Vous êtes sur la page 1sur 9

Présentation

Paysages écrits sur la Plaine de Vic : Verda-


guer et Martí i Pol est un projet qui veut établir un
lien entre le territoire et la poésie. Dans un espace géogra-
phique très proche se produit la naissance de Verdaguer
et de Martí i Pol. Folgueroles et Roda de Ter sont deux vil-
lages voisins qui deviennent des points très importants de
la géographie littéraire catalane. La rivière Ter, un élément
de base qui relie ce territoire, nous offre d’autres localisa-
tions clés dans la vie des deux poètes. Une des plus repré-
sentatives pour Verdaguer se trouve dans la commune de
Les Masies de Voltregà, qui fait aussi partie du projet.

Le fait que les deux poètes aient le lieu de naissance si


près l’un de l’autre n’a rien d’extraordinaire, en principe,
mais cela sert de point de départ pour entreprendre une
exploration comparative.

Rapprocher Verdaguer et Martí i Pol, des géants de la


poésie contemporaine, c’est les mettre sous une nouvelle
lumière qui nous dévoile des affinités et des ressemblances,
des contrastes et des oppositions, bien loin de ce qu’on
pourrait imaginer.

Qu’est-ce qui les rapproche ou les sépare de plus ? Peut-


être qu’en plus du lieu, il existe un génie du lieu, un genius
loci, qui les a rendus des poètes intimement plus attachés
de ce qu’ils apparentent extérieurement. Et ils deviennent
plus lointains et plus proches en même temps.

La marque humaine sur une géographie devient plus


visible quand elle est appliquée aux poètes et aux artistes
puisque la poésie et l’art sont justement l’expression d’une
terre, des gens, des paysages et donc, des formes de vie.
Les Espaces des poètes La Maison Musée Verdaguer, rue Major de Folgueroles
est la maison familiale où le poète vécut les premières
Maison Musée Verdaguer années de sa vie. Située dans une rue de vieux pavés, c’est un
Folgueroles bâtiment de petites dimensions, typique des constructions
de village du XVIIème siècle et dans une ambiance typique
de la moitié du XIXème. Au rez-de-chaussée, le visiteur
suit les étapes de la vie et l’œuvre du poète. Les pièces du
premier étage reproduisent des éléments d’époque de la
vie quotidienne d’un petit village, et tout en haut, on peut
visiter l’exposition temporaire et visionner une projection
évocatrice de la trajectoire dramatique de l’auteur.

Au-delà du bâtiment, Folgueroles peut être aperçu comme


un musée ouvert qui s’étend sur le territoire et nous offre
l’opportunité de connaître le milieu vital de l’auteur et la
dimension symbolique de sa production littéraire, au tra-
vers d’œuvres artistiques qui vont depuis le modernisme
de J. M. Pericas (1908) jusqu’au land art de Perejaume
(2002) en passant par des œuvres de Manolo Hugué ou de
Pablo Palazulelo.

Les circuits littéraires permettent de connaître les lieux


en rapport avec Verdaguer à Folgueroles dans plusieurs
endroits de la Plaine de Vic.

Le visiteur, conduit par les guides de la Maison Musée,


peut connaître l’histoire de chaque endroit et jouir de la
sonorité de la poésie de Verdaguer en écoutant les mots du
poète prononcés à voix haute.

Horaire: tous les jours de 10h à 13.30h (sauf lundi non férié).
Mardi après-midi de 17h à 19h. Samedi après-midi de 17h à
19h (du 1er novembre au 1er avril).
Il est nécessaire de réserver au préalable les circuits litté-
raires.

Plus d’information:
Casa Museu Verdaguer
7, rue Major, 08519 - Folgueroles
Tél.: +0034 938 122 157 | Fax: +0034 938 122 157
info@verdaguer.cat | www.verdaguer.cat
Les Espaces des poètes

Espace Miquel Martí I Pol


Roda de Ter

Roda de Ter offre un espace où l’on peut visiter l’œuvre


et la collection héritées de Miquel Martí i Pol dans la nou-
velle bibliothèque publique, située dans l’ancien théâtre
“Eliseu”, un bâtiment construit au début du XXème siècle
et catalogué par sa valeur historique et patrimoniale.

L’espace est composé d’une salle où l’on trouve l’héritage


de Miquel Martí i Pol et d’une soupente où les spécialistes
et les admirateurs de l’auteur peuvent consacrer du temps
à son œuvre. Ce legs est formé par la documentation litté-
raire du poète et par une collection intéressante de pièces
d’art dédiées à l’auteur.

Le circuit littéraire Miquel Martí i Pol rappelle le poète et


lui rend hommage en suivant la trajectoire de sa vie par le
village de Roda de Ter. Ce circuit comprend dix-huit points
de lecture, depuis la maison natale du poète, en passant
par l’usine où il travailla et par tous les endroits en rapport
avec le vécu de l’auteur.

Circuit guidée, téléphones de contact :


Punt Roda – Ajuntament de Roda
Tél.: +0034 938 540 377
pij@rodadeter.cat
www.rodadeter.cat

Plus d’information:
Biblioteca Bac de Roda
Bac de Roda, 1bis
08510 – Roda de Ter
Tél.: +0034 938 540 077
Les Espaces des poètes Dans la municipalité de Les Masies de Voltregà, nous pou-
vons nous approcher de Verdaguer dans deux endroits
Verdaguer très significatifs qui nous aident à comprendre la trajec-
Les Masies de Voltregà toire de sa vie.

L’église de Sant Esteve de Vinyoles, située en plein cœur


de la commune de Vinyoles, sur un lieu élevé, nous permet
d’évoquer son séjour, lorsqu’il y exerça pour la première
et seule fois, l’office de curé de la paroisse. Dans le verger
du rectorat, on peut admirer le laurier qu’il planta, l’arbre
des poètes et de l’immortalité qui est devenu l’une des rai-
sons à l’origine du pèlerinage verdaguerien. C’est dans cet
endroit où il écrivit une grande partie du poème l’Atlantide
et d’Idil·lis et Cants Místics (Chants Mystiques).

Le Sanctuaire de la Gleva, un des bâtiments les plus in-


téressants du baroque catalan, nous évoque une des étapes
les plus tragiques dans la vie du poète lorsque, poursuivi
et diffamé, il fut reclus au sanctuaire sous prétexte d’amé-
liorer sa santé. Il y demeura plus de deux ans jusqu’au mo-
ment où, en désobéissant les ordres ecclésiastiques, il s’en-
fuit de la Gleva et s’installa à Barcelone. Il fut suspendu à
divinis et il écrivit En defensa pròpia (À mon corps défen-
dant), oeuvre dans laquelle l’auteur raconte sa version des
faits et dénonce la persécution menée contre lui.

On peut visiter la chambre du poète, et depuis son balcon


on découvrira une vue magnifique sur le Ter, la plaine et les
montagnes de Collsacabra, des Guilleries et du Montseny
à l’horizon, qui nous permet d’imaginer la solitude de
Verdaguer en voyant ces parages et en écrivant les vers de
Roser de tot l’any (Rosier de toute l’année) et de La fugida a
Egipte, (L’évasion en Egypte) de la trilogie Jesús Infant.

Réserver les visites auprès de la Maison Musée Verdaguer.


Plus d’information:
Ajuntament de les Masies de Voltregà
Tél.: +0034 938 502 062 | Fax: +0034 9385 70 354
moretarm@diba.cat
www.lesmasiesdevoltrega.cat
itinéraire

En vue du Ter La route «En vue du Ter» est un itinéraire circulaire balisé
qui peut être entrepris aussi bien depuis Folgueroles que
depuis Roda de Ter. La distance totale de l’itinéraire est de
14 kilomètres, avec peu de dénivelé.

Tronçon de la route
De Folgueroles à Roda de Ter
Les gens qui habitent dans les environs de Folgueroles,
Tavèrnoles, Savassona et Roda de Ter ont l’expression «a L’itinéraire commence devant la Maison Musée Verdaguer
les envistes del Ter» (en vue du Ter) pour indiquer l’endroit à Folgueroles, un petit village où l’histoire a laissé des traces
où la plaine, en venant de Folgueroles, se brise et arrive avec quelques exemples de l’âge de fer et du Moyen Âge.
aux sommets des gorges de la rivière, où les eaux tracent le
méandre de l’Esquerda. C’est là où apparaît nettement le Nous suivons par la rue Major jusqu’à la place Verdaguer, où
village de Roda, bien posé sur les côtés du Ter, sur le fond il y a l’église paroissiale de Santa Maria. Nous continuons
bleuâtre des Pyrénées au loin. vers le champ de football et allons à gauche dans la direction
de la Damunt.
«En vue du Ter» est une expression pour présider la route
littéraire d’union des deux magnitudes, Folgueroles et Roda. Nous arrivons jusqu’à l’ermitage de la Mare de Déu de
Ce sont des espaces écrits de Jacint Verdaguer et Miquel Martí la Damunt, un des lieux en relation avec Verdaguer qui
i Pol et, en même temps, des espaces lus de tous les lecteurs a le plus d’importance à Folgueroles. C’est l’ «ermitage
qui s’approchent pour voir, sentir et respirer des paysages et suspendu au ciel» chanté dans le poème L’emigrant. Un
pour y lire quelques vers. «En vue du Ter » est un belvédère endroit depuis lequel on aperçoit un panorama magnifique
imaginaire surplombant la poésie de ces deux écrivains qui, de la Plaine de Vic avec le «blanc des Pyrénées» au fond.
au-delà des racines, y trouvent des continuateurs. Ce sont Près de l’ermitage, reformé au XVIIème siècle, on y découvre
des « ruters» (routeurs) qui continuent de lire leurs vers, en un petit jardin inspiré dans le livre du poète, Brins d’espígol
saisissant la beauté et en en apprivoisant le compromis avec (Brins de lavande).
la langue et la culture catalanes.
Nous traversons un champ par un petit sentier jusqu’à
La route «En vue du Ter» relie donc la vie et l’oeuvre des trouver des anciennes marches de dalles en pierre qui nous
deux poètes. Le parcours suit le chemin au bord du Ter et permettent de dépasser le dénivelé qui nous sépare du mas
communique Folgueroles et Roda de Ter, un chemin ancien el Foquers. Nous allons vers le village de Tavèrnoles où
que les ouvrières et les ouvriers de Folgueroles prenaient nous allons jouir de l’église de Sant Esteve, un des bâtiments
pour aller travailler aux usines de Roda. romans les mieux conservés de la comarca (contrée).
N


VIC

-------------------
Route
-------------------
Escale:
1: 50.0000
Distance:
14 Km (4 h.)
Dénivélé:
290 m
Après avoir traversé la route, en faisant attention, et après En suivant la signalisation, nous enfilons le chemin qui
avoir passé par les dernières maisons de ce village, nous nous mène au mas Serrabou, entouré de prés et des vues
continuons par les baumes et la maison qui prend leur nom, magnifiques si lointaines du relief pré-pyrénéen, ou plus
la Bauma. Ensuite, nous suivons une partie du GR 210, proches, comme celles qui entourent la plaine de Vic.
Chemin au bord du Ter, jusqu’à voir le village de Roda de
Ter. Au bord de la rivière, nous verrons les falaises au-dessus En marchant à côté de prés entourés par une clôture, nous
desquels il y a l’Esquerda, l’ancienne Roda ciutat (Roue cité) verrons sur notre gauche l’endroit connu sous le nom des
des documents médiévaux. roques del Cós marqué tragiquement par le Crim de les
Degollades (crime des Égorgées). Roda était devenu un des
En parcourant le noyau de Roda de Ter, village natal de plus forts centres industriels du bassin du Ter, et Folguero-
Miquel Martí i Pol, nous passons par des espaces qui sont les fournissait le village avec des ouvriers, spécialement des
en relation avec la vie de l’auteur : au-dessus de l’usine La femmes. Ainsi, Roda commençait à entrer dans la moder-
Blava, où il travailla pendant 29 ans, la place de Les Tres nité en passant d’agricole à industriel et de rural à urbain.
Fonts et la rue de la Verge del Sòl del Pont où nous trouvons la En 1859, un groupe de jeunes filles qui sortaient de l’usine
maison natale du poète. Nous traversons le pont Vell sur le de Roda de Ter et rentraient à Folgaroles ont été assaillies
Ter pour terminer le parcours à l’Espai Miquel Martí i Pol, en pleine nuit, et quatre des jeunes filles ont été sauvage-
à l’intérieur de la bibliothèque publique, à côté de la place ment égorgées.
centrale du village.
Le crime des égorgées ou crime des roques del Cós, donne
Tronçon de la route une nouvelle dimension symbolique au symbolisme littéraire
De Roda de Ter à Folgueroles des deux poètes. Verdaguer au XIXème, de Folgueroles,
et Martí i Pol au XXème, de Roda de Ter. Le romance
Si nous commençons le parcours depuis Roda de Ter, nous « de cec » (recité ou chanté par des aveugles) qui recueilli
partons de l’Espai Miquel Martí i Pol, et continuons la l’assaut et l’assassinat des jeunes filles, l’arrêt des présumés
route par le tronçon qui coïncide avec la fin de la route de coupables, leur condamnation à mort et leur exécution au
Folgueroles à Roda. garrot sur place, aux roques del Cós, constitue un témoignage
unique de réalisme historique et de littérature populaire. Le
Depuis la place centrale nous suivons un tronçon assez long
chemin arrive sur la route asphaltée qui mène à Tavèrnoles,
du GR 210. Avant de sortir du village, nous passons par la
que nous traversons en faisant attention. Nous continuons
maison natale du poète, ainsi que par l’usine la Blava et la
dans la même direction en marchant parmi des champs de
maisonnette où l’auteur vécut pendant qu’il travailla dans la
culture. Les marques nous mènent aux environs du village
fabrique.
de Folgueroles et, en suivant le sentier, nous passons par
Après avoir laissé Roda de Ter nous pouvons voir depuis un la rue Bellmunt, la place de l’Era et arrivons à la Maison
endroit privilégié comment le Ter quitte la plaine pour enta- Musée Verdaguer.
mer son parcours en colimaçon parmi des parois escarpées
avant de sortir vers la vallée de Sau.
Oficina de Turisme d’Osona
Eix Onze de Setembre, 11
08500 Vic (Barcelona)
T +0034 938 851 715
F +0034 938 895 192
info@osonaturisme.cat
www.osonaturisme.cat

Horaire de lundi à samedi,


de 10h à14h et de 16h à 18h.
Diimanches et fériés, de 10h à 14h

Dessin. Eumogràfic Photographie. Jordi Vila

Centres d'intérêt liés