Vous êtes sur la page 1sur 9

COMPTE RENDU

Essai de Flambement

WADY RABHI
HOUSSEM SEDKI
OBJECTIF DU TP

Ce TP a pour but de déterminer expérimentalement, les charges critiques


d’Euler pour différentes conditions de flambement.

Sous l’action de forces opposées, suffisamment grandes, parallèle à son axe, une
poutre AB, s’incurve et peut prendre une flèche dangereuse. Ce phénomène
apparaît lorsque la charge appliquée à la poutre (P) atteint une charge critique
(Fc).

PRINCIPE DU TP

On étudie la théorie du flambement pour des poutres sollicitées de 5


manières différentes :
Poutre articulée à ses deux extrémités. (Poutre long et poutre courte)
Poutre articulée à l’une de ses extrémités et encastré de l’autre.
Poutre encastrée aux deux extrémités.
Poutre encastrée à l’une de ses extrémités et libre de l’autre

PAGE 1
Tracer des courbe

CONFIGURATION DE LA POUTER EN ACIER:

Long

l= 650mm
b= 20mm
h= 3mm
B h3
IGz= =45 mm 4
12
S=60 mm

ρ=0. 86
Courte
E= 210 000 Mpa 

l= 500mm
b= 20mm
h= 3mm
B h3
IGz= =45 mm 4
12
S=60 mm

ρ=0. 86

E= 210 000 Mpa 

PAGE 2
POUTRE ARTICULÉE À SES DEUX EXTRÉMITÉS. (POUTRE LONG)

Elancement

L
λ= =750
ρ

Charges critiques théoriques

π 2 EIGz
Fc= =220N
L2

Charges critiques expérimental

Fc=2100N

PAGE 3
POUTRE ARTICULÉE À SES DEUX EXTRÉMITÉS. (POUTRE
COURTE)

Elancement

L
λ= =577.35
ρ

Charges critiques théoriques

π 2 EIGz
Fc= =373.07N
L2

Charges critiques expérimental

Fc=2050N

PAGE 4
POUTRE ARTICULÉE À L’UNE DE SES EXTRÉMITÉS ET ENCASTRÉ
DE L’AUTRE.

Elancement

0.7∗L
λ= =529.06
ρ

Charges critiques théoriques

π 2 EIGz
Fc= =450.05N
0.49∗L2

Charges critiques expérimental

Fc=2100N

PAGE 5
POUTRE ENCASTRÉE AUX DEUX EXTRÉMITÉS.

Elancement

0.5∗L
λ= =377.9
ρ

Charges critiques théoriques

π 2 EIGz
Fc= =883N
0.25∗L2

Charges critiques expérimental

Fc=1955N

PAGE 6
POUTRE ENCASTRÉE À L’UNE DE SES EXTRÉMITÉS ET
LIBRE DE L’AUTRE

Elancement

2∗L
λ= =1511.62
ρ

Charges critiques théoriques

π 2 EIGz
Fc= =55.18N
4∗L2

Charges critiques expérimental

Fc=2000N

PAGE 7
CONCLUSION

Ce TP montre une chose assez importante en Rdm qui est l’influence de la


longueur d’une poutre sur le phénomène de flambage. En effet on a pu constater
que plus la poutre est petite, plus celle admettra une charge critique élevée, ce qui
semble logique intuitivement.

PAGE 8

Vous aimerez peut-être aussi