Vous êtes sur la page 1sur 20

BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV

(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 1 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

OVERVIEW RESUME

Translation in progress … • L’interprétation IFRIC 12 s’applique aux


contrats de concession de services public-privé
lorsque le concédant contrôle les services
fournis, leurs tarifs, les moyens devant être
fournis et lorsque les infrastructures utilisées
pour rendre le service retournent au concédant à
la fin de la concession.

• La norme clarifie la distinction entre les


différentes phases (construction et exploitation)
de l’accord de concession et la façon dont les
recettes et dépenses doivent être comptabilisés.

• IFRIC 12 impose que les infrastructures


construites ou acquises par le concessionnaire et
devant retourner au concédant ne soient pas
constatées au bilan du concessionnaire.

• Un actif financier ou une immobilisation


incorporelle doivent être constatée en début de
contrat pour la juste valeur de la rémunération à
percevoir pour les services de constructions
rendus par le concessionnaire.

• Le chiffre d’affaires devant être constaté au titre


des services de constructions est enregistré au
début de la concession pour un montant
correspondant à une marge d’intermédiation, le
concessionnaire apparaissant comme un
intermédiaire du concédant pour acquérir les
infrastructures nécessaire à l’exploitation.

1
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 2 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

SOMMAIRE

GENERALITE............................................................................................................................3
Principes et objectifs...............................................................................................................3
Définitions...............................................................................................................................3
Date d’application...................................................................................................................4
CHAMP D’APPLICATION ET EXCLUSION DU CHAMP...................................................4
Champ d’application...............................................................................................................4
Exclusion du champ d’application..........................................................................................5
Cas particulier des infrastructures mises à dispositions gracieusement..................................5
Cas particuliers des infrastructures louées .............................................................................5
Arbre de décision....................................................................................................................6
SERVICES DE CONSTRUCTIONS ET SERVICES D’EXPLOITATION.............................7
Distinction entre services de constructions et d’exploitation..................................................7
Services de constructions .......................................................................................................8
Services d’exploitation............................................................................................................8
SERVICES DE CONSTRUCTIONS : DEUX MODELES ......................................................8
Modèle de l’actif financier......................................................................................................9
Modèle de l’actif incorporel..................................................................................................10
Comment déterminer la juste valeur de l’actif à constater ?.................................................10
Schéma comptable ...............................................................................................................13

2
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 3 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

GENERALITE

Principes et objectifs

L’interprétation IFRIC 12 a pour objectif d’apporter


une clarification sur la comptabilisation, dans les
comptes du concessionnaire, des infrastructures
entrant dans le cadre d’accord de concession de
services.

Elle clarifie également la distinction entre les


différentes phases de l’accord de concession et la
façon dont les recettes et dépenses doivent être
comptabilisés.

Définitions

Le concédant est l’autorité organisatrice de service


public déléguant la responsabilité et l’exploitation
du service public à un opérateur privé.

Le concessionnaire est l’opérateur privé


(Transdev) auquel le concédant a délégué
l’exploitation des services.

Les infrastructures s’entendent de tous les biens et


équipements construits (rare chez Transdev) ou
acquis auprès d’un tiers et servant à fournir un
service public.

Chez Transdev il s’agira essentiellement du


matériel roulant ou de dépôts.

3
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 4 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Date d’application

Chez Transdev, cette norme sera d’application


obligatoire pour l’exercice 2010 et devra faire
l’objet d’un traitement rétrospectif (conformément
à IAS 8).

CHAMP D’APPLICATION ET
EXCLUSION DU CHAMP

Champ d’application

L’interprétation IFRIC 12 s’applique aux accords


de concession de service public - privé si :

- le concédant (autorité organisatrice) contrôle


ou réglemente quels sont les services à fournir
par Transdev par le moyen de l’infrastructure, à
qui ils sont fournis et quels sont les tarifs ; et,

- le concédant dispose d’un contrôle, lorsque


l’accord arrive à son terme, sur un quelconque
intérêt résiduel significatif de l’infrastructure, ce
contrôle pouvant prendre la forme de la
propriété ou d’une participation.

En d’autres termes, à la fin du contrat de


concession, il existe un engagement contractuel
que l’infrastructure servant à l'exploitation sera
restituée au concédant.

Si cet engagement n’est pas ferme (« si les


parties en conviennent ») les infrastructures
sont réputées hors champ d’IFRIC 12.

4
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 5 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Exclusion du champ d’application

La présente interprétation ne traite pas des


infrastructures ayant été détenues et comptabilisées
en tant qu’immobilisation corporelle avant la
conclusion de l’accord de service.

Il s’agirait de cas (rares) où Transdev utiliserait du


matériel roulant ou un entrepôt, par exemple, que le
groupe aurait acquis avant la conclusion de la
concession mais qu’il serait obligé de céder à
l’autorité organisatrice à la fin de la concession.

Cas particulier des infrastructures


mises à dispositions
gracieusement

Les infrastructures mises à disposition


gracieusement par l’autorité organisatrice au cours
du contrat d’exploitation et qui devront être
restituées à l’autorité organisatrice en fin de contrat
sont couvertes par la présente interprétation.

L‘interprétation précise que ces infrastructures mises


à disposition à titre gratuit par le concédant au
concessionnaire pour les besoins de l’accord de
services ne sont pas comptabilisées en tant
qu’immobilisations corporelles du concessionnaire.

Cas particuliers des infrastructures

5
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 6 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

louées

Le traitement comptable des infrastructures louées


dépend de l’analyse du contrat de location selon IAS
17 : il s’agit d’infrastructures qui sont louées par
Transdev pendant la période d’exploitation et qui
seront transférées au concédant à l’issue du contrat
de concession.

Si le contrat de location est analysé comme un


contrat de location-financement, alors Transdev agit,
en substance, comme propriétaire des
infrastructures. Il conviendra donc d’appliquer les
mêmes règles qu’aux infrastructures acquises en
propres.

Si le contrat de location est analysé comme un


contrat de location simple, ces infrastructures restent
en dehors du champ d’application d’IFRIC 12.

Arbre de décision

L’annexe 1 est un arbre de décision simplifié


permettant de définir le champ d’application de la
norme.

6
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 7 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

SERVICES DE CONSTRUCTIONS
ET SERVICES
D’EXPLOITATION

IFRIC 12 ayant essentiellement un impact sur les


services dits de constructions, il est essentiel de
pouvoir identifier la partie « services de
constructions » de la part « services d’exploitation »
dans un contrat de concession entrant dans le champ
d’IFRIC 12.

Distinction entre services de


constructions et d’exploitation

La norme clarifie la distinction entre les services de


construction et les services d’exploitation rendus
par le concessionnaire dans le cadre de l’accord de
concession.

Les services de construction s’entendent de la


construction ou de l’acquisition des biens (les
infrastructures, au sens de la norme) servant à
fournir un service public.
Chez Transdev, il s’agit de l’acquisition du matériel
roulant, par exemple.

Les services d’exploitation s’entendent des


opérations d’exploitation et d’entretien des
infrastructures pendant une période déterminée.

7
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 8 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Services de constructions

Les infrastructures, acquises ou construites, entrant


dans le champ d’application de la présente
interprétation ne sont pas comptabilisées en tant
qu’immobilisations corporelles.

En revanche, la norme prévoit qu’un autre actif soit


constaté à sa juste valeur. Il s’agira soit d’un actif
incorporel, soit d’un actif financier. Confer 4.

Services d’exploitation

Le concessionnaire comptabilise les produits et les


coûts relatifs aux services d’exploitation
conformément à IAS 18.

Les obligations contractuelles du concessionnaire


relatives à la préservation (préserver une capacité
spécifiée de l’infrastructure à fournir des services)
ou le rétablissement d’une infrastructure (rétablir un
état spécifié de l’infrastructure avant de la céder au
concédant au terme de l’accord de service) sont
comptabilisées et évaluées conformément à IAS 37.

SERVICES DE

8
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 9 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

CONSTRUCTIONS : DEUX
MODELES
Comme indiqué précédemment, les infrastructures,
acquises ou construites, entrant dans le champ
d’application de la présente interprétation ne sont
pas comptabilisées en tant qu’immobilisations
corporelles mais remplacées par un autre actif
évalué à sa juste valeur : Il s’agira soit d’un actif
incorporel, soit d’un actif financier.

Modèle de l’actif financier

Le concessionnaire comptabilise à sa juste valeur


un actif financier dans la mesure où il dispose d’un
droit inconditionnel à recevoir de la trésorerie en
contrepartie des services de constructions (l’autorité
rémunère donc le concessionnaire pour
l’acquisition ou la construction des infrastructures).

Il existe un droit inconditionnel si le concédant


garanti contractuellement de payer au
concessionnaire:

- des montants spécifiés ou déterminables,

- le déficit éventuel résultant de la différence


entre les montants reçus des usagers et d’autres
montants spécifiés ou déterminables.

L’actif financier est soit un prêt ou une créance, un


actif financier disponible à la vente ou un actif
financier à la juste valeur par le biais du compte de
résultat.
Dans le contexte de Transdev cet actif financier
devrait être, dans la majorité des cas, assimilé à une
créance vis-à-vis de l’autorité organisatrice.

9
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 10 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Modèle de l’actif incorporel

Le concessionnaire comptabilise à sa juste valeur


une immobilisation incorporelle dans la mesure où il
reçoit un droit (licence) de faire payer l’usage des
infrastructures aux usagers. Sa rémunération est
conditionnée et dépend de l’utilisation des usagers et
n’est pas un droit inconditionnel à recevoir de la
trésorerie (si pas d’usager, pas de rémunération).

Comment déterminer la juste


valeur de l’actif à constater ?

La constatation d’un actif financier ou d’une


immobilisation incorporelle à leur juste valeur sous-
entend :

- de pouvoir identifier dans le contrat de


concession la part de la rémunération
correspondant aux services de construction de
celle correspondant aux services d’exploitation,

- de projeter les flux (trésorerie) attendus de


cette rémunération pendant la durée de la
concession,

- d’actualiser ces flux attendus.

10
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 11 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Le taux d’actualisation à utiliser est le suivant :

- Dans le cas où les infrastructures sont


acquises auprès du concédant, le taux
d’actualisation à utiliser est le taux implicite qui
rend la juste valeur de l’actif financier (ou
incorporel) égal à l’investissement engagé.

Ceci reviendra à considérer qu’il n’y a pas de


« marge » (définie comme la juste valeur de
l’actif ainsi calculé moins la valeur de
l’investissement) sur l’opération. Le seul profit
dégagé sera un résultat financier correspondant
aux effets de la désactualisation.

En effet, on considère que Transdev ne rend


aucune prestation d'intermédiation pour l'achat
des bus et qu'il s'agit d'une pure opération de
financement.

Exemple :

11
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 12 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

- Dans le cas où les infrastructures sont


construites ou acquises auprès d’un tiers
autre que le concédant, le taux d’actualisation
correspond au taux marginal d’emprunt. Celui-
ci étant un taux qui est généralement défini au
budget par le Département Trésorerie et
Financement de Groupe et qui est revu au cas
pas cas en fonction des évolutions du marché. Il
correspond au taux qu'obtiendrait la société
preneuse, pour emprunter sur une durée et avec
une sûreté similaire les fonds nécessaires à
l'acquisition de l'actif lorsque cette société se
finance sur le marché local.

La « marge » (définie comme la juste valeur de


l’actif ainsi calculé moins la valeur de
l’investissement) qui devrait ainsi se dégager
correspond à une marge d'intermédiaire liée à la
prestation d'intermédiation pour l'achat des bus.

Cette marge devrait cependant être limitée, et en


pratique, il est également possible de considérer
que la marge est nulle.
Nous calculerons alors le taux implicite qui
rend la juste valeur de l’actif financier (ou
incorporel) égal à l’investissement engagé.

Exemple :

12
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 13 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Schéma comptable

Plusieurs schémas comptables sont proposés en


Annexe 2 en fonction des situations existantes dans
l’environnement Transdev. Ces schémas sont
simplifiés mais permettent de comprendre l’esprit de
la norme.

En substance :

Au début de la concession

L’infrastructure construite ou acquise est réputée


être cédée en début de contrat par Transdev au
concédant en contrepartie des rémunérations
attendues de l’autorité (actif financier) ou de la
rémunération de l’usage du public (immobilisation
incorporelle).

Cela se traduit comptablement par :

Au débit :

- La constatation d’un actif financier ou


incorporel pour sa juste valeur,

Au crédit :

- Une sortie de cash ou un emprunt,


contrepartie de l’acquisition de l’infrastructure ;
et,

- L’enregistrement d’une marge


d’intermédiaire (en chiffre d’affaires)
correspondant à la différence entre la juste
valeur de l’actif constaté et l’investissement
financé par Transdev,

13
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 14 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Dans le cas où le bien fait l’objet d’une location


analysée comme une location financement selon
IAS 17, le principe reste le même.

Au débit :

- La constatation d’un actif financier ou


incorporel pour sa juste valeur,

Au crédit :

- L’emprunt de location-financement
correspondant à la valeur actuelle des
paiements minimaux; et,

- L’enregistrement d’une marge


d’intermédiaire (en chiffre d’affaires)
correspondant à la différence entre la juste
valeur de l’actif constaté et l’investissement
financé par Transdev,

Pendant la concession

Au débit :

- Enregistrement en cash des paiements reçus


du concédant.

Au crédit :

- Diminution de l’actif financier ou incorporel,

- L’enregistrement d’un résultat financier


correspondant à l’effet de la désactualisation
de l’actif initialement constaté.

14
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 15 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Cas des investissements supplémentaires

Lorsqu’en cours de concession, le concessionnaire


réalise de nouveaux investissements pour le compte
du concédant, un nouvel actif financier (ou
immobilisation incorporelle) sera constaté au
moment où la dépense est engagée. Le schéma
comptable est le même que précédemment.

15
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 16 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

16
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 17 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Annexe 1

17
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 18 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Annexe 2

Scenario 1 :

• Transdev acquière l’infrastructure auprès du concédant,


• Le concédant rémunère Transdev en appliquant un mark-up de 5% aux dotations
« théoriques » que supporte Transdev en tant que propriétaire du bien,
• Le taux d’actualisation calculé est le taux implicite de l’opération rendant une marge
d’intermédiaire nulle.

18
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 19 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Scenario 2 :

• Transdev loue (location analysée comme location financement) l’infrastructure auprès


d’un tiers,
• Le concédant rémunère Transdev en appliquant un mark-up aux loyers que supporte
Transdev en tant que financeur du bien,
• Le taux d’actualisation calculé est le taux implicite de l’opération rendant une marge
d’intermédiaire nulle.

19
BIBLE COMPTABLE IFRS TRANSDEV
(TRANSDEV IFRS ACCOUNTING GUIDE)

IFRIC
V. Def. 20 / 20
ACCORDS DE CONCESSION DE SERVICES 12
(SERVICE CONCESSION ARRANGEMENTS) DFP
June 2009

Scenario 3 :

• Transdev loue (location analysée comme location simple) l’infrastructure auprès d’un
tiers,
• Le concédant rémunère Transdev en appliquant un mark-up aux loyers que supporte
Transdev en tant que financeur du bien,

20