Vous êtes sur la page 1sur 3

4TC 13.05.

2014 ARM

TP 4TC N°2 / ARM


Echanges protocolaires dans un réseau GSM
TP réalisé à l’aide du logiciel
GSM_SHOW
Développé à l’ENST Bretagne
Et utilisé avec son accord.

Figure 1 - Logiciel GSM_SHOW65

Logiciel GSM_SHOW

Il s’agit d’un outil d’analyse de trace GSM qui permet de corréler les informations de niveaux
physiques (par exemple, puissance reçue des BTS voisines), de niveau 2 (utilisation des
canaux logiques, gestion du LAPDm) et les protocoles de niveaux 3 (RR, MM, CM). A partir
de traces existences (obtenues avec un mobile traceur) on peut rejouer une opération (handoff,
établissement d’appels etc) en mode pas-à-pas ou en mode temporisé.

Les traces se chargent via le menu Fichier/charge (répertoire par défaut C:\GSM_SHOW).
Avant l’exécution, il faut choisir le mode dans le menu MODE/type (pas à pas ou
temporisé). Le menu VISUALISATION permet de sélectionner les informations affichées.
Le menu LANCER permet de jouer la trace chargée.

Note : différentes informations peuvent être obtenues avec le menu AIDE du logiciel. Pensez
à afficher toutes les fenêtres d’informations (identités, mesures, graphe,…)
Le logiciel plante parfois quand on relance le scénario mis en pause…

Travail demandé : des rappels sur l’architecture du GSM

Rappeler les différents équipements de l’architecture GSM participant à l’établissement d’un


appel.

INSA Lyon, Département TC, Page 1 / 3


4TC 13.05.2014 ARM

Travail demandé : analyse détaillée de trace

Charger la trace c:\GSM_SHOW\Appels\COMMTRAIN.MSR et exécuter en mode


temporisé. Obtenez ainsi une vue d’ensemble de l’opération. Exécuter la ensuite en mode pas
à pas et reconstituer le dialogue avec la description de l’ensemble des ressources physiques et
logiques pendant l’opération.
Note : il s’agit d’une capture d’une trace correspondant à un établissement d’appel et un
handover dans le train Paris Fontainebleau.

Question 0
Dans chacune des fenêtres, préciser quelles sont les informations que vous connaissez.

Question 1
La trame début par l’envoi d’un message de Paging depuis la BTS. Pourquoi le mobile ne
reçoit pas ce message ?

Question 2
Le mobile reçoit des messages correspondant au BCCH. Quelles informations obtient-il sur la
cellule ? Quel est le rôle de ces informations ?

Question 3
Les messages de BCCH ou de Paging sont divisés en 4 parties sur la couche 2. Pourquoi ?

Question 4
La BTS envoie à nouveau un message de Paging. Le mobile semble l’entendre, pourquoi ne
réagit-il pas à ce premier message reçu ?

Question 5
Que fait le mobile lorsqu’il reçoit une information sur un canal logique SCH (symbole S dans
le logiciel) sur « fond vert » ?

Question 6
Même question que 5 pour des canaux BCCH en vert ? Quelle information est mise à jour
(regarder l’écran Configuration BTS courante).

Question 7
A quelle date le mobile répond à un message de Paging ?

Question 8
Détailler complètement au moyen d’un chronogramme, l’acquisition par le mobile d’un canal
TCH.

Question 9
A quel équipement est adressé le message de type CM_SERVICE_REQUEST émis par la
couche 3 du mobile lors de la mise ne place du TCH ?

Question 10
Question, que signifie dans le logiciel, la case A3/7 qui est utilisée lors de l’établissement
d’appel ?

INSA Lyon, Département TC, Page 2 / 3


4TC 13.05.2014 ARM

Question 11
Lors de l’échange des messages RR CIPHERING_MODE_COMMAND, RR
CIPHERING_MODE_COMPLETE, le chiffrement est activé. Rappeler ce que le mobile et le
réseau réalisent comme opérations pour mettre ne place ce chiffrement. Rappeler où se
trouvent les informations de sécurités sur un réseau GSM.

Question 11bis
Pourquoi ne voit-on pas les échanges de messages correspondant à l’allocation d’un TMSI ?

Question 12
Lors de l’affectation définitive des paramètres des ressources radio (échange de message sur
la couche RR, ASSIGMENT COMMAND, ASSIGMENT COMPLETE), certains des slots
du TCH passent du symbole T au symbole F. Quelle la signification de cela ?

Question 13
Quelle opération réalise le mobile lorsqu’il reçoit un message CC ALERTING ?

Question 14
Une fois la communication établie, quels sont les canaux logiques encore utilisés ? Quelles
informations sont échangées entre le mobile et le réseau pendant une communication ?

Question 15
Que ce passe-t-il a partir de l’instant 211 ?

Question 16
Pourquoi est-ce qu’après cette opération, le mobile n’a plus d’information sur la cellule et les
cellules voisines ?

Question 17
Comment ce termine l’appel dans cette trace ?

Question bonus
En observant la fenêtre « affichage couche 2 », indiquer quels sont les échanges que le
LAPDm fiabilise ?

Note pour les pro : il semble que sur cette trace, le logiciel inverse l’ordre des messages AUTHENTICATION REQUEST et
IDENTIFICATION REQUEST…

Travail demandé : analyse synthétique de trace

Charger la trace c:\GSM_SHOW\location\SW_NTMSI.MSR et exécuter en mode temporisé.


Obtenez ainsi une vue d’ensemble de l’opération. Exécuter la ensuite en mode pas à pas et
synthétiser rapidement les échanges réalisés. N’oubliez pas d’afficher toutes les fenêtres avant
le démarrage du scénario de rejeu.
Note : trace de mise à jour de localisation après allumage d’un terminal mobile (Paris la
Défense).
Charger ensuite la trace C:\GSM_SHOW\sms\ SMSCOURT.MSR et exécuter en mode temporisé.
Que constatez-vous en observant la couche protocolaire 3 ?

INSA Lyon, Département TC, Page 3 / 3

Vous aimerez peut-être aussi