Vous êtes sur la page 1sur 25

MASTER GENIE ELECTRIQUE ET GENIE MECANIQUE

NIVEAU 2

RAPPORT DE TP

ELECTRONIQUE DE PUISSANCE

NOMS ET PRENOMS DE L’ENSEINGNANT

 Pr YAYA DAGAL DARY

NOMS ET PRENOMS DES ETUDIANTS

 OUMAR MANDODJO PATCHA KANDJE


 WALID ALLAMINE

1
I. Etude de la structure de puissance d’un variateur pour moteur asynchrone
Objectifs du TP : On utilise le logiciel PSIM pour analyser le fonctionnement d’un onduleur
de tension à commande MLI (modulation de largeur d’impulsions). Le principe d’une
commande MLI est étudiée sur une structure simple (onduleur monophasé 1/2 pont), puis sur
un onduleur triphasé. On termine par la simulation de la structure de puissance complète d’un
variateur de vitesse pour moteur asynchrone triphasé (redresseur + onduleur).
1. Etude d’un onduleur monophasé ½ pont

REPONSES AU TRAVAIL DEMANDE


1.1 : Etude de la commande des interrupteurs K1 K2
 Visualiation et relevé Vm Vp et K1

2
 Zoom sur quelques périodes de découpage

 Analyse de forme d’ondes

Lors que la porteuse vp est inférieur au signal modulant vp, le signal de commande K1 vaut 1V
et lorsque la porteuse porteuse vp est superieur au signal modulant vp, le signal de commande
K1 vaut 0V

1.2 Etude de la tension et du courant de sortie


 Visualisation sur 2 graphes séparés et relever : - Vs : tension de sortie, -
Is : courant dans la charge

 Niveaux de tension de Vs et mesure de la valeur efficace de Is

3
Vs Iseff
+100 V/-100 V 6A

4
 Visualisation et relevé (entre 0 et 5 kHz) de la décomposition spectrale
de Vs et Is.

Vs
fondamental Prémier harmonique
Amplitude 89 V 70 V
fréquence 47Hz 2 KHz
 Evaluation des amplitudes et des fréquences du fondamental et des
premiers harmoniques présents

Is
fondamental Prémier harmonique
Amplitude 8A 0.5A
fréquence 47Hz 2 KHz

 Commentaire des formes d’onde et spectre de Vs et Is

On observe des harmoniques d’amplitude important sur le spectre de Vs par contre le spectre
du courant Is contient des harmoniques d’amplitude trop faible. Le fondamental est la
composante qui reproduit le signal.

5
1.3 : Etude des paramètres de la MLI

Modifier la fréquence de la porteuse : fp = 6000 Hz

 Visualisation et relevé des graphes de Vs et Is sur 0.02 à 0.04 s

 Modification constaté par rapport aux graphes relevés en 1-2

Quand on augmente la fréquence de la porteuse les ondulations sur le courant sont faibles

1.4 Amplitude du signal de modulation Vm

Avec fp = 2000 Hz, l'amplitude du signal de modulation : Vmmax = 3 V

 Visualisation et relever les graphes de Vs et Is

Mesurer la valeur efficace de Is

Is éfficace
4.10 A

6
 Visualiser et relever le spectre de V

Mesure de l'amplitude du fondamental de Vs (Vsfmax)

Vsfmax
58 V

7
2. Etude d’un onduleur triphase

REPONSES AU TRAVAIL DEMANDE

 Visualisation sur 2 graphes séparés et relevé : - Us : tension entre


phases, en sortie ; - Is1, Is2, Is3 : courants dans chaque phase de la
charge.

La tension Us présente trois niveaux

8
 Visualisation et relevons le spectre de Us (0 ≤ f ≤ 5000 Hz)

 Commentaire des formes d’ondes de Us et Is1,2,3. Comparaisons de la


décomposition spectrale de la tension de sortie de l’onduleur triphasé
(Us) avec celle observée sur l’onduleur monophasé 1/2 pont (en 1-2)

Seul le composant spectral dont l’amplitude est la plus élévé dans le prémier cas apparait.

3. Structure de puissance d’un variateur pour moteur asynchrone triphasé


« simulation non autorisé avec la version demostration de PSIM »

9
II. Etude d’un moteur asynchrone triphasé
III.

Objectifs du TP : On utilise le logiciel de simulation de circuits électriques PSIM pour


analyser les grandeurs électriques (tension, courant, puissances) en amont d’un moteur
asynchrone connecté en direct à un réseau triphasé.

1. Etude à vitesse stabilisée

 Prémière simulation Mr = 120 Nm

 visualisation de la vitesse de rotation N et la valeur éfficace du courant Im

 Mesure en regime permanent la valeur éfficace du courant absorbé et la vitesse de


rotation du moteur

N (trs/mn) Im eff (A)


976 25

10
 Visualisation de la puissance active P et la puissance réactive Q

 Mesure en regime permanent du pussance active et la puissance réactive


P (kW) Q (kVAR)
13 11

 Caractéristique pour le point de fonctionnement à pleine charge

Le glissement La puissance Le facteur de La pussance Le rendement


g apparrente S puissance cosφ utile Pu du moteur ɳ m
2.4 % 17.03 kVAR 0.76 13.72kW 92%

11
 Deuxième simulation 50 N.m

 Mesure en regime permanent la valeur éfficace du courant absorbé et la vitesse de


rotation du moteur

N (trs/mn) Im eff (A)


990 17

 Visualisation de la puissance active P et la puissance réactive Q

 Mesure en regime permanent du pussance active et la puissance réactive

P (kW) Q (kVAR)
6 10

12
 Mesure des caractéristique pour le point de fonctionnement à démi-charge

Le glissement La puissance Le facteur de La pussance Le rendement


g apparrente S puissance cosφ utile Pu du moteur ɳ m
1% 11 kVAR 0.49 5kW 93%

La puissance active d’après les résultats obtenus (voir les tableaux ci-haut) varie en
fonction du couple resistant. Elle est important quand le couple résistant est grand.

La puissance réactive varie peu avec le couple resistant. Elle est près que constante
quand le couple résistant évolut (voir la valeur danns les tableaux ci-haut)

Le rendement est le même peut importe le couple resistant.

2. Etude du démarage

 Prémière simulation Mr = 50 Nm et J = 0.8 kg.m2


 Visualisation de la puissance active P et la puissance réactive Q

13
Valeur crète de la Valeur éfficace du La durée de Valeur du courant moteur Rapport
prémière alternance Id courant de demarage td [0-0.1s] mesurée dans la Idef / Inef
démarage Idef simulation 1 Inef
256 A 142 A 0.7 s 25 A 5.68
 Mésures

 Deuxième simulation Mr = 50 Nm et J = 1.8 kg.m2


 Visualisation de la puissance active P et la puissance réactive Q

 Mésure

La durée de
demarage td
1.45 s

 Commentaire

14
D’après les simulation obtenu la durée de démarage varie en fonction de l’inertie

3. Influence de l’impédance du réseau

 Prémière simulation

 Mésure
Valeur efficace de Um
le moteur n’étant pas alimenté 400 V
Pendant le démarrage du moteur 364 V
Pendant le fonctionnement normal du moteur 391V
Chute de tension ΔU / U0
Pendant le démarrage 0.093
En fonctionnement normal 0.026

 Deuxième simulation

Le moteur ne démare pas normalement. En effet au depart la vitesse de rotation du


moteur atteiend 60 trs/s pendant moins 1/4 s de et réchute près que 0 trs/s. le couple du
moteur devient faible par rapport au couple resistant donc la vitesse de rotation du
moteur sera trop faible.

15
Pour démarrer : le moteur doit etre changé par un notre qui peut vaincre le couple
resistant de la charge.

IV. Montage onduleur triphasé


V.

1. Le schéma ci-dessous : les transistors sont commandés de 0 à 180° pour T1 , de 120 à


300° pour T2 , de 240 à 420° pour T3 , de 180 à 360° pour T4 , de 300 à 480° pour T5
et de 60 à 240° pour T6.

2. Visualiser et tracer les tensions v1 , u12 et i1

3. Justification des allures

16
4. Justifier que v1 = 1/3 (u12 – u31) sachant que v1+ v2+ v3 = 0

5. Le montage étant effectué pour une fréquence de 50 Hz , visualisation et tracés des


tensions v1 , v2 , v3 , u12 et l’allure du courant de ligne i1 : on prendra la tension v1
comme référence . Les entrées seront différentielles.

6. Justification des allures

17
7. Variations de la fréquence, pas descendre en dessous de 20 Hz.

8. Relevés n , la fréquence de rotation du moteur et f , la fréquence en Hz des tensions


d’alimentation du moteur
9. Mettre les valeurs dans un tableau

f n
50 1000
40 800
30 600
20 400

10. Tracé dela variation de n en fonction de f et équation de la courbe ( en utilisant Excel


dans le présent cas)

Variation de n en fonction f
1200

1000

800

600

400

200

0
15 20 25 30 35 40 45 50 55

n=20 f

18
VI. Eude d’un moteur à courant continu-d ’une éolienne et d’un moteur à cage d’écureuil
MOTEUR A COURANT CONTINU

2. Source échelon observation sur 3 chronogrammes indépendants : la tension de l’induit


Ua la vitesse de rotation n et le courant Ia

 Mésure

n0 (tr/mn) ton (s) Ia0 (A) Imax(A) tmax(s)


1500 0.14 0.005 24 0.1

19
3. La source échélon est ramplacé par une rampe

 Déterminantion de tx

tx = 0.1006 s

 Mésure

n0 (tr/mn) ton (s) Ia0 (A) Imax(A) tmax(s)


1583 0.14 0.005 30 0.1

4. l’inertie est J = 0.001m2 kg et le couple est un échelon de 21 Nm. La valeur de


l’ évolution de la vitesse n et du courant Ia (voir le tableau ci dessous)

20

n0 (tr/mn) Ia0 (A) ∆ton ( s)


1498 15.13 0.93
EOLIENNE

Pitch= 0
Vent (m/s) 6 8 10 12 14
Vitesse
(tr/mn) 15 20 25 30 35

Vent = 10m/s
Pitch (degré) 0o 2o 4o 6o 8o
Vitesse
(tr/mn) 25 40 37 33 29

Vmax = 1500 trs/mn

21
Oui en

Vitesse(tr/mn) Tension Ug (V) Courant Ig (A)


t = 4s 1504 190 0
t = 8s 1192 140 14

Vent (m/s) 6 8 10 12 14
Pitch (degré) 0 2 4 6 8

22
Vitesse (m/s)
Tension U (V)

23
MOTEUR ASYNCHRONE A CAGE D’ECUREUIL

U = 400V 3 50Hz Tu = 0 sans condensateur


Vitesse no (tr/mn) Courant Io (A) Active Po (w) Réactive Qo (Var)
1495 10.8 4767 3096

U = 400V 3 50Hz Tu = 20 Nm sans condensateur


Vitesse n (tr/mn) Courant I (A) Active P (w) Réactive Q (Var)
1435 6 3641 2398

U = 400V 3 50Hz Tu = 0 avec condensateur


Vitesse no (tr/mn) Courant Io (A) Active Po (w) Réactive Qo (Var)
1495 10.5 4767 2864

U = 400V 3 50Hz Tu = 20 Nm avec condensateur


Vitesse n (tr/mn) Courant I (A) Active P (w) Réactive Q (Var)
1435 5.6 3641 584

24