Vous êtes sur la page 1sur 3

ANALYSE FILMIQUE : METHODE D’ANALYSE

DE SEQUENCES ET DE FILMS
Vous souhaitez devenir réalisateur et avez entamé des études de cinéma ? A mois que
vous soyez un cinéphile particulièrement curieux. Dans tous les cas, si vous êtes sur cette
page, c’est certainement que vous cherchez à comprendre comment analyser un film !

Egalement appelée “théorie du film”, l’analyse filmique consiste à présenter le film à travers
le scénario, le découpage, le montage, les enjeux et la portée du message ou encore son
esthétique.

A quoi est-ce que cela peut bien servir ? A mieux comprendre les films bien sûr, grâce à un
bagage de connaissances qui vous permet d’analyser les différents aspects de l’image comme
le cadre et la composition. Vous devez connaître les techniques, les structures et les intérêts
sociologiques des films. Grâce à cela, vous améliorerez la conception et la réalisation de vos
propres œuvres. Nous vous dévoilons la méthode pour élaborer une analyse filmique en trois
parties.

L’ANALYSE DE SEQUENCES
Comme toute analyse, vous rédigerez une introduction comprenant notamment le titre du
film, l’année du film et son contexte. Vous ajouterez ensuite d’autres informations que vous
jugez pertinentes, comme le genre du film, sa nationalité et éventuellement sa perception par
le public et les critiques lors de sa sortie en salles. Puis, vous écrirez une première partie.
Vous situez la scène que vous étudiez : où se trouve-t-elle ainsi que la période où se déroule
l’action. Enfin, vous présenterez le décor (lieux, décors naturels ou fabriqués… ), les
personnages avec leur caractérisation (aspects physiques, acteurs, vêtements… ) et leur
relation (qui sont-ils, que veulent-ils ?).

Puis, vous analyserez la séquence à proprement parler. Une séquence consiste en une unité
narrative composée de plans différents. Le montage les relie entre eux. Nous distinguons
plusieurs types de séquences :

 en temps réel, où la durée de la projection équivaut celle qui est fictionnelle ;


 ordinaire, qui renferme des ellipses temporelles, importantes ou non, ou une suite
chronologique ;
 alternée, entre deux ou plusieurs actions simultanées ;
 en parallèle, qui alterne deux ordres de choses (action ou paysages) pour montrer une
comparaison, sans forcément de liens chronologiques réels.
L’ANALYSE DE PLAN
Maintenant que vous avez décrit la séquence, il vous faudra analyser les plans. Pour mieux
comprendre leur fonctionnement, je vous recommande le livre Les Plans au cinéma, qui a
une approche très pratique, avec de nombreux exemples.

QU’EST-CE QUE LE PLAN ?


Sur le tournage, le plan constitue l’ensemble des images enregistrées, entre le moment de
mise en marche et celui de mise en arrêt. De manière plus simple, le plan se situe entre «
Moteur ! Action ! » et « Coupez ! ». Un film est composé d’un nombre extrêmement variable
de plans juxtaposés ou superposés. Quand nous regardons un changement de plan, nous avons
l’impression qu’une rupture visuelle se produit. Cette perception correspond à une unité de
fabrication, car chaque plan constitue une seule prise de vue.

COMMENT ANALYSER UN PLAN ?


Vous devez user d’un vocabulaire précis autant que possible. Tout d’abord, tout au long de
la scène, étudiez les échelles de plans utilisées :

 le plan général, qui prend en compte un vaste ensemble, les personnages étant peu
identifiables ;
 le plan d’ensemble qui couvre tout le décor ;
 le plan de demi-ensemble, qui couvre une partie du décor ;
 le plan moyen, offrant une vision du personnage de la tête au pied ;
 le plan américain, de la cuisse à la tête ;
 le gros plan, …

En quoi ces décisions impactent-elles la narration ? A vous d’étudier et de proposer, par


rapport au contexte, aux visuels, actions des personnages et vos connaissances, quelles sont
les intentions du cinéaste.

Bien entendu, vous mentionnez les prises de vue indiquant la position et les divers
mouvements de caméra, qui ont également un impact considérable dans la sens des images et
les émotions ressenties par le spectateur. Vous pouvez trouver :

 une vue fixe ;


 un panoramique vertical ou horizontal ;
 un travelling avant ou arrière ;
 un zoom ;
 un mouvement de grue ;
 une caméra épaule, etc.

LA MISE EN SCENE
L’élément indispensable de l’analyse filmique correspond à la diégèse, c’est-à-dire l’ensemble
des éléments narratifs présents dans le récit : personnages, décors… Les procédés techniques
servant de support comme les images et le son ne font pas partie de cette diégèse.

Dans les éléments intradiégèses, vous décrivez l’ambiance visuelle avec la lumière
(contrastes, couleurs dominantes, la réalité, l’exposition…). Dans les éléments extradiègèses,
nous trouverons le montage (chronologique, symbolique, parallèle, cut…), le rythme qu’il
crée, mais également le fond sonore avec les bruitages, la musique…

N’oubliez jamais que dans un film, rien n’est laissé au hasard !

L’ANALYSE DE L’OEUVRE
Le dernier point que vous allez aborder consiste à analyser le film dans son ensemble. Que
vaut la portée du film ? En quoi tous les éléments cités précédemment retranscrivent-ils les
enjeux du schéma narratif ? Vous établirez, en guise d’ouverture de la conclusion, une
comparaison d’un ou deux films du même genre de votre connaissance.

Maintenant, vous avez les clés pour rédiger une analyse filmique complète en trois parties :

 la séquence ;
 les plans utilisés ;
 ainsi que la vision globale du film.

Ne négligez aucun détail, nous ne le répèterons jamais assez : chaque infime détail est choisi
avec soin par le réalisateur et s’inscrit au service de la diégèse.

Vous aimerez peut-être aussi