Vous êtes sur la page 1sur 4

DIRECTION DE LA COORDINATION

INTERMINISTERIELLE
MISSION ECONOMIE, EMPLOI,
SOLIDARITE, POLITIQUE DE LA VILLE

DOCUMENT D’APPLICATION

Appel à projets « Mobilité urbaine pour tous »

Projet « Mobilité et atelier mécanique » de l’association l’Atelier à Bergerac

INTRODUCTION

Afin de lutter contre « l’immobilité contrainte » et l’exclusion qu’elle génère, l’association


« L’Atelier à Bergerac souhaite aider à la mobilité des jeunes pour favoriser leur insertion sociale et
professionnelle par son projet : « Mobilité et atelier mécanique », accompagné d’une démarche de
sécurité routière.

A cette fin, elle répond au projet «Mobilité urbaine pour tous » dans le cadre d’un
partenariat avec la ville de Bergerac, visant à mettre en place un «accès temporaire et individuel à
un deux roues.

L’action concrète se décline au travers de deux projets :

- mise en place d’un service de prêt de mobylettes et vélos


- mise en place d’un atelier d’entretien et de réparations mécaniques.

I – Démarche du projet

Le projet s’inscrit dans le cadre des orientations du volet « insertion » du contrat de ville de
l’agglomération bergeracoise.

1.1. – Eléments de diagnostic et justification de la pertinence du projet au regard :

- des caractéristiques de la mobilité et de ses évolutions


- des besoins de déplacements exprimés par les habitants.

1.2. – Partenariat

Les partenaires associés au projet sont :

- l’association « L’Atelier »
- la ville de Bergerac
- la mission locale de Bergerac
- le LEP de l’Alba, section cyclo
- Aide 24

PREFECTURE DE LA DORDOGNE - 2 rue Paul Louis Courier - 24016 PERIGUEUX CEDEX


-2-

1.3. – Mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation

Responsable du suivi-évaluation : l’association « L’Atelier »

Indicateurs :

¾ indicateurs quantitatifs :
- nombre de bénéficiaires : à titre d’exemple, pour l’année 2001, 24 personnes dont 4
femmes
- nombre de mois de mise à disposition de véhicules : 40 mois pour 2001
- nombre d’heures d’entretien et de réparation des véhicules.

¾ indicateurs qualitatifs :
- type de trajets parcourus : domicile travail
- type de besoins satisfaits : besoins liés à la mobilité permettant l’insertion par
l’économique
- plus-value sociale et professionnelle : insertion par l’économique.

1.4. – Articulation du projet avec les orientations du plan départemental de sécurité


routière et les orientations de la politique de la ville

Parallèlement, des initiatives liées à la sécurité routière sont conduites par l’association
l’Atelier en partenariat avec les jeunes des quartiers, la régie urbaine de Bergerac, les collèges, la
gendarmerie, l’objectif étant de permettre à un jeune public de passer leur brevet de sécurité
routière.

II – Description concrète de l’action

2.1. – Le service de prêt de mobylettes et vélos

2.1.1. –Genèse du projet

L’association « L’Atelier » est une association de prévention spécialisée qui a pour but ,
dans un esprit de collaboration avec les autres associations intéressées et les pouvoirs publics, de
promouvoir les actions nécessaires à la prise en considération des besoins des jeunes et des
adultes pouvant, de par leurs difficultés matérielles et morales, être entraînés vers une
marginalisation, l’exclusion du monde du travail et la délinquance.

L’association l’Atelier se propose de mettre en place une prévention prenant en compte les
dimensions sociales, économiques, culturelles et psychologiques des problèmes de cette
population.

Dans le cadre de son action, elle a développé, suite à l’analyse des besoins de ses publics,
un service de prêt de mobylettes ou de vélos. En effet, depuis plusieurs années se sont
développées sur Bergerac et aux alentours des actions d’insertion pour jeunes et adultes. Pour
l’ensemble des partenaires, un des problèmes majeurs reste pour ces publics, la mobilité. Les
transports collectifs n’ont pas toujours des horaires adaptés à l’emploi ou au stage trouvé, et l’achat
d’un véhicule est financièrement impossible.

Depuis 2001, l’association « L’Atelier » gère un parc disponible de 6 mobylettes et 7 vélos.

2.1.2. – Objectif du projet


-3-

Il s’agit de permettre à toute personne suivant un parcours d’insertion, de disposer


rapidement d’un moyen de transport pour suivre une formation, un stage ou se rendre sur son lieu
de travail.

Le public visé est à priori un public ne possédant pas le permis de conduire. Une priorité
sera donnée aux jeunes de moins de 25 ans pour les aider dans leurs démarches de primo-insertion
et/ou insertion, plus particulièrement les jeunes d’origine étrangère et habitant les quartiers
prioritaires de la politique de la ville (Naillac, La Catte).

Pour améliorer la qualité du service, l’association a pour objectif de posséder un parc de 15


mobylettes et 10 vélos, ce qui permettrait de mieux faire face à la demande.

2.1.3. – Les principes de fonctionnement

- une action quotidienne


- une réponse rapide à un besoin de mobilité
- un suivi par l’association qui assure l’accompagnement pour envisager une adaptation
des moyens de transports en fonction du projet de l’usager
- l’association gère le prêt de véhicules, évalue le bien fondé de la demande de l’usager
et définit contractuellement et expressément les conditions et l’attribution de ce prêt.

2.1.4. – Bénéficiaires et conditions d’accès

Les bénéficiaires de l’action sont en priorité les moins de 25 ans, plus particulièrement
d’origine étrangère, issus des quartiers prioritaires du contrat de ville et dans un itinéraire d’insertion
sociale et professionnelle, notamment inscrits dans le programme TRACE.

Les conditions d’accès à la location sont les suivantes :

- le bénéficiaire doit pouvoir justifier d’un contrat de travail, ou d’un stage en entreprise
- il doit être titulaire du brevet de sécurité routière
- une participation minima des usagers est demandée
- lorsque c’est possible, il est fait une demande d’aide au FAJ.

2.1.5. – Moyens mis en œuvre

¾ moyens humains :

- 1 éducateur (½ ETP) pour la coordination, le suivi des dossiers et la relation aux


partenaires

¾ moyens techniques

- un parc de 6 mobylettes et 7 vélos


- un atelier de mécanique (cf partie 2)

2.1.6. - La recherche d’une solution durable

A priori, la location des mobylettes répond à un besoin ponctuel qui ne nécessite pas la
recherche d’une solution durable. Cependant, un point est fait avec le bénéficiaire avant la fin de
son contrat pour envisager, si besoin est, une solution durable.

2.2. – La mise en place d’un atelier de maintenance et de réparation mécanique


-4-

2.2.1. – Genèse du projet

Sur 2001, un partenariat avec le LEP de l’Alba à Bergerac a été mis en place pour
l’entretien et la réparation des deux roues, moyennant rétribution, tout en profitant des conseils d’un
mécanicien et de la collaboration des lycéens. Cette collaboration permet aux jeunes lycéens de
s’inscrire dans une valorisation de leur cursus en mettant leur savoir faire au service de l’insertion
d’autres jeunes.

2.2.2. – Objectif du projet

Afin d’améliorer les délais de réparation et de maintenance des véhicules, un atelier


mécanique sera mis en place dès 2002, pour réaliser les petites réparations et les maintenances en
temps réel. Le partenariat avec le LEP de l’Alba est maintenu pour les réparations les plus
conséquences

2.2.3. – Le fonctionnement

¾ ouverture quotidienne, également en soirée, de l’atelier

¾ personnel mis à disposition :


- 1 éducateur à mi temps
- 1 professeur de mécanique et ses élèves de la section cyclo
- 1 local mis à disposition par la mairie de Bergerac, servant de garage pour le parc de
véhicules, situé en centre ville qui, moyennant quelques réaménagements, deviendra
l’atelier mécanique.

La mise en place de l’atelier nécessite néanmoins un achat de matériel et matériaux


indispensables tels que : table de réparation mécanique, compresseur et outils spécifiques.

2.2.4. – Bénéficiaires de l’action et conditions d’accès :

Les bénéficiaires de l’action sont les - de 25 ans (cf bénéficiaires du prêt de mobylettes et
vélos) inscrits dans un parcours d’insertion professionnelle.

III – Financement de l’action

- en annexe, le budget prévisionnel de l’action.

Fait le , à Bergerac

Le président de l'association
L'Atelier