Vous êtes sur la page 1sur 35

Conseil en Politiques Publiques

et Partenariats Public Privé

« Les Partenariats Public-Privé dans le


Secteur des Technologies de
l’Information et de la Communication »

Présentation de la problématique de
PPP et Perspectives au Sénégal

MEMBRE DU CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT SENEGAL


9 Juillet 2009
Programme de la journée

8h30-9h00 Mise en place des invités


9h00-10h00 Allocutions d’ouverture
- Allocution de M. Baïdy AGNE, Président du CNP
- Allocution de M. Antoine NGOM, Président OPTIC
-Allocution de M. Abdourahim AGNE, Ministre des Télécommunication,
des TICS, des Transports Terestres et des Transports Ferroviaires
10h00-10h30 Pause Café
10h30-10h50 Présentation et échange sur la SCA – M. Ibrahima WADE
10h50-11h15 Présentation sur l’état du secteur des TIC sénégalais par Mme Cathy MAR,
membre de l’équipe du Projet LICOM/CRDI
11h15-11h50 Présentation du contexte des PPP au Sénégal par APIX
11h50-13h00 Présentation de la problématique des PPP par C5P
13h00-14h30 Pause déjeuner
14h30-16h00 Table ronde : Les perspectives des PPP au Sénégal dans le secteur des
TICS
16h-17h00 Enjeux à relever pour éviter les écueils et dynamiser le développement des PPP
par C5P
17h-18h00 Conclusions et clôture

2
Objectifs de la Journée « PPP TIC »

Dans le cadre de la SCA (stratégie de Croissance Accélérée), OPTIC a souhaité


organiser une journée d’échange et de concertation sur les PPP dans les TIC au
Sénégal.

Les attentes de cette journée sont les suivantes:

 Rappeler le contexte sénégalais et les principes régissant les PPP

 Echanger sur des retours d’expériences, locales et internationales

 Favoriser l’émergence d’un tissu d’opérateurs privés prêts à participer activement


à la réalisation de PPP (opérateurs, financeurs, bailleurs)

 Fédérer les volontés politiques à travers une démarche structurée de


développement des PPP au sein des entités publiques (Etat, Collectivités,
Etablissements…)

 Impulser de manière concertée une dynamique dans la mise en place des PPP
dans le domaine des TIC

3
Allocutions

Présentation et échange sur la SCA


Grappe Téléservices et TIC

M. Ibrahima WADE
Secrétaire Permanent de la SCA

4
Allocutions

Présentation sur l’état du secteur des


TIC sénégalais

Mme Cathy MAR,

Membre de l’équipe du Projet LICOM/CRDI

Consortium Pour La Recherche Economique et


Sociale - CRES

5
Allocutions

Présentation du contexte des PPP au Sénégal

APIX

M. Xavier RICOU
M. Abdou DIAW

6
Allocutions

Présentation de la problématique des PPP


(principes juridiques et financiers) et des
perspectives au Sénégal

C5P

M. Laurent CREMOUX
Mme Elise MATHIEU

7
SOMMAIRE de la session « Présentation de la problématique des PPP »
Présentation de C5P page 9
1. Présentation du GIE
2. Nos champs d’intervention

Principes juridiques et financiers des PPP page 12


1. Définitions des PPP
2. Comparatif des différentes procédures
3. Périmètre confié/délégué
4. Pourquoi faire appel à un Partenaire Privé
5. Notions mises en jeu dans un PPP
6. Un PPP: dans quel domaine ?

Contexte sénégalais page 22


1. Instances publiques en charge PPP
2. Textes de Loi encadrant les PPP
3. Expériences récentes en matière PPP

Les PPP appliqués dans les NTIC page 26


1. Que recouvre la notion de NTIC
2. Cadre règlementaire NTIC
3. Retour sur le plan d’action de la grappe
8
4. Retour d’expériences
I. Présentation de C5P

9
1. Présentation du GIE

Qui sommes nous ?

Le GIE C5P réunit des compétences de haut niveau


en matière de Conseil en Politiques Publiques, en
Finances, en Conduite du changement et en
Partenariats Publics Privés auprès d’états,
Laurent CREMOUX
d’entreprises, de collectivités locales et Expert financier
d’établissement hospitaliers; Administrateur de C5P
10 ans d’expérience
Le cabinet C5P est dédié aux financements
complexes tels que les Contrats de partenariat,
les baux Emphytéotiques Hospitaliers, les
Délégations de Services Publics, les Concessions;

Réunion de membres qui ont travaillés au sein ou


Elise MATHIEU
auprès de grands cabinets d’audit et de conseil Expert financier
(KPMG/PwC) pendant de nombreuses années; 3 ans d’expérience

10
2. Nos champs d’intervention

 Pôle « Partenariats Public-Privé »  Pôle « Politiques Publiques et Évaluation » en


Europe, dans les RUP et dans les Pays ACP
 Montage d’opérations de PPP
 Assistance à maîtrise d’ouvrage  Évaluation de politiques publiques, de
 Modélisation financière développement et de coopération internationale
 Conduite de projets  Appui des acteurs publics et privés ACP dans la
formulation de stratégies de négociations d'accords
 Gestion de patrimoine commerciaux
 Montage et adaptation de groupements  Soutien au développement du secteur privé et aux
organisations intermédiaires
 Pôle « Finances publiques et amélioration de  Promotion des outils de financement innovants
la performance »
 Contrôle de gestion et connaissance des coûts
 Assistance budgétaire et comptable
 Diagnostic et prospective financière
 Assistance et stratégie fiscale
 Gestion de dette et trésorerie

C5P fait par ailleurs appel à des Experts


indépendants de haut niveau avec lesquels
nos équipes ont une longue habitude de 11
travail.
II. Principes juridiques et financiers

12
1. Définitions d’un PPP

La notion de PPP, dans une définition générique comprend l’ensemble des formes
contractuelles possibles visant à une participation du secteur privé dans le
financement, la construction et/ou l’exploitation d’un service public.

13
1. Définitions d’un PPP

D ’un point de vue contractuel, le PPP se démarque d’un Marché Public classique.
Il s’agit de se poser ces quelques questions :
- Quel est le périmètre des prestations confiées/déléguées ?
- Délégation de la gestion du Service Public ? (maîtrise d’ouvrage)
- Qui finance les actifs ?
- Qui paie le services ?
- Qui supporte les risques ?

Risque pour le
secteur privé
PPP :
Concession
Elevé Marché
Public :
Conception Contrat de
Moyen construction Affermage partenariat

Régie
Faible MOP intéressée Durée du
contrat

Courte Moyenne Longue


14
2. Périmètre confié /délégué

Contrats(s) de Partenariat(s)

Concession (si rémunération sur l’usager)

Marché (s) Public(s)


Affermage

Phase de construction Phase d’exploitation

15
3.Comparatif des différentes procédures

Responsable de
Mode et
Nature
Montage Coûts Risques source de Paiement
Juridique
Investissmt- Exploitation- rémunération
financement maintenance
Marché MP Personne Personne Fixe versée par Personne
public Publique Publique la personne Publique
publique
Régie DSP si Personne Partagé Fixe versée par Auprès usagers
Intéressée intéressement Publique la Personne par régisseur
significatif Publique + pour le compte
intéressement Pers pub
Affermage DSP Personne Délégataire Usagers Auprès usagers
Publique pour le
délégataire
Contrat de MP Titulaire Partagé Personne Personne
Partenariat Publique publique
Concession DSP Délégataire Délégataire Usagers et Auprès usagers
Personne pour
Publique concessionnaire

16
4. Pourquoi faire appel à un partenaire privé ?

• En phase d’appels d’offres

Opportunités Risques
Financement  Plus grande maîtrise des  Délais de la phase d’appel
composantes techniques d’offres
budgétaire
 Rigidité de la procédure
(marchés)  Contraintes budgétaires

 L’étalement de la charge
budgétaire permet d’accélérer  Coût des conseils juridique
les investissements et financier
DSP  Possibilité de proposer des
innovations (en raison de la
PPP spécification des résultats et
non des moyens)

17
4. Pourquoi faire appel à Partenaire Privé ?

• En phase de construction

Opportunités Risques
Financement  Plus grande maîtrise du  Risque de conception
« produit fini » (si la  Coûts de construction
budgétaire
collectivité en a souvent plus élevés
(marchés) les compétences)  Délais de construction
souvent plus longs
 Réalisation d’économies de  Reprise de la propriété et
coûts (intégration conception- d’une partie de la charge de la
construction et compétition plus dette en cas de déchéance
DSP âpre)
 Gain de temps de  Et/ou nécessité de
PPP construction et motivation du remplacer le co-contractant
co-contractant, dont la
rémunération ne commence
qu’à la mise en service

18
4. Pourquoi faire appel à Partenaire Privé ?

• En phase d’exploitation
Opportunités Risques
 Plus grande maîtrise  Renouvellement des contrats
apparente d’exploitation sur la durée
Financement  Faible incitation à la performance
budgétaire sur la durée (en raison de contrats
morcelés et de pénalités
(marchés) nécessairement limitées)
 Risque de dépassement des
coûts d’exploitation
 La conception peut être  Reprise de la propriété et d’une
optimisée pour réduire l’effort partie de la charge en cas de
de maintenance déchéance
 Génération de revenus  Et/ou nécessité de remplacer le
DSP co-contractant
additionnels
PPP  Forte motivation privée à la
performance (pénalités)

19
5. Notions mises en jeu dans un PPP

Les PPP sont construits sur des notions qui s’opposent et dont il
faut trouver un équilibre tant côté public que côté privé :

 Matrice des risques  Niveau de rémunération

 Performances attendues  Système de pénalités

 Engagement de résultats  Engagement de moyens

 Financements « externes »  Financement budgétaire

 Services rendus  Qualité / Prix

20
6. Un PPP : dans quel domaine ?

Infrastructures traditionnelles Infrastructures publiques

Santé
Eau

Education
Energie
Prisons

Routes
Défense

Transport
public NTIC

21
III. Contexte sénégalais

22
1. Instances Publiques en charge des PPP

Présidence
de la
République Primature
Ministères des
CPI Finances

SCA « grappes »
ADIE APIX
CEPOD

Agences de
régulation
De type sectorielle
De type généraliste

ARMP ARTP

23
2. Principaux textes encadrant les PPP

Trois textes principaux qui attestent la volonté de développer les PPP:

 La Loi du 13/02/2004 relative aux Contrats de Construction-Exploitation-


Transfert d’infrastructure dite Loi « CET », amendé en 2009.
La Loi s’applique « s’applique à tous les contrats par lesquels l’Etat, une collectivité locale, un
établissement public ou une société publique à participation majoritaire, dit autorité concédante,
confie à un tiers personne privé, dit opérateur du projet, tout ou partie des missions suivantes:
le financement d’une infrastructure d’utilité publique, la conception, la construction,
l’exploitation, l’entretien »

 La Loi du 30/06/2006 qui modifie le Code des Obligations de


l’Administration:
L’article 10 du Code donne la définition des deux formes possibles de participation des
personnes privées à l’exécution du service public : la DSP et le CP

 Le nouveau code des Marchés Publics de 2007 qui encadre la passation et


le contrôle des contrats de PPP.

24
3. Expériences récentes en matière de PPP

Dans le cadre de la SCA:


- 1er pays Africain classé par le rapport DOING BUSINESS en 2009
- 5ème pays parmi les 10 meilleurs réformateurs au monde

Les Grands Projets de l’Etat Sénégalais:


- Construction du nouvel Aéroport international à Diass – coût d’investissement
environ 230 Milliards FCFA, livraison 2010

- Construction de l’autoroute à péage Dakar–Diamniadio – coût d’investissement


300 Milliards de FCFA, livraison

-Développement d’une application sécurisée permettant de numériser les


cartes d’identité et les cartes d’électeurs
-Mise en place de l’intranet gouvernemental – coût d’investissement 50 Milliards de
FCFA

- Octroi d’une licence mobile/fixe/internet dans le cadre du Service Universel sur


la région de MATAM

25
IV. Les PPP appliqués dans les NTIC

26
Que recouvre la notion de NTIC ?

Après des échanges avec les différents acteurs de la filière ces derniers
jours, il apparaît que les NTIC pourraient se définir à travers un champ
d’actions assez large, à savoir :

 la téléphonie et ses applications (géolocalisation, marketing


personnel…)
 E commerce et ses applications (transactions sécurisées,
gestion de BDD….)
 E governement et ses applications en faveur de la simplification
administrative (archives numériques, Etat civil …)
 L’accès à l’économie numérique pour le plus grand nombre
 La création d’infrastructures, la maintenance et le déploiement
de réseaux
 Le développement d’applications (soft) et l’intégration de
progiciels
 La sécurité des réseaux et l’ousourcing
 L’intelligence économique, la convergence technique
 etc…
27
Rappel du cadre réglementaire NTIC au Sénégal

Les principales étapes :

 Loi du 27 décembre 2001 créant l’ARTP (l’agence de régulation des


télécommunications et des Postes) en tant que régulateur de
marché avec pouvoir de sanctions.
 Loi du 23 juillet 2004 portant la création de l’ADIE (Agence
informatique de l’Etat) qui a pour fonction d’impulser l’action
publique en matière de traitement et de diffusion de l’info.
 Loi d’orientation sur la société de l’information du 25 janvier 2008
qui pose le droit commun de la société sénégalaise de
l’information.
 Loi sur la sécurisation des transactions électroniques du 25 janvier
2008.

Aujourd’hui, le Sénégal dispose d’un corpus juridique permettant le


développement des NTIC. Il a également fait de ce domaine un axe
structurant de la mise en œuvre de la Stratégie de Croissance Accélérée
(SCA)

28
Retour sur le plan d’action « TIC et Téléservices »

Dans le cadre de la SCA, la grappe « TIC/Téléservices » a partagé à travers


un dialogue nourri entre les acteurs privés et publics :
 des objectifs communs sur les axes de développement de la filière
 des finalités quant aux résultat

Un plan d’actions a été établi décrivant les actions proposées entrant dans
le dispositif de la SCA. En voici, quelques extraits :
 Créer un fonds d’innovation et un fonds d’investissements dédiés
au TIC
 Création d’une salle informatique équipée et connexion Haut débit
dans 200 établissements secondaires
 Projet E santé
 Développer des applications permettant la création de fichiers
sécurisés
 Créer 5 centres régionaux d’initiation aux TIC
 Administration numérique (E fiscalité, E registres…)
 Etc…
29
Les NTIC : Retour d’expériences

Le domaine des NTIC, immatériel et à fort contenu, n’est pas forcément le


domaine le plus évident immédiatement en terme de projets pouvant faire
l’objet de PPP.

D’un autre côté, c’est un domaine qui par certaines caractéristiques se


trouve adapté :
 Evolution technologique rapide qui recommande une logique de
performance permanente dans les softs
 Obsolescence des outils/équipements qui oblige à des
régénérations/renouvellements fréquents
 activités support du core business des services et/ou usagers qui
confiées à des tiers privés permet de se concentrer sur son cœur
d’activité.
 Mutualisation possible d’outils collaboratifs déployés pour
plusieurs entités limitant le coût par acteur

30
Les NTIC : Retour d’expériences

Le domaine des NTIC, immatériel et à fort contenu, n’est pas forcément le


domaine le plus évident immédiatement en terme de projets pouvant faire
l’objet de PPP.

D’un autre côté, c’est un domaine qui par certaines caractéristiques se


trouve adapté :
 Evolution technologique rapide qui recommande une logique de
performance permanente dans les softs
 Obsolescence des outils/équipements qui oblige à des
régénérations/renouvellements fréquents
 activités support du core business des services et/ou usagers qui
confiées à des tiers privés permet de se concentrer sur son cœur
d’activité.
 Mutualisation possible d’outils collaboratifs déployés pour
plusieurs entités limitant le coût par acteur

31
les NTIC et les Contrats de partenariat : Retour d’expériences
Voici quelques exemples de PPP passés par le secteur public français.

Type de schéma Donneur Objet Enveloppe


juridique d’ordre
Château de Modernisation de la billettique Entre 20 et 40
Versailles m€ sur 30 ans
Départements Informatisation des plusieurs Entre 20 et 25
collèges m€ sur 20 ans
Contrat de
Hôpitaux (GCS) Système d’information Entre 5 et 15 m€
Partenariat
hospitalière sur 15 ans
Collectivités Vidéosurveillance, Eclairage Entre 5 et 100
Public, Signalisation tricolore m€ sur 30 ans
Ministère Construction des Archives et Entre 30 et 50
numérisation m€ sur 30 ans
Ministère Péage virtuel pour les flux Entre 200 et 300
Poids Lourds m€ sur 30 ans

32
les NTIC et les Contrats de partenariat : Retour d’expérience

Voici quelques exemples de DSP passés par le secteur public français dans
le domaine des NTIC. Cela ne concerne que des projets qui ont une
rémunération suffisante par l’usager.

Type de schéma Donneur d’ordre Objet Enveloppe


juridique
Départements Couverture de zones
Entre 20 et 60
Syndicat de blanches non couvertes
m€ sur 20 ans
communes Haut Débit
Délégation de
Service Public Collectivités Installation et
Entre 20 et 60
(concession ou Département déploiement de la fibre
m€ sur 20 ans
affermage) optique
Communauté Plateforme mutualisée Entre 3 et 9
d’Agglomération de services numériques m€ sur 6 ans
sur une technopôle

33
les NTIC et les Contrats de partenariat : Retour d’expérience

Voici quelques exemples de marchés publics de prestations de services (2 à


3 maximum) passés par le secteur public français dans le domaine.
Type de schéma Donneur d’ordre Objet Enveloppe
juridique
Départements,
Elaboration d’un Schéma Entre 50 et
Etablissements
directeur informatique 150 K€
Publics
Collectivités Installation, déploiement
Entre 70 et
et formation d’un outil de
Marchés de 150 Ke
GRH
prestations de
services Collectivités Création et
Entre 10 et 50
développement site web
ke
(intranet/ extranet)
Caisse d’Assurance Plateforme e learning et
Entre 50 et
sessions de formation à la
250 ke
LOLF

34
Laurent.Cremoux@c5p.eu
Elise.Mathieu@c5p.eu

Siège social
11 rue Tronchet
75008 Paris
Tél : 06 10 61 75 56

35

Vous aimerez peut-être aussi