Vous êtes sur la page 1sur 11

COOPERATION

CAMEROUN – UNION
EUROPENNE

Programme de développement économique et social des villes


secondaires exposées à des facteurs d’instabilité
(PRODESV)

RAPPORT DE MISSION
Yaoundé, le 26/07/2021
A l’attention de :

CHEF DE MISSION AT/PRODESV

Du 28 juin au 24 juillet 2021, ont été effectuées respectivement dans les communes de Kétté, Kentzou,
Bétaré Oya, Garoua Boulai, Djohong, Ngaoui, Meiganga, Baschéo, Madingring, Touboro, Kaï-Kaï,
Mogodé et Mozogo, des missions de travail avec les responsables communaux et les Directeurs des
centres de formations retenus pour les formations techniques et professionnelles dans le cadre du
PRODESV.

L’objectif principal de cette mission est de présenter aux centres de formation la stratégie retenue pour
arriver au résultat 3. Dans le même temps, elle a pour finalité convenir des approches similaires avec
l’ensemble des centres de formation sur les étapes à mettre en œuvre pour assurer une réalisation
efficiente du volet FTP et de coordonner toutes les actions afin d'atteindre les objectifs fixés.

Les échanges ont porté essentiellement sur les points suivants :

Avec les maires et responsables communaux

- Mise en place des commissions et sélections des candidats (information des candidats, arrêté de
mise en place des commissions, déroulement des commissions, publication des résultats)
- Suivi du déroulement des formations
- Organisation des cérémonies de remise des attestations
- Renforcement des capacités des communes
- Organisation des activités de cohésion sociale et de promotion de la paix

Avec les responsables des centres de formation

- Etat des lieux de chaque centre de formation professionnelle (les formations dispensées, les thèmes
abordés, les besoins en kits de formation pour chaque filière, capacités d’accueil, le personnel disponible et si
possible leur bilan pratique).
- Elaboration d’un plan de formation pour chacune des filières conformément à la description faite
dans la stratégie FTP (Durée de la formation, étapes clés)
- Echanges sur les démarches contractuelles avec les responsables des centres de formation (cout
de la formation, suivi et clôture des formations)

Avec les animateurs du PRODESV

- Accompagnement des centres dans l’identification des formateurs qualifiés


- Proposition des projets d’activité de cohésion sociale et de promotion de la paix
- Renforcement des capacités des animateurs

1. Synthèse des discussions avec les responsables communaux

1.1. Mise en place des commissions de sélection des candidats


La sélection des jeunes est l’une des étapes essentielles au démarrage des FTP. Afin d’assurer une
transparence du processus de sélection, une approche participative est proposée. Après avoir adapté
les critères de sélection aux réalités locales, des séances d’information et de sensibilisation des jeunes
sur les modalités sont menées par chaque commune. Un communiqué a été proposé aux communes
pour ce faire.
Il est ensuite mis en place une commission de sélection au sein de chaque commune par arrêté ou
décision du maire. Tous les dossiers de candidature reçus seront soumis à l’examen de la commission
de sélection. Les maires animeront les sessions de cette commission au terme desquelles une liste des
jeunes sélectionnés sera établie. Les critères* ci-dessous, préalablement définis par l’UGO/AT-
PRODESV serviront de base à la sélection des candidats éligibles.

Tableau 1 : Critères de sélection des bénéficiaires des formations professionnelles

Critères de sélection1
- Justifier d’une identité (Carte de réfugié ou CNI)
- Inclure au moins 30% de femmes
- Age minimum requis :15 ans
- Priorité aux personnes avec des charges
- Elève éligible pendant la période de vacances
- Lieu de résidence de préférence à proximité avec l’ouvrage
- Priorité aux personnes vulnérables (Orphelin, veuve)
- Disponibilité du candidat durant toute la période de formation

Les commissions de sélection, présidées par les Maires, ont été mises sur pied dans 13 communes.
Les dossiers de candidatures sont en cours de réception dans 7 communes. La sélection définitive de
750 jeunes est prévue pour le 31 juillet pour les communes les plus actives et le 15 aout pour les
retardataires.

Tableau 2 : état d’avancement du processus de sélection au 15 juillet 2021

Nombre total Nombre Nombre Niveau Nombre Nombre


Nombre de % de % des
Communes de dossiers de des d'avancement de d'apprenants de
femmes femmes réfugiés
déposés femmes Refugiés la présélection retenus réfugiés

Kentzou 87 34 53 Terminé 50 10 20% 16 32%


Kétté 64 0 5 Terminé 0 #DIV/0! #DIV/0!
Bétaré Oya 28 5 0 En cours 0 #DIV/0! #DIV/0!
Garoua Boulaï 51 2 22 Terminé 0 #DIV/0! #DIV/0!
Djohong 50 12 9 Terminé 50 12 24,00% 0,00%
Ngaoui 72 6 23 Terminé 50 2 4,00% 9 18,00%
Meiganga 50 4 3 Terminé 50 4 8,00% 4 8,00%
Touboro 61 20 20 Terminé 0 #DIV/0! #DIV/0!
Madingring 22 6 12 En cours 0 #DIV/0! #DIV/0!
Baschéo 92 10 3 Terminé 50 9 18,00% 0,00%
Mozogo 40 3 7 En cours 0 #DIV/0! #DIV/0!
Mogodé 127 9 0 Terminé 50 6 12,00% 0 0,00%
Kai-Kai 50 1 20 Terminé 50 1 2,00% 20 40,00%
Campo 0 0 0 En attente 0 #DIV/0! #DIV/0!
Mintom 0 0 0 En attente 0 #DIV/0! #DIV/0!
Total 794 112 177 350 44 11,33% 33 11,00%

1Ces critères ont été élaborés par l’UGO/AT-PRODESV pour se conformer aux besoins du projet. Ils seront adaptés par
chacune des communes selon les réalités locales

2
1.2. Suivi du déroulement des formations

Au terme de la sélection des 50 bénéficiaires de la première phase des FTP, la commission mise sur
pied par le Maire sera mutée en une unité restreinte de suivi des FTP. Cette unité de suivi, conduite par
l’animatrice sociale du PRODESV, est constituée ainsi qu’il suit :
- L’animatrice sociale
- Le responsable du centre de formation concerné
- Un représentant du PRODESV
- Un représentant de la commune

1.3. Renforcement des capacités des communes

Les besoins de renforcement des capacités ont été identifiées sur la base des entretiens avec le
personnel des différents services de la commune. De nombreuses idées de renforcement des capacités
des personnels communaux ont été proposées par les maires. Le tableau ci-contre donne un état des
besoins par commune.

Région Commune Thématiques de formation Cibles


- Montage des projets - Secrétariat particulier
Kentzou - Rédaction administrative - Secrétaire général
- Passation des marchés - Service technique
- Secrétariat particulier
Kétté - Secrétariat bureautique
EST - Service social
- Service technique
- Gestion des financements
Bétaré Oya - Maires
internationaux
- Secrétaire général
Garoua Boulaï - Collecte de recettes communales - Service technique
- Maires
- Hygiène et salubrité - Secrétaire général
Meiganga - Gouvernance locale et - Cadres communaux
ADAMAOUA Décentralisation - Service d’hygiène
- Animateurs
Djohong - Gestion des budgets programmes - Maires
Ngaoui - Secrétariat bureautique - Secrétaire général
- Fiscalité et comptabilité publique - Comptables
Baschéo
- TIC - Secrétariat particulier
NORD - Archivage - Maires
Touboro
- Passation des marchés - Secrétariat particulier
Madingring - Organisation des activités culturelles - Cadres communaux
Kaï-Kaï - Montage des projets - Secrétaire général
EXTREME- - Montage des projets - Maires
Mozogo
NORD - Rédaction administrative - Secrétariat particulier
Mogodé - Gestion des budgets programmes - Maires

1.4. Organisation des activités de cohésion sociale et de promotion de la paix

Une fiche de projet sera mise à la disposition de chaque commune pour la proposition d’une activité de
cohésion sociale. Des propositions de thématiques ont été faites par les communes
Voir fichier Excel joint.

2. Synthèse des discussions avec les responsables des centres de formation

2.1. Etat des lieux des centres de formation

16 centres de formations ont été visités dans les 13 communes. Parmi les 09 filières proposées pour la
formation de 50 jeunes par commune dans les métiers de la construction, il ressort de ces visites que
seuls 02 centres sont aptes à former dans toutes les filières : la SAR/SM de Meiganga et la SAR/SM de
Touboro. Les autres centres de formation ne dispensent des apprentissages dans au plus 03 filières de
construction. Il a également été remarqué une insuffisance notoire des kits individuels et une absence

3
quasi-totale de matière d’œuvre2. Pour cette dernière, les jeunes eux-mêmes les achète et les mettent
à la disposition du centre

Figure 1 : Quelques images des centres de formation

Salle des cours théoriques de la SAR/SM de Kentzou Atelier de menuiserie Bois de la SAR/SM de Kétté

Matériel de formation aux métiers de la restauration et de Atelier de menuiserie métallique de la SAR/SM de Garoua
l’hotellerie de la SAR/SM de Meiganga

Atelier de maçonnerie de la SAR/SM de Touboro CMPJ de Ngaoui nouvellement construit

2
Matière d’œuvre : il s’agit des matériaux utilisés pour les travaux pratiques lors de la formation des jeunes. Ce sont entre
autres le ciment pour la maçonnerie, les planches pour la menuiserie…etc.

4
Tableau 3 : coordonnées des responsables des centres de formation

Région Commune Type de centre Tutelle Nom et contact du


responsable
M. NGANDELE Siméon
Kentzou SAR/SM MINEFOP
653583283
M. LOEMBE Bienvenu
Kétté SAR/SM MINEFOP
694389993
EST
M.DJINIR GBAMI Honoré
Bétaré Oya CMPJ MINJEC
679243241
Mme MENDJAH Maria
Garoua Boulaï SAR/SM MINEFOP
694976521
M. BAKAO Oumarou
Meiganga SAR/SM MINEFOP
699524433
M. WAPPI Constantin
ADAMAOUA Djohong CMPJ MINJEC
696567747
M. NJASSAH Olivier
Ngaoui CMPJ MINJEC
671155774
M. BELLO Daniel
Baschéo SAR/SM Garoua MINEFOP
694120516
Mme MAIAWE Marie
NORD Touboro SAR/SM MINEFOP
660924544
M.
Madingring CMPJ MINJEC
694708363
M. DAMA KRAME
Kaï-Kaï CMPJ MINJEC
679853736
M. BLATA Jean Baptiste
EXTREME-NORD Mozogo SAR/SM MINEFOP
674234245
M. KAOBARA Appolinaire
Mogodé CMPJ MINJEC
683533664

Constat : Tous les centres de formation ne disposent pas des enseignants et du matériel requis pour la formation
dans certaines filières

Solution envisagée pour le PRODESV : Tenant compte du fait que les centres de formation ne disposent pas du
matériel et des enseignants qualifiés, l’option la plus évidente est de mettre sur pied des formations délocalisées.
Afin de répondre à la demande, les centres de formation vont placer les jeunes auprès des maitre-artisans locaux
et vont assurer le suivi des formations.
Pour le problème du manque de matériel de formation, il est envisagé d’effectuer des paiements hybrides. Plus
concrètement, les frais de formation seront séparés en deux entités (70% pour le paiement de la pension et 30%
pour le paiement du kit individuel de formation).

Atelier local « Potentiel Maitre artisan » en menuiserie Atelier local « potentiel Maitre artisan » en menuiserie bois
métallique dans la commune de Kétté dans la commune de Kétté

5
Une liste de kit individuel par filière a été proposée par les centres de formation pour chacune des
filières sollicitées.

Tableau 4 : Liste des kits individuels par filière

N° NOMS DES MATERIELS PU Qté MT FILIERE


1. Rabot 01
2. Equerre 01
3. Scie 01
4. Marteau 01
5. Arrache clous 01
6. Serre-joint 01 MENUISERIE
7. Scie a sans tourne 01 BOIS
8. Rouleau papier de verre 01
9. Vernis copal 01
10. Clous de 60 01
11. Clous de 70 01
TOTAL

N° NOMS DES MATERIELS PU Qté MT FILIERE


1. Boîte de peinture 01
2. Rame des formats 01
3. Paquet de pinceau à écrire 01
4. Pinceau roulant 01
5. Paquet de lame 01
6. Rouleau ruban adhésif jaune 01 SERIGRAPHIE
7. Traceuse 01
8. Gomme 01
9. Diluant 01
10. Eponge 01
11. Plaque à dessein 01
12. Calebasse 02
TOTAL

PU Qté FILIERE
N° NOMS DES MATERIELS MT (FCFA)
(FCFA)
1. Tube carré 01
2. Cornuelle 01
3. Tôle 01
4. Scie à métaux 01
5. Paire de gants 01 MENUISERIE
Paire des bottes 01 METALLIQUE
6.
7. Lunettes 01
8. Casque 01
9. Disque à couper 01
10. Disque à mêler 01
11. Vachette 01
12. Antirouille 01
13. Baguette 04
14. Fer plat 01
15. Bloc note (200page) 01
TOTAL

6
N° NOMS DES MATERIELS PU Qté MT FILIERE
1. Niveau 01
2. Truelle 01

3. Mètre 01

4. Equerre 01
5. Ficelle 01
MAÇONNERIE
6. Scie 01
7. Fuel 01
8. Burin 01
9. Scie à métaux 01
10. Marteau 01
11. Tenaille 01
12. Griffe (6, 8, 10,12) 01
13. Masse 01
14. Taloche 01
15. Codex 01
16. Gilet ou uniforme 01
17. Bottes 01
18. Pelles (bèche et ronde) 01
19. Pioche 01
20. Arrache clou 01
21. Règle maçon 01
22. Vibreur 01
23. Barre à mine 01
24. Tuyau à l’eau 01
25. Dame sauteuse 01
26. Serre-joint 01
TOTAL

N° NOMS DES MATERIELS PU Qté MT FILIERE


1. Ensemble tourne vise 01
2. Pince coupante 01

3. Pince 01

4. Multimètre 01
5. Prise de courant + terre (2P+T) 01
Interrupteur (simple et double 01
6.
allumage)
7. Interrupteur va-et-vient 01
8. Douille B22 01 ELECTRICITE
9. Télérupteur 01
10. Minuterie 01
11. Bouton poussoir 01
12. Disjoncteur modulaire 01
Câble TH 2,5mm2
(bleu, noir, vert, 01
13.
jaune, rouge)
Câble TH 1,5mm2 (bleu, noir, vert, 01
14.
jaune, rouge)

7
N° NOMS DES MATERIELS PU Qté MT FILIERE
15. Ensemble piquet de terre 01
16. Coffret 01
17. Lampes 01
18. Compteur divisionnaire 01
19. Marteau piqueur 01
20. Signeuse électrique 01
21. Gants 01
22. Casque 01
23. Chaussure de sécurité 01
24. Attaches 01
25. Cheville avec vis 01
26. Boitiers 01
TOTAL

N° NOMS DES MATERIELS PU Qté MT FILIERE


1. Mètre 01
2. Décamètre 01
3. Equerre 01
4. Marteau 01
CHARPENTERIE
5. Scie à bois 01
6. Ficelle 01
7. Niveau 01
8. Blouse 01
TOTAL

N° NOMS DES MATERIELS PU Qté MT FILIERE


1. Pinceaux 01
2. Brosse métallique 01
3. Roulette 01
PEINTURE
4. Mètre 01
5. Blouse 01
TOTAL

N° NOMS DES MATERIELS PU Qté MT FILIERE


1. Marteau carreleur 01
2. Mètre 01
CARRELAGE
3. Niveau 01

4. Règle 01
5. Machine carreleur 01
6. Ficelle 01
7. Codex 01
8. Blouse 01
TOTAL

8
2.2. Elaboration d’un plan de formation pour chacune des filières conformément à la
description faite dans l’approche de mise en œuvre de la FTP (Durée de la formation, étapes
clés)

Constat :
Les formations dispensées régulièrement dans les centres ont une durée qui varie entre 6 mois et 02
ans. En plus des modules théoriques et pratiques, ces formations tiennent à la fois compte des
thématiques dites transversales comme la gestion entrepreneuriale, le montage des business plan et
l’insertion économique des apprenants. L’objectif recherché est de former l’apprenant et de lui donner
les notions qui vont lui permettre de démarrer une activité lucrative. Toutefois, au terme de la formation
aucun appui financier ni matériel n’est remis au jeune formé. En résumé, ces formations sont plus
couteuses en temps et ne garantissent pas aux jeunes le démarrage d’une activité. Compte tenu des
réalités du PRODESV et des urgences liées aux questions de FTP il a été convenu de réduire le temps
de formation pour permettre aux jeunes les plus performant d’être recrutés par les communes lors des
travaux en régie HIMO

Solution envisagée pour le PRODESV : Les responsables des centres de formation ont approuvé le déroulement
des formations en 4 mois répartis comme suit : 03 mois de formation pratique et 01 mois de stage de renforcement.
Les modules seront élaborés en concertation avec les maitres-artisans avec un planning qui sera soumis à
l’appréciation de l’AT/PRODESV. Les formations aboutiront à la remise d’un certificat de fin de formation signé par
les autorités administratives locales (Sous-préfet qui assume la responsabilité de président du conseil
d’administration des centres de formation).

Tableau 5 : Planning* hebdomadaire des formations

JOURS
LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI
HORAIRES
08H00- Formation Formation Formation Formation Formation
technique technique technique technique technique
10H00
10H30- Entrepreneuriat Education Education Civique Entrepreneuriat Education
complète à la et Intégration complète à la
11H00
sexualité Nationale sexualité
11H15- Formation Formation Formation Formation Formation
technique technique technique technique technique
13H15
PAUSE
14H30- Ethique et morale Hygiène Alphabétisation Ethique et Hygiène
fonctionnelle morale
15H00
*ce planning peut être réajusté selon les filières. Les formations techniques correspondent aux cours pratiques

2.3. Echanges sur les démarches contractuelles avec les responsables des centres de
formation (cout de la formation, suivi et clôture des formations)

Constat :

Les couts des formations dans les centres relevant du MINJEC et du MINEFOP sont très différents.
Dans les SAR/SM, le prix à payer est estimé à 15.000 FCFA en moyenne en fonction du niveau
d’équipement des centres de formation tandis que les CMPJ facturent les formations à la carte dans un
intervalle de 25.000 FCFA à 200.000 FCFA selon les filières.
Toutefois les frais de formation ne représentent que les frais d’adhésion aux centres et les couts de
fonctionnement. Il revient à l’apprenant d’acheter lui-même son kit de formation (outils, tenue, matériel
de protection), la matière d’œuvre (planches, tôles, baguette de soudure etc.).
Cette approche de paiement est à l’origine de nombreux désistements. Ces abandons seront récurrents
pour le PRODESV étant donné que la cible ne dispose pas des moyens nécessaires.

Solution envisagée pour le PRODESV : Structuration des couts pour une formation de qualité ; La matière
d’œuvre, constituée des matériaux de construction comme le bois pour la menuiserie, du ciment pour la
maçonnerie, sera exploitée par les apprenants dans l’optique de construire un ouvrage de petit calibre (toilette

9
pour les centres ou la commune par exemple). Les repas et la logistique serviront à fidéliser et assurer l’assiduité
des jeunes apprenants

2.4. Budget prévisionnel des formations pour le compte de la période 2020-2021

Le présent budget prévisionnel est élaboré suite aux échanges tenus avec les différents responsables
des centres de formation. Le budget de la première phase des formations qui concerne 70 jeunes par
commune représente 50,21% du montant prévu pour les activités des FTP. Cette estimation couvrira la
formation de 1.050 jeunes au cours de la période 2020-2021.

1. Formation de 50 jeunes par commune dans les métiers en lien avec la construction. L’objectif
recherché étant de mettre à la disposition de chaque commune une main d’œuvre qualifiée et
disponible localement.
Rubrique Cout par Cout pour 50 apprenants
apprenant par commune
Scolarité 15.000 750.000
Matière d’œuvre 20.000 1.000.000
Kit individuel 25.000 1.250.000
Repas et logistique 40.000 2.000.000
Total 100.000 5.000.000
Le budget global pour la formation de 750 jeunes dans 9 filières en lien
avec la construction s’élèverait à : 75.000 000 FCFA soit 114 503 €
(33,48%)

2. Formation de 10 jeunes supplémentaires par la MIPROMALO dans les travaux spécifiques de


la construction en matériaux écologiques (fabrication des briques de terre, pose et assemblage
des pierres, utilisation des matériaux locaux etc.)
3.
Rubrique Cout par Cout pour 10 apprenants
apprenant par commune
Frais de formation 100.000 1.000.000
Matière d’œuvre 20.000 200.000
Repas et logistique 40.000 600.000
Total 160.000 1.600.000
Le budget global pour la formation de 150 jeunes par la MIPROMALO
s’élèverait à : 24.000.000 FCFA soit 36.641€ (10,71%)

4. Formation de 10 jeunes par GIC promus par les communes, à accompagner dans la facilitation
et la création des microentreprises performantes (AGR) grâce à un appui entrepreneurial
spécifique par un incubateur de startup (équipement et formation dans la transformation
alimentaire, la production artisanale …).

Rubrique Cout par Cout pour 10 apprenants


apprenant par commune
Frais de formation 70.000 700.000
Kit individuel 20.000 200.000
Total 85.000 900.000
Le budget global pour la formation de 150 jeunes par des incubateurs
s’élèverait à : 12.750.000 FCFA soit 20.610 € (6,02%)

10
Le présent budget prévisionnel est élaboré suite aux échanges tenus avec les différents responsables
des centres de formation. Cette estimation couvrira la formation de 1.050 jeunes au cours de la période
2020-2021.

3. Synthèse des discussions avec les animateurs

3.1. Accompagnement des centres dans l’identification des formateurs qualifiés

Il a été convenu avec les centres de formations retenues pour la première phase de la FTP, que la
formation dans les filières ne disposant pas d’enseignants seront délocalisées auprès de maitres
artisans. Cependant, il revient aux animateurs de s’assurer que les formateurs choisis par les centres
de formation seront aptes à former convenablement les apprenants. Pour ce faire, les animateurs
techniques particulièrement seront mis à contribution dans l’identification des formateurs

3.2. Proposition des projets d’activité de cohésion sociale et de promotion de la paix

Dans l’optique de développer des solutions et de soutenir les efforts des institutions publiques en
matière d’inclusion des jeunes et de leur implication dans les questions du développement local, le
PRODESV s’est donné pour mission de contribuer à la promotion de la cohésion sociale.
Basée sur l’accompagnement technique des communes, elle comprend le renforcement des capacités
des acteurs sur les questions de l’extrémisme violent et de la radicalisation, la mobilisation des acteurs
autour des thématiques les plus importantes pour la communauté, la création des plateformes
d’échanges, l’organisation des fora de dialogue et tout ceci autour des évènements sportifs/culturels.
La mise en place des plateformes constituées de personnes provenant de divers horizons et ne
partageant pas la même opinion, constitue déjà en soi un aspect de promotion de la paix.

La mise en œuvre des activités de cohésion sociale sera pilotée au niveau local par les animatrices
sociales. Des fiches d’activités ont été élaborées et distribuées aux animatrices qui se chargeront de
faire des propositions à l’AT/PRODESV sous la supervision des maires de chaque commune.

3.3. Renforcement des capacités des animateurs

Les échanges avec les animateurs ont permis de déceler des besoins en renforcement des
compétences autant sur le plan social que sur le plan technique. Le tableau ci-dessous donne un
récapitulatif des formations souhaitées.

Types de formation Thématiques


Formations transversales - Permis de conduire A
- Montage des projets (estimation des couts)
- Approche HIMO et suivi des travaux
- Violence basée sur le genre et communication non violente
Formations techniques - Planification opérationnelle des constructions
- Paiement des ouvriers à la tache
- Logiciel de montage 3D
Formations sociales - Analyse du marché de l’emploi, Promotion et Développement des AGR locales,
- Création et accompagnement des microentreprises
- Organisation des activités de cohésion sociale
- Organisation des foires, Fora de dialogue et Startup week-end

Les concertations avec les maires et les responsables des centres de formation vont se
poursuivre dans les communes des régions du SUD (Mintom et Campo)

Rapporteur : Mohamed DOUBLA ASSOUWALAI

11

Vous aimerez peut-être aussi