compris les amendements).
IA IA IA
EN 473, Essais non destructifs - Qualification et certification du personnel END - Principes généraux.

EN 1330-1, Essais non destructifs - Terminologie - Partie 1 : Termes généraux.

O R O R O R O R
EN 1330-2, Essais non destructifs - Terminologie - Partie 2 : Termes communs aux méthodes d'essais non
OR
N
destructifs.
N N N N
IA IA IA IA IA
EN ISO 3059, Essais non destructifs - Essai par ressuage et essai par magnétoscopie - Conditions d'observation
(ISO 3059:2001).

prEN ISO 9934-2, Essais non destructifs - Magnétoscopie - Part 2 : Caractérisation des produits

R
(ISO/DIS 9934-2:1999).

O O R R R R
A N A N NO N O
prEN ISO 9934-3, Essais non destructifs - Magnétoscopie - Part 3 : Equipement (ISO/FDIS 9934-3:1998).
N O
I I IA I A
prEN ISO 12707, Essais non destructifs - Terminologie - Termes utilisés en magnétoscopie.
I A
3 Termes et définitions

O R O R O R R R
NO NO
Pour les besoins de la présente Norme européenne, les termes et définitions donnés dans EN 1330-1, EN 1330-2

A N N
et prEN ISO 12707 s'appliquent.

A A N
I 4 QualificationIet certification du personnel
I IA IA
Le personnel qui effectue des contrôles par magnétoscopie est supposé être qualifié et compétent. Afin de

O R R R R R
démontrer cette qualification, il est recommandé de certifier le personnel conformément à l'EN 473 ou équivalent.

O O O O
IAN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés 1
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA5 IA
Sécurité et exigences d’environnement
IA IA IA
Le contrôle par magnétoscopie peut nécessiter l'emploi de produits toxiques, inflammables et (ou) volatils. Dans ce

O R O R O R O R
cas, les zones de travail doivent être correctement aérées et éloignées des sources de chaleur ou des flammes. Il
convient d'éviter tout contact prolongé ou répété des produits de détection et des peintures contrastantes avec la
peau ou les muqueuses. O R
A N A N A N A N AN
I I I I
Les produits de contrôle doivent être utilisés conformément aux instructions du fabricant. Les réglementations
I
nationales sur la prévention des accidents, la sécurité en matière d'électricité, la manipulation de substances
dangereuses et la protection des personnes et de l'environnement doivent être respectées à tout moment.

Dans le cas d'utilisation de sources UV-A, on doit s'assurer que les radiations non filtrées de la source UV-A ne

O R O R O R
source ou qu'il s'agisse d'éléments séparés, doivent toujours être en bon état.
O R
parviennent pas directement dans les yeux des opérateurs. Les filtres UV-A, qu'ils fassent partie intégrante de la
O R
A N A N A N A N A N
I NOTE
I I I I
Le contrôle par magnétoscopie génère souvent de forts champs magnétiques à proximité de la pièce en cours
d'examen et de l'équipement de contrôle. Il convient d’exclure de ces zones les objets sensibles à ces champs.

6 Mode opératoire du contrôle

O R O R O R O R
Si demandé lors de l’appel d’offres et de la commande, le contrôle par magnétoscopie doit être réalisé
O R
N N
conformément à une procédure écrite.
N N N
IA NOTE IA IA IA IA
Celle-ci peut prendre la forme d'une fiche technique succincte faisant référence à la présente norme et à d'autres
normes appropriées. Il convient que le mode opératoire spécifie les paramètres de contrôle avec suffisamment de détails pour
assurer une bonne répétabilité de l'essai.

7
O R
Préparation de la surface
O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA
Les zones soumises à l'essai doivent être exemptes de corps étrangers, calamine, écailles de rouille, projections
de soudure, graisse, huile et de toutes autres matières étrangères qui pourraient affecter la sensibilité de l'essai.

Les exigences de qualité de surface dépendent de la taille et de l'orientation des discontinuités à détecter. La
surface doit être préparée de sorte que les indications significatives puissent être distinguées clairement des

R
indications fallacieuses.

O O R R R R
NO O O
Les revêtements non ferromagnétiques jusqu'à 50 µm d'épaisseur, tels que les couches de peintures bien

A N N N
adhérentes et ininterrompues, n'altèrent normalement pas la sensibilité de détection. Des revêtements plus épais
A N
I I IA I A
réduisent la sensibilité ; dans ces conditions, la sensibilité de détection doit être vérifiée.
I A
Il doit y avoir un contraste visuel suffisant entre les indications et la surface soumise à l'essai. Pour l'observation en
lumière blanche, il peut être nécessaire d'appliquer une couche adhérente, mince et uniforme d'une peinture
contrastante agréée.

O R O R O R R R
A N
8Aimantation
AN A N NO NO
I 8.1
I
Prescriptions générales
I IA IA
L'induction minimale dans la pièce doit être de 1 T. Pour les aciers faiblement alliés ou à faible teneur en carbone,

O R
2 kA/m.
O R O R O R
cette induction est obtenue avec une perméabilité relative élevée et avec un champ magnétique tangentiel de

OR
IAN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
2 © ISO 2001 – Tous droits réservés
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R
NOTE 1 O R O R O R O R
Pour d'autres aciers, ayant une perméabilité plus faible, un champ magnétique tangentiel plus élevé peut être
N N N N N
nécessaire. Si l'aimantation est trop forte, des indications fallacieuses peuvent apparaître qui peuvent masquer les indications

IA significatives.
IA IA IA IA
Lorsque l'aimantation est produite à partir de courants alternatifs, la mesure de la valeur efficace est requise. Si
l'appareil de mesure de l'équipement indique la valeur moyenne, la valeur efficace correspondante pour les
diverses formes d'ondes courantes est donnée au Tableau 1. L'utilisation de courants pulsés ou à pente verticale
R R R
(signaux carrés ou commandés par thyristors) requiert des modes opératoires spéciaux.

O O O O R O R
AN N N N N
Si des criques ou autres discontinuités linéaires sont susceptibles d'être orientées dans une direction particulière,

I NOTE 2
I A I A I A
le flux magnétique doit être dirigé perpendiculairement à cette direction lorsque cela est possible.
I A
Le flux magnétique peut être considéré comme satisfaisant s’il permet de détecter des discontinuités dont
l'orientation ne s'écarte pas de plus de 60° par rapport à la direction optimale. Une couverture complète peut donc être obtenue
en aimantant la surface dans deux directions perpendiculaires.

O R
être utilisé.
O R O R O R
Lorsqu'il est nécessaire de déceler les discontinuités sous-jacentes, un courant électrique continu ou redressé doit
O R
A N A N A N A N A N
I I I I I

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R R R R
A N A N NO N O N O
I I IA I A I A

O R O R O R R R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R O R O R O R OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés 3
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R
Tableau 1 - Relation entre les valeurs crête, moyenne et efficace pour diverses formes d'onde courantes O R
N N N N N
IA IA
Forme d'onde
Courant alternatif sinusoïdal
IA
Valeur crête

I
Valeur moyenne
0
IA Valeur efficace
IA
Eff/moy
-
0.707 I

O R O R O R (
2
O R )

O R
AN AN AN AN N
Courant alternatif sinusoïdal redressé I 0.318 I 0.5 I 1.57

I I
1 alternance
I I I A
I
( )


O R O R
Courant alternatif sinusoïdal redressé I O R 0.637 I
O
0.707 I
R 1.11
O R
A N 2 alternances

A N A N A N A N
I I I (
2
I)
I (
I
)
I
 2

OR OR OR OR R
Courant triphasé sinusoïdal redressé 1 I 0.826 I 0.840 I 1.02

N
alternance

N N N N O
I A I A I A I A IA

O R O R O R O R OR
N N
Courant triphasé sinusoïdal redressé 2 I N 0.955 I
N N
IA IA
alternances
IA (
3

I) IA IA
8.2
R
Contrôle de l'aimantation
O O R R R R
A N N NO N O
La bonne valeur de l'aimantation doit être établie par une ou plusieurs des techniques suivantes :
A N O
I a) I IA I A I
en contrôlant une pièce contenant des fines discontinuités naturelles ou artificielles dans les zones les moins
favorables ;
A
b) en mesurant l’intensité du champ magnétique tangentiel aussi près que possible de la surface. Des

R R R
informations sur cette méthode sont données dans prEN ISO 9934-3 ;

O O O R R
AN
c)
N N NO
en calculant l'intensité du champ magnétique tangentiel pour les méthodes par passage de courant électrique.

A A NO
IA IA
Des calculs simples sont possibles dans de nombreux cas, ils servent de base pour les déterminations des
I I
intensités de courant spécifiées en annexe A ;
I
d) en utilisant d’autres méthodes basées sur des principes reconnus.

NOTE
R R R R
Les indicateurs de flux (comme par exemple une bande), placés en contact avec la surface contrôlée, peuvent
servir de guide pour l'amplitude et la direction du champ magnétique tangentiel, mais il n’est pas recommandé de les utiliser
O O O
pour vérifier que l'intensité du champ magnétique tangentiel est acceptable.
O OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
4 © ISO 2001 – Tous droits réservés
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O
8.3
R Techniques d’aimantationO R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA
Ce paragraphe décrit une gamme de techniques d'aimantation. Une aimantation dans de multiples directions peut
être utilisée pour rechercher les discontinuités orientées dans diverses directions. Dans le cas de pièces de forme
simple, des formules pour obtenir les valeurs approchées de champ magnétique tangentiel sont données en
annexe A. Les appareils de magnétoscopie doivent répondre aux exigences et être utilisés conformément au
prEN ISO 9934-3.

O R O R O R
Les méthodes d'aimantation sont décrites dans les paragraphes suivants.
O R O R
A N A N A N A N AN
I NOTE
I I I I
Il peut être nécessaire de faire appel à plusieurs techniques pour déceler les discontinuités dans tous les
emplacements et toutes les directions. La désaimantation peut être nécessaire si le champ magnétique tangentiel résiduel de la
première aimantation est gênant. On peut utiliser des méthodes autres que celles indiquées à condition de démontrer qu'elles
permettent une aimantation satisfaisante conformément à 8.1.

8.3.1

O R R R
Techniques par passage de courant électrique dans la pièce

O O O R O R
AN N N N N
8.3.1.1 Passage axial de courant

I I A IA I A I A
Cette méthode présente une bonne sensibilité pour la détection des discontinuités orientées parallèlement au sens
du courant.

Le courant passe dans la pièce à examiner, de bons contacts électriques devant être assurés entre elle et les

O R O R O R O R
pièces de contact. Une disposition typique est indiquée en Figure 1. Le courant est supposé se répartir de façon
uniforme sur la surface et doit être déduit du périmètre de la pièce à contrôler. Un exemple de formule approchée
O R
N N N N
pour calculer l'intensité de courant requise pour obtenir la valeur spécifiée du champ magnétique tangentiel est
N
IA IA IA IA IA
donné en annexe A.

Il faut prendre garde à éviter tout dommage à la pièce aux points de contacts électriques. Les risques sont par
exemple une température excessive, des brûlures et des arcs.

NOTE
R R R R R
Certains matériaux de contact comme le cuivre ou le zinc peuvent provoquer des dommages métallurgiques s'il se
produit un arc. On peut utiliser des pièces de contact en plomb, mais uniquement avec une bonne ventilation, car elles peuvent
O O O O O
dégager des vapeurs nocives. Il est recommandé que les contacts soient propres, aussi grands que possible et en matériau

N N
compatible, avec la pièce contrôlée.
N N N
IA 8.3.1.2 IA
Passage de courant entre électrodes IA IA IA
Le courant passe entre des électrodes de contact tenues à la main ou fixées par un collier comme le montre la
Figure 2, permettant le contrôle d'une petite zone d'une grande surface. Les électrodes sont ensuite déplacées
R R R R
selon un maillage prescrit pour couvrir toute la superficie à contrôler. Des exemples de maillage de contrôle sont

O O R
NO O O
donnés aux Figures 2 et 3. Des formules approchées pour déterminer l'intensité de courant requise pour obtenir la

A N N
valeur de champ magnétique tangentiel spécifiée sont données en annexe A.

A N N
I I IA I A I A
Cette technique présente la plus grande sensibilité pour la détection des discontinuités orientées parallèlement au
sens de passage du courant.

O R O R O R R R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R O R O R O R OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés 5
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA
Comme précisé en 8.3.1.1, un soin particulier doit être pris pour éviter tout dommage superficiel par brûlure ou
IA
contamination de la pièce par les électrodes. Il convient aussi de noter l'avertissement concernant les électrodes
au plomb. Les électrodes plaquées ou revêtues de zinc ne doivent pas être utilisées. Lorsque le contrôle est
prescrit, l'amorçage d'arc ou un chauffage excessif doivent être considérés comme un défaut nécessitant une
décision quant à son acceptabilité. Si un examen supplémentaire des zones affectées est nécessaire, il doit être
R R
effectué à l'aide d'une technique différente.
O O O R O R O R
AN N N N N
8.3.1.3 Passage de courant induit

I I A I A I A
Le courant est induit dans une pièce de forme annulaire qui constitue en fait le secondaire d'un transformateur, I A
comme indiqué à la Figure 4. Un exemple de formule approchée pour calculer l'intensité de courant requise pour
obtenir la valeur spécifiée du champ magnétique tangentiel est donné dans l’annexe A.

8.3.2
O R R
Techniques par passage de flux magnétique
O O R O R O R
I AN
8.3.2.1
A
Conducteur central
I
N
IA N
I A N
I
Le courant passe dans une barre isolée ou un câble souple placé à l'intérieur de l'alésage d'une pièce ou dans une
A N
ouverture, comme indiqué à la Figure 5.

Cette technique présente la plus grande sensibilité pour la détection des discontinuités orientées parallèlement au
R
sens de passage du courant.
O O R O R O R O R
N N N N
L'exemple de formule donné dans l’annexe A pour un conducteur central est aussi applicable dans ce cas. Pour un
N
IA IA IA IA
conducteur non centré, le champ magnétique tangentiel doit être vérifié par mesurage.
IA
8.3.2.2 Conducteur(s) adjacent(s)

Un ou plusieurs câbles ou barres isolés sont parcourus par un courant et disposés parallèlement à la surface de la

et 7.
O R O R O R O R
pièce, à proximité de la zone à contrôler et soutenus à une distance d de la surface, comme indiqué aux Figures 6
OR
N N N N N
IA IA IA IA
La technique d'aimantation par câbles adjacents implique que la zone à examiner soit proche du courant circulant
IA
dans une direction. Le câble de retour pour le courant électrique doit être disposé de façon à être aussi éloigné que
possible de la zone à contrôler et, dans tous les cas, cette distance doit être supérieure à 10 d, 2 d étant la largeur
de la zone contrôlée.

R R R R
Le câble doit être déplacé sur la pièce avec un pas inférieur à 2 d afin que les zones de contrôle se chevauchent.

O O R
NO O O
Un exemple de formule approchée pour calculer l'intensité de courant requise pour obtenir la valeur spécifiée du

A N N
champ magnétique tangentiel au bord de la zone de contrôle est donné dans l’annexe A.

A N N
I 8.3.2.3 Appareil fixe I IA I A I A
La pièce ou une partie de la pièce est placée en contact avec les pôles d'un électroaimant, comme indiqué à la
Figure 8.

O R O R O R R R
NO NO
8.3.2.4 Electroaimant portatif

A N AN A N
I I I IA IA
Les pôles d'un électroaimant à courant alternatif sont placés en contact avec la surface de la pièce comme indiqué
à la Figure 9. La zone sous contrôle ne doit pas être plus grande que celle définie par le cercle inscrit entre les
pièces polaires et elle doit exclure la zone immédiatement adjacente aux pôles. Un exemple de maillage de
contrôle correct est donné à la Figure 9.

NOTE

O R R R R R
Les exigences d'aimantation définies en 8.1 ne peuvent, en général, être respectées qu'avec des électroaimants à

O O O O
courant alternatif. Les électroaimants à courant continu et les aimants permanents ne peuvent être utilisés qu'après accord lors

AN N N N N
de l’appel d’offres et de la commande.

I 6
IA I A IA IA
© ISO 2001 – Tous droits réservés
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R
8.3.2.5 O R
Bobine d'aimantation rigide O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA
La pièce est placée dans une bobine d'aimantation parcourue par un courant et est ainsi aimantée dans le sens
parallèle à l'axe de la bobine, comme indiqué à la Figure 10. La plus grande sensibilité est obtenue pour la
détection des discontinuités allongées orientées perpendiculairement à l'axe de la bobine.

Quand on utilise des bobines d'aimantation rigides de forme hélicoïdale, le pas hélicoïdal doit être inférieur à 25 %
R
du diamètre de la bobine.
O O R O R O R O R
AN N N N N
NOTE Pour les pièces courtes, lorsque le rapport longueur/diamètre est inférieur à 5, il est recommandé d'utiliser des

I I A I A I A I A
extensions magnétiques. L'intensité de courant requise pour obtenir l'aimantation nécessaire est ainsi réduite.

Un exemple de formule approchée pour calculer l'intensité de courant requise pour obtenir la valeur spécifiée du
champ magnétique tangentiel est donné dans l’annexe A.

8.3.2.6

O R Spires enroulées

O R O R O R O R
AN N N N N
Une bobine est formée en enroulant étroitement autour de la pièce un câble qui sera parcouru par un courant

I I A IA I A I
électrique. La zone à contrôler doit se trouver entre les spires de la bobine, comme indiqué à la Figure 11.
A
Un exemple de formule approchée pour calculer l'intensité de courant requise pour obtenir la valeur spécifiée du
champ magnétique tangentiel est donné dans l'annexe A.

9
O R indicateur OR
Produit
O R O R O R
A N A N N N N
I 9.1
I
Propriétés et choix des produits
IA IA
La caractérisation des produits doit être effectuée conformément au prEN ISO 9934-2.
IA
Différents types de produit indicateur existent pour le contrôle par magnétoscopie. En général, le produit indicateur

O R O R O R O R
est une suspension de particules colorées (y compris noires) ou fluorescentes dans un liquide porteur. Les liquides
porteurs à base d'eau doivent contenir des agents mouillants et en général un inhibiteur de corrosion.
OR
N N N N N
IA IA IA IA
Des poudres sèches sont aussi disponibles. Elles sont en général moins susceptibles de révéler les fines
discontinuités superficielles. IA
Les produits fluorescents donnent en général la meilleure sensibilité à condition qu'il y ait une finition de surface
appropriée, une bonne évacuation pour maximaliser le contraste de l'indication et des conditions d'examen bien

R R
contrôlées, conformément à l'article 10.

O O R R R
AN N NO N O
Les produits colorés peuvent aussi offrir une grande sensibilité. Le noir ou plusieurs autres couleurs sont

A N O
IA A A
disponibles.
I NOTE
I I I
Pour obtenir un bon contraste de couleur entre les discontinuités et la surface soumise au contrôle, il peut être
nécessaire d'appliquer une fine couche de peinture contrastante conformément aux articles 7 et 10.

9.2

O R R
Caractérisation des produits indicateurs

O O R R R
A N AN A N NO
Le prEN ISO 9934-2:1999 définit les contrôles obligatoires et recommandés qui doivent être effectués avant ou
NO
IA IA
périodiquement pendant l'examen.
I I I
Un contrôle de sensibilité doit être effectué avant et périodiquement pendant l'examen, conformément au
prEN ISO 9934-2 à l'aide d'une pièce de référence appropriée.

Si une liqueur magnétique est réutilisée ou recyclée, on doit veiller particulièrement à ce que ses performances
R
soient maintenues.
O O R O R O R OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés 7
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

9.3 O R O R
Mode d'application des produits indicateurs O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA
Pour la méthode simultanée, le produit indicateur doit être appliqué juste avant et pendant l'aimantation.
IA
L'application doit cesser avant la fin de l'aimantation. Il faut laisser un temps suffisant pour que les indications se
constituent avant de déplacer ou d'examiner la pièce ou la structure soumise au contrôle.

La poudre sèche, quand elle est utilisée, doit être appliquée de manière à modifier le moins possible les
R
indications.
O O R O R O R O R
A N N N N N
Pour l'application de la liqueur magnétique, celle-ci doit être appliquée sur la pièce sous très faible pression de
A A A A
I I I I
manière que les particules puissent former une indication sans être déplacées par lavage.
I
Après application d'une suspension, la pièce doit s'égoutter afin d'améliorer le contraste de toute indication.

R
10 Conditions d’observation
O O R O R O R O R
A N N N
Les conditions d’observation doivent satisfaire aux exigences de l'EN ISO 3059.
A A A N A N
I I I I I
La totalité de la surface soumise au contrôle doit être examinée visuellement avant de passer à l'étape suivante du
mode opératoire de contrôle. Quand l'examen visuel est difficile à réaliser, la pièce ou l'appareil d'aimantation doit
être déplacé afin de permettre une observation adéquate de toutes les zones. Il faut s'assurer que les indications
ne sont pas perturbées après l'arrêt de l'aimantation et avant qu'elles aient été examinées et consignées.

O R
10.1 Produits colorés O R O R O R O R
N N N N N
IA IA
Quand on utilise des produits colorés :
IA IA
a) il doit y avoir un bon contraste entre le produit indicateur et la pièce examinée ;
IA
b) la zone examinée doit être éclairée de façon uniforme en lumière naturelle ou artificielle avec un niveau
R R
d'éclairement non inférieur à 500 lx (lux).
O O O R O R OR
NOTE
N N N
Il convient d'éviter les fortes réflexions provenant de la surface.
N N
IA 10.2 Produits fluorescentsIA IA IA IA
Quand on utilise des produits indicateurs fluorescents, le local ou la zone d'examen doit être obscurci, à un niveau
de lumière blanche de 20 lx maximum. La zone d'examen doit être éclairée en lumière UV-A. L'éclairement
R R R R
énergétique UV-A doit être mesuré conformément à l'EN ISO 3059 et doit avoir une valeur sur la surface à

O O R
NO O O
contrôler d'au moins 10 W/m2 (1 000 µW/cm2). Un éclairement énergétique UV-A plus élevé permet d'accepter un

A N N N
niveau de lumière blanche ambiante proportionnellement plus élevé, à condition de pouvoir prouver que le
A N
I I IA
contraste entre les indications et la surface soumise à examen est maintenu.
I A I A
Avant l'examen, un temps suffisant doit être laissé pour permettre aux yeux de s’accoutumer à l'éclairage ambiant
réduit.

R R R R
La lampe à lumière ultraviolette doit être allumée quelques minutes (normalement au moins 5 min) avant utilisation

O O O R
NO NO
afin de garantir un niveau d'éclairement énergétique correct.

A N AN A N
IA IA
NOTE Il convient que l'opérateur évite de regarder directement la source UV-A ou les zones qui agissent comme miroir
I reflétant le rayonnement.
I I
Le port de lunettes photochromiques n'est pas autorisé quand on travaille en lumière UV-A car leur exposition à
cette lumière peut provoquer un obscurcissement et par conséquent diminuer la capacité de celui qui les porte à
détecter les discontinuités.

O R O R O R O R OR
IAN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
8 © ISO 2001 – Tous droits réservés
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R
11 Contrôle de la performance globale O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA
Avant de commencer l'examen, il est recommandé de faire un contrôle de la performance globale de la méthode.
IA
Celui-ci doit révéler les anomalies soit dans le mode opératoire, soit dans la technique d'aimantation, soit dans le
produit indicateur.

R R R R
Le moyen le plus fiable est de contrôler une pièce représentative contenant des discontinuités naturelles ou
artificielles dont le type, l'emplacement, les dimensions et la répartition sont connus. Ces pièces de contrôle
O O O
doivent être désaimantées et exemptes d'indications résultant des contrôles précédents. O O R
A N A N A N A N AN
I I I I
En l'absence de pièces de production comportant des discontinuités réelles connues, on peut utiliser des pièces de
contrôle préparées avec des défauts artificiels, par exemple un indicateur de direction du flux magnétique de type
croix ou bande.
I
R R
12 Interprétation et enregistrement des indications
O O O R O R O R
AN N N N N
La différentiation entre les indications réelles et les indications fausses ou fallacieuses, telles que celles

I I A IA I A
correspondant à des rayures, des variations de section, la limite entre des zones de propriétés magnétiques
I A
différentes ou de l'écriture magnétique, doit être effectuée avec soin. L'opérateur doit effectuer les contrôles et les
observations nécessaires pour identifier et si possible éliminer la cause de ces indications fallacieuses.

NOTE Un dressage superficiel léger peut se révéler utile lorsqu'il est permis.

O R O R O R O R
Toutes les indications qui ne peuvent pas être rejetées en toute confiance comme étant fallacieuses doivent être
O R
N N N N
classées en indications linéaires ou arrondies, conformément à la définition suivante, et elles doivent être
N
IA IA
consignées comme demandé par la norme de produit.
IA IA IA
Les indications linéaires sont celles dont la longueur est supérieure à trois fois la largeur. Les indications arrondies
sont celles qui sont circulaires ou elliptiques et dont la longueur est inférieure ou égale à trois fois la largeur.

O R
13 Désaimantation
O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA
Si prescrit lors de l’appel d’offres et de la commande, une désaimantation après contrôle doit être effectuée par
une technique appropriée et pour un niveau maximum d'aimantation résiduelle. IA
NOTE 1 La désaimantation exige l'utilisation d'un champ magnétique alternatif décroissant égal ou supérieur à celui utilisé
pour l'aimantation.

NOTE 2
O R R R R
Une désaimantation complète est souvent très difficile à obtenir, en particulier quand l'objet du contrôle a été
O R
NO O O
aimanté à l'aide de courant continu. Les pièces initialement aimantées par les techniques utilisant le courant continu demandent

A N N
une désaimantation par courant à faible fréquence ou inversion du courant continu.

A N N
I NOTE 3 I IA I A I A
Il y a des circonstances où la désaimantation peut être nécessaire avant d'effectuer le contrôle. C'est le cas lorsque
le niveau d'aimantation résiduelle est tel que les limailles adhérentes, un flux opposé ou les indications fallacieuses peuvent
limiter l'efficacité du contrôle.

O R O R O R R R
NO NO
14 Nettoyage

A N AN A N
I I I IA IA
Si nécessaire, après le contrôle et la réception, toutes les pièces doivent être nettoyées pour éliminer tout produit
indicateur.

NOTE En outre, il peut être nécessaire de protéger la pièce contre la corrosion.

O R O R O R O R OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés 9
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R
15 Procès-verbal d'essai O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA
Si un procès-verbal d'essai est demandé, celui-ci doit comprendre au minimum les informations suivantes :
IA
a) le nom de la société ;

b)

c) O R
l'emplacement de l'usine ;

O R
la description et l'identité de la pièce examinée ; O R O R O R
A N A N A N A N AN
I d)

e)
I I I
le stade du contrôle (par exemple avant ou après traitement thermique, avant ou après usinage final) ;

la référence à la procédure écrite de contrôle et aux fiches techniques utilisées ;


I
f) la description des équipements utilisés ;

g)
O R O R O R O R
la technique d'aimantation, y compris (le cas échéant) les intensités de courant, l’intensité de champ
O R
A N N N N N
magnétique tangentiel, les formes d'ondes, l'espacement entre contacts ou pôles, les dimensions de la bobine,
A A A A
I h)
etc. ;
I I I
les produits indicateurs utilisés et la peinture contrastante, le cas échéant ;
I
i) la préparation de la surface ;

j)
O R O R
les conditions d'examen visuel ;
O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA
k) le champ magnétique résiduel maximum après contrôle (si nécessaire) ;

l) la méthode d'enregistrement ou de marquage des indications ;

m) la date du contrôle ;

n)
O R O R O R O
le nom, la qualification et la signature de la personne ayant effectué les contrôles. R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA
Le procès verbal d'essai doit ensuite contenir les résultats du contrôle, y compris une description appropriée des
indications et une déclaration spécifiant que les résultats satisfont ou non aux critères d'acceptation.

O R O R R R R
A N A N NO N O N O
I I IA I A I A

O R O R O R R R
A N
Légende

AN A N NO NO
I 1
2
Pièce
Discontinuité I I IA IA
3 Flux
4 Courant

O
5
6R Pièce de contact
Tête de contact
O R O R O R OR
IAN IA
N
I AN
Figure 1 - Passage axial du courant
IA
N
IA
N
10 © ISO 2001 – Tous droits réservés
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R
Dimensions en millimètres O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N AN
I I I I I

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N A N
I Légende I I Légende
1 Recouvrement
I I
1 Discontinuité

OR OR R R R
Figure 2 - Passage du courant entre électrodes Figure 3 - Passage de courant entre électrodes

N N N O N O N O
I A I A IA IA IA

O R O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA
Légende
O R O R R
Légende R R
AN
1 Flux

AN NO
1 Barre isolée
N O N O
IA A A
2 Pièce 2 Discontinuités
I 3
4
Courant
Discontinuités
I 3
4
Flux
Courant
I I
5 Cellule primaire du transformateur 5 Pièce

O R R
Figure 4 - Passage de courant induit
O O R R
Figure 5 - Conducteur central R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R O R O R O R OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés 11
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N AN
I I I I I

O R O R O R O R O R
AN AN N N N
Légende Légende

I 1
2
Courant
Flux I IA 1
2
Courant
N tours I A I A
3 Discontinuité 3 Direction de la discontinuité

O R O R
Figure 6 - Conducteur adjacent

O R R
Figure 7 - Câble adjacent (bobine)

O Dimensions en millimètres O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R R R R
NO O O
Légende Légende

AN AN N N
1 Courant 1 Discontinuité

I 2
3
Pièce à contrôler
Discontinuité I IA I A I A
4 Pièce polaire
5 Flux

O R O R O R R R
NO NO
Figure 8 - Passage de flux magnétique Figure 9 – Electroaimant portable

A N AN A N
I I I IA IA

O R O R O R O R OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
12 © ISO 2001 – Tous droits réservés
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N AN
I I I I I

O R
Légende
O R O R
Légende
O R O R
AN AN N N N
1 Courant 1 Câble isolé

I 2
3
Pièce à contrôler
Flux I IA 2
3
Flux
Discontinuités I A I A
4 Discontinuités 4 Courant
5 Pièce à contrôler

OR OR OR R R
Figure 10 - Bobine rigide Figure 11 - Spires enroulées

N N N N O N O
I A I A I A IA IA

O R O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R R R R
A N A N NO N O N O
I I IA I A I A

O R O R O R R R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R O R O R O R OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés 13
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O
Annexe A
R O R O R
N N N N N
IA IA A
(informative)
I IA IA
Exemple de détermination des intensités de courant requises pour obtenir
les valeurs de champs magnétiques tangentiels spécifiées pour les diverses

O R R
techniques d'aimantation
O O R O R O R
A N N N N N
Toutes les formules peuvent être utilisées. Les formules approchées suivantes donnent les intensités de courant
A A A A
I I I I I
requises pour obtenir une aimantation adéquate pour les pièces de forme simple ou les éléments de pièces plus
importantes. Quand l'aimantation est produite à partir de courants alternatifs, la valeur efficace est la valeur
requise. Le courant est exprimé en termes de champ magnétique tangentiel, H, sur le périmètre de la zone d'essai,
comme demandé en 8.1. Des exemples de détermination du courant nécessaire à l’obtention des champs
magnétiques tangentiels spécifiés pour des techniques variées d’aimantation sont donnés ci-après

R R R R R
O O
A.1 Passage axial de courant entre les piècesO OFigure 1) NO
N N N N
de contact (8.3.1.1 et
IA IA IA
L'intensité de courant requise, I, est donnée par : IA IA
I=Hxp

O R O R O R O R O R
N I
N
est l'intensité de courant, en ampères ;
N N N
IA p IA IA
est le périmètre de la pièce, en millimètres ; et IA IA
H est le champ magnétique tangentiel, en kiloampères par mètre.

O R O R O R O R OR
Pour des pièces comportant des variations de section, une seule valeur d’intensité de courant doit être utilisée
quand les intensités de courant requises pour aimanter la section la plus grande et la section la plus petite se
situent dans un rapport inférieur à 1,5:1. Quand on utilise une seule intensité de courant, celle-ci doit être
N N
déterminée en fonction de la section la plus grande. N N N
IA IA IA IA IA
A.2 Passage de courant entre électrodes (8.3.1.2 et Figure 2 et 3)

R R R R
Pour contrôler une zone rectangulaire comme le montrent les Figures 2 et 3, la valeur efficace, l, du courant est

O O R
NO O O
donnée par :

IAN où
I = 2,5 H x d
I A N
IA I A N
I A N
I est l'intensité de courant, en ampères ;

d
O R R
est la distance entre électrode, en millimètres ;
O O R R R
AN
H
AN A N
est le champ magnétique tangentiel, en kiloampères par mètre.
NO NO
I I
Cette formule s'applique pour d jusqu'à 200 mm. I IA IA

O R O R O R O R OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
14 © ISO 2001 – Tous droits réservés
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R
Alternativement, la zone de contrôle peut être un cercle inscrit dans les électrodes mais excluant une zone de O R
N N
25 mm autour de chaque électrode. Dans ce cas : N N N
IA I=3Hxd IA IA IA IA
Dans les deux cas ci-dessus, les formules ne sont fiables que lorsque le rayon de courbure de la surface de
contrôle est supérieur à la moitié de la distance entre les électrodes.

O R O R O R O R O R
N N
A.3 Passage de courant induit (8.3.1.3 etN
Figure 4) N N
IA IA IA
L'intensité de courant requise, Iind est donné par : I A I A
Iind = H x p


O R O R O R O R O R
AN N N N N
Iind est l'intensité de courant, en ampères ;

I p I A IA
est le périmètre de la pièce, en millimètres ; I A I A
H est le champ magnétique tangentiel, en kiloampères par mètre.

O R O R O R O R
Pour des pièces comportant des variations de section transversale, une seule valeur d’intensité de courant doit
être utilisée quand les intensités de courant requises pour aimanter la section la plus grande et la section la plus
O R
N N N N N
petite se situent dans un rapport inférieur à 1,5:1. Quand on utilise une seule intensité de courant, c'est la section

IA IA IA IA IA
la plus grande qui détermine cette intensité.

NOTE L’intensité de courant induit ne peut pas être calculée aisément à partir du courant primaire.

R R
A.4 Conducteur central (8.3.2.1 et Figure 5)
O O O R O R OR
N N N N
Pour un conducteur central, l'intensité de courant est donnée au point A.1 de la présente annexe.
N
IA IA IA IA IA
Si la pièce examinée est un corps creux ou un produit similaire, le courant doit être calculé selon le diamètre
extérieur pour un contrôle de la surface externe et selon le diamètre intérieur pour un contrôle de la surface
interne.

O R O R R R R
NO O O
A.5 Conducteur adjacent (8.3.2.2 et Figure 6)

A N A N N N
IA A A
Pour obtenir l'aimantation requise, le câble doit être placé de sorte que son axe central soit à une distance d de la
I surface à contrôler. I I I
La largeur de la zone de contrôle effective de chaque côté de l'axe central du câble est alors d et l'intensité efficace
du courant I passant dans le câble doit être :

O R O R O R R R
NO NO
I = 4 x d x H

I AN

I I AN
I A
est la valeur efficace du courant, en ampères ;
N
IA IA
d est la distance du câble au-dessus de la surface, en millimètres ;

O R H
O R O R
est le champ magnétique tangentiel, en kiloampères par mètre.
O R OR
I AN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés 15
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R
Lors du contrôle de rayons de raccordement sur des pièces cylindriques ou de joints (par exemple, soudures de O R
N N N N
tubulures sur cuve), le câble peut être enroulé autour de la surface de la pièce ou de la tubulure et plusieurs spires N
IA IA IA IA
peuvent être groupées pour former une bobine étroitement enroulée comme le montre la Figure 7. Dans ce cas, la
surface examinée doit se trouver à une distance d du câble ou des enroulements de la bobine, IA

R
d = NI/4 H
O O R O R O R O R
AN N N N N
NI est le nombre d’ampère-tour.

I I A I A I A I A
A.6 Bobine rigide (8.3.2.5 et Figure 10)
Lorsque la pièce occupe moins de 10 % de la section transversale de la bobine et qu'elle est placée sens axial

O R O R
correspond à la longueur de la bobine.
O R O R
dans la partie inférieure de la bobine, la formule suivante s'applique et l'essai doit être répété avec un pas qui
O R
A N A N A N A N A N
I NI 
0,4 H x K
L/D
I I I I

O
NR O R
est le nombre de tours de bobine effectifs ;
O R O R O R
N I
N
est l'intensité de courant, en ampères ;
N N N
IA H IA IA
est le champ magnétique tangentiel, en kiloampères par mètre ; IA IA
L/D est le rapport de la longueur d'une pièce à son diamètre pour les pièces de section circulaire (dans le cas
de pièces de section non circulaire, D = périmètre/) ;

O R O R O R O R
K = 22 000 pour courant alternatif (valeur efficace) et pour courant redressé 2 alternances (valeur moyenne) ;
OR
N N N N N
IA NOTE
IA IA
K = 11 000 pour courant redressé 1 alternance (valeur moyenne).
IA
Lorsque les pièces ont un rapport de L/D supérieur à 20, on considère que ce rapport est de 20.
IA
Avec des pièces courtes (L/D inférieur à 5), la formule donnée ci-dessus entraîne de fortes intensités de courant.

R R R R
Afin de minimiser les intensités de courant à mettre en œuvre, il faut utiliser des extensions pour accroître la

O O R
NO O O
longueur effective de la pièce.

A N A N A A N A N
I A.7 Spires I (8.3.2.6 et FigureI11)
enroulées I I
Pour obtenir l'aimantation requise en utilisant un courant continu ou redressé, la valeur efficace du courant passant
dans le câble doit avoir une valeur minimale de :

O R O R O R R R
NO NO
I = 3H [T + (Y2/4T)]

A N AN A N
I où

I
I I
est la valeur efficace du courant, en ampères ;
IA IA
 est le champ magnétique tangentiel, en kiloampères par mètre ;

O RT
O R O R O R
est l'épaisseur de paroi de la pièce, en millimètres, ou son rayon si elle a la forme d'une barre pleine de
OR
AN N N N N
section circulaire ;

I 16
IA I A IA IA
© ISO 2001 – Tous droits réservés
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R
Y O R O R
est la distance, en millimètres entre spires adjacentes de la bobine. O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA
Pour obtenir l'aimantation requise en utilisant un courant alternatif, la valeur efficace du courant passant dans le
câble doit avoir une valeur minimale de :

I = 3H [10 + (Y2/40)]

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N AN
I I I I I

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N A N
I I I I I

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R R R R
A N A N NO N O N O
I I IA I A I A

O R O R O R R R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R O R O R O R OR
IAN IA
N
I AN
IA
N
IA
N
© ISO 2001 – Tous droits réservés 17
IA IA
Date livraison : mercredi 9 mars 2011 14:50:50
CSC CHERAGA
IA IA IA
ISO 9934-1:2001(F)

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N AN
I I I I I

O R O R O R O R O R
A N A N A N A N A N
I I I I I

O R O R O R O R O R
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R O R O R OR
N N N N N
IA IA IA IA IA

O R O R R R R
A N A N NO N O N O
I I IA I A I A

O R O R O R R R
A N AN A N NO NO
I I I IA IA

O R
ICS 19.100
Prix basé sur 14 pages
O R O R O R OR
IAN IA
© ISO 2001 – Tous droits réservés
N
I AN
IA
N
IA
N

Vous aimerez peut-être aussi