Vous êtes sur la page 1sur 4

PROPOSITION DE RECHERCHE

Domaine de recherche : Développement du secteur privé et financement, y compris les


modes de financements novateurs et les marchés de capitaux.
Sujet de recherche : L’orientation stratégique Entrepreneuriat et innovation dans les
collectivités territoriales en Afrique francophone : Enjeux et perspectives.

État actuel de la littérature


Dans une économie de plus en plus mondialisée et en compétition avec l’accélération des
nouvelles technologies et des moyens de communication, les défis du développement
économique et social local notamment ceux des collectivités locales restent encore une
problématique majeure dans le cadre des nombreux plan d’actions ou programmes de
développement élaborés par les pouvoirs publics afin de lutter contre la pauvreté, la
précarité, les inégalités économiques et sociales (exode rural, chômage des jeunes) et
ainsi de favoriser la diversification économique par l’entrepreneuriat et l’innovation et le
développement des entreprises au sein des collectivités locales ou territoriales.
Cependant, le constat fait souvent est que ces plans d’actions ou programmes de
développement élaborés par le pouvoir central lorsqu’ils existent ou pas, ne suivent
toujours pas le même rythme de développement dans les régions, départements et
communes. Car les réalités et les attentes ne sont toujours les mêmes d’une collectivité
locale à une autre.
L’entrepreneuriat peut signifier des aptitudes comme l’autonomie, la créativité,
l’innovation, la prise de risque ou il peut désigner le comportement de création
d’entreprise.
Quant aux collectivités territoriales, ce sont des personnes morales de droit public
distinctes de l’État et bénéficient à ce titre d’une autonomie juridique et patrimoniale.
On recense une revue de littérature pléthorique sur l’entrepreneuriat et le
développement local. Le plus souvent, la recherche vise à comprendre ce qu’est l’esprit
entrepreneurial, à savoir la curiosité, la créativité, la vision, la compréhension de ses
ressources et de son environnement, le travail d’équipe et la création d’emploi, et à
analyser les approches écosystémiques par les stratégies et l’accompagnement
entrepreneurial. Cependant, de certaines études s’orientent dans une démarche
consistant à considérer l’entrepreneuriat non seulement des aptitudes ou phénomènes
organisationnels internes relevant des entreprises et des individus de leurs capacités à se
développer, d’innover, de créativité et de se renouveler mais aussi des territoires qui
évoluent, se transforment, se construisent au fur et à mesure des projets (Isabelle Kustosz,
2018).
Isabelle Kustosz insiste en abordant les thématiques qui s’interrogent sur les capacités
entrepreneuriales des organisations et des territoires. Avec cette approche, il mentionne
la mobilisation des problématiques territorialisées qui concernent autant les usagers d’un
territoire que les acteurs privés qui le composent et la puissance publique qui l’organise
et l’anime. L’idée que l’entrepreneuriat concerne des individus, des organisations
marchandes et non marchandes, mais aussi des territoires qui évoluent, se transforment,
se construisent au fur et à mesure des projets.
La figure mythique de l’entrepreneur schumpétérien solitaire s’estompe pour laisser la
place au collectif innovateur. La coopération devient nécessaire car il devient très rare de
trouver un acteur possédant seul l’ensemble des compétences et actifs nécessaires à la
réalisation du projet innovant.
Dr GUILLAUME et Dr. PROVIDENCE (2019), dans leur ouvrage sur l’entrepreneuriat et le
développement durable apporte une nouvelle vision de l’entrepreneuriat et la gestion des
territoires. Pour ces auteurs, il n’y a pas de bonne entreprise sans un bon entrepreneur. Il
prend en compte deux principales dimensions de l’entrepreneuriat pour le
développement des territoires.
Pour la première dimension, ils mettent en avant les aptitudes libérales d’un entrepreneur
pour la création et la dynamisation des entreprises. En ce qui concerne, la seconde
dimension, elle invite à considérer la dynamique territoriale de l’entrepreneuriat qui
suppose des interactions entre les initiatives privées, publiques et associatives dans le but
de lancer le processus d’amélioration des conditions et de la qualité de vie d’une
population donnée.
Au travers cet ouvrage, ils soulignent aussi la problématique de l’instabilité des pays en
voie de développement liée aux crises sociopolitiques récurrentes qui affectent
négativement leur performance économique. Il suppose une guerre déclarée entre les
élites (politique, économique, intellectuelle…) et les populations locales alors que tout
processus de développement s’appuie sur une intelligence territoriale.
Cette dernière suppose donc une dynamique de mise en réseau des parties prenantes
(publics, privés, association, ONG, etc.) et un partage de responsabilité. Cette approche
participative du développement des territoires s’appuie sur une gouvernance territoriale
adaptée s’appuyant sur les relations de proximité entre les différents acteurs concernés.
Souvent, la gouvernance territoriale s’accompagne des politiques de décentralisation et
surtout de transfert de moyens de l’État (central) vers les Collectivités Territoriales (CT).
Il s’agit du principe de transfert de compétence qui suppose la fourniture de biens et
services publics de proximité aux contribuables. Cet ouvrage explique clairement le rôle
des acteurs localisés dans le processus de la gestion territoriale en considérant également
les dynamiques entrepreneuriales comme des initiatives locales de transformation des
territoires.
Toutes ces études ne posent pas véritablement des fondements de développement
économique des collectivités territoriales en s’appuyant sur une nouvelle orientation
stratégique des dynamiques entrepreneuriales des territoires dans un environnement qui
stimule l’innovation et l’ambition.
Question principale de recherche
Quelle orientation stratégique entrepreneuriale pour un développement des collectivités
territoriales ?
- La dynamique territoriale de l’entrepreneuriat peut-elle favoriser l’innovation et la
création des richesses ?
- Les politiques publiques gouvernementales incitent-elles aux initiatives
économiques locales de transformation des territoires ?
Plan de recherche.
Premièrement, nous procéderons à une analyse situationnelle des politiques publiques
en faveur de l’entrepreneuriat et de la décentralisation et à une veille de l’écosystème
entrepreneurial des pays africains francophones s’imposent pour prétendre à une
émergence et à une réussite de plus grand nombre d’entrepreneurs afin d’assurer la
croissance, la compétitivité et le rayonnement international du fleuron entrepreneurial
d’aujourd’hui et de demain.
Ensuite nous proposerons un plan d’action en stratégie entrepreneuriale qui favorise
l’innovation, le changement et la créativité dans les collectivités territoriales en
s’appuyant sur une approche de benchmarking des meilleures pratiques
d’accompagnement entrepreneurial des jeunes, des femmes, des financements innovants
et la valorisation de tous les modèles d’entreprise ou économiques qui dynamise les
territoires.
Ce plan d’action s'inscrira sur des axes stratégiques touchant l’ensemble des étapes du
développement de l’entreprise, de la sensibilisation au démarrage en passant par la
croissance et le transfert d’entreprise et la mobilisation des modes de financement
novateur et intelligent
Ressources de données
https://www.lefigaro.fr/entrepreneur
https://www.economie.gouv.qc.ca/accueil/
https://francais.doingbusiness.org/fr/doingbusiness
https://www.vie-publique.fr/fiches/collectivites-territoriales
https://scholar.google.fr/schhp?hl=fr
http://www.cours-universitaires.com/
https://www.codesria.org/?lang=fr
Sources
Cloutier, M., Cueille, S., Recasens, G. (2014) Accompagner le développement de la TPE
dans son écosystème entrepreneurial
P Philippart (2016) Écosystème entrepreneurial et logiques d'accompagnement.
Chandra, A. (2007), Approaches to business incubation: a comparative study of the United
States, China and Brazil, Networks Financial Institute, Working Paper 29, 1-42.
Berger-Douce, S. (2005), L’accompagnement entrepreneurial par un incubateur
universitaire : Le point de vue critique d’un créateur, Présenté à IVème Congrès de
l’Académie de l’Entrepreneuriat, Paris
Theodoraki, C., Messeghem, K. (2015) Écosystème de l'accompagnement entrepreneurial
: une approche en termes de coopétition.
Cuenoud, T., P Glemain, P., Deffains-Crapsky, C. (2018) Ecosystème entrepreneurial local
et finance participative : les enjeux d'une coopération.
Calmé, I., Onnée, S., ÉA Zoukoua - Revue française de gestion (2016) Plateformes de
crowdfunding et acteurs de l'écosystème entrepreneurial-Quelle (s) coopération (s),
quels business models ?
Asselineau, A., Albert-Cromarias, A., Ditter, JG. L'écosystème local, ressource clé du
développement d'une entreprise (2014).
Engel, J. S. et D. J. Teece (2012), John Freeman: entrepreneurship and innovation
defined—a personal remembrance, Industrial and Corporate Change.
Ndjambou, R. (2019) Écosystème entrepreneurial au Gabon : caractéristiques et
perspectives.
Cohen, B. (2006), Sustainable valley entrepreneurial ecosystems, Business Strategy and
the Environment.

Vous aimerez peut-être aussi